Ho’oponopono

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ho’oponopono

Message par Domino le Mar 7 Juin - 18:22

(Lug)
La sagesse de l’Ho’oponopono : les sages d’Hawaii nous offrent les clés de l’apaisement

Ho’oponopono est issu d’une très ancienne tradition Hawaïenne qui s’est transmise oralement de génération en génération. Cet « art » de vivre, cette philosophie se pratiquait pour aider à rétablir la paix en soi mais également pour rétablir la paix au sein d’une communauté, d’une famille quand survenaient des problèmes relationnels ou des enjeux importants. Il permettait d’apporter l’apaisement et la réconciliation et en rétablissant l’équilibre par la médiation et le pardon mutuel. Ce mot bien compliqué, « parle » d’équilibre, de gratitude, de pardon, de réconciliation, et de bien plus encore. Les hawaiiens parlent tout simplement de PONO. Le ho’oponopono nous propose une lecture du monde qui peut changer la nôtre à tout jamais.

Cette pratique consistait à se réunir sous la conduite d’un guide, d’un prêtre ou simplement d’une personne désignée par le groupe et le problème était exposé.

Au cours de cette réunion, les discussions étaient entrecoupées par des temps de silence et des moments de prière. Au bout de quelques heures, voire de plusieurs jours, quand chacun avait reconnu sa propre responsabilité dans la situation présente, venait le temps du pardon et du repentir et c’est ainsi que chacun se libérait et retrouvait la paix.

Dans un monde qui semble perdre le sens, le pono peut nous aider à apaiser nos souffrances, à nous accepter et à pacifier nos relations au monde. Vivre dans l’esprit du pono nous aide à vivre dans un bain de « bonnes énergies » qui attirent à nous de nouvelles expériences, maintiennent notre « capital » santé et notre « capital » de vie. Lapalisse pourrait nous dire : « il est préférable de vivre en souriant à la vie plutôt qu’en lui en voulant ».

Les sages d’Hawaii savent que « pour traverser l’expérience de la vie », il est important d’en connaître les rouages invisibles et de vivre au quotidien avec ces lois du monde énergétique aussi tangibles que les lois physiques : Loi de l’acceptation, loi de la gratitude, loi du pardon ou loi de la manifestation, elles nous offrent le choix d’une véritable reprogrammation de nos actes et pensées pour qu’enfin notre pouvoir agisse, et que notre réalité change.

Il suffit d’accepter le jeu que les anciens nous proposent pour se tourner avec élan vers une nouvelle attitude de vie.

Le monde des énergies et les lois invisibles qui nous entourent

Beaucoup de scientifiques aujourd’hui rejoignent la sagesse hawaiienne en découvrant que tout ce qui nous entoure est énergie et informations : physique des quantas, théorie des cordes, encodage génétique, neuro-fonctionnement… Si nous pouvions mettre le monde sous un énorme microscope, nous ne verrions non plus de la matière solide mais des milliards d’atomes, d’ondes et de particules circulant dans un vide « ordonné ». « Tout dans l’univers est formé d’énergies en mouvement qui interagissent en permanence ».

Aller au delà des apparences trompeuses de nos 5 sens qui ne perçoivent pas ces énergies, c’est s’ouvrir à une nouvelle réalité : nous sommes des êtres de pure énergie dont il faut percer le mystère pour vivre mieux notre expérience de vie. Nous sommes tous issus de cette même énergie qui se déploie à l’infini, ouvrant ainsi notre conscience à l’empathie, le respect de toute vie et le non jugement.

S’ouvrir à cette nouvelle réalité nous permet d’accepter d’avoir un pouvoir sur elle ! Nous avons le pouvoir de changer les énergies qui nous habitent influençant ainsi les énergies que nous attirons. Nous avons donc la responsabilité de choisir les couleurs de notre tableau de vie.
Et comme le disent les sages d’Hawaii « l’énergie va où se porte l’attention » alors regardons honnêtement les pensées qui remplissent notre monde intérieur et faisons le bilan !  

Entrouvrons la porte et découvrons les bienfaits de ces lois. Le voyage commence !

La loi de la manifestation : Pour changer sa réalité

Cette loi nous autorise à tenter d’attirer à nous les expériences que l’on se choisit. Quel pouvoir ! Quand on appelle « le ras le bol », d’avantage de ras le bol vient à nous, alors autant appeler ce que l’on souhaite pour soi. Utiliser les bienfaits de cette loi demande, comme souvent, une remise en question.


Et parce que l’énergie est neutre, elle va où on l’appelle et sert l’expérience qui a été demandée (consciemment ou non, individuellement ou en groupe) alors observons, avec honnêteté, notre vie et sondons nos pensées : vers quoi, ici et maintenant, j’attire l’énergie ?

Les sages nous disent aussi : « Demande le plus précisément possible, ajoutes-y le sentiment de l’avoir déjà, développe ta concentration et ta confiance, ne t’attache pas ni aux moyens ni aux résultats. Tu as joué ta part, le reste appartient à l’univers. »

La loi de l’acceptation : pour cesser de lutter

Combien de fois n’avez-vous pas pensé face à une situation : « non, ce n’est pas juste, j’aurais voulu que ; il ne peut pas faire çà, comment est-ce possible ? » Toutes ses pensées créent des résistances souvent douloureuses face à « ce qui est déjà là » et que nous ne pouvons changer. Les maîtres nous enseignent que le refus est inutile. La leçon est dure mais elle marque la première étape vers le changement.
Cette voie n’empêche pas d’agir, elle autorise à ne pas lutter inutilement contre une situation, mais plutôt à se concentrer sur l’action juste à mener en conséquence.

Ils savent aussi que rien ne dure, ni les peines, ni les joies, l’attachement à ces états est, là aussi, inutile car tout passe… L’accepter c’est aussi s’apaiser, même si ce travail peut être long et quelquefois douloureux, il conduit à s’alléger d’un poids qui teinte la vie d’angoisses et de peurs.
Ils nous proposent aussi de nous aider à « jouer de nous-mêmes » grâce à l’exercice de la transmutation des pensées moment après moment.
« Puisque nos pensées orientent notre vie, dirigeons les vers ce qui nous fait du bien ».

Comme ils le répètent souvent : nous ne sommes pas esclaves de nos émotions, nous avons le pouvoir de ne pas nous laisser en permanence envahir par des pensées négatives et limitantes.
Apprendre à débusquer nos pensées négatives et à les transmuter nous autorise à reprendre le pouvoir sur notre vie. Les résultats sont surprenants… Il suffit de tenter l’expérience !

Se libérer de ses prisons intérieures

Là encore, leur sagesse parle à nos cœurs fatigués et nous ouvrent les portes de l’apaisement. Nos constructions mentales, nos représentations façonnées par notre éducation et nos mémoires « traumatiques » et douloureuses nous ont peu à peu éloignés de nous-même et de nos potentiels.

Ils nous soutiennent dans la déconstruction de nos « mémoires erronées » qui limitent le champ de notre pouvoir. D’abord consciemment en posant sur le papier ce à quoi l’on croit (par exemple, je pense que je ne parviendrais jamais à … ; la vie est dure car…) L’idée est de partir à la quête de ses mécanismes intérieurs pour comprendre s’ils nous servent à avancer ou non.

Ils nous proposent d’aller encore plus loin et de s’en remettre à la loi du pardon lorsque les blessures sont trop profondes et les mécanismes à l’origine de ses croyances tellement inconscients, qu’il nous semble impossible de renverser la vapeur. Ils disent alors « laisse le poids à l’univers ».

La loi du pardon : pour guérir de nos blessures

Le pardon est un mot à utiliser avec prudence. Car souvent à son évocation les boucliers se lèvent « ah, non c’est trop facile ». Penseriez-vous la même chose si c’est un autre qui devait vous pardonner ? Il ne s’agit pas d’oublier mais bien se détacher de la souffrance qui y est liée car il n’est pas juste de continuer à souffrir pour ce qui s’est passé et qui n’est plus.

La loi du pardon permet de supprimer les traces énergétiques qui laissent en nous des empreintes qui s’attachent en négatif à notre vie. Pardonner à soi et aux autres, c’est se donner la permission de laisser aller le passé.
« Le passé est le passé, le futur reste à construire et le présent nous en donne l’occasion ».

Ce nouveau « programme de vie » ne s’arrête pas là. Nous allons aussi mettre en branle dans notre vie quotidienne le sentiment de gratitude.

La loi de la gratitude et l’ouverture de cœur

Le travail qu’ils nous invitent à faire est de commencer en cultivant la gratitude pour les petites choses qui font du bien : un sourire, un magnifique coucher de soleil, l’appel d’un ami… Nous avons tous des raisons de nous réjouir. Et le plus « fort », c’est que cultiver la gratitude amène dans notre vie d’avantage de raisons de se réjouir car l’univers « répond » à ses vibrations et plus encore.

La transformation de « son monde » commence par le regard que l’on pose sur lui. Les sages hawaiiens nous rencontrent et nous glissent à l’oreille : « Sois pono, accepte de ne pas être parfait et accepte l’imperfection des autres, nage avec le courant de la vie. Passe du temps dans la nature, attends toi toujours au meilleur et surtout prends soin de toi et des autres. »


Comment adopter l’ho’oponopono attitude : Découvrez le pono traditionnel, une philosophie ancestrale pour se réconcilier avec soi et avec le monde. Les sages hawaiiens nous offrent des outils simples et pratiques pour changer sa réalité, se débarrasser des mémoires douloureuses du passé et avancer sereinement sur le chemin de la vie.

Selon cette théorie, le monde entier est notre création. Le monde tel que nous le percevons est alors une projection de notre esprit.

Mais alors, comment utiliser cet Ho’oponopono pour créer un monde différent ?

Il y a 3 passages :

- Le premier est de reconnaître que n’importe quelle chose qui fait partie de votre vie est votre création, le résultat de «mémoires» cachées dans votre esprit

- Le second est de s’excuser car en vous excusant de toutes les erreurs qui ont causé ces mémoires et en demandant à l’univers de laisser aller ces mémoires négatives, cela vous libère

- Enfin, le processus se complète en étant reconnaissant

Chaque fois qu’un souci apparaît, vous devez simplement dire intérieurement :

- Je suis désolé
- Pardonne-moi s’il-te-plaît
- Merci
- Je t’aime

Ces phrases peuvent être répétées comme un mantra. Vous n’avez pas besoin de ressentir quoi que se soit, ni de faire quoi que se soit de spécifique. Ces affirmations sont des affirmations de nettoyage car elles vont nettoyer nos mémoires et notre esprit, le conscient comme l’inconscient. Le nettoyage permet à l’univers de nous libérer des mémoires qui ne nous appartiennent pas.
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Kanzi le Mer 25 Jan - 0:08

Je pense que ce sera plus à sa place ici, occasion de redécouvrir ce superbe sujet :

Kanzi a écrit:Mon Lilbudha,

Lug a écrit:.
.

Ne pas reconnaître rapidement une erreur, en lui donnant le nom juste qu’elle mérite, c’est produire un effet retardant dans le processus d’évolution de la Conscience, en plus d’entraver, de façon considérable, la bonne réception des énergies éthériques subtiles.

Avoir l'humilité de reconnaître ses erreurs, est la première discipline que doit s’imposer celui qui entend sérieusement épurer sa Conscience.

Selon cette pensée, je me dois de faire mon o'ponopono à ton égard, car s'il faut avoir l'humilité de reconnaître ses erreurs, encore faut-il pouvoir les voir pour les reconnaître. Donc mon Lilbudha sache que je suis désolée, pardonne-moi s’il-te-plaît, merci, je t’aime  I love you  Wink

Mais ne crois pas pour autant que je vais te laisser faire et dire n'importe quoi, je serais sans pitié !  Very Happy   Rolling Eyes  Very Happy
Quand à moi je vais en tirer les leçons dont j'ai besoin...

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Lilbudha le Mer 25 Jan - 9:29

Very Happy Embarassed I love you sunny
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par enerlibr le Jeu 26 Jan - 1:21

La voie de la recherche de SOI sans auto-dépréciation hypocrite, ni illusion de pouvoir,
de supériorité ou de tout autre piège du petit égo est un cheminement difficile.

Ce site est plein de richesses. Hélas, il reste sous la dictature de l'égo, de cet ego pourtant si vertement décrié
comme pour conjurer un sort qui s'acharne à falsifier tout qui en voit la cruelle réalité.
Les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien, disait Oscar Wilde.
L'ego se vend au plus offrant, sur ce forum  en l'occurrence à celui qui crie le plus fort,
et il est très cocasse de constater cette émulation dans le mimétisme verbal, il y a là-dessous un phénomène
 déroutant, une imprégnation au sens de l'éthologue Conrad Lorenz, de sorte que l'être tel qu'en lui-même
freine sa pulsion naturelle à exprimer sa vérité, de crainte de la réprimande.
Mais alors quelle est l'utilité d'un forum ? Sa seule fonction serait-elle de servir de faire-valoir ?

L'ego devient une monnaie virtuelle. Sa présence dans une poche semble dépendre complètement de son absence  dans la poche du voisin.
Il n'est pas plus possible de se passer d'ego que de pouvoir être quelqu'un d'autre mais l'être faible succombe à la jalousie.
Si si c'est bien d'elle qu'il s'agit, et c'est toujours elle qui pervertit sournoisement les pensées initialement bien intentionnées
par une réaction d'autodéfense ressentie comme légitime.
Ce mécanisme absurde induit des pensées qui si elles avaient été libres de toute contrainte eusent été tout autres.
Rien n'est plus pénible que d'être méprisé or mépriser autrui c'est mépriser dieu. Il y a méprise sur le mépris.
L'être jaloux méprise l'autre en ce que potentiellement ce dernier pourrait le mépriser davantage.

" Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel,
en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas,
 car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. "
 Dieu est donc jaloux quand quelque chose qui revient de droit est donné à quelqu’un d’autre.


La sagesse de l’Ho’oponopono : les sages d’Hawaii nous offrent les clés de l’apaisement.


J'ignore si c'est ce merveilleux principe de l'Ho'oponopono qui est à l'origine de la disparition du sujet "L'ultime réalité",
par contre je sais que ne pas en connaître la raison ne procurera l'apaisement ni au membre qui l'a initié
ni à ceux qui y ont répondu, tous frustrés de cette spoliation injustifiée.
Je ne suis pas né avec la science infuse et peux pointer  les errements où je me suis perdu.
Je ne veux  accabler personne, au risque de tomber dans le travers que précisément je dénonce.
La seule possibilité de parler de la vérité est de se laisser traverser par elle (thru the truth),
la lumière ne se révèle à nous qu'à travers l'atmosphère, en dehors d'elle, en avion par exemple,
on ne voit pas d'étoiles, et du soleil n'émane qu'un halo velouté. Reste à transposer ceci dans le domaine qui nous occupe.
L'ultime réalité n'est accessible qu'une fois mort, c.à.d. plus vivant que jamais. Connaître une NDE c'est en revenir complètement changé.
Dans une expérience de pensée, nous devrions pouvoir nous voir morts et éclater de rire de toute cette suffisance.

Ne pas reconnaître rapidement une erreur, en lui donnant le nom juste qu’elle mérite, c’est produire un effet retardant
dans le processus d’évolution de la Conscience, en plus d’entraver, de façon considérable, la bonne réception des énergies éthériques subtiles.

Avoir l'humilité de reconnaître ses erreurs, est la première discipline que doit s’imposer celui qui entend sérieusement épurer sa Conscience.

Magnifique mon Lug, j'en ai les larmes aux yeux ! Eh oui, des rires aux larmes il n'y a qu'un pas, celui de la bonne volonté.

_________________
Oui merci Hastings ! (Hercule Poirot)

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Kanzi le Jeu 26 Jan - 1:35

enerlibr a écrit:

Magnifique mon Lug, j'en ai les larmes aux yeux ! Eh oui, des rires aux larmes il n'y a qu'un pas, celui de la bonne volonté.

Besoin d'un mouchoir ? Sad

Le pas qui sépare le rire des larmes est-il plus le fait de la bonne volonté ou de l'exaltation d'un sentiment ?

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par enerlibr le Jeu 26 Jan - 11:14

Kanzi a écrit:
enerlibr a écrit:

Magnifique mon Lug, j'en ai les larmes aux yeux ! Eh oui, des rires aux larmes il n'y a qu'un pas, celui de la bonne volonté.

Besoin d'un mouchoir ? Sad

Le pas qui sépare le rire des larmes est-il plus le fait de la bonne volonté ou de l'exaltation d'un sentiment ?
On peut rire aux larmes ma Kanzi : c'est une exaltation, tandis que le rire désarme : c'est un sentiment.
Où se niche la connotation péjorative que je crois deviner dans ta réponse ?
La volonté ne naît pas par génération spontanée mais dans l'exultation de l'exaltation, dans la joie de ce qui saute aux yeux.

_________________
Oui merci Hastings ! (Hercule Poirot)

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Kanzi le Jeu 26 Jan - 11:28

enerlibr a écrit:

La seule possibilité de parler de la vérité est de se laisser traverser par elle (thru the truth),

Dans une expérience de pensée, nous devrions pouvoir nous voir morts et éclater de rire de toute cette suffisance.

Non mon enerlibr, je ne cherche pas à polémiquer inutilement...le rire autant que les larmes sont nécessaire...

Puissions nous mourir dans un grand éclat de rire jusqu'à en pleurer !!!

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Lilbudha le Jeu 26 Jan - 19:08

enerlibr a écrit:La voie de la recherche de SOI sans auto-dépréciation hypocrite, ni illusion de pouvoir,
de supériorité ou de tout autre piège du petit égo est un cheminement difficile.

Ce site est plein de richesses. Hélas, il reste sous la dictature de l'égo, de cet ego pourtant si vertement décrié
comme pour conjurer un sort qui s'acharne à falsifier tout qui en voit la cruelle réalité.
Les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien, disait Oscar Wilde.
L'ego se vend au plus offrant, sur ce forum  en l'occurrence à celui qui crie le plus fort,
et il est très cocasse de constater cette émulation dans le mimétisme verbal, il y a là-dessous un phénomène
 déroutant, une imprégnation au sens de l'éthologue Conrad Lorenz, de sorte que l'être tel qu'en lui-même
freine sa pulsion naturelle à exprimer sa vérité, de crainte de la réprimande.
Mais alors quelle est l'utilité d'un forum ? Sa seule fonction serait-elle de servir de faire-valoir ?

L'ego devient une monnaie virtuelle. Sa présence dans une poche semble dépendre complètement de son absence  dans la poche du voisin.
Il n'est pas plus possible de se passer d'ego que de pouvoir être quelqu'un d'autre mais l'être faible succombe à la jalousie.
Si si c'est bien d'elle qu'il s'agit, et c'est toujours elle qui pervertit sournoisement les pensées initialement bien intentionnées
par une réaction d'autodéfense ressentie comme légitime.
Ce mécanisme absurde induit des pensées qui si elles avaient été libres de toute contrainte eusent été tout autres.
Rien n'est plus pénible que d'être méprisé or mépriser autrui c'est mépriser dieu. Il y a méprise sur le mépris.
L'être jaloux méprise l'autre en ce que potentiellement ce dernier pourrait le mépriser davantage.

" Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel,
en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas,
 car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. "
 Dieu est donc jaloux quand quelque chose qui revient de droit est donné à quelqu’un d’autre.


La sagesse de l’Ho’oponopono : les sages d’Hawaii nous offrent les clés de l’apaisement.


J'ignore si c'est ce merveilleux principe de l'Ho'oponopono qui est à l'origine de la disparition du sujet "L'ultime réalité",
par contre je sais que ne pas en connaître la raison ne procurera l'apaisement ni au membre qui l'a initié
ni à ceux qui y ont répondu, tous frustrés de cette spoliation injustifiée.
Je ne suis pas né avec la science infuse et peux pointer  les errements où je me suis perdu.
Je ne veux  accabler personne, au risque de tomber dans le travers que précisément je dénonce.
La seule possibilité de parler de la vérité est de se laisser traverser par elle (thru the truth),
la lumière ne se révèle à nous qu'à travers l'atmosphère, en dehors d'elle, en avion par exemple,
on ne voit pas d'étoiles, et du soleil n'émane qu'un halo velouté. Reste à transposer ceci dans le domaine qui nous occupe.
L'ultime réalité n'est accessible qu'une fois mort, c.à.d. plus vivant que jamais. Connaître une NDE c'est en revenir complètement changé.
Dans une expérience de pensée, nous devrions pouvoir nous voir morts et éclater de rire de toute cette suffisance.

Ne pas reconnaître rapidement une erreur, en lui donnant le nom juste qu’elle mérite, c’est produire un effet retardant
dans le processus d’évolution de la Conscience, en plus d’entraver, de façon considérable, la bonne réception des énergies éthériques subtiles.

Avoir l'humilité de reconnaître ses erreurs, est la première discipline que doit s’imposer celui qui entend sérieusement épurer sa Conscience.

Magnifique mon Lug, j'en ai les larmes aux yeux ! Eh oui, des rires aux larmes il n'y a qu'un pas, celui de la bonne volonté.
Mon enerlibr, il est fort probable, ici et là, de voir apparaître l'ombre de la Conscience sur nos forums, et c'est tant mieux sinon comment, sans y être confronté, pourrions nous apprendre à l'éclairer ? De là à dire que ces sites sont sous la dictature de l'ego voici une conclusion qui me paraît bien hâtive, surtout lorsque tu t'évites d'argumenter plus que ça.

Il est une évidence pour tous, m'est avis, qu'en d'autres temps le rayonnement du forum fut plus intense qu'à l'heure actuelle, tout comme il existe des cycles de l'existence où les vents contraires sont plus forts ce qui peut parfois faire vaciller la Flamme, sans jamais l'éteindre réellement puisqu'elle est antérieure à la création de ces sites et y survivra.

Ceci étant dit, je ne pense pas que ces constats de types "couperets" soient d'une grande pertinence et d'une grande utilité dans le cadre d'une démarche qui se veut évolutive, progressive et constante. Tout est double, nous recherchons la synthèse, à ne pas confondre avec la thèse ou l'antithèse.

Je constate que tu es fortement affecté par la disparition du sujet "l'ultime réalité", cependant ne transpose pas ta tristesse à tous en pensant que ceux qui y ont participé ne peuvent pas faire leur deuil sans en connaître la raison. Exemple : Les nombreux et lumineux travaux des anciens forums ont disparu et nous avons tous dû y faire face, d'une manière ou d'une autre. En ce qui concerne les raisons de sa disparition ? Ben on sait que c'est un bug serveur, ce qui fait pas vraiment avancer le schmilblik Very Happy

Tu peux aussi faire appel à la Foi du charbonnier et nourrir la pensée qui veut que cela était un appel du pied de la Providence, qui sait ?
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par enerlibr le Sam 28 Jan - 11:38

Inénarrable Fabrice Lucini :
https://www.facebook.com/LesLuchinistes/videos/1783128048598114/

Bon rétablissement au Tamas

_________________
Oui merci Hastings ! (Hercule Poirot)

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Nurash le Lun 31 Juil - 12:10

Petit partage de mise en pratique :

De manière synthétique je dirais que la pratique du Ho'ponopono m'amène à comprendre un des fantastique pouvoirs de la Haute Magie : je veux parler de celui qui permet de retrouver sa liberté et de faire de sa vie ce que l'on veut en accord avec son libre-arbitre en subissant toujours moins les influences de la sphère du Destin.

De ce que j'ai pu observé, la Conscience sur le chemin du perfectionnement est comme un puzzle, elle est composée de pulsions, d'impulsions et d'avis contraires. Ces consciences qui s'opposent les unes aux autres (phobies, mémoires transgénérationnelles, influences éggrégorielles etc...) provoquent un tintamarre de tout les diables qui nous ballote en tout sens tant qu'on laisse ça faire.

Lorsque donc on parvient à identifier une forme de pensée autonome qui nous maintient dans une disposition qui n'est pas conforme à ce que nous souhaitons, il convient de s'adresser à cette part de nous-même.

Excuse-moi : "En réalité je te force, toi conscience "innocente" révélatrice de mes propres défauts et manquements, à habiter mon espace de conscience, et je suis le seul responsable de cet état de fait".

Je suis désolé : "Je ne souhaite plus construire mon point de vue conformément à tes influences, je suis donc désolé de t'avoir maintenue "captive" de mon propre royaume"

Merci : "Conscience qui à fait partie de ma forme d'identification, je reconnais que tu m'as permis de vivre jusque là et que sans toi je ne serai pas la personne que je suis"

Je t'aime : "tu as fait partie de mon processus d'expérimentation en représentant un patrimoine karmique à épurer, tu m'as permis de progresser sur le chemin et je te reconnais la nécessité de ton existence"

La pratique régulière de ce processus permet de cheminer beaucoup plus légèrement, et en cohérence avec un des enseignements de notre forum : lors d'une manifestation émotionnelle, on use de la Force (volonté) pour générer une impulsion de même direction mais de sens contraire. Puis alors on identifie la source de cette émotion, en faisant preuve de Justice. La Tempérance nous permet d'accepter cette expérience comme étant nécessaire et la Prudence nous amène à ne plus jamais réitérer cette erreur.

Merci pour cet enseignement qui continue de transformer (transmuter) ma vie Smile !

Nurash

Messages : 261
Points : 287
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ho’oponopono

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum