Mage et sorcier

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Nurash le Mer 1 Fév - 9:43

Hermaphrodite a écrit:
Kanzi a écrit:Donc on peut résumer que ce qui distingue le Mage du sorcier, c'est principalement le Service (gratuité) de l'égoïsme.
Certains sorcier sont très intelligent et peuvent connaître certaines lois mentale, ils peuvent se montrer sous l'apparence du bien, présenter les choses afin de mieux nous ensorceler (nous berner), sous un aspect mielleux,  à notre avantage du style "c'est pour ton bien, pour ta sécurité, c'est pour toi que je fais ça !" ou tout autre discours adapté et en relation avec ce qu'un homme ou groupe d'homme peut recevoir. Le sorcier est donc également un illusionniste. Et celui qui te montre ses dents blanches pour mieux te mordre est le pire. Tout ce qui brille n'est pas or....

Parfaitement d'accord avec toi ma Kanzi...

Toutefois, permet-moi de partir de ton post et celui de Nurash,

pour vous demandez à tous les deux, si d'après vous l'initié qu'était Eliphas Levi était un sage ou pas?

Fraternellement

Je trouve ta question un tantinet vicieuse mon Herma, comme si tu attendais de l'image que tu te fais d'une personne qu'elle valide tes opinions. Si tu as peur de remettre tes opinions en question, ne viens pas faire joujou avec nous, ou trouve le courage de bretter avec conviction. La sagesse chacun doit s'en faire son image, sans quoi c'est du mimétisme sans aucune valeur (le fameux rituel sans âme).

Pour répondre à ta question je pense qu'à la fin de sa vie le père Lévi était effectivement un sage. Il nous a légué pas mal de choses formidables et conseillait de ne pas se mettre à pratiquer ces fameux rituels avant tard dans l'initiation. Cela dit, cela n’empêche pas qu'il ait pu écrire certains bouquin avec moins de sagesse que d'autres. Penses-tu qu'on naisse sage ? Qu'Eliphas Levi soit passé par la case sorcier avant celle de sage est riche d'enseignement, mais ça ne lui a pas facilité la vie... Ce qui lui permit juste d'enseigner la prudence à ses disciples.

Voila, tout ça pour dire que perso, à mon avis le rituel pour obtenir quoi que ce soit (considération, richesse, maison ou Kinder bueno) te fait passer illico dans la catégorie sorcier, sans même passer par la catégorie initié ! Dura lex sed lex.

Nurash

Messages : 244
Points : 268
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Kanzi le Mer 1 Fév - 10:09

Hermaphrodite a écrit:
Kanzi a écrit:Donc on peut résumer que ce qui distingue le Mage du sorcier, c'est principalement le Service (gratuité) de l'égoïsme.
Certains sorcier sont très intelligent et peuvent connaître certaines lois mentale, ils peuvent se montrer sous l'apparence du bien, présenter les choses afin de mieux nous ensorceler (nous berner), sous un aspect mielleux,  à notre avantage du style "c'est pour ton bien, pour ta sécurité, c'est pour toi que je fais ça !" ou tout autre discours adapté et en relation avec ce qu'un homme ou groupe d'homme peut recevoir. Le sorcier est donc également un illusionniste. Et celui qui te montre ses dents blanches pour mieux te mordre est le pire. Tout ce qui brille n'est pas or....

Parfaitement d'accord avec toi ma Kanzi...

Toutefois, permet-moi de partir de ton post et celui de Nurash,

pour vous demandez à tous les deux, si d'après vous l'initié qu'était Eliphas Levi était un sage ou pas?

Fraternellement

Tu m'aurais demandé si Lao Tseu était un Sage que je t'aurai répondu direct OUI sans hésitation ! Pour ce qui est d'Eliphas Levi je ne peux que répondre par le fait que c'était un occultiste. Quand à savoir s'il était sage....

Je regrette un peu que le sujet tombe dans les branches religieuses...voilà une guerre fratricide qui s'annonce et qui invariablement pour ne pas dire systématiquement à le fâcheux résultat de diviser pour mieux laisser régner en maître le sorcier qui se fait à l'avance un grand feu de joie de tout cela....

Juste je me permets de dire mon Hermaphrodite, que tu sembles confondre l'église ou les temples quels qu'ils soient(toute forme de construction physique ou mentale de l'homme) avec la Religion qui ne peut être qu'une en son essence et dont le but est la croissance de l'homme (par opposition à la construction).
S'aventurer sur ce sujet c'est comme s'aventurer dans l'hétérogénéité des manifestations des forces psychiques sub-humaine, le monde de la forme.

Mais bon quand le vent se lève et bouscule la barque on ne peut marcher sur les eaux !

Grand bien vous fasse....




Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Lug le Mer 1 Fév - 11:32

.
.

Peut-on admettre que la sagesse ne soit pas de l'ordre du tout ou rien, et qu’il puisse y avoir aussi des degrés d’évolution vers la sagesse ?

Eliphas Levi était un grand érudit en matière d’ésotérisme et de spiritualité, il était par ailleurs d’une intelligence brillante, mais lors de son incarnation il devait probablement accomplir un dessein spécifique à son Karma dont celui de s’affranchir de l’emprise d’une religion, et par voie de conséquence de la sorcellerie qui caractérise les nombreux rituels catholiques, mais aussi francs-maçons et autres organisations Kabbalistiques qu'il a fréquenté volontairement.

Lorsqu’après sa longue expérience de l’approche des pratiques de la sorcellerie, Eliphas Levi eut  quelques disciples, il leur fit promettre de ne jamais tenter la plus petite expérience et de ne s’occuper que de la partie spéculative de la philosophie occulte.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1103
Points : 1164
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Kanzi le Mer 1 Fév - 11:51

Lilbudha a écrit: Hmmm, au final, il semble bien que c'est l'intention qui distingue le sorcier du Mage, l'intention égoïste ou désintéressé. Le service du bien commun ou le service de soi.

Donc l'intention à aussi des degrés...tout comme la sagesse... C'est donc une direction qui est donné à la pensée. Mais qu'est-ce qui fait que l'intention du Mage est meilleure (plus qualitative) que celle du sorcier ? Certainement pas la religion à laquelle il appartient (boutade).
Ceci dit donc, il semble bien que la Mage se distingue du sorcier par des pensées homogènes, c'est à dire qui sont le plus en conformité avec l'âme universelle, se traduisant par des pensées justes et vertueuses, ceci passant par un alignement de ses trois corps (pensées homogènes d'une haute portée vibratoire et rayonnante pour le bien commun ou Service).
Alors que l'intention du sorcier visant toujours à se satisfaire dans le monde des formes (que ces satisfactions soient physique, intellectuelles et même spirituelles) génère des pensées hétérogène et multiples.

Ce qui ne sert pas le Haut, sert le Bas. Il n'y a que deux voies sur le chemin de l'évolution : l'une ascendante, l'autre descendante.

La différence entre ces niveaux d'intention réside dans la pureté de celle-ci pour le Mage, quand au sorcier son intention est troublée et teintée par toutes sortes d'émotions (le bien personnel, identification à la forme).

Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Le Moinetagnard le Mer 1 Fév - 12:37

Hermaphrodite a écrit:

Dans l'attente de tes réponses.

Bien fraternellement
Bien je te remercie pour l'attention et le temps que tu as passé à m'écrire ton message. J'essaierai d'y répondre du mieux possible et avec autant de soin un peu plus tard dans la journée/nuit.
Lug a écrit:.
.


il devait probablement accomplir un dessein spécifique à son Karma dont celui de s’affranchir de l’emprise d’une religion, et par voie de conséquence de la sorcellerie qui caractérise les nombreux rituels catholiques, m
Je ne sais pas, en même temps j'ai pas vraiment l'impression qu'il ait essayé de s'en affranchir... mais au contraire de lui redonner ses lettres de noblesse.

Florilège tiré de ses livres:
Eliphas Levi a écrit:Dieu apparaît à toutes les intelligences et à tous les coeurs. Puis de la croyance à Dieu et aux harmonies de la création, on est amené à cette grande harmonie religieuse, qui ne saurait exister en dehors de la hiérarchie miraculeuse et légitime de l'Église catholique, la seule qui ait conservé toutes les traditions de la science et de la foi.

La seule Église hiérarchique et conservatrice de l'unité, catholique apostolique et romaine, depuis Jésus-Christ jusqu'à présent.

On a accusé le sacerdoce catholique d'être persécuteur, et cependant sa mission est celle du bon Samaritain, c'est pour cela qu'il a succédé aux lévites impitoyables, qui passent leur chemin sans avoir compassion du pauvre blessé de Jéricho. C'est en exerçant l'humanité qu'ils prouvent leur consécration divine. C'est donc une suprême injustice que de rejeter sur le sacerdoce les crimes de quelques hommes qui en étaient malheureusement revêtus. Un homme, quel qu'il soit, peut toujours être méchant: un vrai prêtre est toujours charitable.

La guerre que l'Église a dû déclarer à la magie a été nécessitée par les profanations de faux gnostiques, mais la vraie science des mages est essentiellement catholique, parce qu'elle base toute sa réalisation sur le principe de la hiérarchie. Or, dans l'Église catholique seule il y a une hiérarchie sérieuse et absolue. C'est pour cela que les vrais adeptes ont toujours professé pour cette Église le plus profond respect et l'obéissance la plus absolue.

Le comte de Saint-Germain faisait profession de la religion catholique/
Devant ses juges il (Cagliostro) montra beaucoup de fermeté et de présence d'esprit, il se déclara catholique, et dit qu'il honorait dans le pape le chef suprême de la hiérarchie religieuse.

Les faux adeptes ne l'entendaient pas de cette manière. Le sacerdoce chrétien, suivant eux, était entaché de nullité et d'usurpation depuis la proscription des gnostiques. «Qu'est-ce, en effet, disaient-ils, qu'une hiérarchie dont la science ne constitue plus les degrés?» La même ignorance des mystères et la même foi aveugle poussent au même fanatisme ou à la même hypocrisie les premiers chefs et les derniers ministres du sanctuaire. Les aveugles sont conducteurs d'aveugles. La suprématie entre égaux n'est plus qu'un résultat de l'intrigue et du hasard. Les pasteurs consacrent les saintes espèces avec une foi capharnaïte et grossière; ce sont des escamoteurs de pain et des mangeurs de chair humaine. Ce ne sont plus des thaumaturges, ce sont des sorciers; voilà ce que disaient les sectaires.
--
Pour appuyer cette calomnie, ils inventèrent des fables; les papes, disaient-ils, étaient voués à l'esprit des ténèbres depuis le Xe siècle.



-----------------
« Le  monde  est  sans  religion »,  disait  au  commencement  de  ce  siècle  le  comte  Joseph  de Maistre avec un profond découragement. Ce génie excessif en tout se trompait : le monde n’est jamais sans religion, car la religion n’est pas tel ou tel dogme, tel ou tel culte, tel ou tel prêtre, c’est un sens intérieur de l’homme. Tous n’ont pas ce sens, comme tous n’ont pas des yeux qui voient la lumière, mais ce sens existe, on ne saurait raisonnablement le nier ; ce sens se développe à mesure que l’intelligence de l’homme s’élève et que son cœur se purifie. De là cette parole du Maître : Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu!
Le Dieu des cœurs purs et des intelligences élevées n’a rien de commun avec les idoles de la foule. L’athéisme est l’acte d’un païen qui brise son idole. Pour nier Dieu, il faut connaître ce qu’on nie ; l’athée croit donc connaître Dieu, et il n’en connaît qu’une fausse et ridicule image. Dieu se révèle à l’innocence, il parle aux cœurs purs, il éclaire les âmes justes. La voix du prêtre  explique  et  confirme  le  témoignage  de  la conscience,  et  il  sera  reconnu  un  jour  que l’humanité  n’a  jamais  eu  et  n’a  encore  qu’un  symbole  diversement  interprété :  alors  un souverain  pontife  nommé  Pierre  renversera  les  murailles  qui  séparent  les  différentes communions, déclarera que toutes les religions du monde ne sont que des fragments plus ou moins  mutilés  de  la  grande  et  unique  Eglise  catholique,  c’est-à-dire  universelle.  Il  imposera ainsi  le  sens  catholique  à  toutes  les  professions  de  foi,  déclarera  ouvertes  les  portes  de l’enseignement orthodoxe, et ouvrira le trésor inépuisable des indulgences pour les ignorants dans  la  foi.  Le  dogme  normal  sera  alors  celui  de  l’Eglise  mère,  tel  qu’il a été défini par les Pères  et  par  les  conciles,  et  ceux  qui  le  professeront  seront  admis  à  la  communion sacramentelle.  Mais  personne  ne  sera  exclu  de  la  communion  des  mérites  et  des  prières.  Le sang de Jésus-Christ coulera alors à flots sur les Juifs et sur les gentils, et les forcera à rentrer au  vrai  bercail.  Ceux  mêmes  qui  maudiront  l’Eglise,  l’Eglise  les  bénira  à  l’exemple  de  son divin Maître. Saint Pierre, dans un seul coup de filet, aura englobé tout le monde et donnera réellement alors sa bénédiction apostolique : URBI ET ORBI.

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 12:49

Nurash a écrit:
Hermaphrodite a écrit:
Kanzi a écrit:Donc on peut résumer que ce qui distingue le Mage du sorcier, c'est principalement le Service (gratuité) de l'égoïsme.
Certains sorcier sont très intelligent et peuvent connaître certaines lois mentale, ils peuvent se montrer sous l'apparence du bien, présenter les choses afin de mieux nous ensorceler (nous berner), sous un aspect mielleux,  à notre avantage du style "c'est pour ton bien, pour ta sécurité, c'est pour toi que je fais ça !" ou tout autre discours adapté et en relation avec ce qu'un homme ou groupe d'homme peut recevoir. Le sorcier est donc également un illusionniste. Et celui qui te montre ses dents blanches pour mieux te mordre est le pire. Tout ce qui brille n'est pas or....

Parfaitement d'accord avec toi ma Kanzi...

Toutefois, permet-moi de partir de ton post et celui de Nurash,

pour vous demandez à tous les deux, si d'après vous l'initié qu'était Eliphas Levi était un sage ou pas?

Fraternellement

Je trouve ta question un tantinet vicieuse mon Herma, comme si tu attendais de l'image que tu te fais d'une personne qu'elle valide tes opinions. Si tu as peur de remettre tes opinions en question, ne viens pas faire joujou avec nous, ou trouve le courage de bretter avec conviction. La sagesse chacun doit s'en faire son image, sans quoi c'est du mimétisme sans aucune valeur (le fameux rituel sans âme).

Pour répondre à ta question je pense qu'à la fin de sa vie le père Lévi était effectivement un sage. Il nous a légué pas mal de choses formidables et conseillait de ne pas se mettre à pratiquer ces fameux rituels avant tard dans l'initiation. Cela dit, cela n’empêche pas qu'il ait pu écrire certains bouquin avec moins de sagesse que d'autres. Penses-tu qu'on naisse sage ? Qu'Eliphas Levi soit passé par la case sorcier avant celle de sage est riche d'enseignement, mais ça ne lui a pas facilité la vie... Ce qui lui permit juste d'enseigner la prudence à ses disciples.

Voila, tout ça pour dire que perso, à mon avis le rituel pour obtenir quoi que ce soit (considération, richesse, maison ou Kinder bueno) te fait passer illico dans la catégorie sorcier, sans même passer par la catégorie initié ! Dura lex sed lex.

Mon Nurash,

Voici déjà quelques temps que nous cheminons ensemble sur les chemins de la Compostelle. Et, je pense qu'on devrait déjà se connaître un tantinet, car tu as du remarquer que je ne prends plus aucun plaisir à discuter pour le plaisir de discuter, mais je m'efforce de mettre sur la table mes pensée, et le résultat de mes recherches.

C'est pourquoi je te saurais gré à l'avenir de ne plus me prêter des intentions que je n'ai pas clairement exprimé tel que tu le fait dans ton post ci-dessus.

Bien fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 13:14

Kanzi a écrit:
Hermaphrodite a écrit:
Kanzi a écrit:Donc on peut résumer que ce qui distingue le Mage du sorcier, c'est principalement le Service (gratuité) de l'égoïsme.
Certains sorcier sont très intelligent et peuvent connaître certaines lois mentale, ils peuvent se montrer sous l'apparence du bien, présenter les choses afin de mieux nous ensorceler (nous berner), sous un aspect mielleux,  à notre avantage du style "c'est pour ton bien, pour ta sécurité, c'est pour toi que je fais ça !" ou tout autre discours adapté et en relation avec ce qu'un homme ou groupe d'homme peut recevoir. Le sorcier est donc également un illusionniste. Et celui qui te montre ses dents blanches pour mieux te mordre est le pire. Tout ce qui brille n'est pas or....

Parfaitement d'accord avec toi ma Kanzi...

Toutefois, permet-moi de partir de ton post et celui de Nurash,

pour vous demandez à tous les deux, si d'après vous l'initié qu'était Eliphas Levi était un sage ou pas?

Fraternellement

Tu m'aurais demandé si Lao Tseu était un Sage que je t'aurai répondu direct OUI sans hésitation ! Pour ce qui est d'Eliphas Levi je ne peux que répondre par le fait que c'était un occultiste. Quand à savoir s'il était sage....

Je regrette un peu que le sujet tombe dans les branches religieuses...voilà une guerre fratricide qui s'annonce et qui invariablement pour ne pas dire systématiquement à le fâcheux résultat de diviser pour mieux laisser régner en maître le sorcier qui se fait à l'avance un grand feu de joie de tout cela....

Juste je me permets de dire mon Hermaphrodite, que tu sembles confondre l'église ou les temples quels qu'ils soient(toute forme de construction physique ou mentale de l'homme)  avec la Religion qui ne peut être qu'une en son essence et dont le but est la croissance de l'homme (par opposition à la construction).
S'aventurer sur ce sujet c'est comme s'aventurer dans l'hétérogénéité des manifestations des forces psychiques sub-humaine, le monde de la forme.

Mais bon quand le vent se lève et bouscule la barque on ne peut marcher sur les eaux !

Grand bien vous fasse....




Merci ma Kanzi pour ta réponse,

Mais rassure toi, si tu fais allusion au post que j'ai adressé a notre Moinetagnard, je me suis efforcé de me cantonner dans une sphère qu'il connait très bien, ou qu'il maitrise par ailleurs, afin de rester concrètement dans le sujet.

Pour Lao Tseu, je suis effectivement d'accord avec toi, car le monument qu'est le livre de la voie et de la vertu en est l'expression.

Pour ce qu'il te semble que je confond au sujet des religions, je dirai juste que religion vient du mot religare, qui veut dire relier à... Ou relier aux éons (les cieux), ce qui s'oppose à " sécaré" qui a donner secte, et qui veut dire séparé.

Chaque religion correspond, à sa naissance à une étape de l'évolution de l'humanité ou d'une partie de celle-ci, ou alors est impulsée par un membre de la Hierarchie, ou encore meme par un Deva, et par la suite, cette religion se dote, d'un système réflexif (théologie), méditatif (ésotérique), et opératif ( magie cérémonielle, occultisme, ordre mystique et/ou occulte), lui permettant de maintenir sa liaison avec les forces qui l'ont inspiré (mais parfois il peut arriver que ça soit avec des forces qui vont corrompre subtilement le message d'origine) et c'est a partir de ceci que découle, la construction des temples, synagogues, chapelles, cathédrales et tout ce que tu veux en terme de lieux de constructions, d'énergie tellurique, de courant d'énergie et la connaissance de champ magnétique... Et autres préalables pour établir le lieu de culte.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 14:17

Lug a écrit:.
.

Peut-on admettre que la sagesse ne soit pas de l'ordre du tout ou rien, et qu’il puisse y avoir aussi des degrés d’évolution vers la sagesse ?

Eliphas Levi était un grand érudit en matière d’ésotérisme et de spiritualité, il était par ailleurs d’une intelligence brillante, mais lors de son incarnation il devait probablement accomplir un dessein spécifique à son Karma dont celui de s’affranchir de l’emprise d’une religion, et par voie de conséquence de la sorcellerie qui caractérise les nombreux rituels catholiques, mais aussi francs-maçons et autres organisations Kabbalistiques qu'il a fréquenté volontairement.

Lorsqu’après sa longue expérience de l’approche des pratiques de la sorcellerie, Eliphas Levi eut  quelques disciples, il leur fit promettre de ne jamais tenter la plus petite expérience et de ne s’occuper que de la partie spéculative de la philosophie occulte.

Merci infiniment mon Lug, pour cette nuance que tu intègres au sujet de la Sagesse.

Personnellement j'ai choisi de suivre la voie/voix que nous indique le Grand Etre qu'est THOTH-HENOCH-HERMES, lorsqu'il nous dit qu'il est Roi, Sage et Mage, et puisque nous devons nous astreindre à sa discipline, nous devons donc grandir progressivement dans l'art Royale, nous devons donc progressivement grandir dans notre apprenti-Sage, et nous devons progressivement grandir dans le domaine du Magi-stère.


Pour les rituels catholiques, francs-maçons et Kabbalistiques, je pense que l'une des choses que tu pointes du doigt c'est aussi la formation d'un eggrégore qui finit par enfermer les pratiquants dans sa sphère, et finit par asservir ces derniers.  

Mais du coup trois questions me viennent à l'esprit mon Lug:

1) Peut-on parler d'égrégore pour La Fraternité d'Hermès ?

2) les rituels martinistes, rosicruciens et ceux de la Golden Dawn, sont-ils aussi des rituels de sorcellerie, comme ceux des catholiques, des francs-maçons et des kabbalistes ?

3) dans une telle occurrence, quelle est donc la différence fondamentale entre ces rituels Catholiques/francs-maçons/kabbalistiques et les rituels qui sont proposés par les Clavicules de Salomon que nous avons dans le Temple d’Hermès ?

Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Nurash le Mer 1 Fév - 14:30

Hermaphrodite a écrit:
Mon Nurash,

Voici déjà quelques temps que nous cheminons ensemble sur les chemins de la Compostelle. Et, je pense qu'on devrait déjà se connaître un tantinet, car tu as du remarquer que je ne prends plus aucun plaisir à discuter pour le plaisir de discuter, mais je m'efforce de mettre sur la table mes pensée, et le résultat de mes recherches.

C'est pourquoi je te saurais gré à l'avenir de ne plus me prêter des intentions que je n'ai pas clairement exprimé tel que tu le fait dans ton post ci-dessus.

Bien fraternellement

Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Je te dis juste que je pense que tu cherches à défendre une conviction, celle que faire des rituels quand on est pas initié peut respecter le principe du "primum non-nocere", plutôt que de la remettre en cause. Si je me trompe il te suffit de me le dire.

Nurash

Messages : 244
Points : 268
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 14:45

Nurash a écrit:
Hermaphrodite a écrit:
Mon Nurash,

Voici déjà quelques temps que nous cheminons ensemble sur les chemins de la Compostelle. Et, je pense qu'on devrait déjà se connaître un tantinet, car tu as du remarquer que je ne prends plus aucun plaisir à discuter pour le plaisir de discuter, mais je m'efforce de mettre sur la table mes pensée, et le résultat de mes recherches.

C'est pourquoi je te saurais gré à l'avenir de ne plus me prêter des intentions que je n'ai pas clairement exprimé tel que tu le fait dans ton post ci-dessus.

Bien fraternellement

Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Je te dis juste que je pense que tu cherches à défendre une conviction, celle que faire des rituels quand on est pas initié peut respecter le principe du "primum non-nocere", plutôt que de la remettre en cause. Si je me trompe il te suffit de me le dire.

Tu te trompe, car voici ce que j'ai dis, et qui diffère de ce que tu affirmes de mes propos

Hermaphrodite a écrit:Et comment parvenir à la domestication de ces forces subhumaines?

Il me semble qu'il est nécessaire de prendre en compte ici, les trois puissances que sont La Providence, La Conscience et le Destin.

- Du point de vu de la Providence: Il me semble que c'est sous la houlette de la Hiérarchie au travers d'une ou des Intelligences qui la constitue, que le Mage devra oeuvrer. Ce qui veut dire que ce n'est pas par un mouvement personnel, mais sous l'impulsion d'une necessité relèvant de la réalisation d'un aspect du plan divin ou du dessein du groupe spirituel, auquel appartient le Mage.

- Du point de vu de la Conscience: pour que le Mage soit en capacité d'agir dans le strict cadre de la Volonté de Bien, il devra se débarrasser progressivement du fatras d’un matériel de psychologie intellectuelle pour le remplacer par la pureté d’un matériel de psychologie spirituelle, afin de garder une vision claire de l'objectif à atteindre, correspondant necéssairement à un service désintéressé. ce labeur de la Conscience est de nature à lui permettre d'obtenir la double force des choses supérieures (Providence) et des choses inférieures (Destin).

- Du point de vu du Destin: partant des deux préalables ci-dessus, le Mage pourra alors se servir des rituels précis et puissants, lui permettant de dominer et de domestiquer les forces subhumaines tel que l'indique Lug dans l'analyse ci-dessous qu'il fait de la Table d'Emeraude.

Alors où est ce que tu vois que j'ai dis ce que tu affirmes ci-dessous?

Nurash a écrit:Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Je te dis juste que je pense que tu cherches à défendre une conviction, celle que faire des rituels quand on est pas initié peut respecter le principe du "primum non-nocere", plutôt que de la remettre en cause. Si je me trompe il te suffit de me le dire.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Nurash le Mer 1 Fév - 15:01

Hermaphrodite a écrit:

Alors où est ce que tu vois que j'ai dis ce que tu affirmes ci-dessous?

Nurash a écrit:Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Je te dis juste que je pense que tu cherches à défendre une conviction, celle que faire des rituels quand on est pas initié peut respecter le principe du "primum non-nocere", plutôt que de la remettre en cause. Si je me trompe il te suffit de me le dire.

Je ne te parle pas de ce que tu as dis mais de ce que je pense compte tenu de la synthèse de tes messages dans ce fil. Mais ainsi que tu l'as dit, je ne suis pas là pour te faire un procès d'intention, si tu as regardé profondément en toi et que mon message n'y fait aucun écho alors c'est que je me suis trompé.

Nurash

Messages : 244
Points : 268
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Lug le Mer 1 Fév - 19:08

Hermaphrodite a écrit: 

Mais du coup trois questions me viennent à l'esprit mon Lug:

1) Peut-on parler d'égrégore pour La Fraternité d'Hermès ?

2) les rituels martinistes, rosicruciens et ceux de la Golden Dawn, sont-ils aussi des rituels de sorcellerie, comme ceux des catholiques, des francs-maçons et des kabbalistes ?

3) dans une telle occurrence, quelle est donc la différence fondamentale entre ces rituels Catholiques/francs-maçons/kabbalistiques et les rituels qui sont proposés par les Clavicules de Salomon que nous avons dans le Temple d’Hermès ?

Fraternellement

Mon Hermaphrodite, ta question concernant d’un eggregore possible concernant la Fraternité d’Hermès révèle, pour le moins, un manque crucial de discernement subtil, et de nombreuses lacunes dans les enseignements que je m'efforce de transmettre...

La Fraternité d’Hermès ne te demande rien, ne t’impose rien, te laisse libre d’y venir ou pas, ne t’impose aucun rituel, ne cherche pas à se renforcer en utilisant les énergies et/ou les ressources de ses membres, enfin elle a pour préoccupation de libérer, et non d’asservir sous quelques formes que ce soient...

Si tu crois vraiment qu’il est possible de constituer un eggregore en pratiquant cette ligne de conduite, alors tu vas me faire découvrir ce que j’ignore...

Pour les autres questions, ma réponse qui vaut pour la Fraternité d’Hermès, tu n’as plus qu’à l’appliquer aux autres, pour savoir s’il y a eggregore ou pas.

La Fraternité d’Hermès est un Groupe d’esprits libres uniquement guidés par les lumières de la Divine Providence, et qui ne pratique aucun racolage, il serait temps que tu en prennes rapidement Conscience, sinon c’est à désespérer de la nature humaine.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1103
Points : 1164
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 21:28

Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit: 

Mais du coup trois questions me viennent à l'esprit mon Lug:

1) Peut-on parler d'égrégore pour La Fraternité d'Hermès ?

2) les rituels martinistes, rosicruciens et ceux de la Golden Dawn, sont-ils aussi des rituels de sorcellerie, comme ceux des catholiques, des francs-maçons et des kabbalistes ?

3) dans une telle occurrence, quelle est donc la différence fondamentale entre ces rituels Catholiques/francs-maçons/kabbalistiques et les rituels qui sont proposés par les Clavicules de Salomon que nous avons dans le Temple d’Hermès ?

Fraternellement

Mon Hermaphrodite, ta question concernant d’un eggregore possible concernant la Fraternité d’Hermès révèle, pour le moins, un manque crucial de discernement subtil, et de nombreuses lacunes dans les enseignements que je m'efforce de transmettre...

La Fraternité d’Hermès ne te demande rien, ne t’impose rien, te laisse libre d’y venir ou pas, ne t’impose aucun rituel, ne cherche pas à se renforcer en utilisant les énergies et/ou les ressources de ses membres, enfin elle a pour préoccupation de libérer, et non d’asservir sous quelques formes que ce soient...

Si tu crois vraiment qu’il est possible de constituer un eggregore en pratiquant cette ligne de conduite, alors tu vas me faire découvrir ce que j’ignore...

Pour les autres questions, ma réponse qui vaut pour la Fraternité d’Hermès, tu n’as plus qu’à l’appliquer aux autres, pour savoir s’il y a eggregore ou pas.

La Fraternité d’Hermès est un Groupe d’esprits libres uniquement guidés par les lumières de la Divine Providence, et qui ne pratique aucun racolage, il serait temps que tu en prennes rapidement Conscience, sinon c’est à désespérer de la nature humaine.

Merci mon Lug,

ma question ne relevait pas d'un doute, car je me souviens que nous avions aborder une fois cette question dans les anciens forums, seulement j'avais peché à cette époque par défaut d'assimilation, car je me suis rendu compte que j'avais oublié en susbstance ce que tu avais dis à cette époque, c'est pourquoi je me suis permis de reposer la question cette fois-ci afin de pouvoir une fois pour toute en assimiler l'explication.

Et je te remercie encore pour l'éclairage que tu me donne sur cette question, qui me permet de comprendre inductivement les autres.

Encore merci mon Lug

Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Mer 1 Fév - 21:40

Lug a écrit:Peut-on admettre que la sagesse ne soit pas de l'ordre du tout ou rien, et qu’il puisse y avoir aussi des degrés d’évolution vers la sagesse ?

Mon Lug, ta question ci-dessus me rappel cette pensée du jour que tu nous avais offert en généreux partage (je me suis au moins souvenu de celle-là... Wink  )


Lug a écrit:
L'ignorance dit au savoir qu'il est inutile et encombrant;
Le savoir dit à la connaissance qu'elle est aventureuse, téméraire et iconoclaste;
La connaissance dit à la sagesse qu'elle est timorée, discrète et énigmatique;
La Sagesse dit à la Divinité, que depuis qu'elle a Conscience de son existence, elle se sent accablée par son ignorance.

La Divinité leur répond qu'elle les comprend, et qu'elle les aime comme des enfants, et bien que chacun soit d'un âge différent, ils ont tous encore besoin de grandir


Merci mon Lug. I love you

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Le Moinetagnard le Mer 1 Fév - 22:38

Bien qu’il me soit permis de te dire tout d’abord que pour la seconde fois tu sembles botté en touche, la première en souscrivant à ce que je dis alors qu’il y a des différences, et la seconde en orientant sur ce que tu crois connaître de ma personne et de mon cheminement.

Mais je suis bonne pâte, et je répondrai à toutes tes interrogations, je n’ai de mon côté aucun conflit de loyauté qui m’en empêcherait.

L’esprit de mon message précédent consistait à dire qu’avant d’être arrivé la ou le chemin doit nous mené le strict nécessaire c’est de ne rien entreprendre "en avance". Avant l’accès à la connaissance point de mise en pratique.
Hermaphrodite a écrit:
Puisque tu es "persuadé" que TOUS les sorciers abusent de ce qu'ils ne connaissent pas, alors j'aimerais pour ce point te poser une seule question:
Les Asuras font-ils preuvent de sorcellerie d'après toi?

D’après ce que j’en sais pour l’avoir lu sur les forums, il s’agirait davantage de magie utilisée de manière viciée ou pas. Je te le dirait si j’en reconnaîs un un jour.
Hermaphrodite a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
Surtout lorsque dans une même explication tu légitimes l'utilisation de rituels pour "dominer" les forces sub-humaines. Pourquoi le mage voudrait les dominer alors qu’il pourrait les servir en régnant en elle ? Aucun esprit n’aime se voir obliger de servir, et si le Mage fait une œuvre providentielle, alors il attend des êtres participants à ses opérations une libre adhésion.
Sans rentrer dans l'ambiguité de ta formule qui voudrait que le mage se fasse serviteur des forces sub-humaines... je prefère croire que ceci est une erreur de tape de ta part, car les implications de tels propos seraient tels que l'on ne s'en sortira pas d'aussitôt.
Non ce n’est pas une erreur et je maintiens ce que j’ai dit. Personne ne fait jamais rien seul et personne ne s’en sors seul. « En fait, à ce stade, il n'a même pas besoin de les appeler, juste de les recevoir parce qu'il s'est ouvert à leurs communications subtiles, et elles (les forces sub-humaines) se proposeront elles-même à son service y voyant par là, leur seul moyen d'élévation propice à leur propre rédemption: la participation et le service à un être participant lui-même à la divinité. »
De la même manière que les hiérarchies supérieures nous servent et sont servies par nous, de la même manière nous devons traités les hiérarchies inférieures. La hiérarchie est une et « ce que nous faisons au plus petit d’entre les Siens, c’est à Lui que nous le faisons ». Or « dans le Christ, sont créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles. Col 1, 16.
Hermaphrodite a écrit:
entrons directement dans le vif du sujet.  
- Dans le Judaisme duquel le Christianisme tire son origine
Le judéo-christianisme est un mythe inventé par les historiens. Le christianisme ne tire pas son origine du judaisme mais du Christ. Les premières communautés chrétiennes se sont demandées s’il fallait oui ou non conservé la tradition juive, question qui intéressait principalement les juifs convertis. Ils ont décidé de les garder parce qu’ils voyaient en ces textes,  "l’ombre des biens à venir" (Col 2,17), et ils furent conservé à titre de pré-figuration de Celui qui était déjà, mais dont la Présence réelle n’était pas encore perçue. D’autre part, ils ont établis une hiérarchisation dans les divers degrés de la loi juive, entre celles qui viennent de Dieu, celle qui viennent de la condescendance de Dieu vis-à-vis des hommes, et enfin celle de lois pharisiennes (comme le lévitique) dont le Christ dit qu’elles sont « des fardeaux pesants qu’ils mettent sur les épaules des hommes », lois qu’ils ont rejetées parce qu'Il les en a affranchis.
Hermaphrodite a écrit:Alors dis-moi mon Moinetagnard, toi qui est Chrétien, osera-tu qualifier tous ces rituels dont parfois le ceremoniel necessite le "sang" des animaux, de rituels de sorcellerie?
Oui. sorcellerie ou magie noire, mais c'était l'ancienne loi. Je ne les condamne pas pour ce qui leur a été prescrit (ce n'est plus nécessaire) avant la nouvelle Alliance. Les sacrifices ont cessés 40 ans après le départ de Jésus.
Hermaphrodite a écrit:Luc 5: 12-16 a écrit:
12Or, comme il était dans une des villes, survint un homme tout couvert de lèpre. En voyant Jésus, il se prosterna la face contre terre et le supplia, disant : " Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir. " 13Il étendit la main, le toucha et dit : " Je le veux, sois guéri. " Et à l'instant la lèpre le quitta. 14Et il lui défendit d'en parler à personne; mais : " Va, (dit-il), te montrer au prêtre, et offre pour ta guérison selon qu'a prescrit Moïse, en attestation pour eux. " 15Sa renommée se répandit de plus en plus, et des foules nombreuses se rassemblaient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. 16Mais lui se retirait dans les (lieux) déserts et il priait.  

Mais quelle est donc la prescription de Moise dans de tel cas?
Lévitique 14: 1-57 a écrit:
Il s’agit d’un rituel juif de purification auquel n’a pas à se soumettre cet hommes puisqu’il est guéri et a été purifié par le Maître.  Pourquoi alors le conduire à faire, tout de même, l’offrande prescrite ? En témoignage dit-Il. En témoignage vis-à-vis des juifs qu’il est le Sacrificateur (celui qui constate, guérit et purifie).  « Il y avait plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée le prophète ; et aucun n’a été rendu net, sauf Naaman, le Syrien » (Luc 4:27) Ce témoignage de guérison est donc une condamnation pour les lévites et de leurs sacrifices « sans serment » inefficaces à la guérison et la purification des lépreux. Mais il n’est pas que le Sacrificateur et il est aussi l’offrande car « Dieu pourvoiera lui-même à l’offrande ». « Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous comme offrande et sacrifice à Dieu en parfum de bonne odeur ». L’oiseau sacrifié c’est lui-même qui en portera le poids, pour tous les autres, tout comme il porta sur ses propres épaules le fardeau du monde (dont la loi pharisienne). En la portant jusqu’à la mort, il libère les hommes qui le suivent et qui le reconnaissent comme Sacrificateur du poids des sacrifices purificatoires sanglants  et il libère les oiseaux et autres êtres de devoir subir des sacrifices à l’avenir puisqu’il s’offre dorénavant lui-même comme seule offrande dans la « pain » et le « vin ». Comment aurait-il pu libérer les hommes et les offrandes d’un tel fardeau s’il ne s’en était pas lui même « chargé » ?

Je pourrais encore ajouté que le rituel est effectué par le Grand prètre et pas par l'ancien lépreux, le même qui a condamnera le Christ, tout comme il a condamné l'oiseau...
Hermaphrodite a écrit:Le Seigneur et Maitre Jésus-Christ aurait-il recommandé un rituel de sorcellerie à ce pauvre lépreu nouvellement guéri???
Il l’a fait participant à une œuvre divine qui mis fin à ces rituels chez ceux qui le suivent et le reconnaisse comme Sacrificateur. Libérant les hommes et les offrandes vivantes. Il en paya lui-même le prix. Dans Son sillage, les sacrifices pratiqués depuis Moyse prirent fin 40 ans après chez les juifs.

Hermaphrodite a écrit:Le figuier stérile.

La traduction affirme qu’en prononçant ces mots, il répondit au figuier...et donc que le figuier lui aurait parlé. Le Christ ne maudit jamais que ceux qui ne le sont déjà (ceux qui se donnent au diable). Il faut savoir que dans cette région les figuiers donnent des fruits au printemps (époque ou se déroule la scène) libre d’accès à tous et d’autres à l’été qui appartiennent à leur propriétaire. Les feuilles laissent à penser qu’il pourrait y avoir des fruits printaniers. Que sait-on de ce que lui a dit l’arbre ? Rien. Il donne l’apparence de  pouvoir donner des fruits, mais ne veut travailler et produire l’effort d’en fournir, puisque ses fruits ne lui profite pas et seraient donnés à d’autres que son propriétaire (selon leur saison). Je pense que le Maître lui a demandé à qui il appartenait, qui il servait et que l’arbre lui a répondu à « un agent du mal, (égoïste) ». Si ces fruits ne sont destinés qu’à nourrir uniquement des agents du mal, alors « que jamais plus personne ne mange de tes fruits », revient à les en privé eux uniquement, mais  en aucun cas à vouloir tuer directement l’arbre. Et si l’arbre se désèche durant la nuit, peut-être faut-il y voir aussi qu’une fois rendu inutile à ses propriétaires, ils l’ont abandonné. Ce qui montre bien comment ils se soucient de ceux qui leur sont devenus inutiles : ils leur ôtent les forces qui leurs furent attribuées pour leur propre service. Ce qui n'est pas le cas de la Providence qui même pour ses serviteurs inutiles comme moi, ne manquent jamais de leur donner des forces quand ils en ont besoin.
S'il lui avait dit "Meurs" parce que c'était son intention, il serait mort sur le champ. Mais le Christ ne tue pas, ce sont les agents du Destin qui le font et qui l'ont tué lui comme l'arbre.

Hermaphrodite a écrit:La barque.

Comment le Maître aurait-il pu prodiguer son enseignement vis-à-vis de la Foi s’il les vents ne s’étaient levés et la mer ne s’était agitée ? Ne vois-tu pas que les éléments ont servis Son enseignement, l’ont rendu possible ? Si les éléments avaient été calme, il n’aurait pu l’enseigner ni montrer qu’ils obéissent à la Foi, non seulement en se calmant quand elle l’ordonne, mais en s’agitant quand il est nécessaire. Ne trouves-tu pas providentielle que les éléments se soient ainsi levés pour nous permettre d’acquérir quelques lumières ? N’ont-ils pas ainsi permis à fortifier la Foi de nombreux hommes et participer d'une manière certaine à l’œuvre divine? Après ce sont des enfants auquel il convient parfois de Lui demander de leur dire « Silence, tais-toi » à présent. Mais c’est aussi grâce à eux qu’il est possible  de nous élever.

Pour la foudre et les fils du tonnerre, je m’édenterais  Laughing pas pour le moment là-dessus.

Quant aux rites, cérémonies catholiques, je vais te le répéter ce n’est pas de la sorcellerie s’il y a connaissance de la Hiérarchie qui y participe, et humilité profonde dans l’exercice d’un sacerdoce vertueux, pour les catholiques comme pour les autres..
Curé d'Ars a écrit: « Pour bien dire la messe il faudrait être un séraphin »  

Ce n’est pas à moi de juger tel ou tel personnage. Le Très-Haut sera leur seul juge.


Dernière édition par Le Moinetagnard le Jeu 2 Fév - 1:23, édité 3 fois (Raison : précisions)

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Jeu 2 Fév - 4:00

Merci mon Moinetagnard pour la peine que tu t'es donné à me répondre.

avant d'entrer dans le vif du sujet, j'aimerais couper le cou à la distorsion que tu as introduis dans la pensée que j'ai formulé au travers de mon post.

tout d'abord je n'ai jamais dis, qu'il fallait une mise en pratique avant la connaissance tel que tu le dis ci-dessous

le Moinetagnard a écrit:L’esprit de mon message précédent consistait à dire qu’avant d’être arrivé la ou le chemin doit nous mené le strict nécessaire c’est de ne rien entreprendre "en avance". Avant l’accès à la connaissance point de mise en pratique.

mais j'ai indiqué quels sont les préalables à une pratique dénuée de nocivité, c'est en cela que j'ai dis la chose suivante:

Hermaphrodite a écrit:Et comment parvenir à la domestication de ces forces subhumaines?

Il me semble qu'il est nécessaire de prendre en compte ici, les trois puissances que sont La Providence, La Conscience et le Destin.

- Du point de vu de la Providence: Il me semble que c'est sous la houlette de la Hiérarchie au travers d'une ou des Intelligences qui la constitue, que le Mage devra oeuvrer. Ce qui veut dire que ce n'est pas par un mouvement personnel, mais sous l'impulsion d'une necessité relèvant de la réalisation d'un aspect du plan divin ou du dessein du groupe spirituel, auquel appartient le Mage.

- Du point de vu de la Conscience: pour que le Mage soit en capacité d'agir dans le strict cadre de la Volonté de Bien, il devra se débarrasser progressivement du fatras d’un matériel de psychologie intellectuelle pour le remplacer par la pureté d’un matériel de psychologie spirituelle, afin de garder une vision claire de l'objectif à atteindre, correspondant necéssairement à un service désintéressé. ce labeur de la Conscience est de nature à lui permettre d'obtenir la double force des choses supérieures (Providence) et des choses inférieures (Destin).

- Du point de vu du Destin: partant des deux préalables ci-dessus, le Mage pourra alors se servir des rituels précis et puissants, lui permettant de dominer et de domestiquer les forces subhumaines tel que l'indique Lug dans l'analyse ci-dessous qu'il fait de la Table d'Emeraude.

De plus, j'aimerais te faire remarquer deux choses:

- La connaissance est le résultat de la mise en pratique du savoir. Donc lorsque tu dis avant "l'accès à la connaissance point de mise en pratique", en fait ta formulation ne tient pas debout, car sans la mise en pratique jamais il n'y aura de connaissance. c'est pourquoi

Les clavicules de la Sapience n°856 a écrit:Une théorie qui n'utilise que les apprences de la raison n'est valide que tant qu'elle ne se confronte pas aux réalités

- La connaissance n'est pas une station finale que nous atteignons à un instant "T", mais c'est le cheminement qui partant de A à Z constitu le chemin de la connaissance. comme dirai quelqu'un la connaissace à l'inverse du savoir n'est pas un du... mais une quête. la connaissance tout comme la sagesse est donc affaire de degré. c'est pourquoi:

Lug a écrit:L'ignorance dit au savoir qu'il est inutile et encombrant;
Le savoir dit à la connaissance qu'elle est aventureuse, téméraire et iconoclaste;
La connaissance dit à la sagesse qu'elle est timorée, discrète et énigmatique;
La Sagesse dit à la Divinité, que depuis qu'elle a Conscience de son existence, elle se sent accablée par son ignorance.

La Divinité leur répond qu'elle les comprend, et qu'elle les aime comme des enfants, et bien que chacun soit d'un âge différent, ils ont tous encore besoin de grandir


Cela étant dit, nous pouvons entrer dans le vif du sujet


Lorsque je te pose la question de savoir si les Asura font preuve de sorcellerie et que tu me répond ceci:

Le Moinetagnard a écrit:D’après ce que j’en sais pour l’avoir lu sur les forums, il s’agirait davantage de magie utilisée de manière viciée ou pas. Je te le dirait si j’en reconnaîs un un jour.

j'aimerais t'indiquer deux choses:

- Asura égale démon. ce qui veut dire esprit malveillant, ce qui par voie de conséquence relève d'une sorcellerie parfaitement consciente, puisque c'est un niveau d'intelligence qui parfois est supérieur au stade humain.

- une Magie viciée, est le resultat d'une intelligence vicieuse, ce qui une fois de plus en suivant l'Axiome du Maitre, le fruit se reconnait à l'arbre, alors le fruit d'une intelligence vicieuse est de fait de la sorcellerie.

poursuivons

Lorsque je te dis ceci:

Hermaphrodite a écrit:Sans rentrer dans l'ambiguité de ta formule qui voudrait que le mage se fasse serviteur des forces sub-humaines... je prefère croire que ceci est une erreur de tape de ta part, car les implications de tels propos seraient tels que l'on ne s'en sortira pas d'aussitôt.

et que tu me répond la ainsi:

Le Moinetagnard a écrit:Non ce n’est pas une erreur et je maintiens ce que j’ai dit. Personne ne fait jamais rien seul et personne ne s’en sors seul. « En fait, à ce stade, il n'a même pas besoin de les appeler, juste de les recevoir parce qu'il s'est ouvert à leurs communications subtiles, et elles (les forces sub-humaines) se proposeront elles-même à son service y voyant par là, leur seul moyen d'élévation propice à leur propre rédemption: la participation et le service à un être participant lui-même à la divinité. »
De la même manière que les hiérarchies supérieures nous servent et sont servies par nous, de la même manière nous devons traités les hiérarchies inférieures. La hiérarchie est une et « ce que nous faisons au plus petit d’entre les Siens, c’est à Lui que nous le faisons ». Or « dans le Christ, sont créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles. Col 1, 16.

c'est vite oublié trois points:

Premièrement

Le Kybalion a écrit:"Les demi-initiés, reconnaissant la non-réalité relative de l'Univers, s'imaginent qu'ils peuvent défier ses Lois ; ce sont des sots insensés et présomptueux qui vont se briser contre les écueils que les éléments déchirent à cause de leur folie. Le véritable initié, connaissant la nature de l'Univers, se sert de la Loi contre les lois, du supérieur contre l'inférieur, et par l'Art de l'Alchimie, il transmute les choses viles en des choses précieuses ; c'est ainsi qu'il triomphe. La Maîtrise ne se manifeste pas par des rêves anormaux, des visions et des idées fantastiques, mais par l'utilisation des forces supérieures contre les forces inférieures, en évitant les souffrances des plans inférieurs en vibrant sur les plans supérieurs. La Transmutation, non pas une négation présomptueuse est l'épée du Maître."

"Le sage sert sur le plan supérieur mais est servi sur le plan inférieur. Il obéît aux lois venant d'en haut, mais sur son propre plan et sur les plans inférieurs, il est maître et donne des ordres. D'ailleurs en agissant ainsi, il constitue une partie du Principe au lieu de s'y opposer. Le sage fait partie de la Loi ; en comprenant bien ses mouvements il l'utilise au lieu d'en être l'esclave aveugle. Le sage, par rapport à l'homme ordinaire peut être comparé au nageur habile, allant et venant de tous côtés, par rapport à la bûche qui est emportée de tous côtés ; cependant le nageur et la bûche, le sage et l'imbécile sont également sujets à la loi. Celui qui comprend cette vérité est bien dans la voie de la maîtrise."

Deuxièmement

Servir les forces sub-humaines revient à servir les entités non seulement des plans inférieurs (minéraux, végétaux, animaux), mais aussi les divinités primitives qui y règnent, tel que le précise Lug ci-dessous

Lug a écrit:Postulat 21

Il y a deux grands types de force que le praticien de la Haute Magie doit avant tout discerner. La force psychique issue du règne subhumain et la force psychique provenant de ce que produit l'union de l'Esprit et de la matière.

La première est celle qui anime les Consciences du Monde physique dense en commençant par les consciences minérales, végétales, animales, et l'aspect animal de l'être humain. L'utilisation de cette force animiste se trouve essentiellement pratiquée par les chamanes. Dans toutes les grandes traditions spirituelles, on retrouve les déclinaisons de cette force des élémentals sous forme de djinns, d'elfes, d'ondines, de salamandres ou de gnomes. Mais aussi sous l'aspect de divinités primitives au puissant magnétisme comme on en trouve par exemple dans le Vaudou, le serpent Apopis de l'ancienne Égypte ou l'attracteur cupide qui tenta Héva dans le Sépher de Moïse.

Cela revient ni plus ni moins, à se donner au diable selon l'expression de notre cher Eliphas Levi. en agissant ainsi tu devient le vassal de ces entités et tu en sera donc envouté, ni plus ni moins, car tu leur vouera de la sorte un culte.

Troisièmement

Et enfin le Maitre enseigne la chose suivante

Luc 4:5-8 a écrit:Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre,
6
et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux.
7
Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.
8
Jésus lui répondit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

Alors non merci, je refuse ton invitation à servir les forces sub-humaines, car Le Divin Créateur est le Seul que Le Maitre m'a ordonné de servir.

Lorsque je lis la frivolité avec laquelle tu as abordé cette question je comprend pourquoi le gardien du Temple d'Hermès enseigne ceci:

Clavicule de la Sapience n°57 a écrit:La légèreté entraine des conséquences fâcheuses, car elle rend dépendant aux esprits forts. De ce fait, cette domination provoque un esprit maussade, capricieux et injuste

Clavicule de la Sapience n° CZ a écrit:Une pensée est nécessairement frivole lorsque celui ou celle qui l'exprime n'est pas capable de répondre aux questions qu'elle fait naître


Clavicule de la Sapience n° 209 a écrit:Parler d'une chose sans en connaitre la cause et les principes, c'est tenir des propos de néant

Clavicule de la Sapience n° 602 a écrit:Il est particulièrement difficile de défendre la justesse d'idées que l'on a pas pris la peine de mettre préalablement en pratique


Poursuivons

lorsque je dis ceci

Hermaphrodite a écrit:entrons directement dans le vif du sujet.  
- Dans le Judaisme duquel le Christianisme tire son origine

et que tu répond ainsi:

Le Moinetagnard a écrit:Le judéo-christianisme est un mythe inventé par les historiens. Le christianisme ne tire pas son origine du judaisme mais du Christ. Les premières communautés chrétiennes se sont demandées s’il fallait oui ou non conservé la tradition juive, question qui intéressait principalement les juifs convertis. Ils ont décidé de les garder parce qu’ils voyaient en ces textes,  "l’ombre des biens à venir" (Col 2,17), et ils furent conservé à titre de pré-figuration de Celui qui était déjà, mais dont la Présence réelle n’était pas encore perçue. D’autre part, ils ont établis une hiérarchisation dans les divers degrés de la loi juive, entre celles qui viennent de Dieu, celle qui viennent de la condescendance de Dieu vis-à-vis des hommes, et enfin celle de lois pharisiennes (comme le lévitique) dont le Christ dit qu’elles sont « des fardeaux pesants qu’ils mettent sur les épaules des hommes », lois qu’ils ont rejetées parce qu'Il les en a affranchis.

tu oublie que:
- Le Fils de l'Homme est fils de David par la chair. Je pense qu'il n'est pas necessaire que je te rappel son arbre généalogique (même si des divergences existent entre Matthieu et Luc).

- Le Fils de l'Homme a dit:

Jean 4: 22-23 a écrit:vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.…
 

Mais afin d'abattre complètement le masque de mensonge que ton obédience romaine a fait depuis des millénaires en commençant par le Citoyen romain Saul de Tarse alias Paul, lorsque celui-ci a reprimé Pierre afin que la Loi ne soit plus observée, je vais te rappeler les propos du Maitre que ton obédience et toutes les eglises qu'elle a accouché ont refusé de respecter alors que sur ce point le Maitre fut clair et catégorique

apprécis par toi même:

Matthieu 5: 17-21 a écrit: 17 Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes; je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
18 Car je vous le dis en vérité, jusqu'à ce que le ciel et la terre aient passé, il ne passera pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre que tout ne soit accompli.
19 Celui donc qui aura violé l'un de ces plus petits commandements, et qui aura ainsi enseigné les hommes, sera estimé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les aura observés et enseignés, celui-là sera estimé grand dans le royaume des cieux.
20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

et au final, tout comme les Pharisiens, ton obédience et ses filles, vous avez rejeté le commandement pour vous attacher aux traditions de vos pères.

De plus ces propos du Maitre condamne donc tes propos ci-après:

Le Moinetagnard a écrit:Oui. sorcellerie ou magie noire, mais c'était l'ancienne loi. Je ne les condamne pas pour ce qui leur a été prescrit (ce n'est plus nécessaire) avant la nouvelle Alliance. Les sacrifices ont cessés 40 ans après le départ de Jésus.


Par la suite, j'aime bien tout le developpement théologique que tu me fais ici:


Le Moinetagnard a écrit:Il s’agit d’un rituel juif de purification auquel n’a pas à se soumettre cet hommes puisqu’il est guéri et a été purifié par le Maître.  Pourquoi alors le conduire à faire, tout de même, l’offrande prescrite ? En témoignage dit-Il. En témoignage vis-à-vis des juifs qu’il est le Sacrificateur (celui qui constate, guérit et purifie).  « Il y avait plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée le prophète ; et aucun n’a été rendu net, sauf Naaman, le Syrien » (Luc 4:27) Ce témoignage de guérison est donc une condamnation pour les lévites et de leurs sacrifices « sans serment » inefficaces à la guérison et la purification des lépreux. Mais il n’est pas que le Sacrificateur et il est aussi l’offrande car « Dieu pourvoiera lui-même à l’offrande ». « Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous comme offrande et sacrifice à Dieu en parfum de bonne odeur ». L’oiseau sacrifié c’est lui-même qui en portera le poids, pour tous les autres, tout comme il porta sur ses propres épaules le fardeau du monde (dont la loi pharisienne). En la portant jusqu’à la mort, il libère les hommes qui le suivent et qui le reconnaissent comme Sacrificateur du poids des sacrifices purificatoires sanglants  et il libère les oiseaux et autres êtres de devoir subir des sacrifices à l’avenir puisqu’il s’offre dorénavant lui-même comme seule offrande dans la « pain » et le « vin ». Comment aurait-il pu libérer les hommes et les offrandes d’un tel fardeau s’il ne s’en était pas lui même « chargé » ?

Mais malheureusement pour toi, le Maitre étant cohérent envers lui même, s'est simplement contenté de respecter la Loi qu'il n'est pas venu abolir... mais accomplir.

C'est pourquoi fin de course il dit:

Matthieu 11: 19 a écrit:Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses oeuvres.



Poursuivons

Le Moinetagnard a écrit:La traduction affirme qu’il a maudit le figuier en lui répondant...et donc que le figuier lui aurait parlé. Le Christ ne maudit jamais que ceux qui le sont déjà (ceux qui se donnent au diable). Il faut savoir que dans cette région les figuiers donnent des fruits au printemps (époque ou se déroule la scène) libre d’accès à tous et d’autres à l’été qui appartiennent à leur propriétaire. Les feuilles laissent à penser qu’il pourrait y avoir des fruits printaniers. Que sait-on de ce que lui a dit l’arbre ? Rien. Il donne l’apparence de  pouvoir donner des fruits, mais ne veut travailler et produire l’effort d’en fournir, puisque ses fruits ne lui profite pas et seraient donnés à d’autres que son propriétaire (selon leur saison). Je pense que le Maître lui a demandé à qui il appartenait, qui il servait et que l’arbre lui a répondu à « un agent du mal, (égoïste) ». Si ces fruits ne sont destinés qu’à nourrir uniquement des agents du mal, alors « que jamais plus personne ne mange de tes fruits », revient à les en privé eux uniquement, mais  en aucun cas à vouloir tuer directement l’arbre. Et si l’arbre se désèche durant la nuit, peut-être faut-il y voir aussi qu’une fois rendu inutile à ses propriétaires, ils l’ont abandonné. Ce qui montre bien comment ils se soucient de ceux qui leur sont devenus inutiles : ils leur ôtent les forces qui leurs furent attribuées pour leur propre service. Ce qui n'est pas le cas de la Providence qui même pour ses serviteurs inutiles comme moi, ne manquent jamais de leur donner des forces quand ils en ont besoin.
S'il lui avait dit "Meurs" parce que c'était son intention, il serait mort sur le champ. Mais le Christ ne tue pas, ce sont les agents du Destin qui le font et qui l'ont tué lui comme l'arbre.

Ta construction intellectuelle ici est tellement fragile, que je ne t'accablerai pas d'avantage.

je te signalerai simplement que le seul intérêt qui s'y dégage, c'est que tu amorces (mais de façon très maladroite) un aspect du sens signifiant. Preuve encore que le Maitre utilisait le langage analogique. Mais puisque tu es rempli des dogmes théologiques, tu ne t'es pas approché de lui pour demander, dans le but de recevoir la revélation du sens cachant de ce texte, voilà pourquoi tu te vautre dans tes tentatives, que par sympathie pour toi je vais me garder de souffler comme de la chantilly.


Poursuivons

Le Moinetagnard a écrit:Comment le Maître aurait-il pu prodiguer son enseignement vis-à-vis de la Foi s’il les vents ne s’étaient levés et la mer ne s’était agitée ? Ne vois-tu pas que les éléments ont servis Son enseignement, l’ont rendu possible ? Si les éléments avaient été calme, il n’aurait pu l’enseigner ni montrer qu’ils obéissent à la Foi, non seulement en se calmant quand elle l’ordonne, mais en s’agitant quand il est nécessaire. Ne trouves-tu pas providentielle que les éléments se soient ainsi levés pour nous permettre d’acquérir quelques lumières ? N’ont-ils pas ainsi permis à fortifier la Foi de nombreux hommes et participer d'une manière certaine à l’œuvre divine? Après ce sont des enfants auquel il convient parfois de Lui demander de leur dire « Silence, tais-toi » à présent. Mais c’est aussi grâce à eux qu’il est possible  de nous élever.

Quand je te lis ci-dessus, je constate simplement que le niveau vibratoire de tes propos décline de plus en plus.
Mais bon je vais juste te rappeler quelques petits propos du Gardien du Temple d'Hermès.

Les Clavicules de la Sapience n°301 a écrit:Avoir la foi sans la Connaissance ne permet pas de passer à l'étape supérieure de l'évolution
.

Les Clavicules de la Sapience n°251 a écrit:Connaitre les Lois, c'est nécessairement faire preuve de rigueur sans détour ni intréprétation arbitraire. La Connaissance doit être sans indulgence, c'est pourquoi elle n'a que faire des apparences.


Poursuivons...

tu refuses de t'étendre sur les fils du tonerre? pas de souçis, j'attendrais patiemment que tu te décides à le faire!

Pour les rituels catholiques et autres... Le Lug, a tranché le gateau, et si tu n'es pas d'accord, alors fais le lui savoir clairement, mais avec des arguments aussi betonnés que les siens.

ensuite, pour ce qui est de la messe avec ton curé d'Ars, je dirai juste, que encore heureux que les Séraphins ne font pas de messe, car leur boulot est est infiniment plus noble... ils chantent la musique des sphères, régulent le mouvement des cieux.  

Et enfin tu dis que ce n'es pas à toi de juger un tel ou un tel... cela est une bonne chose, et c'est bien ce que le Maître a enseigné, lorsqu'il a dit

Matthieu 7:1-2 a écrit:Matthieu 7, 1 "Ne jugez pas, afin de n'être pas jugés;
Matthieu 7, 2 car, du jugement dont vous jugez on vous jugera, et de la mesure dont vous mesurez on mesurera
pour vous.

même si le citoyen romain Saul de Tarse alias Paul, est venu par la suite comme à son habitude dire ceci:

1 Corinthiens 14:20 a écrit: Frères, ne soyez pas des enfants pour le jugement; des petits enfants pour la malice, soit,
mais pour le jugement soyez des hommes faits.
 

je me serai donc attendu, qu'à l'exemple de ton obédience romaine et de ses filles, tu suives Paul plutôt que le Maitre... mais rassure-toi je suis agréablement surpris par ta nouvelle démarche, même si pour l'instant elle clopine encore.


Vois-tu mon frère la différence entre toi et moi est essentiellement en ce point que le Seigneur et Maitre Jésus-Christ a dit:

Matthieu 28:19 a écrit:.Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,

Le Seigneur et Maitre n'a pas dit des "serviteurs" (art sacerdotal) ce que ton obédience romaine et ses filles sont allez faire...
mais il a dit des "disciples" (art royal), car il savait parfaitement que le Disciple finit toujours par servir à l'exemple de Son Maitre, mais le Serviteur n'est pas toujours aussi discipliné que son Seigneur.

Cher frère, que le Seigneur te bénisse, et que Le Maitre t'éclaire.

Très Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Nurash le Jeu 2 Fév - 10:12

Mon Moinetagnard merci pour ce post, nulle doute que la vision de la chrétienté que tu nous partages est inspirée. Ca fait du bien de voir que de bons fruits peuvent sortir d'un arbre qui a été tellement tordu dans tout les sens par la vision déformante de la m(a/e)sse Razz .

Kanzi a écrit:
Je regrette un peu que le sujet tombe dans les branches religieuses...voilà une guerre fratricide qui s'annonce et qui invariablement pour ne pas dire systématiquement à le fâcheux résultat de diviser pour mieux laisser régner en maître le sorcier qui se fait à l'avance un grand feu de joie de tout cela....

Y fonctionne bien ton baromètre interne ma Kanzi Wink !

Finalement le sorcier c'est souvent celui qui veut avoir raison, qui se croit légitime et qui veut imposer son point de vue par la Force de ses convictions... Bon je retourne prendre des cours d'innocuité.

Nurash

Messages : 244
Points : 268
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Lilbudha le Jeu 2 Fév - 12:24

Hermaphrodite a écrit:
Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit: 

Mais du coup trois questions me viennent à l'esprit mon Lug:

1) Peut-on parler d'égrégore pour La Fraternité d'Hermès ?

2) les rituels martinistes, rosicruciens et ceux de la Golden Dawn, sont-ils aussi des rituels de sorcellerie, comme ceux des catholiques, des francs-maçons et des kabbalistes ?

3) dans une telle occurrence, quelle est donc la différence fondamentale entre ces rituels Catholiques/francs-maçons/kabbalistiques et les rituels qui sont proposés par les Clavicules de Salomon que nous avons dans le Temple d’Hermès ?

Fraternellement

Mon Hermaphrodite, ta question concernant d’un eggregore possible concernant la Fraternité d’Hermès révèle, pour le moins, un manque crucial de discernement subtil, et de nombreuses lacunes dans les enseignements que je m'efforce de transmettre...

La Fraternité d’Hermès ne te demande rien, ne t’impose rien, te laisse libre d’y venir ou pas, ne t’impose aucun rituel, ne cherche pas à se renforcer en utilisant les énergies et/ou les ressources de ses membres, enfin elle a pour préoccupation de libérer, et non d’asservir sous quelques formes que ce soient...

Si tu crois vraiment qu’il est possible de constituer un eggregore en pratiquant cette ligne de conduite, alors tu vas me faire découvrir ce que j’ignore...

Pour les autres questions, ma réponse qui vaut pour la Fraternité d’Hermès, tu n’as plus qu’à l’appliquer aux autres, pour savoir s’il y a eggregore ou pas.

La Fraternité d’Hermès est un Groupe d’esprits libres uniquement guidés par les lumières de la Divine Providence, et qui ne pratique aucun racolage, il serait temps que tu en prennes rapidement Conscience, sinon c’est à désespérer de la nature humaine.

Merci mon Lug,

ma question ne relevait pas d'un doute, car je me souviens que nous avions aborder une fois cette question dans les anciens forums, seulement j'avais peché à cette époque par défaut d'assimilation, car je me suis rendu compte que j'avais oublié en susbstance ce que tu avais dis à cette époque, c'est pourquoi je me suis permis de reposer la question cette fois-ci afin de pouvoir une fois pour toute en assimiler l'explication.

Et je te remercie encore pour l'éclairage que tu me donne sur cette question, qui me permet de comprendre inductivement les autres.

Encore merci mon Lug

Fraternellement  
Mon Herma, je me permets de te faire ces observations, qui n'ont pas pour vocation à nous faire entrer dans un débat ni à recueillir des justifications de ta part, mais plutôt à être partagé au cas où cela puisse servir. Tiens aussi compte du fait que ce n'est pas parce que je me permets de te faire ces réflexions que je me considère comme étant parfait. Smile

Lorsque je te lis, je vois souvent un bel habillage. Les mots que tu emplois ainsi que les tournures de tes phrases me font dire qu'il te tient à cœur que la forme soit à la hauteur du fond. Hélas! en ce qui concerne le fond, je suis bien souvent sur ma faim. Tu emplois beaucoup de citations, coupe et redécoupe les propos de tes différents interlocuteurs et j'ai du mal à suivre le fil d'une pensée tendu par une inspiration lumineuse mais plutôt agité par l'instabilité d'un positionnement intellectuel. Je me contente ici de relever ce que tu sais probablement déjà, tant cela t'a souvent été répété sur nos anciens forums.

J'ai choisi de citer la réponse que tu fais à notre à notre Lug car il me semble y voir des clefs que tu pourrais exploiter en vu de pallier à ces lacunes que tu traines. Tout d'abord la justification que tu lui donnes sur le pourquoi de tes questions laisse entendre que tu savais déjà la réponse, puisque tu "n'avais pas de doute" (indépendamment de ce que tu dis ensuite), ce qui me fait penser que tu ne reconnais pas pleinement et sincèrement une erreur lorsque la Providence t'accorde la grâce d'être en capacité de la voir. Ce défaut indique que le repentir n'est pas tout à fait sincère et reste en surface plutôt que de pénétrer dans les tréfonds de ta Conscience. Dans une veine analogue, mais pas tout à fait similaire, la formulation que tu emploies par la suite laisse entendre que tu pourrais assimiler une fois pour toute les explications de notre Lug, simplement en la lisant. J'y vois, là encore, un lien avec ce que je relevais plus haut, sur l'importance que tu donnes à la forme, et sur le fait que les choses semblent rester en surface plutôt qu'en profondeur. De mon petit point de vu, mon Herma, tu t'habilles de l’hermétisme plutôt que tu habites l’hermétisme.

Voilà, je tenais juste à partager ce que je perçois au travers de tes propos, de frère à frère et surtout sans volonté de nuisance aucune, mais bien au contraire, celle de pouvoir te servir. Smile
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Kanzi le Jeu 2 Fév - 12:53

Lilbudha a écrit:
Mon Herma, je me permets de te faire ces observations, qui n'ont pas pour vocation à nous faire entrer dans un débat ni à recueillir des justifications de ta part, mais plutôt à être partagé au cas où cela puisse servir. Tiens aussi compte du fait que ce n'est pas parce que je me permets de te faire ces réflexions que je me considère comme étant parfait. Smile

Lorsque je te lis, je vois souvent un bel habillage. Les mots que tu emplois ainsi que les tournures de tes phrases me font dire qu'il te tient à cœur que la forme soit à la hauteur du fond. Hélas! en ce qui concerne le fond, je suis bien souvent sur ma faim. Tu emplois beaucoup de citations, coupe et redécoupe les propos de tes différents interlocuteurs et j'ai du mal à suivre le fil d'une pensée tendu par une inspiration lumineuse mais plutôt agité par l'instabilité d'un positionnement intellectuel. Je me contente ici de relever ce que tu sais probablement déjà, tant cela t'a souvent été répété sur nos anciens forums.

J'ai choisi de citer la réponse que tu fais à notre à notre Lug car il me semble y voir des clefs que tu pourrais exploiter en vu de pallier à ces lacunes que tu traines. Tout d'abord la justification que tu lui donnes sur le pourquoi de tes questions laisse entendre que tu savais déjà la réponse, puisque tu "n'avais pas de doute" (indépendamment de ce que tu dis ensuite), ce qui me fait penser que tu ne reconnais pas pleinement et sincèrement une erreur lorsque la Providence t'accorde la grâce d'être en capacité de la voir. Ce défaut indique que le repentir n'est pas tout à fait sincère et reste en surface plutôt que de pénétrer dans les tréfonds de ta Conscience. Dans une veine analogue, mais pas tout à fait similaire, la formulation que tu emploies par la suite laisse entendre que tu pourrais assimiler une fois pour toute les explications de notre Lug, simplement en la lisant. J'y vois, là encore, un lien avec ce que je relevais plus haut, sur l'importance que tu donnes à la forme, et sur le fait que les choses semblent rester en surface plutôt qu'en profondeur. De mon petit point de vu, mon Herma, tu t'habilles de l’hermétisme plutôt que tu habites l’hermétisme.

Voilà, je tenais juste à partager ce que je perçois au travers de tes propos, de frère à frère et surtout sans volonté de nuisance aucune, mais bien au contraire, celle de pouvoir te servir. Smile

Ne t'excuse pas d'avance de vouloir rendre service à ton ami. Un véritable ami est celui qui sait te dire ce qu'il faut quand il faut...et c'est ce que tu fais la main sur le coeur. L'ami doit savoir pouvoir oser le faire mon Lilbudha.
Nul n'est parfait et l'on ne doit pas attendre cela pour agir (meilleur moyen de ne jamais faire un pas en avant).

Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Kanzi le Jeu 2 Fév - 12:55

Nurash a écrit:Mon Moinetagnard merci pour ce post, nulle doute que la vision de la chrétienté que tu nous partages est inspirée. Ca fait du bien de voir que de bons fruits peuvent sortir d'un arbre qui a été tellement tordu dans tout les sens par la vision déformante de la m(a/e)sse  Razz .

Kanzi a écrit:
Je regrette un peu que le sujet tombe dans les branches religieuses...voilà une guerre fratricide qui s'annonce et qui invariablement pour ne pas dire systématiquement à le fâcheux résultat de diviser pour mieux laisser régner en maître le sorcier qui se fait à l'avance un grand feu de joie de tout cela....

Y fonctionne bien ton baromètre interne ma Kanzi Wink !

Finalement le sorcier c'est souvent celui qui veut avoir raison, qui se croit légitime et qui veut imposer son point de vue par la Force de ses convictions... Bon je retourne prendre des cours d'innocuité.

La raison (seule) veux toujours avoir raison... C'est pourquoi on doit s'interroger sur ce qui motive réellement nos intentions. "où-de-toi ?"

Kanzi

Messages : 859
Points : 997
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Jeu 2 Fév - 13:50

Lilbudha a écrit:
Hermaphrodite a écrit:
Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit: 

Mais du coup trois questions me viennent à l'esprit mon Lug:

1) Peut-on parler d'égrégore pour La Fraternité d'Hermès ?

2) les rituels martinistes, rosicruciens et ceux de la Golden Dawn, sont-ils aussi des rituels de sorcellerie, comme ceux des catholiques, des francs-maçons et des kabbalistes ?

3) dans une telle occurrence, quelle est donc la différence fondamentale entre ces rituels Catholiques/francs-maçons/kabbalistiques et les rituels qui sont proposés par les Clavicules de Salomon que nous avons dans le Temple d’Hermès ?

Fraternellement

Mon Hermaphrodite, ta question concernant d’un eggregore possible concernant la Fraternité d’Hermès révèle, pour le moins, un manque crucial de discernement subtil, et de nombreuses lacunes dans les enseignements que je m'efforce de transmettre...

La Fraternité d’Hermès ne te demande rien, ne t’impose rien, te laisse libre d’y venir ou pas, ne t’impose aucun rituel, ne cherche pas à se renforcer en utilisant les énergies et/ou les ressources de ses membres, enfin elle a pour préoccupation de libérer, et non d’asservir sous quelques formes que ce soient...

Si tu crois vraiment qu’il est possible de constituer un eggregore en pratiquant cette ligne de conduite, alors tu vas me faire découvrir ce que j’ignore...

Pour les autres questions, ma réponse qui vaut pour la Fraternité d’Hermès, tu n’as plus qu’à l’appliquer aux autres, pour savoir s’il y a eggregore ou pas.

La Fraternité d’Hermès est un Groupe d’esprits libres uniquement guidés par les lumières de la Divine Providence, et qui ne pratique aucun racolage, il serait temps que tu en prennes rapidement Conscience, sinon c’est à désespérer de la nature humaine.

Merci mon Lug,

ma question ne relevait pas d'un doute, car je me souviens que nous avions aborder une fois cette question dans les anciens forums, seulement j'avais peché à cette époque par défaut d'assimilation, car je me suis rendu compte que j'avais oublié en susbstance ce que tu avais dis à cette époque, c'est pourquoi je me suis permis de reposer la question cette fois-ci afin de pouvoir une fois pour toute en assimiler l'explication.

Et je te remercie encore pour l'éclairage que tu me donne sur cette question, qui me permet de comprendre inductivement les autres.

Encore merci mon Lug

Fraternellement  
Mon Herma, je me permets de te faire ces observations, qui n'ont pas pour vocation à nous faire entrer dans un débat ni à recueillir des justifications de ta part, mais plutôt à être partagé au cas où cela puisse servir. Tiens aussi compte du fait que ce n'est pas parce que je me permets de te faire ces réflexions que je me considère comme étant parfait. Smile

Lorsque je te lis, je vois souvent un bel habillage. Les mots que tu emplois ainsi que les tournures de tes phrases me font dire qu'il te tient à cœur que la forme soit à la hauteur du fond. Hélas! en ce qui concerne le fond, je suis bien souvent sur ma faim. Tu emplois beaucoup de citations, coupe et redécoupe les propos de tes différents interlocuteurs et j'ai du mal à suivre le fil d'une pensée tendu par une inspiration lumineuse mais plutôt agité par l'instabilité d'un positionnement intellectuel. Je me contente ici de relever ce que tu sais probablement déjà, tant cela t'a souvent été répété sur nos anciens forums.

J'ai choisi de citer la réponse que tu fais à notre à notre Lug car il me semble y voir des clefs que tu pourrais exploiter en vu de pallier à ces lacunes que tu traines. Tout d'abord la justification que tu lui donnes sur le pourquoi de tes questions laisse entendre que tu savais déjà la réponse, puisque tu "n'avais pas de doute" (indépendamment de ce que tu dis ensuite), ce qui me fait penser que tu ne reconnais pas pleinement et sincèrement une erreur lorsque la Providence t'accorde la grâce d'être en capacité de la voir. Ce défaut indique que le repentir n'est pas tout à fait sincère et reste en surface plutôt que de pénétrer dans les tréfonds de ta Conscience. Dans une veine analogue, mais pas tout à fait similaire, la formulation que tu emploies par la suite laisse entendre que tu pourrais assimiler une fois pour toute les explications de notre Lug, simplement en la lisant. J'y vois, là encore, un lien avec ce que je relevais plus haut, sur l'importance que tu donnes à la forme, et sur le fait que les choses semblent rester en surface plutôt qu'en profondeur. De mon petit point de vu, mon Herma, tu t'habilles de l’hermétisme plutôt que tu habites l’hermétisme.

Voilà, je tenais juste à partager ce que je perçois au travers de tes propos, de frère à frère et surtout sans volonté de nuisance aucune, mais bien au contraire, celle de pouvoir te servir. Smile

Merci mon Lilbudha, pour ton opinion...

Mais puisque tu as dis toi même que cela ne devait pas emmener à débat ni a justification, je vais me contenter de prendre ce que tu me donnes, tel que tu me l'offre.

Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Le Moinetagnard le Ven 3 Fév - 3:42

Hermaphrodite, mon frère, pourquoi me persécutes-tu? Je ne te comprends pas. Si je t'ai causé quelque tort, je t'en prie, dis-le moi. Neutral

Mon coeur perçoit au travers de tes propos une certaine une forme de violence qu'il n'explique pas, à commencer par la dureté des mots (comme coupé le cou pour tordre le cou, accabler, vautrer, ) Tu affirmes que nous ne devons pas juger, et pourtant par tes paroles, j'ai le sentiment d'être jugé sur ce tu penses savoir de mon cheminement, sur de pré-supposés concernant l'origine de mes pensées, sur la frivolité avec laquelle j'aurai abordé le sujet par rapport à la ou j'en suis, sur mes rapports avec le Maître et la manière dont il me condamnerait, sur la voie qu'Il aurait choisi pour moi, sur le choix des mots et les formulations il est vrai maladroites plutôt que sur l'esprit, sur mon allégeance pré-supposée à laquelle tes propos m'assimiles en tant qu'individu en tout point ou presque, mais tu juges aussi Paul, les pharisiens, la communauté catholique, le curé d'Ars. J'espère réellement que tu sois "en mesures" de le faire et je ne doute pas de ton intention bienveillante de m'apprendre quelque chose, mais mon cœur n'y est pas réceptif comme il a pu l'être envers ceux qui ont su me guidé au pied de mon Maître et qui n'ont jamais fait montre de leur grandeur accablante vis-à-vis de moi, se gardant bien de ne juger personne de crainte qu'un jour même lointain ils ne tombent dans les mêmes travers. Ils n'ont prétendu m'enseigner autre chose que l'abaissement et la reconnaissance de leur pauvreté et de la mienne par la mise en évidence de mes lacunes dans ces domaines, prétendant à juste titre que le Maître les comble à leur juste mesure.  Voilà mon coeur souffre, non pas pour ma propre personne déjà bien habituée à recevoir de telles choses, mais parce que j'ai le sentiment que j'y suis pour quelque chose et qu'en poursuivant ainsi ce sujet, cela n'est pas te rendre service, ni à toi, ni à l'esprit du forum. Alors si je t'ai offensé, dis-le moi, s'il te plaît.

Alors oui, mon intelligence est fragile . Je ne sais pas ce que c'est que spirituellement qu'un figuier, mon Maître ne me l'a pas montré, tout comme il ne me montre pas tant d'autres choses...parce qu'il connait bien mon coeur et sait que dans ma vanité il pourrait s'enfler et m'éloigner de lui. Donc pour ton répondre j'ai utilisé un peu ma tête, (et c'est sympa de parler de théologie mais je n'en connais quasi rien) en essayant de retranscrire dans mon interprétation intellectuelle l'Esprit que me témoigne la présence de mon Ami vis-à-vis de moi et de toute chose. Et je n'y vois que bienveillance sur tous les plans.

Tu as raison, mon frère, mon intelligence est fragile, mais grâce à Dieu et à son Amour miséricordieux, elle suffit à entrer en Présence de mon Ami. Tu vois, je ne connais pas grand chose, et par connaissance j'entends spirituellement. J'ai fait une belle rencontre, il est vrai, et jusqu'il y a peu je m'en étais contenté de cette présence avant de comprendre grâce à vous qu'il m'étais permis de lui demandez. Pour ainsi dire, tu as quasi tout à disposition en ces lieux de ce que mon Ami me distille au compte goutte.
Pour préciser pour moi il y a divers degré de connaissance. Par l'expérience physique, il est possible de connaître notre corps. Par l'intellect et le savoir de faire des théories et des les mettre à l'épreuve comme tu dis, obtenant ainsi des connaissances intellectuelles. Et puis il est possible de demander la lumière à la lumière dans le corps spirituel et ainsi d'acquérir des connaissance spirituelles qui misent en pratique sur tous les plans  permettent de partir à la quête d'autres du même type...jusqu'à une maîtrise suffisante pour s'oser dans le respect de la Providence, avec sa permission, à la magie. Comme j'ai pensé que c'était le sujet, c'est de ces connaissances-là que je parlais. Pour moi, mettre  en pratique des savoirs au sujet de puissances spirituelles que nous ne connaissons spirituellement pas, c'est comme vouloir penser avec ses pieds sauf que c'est autrement plus dangereux. C'est pour cela que je pense d'autre part que le savoir ne mène jamais à la connaissance spirituelle, connaissance qui relève de l'Esprit et de sa Miséricorde et non de l'intellect mise en pratique.

Alors voilà, je ne te dis pas cela pour te convaincre, mais pour faire avancer le sujet au delà de nos savoirs respectifs, et à c'est à cette fin je te dépose ce que je ne connais pas spirituellement:
Mon Maitre ne m'a pas présenté spirituellement par ses lumières:
ni les asura,
ni les serafin,
ni les êtres sub-humains tels qu'élémentaux, djinn, esprit de la nature, bien que j'en ressente parfois leur présence,
ni les figuiers,
ni l'eau de l'océan,
ni les vents  
ni ce que c'est que d'être un fils du tonnerre
ni ce que c'est que le Sacerdoce ou la Royauté (hormi la Sienne), enfin je veux dire je ne connais pas spirituellement ce que c'est que d'être soi-même sacerdote ou roi.
ni s'il me destine au sacerdoce, ou à la royauté parce qu'en l'état de mon parcours je ne suis qu'un enfant qu'il prend par la main, et qu'il ne m'invite pas à me comporter comme un enfant-roi.
Sur ces thèmes, pour lui être fidèle, je ne devrais pas donc pas en parler sur un sujet parlant de Magie puisque ce serait transposé un savoir dans le domaine spirituel, alors que la Magie oeuvre de haut en bas. Et en ce sens, par contre je sais bien à présent ce que c'est d'être un lépreux sur lequel Il se penche.

Par contre il m'invite à te faire une proposition, celle de continuer d'échanger en Son nom, dans Sa paix,

et si cela ne peut se faire parce que nous ne partageons pas les mêmes points de vue, que cela se fasse:
-non en raison notre dignité mais de notre pauvreté vis-à-vis de Lui
-et pour servir à notre niveau la divinité présente en toutes choses, en toi, comme en moi.

Qu'en dis-tu?

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par samirius le Ven 3 Fév - 9:08

Bonjour et ravis de vous retrouver...

Effectivement la Magie ou l'âme agis, utilise les même énergie que la sorcellerie, cependant comme l'a souligné notre Lug, la sorcellerie se révèle par un but égoïste, alors que la Magie et ou la Théurgie se traduis par une volonté de servir l'oeuvre providentiel pour le bien de l’intérêt commun.
La sorcellerie utilise l’énergie pour influencer l’extérieur, qui ne reste qu'une illusion des sens, puisque nous ne devons pas vouloir changer l'ordre souverain des choses. Utiliser ces énergies pour ce but (but illusoire puisqu'il n'y en a pas) peux nous exposer a des déconvenues avec des effets proportionnellement inverse à la cause émané de l'opérateur, ce n'est qu'une question de temps (illusoire lui aussi). Avec internet et l’accès à l'information ultra rapide beaucoup de personnes essaye de combler leurs vides spirituel avec ces courants dis magique, qui ne sont qu'en fait que de la sorcellerie travestit (le mal prend souvent l'apparence du bien). De la magie du chaos en passant par la wicca, le rei-ki auquel les religions lambda n'ont pas grand choses à envier et qui ont la prétention de nous faire découvrir le nirvana, ne sont q'en fait que des systèmes de pensées fast food prêt à emporter et mettre ses énergies aux services de ces causes ne feront qu'alimenter des égrégores bonnes, mauvaises ou se suffisant à elle même, selon l'angle par lequel on les regardes...

La Magie est l'utilisation par la conscience pour transmuter l'intérieur et ainsi évoluer aux service de l'évolution d'autres consciences et si elles le souhaitent pourrons profiter de cet exemple afin de suivre un chemin évolutionnaire, pour la pratiquer il n'y a pas besoin d'ustensile quelconques ni de rites cérémonielles qui ne sont que des supports et des substituts à l'intellect raisonneur qui lui a besoin de ces choses palpables, les pouvoirs magiques nous les avons tous depuis notre naissance qui sont la volonté, le discernement, l'imagination, la pensée et l'intuition, le manuel d'utilisation c'est l'analogie², l’évolution magique passe par la maîtrise des 5 sens spirituels analogues au 5 sens physiques allant du plus lourd au plus subtil (la terre, l'eau le feu ,l'air et l’éther) Bref...Travail de femme et jeu d'enfant...

Franz Bardon et Eliphas Levy étaient de grand initiés mais ils cherchaient une vérité qui se trouvait déjà en eux, la leur, mais auquel il n'ont pu prêter attention pour cause d’aveuglement du à leurs ambitions démesurées, en y laissant leur force mentale et leur santé.

Le sorcier dépend de toutes les choses qu'il utilise.
Le Mage utilise toutes les choses sans en dépendre d'aucune.

Fraternellement.

samirius

Messages : 1
Points : 1
Date d'inscription : 03/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Hermaphrodite le Ven 3 Fév - 11:51

Le Moinetagnard a écrit:Hermaphrodite, mon frère, pourquoi me persécutes-tu? Je ne te comprends pas. Si je t'ai causé quelque tort, je t'en prie, dis-le moi. Neutral

Mon coeur perçoit au travers de tes propos une certaine une forme de violence qu'il n'explique pas, à commencer par la dureté des mots (comme coupé le cou pour tordre le cou, accabler, vautrer, ) Tu affirmes que nous ne devons pas juger, et pourtant par tes paroles, j'ai le sentiment d'être jugé sur ce tu penses savoir de mon cheminement, sur de pré-supposés concernant l'origine de mes pensées, sur la frivolité avec laquelle j'aurai abordé le sujet par rapport à la ou j'en suis, sur mes rapports avec le Maître et la manière dont il me condamnerait, sur la voie qu'Il aurait choisi pour moi, sur le choix des mots et les formulations il est vrai maladroites plutôt que sur l'esprit, sur mon allégeance pré-supposée à laquelle tes propos m'assimiles en tant qu'individu en tout point ou presque, mais tu juges aussi Paul, les pharisiens, la communauté catholique, le curé d'Ars. J'espère réellement que tu sois "en mesures" de le faire et je ne doute pas de ton intention bienveillante de m'apprendre quelque chose, mais mon cœur n'y est pas réceptif comme il a pu l'être envers ceux qui ont su me guidé au pied de mon Maître et qui n'ont jamais fait montre de leur grandeur accablante vis-à-vis de moi, se gardant bien de ne juger personne de crainte qu'un jour même lointain ils ne tombent dans les mêmes travers. Ils n'ont prétendu m'enseigner autre chose que l'abaissement et la reconnaissance de leur pauvreté et de la mienne par la mise en évidence de mes lacunes dans ces domaines, prétendant à juste titre que le Maître les comble à leur juste mesure.  Voilà mon coeur souffre, non pas pour ma propre personne déjà bien habituée à recevoir de telles choses, mais parce que j'ai le sentiment que j'y suis pour quelque chose et qu'en poursuivant ainsi ce sujet, cela n'est pas te rendre service, ni à toi, ni à l'esprit du forum. Alors si je t'ai offensé, dis-le moi, s'il te plaît.

Alors oui, mon intelligence est fragile . Je ne sais pas ce que c'est que spirituellement qu'un figuier, mon Maître ne me l'a pas montré, tout comme il ne me montre pas tant d'autres choses...parce qu'il connait bien mon coeur et sait que dans ma vanité il pourrait s'enfler et m'éloigner de lui. Donc pour ton répondre j'ai utilisé un peu ma tête, (et c'est sympa de parler de théologie mais je n'en connais quasi rien) en essayant de retranscrire dans mon interprétation intellectuelle l'Esprit que me témoigne la présence de mon Ami vis-à-vis de moi et de toute chose. Et je n'y vois que bienveillance sur tous les plans.

Tu as raison, mon frère, mon intelligence est fragile, mais grâce à Dieu et à son Amour miséricordieux, elle suffit à entrer en Présence de mon Ami. Tu vois, je ne connais pas grand chose, et par connaissance j'entends spirituellement. J'ai fait une belle rencontre, il est vrai, et jusqu'il y a peu je m'en étais contenté de cette présence avant de comprendre grâce à vous qu'il m'étais permis de lui demandez. Pour ainsi dire, tu as quasi tout à disposition en ces lieux de ce que mon Ami me distille au compte goutte.
Pour préciser pour moi il y a divers degré de connaissance. Par l'expérience physique, il est possible de connaître notre corps. Par l'intellect et le savoir de faire des théories et des les mettre à l'épreuve comme tu dis, obtenant ainsi des connaissances intellectuelles. Et puis il est possible de demander la lumière à la lumière dans le corps spirituel et ainsi d'acquérir des connaissance spirituelles qui misent en pratique sur tous les plans  permettent de partir à la quête d'autres du même type...jusqu'à une maîtrise suffisante pour s'oser dans le respect de la Providence, avec sa permission, à la magie. Comme j'ai pensé que c'était le sujet, c'est de ces connaissances-là que je parlais. Pour moi, mettre  en pratique des savoirs au sujet de puissances spirituelles que nous ne connaissons spirituellement pas, c'est comme vouloir penser avec ses pieds sauf que c'est autrement plus dangereux. C'est pour cela que je pense d'autre part que le savoir ne mène jamais à la connaissance spirituelle, connaissance qui relève de l'Esprit et de sa Miséricorde et non de l'intellect mise en pratique.

Alors voilà, je ne te dis pas cela pour te convaincre, mais pour faire avancer le sujet au delà de nos savoirs respectifs, et à c'est à cette fin je te dépose ce que je ne connais pas spirituellement:
Mon Maitre ne m'a pas présenté spirituellement par ses lumières:
ni les asura,
ni les serafin,
ni les êtres sub-humains tels qu'élémentaux, djinn, esprit de la nature, bien que j'en ressente parfois leur présence,
ni les figuiers,
ni l'eau de l'océan,
ni les vents  
ni ce que c'est que d'être un fils du tonnerre
ni ce que c'est que le Sacerdoce ou la Royauté (hormi la Sienne), enfin je veux dire je ne connais pas spirituellement ce que c'est que d'être soi-même sacerdote ou roi.
ni s'il me destine au sacerdoce, ou à la royauté parce qu'en l'état de mon parcours je ne suis qu'un enfant qu'il prend par la main, et qu'il ne m'invite pas à me comporter comme un enfant-roi.
Sur ces thèmes, pour lui être fidèle, je ne devrais pas donc pas en parler sur un sujet parlant de Magie puisque ce serait transposé un savoir dans le domaine spirituel, alors que la Magie oeuvre de haut en bas. Et en ce sens, par contre je sais bien à présent ce que c'est d'être un lépreux sur lequel Il se penche.

Par contre il m'invite à te faire une proposition, celle de continuer d'échanger en Son nom, dans Sa paix,

et si cela ne peut se faire parce que nous ne partageons pas les mêmes points de vue, que cela se fasse:
-non en raison notre dignité mais de notre pauvreté vis-à-vis de Lui
-et pour servir à notre niveau la divinité présente en toutes choses, en toi, comme en moi.

Qu'en dis-tu?

Mon très cher frère Moinetagnard,

Je tiens à ce que tu saches, qu'il n'a jamais été dans mes intentions de te persécuter, et si c'est le sentiment que mes propos t'ont fait ressentir, alors je te presente mes plus sincères excuses.

Mon but n'a jamais été que de partager avec toi en toute franchise, le résultat de ma modeste quête jusqu'à ce jour, malgré bien-sûr toutes les lacunes que cette quête peut avoir en son sein.

C'est donc pour ma part un enrichissement mutuel que de cheminer avec le frère que tu es, tel qu'il est écrit dans le livre des Psaumes : voyez! Qu'il est doux d'habiter en frères tous ensemble. C'est une huile excellente sur la tête, qui descend sur la barbe, qui descend sur la barbe d'Aaron, sur le col de ses tuniques. C'est la rosée de l'Hermon, qui descend sur les hauteurs de Sion; là le SEIGNEUR, a voulu la Bénédiction, la Vie à jamais.

Pour la suite de l'échange, je reste à ta disposition pour tout sujet que tu voudra aborder, et si je me suis deja fait un point de vu sur la question, alors ce sera avec joie que je partagerai avec toi le résultat de ma recherche.

D'ici là, soit assuré de mon amitié et de mon sentiment fraternité à ton égard.

Bien fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 342
Points : 366
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Le Moinetagnard le Ven 3 Fév - 23:34


Mon Hermaphrodite, mon frère, merci pour ton message.Very Happy

Rien ne me semble plus précieux que la connaissance de cette Paix que tu m'offres en partage, celle qui nous habite lorsque, réunis en son nom, nous faisons tout notre possible pour travailler en bonne intelligence à Le servir. Ces connaissances-là aussi, sont hautement opératives me dis-je, et IL ne manque jamais de se trouver au milieu de ceux qui se réunissent ainsi.

flower

Bien à toi.

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mage et sorcier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum