La matérialité et la tangibilité du mental

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Dim 7 Oct - 22:57

La matérialité et la tangibilité du mental
Sous-titre :
De la nécessité de sortir de la programmation extérieure pour commencer à entrer dans sa propre auto-programmation...

================
INTRO
================

Le premier Principe que l'on découvre à la lecture du Kybalion est le Mentalisme :
Kybalion - Thoth a écrit:Le Tout est Esprit ; l’Univers est Mental.
Le Kybalion
ET
Même sans être attentif à la lecture de Transsubstantiation... et à moins de le lire les yeux fermés... on ne pourra passer à côté de :
Transsubstantiation a écrit:[...] le Principe gouvernant la Conscience est celui consistant à ce qu'elle ne devienne que ce qu'elle est capable de penser en fonction de ses capacités à le faire, et rien de plus.
Transsubstantiation
via le nombre d'occurrences, dans cette Cathédrale de Lumière, de la pensée suivante, axiome de Thoth :
Transsubstantiation a écrit:l’homme ne devient que ce qu’il pense
Transsubstantiation


Tout ça peut paraître très théorique et n'avoir aucune consistance... 
tellement l'être humain est d'ordinaire auto-enfermé dans la configuration de pensée kali-yuguesques suivante : 
la subordination du mental au "matériel" et à sa réalité.

================
LA PETITE HISTOIRE DE CET ETE
================
Jusqu'à cet été, je fumais (des cigarettes, beaucoup, énormément) depuis de très nombreuses années.
En juin, j'ai décidé que cet été, pendant mes vacances, j'allais décider d'arrêter de fumer et que donc j'allais arrêter de fumer.
Et comme décidé en juin, j'ai arrêté en août.
En même temps que j'ai décidé d'arrêter, j'ai décidé que fumer ne me manquerait pas, ne me rendrait pas hystérique, n'aurait tout simplement absolument aucun effet, comme si je n'avais jamais commencé... et c'est bien comme ça que ça s'est passé... et que ça se passe au point que le fait d'avoir arrêté est un tel non-événement que je n'en parle même pas. Certes je vous en parle ce soir, mais vous allez comprendre pourquoi en lisant ce qui suit (enfin, je l'espère)...

================
LA PETITE HISTOIRE D'HIER
================
Hier, j'ai passé ma fin d'aprem et ma soirée avec 2 amis et ex-collègues vraiment chouettes, que je n'avais pas revus depuis quelques mois. Ex-collègues avec lesquels j'ai eu la chance de travailler de très nombreuses années, et qui ne m'ont connue que "fumeuse", grosse, immense, immodérée fumeuse.

En fin d'aprem, nous sommes allés assister ensemble à un truc (truc en lui-même sans importance pour cette petite histoire d'hier), et quand nous en sommes sortis, nous sommes allés prendre un verre et ensuite dîner.
Et subitement, pendant le dîner, l'un des 2 ex-collègue réalise et me dit... meuhhhhhhhhh... tu as arrêté de fumer ?!?!?!?!
Ce à quoi j'ai répondu oui... et là... grande surprise... en chœur, les 2 m'ont déclaré...
Ha mais oui, mais non... quand on est sortis du truc qu'on est allés voir ensemble en fin d'aprem... t'as fumé !!!!!!!!!

En fait non... je n'avais pas fumé, je n'ai pas fumé depuis cet été... mais pendant de très nombreuses années passées ensemble, chaque fois qu'on sortait d'un truc, en effet, dans notre vie commune passée, je fumais...
Et... tous les 2, hier, au dîner, m'ont soutenu mordicus que quand on est sortis du truc qu'on avait vu quelques heures avant en fin d'aprem, j'avais bel et bien fumé... alors que non... je ne l'avais pas fait...

La matérialité et la tangibilité du mentalisme comme définissant notre réalité :
hier, dans la dimension mentale de mes 2 ex-collègue... je fumais toujours... et cette pensée était d'une telle réalité, d'une telle tangibilité, d'une telle matérialité, que pour eux, cette réalité hier avec moi dedans toujours fumeuse, alors qu'elle n'existait pas, cette réalité était la plus réelle qui soit, c'est celle dans laquelle ils vivaient... et elle était réelle au point qu'ils l'ont expérimentée, ils l'ont vécue et ils se sont même souvenu en plus ENSEMBLE de ce qu'ils avaient vécu et sont allés jusqu'à tenter de me convaincre d'une réalité qui n'a jamais existé hier ailleurs que dans leur esprit... réalité où hier, avec eux, j'avais fumé.

================
CONCLUSION DE CES PETITES HISTOIRES
================
La prochaine fois que, confronté à un problème, vous aurez l'impression d'être enfermé dans des murs, prisonnier pour l'éternité sans pouvoir en sortir... sachez que ces murs n'ont que la consistance que vous leur donnez via votre pensée... 

La prochaine fois que vous serez tenté de penser que c'est le mental qui est subordonné au "matériel" et à sa réalité... je vous invite à y réfléchir à 2 fois... 

Et si vous êtes kamikaze... lâchez-vous même jusqu'à tenter de vous auto-prouver le contraire... ou, pour encore plus de justesse... commencez à vous auto-programmer avec l'idée que le matériel n'est que du mental (dense)... et que d'ailleurs... Tout est Esprit; l'Univers est Mental...

ATTENTION... en travaillant dans ce sens... vous risquez découvrir ce qui se cache derrière... l'effondrement des particules et...

le Mentalisme :
Kybalion - Thoth a écrit:Le Tout est Esprit ; l’Univers est Mental.
Le Kybalion
Transsubstantiation a écrit:[...] le Principe gouvernant la Conscience est celui consistant à ce qu'elle ne devienne que ce qu'elle est capable de penser en fonction de ses capacités à le faire, et rien de plus.
Transsubstantiation
l'axiome de Thoth :
Transsubstantiation a écrit:l’homme ne devient que ce qu’il pense
Transsubstantiation

flower


Dernière édition par Eléa le Lun 8 Oct - 9:21, édité 2 fois

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Domino le Dim 7 Oct - 23:19

Dis d'une autre manière, ce que tu nous exposes ici me rappelle une phrase de Laurent Levy, un gars que j'avais découvert sur youtube et que je trouvais pertinent.https://www.youtube.com/channel/UCujUEdBKTWmTXRHqk_EPbEw
Il disait en gros que les gens avaient l'habitude de dire "je crois ce que je vois" et lui proposait de "jouer avec l'inverse de la phrase": "Je vois ce que je crois."
Et je pense que tout le monde peut trouver un exemple de ce que tu dis sur la durée de son incarnation. Un truc qui avait de l'importance et qui a cessé d'en avoir et a tout simplement disparu du "champs de l'expérience quotidienne" parce que privé d'attention. En tous cas merci pour ce rappel
avatar
Domino

Messages : 1030
Points : 1124
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Lun 8 Oct - 0:19

Domino a écrit:[...]Laurent Levy,[...]
les gens avaient l'habitude de dire "je crois ce que je vois" et lui proposait de "jouer avec l'inverse de la phrase": "Je vois ce que je crois."
C'est exactement l'idée mon Domino...
et au-delà de l'idée, c'est une invitation à l'expérimentation, via la mise en pratique, qui permet de mesurer la réalité du Principe du Mentalisme...
et de ses conséquences, tant en matière de potentialité d'asservissement ou de libération, selon ce qu'on en fait... ou pas...

vois-tu 
...
?

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Nurash le Lun 8 Oct - 11:02

C'est vraiment toujours un plaisir de te lire ma Eléa, la simplicité d'être qui est la tienne est vraiment inspirante Smile.
Merci pour ce partage sunny

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Lilbudha le Lun 8 Oct - 12:46

Merci pour le partage mon Eléa, ton histoire illustre simplement et efficacement le Principe du Mentalisme.

Un autre petit exemple du quotidien dont j'avais discuté avec un membre de notre fraternité, c'est les escalators. On est tellement habitué à ce qu'il y'ai mouvement lorsqu'on pose son pied dessus que même lorsqu'ils sont hors service il y'a une sensation étrange au moment de le prendre comme si celui-ci avançait quand même.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 943
Points : 967
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Keuma le Lun 8 Oct - 14:35

Ma Eléa,

Je trouve vraiment enrichissant et rafraîchissant de partager ses expériences personnelles.

Cela me rappelle un moment , ou j'ai cru que ma compagne était infidèle, si bien que j'interprétais chacun de ses gestes et actions sous cet angle , comme par exemple , pourquoi elle a pris ce chemin plutôt que l'autre ? Pourquoi elle décroche pas a son téléphone ? Pourquoi ne décroche t-elle pas a cet appel ? Pourquoi a t'elle porté ce style vestimentaire ?

C'est bien après , que je me suis rendu compte que ces choix et actions n'avaient rien à voir a ce que je croyais ,et que j'étais proche de la paranoïa si je continuais ainsi , et que cette croyance erronée me donnait une vision différente de la réalité , alors je me suis défait de cette pensée illusoire .

J'avais un oncle qui était passé maître dans cet art, il avait de l'imagination débordante , si bien qu'il pouvait écrire un scénario a lui tout seul, tout ce qu'il disait de sa compagne était pour la majorité faux, et n'existait que dans son esprit ,
j'ai certainement copié cela de lui, car j'ai passé un moment de ma vie a ses côtés .

Et c'est un vice de la forme illusoire familiale , que j'ai identifié et appris à me débarrasser.
avatar
Keuma

Messages : 88
Points : 88
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Lun 8 Oct - 21:14

Keuma a écrit:Et c'est un vice de la forme illusoire familiale , que j'ai identifié et appris à me débarrasser.

En fait mon Keuma, tout ça va très très loin :

Il y a certes les idées fausses qu'on se fait et qui nous pouravent la vie jusqu'à ce qu'on parvienne à s'en rendre compte,
mais il y a aussi les idées que les autres, volontairement ou non, déposent dans notre esprit, comme s'ils venaient y déposer leurs œufs de coucous
sans compter toutes celles (pensées) sur lesquelles on base depuis tout petit l'intégralité de notre sphère, dans tous les domaines, et qu'on ne pense même pas à remettre en question tellement cet environnement mental on le confond avec nous-même...

L'humain n'étant que ce qu'il pense... nous... on EST ça !!!

D'où... chaque fois qu'on pense un truc... l'absolue nécessité (ou pas, c'est comme on veut) de se demander pourquoi on pense ça, de le remettre en question, et de le secouer jusqu'à finir soit par le casser et le balancer comme un vieux truc sur lequel on ne s'appuiera pas et qui définitivement ne nous sert à rien, soit par se dire que pour le moment, c'est tellement du solide... que ça résiste même ici sur les forums... et que donc... provisoirement, on va considérer qu'on le garde 
sunny
...
vous avez demandé à faire du propre dans votre sac à dos ???
Ne quittez pas !!! Une opératrice va vous répondre !!!
Allo ? Petite voix intérieure ? Par quoi on commence ??????????????

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Lug le Mar 9 Oct - 11:36

Eléa a écrit:
...
vous avez demandé à faire du propre dans votre sac à dos ???
Ne quittez pas !!! Une opératrice va vous répondre !!!
Allo ? Petite voix intérieure ? Par quoi on commence ??????????????

Je propose de commencer par les préjugés, a priori, les certitudes sclérosantes, les illusions, les mensonges, les banalités conjoncturelles, les stéréotypes convenus, les lieux communs des verbiages creux, les poncifs éculés qu’ils soient culturels, politiques, scientifiques, philosophiques ou cultuels.

Après, on pourra peut-être s’attaquer aux vices... affraid  bounce  affraid

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1747
Points : 1822
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par lanciennenouvelle le Mar 9 Oct - 14:41



J'ignore si cette (longue) conférence a déjà été débattue sur le forum...
Un chercheur qui prend appui sur la neuroscience et qui, au delà de la science matérialiste teintée d'alchimie qui lui sert de base, tente de décomposer le processus de l'intuition par l'observation du cerveau, en s'appuyant sur différentes sciences complémentaires, de la linguistique à la psychologie confrontant Freud et Jung, dans la démarche d'Henri Poincaré entre autres.
A environ 1:45 mn de la conférence, il décrit schématiquement la mécanique cérébrale face à la résolution de problèmes et tente de définir la limite des ressources cognitives (connaissances, connu) et ses effets biochimiques (épuisement des ressources nerveuses et stress) et de l'utilité du lâcher prise (calme, détente) pour accéder aux ressources inconscientes et de la difficulté de maintenir un état maîtrisé pour ne pas sombrer dans la torpeur (jusqu'au sommeil).
Je ne connais pas la méthode proposée par ce monsieur, ni même s'il a conscience de l'implication de ses ateliers (“science sans conscience n'est que ruine de l'âme”) mais sa recherche donne un angle intéressant au phénomène de l'intuition, à mon sens.
Se pose sans doute aussi la question de la révélation des facultés sans avoir la sagesse pour les accueillir.

lanciennenouvelle

Messages : 49
Points : 49
Date d'inscription : 15/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par lanciennenouvelle le Mar 9 Oct - 19:44

Mon message ci-dessus était liée à cette discussion mais pas à sa place ici dans le fil des échanges, je ne sais pas si c'est possible de le déplacer ?

lanciennenouvelle

Messages : 49
Points : 49
Date d'inscription : 15/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Mer 10 Oct - 4:41

Lug a écrit:
Eléa a écrit:
...
vous avez demandé à faire du propre dans votre sac à dos ???
Ne quittez pas !!! Une opératrice va vous répondre !!!
Allo ? Petite voix intérieure ? Par quoi on commence ??????????????

Je propose de commencer par les préjugés, a priori, les certitudes sclérosantes, les illusions, les mensonges, les banalités conjoncturelles, les stéréotypes convenus, les lieux communs des verbiages creux, les poncifs éculés qu’ils soient culturels, politiques, scientifiques, philosophiques ou cultuels.

Après, on pourra peut-être s’attaquer aux vices... affraid  bounce  affraid
Tu la fais vraiment super bien la petite voix intérieure mon Lug...
geek
haaaaaaaaaaaaa non, 
non non non,
pas taper la tête !!! On a dit que sa mettait mon chignon en vrac !!!

On est bien dans la partie du forum dédiée à la mise en pratique, non ?

Donc en complément de ce que tu proposes, je suggère de commencer, en prenant dans ta liste un truc sur lequel vous vous cognez le nez super souvent, et il sera différent pour chacun... 
et de vous poser une série de questions toutes bêtes et toutes simples à son sujet :

  • depuis quand je pense ça
  • d'où ça vient que je pense ça
  • avant je pensais quoi
  • ça m'apporte quoi de penser ça
  • ce serait comment de penser autrement
  • est-ce qu'au moins une seule fois j'ai vraiment essayé de démonter ce truc que je pense, déjà en en poussant sa logique jusqu'au bout et en plus en le généralisant

dernier point qui devrait vous permettre de savoir si vous êtes proche ou non d'une pensée juste (tirant même sur une pensée juste en Vertus)...

et en faisant ne serait-ce que seulement ça...
vous allez parvenir à mettre de la distance entre vous et ce que vous pensez
et vous rendre compte que, pour la majorité de ce que vous pensez...
en fait... quelqu'un l'a pensé pour vous
et que ce que vous pensez n'est pas quelque chose que vous avez choisi
et encore moins mis à l'épreuve
...

C'est open bar pour vos retours, vos étonnements, vos réactions, vos questions et, si vous le sentez, vos partages d'expérience...

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Nurash le Mer 10 Oct - 11:15

Je me suis toujours dit que j'avais besoin d'une compagne pour être heureux et pour m'aider à accepter mes défauts. Je me rend compte que j'avais surtout besoin de m'accorder de la considération et m'accepter tel que je suis dans mes imperfections.
Au final j'ai juste besoin de laisser l'esprit consolateur descendre sur mes plaies pour pouvoir comprendre ce qu'elle m'ont apportée et donner un sens à ces dernières. Globalement je ne suis pas dépendant d'autrui pour opérer ma propre transformation.

Je me suis toujours dit qu'il fallait que je me défende, que je garde toujours le cap quoi qu'il arrive et donc par conséquent qu'il fallait que je reste toujours la même personne. Cette pensée me vient du temps ou étant petit (5 ans environ) ma maman à été longtemps hospitalisé et voyant mon père désemparé et perdu, je me suis dit que j'allais être son pilier et que même si le monde était chamboulé autour, 'moi je' resterait stable pour aider mon papa. Je me rend compte aujourd'hui que ça a été une épreuve pour tout le monde et que se laisser changer par les évènement permet de découvrir de plus en plus profondément la richesse et la variété des possibles qui se trouvent dans le cœur propre de chacun.

J'ai longtemps détesté les autres parce qu'il étaient bête et méchant et qu'il ne voulait pas de moi. J'ai longtemps voulu les terrifier parce que c'était le seul rapport que je pouvais avoir avec autrui : choquer par ma différence. Je me rend compte aujourd'hui que je manquait de compassion et qu'on permet mieux aux choses d'évoluer dans la bienveillance et dans l'équilibre des vertus.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Domino le Mer 10 Oct - 11:37

Il y a une phrase que j'ai souvent entendu lorsque j'abordais avec quelqu'un le sujet des pesticides, additifs alimentaires etc. Elle était tellement identique chez la plupart de mes interlocuteurs que ça m'a troublé:
"Si on devait faire attention à tout ce que l'on mange on ne mangerait plus rien".
Sans en donner d'explication précise, je me suis dit que cette phrase était tirée de l'inconscient collectif. Je veux dire... tout ceux chez qui je l'ai entendu n'ont pas lu le même article de journal ou vu la même émission télé où ils auraient repris à leur compte cette phrase.
C'est du prêt à penser. Tout ça pour donner suite à ça:
Eléa a écrit:vous rendre compte que, pour la majorité de ce que vous pensez...
en fait... quelqu'un l'a pensé pour vous
Je me demande si dans ce cas on peut parler de "quelqu'un". ça ressemble à une programmation collective.
(petite parenthèse)
avatar
Domino

Messages : 1030
Points : 1124
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Jeu 11 Oct - 8:02

Domino a écrit:Il y a une phrase que j'ai souvent entendu lorsque j'abordais avec quelqu'un le sujet des pesticides, additifs alimentaires etc. Elle était tellement identique chez la plupart de mes interlocuteurs que ça m'a troublé:
"Si on devait faire attention à tout ce que l'on mange on ne mangerait plus rien".
Sans en donner d'explication précise, je me suis dit que cette phrase était tirée de l'inconscient collectif. Je veux dire... tout ceux chez qui je l'ai entendu n'ont pas lu le même article de journal ou vu la même émission télé où ils auraient repris à leur compte cette phrase.
C'est du prêt à penser. Tout ça pour donner suite à ça:
Eléa a écrit:vous rendre compte que, pour la majorité de ce que vous pensez...
en fait... quelqu'un l'a pensé pour vous
Je me demande si dans ce cas on peut parler de "quelqu'un". ça ressemble à une programmation collective.
(petite parenthèse)
Tu as entièrement et parfaitement raison, dans ce cas et dans beaucoup d'autres, voire une majorité d'autres.
Mais là encore cette programmation a "son utilité". Marcher seul, penser différemment a un coût, un prix, celui de la solitude, et chacun étant à un niveau différent sur le camino, c'est normal que tout le monde ne soit pas en mesure de porter ce coût sur ses frêles épaules.

Et en allant encore plus loin, c'est cette différence de niveau qui permet aux plus avancés de tendre la main à ceux qui le sont moins, et donc d'avancer à leur propre niveau. 

(attention mon Nurash, ci-après, je raccroche les wagons avec ton sujet sur la séparativité...)

Pour en revenir à la programmation de groupe et à l'instinct grégaire, c'est par exemple cette programmation qui terrifie l'humain à l'idée de sortir du politiquement correct.
Ceci dit, il ne suffit pas de sortir du politiquement correct pour être sur la voie (et la bonne) non plus...
Encore faut-il être parvenu à non seulement faire sécession, donc accepter de se couper du groupe, mais en plus, il faut être parvenu à changer une idée par une plus haute... et le bon deal est : 
changer une idée par une pensée haute : une pensée juste en Vertus
...
mais ça non plus ça ne suffit pas
...
faut quoi encore ?


Dernière édition par Eléa le Jeu 11 Oct - 9:33, édité 2 fois

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Kanzi le Jeu 11 Oct - 8:26

Eléa a écrit:
Ceci dit, il ne suffit pas de sortir du politiquement correct pour être sur la voie (et la bonne) non plus...
Encore faut-il être parvenu à non seulement faire sécession, donc accepter de se couper du groupe, mais en plus, il faut être parvenu à changer une idée par une plus haute... et le bon deal est : 
changer une idée par une pensée haut en Vertus
...
mais ça non plus ça ne suffit pas
...
faut quoi encore ?

Etre soi-même le changement auquel on aspire sinon tout n'est que palabres au pied de l'arbre de la Connaissance...

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Domino le Jeu 11 Oct - 15:03

Sans aller jusqu'à détester les autres j'ai souvent eu un certain mépris pour ceux qui gobaient tout ce qu'on leur racontait. Je prendrai pour exemple les attentats du 11 septembre ou encore la justification des différentes dernières guerres, toujours sous des prétextes bidons et grossiers comme les armes de destruction massive ou le « dictateur qui massacre son propre peuple » et donc il faut aller aider le dit peuple au nom des droits de l'homme et de la défense des opprimés.

S'ils n'étaient pas capables de voir de quelle manière grossière on leur mentait c'était forcément des idiots... Et je ne voyais pas l'intérêt de discuter avec des idiots.

Je me rends compte à présent que c'est surtout un cruel manque d'humilité et d’intelligence du cœur qui m'a amené à ce comportement... et à l'isolement.

Ce n'est pas parce que l'on a un peu plus de discernement sur un sujet précis que son voisin que ça nous rend meilleur. L'intelligence n'est pas une vertu.

Au final je pense que ce discernement de la ruse n'était pas du à autre chose que la connaissance de ce vice que j'avais largement pratiqué et qui me permettait de le voir là ou mon voisin ne la voyait pas. Pas de quoi en tirer une gloire quelconque.

Pour essayer de cadrer avec le sujet je dirais que l'intellect dans notre société est largement mis en avant au détriment de la vertu et que principalement c'est cette idée directrice que je me suis fait refiler. Je suis plus intelligent que toi (ou je le crois), je te suis donc supérieur. C'est vrai dans une certaine mesure, dans celle des rapports de force, pas dans celle de la fraternité. Les hommes politiques actuels sont supérieurs en intelligence rusée à la majorité ce qui leur permet de faire gober la compétitivité (et la précarité qui va avec), les conflits armés etc etc. C'est un rapport de force.

Voilà ma modeste contribution en espérant ne pas être trop hors sujet.
Et si tel n'est pas le cas j'essaierai de répondre à la question :
ce serait comment de penser autrement ?
avatar
Domino

Messages : 1030
Points : 1124
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Jeu 11 Oct - 23:48

Kanzi a écrit:
Eléa a écrit:
Ceci dit, il ne suffit pas de sortir du politiquement correct pour être sur la voie (et la bonne) non plus...
Encore faut-il être parvenu à non seulement faire sécession, donc accepter de se couper du groupe, mais en plus, il faut être parvenu à changer une idée par une plus haute... et le bon deal est : 
changer une idée par une pensée haut en Vertus
...
mais ça non plus ça ne suffit pas
...
faut quoi encore ?

Etre soi-même le changement auquel on aspire sinon tout n'est que palabres au pied de l'arbre de la Connaissance...
Okay... et... on l'est comment ce changement ?

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Ven 12 Oct - 0:05

Nurash a écrit:Je me suis toujours dit que j'avais besoin d'une compagne pour être heureux et pour m'aider à accepter mes défauts. Je me rend compte que j'avais surtout besoin de m'accorder de la considération et m'accepter tel que je suis dans mes imperfections.
Au final j'ai juste besoin de laisser l'esprit consolateur descendre sur mes plaies pour pouvoir comprendre ce qu'elle m'ont apportée et donner un sens à ces dernières. Globalement je ne suis pas dépendant d'autrui pour opérer ma propre transformation.
Souvent mon Nurash, tu expliques que t'es en mode cocooning calining avec toi-même et que ça t'aide à avancer...
Y'a un Principe de la Loi de Maât qui évoque ce sujet et je suis curieuse que tu nous expliques comment tu fais.
sunny

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Ven 12 Oct - 0:31

Nurash a écrit:Je me suis toujours dit que j'avais besoin d'une compagne pour être heureux et pour m'aider à accepter mes défauts. Je me rend compte que j'avais surtout besoin de m'accorder de la considération et m'accepter tel que je suis dans mes imperfections.
Au final j'ai juste besoin de laisser l'esprit consolateur descendre sur mes plaies pour pouvoir comprendre ce qu'elle m'ont apportée et donner un sens à ces dernières. Globalement je ne suis pas dépendant d'autrui pour opérer ma propre transformation.
Puisqu'on parle de nos expériences persos, je vais continuer avec la cigarette... j'ai fait à peu près la même connerie que toi ...
Il y a quelques années (beaucoup d'années en fait), j'avais évoqué le fait d'arrêter de fumer un jour peut-être, avec une collègue, et elle m'avait conseillé un hypnotiseur, manifestement sensass et qui était parvenu à faire arrêter plein de monde qu'elle connaissait, dont famille amis etc...

Ben... suis allée le voir, en pensant que ça allait d'autant bien marcher que j'avais une idée une peu précise de comment ça marche l'hypnose et le genre mental et que je me disais que j'étais partante pour que ça marche oui oui oui...
meuhhhhhhhhh en fait, le môôôôsieur n'est même pas parvenu à m'hypnotisé dixit lui-même... et suis ressortie de chez lui et... j'ai allumé une clope !!!
lol!
autrement dit... si vous voulez que les choses soient faites et de préférence bien faites... ne les confiez pas à d'autres, faites-les vous-mêmes... 
SURTOUT si ça concerne le choix de ce que vous pensez... 
parce que, comme magnifiquement expliqué dans Transsubstantiation... si vous ne décidez pas de ce que vous pensez, vous pouvez être certain que vous êtes prisonnier de pensées non choisies (y compris oui Domino, l'autrui en tant qu'inconscient collectif) ... et c'est pas pour le meilleur...

Petite question que je me pose comme ça, en passant, une petite question bête donc 
Basketball
si si, ça faisait trop longtemps !!!
comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Nurash le Ven 12 Oct - 10:50

Eléa a écrit:comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?
Ben globalement j'utilise la méthode empirique de "si ça fait mal c'est qu'y un problème". En fait si on veut systémiser cette pratique, chaque fois que je perçoit une perturbation émotionnelle quelconque, ça veut dire que j'ai un affect particulier avec la situation, et que donc je donne une valeur particulière - et personnelle - à l'objet de mon attention.
Globalement ce qui vient perturber la paix est nécessairement révélateur d'une pensée que je n'ai pas choisit, simplement parce que j'ai choisit d'être en paix Surprised .

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Invité le Ven 12 Oct - 11:05

[quote="Elea"]comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?/quote]

Une pensée est une perception..nous sommes témoins de l'activité du mental...les pensées qui apparaissent et disparaissent ne sont que des perceptions...tout comme les nuages qui passent dans le ciel ne font que passer, le ciel, lui, ne change pas...la conscience est immuable..le témoin est silence...les pensées ne sont que des nuages plus ou moins gris... sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Lug le Ven 12 Oct - 12:17

Scorpion a écrit:
Elea a écrit:comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?/quote]

Une pensée est une perception..nous sommes témoins de l'activité du mental...les pensées qui apparaissent et disparaissent ne sont que des perceptions...tout comme les nuages qui passent dans le ciel ne font que passer, le ciel, lui, ne change pas...la conscience est immuable..le témoin est silence...les pensées ne sont que des nuages plus ou moins gris... sunny



Voilà encore une série de certitudes aussi inconsistantes que peu juste, dont tu es coutumier.

Si la Conscience est immuable, alors c’est qu’elle n’a pas la possibilité d’évoluer...

Rentre chez toi, mon Scorpion, sinon tu vas finir par te prendre une sacrée désillusion en te confrontant à la réalité.

Les pensées ne sont que des nuages ou de la chantilly pour ceux qui ne savent pas qu’il s’agit de particules hautement énergétiques.

Tu ferais mieux de faire tes gammes dans les forums humour et poésie, cela t’éviterait d’avoir à démontrer toute crédibilité, car là, tu es mal parti avec ce type d’élucubration dans le forum : mise en pratique.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1747
Points : 1822
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Invité le Ven 12 Oct - 13:04

Cela confirme bien ce que je pense...ton agressivité t'appartient..
Tu es véritablement décevant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par lanciennenouvelle le Ven 12 Oct - 20:32

Elea a écrit:comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?

Par la rencontre ou l'émergence (intuition) d'une autre pensée. Puis dans le constat que ma pensée est parcellaire, qu'elle ne répond qu'à un angle d'une problématique. Par le mouvement de l'émotionnel qu'elle peut provoquer (de l'impact “souffrance” au simple ressenti physique d'inconfort, mais parfois simplement par simple recherche personnelle, un manque).

Elea a écrit:Okay... et... on l'est comment ce changement ?
Par l'attitude qu'on oppose à l'impact. L'ouverture à un champ de connaissances qui n'est pas le sien. Dans la mise à l'épreuve de ses propres connaissances face à l'adversité (par la démonstration des vérités qu'on énonce ou par témoignage). Dans l'échange, par l'ouverture à l'autre, la confrontation dans l'écoute, les arguments échangés. Par l'humilité et la reconnaissance des limites de son petit champ personnel et vers l'incarnation du changement que l'on souhaite (action juste).

lanciennenouvelle

Messages : 49
Points : 49
Date d'inscription : 15/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Eléa le Ven 12 Oct - 21:01

Bon... pour creuser un peu la question bête, vu que la réponse ne semble pas être si évidente que ça...
si vous vous souvenez bien, quand on est scotché sur un Principe qu'on n'arrive pas à saisir, en tous cas, pas du tout comme on le voudrait,
on a toujours le joker de la dépanneuse qui est : le Principe de ??????????????????
et qui s'appuie sur.........????????????????

Alors alors... une fois la dépanneuse mise en route...
comment vous faites pour détecter que vous êtes prisonnier d'une pensée non choisie ?

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La matérialité et la tangibilité du mental

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum