Première approche du Tarot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première approche du Tarot

Message par Lug le Mar 14 Juin - 11:18

.
.


Les principes du Tarot.

Je vous propose dans ce topic consacré aux lames du livre de Thoth (le Tarot), d’en explorer les principes avant que de se lancer dans les interprétations (élucubrations ?) de chacune de ces lames.

Si certains se sentent assez armés pour en refaire l’historique, parallèlement au développé des principes, cela ne peut que nourrir le sujet, même si en la matière l’histoire du Tarot ne sera jamais une science crédible s’écrivant avec un grand «H», mais une succession d’histoires, pour ne pas dire de légendes ou d’historiettes faisant plus appel à la foi aveugle qu’à la Connaissance ; ainsi qu'à l'anecdote plutôt qu'au fait historique...

Mais reprenons le fil des lames du livre de Thoth selon les principes qui s’en dégagent.

Le Tarot est d’abord une Cabbale, cette forme de transmission de la Connaissance de la Divine Création au travers des Trois Mondes, qui sont en réalité quatre, mais le quatrième, l’incréé n’est pas accessible au créé.

La transmission de cet Enseignement universel ne peut se faire que selon le langage analogique, celui qui est commun aux dieux et aux êtres humains (enfin ceux qui le pratiquent), et sans lequel le Tarot n’est que recette de bonnes femmes, comme les profanes incultes qualifiaient les précieux symboles de Pythagore.

Je rappelle pour mémoire, mais il y a sur le site du Grand-Oeuvre d’Hermès de longs textes explicatifs sur ce sujet ; que l’analogie repose sur la similarité non sur l’identité. Que ceux qui veulent en comprendre le sens Cachant, doivent apprendre à maîtriser les arcanes mystérieux de ce langage qui est depuis toujours celui de la Science hermétique.

Le Tarot, comme toute forme de Cabbale, repose sur les Dix Nombres sacrés. C’est ici le premier et le plus incontournable de tous les principes. Quel que soit l’habillage qu’une tradition locale donnera à chacun de ces Nombres, la racine universelle restera toujours constituée par ces Dix Nombres sacrés.

Ces Dix Nombres sacrés, comme les premiers travaux dans le topic : «Un jeu d’enfant» nous amèneront à le mettre à jour, si nous mettons à part le Zéro, - pour les raisons déjà évoquées -, se répartissent en trois groupes de trois. Les trois ternaires des Trois Mondes. Ces neuf Nombres sacrés du créé seront donc les expressions (influences) des Trois Mondes composés de trois ternaires. Mais ces Trois Mondes ne sont en réalité que la déclinaison, sur ce que nous pourrions appeler des octaves inférieures, du Premier des Mondes : le Ternaire Divin.

Chacune des lames du livre de Thoth, véhicule une synthèse des enseignements essentiels qu’il convient de connaître de chacun de ces Nombres sacrés, permettant d'élargir le champ de la Conscience de celui qui reçoit cet Enseignement.

Je rappelle encore une fois que ce topic n’est pas là pour traiter de l’interprétation de chaque lame du Tarot, mais uniquement des principes occultes qui en constituent la trame.

Ceux qui nous ont livré cette remarquable Cabbale, comme je l’ai largement commenté dans le tome II de la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, sont de mon humble avis, du même collège de Hiérophantes qui sont à l’origine du Sépher de Moïse et des Stances de Dzyan. Les Principes des Tables de la Loi reposent sur les sept jours de la Création, ou la déclinaison des sept premiers Nombres sacrés dans une sublime Genèse pour les stances de Dzyan.

La nécessité de la maîtrise du langage analogique commence dès la première perception de chacune de ces lames. Soit, cette perception sera profane, et les Nombres ne seront plus que des chiffres, avec le réductionnisme des mathématiques d’une science matérialiste, ou les régressions d’une guématrie ou numérologie aussi délirante que l’utilisation que font les diseuses de bonne aventure des lames du Tarot. Soit, elle sera celle de l’initié, et ces Nombres sacrés deviendront les forces qu’il sera capable d’utiliser, grâce à cette Connaissance, pour poursuivre son évolution en devenant un élément d’une ou de ces forces.

Le Nombre sacré est une formidable puissance interdimentionnelle exprimant un des aspects des Trois Mondes. La Conscience faiblement éclairée n’en percevra que des ombres fugaces si elle se contente de la percevoir au travers du minuscule trou de serrure de la vision de son intellect raisonneur. La luxuriance et les chatoiements de ses lumières ne seront perceptibles que par la Conscience activant sa vision spirituelle, et ces perceptions seront proportionnelles à l’amplitude de ce champ de vision. Ceci pour dire que la façon de lire chacune des lames du livre de Thoth, dépendra bien évidemment du champ de vision de la Conscience de chaque lecteur.

En plus du Zéro, il n’y a que neuf Nombre sacrés. La manipulation des lames du Tarot pourrait laisser penser qu’il n’est possible de se servir dans le développement de l’Enseignement universel, qu’une seule fois de chacun de ces Nombres, ce qui reviendrait à en limiter et les pouvoirs, qui sont immenses, ainsi que les interactions. Mais le génie du Tarot ne repose pas uniquement sur ce qui est visible, mais tout autant sur ce qui n’est pas directement visible, mais que véhicule chaque chose visible. D’où l’intérêt, avant que d’aborder la lecture directe de chaque lame, d’accéder avant tout à la connaissance des principes. Ce n’est que par la mise en corrélation du visible et de l’invisible, que l’Enseignement commence doucement à se révéler au pratiquant. Pour exemple, lorsque nous sortons des Nombres sacrés pour entrer dans celui des nombres composés, le nombre douze sera l’expression triangulaire (très important cette notion de triangulation des nombres) du Nombre Un, Deux et Trois, sont addition théosophique. Nous pouvons constater que tous les nombres composés ne sont que les émanations des Nombres sacrés, sous l’influence desquels ils se trouvent directement placés.

Si le premier de tous les principes du Tarot est la distinction des Dix Nombres sacrés, le deuxième sans conteste est celui qui veut que chacun de ces Nombres soit constamment reliés à tous les autres...

Avez-vous quelque chose à en dire sans tomber dans l'interprétation directe de ces Nombres sacrés ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche du Tarot

Message par Nurash le Mer 15 Juin - 16:30

La contemplation du principe même de Nombre sacré est déjà d'un richesse extrême.

Une bonne analogie est, je pense, celle du tissu. Si il est aisé d'imaginer un tissu à deux dimensions (fils de chaine et de trame, horizontal et vertical) il est beaucoup plus difficile de se représenter un tissu qui serait en lui-même composé de neuf dimensions.
L'utilisation de ces Nombres sacrés doit donc conduire à la compréhension du monde non pas en tant que résultat (motifs réalisés par le tissu) mais en tant que composante (nature et organisation des fils). Ainsi sur le résultat final (le tissu) le fait de modifier la position d'un seul des fils en tirant dessus aura des conséquences sur l'ensemble de la pièce par les rapports d'entrelacement et de friction.

Au delà de cet aspect matriciel, les Nombres sacrés entretiennent des relations logiques entre eux. Tout les nombres suivant le un sont des déclinaisons (divisions) de ce Nombre sacré. Le Nombre sacré 1 est ainsi la synthèse de tout les autres. Il existe également des rapports de proportions entre ces Nombres, de sorte qu'on puisse trouver à certains points d'inflexion des harmoniques communs. Ainsi le trois, le six et le neuf partagent un même harmonique. On peut donc ainsi se représenter les Nombres sacrés comme des fréquences, ce qui reprend d'une certaine manière la notion de fil. Une autre analogie qui se prête bien à cette représentation est celle de la musique. Chaque Nombre sacré représentera une octave supplémentaire.

Chacun de ces Nombres sacrés représente une Intelligence particulière, un état archétypal de Conscience. Il est donc possible de "converser" avec chacune de ces Intelligences en constatant en soit ce qui appartient à quel niveau de conscience (utilisation du principe "seul le semblable connait le semblable"). Ces Nombres sacrés peuvent donc également mener à une notion de Hiérarchisation qui fera qu'un Principe pourra être décliné suivant chacun d'entre eux. Plus on se rapproche du Nombre sacré 1 plus on se rapprochera de l'essence d'un Principe alors que les déclinaisons suivantes amèneront ce Principe à ses potentielles formes de manifestation.

Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum