Le lien et sa nature.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Sam 10 Déc - 10:10

Selon le texte que tu nous soumets mon Lug, je me dis qu'en reconnaissant l'Idéal comme tel, nous prenons conscience de la Nature du Lien qui nous unit à Lui-Les-Dieux, un Lien d'Amour Absolu, et duquel nous sommes tous issus. A la base, donc, un seul et unique Lien subdivisé à l'identique entre toutes les consciences, ce qui nous permet d'en appréhender la véritable Nature. Je pense alors que nous avons alors la possibilité de conserver la nature de ce Lien qui est Amour en nous rendant semblable.

Aussi lorsque chacune de nos actions sera motivée par l'expression constante d'une réelle Volonte de Bien, alors il nous sera possible de nous placer comme médiateur, c'est-à-dire représentant de Lui-Les- Dieux, en position de recevoir et de redonner d'une manière totalement désintéressée à ceux qui le désirent sans dénaturer le lien initial.

La nature du Lien dépendra de notre perception plus ou moins juste du Symbole et de ce qu'il représente dans sa plus haute tonalité. Plus nous serons en mesure d'avoir une vision juste et subtile du symbole plus la nature du Lien qui nous unit deviendra providentielle.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Nurash le Mar 13 Déc - 11:32

La notion de symbole se peut également concevoir du point de vue horizontal. En effet je peux choisir un groupe d'appartenance et le symbole de notre union sera une ou plusieurs valeurs. Plutôt que d'avoir donc une manifestation eggregorique du groupe, basée largement sur l'ignorance, l'inconscience et la domination des instincts animaliers personnels, nous aurons un groupe qui permettra le libre échange et le développement de la Conscience en fonction des appétences de chacun. Par l'action Consciente et réciproque de valeurs symboliques commune, je deviens capable de voir en l'autre ce que je suis en travaillant à l'intérêt commun plutôt que de vouloir faire en sorte que le groupe serve mes propres intérêts (et c'est au plus fort, au plus intelligent, au plus compétent et au plus vicieux qu'iront la majorité des bénéfices).

De ce point de vue le symbole est également donc la manière de concrétiser des influences vertueuse si cela est fait de la manière la plus volontaire et consciente possible.

Je pense que le manifeste de la fraternité d'Hermès est le symbole de notre union et de nos travaux. On devrait peut-être même le bosser ensemble pour voir de quelle manière concrète on s'en peut réclamer...

Toujours est-il que les symboles que nous utilisons déterminerons la portée de la notion de groupe auquel nous appartenons. Plus les symboles de notre appartenance à l'humanité seront temporaire et basés sur des perceptions sensorielles et moins ils seront universels (oui j'enfonce des portes ouvertes Smile ). Nous en venons donc au fait que la notion de symboles les plus universels qui conditionne notre humanité seront les points commun entre tout les niveaux de Conscience incarnés sur terre. En cela, les signes du zodiaques sont de formidables symboles car il détermineront des tendances asservissantes et négatives pour le profane ignorant de leur influence et il détermineront des courant d'énergie potentiellement constructif pour celui qui aura appris à les connaître et à les maitriser. On comprend ainsi qu'on puisse subir une identification symbolique ou la vivre en fonction d'un autre niveau de Conscience. la Nature analogique du Lien étant la même, mais le raccourcis sur le bureau de l'icône ne pointe pas vraiment vers le même programme... Je m'intéresse déjà beaucoup à ces mécanismes d'identification et à la manière de les faire évoluer.

J'ai le sentiment que ça fait avancer le schmilblick, pas vous ?

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Domino le Mar 13 Déc - 17:14

Nurash a écrit:Toujours est-il que les symboles que nous utilisons déterminerons la portée de la notion de groupe auquel nous appartenons. Plus les symboles de notre appartenance à l'humanité seront temporaire et basés sur des perceptions sensorielles et moins ils seront universels (oui j'enfonce des portes ouvertes Smile ).
Tu pourrais donner un exemple pour illustrer ton propos mon Nurash? Je ne vois pas ce que tu entends par "symbole temporaire basé sur des perceptions sensorielles".
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Nurash le Mar 13 Déc - 17:49

Je veux dire par là qu'une écharpe d'un club de foot par exemple sera un symbole d'appartenance à ce club, ce pourra être le symbole de la communauté, il sera accompagné par toutes les perceptions sensorielles de l'excitation, de la liesse ou de la colère. L'estaminet le symbole de l'appartenance aux "bons vivants", il sera accompagné des odeurs et saveurs relative aux préférence de chacun. Le pinceau, symbole des peintres sera associé à la fois aux odeurs et aux textures mais déjà d'une manière certaine à la créativité et à l'inspiration. Le symbole du livre sera effectivement un peu associé au cadre de la lecture mais beaucoup plus aux savoirs et nourriture intellectuelles qu'il contient. Celui de l'or sera la richesse pour le profane et celui de l'oeuvre arrivé à son terme pour l'initié. On peut considérer le symbole du pentacle, pure abstraction géométrique, qui sera associé en fonction de l'état de développement de la Conscience qui le considère comme étant relatif de la jouissance des bien que cela procurera au sorcier ou comme le symbole du pouvoir de l'esprit sur la matière.

Voila qui permet à mon sens de définir toute une gradation de densité de symboles qui seront interprétés de manière différente en fonction de l'état de développement de la Conscience ainsi que de son niveau de Connaissance.

C'était pas vraiment une porte ouverte en fait  Neutral, me suis fait eût par les némotions Razz !

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Domino le Mar 13 Déc - 18:06

Merci mon Nurash. des symboles concrets en quelque sorte. parlant et/ou signifiant mais sans le sens cachant.
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Kanzi le Mar 13 Déc - 18:57

Autre symbole d'un état de conscience innommable : Alep !

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Nurash le Mar 13 Déc - 19:00

Kanzi a écrit:Autre symbole d'un état de conscience innommable : Alep !

C'est ptêt pour ça qu'y z'ont a inventés le fameux savon...

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Mer 14 Déc - 9:27

Le lien sert à unir...

Cela nécessite qu'une conscience décide volontairement de s'unir avec une autre conscience qui correspondra à ce qu'elle souhaite être à un moment précis, sachant que la connection ne sera véritablement possible que si l'autre conscience le souhaite aussi. D'où le principe d'"adhésion volontaire réciproque".

Les choses sont merveilleusement bien faites, car le réseau existe dans son intégralité, mais sans notre volonté d'y naviguer rien n'est possible. Aussi je pense que d'affirmer que nous sommes tous interconnectés ne fait pas avancer le sujet, mais nous amène à  comprendre que sans la mise en route du wifi, la connection reste latente et n'est pas possible.

La connection dépend de la volonté de deux consciences au moins qui décident d'un commun accord de s'unir dans un même objectif, connection qui subsiste tant que le lien n'est pas rompu par une ou l'autre des consciences, c'est à dire tant que les consciences restent motivées par les mêmes valeurs. C'est finalement la valeur de l'objectif (périssable ou non) qui déterminera la nature du lien.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Lug le Jeu 15 Déc - 10:26

.
.

Revenons à cette histoire de lien.

Un lien c’est ce qui réunit une ou plusieurs choses, une ou plusieurs entités.

Le lien peut être fixe et automatique (causal et matériel) ou libre (Providentiel et spirituel). Le lien concret sera la conséquence d’une suite de causalité, tandis que le lien libre et abstrait dépendra de la ou des Consciences qui entendent utiliser cette faculté de communication selon leurs bons vouloirs respectifs.

Sur le plan spirituel, la meilleure façon d’établir un lien avec une autre entité, pas forcément placée sur le même plan d’un même Monde, passera d’abord par un symbole qui facilitera la connexion entre la Conscience suffisamment éveillée, et percevant au travers de ce symbole concret la réalité d’une entité abstraite, et l’entité abstraite qui n’attend que la tonalité vibratoire de ce symbole soit vitalisé par une Conscience,  afin d’y répondre et que ces deux Conscience puissent, sur n’importe quel plan de n’importe quel Monde, entrer en communication spirituelle.

Pour prendre une image concrète, le téléphone portable est le catalyseur permettant à son possesseur d’appeler un correspondant de son choix selon le symbole numérique qu’il utilisera pour faire vibrer son appareil et celui de l’interlocuteur qu’il aura volontairement sélectionné.

Dans l’ancienne Égypte, tout avait valeur de symbole, et chaque forme de manifestation naturelle était censée être l’expression d’un Neter, dont la signification pouvait désigner une Puissance, un Principe, une fonction de la Nature, l’énergie du Divin. Ce que nous pourrions qualifier de Deva. Pour une Conscience stabilisée sur le plan spirituel, tout est naturellement un symbole visible relié à une réalité abstraite invisible.

Savoir utiliser sa faculté de pouvoir établir librement des liens spirituels, pour mener à bonne fin l’établissement d’une communication, implique que nous comprenions le rôle des liens sur les plans unidimensionnels et surtout multidimensionnels, ceux des symboles servant de catalyseurs grâce auxquels une Consceince pourra se mettre en résonance vibratoire avec là ou les entités correspondantes, et les Puissances, Principes, Fonctions ou Dévas auxquels ces symboles sont reliés.

Dans cette perspective, chaque arbre, chaque plante, chaque animal, chaque minéral, ne sont que les symboles des Dévas (Neter) qui leur sont attachés. Mais aussi, ce qui devient infiniment plus subtil, chaque Principe, chaque aspect de l’énergie divine deviennent des entités conscientes avec lesquels il devient possible d’établir volontairement un lien de communication, pour peut que l’on soit en mesure, ce qui n’est ni simple ni facile, d’entrer en résonance vibratoire multidimensionnelle par laquelle la connexion des liens peut se faire.

Tant qu’une Conscience n’appréhende pas le symbole dans son acception de réalité abstraite, elle n’a aucune chance d’établir le moindre lien avec l’entité correspondante. Le symbole devient une coquille vide aussi inutile et dérisoire qu’une vieille coupure d’une monnaie totalement démonétisée.

Lorsque, par une pratique régulière, qui suppose endurance, alignement et stabilisation, une Conscience parvient à établir et maintenir ses connexions sur la bonne tonalité vibratoire, le symbole perd aussi de sa nécessité de catalyseur. La connexion patiemment construite devient alors permanente (anthakarana), et s’active tant d’un côté de la communication que de l’autre, chaque fois que l’un des correspondants en éprouve la nécessité.

Sur le plan spirituel, le lien devient donc une tonalité vibratoire régulièrement entretenue par la vitalisation constante que lui apporte l’énergie vitale d’une Conscience. Que cesse cette vitalisation, et rapidement toute communication multidimensionnelle redevient impossible. Et si l’on peut communiquer avec les Neter des arbres, des montagnes et des animaux, c’est qu’il nous est aussi possible de communiquer avec des Entités encore plus importantes comme celle de la Terre, des planètes, du soleil et des constellations du zodiaque.

Lorsque tous ces champs du possible s’offre à l’expérience d’une Conscience, partir à leur exploration nécessite d’accumuler quelques Connaissances préalables afin d’éviter  tout errements, batifolage et divagation du genre : tien et si je téléphonais directement à «Dieu» sans même savoir si le forfait de son portable lui permet de le faire...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Hermaphrodite le Jeu 15 Déc - 19:29

Mon Lug,

il me semble que ce lien est de nature alphabétique permettant d'établir un jargon communément reconnu entre les differentes forces en présences que sont les Consciences entrant en communication.

Ce jargon multidimensionnel et alphabétique d'ordre symbolique, synthétique et analogique, permettra dans le cadre d'une structuration sans cesse perfectible, aux deux conscience de pouvoir entretenir un commerce communicationnel leur permettant de surfer sur une plage vibratoire perceptible, et progessivement assimilable par les deux protagonistes.

Il me semble que l'un des meilleur symbole qui par sa simple évocation permet de relier plusieurs plans de plusieurs mondes reste encore le Divin Tarot. Cette communication sera volontaire et libre si elle est de type providentiel, mais elle sera imposée et subie si elle est de l'ordre du Destin. La connaissance des nombres puissances devient alors ici un outil permettant de discerner ces deux modes de communication.


Pour le cas du signe du Zodiaque d'une Conscience en incarnation, il me semble que outre le fait que ce signe du Zodiaque soit le choix des Seigneurs du Karma pour cette Conscience, ce choix se fait en fonction d'un patrimoine Karmique, qu'il convient de déterminer et de connaitre afin d'en transcender les aspects négatifs et d'en sublimer les aspects positifs. c'est donc sous la tonalité vibratoire de ce signe du zodiaque que la Conscience fera de nouveau l'expérience de la sphère temporelle qu'est la traversée du jardin du bien et du mal.

Ce lien avec cette signature astrologique se caractérise par des traits de caractères d'ordre psychologique intellectuel, qui seront autant d'éceuils que la Conscience devra discerner afin de s'en débarasser progressivement, dans le but de s'en affarchir par la culture d'un caractère spirituel de l'ordre de la psychologie spirituelle.

Ce lien avec la signature zodiacale est le résultat et la somme des expériences déja parcourue, sur la tonalité vibratoire d'une des sept octaves de ce signe du zodiaque. Les forces en présence dans ce champ énergétique zodiacal instrumentaliseront donc la Conscience tant que celle-ci n'aura pas la maturité necessaire pour s'en affranchir, par la culture des vertus necessaires à sa stabilitation sur l'octave la plus élévée de son échelle intérieure.

Il me semble que ce lien est de même nature que celui entre les Dioscures dont l'un est soumis à la gravitation sensorielle et emotiono-intellectuelle et l'autre à la gravitation mental, spirituel et intuitive.

Il me semble donc provisoirement que ce lien est de nature principiel et energétique sur le plan de l'âme de vie, qu'il est d'ordre subjectif et abstrait sur le plan mental, qu'il est d'ordre objectif et causal sur le plan intellectuel, et qu'il est d'ordre sensoriel et magnétique sur plan physique.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Sam 17 Déc - 14:56

Le lien est perfectible et sera toujours à l'image de ce que nous sommes parvenus à être. Cela suppose que si nous sommes capables d'affiner et polir ce lien en fonction de ce que nous voulons être, tout en étant le plus possible conformes à ce qui Est, en cultivant des valeurs comme le respect et l'innocuité, alors nous pourrons nous relier, nous unir à n'importe quelle conscience pour véritablement dialoguer.

Si je comprends bien, le symbole, s'il est toujours utilisé dans sa forme la plus abstraite possible, est une aide précieuse, une béquille sur laquelle s'appuyer, nous permettant de nous détacher de toute manifestation égotique pour que la communication demeure sans interférence et ce le temps que nous soyions assez purifié pour pouvoir nous en dispenser.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Lilbudha le Dim 18 Déc - 15:02

Il me paraît important de relever le fait que nous sommes en communication de façon bien plus régulière qu'on ne le pense. La plupart du temps ces communications sont empiriques et nous n'en maîtrisons pas toutes les ficelles. Si je comprends bien ce qu'implique les dires de notre Lug, le but de la manœuvre est d'apprendre les bonnes règles de communication afin que les liens que nous établissons soient véritablement de nature providentiels et non causales.

La difficulté, comme l'évoque subtilement notre Lug, c'est de déterminer à qui voulons nous nous adresser, nous pourrions presque dire, à quelle partie. Dans le sens où une Divinité se subdivise en plusieurs Puissances et Fonctions que nous nommons Aspects et la question qu'il se pose est de savoir si nous nous adressons à la Divinité, à ses Puissances, à sa Fonction ? Sachant que si la Divinité regroupe en elle différents aspects, certains de ces aspects appartiennent aussi à d'autres Divinités, bonjour le méli-mélo.

À priori, le bon-sens recommanderait de maîtriser la communication avec les aspects les plus grossiers de la Divinité avant de songer à établir une communication directe avec elle. Si nous prenons l'exemple d'Hermès, nous remarquons qu'il est symbolisé de différentes manières. Les bottes ailés, le caducée, les ailes, la bourse etc... Avant de songer à communiquer avec Hermès, il est, je pense, recommandé de communiquer avec le Caducée, ou plutôt, les Consciences dont la tonalité vibratoire sera activé par le symbole du caducée (celles qui ont appris à le maîtriser par exemple), ce qui nous ramène à des Consciences plus proches de la notre, de complexion similaire, mais plus élevée sur l’échelle de l'évolution.

Ce pourquoi nous aurons beau essayer de discuter avec Dieu directement, nous ne ferons que nous adresser à son ou ses représentants de complexion similaire à la notre et qui peuvent être situé sur des plans et Mondes différents.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Mar 20 Déc - 9:53

Le dialogue suppose la prise en compte sincère et humble de l'Autre, son écoute, le respect de son libre arbitre, une disponibilité de tous les instants, dans une volonté commune d'entrer en communication pour partager, échanger, pour s'offrir l'un à l'autre par le biais d'une constante Volonté de Bien.

Lorsque ces conditions sont réunis, la réciprocité s'instaure naturellement, et le dialogue s'établit autour d'une véritable construction verticale offrant à chaque interlocuteur la possibilité de puiser dans les pensées de l'autre, créant une véritable alchimie, une osmose, comme si ce lien providentiel permettait à deux consciences de se féconder spirituellement le temps de cette communication, et non un blabla stérile dans lequel il n'y a pas dialogue mais seulement monologue égotique.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par fred2 le Mer 28 Déc - 10:23

Lug a écrit:..Tant qu’une Conscience n’appréhende pas le symbole dans son acception de réalité abstraite, elle n’a aucune chance d’établir le moindre lien avec l’entité correspondante. Le symbole devient une coquille vide aussi inutile et dérisoire qu’une vieille coupure d’une monnaie totalement démonétisée.
Est-il possible qu'une Conscience appréhende inconsciemment le symbole dans son acception de réalité abstraite par l'endoctrinement subliminal violent et abusif de celle-ci, établissant ainsi, à son insu, un lien avec l'entité correspondante au symbole « caché » ?

fred2

Messages : 154
Points : 164
Date d'inscription : 28/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Lug le Mer 28 Déc - 11:05

fred2 a écrit:
Lug a écrit:..Tant qu’une Conscience n’appréhende pas le symbole dans son acception de réalité abstraite, elle n’a aucune chance d’établir le moindre lien avec l’entité correspondante. Le symbole devient une coquille vide aussi inutile et dérisoire qu’une vieille coupure d’une monnaie totalement démonétisée.
Est-il possible qu'une Conscience appréhende inconsciemment le symbole dans son acception de réalité abstraite par l'endoctrinement subliminal violent et abusif de celle-ci, établissant ainsi, à son insu, un lien avec l'entité correspondante au symbole « caché » ?

Est-il possible de parler et se taire en même temps, mon fred2 ?

Je pense que non, pas plus qu’il soit possible qu’une Conscience appréhende inconsciemment...

Soit elle est consciente, soit elle ne l’est pas. Et si elle ne l’est pas, alors toutes les lois causales s’appliquent le temps qu’elle devienne Consciente.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par fred2 le Mer 28 Déc - 12:59

Très clair mon Lug, merci.

fred2

Messages : 154
Points : 164
Date d'inscription : 28/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Sam 31 Déc - 9:54

J'imagine que chaque mise en relation volontaire peut être comparée à des vases communiquants (deux consciences au minimum)  alimentés par un seul et même tuyau. Le contenu des vases dépendra, et de notre capacité à donner et à recevoir, et de notre intention constante d'équilibre parfait. Le but étant que les vases soient, in fine, au même niveau, et que le contenu soit conforme à la qualité de nourriture spirituelle apportée par le tuyau.

En fait, je pense qu'il est possible d'envisager un équilibre parfait dans le désir et le respect mutuels de le faire, ce qui implique forcément que la recherche d'équilibre, de juste mesure, de justesse soit une motivation réciproque, sinon aucune véritable méditation ne sera possible.

Si je m'attèle à re-donner à la hauteur de ce que je reçois tout en prenant en compte les capacités à recevoir de chaque conscience, alors l'équilibre demeurera parfait. L'exercice est difficile, mais je pense que si la restitution se fait dans un respect mutuel, il y a alors diverses manières de restituer, dont la meilleure me semble être: en prenant en compte l'autre tel qu'il est, et non en nous déversant sur lui. Une autre peut se caractérisée par le service désintéressé.

Lorsque chaque relation s'engage sur une recherche d'équilibre, elle permet au lien établit de se renforcer et perdurer, car ce dernier ne souffre pas d'un excès ou d'un trop peu de nourriture qui mèneraient à sa perte.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par nevada le Sam 7 Jan - 15:43

Est-il possible de considérer le lien comme étant la continuité de nous même? Le lien serait alors le strict reflet  de ce que nous sommes et de nature semblable.

Dans ce cas là, il conviendra non pas de réfléchir sur le lien pour essayer d'en définir une nature, mais sur nous même pour que le lien soit le plus pure possible toujours à l'image de ce que nous sommes et parviendrons à être.

C'est le degré de pureté de ce que nous sommes qui nous permettra de nous unir à des consciences de même nature et d'affiner nos liens.

nevada

Messages : 113
Points : 117
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Kanzi le Dim 8 Jan - 15:02

Sur le forum, chacun d'entre nous est une Conscience qui s'exprime par le symbole du langage, qu'il soit parlé ou écrit. Bien que la transmission ne se limite pas à ses formes de langage.

Ce langage étant une forme de communication donc de transmission des pensées qu'il nourrit afin de tisser un lien qui soit de nature intellectuelle (réflexion), quelquefois certains pensent échanger mais ne sont axés que sur leur nombril. Cela comprend la croyance en son savoir (je sais) ou même la croyance entretenu en ses incapacités je sais mais je peux pas (mensonge égotique par excellence).
Ou bien encore les liens qui se tisse sont de nature spirituelle (méditation)  axé sur l'enseignement, ce qui permet à la conscience de joindre l'esprit à la lettre et ainsi de faire vibrer celle-ci. Selon l'étendue de son champ vibratoire, la conscience à la capacité de faire parler un symbole (toujours hermétique de prime abord), sachant que c'est la conscience qui par son point focal d'attention peut animer un symbole.
Le point focal de l'attention d'une conscience est ce qui permet de commencer à se mettre en résonance avec le symbole et ainsi de pouvoir le faire vibrer en soi, ou en d'autre de terme de pouvoir l'activer et tenter de l'assimiler car le lien n'est pas automatique et c'est pareil pour les antibiotiques. La pratique nous montre toujours la pleine mesure de nos lacunes, et cela du point de vue mien, tant qu'une conscience reste focalisé sur un examen intérieur et sincère que nul ne peut faire à sa place.

C'est un peu comme sur une table, où des mets d'une exceptionnelle qualité sont servis, tout est déjà là. Il n'y a qu'à aller chercher...tout au moins faire l'acte libre et volontaire de tendre la main pour saisir un de ces mets...Alors un met après l'autre...Me dis-je....
Les liens se tissent verticalement et horizontalement. Le tout donnant le mouvement (où nous porte notre volonté ?), la profondeur et la hauteur. de bas en haut et de haut en bas, du dedans vers l'extérieur et inversement.

Voilà ce que je souhaitais exprimer concernant le lien et sa nature...enfin pour l'instant...



Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Le Moinetagnard le Ven 13 Jan - 1:12

Lug a écrit:
Pour une Conscience stabilisée sur le plan spirituel, tout est naturellement un symbole visible relié à une réalité abstraite invisible.
En quoi toutes ces "communications" possibles permettent-elles de parvenir à la stabilisation de la Conscience sur le plan spirituel?

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Lug le Ven 13 Jan - 11:31

Le Moinetagnard a écrit:
Lug a écrit:
Pour une Conscience stabilisée sur le plan spirituel, tout est naturellement un symbole visible relié à une réalité abstraite invisible.
En quoi toutes ces "communications" possibles permettent-elles de parvenir à la stabilisation de la Conscience sur le plan spirituel?

Tu prends le problème dans le mauvais sens, mon Moinetagnard, il fait d’abord aligner et stabiliser sa Conscience sur le «corps» spirituel pour pouvoir espérer établir une communication multidimensionnelle.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Le Moinetagnard le Ven 13 Jan - 12:18

Lug a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
Lug a écrit:
Pour une Conscience stabilisée sur le plan spirituel, tout est naturellement un symbole visible relié à une réalité abstraite invisible.
En quoi toutes ces "communications" possibles permettent-elles de parvenir à la stabilisation de la Conscience sur le plan spirituel?

Tu prends le problème dans le mauvais sens, mon Moinetagnard, il fait d’abord aligner et stabiliser sa Conscience sur le «corps» spirituel pour pouvoir espérer établir une communication multidimensionnelle.
Ah non mais je suis bien d'accord avec cela, je voulais une confirmation avant d'aller plus loin (je doute comprendre votre langage parfois). Mais je comprends pas une fois parvenu à ce stade l'intérêt de ces communications, à moins que cela ne soit une volonté providentielle qui ne nous appartienne pas.
L'univers est le symbole extérieure visible de la divinité, l'expression de sa Loi vitale. Et nous nous sommes une synthèse de l'univers qui se déploie par notre Conscience en nous...alors oui, il est possible une fois stabilisé comme vous dites, d'entrer en communication avec l'expression particulière de la divinité (abstraite) spécifiées dans les formes naturelles. La belle affaire... c'est sur qu'à ce moment ou la conscience est focalisée dans le plan spirituel, tout le visible est habité par l'invisible (comme si le ciel descendait sur terre) au point que la perception sensorielle n'apparait plus que comme un résidu propre à notre nature, perception qui s'évanouit dans la communication et le lien... mais cela reste la conscience du Moi en toute chose.. Ce Moi qui est le symbole intérieur de la divinité supraconsciente en laquelle il se dépoie. Alors en quoi la communication avec les devas les Nether pourrait elle participer à dépasser la Conscience du Moi? Pour moi, cela ne peut venir que d'au-delà de ce qui est en moi (et dans l'univers), ce "plus" que la somme de mes parties, et qui relève de sa Miséricorde.




_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Nurash le Ven 13 Jan - 15:04

C'est intéressant et enrichissant de lire ta vision très authentique des choses Le Moinetagnard Smile.

Si j'ai bien compris ton propos, tu cherches à dépasser ta conscience du Moi et le "paradoxe" étant que si c'est l'outil qui te sert de vaisseau pour l'exploration, quel que soit ton expérience elle reste dans les limites de ce Moi...
Si je raisonne en terme simple, je me dis que la communication avec les Déva et les Nether va faire en sorte de particulariser, de préciser les rapports que tu entretiens avec tout le reste. Du coup c'est pas vraiment que tu dépasses la conscience du Moi, c'est plutôt que le Moi est plus aligné avec l'univers... C'est le particulier qui devient de plus en plus universel, d'où l'importance d'intégrer et de stabiliser le liens.

Si je peux le dire encore autrement, je pense que si dans notre Moi nous avons toutes les fonctions universelles, rien ne me dit que ces fonctions coopèrent en moi de manière aussi harmonieuses que dans l'univers manifesté...

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Lug le Ven 13 Jan - 19:14

Le Moinetagnard a écrit:
Lug a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
Lug a écrit:
Pour une Conscience stabilisée sur le plan spirituel, tout est naturellement un symbole visible relié à une réalité abstraite invisible.
En quoi toutes ces "communications" possibles permettent-elles de parvenir à la stabilisation de la Conscience sur le plan spirituel?

Tu prends le problème dans le mauvais sens, mon Moinetagnard, il fait d’abord aligner et stabiliser sa Conscience sur le «corps» spirituel pour pouvoir espérer établir une communication multidimensionnelle.
Ah non mais je suis bien d'accord avec cela, je voulais une confirmation avant d'aller plus loin (je doute comprendre votre langage parfois). Mais je comprends pas une fois parvenu à ce stade l'intérêt de ces communications, à moins que cela ne soit une volonté providentielle qui ne nous appartienne pas.
L'univers est le symbole extérieure visible de la divinité, l'expression de sa Loi vitale. Et nous nous sommes une synthèse de l'univers qui se déploie par notre Conscience en nous...alors oui, il est possible une fois stabilisé comme vous dites, d'entrer en communication avec l'expression particulière de la divinité (abstraite) spécifiées dans les formes naturelles. La belle affaire... c'est sur qu'à ce moment ou la conscience est focalisée dans le plan spirituel, tout le visible est habité par l'invisible (comme si le ciel descendait sur terre) au point que la perception sensorielle n'apparait plus que comme un résidu propre à notre nature, perception qui s'évanouit dans la communication et le lien... mais cela reste la conscience du Moi en toute chose.. Ce Moi qui est le symbole intérieur de la divinité supraconsciente en laquelle il se dépoie. Alors en quoi la communication avec les devas les Nether pourrait elle participer à dépasser la Conscience du Moi? Pour moi, cela ne peut venir que d'au-delà de ce qui est en moi (et dans l'univers), ce "plus" que la somme de mes parties, et qui relève de sa Miséricorde.




La communication avec les devas, dont nous sommes appelés à retourner à cette nature originelle, n'a de sens que pour permettre une évolution de la Conscience du petit "Moi" pour accéder à la Conscience du "Soi".

Quant à pouvoir affirmer ce qu'est la "divinité suprême", je n'aurais ni cette vanité, ni cette vacuité de croire la chose possible pour qui, comme moi, est encore si insignifiant dans le développement de sa propre évolution, et en plus fortement handicapé par une nécessaire perfectibilité croissante.

Tout ce que je pourrais dire, modestement ou péremptoirement sur l'Être Suprême, n'aurait pas d'autre valeur que d'être de la catégorie des conneries humaines, alors je préfère m'en abstenir, cela me paraît plus sage, ne trouves-tu pas, mon Moinetagnard ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Hermaphrodite le Sam 14 Jan - 0:25

Le Moinetagnard a écrit:Alors en quoi la communication avec les devas les Nether pourrait elle participer à dépasser la Conscience du Moi? Pour moi, cela ne peut venir que d'au-delà de ce qui est en moi (et dans l'univers), ce "plus" que la somme de mes parties, et qui relève de sa Miséricorde.

Mon Moinetagnard,

il me semble que c'est l'occasion ici de clarifier un point avec lequel tu sembles ne pas être d'accord. Ce point me semble ressortir en filigrane dans l'ensemble de tes propros... et je pense que c'est celui : de la perfectibilité et, de la croissance virtuelle de la Conscience.

Personnellement je fais partis de ceux qui pense que:

Clavicule de la Sapience n° 807 a écrit: En bavardant avec mon prochain, je partage mes imperfections. En conversant avec les dieux, je me perfectionne

Clavicule de la Sapience n° 404 a écrit:Si l'intelligence humaine est nécessairement limitée à la nature de sa complexion, sortir des cycles d'incarnations humaines, c'est obligatoirement parvenir à transcender les limites de cette intelligence

Clavicule de la Sapience n° 858 a écrit: Se rendre intellectuellement perfectible est une condition minimum pour aller vers la connaissance et la sagesse. Et tout ce qui progresse en connaissance et sagesse se rapproche du Divin Créateur, pas le Contraire


D'après toi, comment se caractérise et se manifeste La Miséricorde du Divin Créateur à laquelle tu fais allusion?

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lien et sa nature.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum