Question du jour (pas de quoi se rouler par terre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question du jour (pas de quoi se rouler par terre)

Message par Kanzi le Mar 25 Avr - 13:16

Si l'on part de ce postulat comme quoi seul ce qui se "chosifie" est quantifiable, se pose une question.
L'amour est-il quantifiable ?
Question subsidiaire pour la rime, si l'amour est quantifiable, est-il fiable, viable à long terme ?





Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question du jour (pas de quoi se rouler par terre)

Message par Nurash le Mar 25 Avr - 13:57

Je sais pas ma Kanzi, je me dit que si l'amour est un indénombrable, alors certes il se quantifie, mais si il est la substance et non la forme, alors le fait de vouloir le compter nous fait perdre de vue ce qu'il est.
Quand à vouloir le voir sur le long ou le court terme, si on considère que l'univers est un jeu à somme nulle, alors vouloir le quantifier signifie lui associer une quantité d'énergie vitale dans le cadre de l'espace-temps... Et comment perdurer dans l'espace-temps sans énergie vitale ?
Si tout ce qui se "chosifie" à nécessairement une conscience, alors pour compter l'énergie d'amour que cette dernière est capable d'apporter, il nous faut concevoir de la conscience, la qualité :p !
Globalement donc, plutôt que de vouloir "quantifier" l'énergie vitale d'un objet, je me dit qu'on pourrais estimer l'évolution de la conscience qui habite ce dernier... Après ça commence à devenir marrant quand à savoir est-ce qu'une conscience qui se "réincarne" dans la pierre d'une cathédrale est plus ou moins évolué que le cailloux au bord de la route... Si la matière est déjà informée, une part de l'artiste est toujours présente dans sa création...

Nurash

Messages : 244
Points : 268
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question du jour (pas de quoi se rouler par terre)

Message par Kanzi le Mar 25 Avr - 16:17

Nurash a écrit:Je sais pas ma Kanzi, je me dit que si l'amour est un indénombrable, alors certes il se quantifie, mais si il est la substance et non la forme, alors le fait de vouloir le compter nous fait perdre de vue ce qu'il est.
Quand à vouloir le voir sur le long ou le court terme, si on considère que l'univers est un jeu à somme nulle, alors vouloir le quantifier signifie lui associer une quantité d'énergie vitale dans le cadre de l'espace-temps... Et comment perdurer dans l'espace-temps sans énergie vitale ?
Si tout ce qui se "chosifie" à nécessairement une conscience, alors pour compter l'énergie d'amour que cette dernière est capable d'apporter, il nous faut concevoir de la conscience, la qualité :p !
Globalement donc, plutôt que de vouloir "quantifier" l'énergie vitale d'un objet, je me dit qu'on pourrais estimer l'évolution de la conscience qui habite ce dernier... Après ça commence à devenir marrant quand à savoir est-ce qu'une conscience qui se "réincarne" dans la pierre d'une cathédrale est plus ou moins évolué que le cailloux au bord de la route... Si la matière est déjà informée, une part de l'artiste est toujours présente dans sa création...

Pour ma part, je dirais que ce qui est quantifiable est comme ce qui est mesurable, de l'ordre de la vibration la plus dense qui soit.  La déclinaison la plus basse se rapportant au corps physique, matériel, palpable, visible et sur un autre plan, celui du corps intellectuel émotionnel.
Mais n'est-il pas dit dans le Tao que le « lourd est la racine du léger » ?
En chosifiant je personnalise à ma guise, j'attribue selon ma vision (le plus souvent de cavernicole velu) je m'approprie. De ce fait je densifie en attirant à moi par le désir qui m'anime une forme visible (plan physique) ou d'une forme moins visible (plan astral et tout le cortège de son tralala). Tout cela se rapporte à la vision extérieure par le biais des sens physique et astral.
L'homme bien souvent ne pèse pas plus que la somme de sa totalité physique dans ses manifestations primaires bestiale (je n'ai pas dit animale), mais celui-ci reste tout de même supérieur à cette somme totale qui ne se mesure pas et n'est pas quantifiable avec des moyens 'légaux". Bien que ses actions puissent nous donner une certaine portée.
Donc si je pense que l'amour est quantifiable donc « chosifié », l'amour est un sentiment, et comme tout ce qui est de l'ordre du temporel (relation de cause à effet), est appelé à changer, à naître et mourir en passant par de multiples transformations, et à moins que ce sentiment puisse être transcendé  en quelque chose de plus subtil et de supérieur non mesurable, cet amour est condamné à rester une chose chosifiée si je ne peux m'élever au-delà des sens, du visible, y compris du concept sensuel/émotico/intellectuel.

L'amour peut-il se réduire à un concept aussi brillant qu'il soit ? Ou bien cette énergie vivifiante, cette volonté de Vie, peut-elle s' étendre vers d'autres plans de moins en moins palpable mais de plus en plus Vrai ?

Tao-Tô-King a écrit:
Les cinq couleurs aveuglent l'homme.
Les cinq notes assourdissent ses oreilles.
Les cinq saveurs rendent sa bouche insensible.
Les courses et la chasse égarent son esprit.
Les richesses l'empêchent de progresser.
Ainsi le Sage tourne son regard en lui-même et, loin du tumulte et des passions,
exerce librement son choix.

Et quelle plus belle preuve d'amour que le Libre arbitre qui nous à été légué avec la possibilité de revenir toujours à la Source de toute choses, nous laissant libre de tout expérimenter par soi-même ? Là ou le désir se fait aspiration.

Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question du jour (pas de quoi se rouler par terre)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum