De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Ven 24 Mai - 11:43

Bonjour à tous,

En continuant de lire Grillot de Givry je me suis rendu compte qu'il y a une petite phrase que je trouve en réalité très puissante (un peu comme toutes les phrases qui constituent les XII méditations sur la voie de l'absolu en fait Rolling Eyes )

Grillot de Givry a écrit:Tu possèdes, mon Disciple, un trésor immense de forces cachées que tu
ignores, forces considérables et invincibles, ployées en toi, et qui surpassent
toutes les forces corporelles ; apprends à t'en servir, à les faire obéir à ta
volonté, à t'en rendre absolument maître.

Au final, toutes ces forces cachées que j'ignore, considérable et invicible... J'ai un peu l'impression qu'elles sont employée à soulever un sac à dos de 200 Kg de poids morts... Et quand je dis poids mort en fait je pourrais tout aussi bien dire pensées mortes ou Verbe mort... C'est un peu pareil

Grillot de Givry a écrit:La pensée est une substance de nature presque fluidique. Une fois émise,
elle existe.
De nature presque fluidique... Je pense que Grillot nous encourage à essayer de percevoir, sur notre propre conscience, sur notre propre système, l'effet que peuvent avoir telle ou telle pensée... C'est en ce sens que la pensée n'est pas fluidique en elle-même, même si une fois qu'elle est émise, elle possède un caractère qui influence ce vers quoi elle est tournée, elle devient un fluide manifeste, c'est à dire une influence adaptable qui n'a pas de forme précise. La caractéristique première d'un fluide, c'est de n'avoir aucune forme et de pénétrer tout les interstices....

Table d'émeraude a écrit:Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Ainsi, tu auras la gloire du monde entier. Et c'est pourquoi toute l'obscurité te fuira. Voici l'énergie forte de toutes les énergies, qui vaincra toutes choses subtiles et pénétrera toutes choses solides.

Il monte au ciel... Il retrouve l'origine volitive de la pensée... Et redescend en terre... Autrement dit "il prend une forme"... Rien que là cela nous amène à nous dire que cette pensée de nature fluidique peut se condenser, cette énergie de la pensée finalement se transforme en matière, et la matière n'est que de la pensée compressée très fort, c'est pour cela que la pensée subtile s'instigue dans les moindres interstices. C'est aussi pour cela qu'on se heurte avec la physique quantique à une certaines limites que l'on définit comme étant celle de "gros objets". En réalité tout les gros objets sont quantique, car chacune des part est quantique, le "problème" étant que comme chez les humains, au delà d'un certains moment on perd son aspect individuel pour entrer dans la masse, et là c'est la masse qui choisit pour nous (masse groupement important / masse quantité de matière).

Si donc j'en reviens à mon sac à dos... Indirectement ça veut dire que mon corps n'est que de la pensée condensée par des devas constructeurs de la forme (je ne pense pas prendre trop de risque en disant ça) et qu'au début de ma vie à priori je n'ai pas trop de pensées pourries amalgamé dans mon corps, ce qui fait que globalement les enfants sont en bonne santé. Mais au fur et à mesure que j'accumule des pensées lourdes, désuètes, fossiles et polluante, ces pensée deviennent réellement la substance même de mon corps.
Est-ce que vous voyez là ou je veux en venir ? Cela signifie que les pensées vont venir s'amalgamer dans chaque part de mon corps en fonction de son affinité analogique... Que les pensées de qualité martienne iront dans les organes de mars, Saturne etc... On peut d'ailleurs voir cette analogie suivant différents prismes comme le peuvent être les 4 éléments, les douzes signes du zodiaques etc...

Mais alors ! Ca veut dire que mon corpus de pensée à même une composante physique ! Alors certes ça ne se voit pas au point où mon corps est déformé (encore que... Je connais des commères qui passent leur temps à médire de tout le monde depuis 40 ans... Il faut bien avouer que ça se lit sur leur visage... D'ailleurs elles se ressemblent toutes étrangement...) mais c'est bien que l'information est stockée quelque-part dans mon corps...

Grillot de Givry a écrit:ROGER Bacon a dit : « Il faut que le corps devienne esprit et que l'esprit
devienne corps ».
C'est la solution de l'OEuvre.
Pour la réaliser, ton propre corps, embrasé par le feu philosophique, corrodé
par l'eau ardente des contritions, doit atteindre un tel degré de pureté qu'il
s'immatérialise vraiment.
C'est que chaque pensée que je pense de manière habituelle, robotique, inconsciente, elle finit par avoir un point d'ancrage dans le corps... Il me faut donc, au moment où je me rend compte que je ne pense pas bien, être capable non seulement d'arrêter de pensée comme ça (ce qui n'est pas forcément gagné d'ailleurs), mais encore d'être capable de "vider la mémoire tampon" d'éliminer les résidu de cette pensée dans mon corps et de mon corpus de pensée, sans quoi l'endroit où l'énergie est cristalisée dans mon corps deviendra une potentielle nouvelle racine (et là on comprend pourquoi on doit "émonder les frondaisons").
Donc au final, lorsque je prend conscience de cette pensée néfaste pour moi, je peux prendre conscience de sa forme, de l'énergie analogue à cette pensée qui s'est accumulée dans mon corps, à rendre à nouveau cette énergie fluide, et à lui permettre de quitter les limites de mon identification.

Ce caractère fluidique que la pensée nous permet potentiellement deux choses : éliminer les densification malsaines, accueillir de nouvelles énergies libératrices.

Bref, plus je lis ce texte de Grillot de Givry, plus mon esprit s'ouvre et plus ce texte me semble n'être fait que d'un seul tenant, les paragraphes étant puissamment reliés entre eux et à d'autres chapitres.

Je pense que ce caractère de consubstantialité fait partie des propriété eau et air, dans le sens où un fluide déjà par définition c'est un liquide ou un gaz, et aussi dans le sens ou le gaz "perméer" (dans le sens de perméable) toute choses, alors que le liquide va avoir un aspect étant capable de communiquer ses propriétées à la matière environnante. User de la puissance et de la qualité de son esprit pour pénétrer le mystère, pour rentrer au sein même de la matière et en modifier les propriété, cela commence par soi avec le VITRIOL.
Ce que je trouve super marrant aussi c'est que l'élément que les alchimistes utilisent dans la trinité pour regrouper l'eau et l'air c'est le Mercure...

Comme quoi j'ai encore fait un gros pavé pour expliquer ce que nos alchimistes employait en un seul mot...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Sam 25 Mai - 11:23

Merci mon Nurash pour ce partage. Smile

Pour ma part, je considère que la matière qui compose chaque plan est de la pensée, c'est d'ailleurs aussi ce qui ressort dans ton message. Pour faire une analogie avec l'eau, histoire de rester dans les fluides, nous pouvons dire que la matière dense du plan est de la glace (pensée condensée); l'aspect plus immatériel est de l'eau liquide ou de la vapeur (selon la subtilité de la pensée). En fin de compte tout est pensée. On peut même dire que l'Âme-De-Vie est une Pensée Vivante du Divin Créateur, c'est-à-dire une individualité d'Être dotée de sa Conscience.

Chaque plan est l'ombre du plan d'au dessus, c'est pourquoi plus un plan est haut, plus il est proche du Soleil. En suivant ce raisonnement, nous pouvons dire que le plan physique est la manifestation condensée des plans d'au dessus, l'ombre projetée sur la paroi de la caverne qui vient manifester pâlement la scène qui se déroule devant l'entrée. C'est la raison pour laquelle l'enveloppe physique prend l'aspect du corpus de pensée des enveloppes supérieures, tout comme les ombres ont l'aspect de la scène se jouant plus proche du soleil.

A la naissance, le nouveau né a le corps que les devas constructeurs lui ont construit en accord avec son patrimoine karmique. Ce corps va naître à l'endroit exact et à au moment exacte nécessaires au Karma. Ce corps porte en lui le champ d'expérience qu'il aura à mener pour des nécessités karmiques, dont parfois la maladie voire le décès infantile (là ou aucune pensée n'a eu le temps de provoquer la maladie). Ce décès infantile, dans un Univers où rien n'est laissé au hasard, est l'épreuve que doivent vivre les parents et proches par nécessité karmique.

En grandissant et en devenant de plus en plus autonome, le libre arbitre va se développer. Ce libre arbitre va permettre à la Conscience d'attirer préférentiellement certaines pensées à d'autre. Ces pensées lorsqu'elles sont régulière finissent par marquer la personnalité et le corps physique de la Conscience. Parfois, ces pensées sont si néfastes qu'elles finissent par provoquer la maladie ou une mort prématurée à la mort naturelle programmée du corps (portée par l'ADN).

Nurash a écrit:Si donc j'en reviens à mon sac à dos... Indirectement ça veut dire que mon corps n'est que de la pensée condensée par des devas constructeurs de la forme (je ne pense pas prendre trop de risque en disant ça) et qu'au début de ma vie à priori je n'ai pas trop de pensées pourries amalgamé dans mon corps, ce qui fait que globalement les enfants sont en bonne santé. Mais au fur et à mesure que j'accumule des pensées lourdes, désuètes, fossiles et polluante, ces pensée deviennent réellement la substance même de mon corps.
Est-ce que vous voyez là ou je veux en venir ? Cela signifie que les pensées vont venir s'amalgamer dans chaque part de mon corps en fonction de son affinité analogique... Que les pensées de qualité martienne iront dans les organes de mars, Saturne etc... On peut d'ailleurs voir cette analogie suivant différents prismes comme le peuvent être les 4 éléments, les douzes signes du zodiaques etc...

Petit détail qui me fait tiquer, ce n'est pas, à mon avis, la pensée (intellectuelle) qui va se loger dans une partie du corps et devenir de la matière dense, mais la pensée intellectuelle va mouler l'aspect physique (la pensée condensée) de manière à lui faire refléter la pensée intellectuelle (qui reste intellectuelle).

Pour résumer, je pense qu'on peut dire que tout est pensée plus ou moins dense ou subtile. La matière d'un plan est subtile relativement au plan d'en dessous, dense relativement à ce plan et trop dense relativement au plan d'au dessus. Une Conscience se manifeste sur une trinité de plans (Monde) en fonction de son degré d'évolution.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Sam 25 Mai - 17:33

.
.

OUi, bon, d’accord tout cela est finement analysé, mais il reste un aspect qui ne me semble pas avoir été pris en compte et c’est : le Penseur.

Ce Penseur n’est pas la pensée, et donc, lorsque l’on fait plus ou moins complètement le tour de la véritable nature de la pensée, on a toujours pas exploré d’un iota celle du Penseur. C’est un peu comme démonter une télé pour tenter de comprendre la nature des programmes qu’elle diffuse...

Une fois que la chose sera faite, il faudra en plus mettre en évidence l’aspect occulte qu’il y a nécessairement entre ce Penseur et la ou les pensées qu’il utilise, ou entre ces pensées et le Penseur qu’elles exploitent.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Dim 26 Mai - 11:48

Merci mon Lug, si tu ne pointais pas du doigt le ciel, on garderait le nez au ras des pâquerettes visiblement... flower flower flower

Quelles que soient les pensées du Penseur, et même s'il s'y identifie, ce dernier n'est aucune d'elles, pas même la combinaison de toutes. Quelle est donc la nature du Penseur ? Le Penseur est le récepteur des pensées. Il est celui qui a la faculté d'appeler une pensée à sortir de l'océan des contingences d'être et la manifester en lui, et la rayonner. Le Penseur n'appartient pas à la sphère de a temporalité, ses racines sont dans l’Éternel Présent dont il est un Moment. Le Penseur est doté de la Conscience, et c'est cette Conscience qui prend conscience des pensées en rendant possible leur manifestation à travers elle.

Le Penseur est un Petitou qui explore le GrandTout dont le champ des possibles est l'insondable océan des contingences d'être.

Le Penseur n'est donc jamais la pensée à laquelle il s'identifie. Les pensées qui viennent à lui sont parfaitement adaptées à l'état qu'il éprouve dans son présent.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lilbudha le Dim 26 Mai - 14:40

Lug a écrit:Ce Penseur n’est pas la pensée, et donc, lorsque l’on fait plus ou moins complètement le tour de la véritable nature de la pensée, on a toujours pas exploré d’un iota celle du Penseur. C’est un peu comme démonter une télé pour tenter de comprendre la nature des programmes qu’elle diffuse...
Saisissante analogie qui permet bien de comprendre qu'il y'aura toujours une limite infranchissable à concevoir l'Esprit, la Conscience ou le Penseur par le corps physique.

_________________
Y'a plus qu'à
Lilbudha
Lilbudha
Admin

Messages : 1003
Points : 1027
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Lun 27 Mai - 15:37

.
.

Le Soleil est composé de 75% d’hydrogène et de 24 % d’hélium. Si nous considérons que chacun des atomes de ces deux éléments correspond à des particules de pensées, doit-on en déduire que ce sont elles qui dictent sa qualité, son apparence et sa conduite à cet astre, ou doit-on prendre en considération une volonté supérieure utilisant ces particules dans un dessein qui échappe totalement à ces éléments ?

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Lun 27 Mai - 16:21

Lug a écrit:.
.

Le Soleil est composé de 75% d’hydrogène et de 24 % d’hélium. Si nous considérons que chacun des atomes de ces deux éléments correspond à des particules de pensées, doit-on en déduire que ce sont elles qui dictent sa qualité, son apparence et sa conduite à cet astre, ou doit-on prendre en considération une volonté supérieure utilisant ces particules dans un dessein qui échappe totalement à ces éléments ?

Wouh ! Voilà une remarque détenant en potentiel de très riches ramifications Very Happy !

Cela reviendrait à se demander ce qui fait la différence entre un bête nuage d’hydrogène et d’hélium et un soleil… Car quand on y pense ce truc qui n’est « juste qu’un soleil » c’est lui qui est responsable de l’ensemble du développement des plantes et des animaux… Comme si, dans ce gros amas de « juste » de l’hydrogène il se trouvait justement caché le dessein de pouvoir faire fleurir de multiples arborescences organique à un endroit qui n’a rien à voir avec cet amas d’atomes. D’ailleurs on pourrait se demander si quelques-part la vie ne progresse pas d’une certaine manière à la périphérie de la zone d’influence du soleil...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Lun 27 Mai - 16:38

.
.

Oui, mon Nurash, mais on pourrait aussi se demander si le Soleil se limite à sa manifestation la plus dense (l’astre lumineux) ou s’il faut aussi inclure ce que l’on appelle l’Héliosphère jusqu’aux limites du nuage d’Oort ?

Auquel cas, l’Entité solaire aurait un Aura d’une tout autre amplitude...

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Lun 27 Mai - 20:44

Lug a écrit:.
.

Le Soleil est composé de 75% d’hydrogène et de 24 % d’hélium. Si nous considérons que chacun des atomes de ces deux éléments correspond à des particules de pensées, doit-on en déduire que ce sont elles qui dictent sa qualité, son apparence et sa conduite à cet astre, ou doit-on prendre en considération une volonté supérieure utilisant ces particules dans un dessein qui échappe totalement à ces éléments ?
Derrière cette question se chaque une interrogation fondamentale : est-ce que ce sont les pensées d'une Conscience qui la définissent et la régissent, ou est-ce plutôt la Conscience (son niveau d'évolution et son libre arbitre) qui est l'élément déterminant des pensées qui entrent dans ses corps ?

Pour reprendre le cas du Soleil, ce splendide astre qui rayonne la Vie à travers sa sphère d'influence, si sa conduite, son apparence et sa qualité sont dictées par les particules de pensées qui le composent, ce dernier n'est en fin de compte ni plus ni moins la somme de ses particules de pensées. Le Soleil n'a alors aucun libre arbitre ni aucun autre pouvoir que celui de suivre à la lettre ce qui lui imposent ses particules de pensée. Dans ce cas, se Soleil se résumerait alors à ces dernières et n'aurait aucun espoir de les transcender, car il serait de la même nature. 

Si au contraire le Soleil détient une volonté supérieure à ces particules, qui les manie et les dirige, c'est qu'il ne peut plus se résumer simplement à la somme de ses particules, mais est une entité dotée de cette faculté divine qu'est le libre arbitre. Ce libre arbitre lui permet de ne pas être condamné à demeurer éternellement le jouet des forces de la sphère du Destin, mais de pouvoir d'utiliser sa faculté volitive permettant de sélectionner les particules. Le Soleil ne serait alors plus le pantin du Destin, mais une Conscience libre pouvant éprouver l'espérance de penser et donc d'être selon sa volonté.

Le Soleil ne se limite pas à sa manifestation physique ni à la géographie de cette manifestation, comme c'est le cas de chaque Conscience. Il existe une bien plus ample sphère d'action de chaque Conscience que celle de sa manifestation la plus dense. La lumière visible du Soleil n'est que l'aspect des pensées les plus denses permettant de nourrir gracieusement les enveloppes denses des Consciences vivant en son sein.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Mar 28 Mai - 8:53

.
.

Le Soleil, mon Vasanakshaya, est comme tout dans la Divine Création, un Alchimiste. Il ne manie pas les atomes d’hydrogène et d’hélium, il procède sans cesse à leur transmutation en pensées fécondantes qu’Il fait rayonner dans sa sphère d’influence, et aussi bien au-delà, pour que tous ceux qui les reçoivent s’en nourrissent à proportion de leurs facultés et complexions.

Chaque photon de lumière est donc l’expression de la volonté solaire, et son moyen d’expression et d’action.

A ce niveau de pouvoir, il est facile de comprendre pourquoi il n’a besoin ni de pieds ni de mains, tout en étant un sublime Maître d’œuvre.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Mar 28 Mai - 11:34

Si je tiens compte des indications que tu nous partages mon Lug, tu nous enjoint à remettre en question ce que l'on considère comme le soleil... Car enfin nous avons tous vu des cartes de l'espace, animé ou fixent où sont inscrite les orbites de chaque planète, ce qui définit un périmètre bien délimité.
Mais l'entité Soleil, quelle est sa fonction et de quelle manière sert-elle l'ordre des choses ? Une entité aussi formidable par rapport à notre statut de cavernicole velu doit nécessairement être à un niveau d'énergie qu'il nous est difficile d'imaginer...
En effet certes d'un point de vue nombrilo-centrique, le soleil c'est le machin qui me refile chaleur et lumière au quotidien... Mais bon, non seulement il le fait pour les autres êtres humains, pour les autres être vivants en général, pour une durée bien supérieur à l'existence humaine mais il est aussi un point de référence pour les planètes de notre système... Mais également pour tout une série de corps céleste comme cette fameuse ceinture d'Oort... Et en laissant mon esprit s'ouvrir, je me dit que le soleil rayonne également des pensées et de la lumière, il fait lui-même parti d'un groupe de luminaire célestes qui ponctuent le temps et reflète l'harmonie divine au travers de l'espace...
D'ailleurs cette lumière qu'il rayonne, elle représente sa présence dans le vide...
Un peu comme si effectivement le soleil permettait d'une certaine manière à tout l'espace qui se trouve autour de lui d'exister... Je veux dire, imaginons la même chose sans soleil, on y verrait pratiquement rien car les objets dans cet espace ne serait perceptible qu'à la lueur des luminaires les plus éloignés. Il n'y aurait pratiquement aucun point de référenciel spatial ou philosophique.
Mais là ce soleil, il permet d'une certaine manière que les planètes "se voient", qu'elles "communiquent" entre elle par le moyen d'une sorte de langage commun, de point de référence au centre d'un espace de cohérence (Logos solaire).
Le soleil "révèle" les potentiels d'un espace qui n'existerait pas sans lui... Il "ouvre" littéralement le vide pour y créer un espace de manifestation...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Mar 28 Mai - 11:58

.
.

Mon Nurash, si tu prends le Soleil comme une entité (atome) physique, intellectuelle et spirituelle, ce qu’Il est, alors ce que ta vision binoculaire en perçoit n’est que l’aspect le plus rustique et primaire de sa véritable Nature.

Tout ce qui se trouve dans l’Héliosphère n’est pas étranger à cette Entité solaire, pas plus que les bras les jambes et les organes du corps humain sont étrangers à la Conscience de cette entité corporelle.

Mais le Soleil, dans ses trois corps de manifestation, est aussi relié de façon multidimensionnelle, par son enveloppe spirituelle, à un ensemble de Constellations, desquelles Il reçoit des énergies (communications) et auxquelles Il répond (rayonnement). L’ensemble de ces Constellations effectuant elles-mêmes des échanges avec d’autres Constellations, dont les plus évoluées ont des communications directement avec la plus haute Hiérarchie de notre Galaxie.

Je m’arrête là, pour le moment, mais le processus se renouvelle pour les Galaxies entre elles, et peut être même pour notre univers avec d'autres...

Et comme ce qui est en bas, et tu connais la suite, il en découle que la déclinaison des Principes du grand Tout se fait aussi dans le petitou, qu’il soit animal, végétal, minéral ou atomique en respectant les échelles et les capacités de chacun.

Lorsque que tu piges le Principe universel de la Conscience d’être, au sein des Mondes et des plans, avec une relation multidimensionnelle, selon l'état d'évolution de la Conscience au sein de ses trois enveloppes, alors tu ne vois plus la trame du tissage complexe et incompréhensible, mais le formidable panorama que l’ensemble des micros points de pensées dessine avec une amplitude grandiose et des richesses luxuriantes.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Mar 28 Mai - 18:34

Lug a écrit:.
.

Le Soleil, mon Vasanakshaya, est comme tout dans la Divine Création, un Alchimiste. Il ne manie pas les atomes d’hydrogène et d’hélium, il procède sans cesse à leur transmutation en pensées fécondantes qu’Il fait rayonner dans sa sphère d’influence, et aussi bien au-delà, pour que tous ceux qui les reçoivent s’en nourrissent à proportion de leurs facultés et complexions.

Chaque photon de lumière est donc l’expression de la volonté solaire, et son moyen d’expression et d’action.

A ce niveau de pouvoir, il est facile de comprendre pourquoi il n’a besoin ni de pieds ni de mains, tout en étant un sublime Maître d’œuvre.
Merci mon Lug, ça vient éclaircir un peu ma vision. Le Soleil est un Penseur, et comme tout Penseur il reçoit des pensées. Ces pensées lui sont transmises par d'autres Grands Êtres avec lesquels le Soleil est en communication et desquels il est nourri. Ces pensées sont transmutées du plomb vers l'or et sont envoyées dans toutes les directions. Ces pensées transmutées sont captées par les Consciences évoluant en son sein, ces plus petits Penseurs, qui s'en nourrissent à leur tour.

Jusqu'ici, ma vision était qu'une pensée n'était pas transmutée par l'Alchimiste, mais que les pensées venaient toutes faites au Penseur en fonction de son état présent, et étaient rayonnées de ce Penseur telles quelles. Maintenant je m'interroge sur la nature de cette transmutation des pensées. Les pensées viennent-elles en plomb pour ressortir en or ?

En fin de compte, le Penseur est l'Alchimiste et la pensée la matière qu'il transmute tout en se transmutant lui même -l’homme ne devient que ce qu'il pense-. Si c'est juste, voilà un sérieux indice sur la nature du Penseur et sa relation à la pensée. Smile Reste à voir comment fonctionne cette transmutation.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Eléa le Mar 28 Mai - 21:07

Lug a écrit:.
.

Je m’arrête là, pour le moment, mais le processus se renouvelle pour les Galaxies entre elles, et peut être même pour notre univers avec d'autres...
Comment pourrait-il en être autrement ?
flower

_________________
Puissent vos efforts être à la hauteur de vos rêves 
Merci mon Lug
pour Transsubstantiation
et pour tout le reste
Eléa
Eléa

Messages : 1454
Points : 1492
Date d'inscription : 07/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Sam 1 Juin - 19:04

Le Penseur est donc un Alchimiste dont les pensées sont la materia prima qu'il transmute et avec laquelle il se transmute lui-même. Le Penseur réceptionne les pensées qui lui sont compatibles dans son présent et qui lui proviennent de divers sources plus ou moins subtiles. Les pensées subtiles sont issues de transmetteurs de même nature (devas) et les pensées grossières de transmetteurs de même nature (asuras) ; tout est affaire d'état vibratoire.

Cette longue chaîne de transmission est une communication entre les Consciences, cette communication peut être infiniment subtile et multidimensionnelle, comme c'est le cas des échanges entre les systèmes solaires, galaxies, amas de galaxies, mais peut aussi être très causale, frivole, comme c'est presque systématiquement le cas entre les membres de l'humanité terrestre actuellement incarnés.

Les Penseurs reçoivent leurs pensées de toute sorte de sources, allant du très haut au très bas. Le Penseur empruntant la voie de l'évolution devra recevoir ses pensées de sources situées plus haut que lui : situées vers les hauteurs qu'il vise.

C'est ainsi que les pensées cheminent de Consciences en Consciences, de Penseurs en Penseurs, formant cet incroyable réseau infini de télépathie multidimensionnelle qu'est l'Internet spirituel, dont l'internet humain n'est qu'une infiniment pâle ombre.

Pour recevoir une pensée sans la déformer, le Penseur devra s'aligner sur cette pensée et aligner ses enveloppes de manifestation sur la tonalité de l'enveloppe la plus haute. Si cette étape d'alignement n'est pas correctement faite et solidement stabilisée, la pensée sera transformée par le Penseur et perdra son éclat originel pour être déformée et imprégner de la marque du Penseur imparfait. Plus une pensée est haute et subtile, plus l'effort d'alignement, de volonté et de stabilisation sur cette note subtile doit être grand.

C'est ainsi que l'Alchimiste qu'est le Penseur se transmute avec son œuvre. Car ce dernier doit modifier sa propre fréquence vibratoire pour recevoir une pensée et lui conserver sa pureté originelle. En travaillant sur les pensées qu'il reçoit, le Penseur travaille sur lui même.

Une pensée contenant une vérité intemporelle peut perdre son éclat de Penseurs en Penseurs, si ceux-ci l'altèrent, et finir par ne plus avoir grand chose en commun avec ce qu'elle était en ne transportant désormais plus qu'une médiocre vérité périssable, voire vicieuse.

C'est ainsi que chaque pensée reçue par le Penseur est issue d'une immense chaine de transmission et est plus ou moins altérée de sa pureté originelle. Plus le Penseur est élevé et pur, plus les pensées qu'il recevra seront conforme à sa nature (peu altérées), plus le Penseur est bas et impur, plus les pensées qu'il recevra seront de cette nature allant jusqu'au plus bas du champ des possible.

Un Penseur, s'il veut espérer avoir une pensée qui se rapproche des Principes Universels (pensée pure), devra se rapprocher des grands Penseurs capables de transmettre de telles pensées. La Vérité Absolue est la Pensée Absolue, elle n'est pas distincte du Divin Créateur, les Principes Universels sont des Rayons de cette Vérité Absolue.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Dim 2 Juin - 17:56

Mon Vasanakshaya globalement je suis d'accord avec ce que tu dis, je pense que notre Lug essaye également d'attirer notre attention sur ce dont rien ne peut être dit : c'est à dire l'expérience même d'une qualité d'être / qualité de penseur différente.

C'est intéressant de parler de multi-dimensionnalité, mais en discourir ne nous permet pas pour autant de l'expérimenter.

Ainsi dans cette phrase
Lug a écrit:Lorsque que tu piges le Principe universel de la Conscience d’être, au sein des Mondes et des plans, avec une relation multidimensionnelle, selon l'état d'évolution de la Conscience au sein de ses trois enveloppes, alors tu ne vois plus la trame du tissage complexe et incompréhensible, mais le formidable panorama que l’ensemble des micros points de pensées dessine avec une amplitude grandiose et des richesses luxuriantes.


Il me semble qu'il y a une puissante invitation à cesser de pensée de manière linéaire (la trame du tissage complexe et incompréhensible) pour justement ouvrir des perceptions que nous devons aller chercher ailleurs (le formidable panorama que l’ensemble des micros points de pensées dessine avec une amplitude grandiose et des richesses luxuriantes).
C'est d'ailleurs ce qui se passe quand nous recevons vaguement et maladroitement une intuition sous forme de mots alors qu'elle peut prendre une teneur et une qualité bien plus intense, le Principe justement de devenir davantage que ce qu'on est déjà...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Lun 24 Juin - 16:22

J'ai essayé de pousser un peu plus loin les pistes fournies par notre Lug...

Le penseur est une pensée en lui-même, c'est donc par nature une pensée assez difficile à cerner puisqu'elle peut devenir à peut près tout ce qu'il est possible d'être (sauf l'êtreté en elle-même dont elle est la fille).

Le penseur en lui-même possède des limites intrinsèques qu'il est incapable de franchir sans le concours d'autres consciences. La forme que le penseur animera durant son incarnation est une conséquence de son propre niveau énergétique.

Le penseur, au fur et à mesure de ses expériences, accumulera de plus en plus d'énergie vitale en fonction de ses capacités de compréhension et de synchronisation avec le monde qui l'entoure / syntonisation avec la source.

chez les êtres humains, la lecture permettra dans un premier temps d'assimiler certaines informations qui aurait autrement pu être assimilé qu'avec l'auteur. L'avantage du livre étant qu'il permet à de nombreuses personnes d'être lues et ainsi à l'auteur de répandre plus largement ses dires. Le désavantage et qu'il manquera le retour critique des questions qui aurait autrement pu être posé à l'auteur et la sensation procurée par la présence de ce dernier.

le penseur sera nécessairement une synthèse de l'ensemble des énergies qu'il est capable de manifester.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Lun 24 Juin - 20:51

Nurash a écrit:Le penseur est une pensée en lui-même, c'est donc par nature une pensée assez difficile à cerner puisqu'elle peut devenir à peut près tout ce qu'il est possible d'être (sauf l'êtreté en elle-même dont elle est la fille).
Pour ma part mon Nurash, il me semble que le Penseur n'est justement pas une pensée, il est celui qui pense. Je pense que justement il est primordial de bien faire le distinguo entre les deux.
D'un point de vue plus absolu, j'ai tendance à dire que le Penseur est une Pensée Vivante du Divin Créateur, dans le sens où tout est issu de Sa Méditation et selon le Principe de Mentalisme stipulant que l’univers est de nature mentale (cf. Kybalion). Mais cette circonvolution peut-être maladroite est là pour dire que Penseur n'est pas une pensée.

A mon sens, le Penseur est d'une nature profondément différente de ses pensées, même s'il s'y identifie temporairement. Je vois le Penseur comme l'Alchimiste dont les pensées sont la matière à travailler et avec laquelle il se travaille lui-même.

D'ailleurs, pour marquer cette différence, le Penseur qui Est, anime la pensée en la faisant sortir de la contingence d'être, la pensée n'ayant pas cette faculté.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Eléa le Lun 24 Juin - 21:50

Vasanakshaya a écrit:Pour ma part mon Nurash, il me semble que le Penseur n'est justement pas une pensée,

J'ajoute 10 balles dans la machine.

Si l'homme ne devient que ce qu'il pense, ça signifie que son niveau vibratoire est fonction des pensées qu'il est capable de recevoir, contenir, rayonner (ce qui signifie entre 2 expérimenter, digérer jusqu'à maîtriser). 

Mais confondre le penseur avec ses pensées, c'est l'attitude ultra sclérosante dans laquelle l'ego tente de maintenir la Conscience pour faire frein au fait qu'elle le fait maigrir un grand coup à chaque pas qu'elle fait dans la direction de l'Âme-de-Vie.

_________________
Puissent vos efforts être à la hauteur de vos rêves 
Merci mon Lug
pour Transsubstantiation
et pour tout le reste
Eléa
Eléa

Messages : 1454
Points : 1492
Date d'inscription : 07/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Mar 25 Juin - 10:49

Vasanakshaya a écrit:
D'un point de vue plus absolu, j'ai tendance à dire que le Penseur est une Pensée Vivante du Divin Créateur, dans le sens où tout est issu de Sa Méditation et selon le Principe de Mentalisme stipulant que l’univers est de nature mentale (cf. Kybalion). Mais cette circonvolution peut-être maladroite est là pour dire que Penseur n'est pas une pensée.

Ben justement il me semble qu'il est toujours intéressant de prendre les choses du point de vue le plus absolu...

Dire que le penseur est une pensée à laquelle on aurait donné toute la liberté de l'univers ne me semble pas déconnant, c'est le Principe même de filiation... Parce que la notion de consubstantialité justement implique que tout à une nature commune, la nature Mentale de l'univers décrite par le Kybalion.

Vasanakshaya a écrit:D'ailleurs, pour marquer cette différence, le Penseur qui Est, anime la pensée en la faisant sortir de la contingence d'être, la pensée n'ayant pas cette faculté.
Mais ton penseur il existe avec un caractère d'individualité il me semble ^^ ! Il Est effectivement, et il peut se définir comme étant différencié du tout. Une pensée conserve une inertie en fonction du degrès de vitalité de celui qui l'a émise, de la même manière qu'une part de l'artiste se retrouve dans son oeuvre.

Eléa a écrit:Si l'homme ne devient que ce qu'il pense, ça signifie que son niveau vibratoire est fonction des pensées qu'il est capable de recevoir, contenir, rayonner (ce qui signifie entre 2 expérimenter, digérer jusqu'à maîtriser).
S'il est capable de recevoir, contenir et rayonner, c'est bien parce que le semblable est miscible avec le semblable non ?

Eléa a écrit:Mais confondre le penseur avec ses pensées, c'est l'attitude ultra sclérosante dans laquelle l'ego tente de maintenir la Conscience pour faire frein au fait qu'elle le fait maigrir un grand coup à chaque pas qu'elle fait dans la direction de l'Âme-de-Vie.

Le fait de dire que le penseur est une pensée n'est pas la même chose que de confondre le penseur avec ses pensées. On garde toujours un rapport de filiation hiérarchique... D'ailleurs c'est cette notion de hiérarchie qui permet de faire la différence entre ce qui est crée et ce qui crée, mais il y a à mon sens une chaîne continue de pensée du plus subtile au plus dense.

Après je suis prêt à entendre que le penseur ne soit pas une pensée, mais si c'est pas le cas... Qu'est-ce donc ?


_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Lug le Mar 25 Juin - 14:28

Nurash a écrit:

Après je suis prêt à entendre que le penseur ne soit pas une pensée, mais si c'est pas le cas... Qu'est-ce donc ?  

Le Penseur serait le hardware, et les pensées le software...

Le Penseur est le noyau de la cellule contenant l’ADN, et les pensées sont les biomolécules (protéines et acides nucléiques) contenues dans la membrane plasmique donnant forme à cette cellule.

Le Penseur est le trou noir au cœur d’une galaxie, et les pensées ses milliards de soleils lui donnant sa forme spiralée.

Le penseur c’est le conducteur d’un véhicule, et les pensées tous les éléments composites donnant forme et spécificité à ce dernier. Very Happy  Very Happy

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Mar 25 Juin - 17:49

Merci mon Lug pour ces précisions. Quelle que soit la nature exacte du Penseur, je pense que pour avancer nous pouvons partir du principe qu'il n'est jamais ses pensées mais celui qui les pense. Sa nature profonde est probablement insondable car puisant ses racines dans l'absolu.

Là où nous pouvons avancer, c'est sur la compréhension du lien occulte entre lui et ses pensées. Nous pouvons dores et déjà avancer, comme nous l'indique notre Lug, que ses pensées donnent sa forme et sa spécificité à son véhicule du moment.

Et si le Penseur est le conducteur, c'est avant tout lui qui décide quelle direction prendre... Ceci pour dire que le Penseur n'est pas condamné à être le pantin de ses pensées, mais peut au contraire choisir lesquelles entreront dans la constitution de son véhicule et sa direction.

Le Penseur est donc le responsable (s'il active son libre arbitre ou sinon par ignorance) de la qualité de ses enveloppes (formées de diverses pensées : physiques, astrales, mentales,...) et de ce qu'il va en faire.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Jeu 27 Juin - 11:28

Lug a écrit:Le Penseur serait le hardware, et les pensées le software...

Le Penseur est le noyau de la cellule contenant l’ADN, et les pensées sont les biomolécules (protéines et acides nucléiques) contenues dans la membrane plasmique donnant forme à cette cellule.

Le Penseur est le trou noir au cœur d’une galaxie, et les pensées ses milliards de soleils lui donnant sa forme spiralée.

Le penseur c’est le conducteur d’un véhicule, et les pensées tous les éléments composites donnant forme et spécificité à ce dernier.
 Very Happy  Very Happy

Hum le penseur serait une espèce de forme matricielle, une sorte de mystère incubateur, lui-même constitué de Zéro (les potentiels en contingences) et de Un (les pensées qu'il convoi). Sa nature même n'est pas vraiment explicable par le biai de l'intellect mais peut être expérimentée de manière directe, sachant que les mots ne seront jamais que des panneaux indicateur pointant vers cette réalité.

Vasanakshaya a écrit:Là où nous pouvons avancer, c'est sur la compréhension du lien occulte entre lui et ses pensées.

Et si on commençait par là : le Liens ou le rapport entre la les pensées du Penseur et la forme qu'il incarne...

Je me dis qu'il doit y avoir nécessairement des pensées qui font qu'il anime une forme et qu'il ne l'anime plus lorsqu'il se désincarne. Cette pensée nous continuons à la pensée tant que nous sommes en vie je pense. Je me dis que la réalisation de sa propre nature lumineuse passe par le fait de rendre consciente cette pensée source est à l'origine de la vivification d'un véhicule particulier...
A l'origine d'ailleurs cette pensée qui consiste à s'identifier à un véhicule... Il me semble bien qu'elle est en partie choisie avec le concours des seigneurs du Karma qui ont choisi cette incarnation pour qu'elle soit la plus riche en expérience possible... Vouloir vivre autrechose que notre propre incarnation avec le Destin et le karma qui lui est associé c'est faire preuve d'ingratitude quand au service désintéressé qui nous à été rendu au moment même du choix de notre incarnation...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Vasanakshaya le Jeu 27 Juin - 14:29

Nurash a écrit:Hum le penseur serait une espèce de forme matricielle, une sorte de mystère incubateur, lui-même constitué de Zéro (les potentiels en contingences) et de Un (les pensées qu'il convoi). Sa nature même n'est pas vraiment explicable par le biai de l'intellect mais peut être expérimentée de manière directe, sachant que les mots ne seront jamais que des panneaux indicateur pointant vers cette réalité.
Personnellement, je pense que le Penseur est tout simplement la Conscience de penser.
Nurash a écrit:Je me dis qu'il doit y avoir nécessairement des pensées qui font qu'il anime une forme et qu'il ne l'anime plus lorsqu'il se désincarne. Cette pensée nous continuons à la pensée tant que nous sommes en vie je pense. Je me dis que la réalisation de sa propre nature lumineuse passe par le fait de rendre consciente cette pensée source est à l'origine de la vivification d'un véhicule particulier...
A l'origine d'ailleurs cette pensée qui consiste à s'identifier à un véhicule... Il me semble bien qu'elle est en partie choisie avec le concours des seigneurs du Karma qui ont choisi cette incarnation pour qu'elle soit la plus riche en expérience possible... Vouloir vivre autrechose que notre propre incarnation avec le Destin et le karma qui lui est associé c'est faire preuve d'ingratitude quand au service désintéressé qui nous à été rendu au moment même du choix de notre incarnation...
Le Penseur est réceptif des pensées qui correspondent le mieux à son état. Ces pensées sont fonction de son champ de Connaissances. La volonté permet de choisir librement de recevoir certaines pensées plutôt que d'autres et de se focaliser sur certaines pensées pour les assimiler. Le Penseur a donc la forme de manifestation que lui confère l'ensemble de ses pensées. L'enveloppe de pensées sera donc la résultante de l'ensemble des pensées éprouvées par le Penseur. L'enveloppe physique est la résultante des pensées physiques éprouvées par le Penseur, l'enveloppe astrale est la résultante des pensées astrales éprouvées par le Penseur, l'enveloppe mentale est la résultante des pensées mentales éprouvées par le Penseur. Voilà le lien qui, je pense, existe entre les pensées du Penseurs et sa forme de manifestation.

Je crois comprendre que qu'il te semble que qu'une Conscience, tant qu'elle est incarnée, a les pensées lui permettant d'avoir sa forme et que lorsqu'elle la Conscience se désincarne, c'est parce qu'elle n'a plus ces pensées, est-ce bien ça mon Nurash ?

En ce qui me concerne, je vois les choses assez différemment. Le Penseur a donc ses enveloppes composées de ses pensées. L'enveloppe physique étant composée de pensées physiques périssables, sera périssable également, de même pour l’enveloppe astrale (qui vit plus longtemps que l'enveloppe physique). Le Penseur n'ayant pas encore le champ de Connaissances lui permettant d’éprouver des pensées intemporelles, doit préparer sa nouvelle incarnation avec la constitution de nouvelles enveloppes astrale et physique en accord avec les Seigneurs du Karma. Ces enveloppes physiques et astrales sont donc constituées des pensées périssables du Penseurs et seront périssables. Ce processus condamne le Penseur à être prisonnier du cycle des incarnations et de la discontinuité de Conscience tant que son champ de Connaissances ne lui permet pas d'éprouver suffisamment de pensées intemporelles lui permettant de n'avoir que des enveloppes intemporelles (non périssables) et la continuité de Conscience.

Donc les pensées donnent sa forme au Penseur, et cette forme a la qualité de ces pensées (intemporel ou périssable). Le périssable condamne au cycle de réincarnations, l'intemporel à la "vie sans mort".

Mais la fatalité n'existant pas, le Penseur peut, par sa volonté, choisir ses pensées et donc se tourner vers des pensées intemporelles, lui permettant de rejoindre l'intemporel... Twisted Evil

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Taranis le Jeu 27 Juin - 15:58

Vasanakshaya a écrit:Personnellement, je pense que le Penseur est tout simplement la Conscience de penser.
Pour ma part il me semble que le Penseur est de nature éternelle alors que la Conscience est composite. Je vois le Penseur comme l'étincelle divine, l'âme-de-vie.

Vasanakshaya a écrit:L'enveloppe de pensées sera donc la résultante de l'ensemble des pensées éprouvées par le Penseur.
Plus la génétique qui correspond à l'histoire de son véhicule, plus l'histoire propre de son véhicule... Le Véhicule d'un penseur ne saurait être un reflet directe du Penseur il me semble : le véhicule choisi (pas par le penseur souvent d'ailleurs !) est compatible avec le karma à épurer. Semblable sans être égal donc. Cet aspect d'hybridation en fonction des circonstances d'incarnation me semble important.

Vasanakshaya a écrit:Je crois comprendre que qu'il te semble que qu'une Conscience, tant qu'elle est incarnée, a les pensées lui permettant d'avoir sa forme et que lorsqu'elle la Conscience se désincarne, c'est parce qu'elle n'a plus ces pensées, est-ce bien ça mon Nurash ?
Oui, il y a une pensée qui est dirigée vers le véhicule et qui lui permet de l'animer. La manière la plus simple de décrire ce processus c'est, je crois, par l'intermédiaire du point focal de la Conscience. Lorsque la Conscience s'identifie au Penseur plutôt qu'au véhicule elle recouvre son immortalité. La Conscience peut alors se diriger vers des royaumes plus intemporel tout en gardant un point d'ancrage dans la matière, ce qui lui permet d'observer les réalités subjective abstraite depuis un point de vue temporaire mais objectif et concret.
Une incarnation me semble surtout tributaire d'une Volonté : volonté d'expérience, de Vie qui s'alignera de manière relative sur la Volonté de Bien universelle (Dharma).

Par ce processus on comprend pourquoi il est tellement important d'apprendre à relaxer son corps physique et intellectuel, de sorte qu'on puisse percevoir des pensées de nature spirituelles effectivement. Percevoir quelque-chose, porter son attention dessus, c'est s'y identifier même de manière temporaire car c'est employer de l'énergie de volonté pour vitaliser une perception.
Après un certain temps d'épuration donc, on passe de la pensée "Je suis ce véhicule temporaire que j'anime" à "J'anime ce véhicule de manière temporaire". Les termes n'ont pratiquement pas changé, le véhicule est toujours en vie mais le point focal de la Conscience est davantage dirigé vers la substance animatrice de la forme que la forme elle-même.

En tout cas ça me semble être cohérent avec "l'homme ne devient que ce qu'il pense".

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma. Empty Re: De la nature consubstantielle de la pensée dans l'épuration du karma.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum