Nourriture carnée et karma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Nourriture carnée et karma

Message par Nurash le Jeu 12 Jan - 13:12

Salut Axis Smile !

La nourriture a un effet psycho-affectif très important. Changer radicalement de diète si tu le fais pour des raisons intellectuelles alors que tes envies ne changent pas peut être particulièrement déstabilisant.

De mon point de vue, sans que l'alimentation soit "accessoire" car il est important de bien se nourrir, je pense que c'est loin d'être essentiel dans une recherche spirituelle. Oui manger du porc à tendance à augmenter les pulsions sexuelles et oui la viande rouge à tendance à rendre plus terrestre, plus lourd. Mais ce n'est pas forcément un mal pour quelqu'un qui a tendance à beaucoup "planner".

C'est vraiment une histoire de choix et d'adaptation à son type physiologique à mon sens. Dans tout les cas il est important de savoir que nous avons un "biote" (combinaison de levure et de bactéries) intestinal qui nous est complètement personnel (un peu comme les empreintes digitales). C'est la nature de ce biote qui va déterminer ce dont nous avons envie et la manière dont nous l'assimilons.

Faire évoluer son biote est une affaire de plusieurs mois, je pense qu'il vaut donc mieux réduire petit à petit les quantités et ne pas faire de changement trop radical.

Après d'un point de vue santé voila des constats que j'ai pu faire :
-La charcuterie me flingue le bide.
-Le lait défonce le foie, les produits laitiers sont moins nocifs mais le fromage en général à tendance à rendre froid et lourd.
-Tout ce qui contient de grande quantité de gluten me fait vriller les intestins.
-La viande, bien qu'acidifiante me fait parfois du bien

A chacun de voir comment il se sent et surtout pas trop se torturer avec la bouffe, suivre ses instincts et respecter la sensation de satiété. Ne pas oublier que ça reste de la sphère du Destin Smile

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nourriture carnée et karma

Message par Kanzi le Jeu 12 Jan - 16:18

Salut Axis et soit le bienvenu !
Pour répondre à ta question voici en copie la meilleure réponse faite à ce sujet, extraite du sujet "le coin santé" que tu trouveras sans peine dans cette section du forum, donc la voici :

Moinetagnard a écrit:La loi naturelle étant une loi charitable et d'Amour, elle s'efforce toujours autant que possible de ne pas nuire. Suivre volontairement cette loi, c'est adopter selon nos propres connaissances, le mode de vie  reconnu consciemment comme étant le plus bénéfique pour nous et pour l'ensemble des êtres.

Sur un plan purement physique et « humain », un régime végétarien équilibré est depuis quelques années désigné par l'ensemble des nutritionnistes sérieux comme le régime le plus sain pour l'être humain, même si pour des raison économiques évidentes, peu de publicité lui est faite. Lorsque c'est le cas, c'est en arguant sur la « nécessité » pour l'être humain de consommer des protéines animales (ce que la science nie puisque il n'y a pas de réels différences qualitatives entre les protéines animales et végétales) et la « nécessité » de conditionner « au moins (!) » nos enfants avec de tels produits de provenance animale.

Sur un plan écologique puisque la Terre est aussi un être vivant, d'après le dernier rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'élevage produit plus de gaz à effet de serre (18% en équivalent CO2,) que le secteur des transports et est aussi en partie à l'origine de la pollution de l'eau et de l'érosion du sol. Avec la quantité d'eau nécessaire pour produire 1 kg de viande on pourrait se doucher quotidiennement pendant un an. L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a constaté dans son étude publiée en 2006 que 70% du déboisement de la forêt amazonienne sont attribués à la pâture du bétail et qu’une grande partie des 30% restants est destinée à la confection de nourriture pour animaux. Dans cette même étude, la FAO a noté que 70% des terrains agricoles mondiaux sont dédiés à l’élevage du bétail. Pour produire un kilo de viande, il serait possible dans un même laps de temps et pour une même surface de sol de cultiver 200 kg de tomates ou 160 kg de pommes de terre...

Sur un plan émotionnel, s'abstenir de consommer de la viande pour s'abstenir de tuer des êtres (animaux) dont on se sent proche par affinités biologiques familiales, ou pour  éviter toute forme de souffrance infligée est une absurdité. Les plantes commes les pierres sont des êtres vivants et le règne végétal est aussi pourvu d'un réseau sensitif transmettant probablement de la douleur, certes à une échelle moindre que ne l'est le règne animal.

Sur le plan de l'attention et de la conscience, passer d'un régime où l'on mange de tout à un autre régime, peu importe lequel, permet par une vigilance et attention soutenue lors de la satisfaction de ce besoin de prendre davantage conscience de la portée de nos choix et de nos actes. Comme tout changement d'habitude et d'automatisme, c'est un entraînement de la volonté pouvant par cette attention accrue se multiplier à d'autres domaines et servir d'autres buts.

Sur des plans plus subtils, de très nombreux occultistes et adeptes vantent les mérites d'un régime strictement végétarien. Vous trouverez quelques indications subtiles et les bénéfices d'un tel régime pour certains travaux en lisant notamment les lettres des Mahatmas de Koot Hoomi disponibles sur le site le Temple d'Hermès.
En consommant de la chair animale et du sang, ce n'est pas que de la matière que nous absorbons..

Enfin,  quelqu'un qui s'efforcerait de s'abstenir de viande alors qu'il est obnubilé par son désir d'en manger ne gagne rien, au contraire, par un tel comportement.

C'est un choix qui se doit d'être autant conscient que possible. Et lorsque c'est le cas, il n'y a guère de résistance, cela devient un nécessité silencieuse intérieure qui n'a pas besoin d'être justifié par l'intellect.

En ce qui concerne le jeûn, il importe de savoir pourquoi il est pratiqué, quels sont les objectifs et les dangers.

Sur le plan physiologique, un jeûn même de courte durée permet à l'organisme de se rééquilibrer lui-même. Encore tout récemment, des scientifiques ont découvert qu'un jeûn d'à peine une journée permettait au corps de retrouver naturellement son propre rythmne de sommeil.

Sur un plan plus spirituel, nous retrouvons dans les XV Tablettes de Thoth ceci:

« LE JEÛN

Tu dois ausi t'abstenir de manger jusqu'au moment où tu auras vaincu le désir des aliments, qui sont les liens qui enserrent l'âme. »

La précision est subtile. Le but spirituel du jeûn n'est pas de pouvoir se passer d'un besoin naturel mais de vaincre le désir, l'attrait de l'appétit, et ainsi d'acquérir un plus grande maîtrise de soi.

Tout comme expliqué plus haut, un telle pratique constitue un exercice de la volonté.

Il importe de savoir aussi que des jeûns de longue durée produisent des états de conscience « accidentels » comparables à ceux induits par certains psychotropes et sont de par ce fait déconseillés aux personnes psychiquement faibles.

Qu'entendez-vous par purifications physiques?
Selon nous n'importe quel acte possède une valeur spirituelle et a ainsi un impact autant physique, émotionnel, qu'intellectuel. Il est possible de découper par le raisonnement pour des besoins explicatifs, mais dans l'ensemble nous demeurons unis. Si la magie agit de haut en bas, il est par conséquent certains qu'un bien positif sur le plan spirituel aura des conséquences de même nature sur les plans plus bas. Le meilleur moyen de tomber malade reste encore d'accorder pour des raisons émotionnelles, intellectuelles ou pseudo-spirituelles plus de préoccupations à son corps qu'il n'en a besoin. Les fonctions vitales de notre corps sont naturellement et instinctivement mues par des forces universelles ayant leur correspondance dans nos organes. Seule la résistance au maintien de leur ordre naturel cause une disharmonie engendrant de la souffrance. Ce qui est impur c'est ce qui s'oppose à la pureté naturelle. Ainsi, la connaissance et le respect de cet ordre naturel non-nuisible passant nécessairement par une haute spiritualité est la condition nécessaire au maintien de l'harmonie naturelle.
Une purification physique n'est valable réellement que lorsque par sympathie et correspondance elle s'effectue par alignement avec une purification émotionnelle, mentale et spirituelle destinée  à servir un but élevé et désintéressé.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nourriture carnée et karma

Message par Lug le Jeu 12 Jan - 17:14

Matthieu a écrit:
15.11
Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Nourriture carnée et karma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum