Anniversaire historique

Aller en bas

Anniversaire historique Empty Anniversaire historique

Message par Lug le Ven 10 Nov - 11:00

Simon Black a écrit:

Il y a 500 ans, presque  jour pour jour, le 31 octobre 1517, un moine allemand de l'ordre des Augustins, Martin Luther, envoyait une lettre à son archevêque exprimant son inquiétude au sujet de certaines pratiques des responsables de l'Église.

À l'époque de Luther, les ecclésiastiques avaient pris l'habitude de vendre des «indulgences» à tous ceux qui voulaient être pardonnés pour leurs péchés.

Martin Luther a estimé que cette pratique était un affront terrible à la doctrine chrétienne.  Il  a envoyé une lettre dans la chaîne de commandement de son ordre religieux en présentant 95 points logiques.

La lettre de Luther n'était guère une œuvre révolutionnaire. Il était poli. Formel. Presque apologétique.

Il demande en fait pardon à l'Archevèque  d'avoir "osé penser à une lettre à la hauteur de Sa Sublimité".

Et pourtant, cette lettre est responsable du lancement de l'une des plus importantes transformations sociales de toute l'histoire de l'humanité, ce que nous appelons aujourd'hui la Réforme protestante.

La Réforme était en fait  le rejet de l'autorité centrale ...  et plus spécifiquement, l'Église.

Quand la chute de Rome au 5ème siècle AD a laissé un vide à travers l'Europe occidentale, c'est  l'Eglise Catholique qui est intervenue pour remplir ce vide.

Au XVIe siècle, l'Église avait solidement consolidé son influence sur presque tous les aspects de la vie - le commerce, la politique, l'économie, les affaires familiales, la guerre, les tendances sociales, etc.

Au cœur du pouvoir de l'Église se trouvait son monopole théologique.

Il faut se rappeler que la Bible était écrite en latin à l'époque ... une langue que peu de gens du peuple pouvaient parler, et encore moins lire. Les responsables de l'Église avaient donc un contrôle incontesté sur leur troupeau.

Imaginez que des extraterrestres arrivent sur Terre demain matin en brandissant un livre rempli de secrets cachés de l'univers.

Cela semble excitant. Sauf que le livre est seulement écrit dans leur langue étrangère. Donc, quiconque voulait comprendre les secrets n'aurait d'autre choix que d'écouter les extraterrestres.

L'Église avait cette même autorité il y a 500 ans ... bien qu'il y avait déjà une communauté croissante qui s'était lassée de l'obéissance aveugle.

Martin Luther est devenu le champion des catholiques las de l'autorité de l'Église.

Il a été immédiatement considéré comme une menace par le pape à Rome, et les responsables de l'Église ont ordonné à leurs meilleurs érudits de réfuter les arguments de Luther.

Luther a répondu en écrivant une explication courte et simple de son point de vue dans la langue allemande locale afin que les gens ordinaires puissent le lire et le comprendre.

Cette lettre fut  incroyablement populaire et très largement diffusée ... ce qui rendit le Pape encore plus furieux.

A chaque effort de l'Église pour faire taire Martin Luther et le calomnier, il a répondu avec des essais plus simples, en allemand, pour les habitants.

Sa popularité a augmenté. Les jeunes ont afflué à son secours, au point qu'ils ont saisi et détruit une partie de la propagande anti-Luther de l'Église.

Au moment où l'Église excommunia Martin Luther en 1521, il était déjà un héros et un symbole de la révolution.

L'année suivante, la traduction en allemand du Nouveau Testament par Luther était publiée.

C'était révolutionnaire. Pour la première fois en 1000 ans, les gens avaient des moyens pour rejeter l'autorité de l'Église et explorer leurs propres croyances spirituelles.

Soudainement, il n'y avait plus d'intermédiaire entre un individu et sa relation avec un pouvoir supérieur - c'était le summum de la décentralisation.

Sous-tendait toute cette révolution était une technologie relativement nouvelle de changement de jeu - la presse d'imprimerie de type mobile.

L'imprimerie existe déjà en Europe depuis plusieurs décennies. Mais ce n'est que avec l’arrivée de Martin Luther que l’imprimerie commença à intervenir dans le changement social.

Grâce à cette puissante technologie, Luther et ses disciples ont pu publier rapidement leurs idées (y compris la Bible en langue allemande) et les diffuser à travers le continent plus rapidement que jamais auparavant.

Je pensais que cela méritait d'être évoqué aujourd'hui car, à l'occasion du 500e anniversaire des 95 thèses de Martin Luther, les échos de l'histoire nous restent ... et il est facile de voir des exemples similaires de décentralisation et de rejet de l'autorité.

Au cours des dernières années, par exemple, il y a eu un certain nombre de révolutions (à commencer par les printemps arabes) soutenues par des technologies relativement nouvelles comme les réseaux sociaux et les réseaux maillés mobiles.



Authored by Simon Black via SovereignMan.com,

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Ven 10 Nov - 16:46

Toutes ces révolutions ont fait énormément de mal à la vraie France, qui était la nouvelle Israël.

Plus j'étudie l'Histoire, et plus je m'aperçois que les révolutionnaires ont détruit un monde qui fonctionnait bien...

J'aurais bien voulu vivre dans une seigneurie ou dans la France de Louis XIII ou d'Henri IV.

Il faut arrêter avec cette propagande anti-chrétienne, propagée par tous les bouffeurs de curés au service d'un clergé de l'ombre. On nous ressort toujours le même disque : l'Inquisition, la censure, l'obscurantisme, la démesure des rois catholiques.. Et on oublie les explications qui accompagnent ces événements ; on zappe la note de bas de page qui développe le pourquoi du comment ; on évite de remettre lesdits événements ensemble, pour ne pas prendre le risque d'écrire une Histoire qui dévoilerait sûrement des vérités qu'on eût préféré taire, étant donné que les élites au pouvoir défendent, depuis des siècles, des idées maçonniques.

D'ailleurs, c'est un secret pour personne : les loges ont écrit leur version des faits ; il fallait à tout prix affaiblir le Pape et le Roi pour que l'Humanité unifiée puisse entrer dans un nouvel âge. Projet utopique et irréalisable qui ne sera jamais détaillé dans un manuel d'histoire, et pour cause : ça pourrait provoquer quelques désordres dans le pays et mettre en danger les abeilles qui travaillent de concert.

Ainsi, on saisit toutes les occasions pour attaquer l'Eglise et les anciennes monarchies... l'Education nationale, infiltrée, enseigne aux jeunes que tout ce qui est antérieur à 89 est sombre, triste et inquiétant... Les laïcards du dimanche vous expliquent que le libre examen, le nominalisme et la liberté individuelle sont trois acquis qui permettent à l'homme de vivre sereinement.

Mais comment être serein quand on n'a plus aucune spiritualité, aucune vie intérieure ?

Je sais que je vais faire grincer des dents, mais j'ai la prétention de croire que nos aïeuls chrétiens n'étaient pas de pauvres êtres martyrisés. L'Eglise les rassemblaient. Ils priaient ensemble. Le prêtre aidait les gens du village, les misérables, les pèlerins, les malades. Le seigneur était à l'écoute des paysans, qui ne donnaient pas le fruit de leur travail à un état corrompu et à des banques voraces. Le Moyen Âge tel qu'on nous le vend depuis quelques décennies est très en deçà du Moyen Âge qu'on découvre dans les sources d'époque.

Aujourd'hui, nous vivons dans un monde dirigé par des protestants. Et voyez le résultat : Wall street, pornographie en-veux-tu-en-voilà, hypercapitalisme, individualisme bourgeois, zombification des masses, racisme inavoué, et j'en passe et des meilleurs...

A choisir, je préfère Rome, les amis...

Certes, ça ne rigolait pas tous les jours, mais, au moins, j'avais ma place dans une société où les gens pouvaient prendre le temps de vivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Ven 10 Nov - 19:05

.
.

Voilà un billet de très mauvaise humeur qui par son intolérance et sa vision dogmatique ne laisse pas la moindre place à l’intelligence, la véritable connaissance et l’objectivité historique, mon Georgius...

Il ne suffit pas d’affirmer péremptoirement que tout ce qui est dit - non pas sur les chrétiens dont il y a eu et dont il y a encore une multitude de mouvances et de courants fort différents les uns des autres, comme il n’y a pas qu’un seul islam, mais de très nombreux courants de cette religion -, mais sur le système catholique, qui n’est pas une religion, mais une doctrine politique, pour que ce soit forcément toi qui détiendrais la vérité sur ce sujet dont tu sembles avoir une réelle ignorance des faits prouvés et indiscutables, balayant d'un revers de la mains ses innombrables victimes pour lesquelles tu manques du plus élémentaire respect et de la plus humble compassion.

D’un point de vu historique, les catholiques, qui se servent du christianisme pour se donner l’apparence de vertus qu’ils n’ont jamais eue, sont probablement ceux qui ont le moins respecté les enseignements du «Christ», et les preuves historiques indiscutables sont hélas accablantes.

Je pourrai même te démontrer, moi qui connais un peu mieux l’histoire des cathos, que les cathos eux-mêmes, que non seulement ils ont le moins respecté ses enseignements, mais les plus hautes instances de ce clergé les ont systématiquement violé et bafoué sans la moindre vergogne.

Alors, jeune camarade, tu devrais reprendre ton article de prêchi-prêcha et tenter d’en faire quelque chose de plus réfléchi, plus intelligent et surtout de beaucoup plus inspiré, car là vraiment tu ne redores pas le blason d’un catholicisme décadent et aussi chargé de culpabilité en matière d'inhumanité que l'ont été les nazis et le système communiste.

Ton texte est plein de contradictions et de postulats simplistes et erronés, ce qui n’est pas à la hauteur de la considération que je te porte, l’ami. Je prendrai pour exemple la plus grossière de tes phrases :

«Mais comment être serein quand on n'a plus aucune spiritualité, aucune vie intérieure ?»

Crois-tu véritablement qu’en dehors du catholicisme doctrinaire et profondément intolérant il ne puisse pas y avoir de spiritualité hautement plus élevée et libératrice que cette idéologie aussi chargée de crimes et de calamités ?

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Sam 11 Nov - 0:24

Je précise que je ne viens pas ici avec de mauvaises intentions.

Je fabrique sciemment des épouvantails pas contents pour évaluer les pensées dont je me suis imprégné durant mes lectures.

Pour le coup, c'était un livre de 800 pages de Mgr Delassus qui me restait sur l'estomac... rabbit

Lug a écrit:
D’un point de vu historique, les catholiques, qui se servent du christianisme pour se donner l’apparence de vertus qu’ils n’ont jamais eue, sont probablement ceux qui ont le moins respecté les enseignements du «Christ», et les preuves historiques indiscutables sont hélas accablantes.


Je suis d'accord.

Prenons l'exemple du pape qui a signé une lettre au nom de Jésus-Christ pour que Charlemagne intervienne en Italie.

C'est bel et bien la preuve que certains papes considéraient que la fin justifie les moyens.


Lug a écrit:
Crois-tu véritablement qu’en dehors du catholicisme doctrinaire et profondément intolérant il ne puisse pas y avoir de spiritualité hautement plus élevée et libératrice que cette idéologie aussi chargée de crimes et de calamités ?

Je pense que le catholicisme, qui n'est pas si intolérant que ça depuis Vatican II, permet à des hommes et des femmes simples de rester vertueux dans un monde américanisé et décadent. C'est un socle de protection comme un autre pour ne pas devenir un être inhumain ou un humain sans âme. Non ?

C'est toujours ça, on va dire...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Sam 11 Nov - 11:14

.
.

Oui, mon Georgius, c’est toujours ça, mais ça ne répond pas à ma question. D’autant que réduire le catholicisme à Vatican II, sans qu’il soit fait de repentir sincère sur plus de 10 siècles de persécutions brutales, de conversions forcées et de destruction de civilisations au moins aussi avancées que celle d’un Empire romain fanatisé par les catholiques, c’est un peu facile...

Je t’accorde crédit quant à ton absence de mauvaises intentions, mais je persiste à croire, peut être encore à l’inverse de toi, qu’il n’y a pas de religion qui soit supérieure à la vérité.

Le catholicisme est hélas! toujours aussi intolérant, mais il a appris à avancer masqué, pour preuve l’inquisition n’a pas été supprimée, elle a juste été rebaptisée par le Pape Pie X : Congrégation pour la doctrine de la foi, et elle agit plus sournoisement pour faire avancer ses exigences soit par manipulations politiques, soit par manipulations des fidèles.

Ceci étant, je te reconnais volontiers le droit de croire en cette doctrine politique, qui dés ses origines n’a eu de cesse que de persécuter les autres religions - dont elle a par ailleurs emprunté l’essentiel de ce qui constitue ses rituels -, et surtout persécuter les chrétiens qui n’entendaient pas se soumettre à cette charia politique totalitaire catholique, et ils ont été toujours forts nombreux que ce soit les ariens, les pauliciens, les orthodoxes, les cathares, de vrais chrétiens selon le livre, ou les protestants et autres anglicans. Mais cette liberté de croire, qui te revient de plein droit, ne peut pas imposer son dogmatisme à ceux qui n’entendent pas y souscrire, j’espère que tu en accepteras le principe.

Je comprends qu’il te soit difficile de remettre partiellement en cause ce sur quoi tu fondais ton édifice spirituel, mon Georgius, mais je crois qu’une religion n’est respectable que par se vertus, et qu’elle reste méprisable pour l’étendue de ses vices dont elle a permis un large développement en son sein, tout en essayant de les dissimuler au regard de ses fidèles. Ceci ne concerne pas que les catholiques, les musulmans nous en font actuellement la démonstration de la nocivité qu’il y a à entretenir la compromission de la vertu avec les vices, invariablement ce sont les vices qui l’emportent...

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Kaladin le Sam 11 Nov - 21:21

Bonjour mon Lug et bonjour mon Georgius,  j'espère que vous allez bien!

Voici un petit débat sur radio courtoisie qui tombe bien à point sur le sujet.  Ces deux hommes, portant les chapeaux d'historiens des religions, se campent sur leurs positions pour défendent leurs chapelles respectives.  Un musulman qui porte l'odieux sur l'infiltration maçonnique et juive (sioniste) dans l'Islam et un catholique anti-moderniste se disant expert en maçonnerie et cabale qui pointe l'Islam du doigt comme étant un mal grugeant l'Occident et se tout en défendant et réfutant les interventions toxiques de l'église catholique.   Ils tiennent le même prisme incomplet voire fallacieux entre les mains tout en essayant de convaincre l'autre qu'un côté est plus sale que l'autre.  Cela étant dit, malgré la poussière, il y a quand même certains éclaircissements de part et d'autre pour comprendre certains enjeux modernes.  Malgré leurs chapelles, ils ont quand même une longueur d'avance sur plusieurs esprits matérialistes modernes pour comprendre le développement des forces qui tiraillent le monde vers sa chute!   Lien :
https://www.radiocourtoisie.fr/2017/11/10/libre-journal-de-lidentite-10-novembre-2017/

Bonne écoute à vous si vos oreilles s'y prêtent!

Kaladin
Kaladin
Kaladin

Messages : 153
Points : 201
Date d'inscription : 18/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Le Moinetagnard le Dim 12 Nov - 17:10

Lug a écrit:.
.

de destruction de civilisations au moins aussi avancées que celle d’un Empire romain fanatisé par les catholiques, c’est un peu facile...
Hein? Shocked j'ai de la peine à suivre ton raisonnement.
Les premières églises (au sens d'ecclesia, c'est-à-dire assemblées) étaient aussi composées de citoyens romains, à commencer par Paul qui fut le premier évangélisateur de l'Empire.
L'attribut du terme catholique à l'Eglise (c'est à dire la communauté prise au sens large d'ensemble des assemblées, visibles comme invisibles) apparaît déjà vers 100 ap. J-C.

Si je suis ton raisonnement tu te bases sur le fait que les catholiques dès leurs origines avaient une volonté politique. Ce qui reste à prouver, et, à mon avis, rien n'est moins sur. Les historiens semblent s'accordent que vers 312, juste après la grande persécution des chrétiens , il n'y avait qu'un peu plus de 4% de catholiques dans l'empire d'occident, et 10% à Rome, en 300 ans c'est pas grand chose. Politiquement l'empire est déjà affaiblit et divisé.

Et là vient Constantin, simple empereur pour les catholiques actuels, et un saint chez les orthodoxes. Constantin n'est devenu véritablement chrétien -initiation chrétienne- que sur son lit de mort. Il l'était peut-être politiquement. Mais de là à dire qu'il s'agit d'une volonté politique des "catholiques" (l'ensemble des assemblés... hein) de détruire l'empire, par la prise du pouvoir de cet homme (voir de sa mère)...hmmm je demande à voir.

Fabre d'Olivet (ce génie, si je m'en réfère à la première page de ton ouvrage) sur cette période:
Fabre d'Olivet, Histoire philosophique du Genre humain a écrit:Il y avait long temps qu ’on n ’avait vu sur la terre des hommes soumis à une action providentielle s’élever au-dessus de la fatalité du Destin, et dompter la Volonté ; on en vit alors, et l’on put juger de leurs forces. La Providence, qui avait voulu leur apparition, la jugeait indispensable. Depuis longtemps la Terre, en proie à toutes sortes de fléaux, penchait, ainsi que je lai montré, vers une dégénération sensible ; tout y naissait corrompu, et se flétrissait avant terme. L’Empire romain, fondé dans des circonstances fâcheuses, mélange informe de républicanisme et de despotisme, ne pouvait jouir que d’un éclat éphémère : cet éclat, ou plutôt cette lueur qui parut sous le règne des Antonins, depuis Vespasien jusqu’à Marc-Aurèle, ne servit qu’à rendre plus pénible l’ obscurité qui lui succéda. À peine formé, cet empire s’écroula ; et, tandis que celui auquel il avait la prétention de succéder se soutenait encore après plus de six mille ans d’existence deux ou trois siècles suffirent pour le démembrer, et quatre pour le renverser de fond en comble.

Il fallait un culte nouveau dont les dogmes, inaccessibles à la raison, et les formes inflexibles, soumissent également la Volonté de l’homme, et dominassent le Destin. C’était un immense effort de la Providence. L’homme qu’elle appela pour remplir cette terrible mission devait sans doute être plus qu’un homme, car un homme, tel qu’il eût été, eût ployé sous l’énorme fardeau qu’elle lui donnait à soutenir. Cet homme divin se nommait Jésus, c’est-à-dire Sauveur.

...

Ainsi le culte Chrétien triompha, et, du sein même de la poussière où il était né , s’éleva tout à coup sur le trône. Il présenta aux flots de barbares dont l’ Empire était inondé une digue morale, contre laquelle tous leurs efforts vinrent se briser. Tandis que rien de physique ne pouvait résister à la violence de leur impulsion, ce culte les saisit dans des liens spirituels, où la fougue de leurs passions vint s’amortir. Les ténèbres de l’ignorance, roulant avec eux, devaient couvrir l’Europe, et la tenir longtemps plongée dans une atmosphère ténébreuse. Il fallait un culte approprié à cette situation pénible, et la Providence l’ayant prévu avait tout préparé pour que ce culte s’établît. Il avait été mis, par la force intellectuelle de son fondateur, au-dessus de la fatalité du Destin, et de la puissance arbitraire de la Volonté, également vaincues ; et par le sacrifice volontaire de sa vie, et par la victoire qu’il avait remportée sur la mort.

...

l’an 476 de notre ère. Quelques années après, Clovis, Roi des Francs, acheva la conquête des Gaules, commencée par Mérovée et Childéric, et y fonda le Royaume de France. On sait assez comment Clotilde, sa femme, fille de Chilpéric, Roi des Bourguignons, lui persuada d’embrasser le christianisme. Cet événement de la plus haute importance, en soumettant le culte d’Odin
à celui de Jésus, consolida les desseins de la Providence, et sauva la société européenne de la perte assurée où l’ entraînait la fatalité du Destin. On ne doit pas oublier que les Goths par les mains desquels l’Empire romain fut renversé...


Lug a écrit:
Ceci étant, je te reconnais volontiers le droit de croire en cette doctrine politique, qui dés ses origines n’a eu de cesse que de persécuter les autres religions
Que certains auteurs aux origines furent critiques des autres religions, et parfois de manières méprisantes, hautaines, dégradantes et dans l'ignorance d'icelles j'en convient. Mais qu'ils les persécutaient, dès son origine ??? c'est juste renverser l'histoire. Le nom même de chrétiens "petits christ" vient d'une moquerie. Comment une minorité aurait-elle pu le faire impunément.

Lug a écrit:
dont elle a par ailleurs emprunté l’essentiel de ce qui constitue ses rituels
Effectivement. Non seulement cela prouve bien leurs réelles efficacités en matière de Haute Magie, mais d'autre part pourquoi auraient-ils du s'en passer? Voudrais-tu qu'ils dussent réinventer l'eau chaude?
Qui te dis que cette transmission n'a pas été préparée par le Maître par sa visite auprès des groupes dignitaires de ces connaissance? Que d'une certaine manière ce fut un service rendu à la Tradition, en reconnaissance et gratitude de leurs travaux, parce qu'il aurait été injuste de la retrouver éteinte faute de ne s'être liée qu'à une unique civilisation temporelle fatalement vouée à la destruction?
Je n'ai pas du tout la prétention d'avoir un avis éclairé à ce sujet, mais je pense et je crois que cela a été les cas pour le druidisme, dont la plupart des dignitaires ont été bien accueillis dans les communautés monastiques, à la suite de ce que j'ai pu en lire de Sédir ou de Savoret.
Quant aux traditions qui n'y ont pas eu part directement, il leur a été permis, à force de politique occulte et de conclaves secrets, de les inséminés, souvent symboliquement, dans les écrits et les pratiques du christianisme croissant, notamment à Alexandrie.

On aurait d'ailleurs tout aussi tort de penser que ce n'est que dans un sens (voir la modification de la légende de Krishna post influence chrétienne).

Quant au protestantisme, il témoigne d'un vrai rupture avec la Tradition, me semble-t-il.

Lug a écrit:
surtout persécuter les chrétiens qui n’entendaient pas se soumettre à cette charia politique totalitaire catholique, et ils ont été toujours forts nombreux que ce soit les ariens, les Le , les orthodoxes, les cathares, de vrais chrétiens selon le livre
1.L'arianisme a été le courant majoritaire impérial après Constantin et ce jusqu'après la chute de l'Empire d'occident, ce qui invalide fortement tes propos suggérant que le catholicisme , dès lors romain, aurait été la cause de la destruction de l'Empire.
Le Moinetagnard
Le Moinetagnard

Messages : 126
Points : 138
Date d'inscription : 17/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Dim 12 Nov - 18:52

.
.

Ta vision de l’Histoire de l’Empire romain est aussi schématique que celle que tu as de l’histoire des cathos, mon Moignetagnard, mais je ne te suivrais pas dans ton dépeçage vicieux de mes propos en rondelle opportuniste et réductrice en diable, je connais ton fanatisme catholique et je te laisse à tes croyances, ce ne sont pas les miennes, ni celle des véritables chrétiens vertueux et responsables.

Tu commences ton histoire avec Constantin, qui, je te l’accorde, n’a jamais été un chrétien convaincu, mais en brillant politique, ayant su qu’il était plus commode de faire combattre plus vigoureusement ses soldats pour une idéologie religieuse plutôt que pour de l’argent, dont l’Empire n’avait plus tellement les moyens pour entretenir une armée aussi vaste et toujours plus gourmande.

Mais si Constantin a été le premier à reconnaître la christianisme comme religion, car avant ce n’était qu’une secte hors la loi ne respectant pas les lois de l’Empire, celui qui en est devenu le Pontifex maximus (titre que portent tous les Papes catholiques) c’est bien Théodose - le premier véritable Empereur catholique, et créateur de l’inquisition -, et ces édits de persécution,  qui a été le premier et le plus fervent et redoutable persécuteur du paganisme et des «hérétiques» chrétiens, c’est-à-dire tous ceux qui n’acceptaient pas la corruption du clergé catholique et sa soumission à l’ordre politique avant que ce dernier en prenne le contrôle.

Dès leur origine (après le Concile de Nicée sous l’autorité de Constantin) les catholiques ont été les plus infidèles concernant le respect des enseignements christiques, mais aussi ayant le clergé le plus corrompu, et avec le temps cela ne s’est pas arrangé et perdure jusqu’à aujourd’hui...

Le catholicisme n’a plus rien à voir avec la sagesse du Christ, selon les Évangiles canoniques ou apocryphes, extrêmement plus riches et plus nombreux. Ce même catholicisme c’est effectivement approprié les rituels et pratiques idolâtres et superstitieuses du paganismes qu’il prétendait combattre, et il en est même arrivé à pratiquer les sacrifices humains, les rituels orgiaques, les trafiques d’enfants, sans parler de la pédophilie... Preuve qu'ils ne sont pas et n'ont jamais été de bon chrétiens.

Alors en matière de morale, d’éthique et de probité, c’est bien les derniers à pouvoirs donner des leçons en ces matières. Un peu plus d'humilité et de repentir sincère siéraient mieux à tous les prosélytes de cette fâcheuse doctrine intolérante en diable.

Je ne cherche nullement à te convaincre de quoi que ce soit, mais tu n’as aucune chance de me vendre une  mauvaise doctrine surannée, sectaire, chargée de millions de victimes innocentes, et qui a toujours été représentées par de fieffés menteurs, fanatiques criminels et corrompus dans l’âme, que cette pseudo religion a érigée en «saints», ce repaire de brigands de la pire espèce.

Je souhaite sincère que tous ceux qui se sont laissés berner et asservir par ce genre de totalitarisme malsain et mensonger, puisse parvenir a s’en libérer, qu’il soit juif, catholique ou musulman.

Mais quant à ceux qui se complaisent dans cette servitude spirituelle involutive, si c’est leur tasse de thé, qu’ils involuent en paix.  Amen!

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Lun 13 Nov - 2:29

Lug a écrit:

Je souhaite sincère que tous ceux qui se sont laissés berner et asservir par ce genre de totalitarisme malsain et mensonger, puisse parvenir a s’en libérer, qu’il soit juif, catholique ou musulman.

Mais quant à ceux qui se complaisent dans cette servitude spirituelle involutive, si c’est leur tasse de thé, qu’ils involuent en paix.  Amen!

Je te trouve un peu dur avec l'égrégore chrétien, mon Lug. Mais comme je me décentre facilement, je comprends aussi ton point de vue.

L'envers du décor n'est jamais très beau.

C'est dommage que je ne connaisse pas ta personne physique et ton cheminement de vie. J'aurais souhaité connaître tous ces événements qui ont déclenché chez toi cette si vive aversion envers tous les systèmes qui aliènent l'homme.

Je me sens quelque peu ému en écrivant ces quelques lignes. J'imagine, avec mes petites moyens, toutes les épreuves par lesquelles tu as dû passer pour devenir une âme ardente. Je sais que cela a un prix...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Lun 13 Nov - 10:05

Georgius a écrit:

Je te trouve un peu dur avec l'égrégore chrétien, mon Lug. Mais comme je me décentre facilement, je comprends aussi ton point de vue.

L'envers du décor n'est jamais très beau.

C'est dommage que je ne connaisse pas ta personne physique et ton cheminement de vie. J'aurais souhaité connaître tous ces événements qui ont déclenché chez toi cette si vive aversion envers tous les systèmes qui aliènent l'homme.

Je me sens quelque peu ému en écrivant ces quelques lignes. J'imagine, avec mes petites moyens, toutes les épreuves par lesquelles tu as dû passer pour devenir une âme ardente. Je sais que cela a un prix...

Je n’ai aucune aversion envers le christianisme, mon Georgius, tu n’as pas lu attentivement mes précédents messages, j’ai une aversion envers les catholiques, que je ne considère absolument pas comme des chrétiens, puisqu’ils n’ont eu de cesse de persécuter les vrais et sincères croyants dans cette philosophie religieuse, dont l'essence est synthétisé dans cet axiome : tu aimeras ton prochain comme toi même.

Quant à mon parcours, c’est celui que doivent suivre tous les êtres humains, c’est-à-dire l’exigeante, quête de la Vérité qui nécessite de ne pas prendre des vessies pour des lanternes et des mirages pour des oasis...

Et je te confirme que cela requiert de la rectitude, de l’endurance et des Connaissances sans cesse éprouvées par une mise en pratique de pensées justes ne vertus.

Nous sommes tous les enfants égaux en droit d’Amour du Divin Créateur, tout ce qui ne respect pas ce postulat universel de tolérance est nécessairement sectaire, intolérant, ignorant, imbécile et nuisible. Et parmi les nuisibles tous ne sont pas de valeur, les pires sont ceux qui ont une histoire chargée de victimes sanglantes, pour lesquelles nous avons un devoir de mémoire et de compassion, me semble-t-il.

Jugeons l’arbre à ses fruits et les religions à leur histoire soit libératrice, soit asservissante.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Jeu 16 Nov - 2:50

Une vidéo du camp royaliste, de bonne qualité, dans laquelle on parle de la renaissance, de la réforme et de la révolution...



Il y a matière à débat...

Certains prêtres catholiques avaient quand même compris certaines choses.

On est loin de l'image du curé de province déconnecté du réel.

Par exemple, reprenons une citation de Jean-Joseph Gaume sur la révolution française : "Beaucoup parlent de moi, et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme qui conspire dans l'ombre, ni l'émeute qui gronde dans la rue, ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d'une dynastie en une autre.. je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini.. ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers, et moi je suis un état permanent. Je suis la haine de tout ordre religieux et social que l'homme n'a pas établi et dans lequel il n'est pas roi et Dieu tout ensemble ; je suis la proclamation des droits de l'homme contre les droits de Dieu..."

La manière dont il présente son idée me laisse sans voix.

On sent qu'il a compris comment fonctionnait le camp qu'il attaque. Et j'ai même l'impression qu'il s'en prend à la cabbale universelle, si on veut aller encore plus loin dans l'analyse.

"Droits de l'homme contre les droits de Dieu..."

Intéressant... Je crois qu'on approche du coeur du problème...  Droits de l'homme contre les droits de Dieu...

Imaginez un peu le pékin moyen qui découvre cette phrase... Vous lui mettez la citation sous le nez... A tous les coups, il n'y verra que du feu s'il n'a pas lu quelques ouvrages pointus.

Pauvre gaillard... Retourne donc dormir avec les autres... On te réveillera quand on aura besoin de toi, t'inquiètes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Danil* le Jeu 16 Nov - 19:31

Georgius a écrit:Une vidéo du camp royaliste, de bonne qualité, dans laquelle on parle de la renaissance, de la réforme et de la révolution...



Il y a matière à débat...

Certains prêtres catholiques avaient quand même compris certaines choses.

On est loin de l'image du curé de province déconnecté du réel.

Par exemple, reprenons une citation de Jean-Joseph Gaume sur la révolution française : "Beaucoup parlent de moi, et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme qui conspire dans l'ombre, ni l'émeute qui gronde dans la rue, ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d'une dynastie en une autre.. je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini.. ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers, et moi je suis un état permanent. Je suis la haine de tout ordre religieux et social que l'homme n'a pas établi et dans lequel il n'est pas roi et Dieu tout ensemble ; je suis la proclamation des droits de l'homme contre les droits de Dieu..."

La manière dont il présente son idée me laisse sans voix.

On sent qu'il a compris comment fonctionnait le camp qu'il attaque. Et j'ai même l'impression qu'il s'en prend à la cabbale universelle, si on veut aller encore plus loin dans l'analyse.

"Droits de l'homme contre les droits de Dieu..."

Intéressant... Je crois qu'on approche du coeur du problème...  Droits de l'homme contre les droits de Dieu...

Imaginez un peu le pékin moyen qui découvre cette phrase... Vous lui mettez la citation sous le nez... A tous les coups, il n'y verra que du feu s'il n'a pas lu quelques ouvrages pointus.

Pauvre gaillard... Retourne donc dormir avec les autres... On te réveillera quand on aura besoin de toi, t'inquiètes...

... Ah bon ? ... Dieu il fait de la Boxe ? ... ( peut être une image ? les Droits de Dieu , çà doit être ceux qui ont un balai dans le c.. !) affraid

Faire de la cuisine moderne ne convient pas à tous les palais , et dans cette guerre des palais , Simon Black pose un éclairage intéressant en juxtaposant que des idées s'alliant à de nouveaux moyens de diffusions , peuvent 500 ans plus tard , produire des effets assez comparables , au moins en forces contestataires , sinon d'idées révolutionnaires.

Qu'il ait choisi Luther comme un modèle de ce que peut devenir "une bonne intention" où "luther" en puissance contre plus fort que soi , produit chez quelqu'un d'aussi "instable" voir aussi "déséquilibré" dans sa foi , ce qu'un condensateur capable de se charger d'autant de haine semblerait complètement disproportionné voire impossible , sinon qu'au fil de ses prises de conscience et/ou influences occultes ,
ben il en impose "grave" ce bougre...

en jetant un oeil par là ( depuis la pyramide?) : Vikipédia !

extraits: a écrit:
Dans son essai de 1523 Que Jésus-Christ est né juif, Luther condamne le traitement inhumain des Juifs et presse les chrétiens de les traiter avec bienveillance. Le désir fervent de Luther est que les Juifs entendront l'Évangile exprimé clairement et seront poussés à se convertir au christianisme. Ainsi il soutient :
« Si j'avais été un Juif, et avais vu de tels balourds et de tels crétins gouverner et professer la foi chrétienne, je serais plutôt devenu un cochon qu'un chrétien. Ils se sont conduits avec les Juifs comme s'ils étaient des chiens et non des êtres vivants ; ils n'ont fait guère plus que de les bafouer et saisir leurs biens. Quand ils les baptisent, ils ne leur montrent rien de la doctrine et de la vie chrétiennes, mais ne les soumettent qu'à des papisteries et des moineries […] Si les apôtres, qui aussi étaient juifs, s'étaient comportés avec nous, Gentils, comme nous Gentils nous nous comportons avec les Juifs, il n'y aurait eu aucun chrétien parmi les Gentils… Quand nous sommes enclins à nous vanter de notre situation de chrétiens, nous devons nous souvenir que nous ne sommes que des Gentils, alors que les Juifs sont de la lignée du Christ. Nous sommes des étrangers et de la famille par alliance ; ils sont de la famille par le sang, des cousins et des frères de notre Seigneur. En conséquence, si on doit se vanter de la chair et du sang, les Juifs sont actuellement plus près du Christ que nous-mêmes… Si nous voulons réellement les aider, nous devons être guidés dans notre approche vers eux non par la loi papale, mais par la loi de l'amour chrétien. Nous devons les recevoir cordialement et leur permettre de commercer et de travailler avec nous, de façon qu'ils aient l'occasion et l'opportunité de s'associer à nous, d'apprendre notre enseignement chrétien et d'être témoins de notre vie chrétienne. Si certains d'entre eux se comportent de façon entêtée, où est le problème ? Après tout, nous-mêmes, nous ne sommes pas tous de bons chrétiens. »

Dans son traité de 1543, Des Juifs et de leurs mensonges  , Luther écrit que les Juifs sont un « peuple de débauche, c'est-à-dire pas des gens de Dieu, et que leurs fanfaronnades sur leur lignage, la circoncision et leurs lois doivent être considérées comme une cochonnerie». « Ils sont remplis d'excréments du diable… dans lesquels ils se vautrent comme des pourceaux. » Quant à la synagogue, c'est une « putain incorrigible et une souillure du diable... ». On ne doit montrer à leur égard aucune pitié ni aucune bonté, ne leur procurer aucune protection légale, et ces « vers venimeux et vénéneux » doivent être punis de travaux forcés ou expulsés une fois pour toutes. Il semble aussi recommander leur meurtre et écrit : « Nous sommes fautifs de ne pas les tuer ».

c'est à se demander même s'il ne manquait pas carrément d' humour/amour, car avec "l'éloge de la folie" d' Èrasme et le bon vieux "Gargantua" de Rabelais , il y avait quand même largement de quoi "relativiser" ses problèmes de robes et autres conneries de pouvoirs temporels et intemporels dignes de contes pour enfants... ( bon , tout le monde n'est pas Coluche , non plus!)
lol!

BisouX  flower  flower  flower

Danil*

_________________
...interragir sans point fixe ni levier , en anneau de pensée , offre à la joie comme une danse d"amour...
Danil*
Danil*

Messages : 86
Points : 82
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Sam 18 Nov - 18:57

Un schéma vieillot mais intéressant.

Anniversaire historique 2017_110

On comprend pourquoi il fallait à tout prix détruire le catholicisme romain...

Il existe une coalition incroyablement bien organisée qui souhaite passer à la vitesse supérieure.

Depuis des siècles, on joue sur deux échiquiers superposés : une guerre spirituelle pour les initiés ; et un conflit idéologique pour les acteurs de second ordre.

De temps en temps, les acteurs du premier échiquier s'invitent sur le deuxième, en faisant semblant d'être des simples, et utilisent les pions qui ne savent même pas qu'un autre échiquier existe au-dessus d'eux.

Et vu que le catholicisme romain a pas mal de plomb dans l’aile, les "vrais simples" du deuxième échiquier pensent à tort que la partie est finie et qu'un seul camp maîtrise complètement le terrain.

Je plains sincèrement les gens qui ne comprennent rien à tout ça.

Ils passent à côté de l'essentiel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Chris Al-kīmiyā le Dim 19 Nov - 2:10

La personne qui a fait ce schéma nous a pondu un salmigondis d’inepties et un mélange de tout et de n’importe quoi. J’ai l’impression que je vais finir sur le bûcher mon Georgius si je te dis que Lucifer n’est pas Satan lol!
Chris Al-kīmiyā
Chris Al-kīmiyā

Messages : 94
Points : 118
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Dim 19 Nov - 3:08

Mais non, mon Chris-al-kimiya.

Je veux juste connaître le dessous des cartes, tout en essayant de rester neutre.

Mes petites provocations restent bon enfant.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Dim 19 Nov - 10:14

Georgius a écrit:Mais non, mon Chris-al-kimiya.

Je veux juste connaître le dessous des cartes, tout en essayant de rester neutre.

Mes petites provocations restent bon enfant.




Mon Georgius, ce n’est pas en papillonnant d’un extrait de texte à un autre que tu auras une véritable perception des dessous des cartes.

L’océan produit par sa houle l’écume qui n’a qu’une valeur très superficielle, mais il a aussi, dans ses profondeurs, un immense courant qui fait le tour de la planète en 2000 ans, et duquel nous devons notre climat tempéré en Europe, alors que dans le même temps le Canada qui se trouve sur la même latitude subit un redoutable climat hivernal.

Ceci pour dire que si tu veux vraiment comprendre ce qui se passe aujourd’hui, il te faut nécessairement élargir ton champ de vision sur au moins les 2000 dernières années, et je dis bien au moins...

Mais il y faut, comme dans toutes choses sérieuses, de la volonté, du courage, de la rigueur et de l’endurance pour mener sa tâche à bonne fin.

Si tu es capable de mobiliser ces facultés, alors je t’invite à lire les deux tomes d’un copieux ouvrage, écrit en 1776 par un Historien aussi érudit qu’inspiré : Histoire du déclin et de la chute de l’Empire romain, d'Edward Gibbon.

Si tu ne le lis ne serait-ce qu’une seule fois, tu mettras ton présent en perspective avec ton passé, et si tu le relis plusieurs fois en cherchant à approfondir, comme je l'ai fait, cette masse considérable de connaissances , tu comprendras toutes les subtilités et les complications de notre époque, tant politiques, que philosophiques, géostratégiques, qu’économiques, que législatives et surtout cultuelles.

Ce n’est plus du papillonnage frivole, mais une rude randonnée sur le chemin de la quête de la Connaissance.

Ce qui t'évitera de t’égarer inutilement dans les moult élucubrations de trop nombreux fumistes, qui prétendent «savoir» quelque chose, alors qu’ils ne sont que de fieffés ignorants.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Dim 19 Nov - 15:35

J'ai trouvé les 13 tomes en format epub.

Je connaissais Victor Duruy, mais pas Edouard Gibbon.

Anecdote comique : quelques tomes aurait été traduits en français ancien par Louis XVI.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Le Moinetagnard le Dim 19 Nov - 22:23

Lug a écrit:.
.



Crois-tu véritablement qu’en dehors du catholicisme doctrinaire et profondément intolérant il ne puisse pas y avoir de spiritualité hautement plus élevée et libératrice que cette idéologie aussi chargée de crimes et de calamités ?
Je te ferai bien une réponse, mais j'ai réellement de la peine à cerner ce que tu entends par catholicisme. La plupart du temps, pour ne pas dire toujours, tu le considère uniquement sous son angle politique, et historique. Soit je peux très bien m'en tenir avec rigueur à cette dimension là et être en accord avec certains de tes propos, sur les persécution, l'intolérance, l'inquisition, etc. Mais ça ne signifie pas pour autant que je suis prêt à accepter ce qui sont pour moi des imprécisions historiques :
- destruction de l'empire auquel j'ai donné des arguments contraires. Sans compter que le catholicisme, dans son acceptation politique, est bien le plus fidèle successeur du césarisme.
- La place de Constantin , qui pour rappel a reçu une initiation arienne sur son lit de mort.
- Théodose sur lequel il n'y a eu que très peu d'études scientifiques tant il était décrié. Bernard Lançon, historien et professeur à l'université de Limoges, spécialiste de cette période, à en fait une qui tendrait à démontré que : "Théodose est, faussement, passé dans l’histoire comme un empereur ayant eu des liens privilégiés avec les chrétiens extrémistes, ayant soumis le pouvoir temporel au pouvoir spirituel ... qu' il ne provoque aucune répression contre les païens, et le moindre des paradoxes est que de nombreux membres de son proche entourage sont des païens auxquels il n’est fait aucune pression pour qu’ils se convertissent. De plus, il combat les extrémistes chrétiens, il se méfit des moines et leur interdit de résider dans les villes, et quand la synagogue de Kallinikon est détruite, il veut obliger la population à dédommager la communauté juive et prend des édits la protégeant" D'autre part il est le premier empereur à ne pas porter le titre de Pontifex Maximus, contrairement à ce que tu affirmes.

Voilà pour l'aparté. Autrement dit, je trouve que ces imprécisions ne servent pas ton propos, et que tu pourrais t'en passer tant il y aurait d'autres preuves accablant le catholicisme dans sa dimension politique.

En fait non, je suis à même de te répondre. Oui, non seulement j'y crois à cette vie spirituelle plus haute au plus proche de mon maître, elle est même la manne qui tombe sur la solitude terrestre de mon cheminement, et que j'ai parfois l'impression très vague de partager dans l'invisible avec ceux qui parcourent ce même chemin étroit.
Je te remercie de m'avoir fait l'amitié de me traiter de catholique fanatique, car il n'y a rien de plus précieux que ce genre d'invitation à examiner sans faux semblant ses possibles scories. J'étais revenu ici tenter de faire croître le peu de vie qui anime encore ces forums, car je sais que malgré la voie différente que vous emprunter elle vient d'une aspiration sincère, et me voilà à réagir à un écrit sur le catholicisme! Il y a matière a réflexion. Ceci étant d'autant plus étonnant au quotidien je grande peine à supporter le contact avec la religion catholique et ses fidèle que je rencontre, désirant à chaque fois me contraindre à leur cercle,et qui comme tout cercle ne s'ouvrant pas à l'infini entraîne immédiatement mon âme à une discrète évasion. Trop de rituel, de césarisme, de "point de salut hors de l’église" entendue sous son aspect temporel.

Peut-être il y avait-il comme une volonté de rétablir la balance, mais pourquoi?
Pour être honnête, j'ai une faiblesse pour certains écrits mystiques* du catholicisme, et une grande partie de la théologie des pères et des premières églises, se relève bien plus proche de ce que j’expérimente que la voie décrite par vos écrits et vos sources d'inspirations. Je conçois sans peine que selon votre voie, vous trouviez davantage de lumières dans les apocryphes ou autres, mais pour ma part, le nouveau testament contient dans son extrême simplicité apparente, sans tentation de la quête intellectuelle s'appuyant uniquement la volonté et les forces humaines et universelles, la clef secrètes de toutes les sciences: le Verbe Vivant . Alors alors:
Est-il juste de défendre quelque chose contenant un moindre mal, sous prétexte que sans lui, le perles qu'il nous semble héberger risquent de disparaître / de moins influencer positivement l'avenir du monde pour un temps limité? Évidemment non, c'est la peur et une Foi et une Espérance chancelante qui en sont la cause. pale

*par mystique j'entends la voie la plus directe, c-a-d lorsque la créature choisit de se donner si entièrement au Maître qui l'y invite que tout dans être naturel y est divinement renouvelé.
Le Moinetagnard
Le Moinetagnard

Messages : 126
Points : 138
Date d'inscription : 17/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lug le Lun 20 Nov - 10:46

.
.


Mon Moinetagnard, tes références historiques concernant le Théodose sont pour le moins lacunaires, contrairement à ce qu’affirme ton «historien et professeur à l’université de Limoges» il y a des textes, des édits, des corpus de lois spécifiques à Théodose et qui nous sont parvenus, et il a bien décrété des conversions forcées et des persécutions de chrétiens autres que catholiques, ce sont des faits historiques, sauf peut être à Limoges et dans la tête de prétendus spécialistes.

Mais à ne lire qu’une source, on entend qu’une pauvre cloche...

Pour les pères des premières églises, ils étaient plus proches des néoplatoniciens que du catholicisme doctrinaire qui a suivi et dont tu te fais le chantre.

C’est faussement charitable de ta part de vouloir prétendre donner de la vie à nos forums, sous le prétexte que cette vie serait en rapport du nombre, ce qui n’est que le propre de la normalité ambiante moutonnière et somnambulique la plus médiocre.

Je suis sincèrement désolé pour toi, que ta tentative de prosélytisme doctrinale n’est pas donnée ce que tu attendais, mais si nous sommes peu nombreux, ce qui nous convient parfaitement, c’est justement parce que nous ne sommes pas une bande de béni-oui-oui prêts à se faire enfumer par le premier bateleur de foire venu.

Alors, si tu n’es pas maso pratiquant, comme c’était et c’est encore la coutume catholique, l’auto-flagellation, je ne doute pas que tu suivras ce vers quoi ton coeur te porte, et que tu rejoindras tes compagnons d’infortune qui se réjouiront te ton retour vers ce troupeau de brebis propre à ton épanouissement.

Ici, nous avons cessé de prendre les vessies pour des lanternes, et les prêchi-prêcha pour des vérités ni bibliques ni scientifiques...

Bonne route à toi, et n’oublie pas de pratiquer le pardon des offenses, sinon tu devras te confesser avec moult pénitences à la clé...
Very Happy  Very Happy  Very Happy

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Invité le Lun 20 Nov - 18:30

Dis donc, c'est vraiment l'ouvrage qu'il me fallait.

Ça faisait un moment que je cherchais un bouquin complet sur l'Empire romain.

En plein dans le mille, mon Lug.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Hermaphrodite le Mar 21 Nov - 16:52

Puisqu'on parle des véritables Chrétiens... il m'a semblé bon de partager cette étude que j'ai trouvé sur un site dont je partage l'avis au sujet des "véritables Chrétiens"...

Ruth Israélite Nazaréenne a écrit:De Qumran à Yo'hanan-Jean
et à Yéhoshoua-Jésus




Les Juifs Esséniens

En introduction, il faut que les lecteurs aient bien conscience d'une chose essentielle, c'est que les découvertes archéologiques et historiques nous démontrent que du temps de Yéhoshoua et après Yéhoshoua aux temps des Apôtres, une multitude de groupes religieux Juifs dans la mouvance du Judaïsme existaient.

Aujourd'hui, les gens ne retiennent que les Pharisiens qui sont les ancêtres du Judaïsme orthodoxe actuel et les Sadducéens, mais du temps de Yéhoshoua, ces deux groupes n'étaient absolument pas les seuls bien que fortement mentionnés dans les Ecritures du Nouveau Testament. Cette mention appuyée s'explique simplement par le fait que ces deux groupes étaient ceux appuyés par les romains et avaient donc le pouvoir politique à Jérusalem, pouvoir lié au Temple.

Cette étude ici va parler d'un groupe religieux Juif qui était un des plus importants avec celui des Pharisiens et des Sadducéens au temps de Yo'hanan-Jean et de Yéhoshoua, mouvement religieux Juif qui a fait parler de lui dans des écrits historiques et des écrits découverts à Qumran.

Comprendre aussi que d'autres groupes après Yéhoshoua virent le jour avec des dissensions profondes sur la Personne de Yéhoshoua en tant que Messie, mais ce n'est pas ici le sujet de cette étude.

Cette autre communauté Juive aussi importante que les Pharisiens et les Sadducéens est celle-ci :

- La communauté Juive de Yahad dont les membres sont nommés Juifs Esseniens par ceux qui ont parlé d'eux. On parle aussi des Juifs de Qumran pour les désigner. C'est dans la région désertique où l'une de leur communauté se trouvait, que l'on a retrouvé la grande Bibliothèque Biblique de Qumran pleine des richesses de la Parole d'Elohim. Cette communauté Juive est celle qui a gardé le Calendrier d'Elohim authentique fidèle à la Torah. Ils étaient les adversaires théologique des Pharisiens et des Sadducéens en place.

Notons que ces Juifs de Qumran nommés Juifs Esséniens suiveurs de la Torah n'ont absolument rien avoir avec de nouvelles sectes anti-Torahique actuelles naissantes qui se servent du nom d'Essenien pour nommer leur communauté.

Attention aux falsificateurs ! On reconnaît de vrais serviteurs d'Elohim à leurs fruits qui sont les oeuvres de la Torah sans rien enlever aux Commandements d'Elohim ou sans rien y ajouter avec la Foi en notre Seigneur et notre Sauveur Yéhoshoua.



Yo'hanan-Jean l'immergeur et
la communauté Juive Essenienne

Beaucoup ont vu une corrélation étroite entre Yo'hanan-Jean l'immergeur et la communauté de Yahad à Qumran. Il y a en effet beaucoup d'éléments Bibliques qui tendent à faire penser que Yo'hanan-Jean faisait partie de leur communauté.

Nous savons que tout comme la communauté de Yahad s'était installée dans le désert, Yo'hanan-Jean fut élevé dans le desert.

Luc 1:67-80
Alors Zacharie son père fut rempli du Souffle Saint, et il prophétisa, en disant: Béni soit YHWH, l'Elohim d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté son peuple, Et de ce qu'il nous a suscité un puissant Sauveur, dans la maison de David son serviteur;
Comme il en avait parlé par la bouche de ses saints prophètes, depuis longtemps; De ce qu'il nous a sauvés de nos ennemis, et de la main de tous ceux qui nous haïssent, pour exercer sa miséricorde envers nos pères, et se souvenir de sa sainte alliance,
Savoir du serment qu'il avait fait à Abraham notre père,
de nous accorder que, étant délivrés de la main de nos ennemis, nous le servirions sans crainte, dans la sainteté et dans la justice, en sa présence, tous les jours de notre vie. Et toi, petit enfant, tu seras appelé le Prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant la face de YHWH, pour préparer ses voies, Afin de donner la connaissance du salut à son peuple, dans la rémission de leurs péchés, par les entrailles de la miséricorde de notre Elohim, par lesquelles le soleil levant nous a visités d'en haut; Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix. Et le petit enfant croissait et se fortifiait en esprit; et il demeura dans les déserts jusqu'au jour où il devait être manifesté à Israël.

Joseph Flavius nous dit que les Esséniens élevaient couramment les enfants d'autres personnes. (Josèphe; 2: 8: 3).

Et ce qui est intéressant de découvrir, c'est dans quelle région désertique Yo'hanan-Jean se trouvait lorsqu'il immergeait le peuple.

Yo'hanan-Jean 1:26-28
Yo'hanan-Jean leur répondit et dit: Pour moi, j'immerge d'eau mais il y a quelqu'un parmi vous, que vous ne connaissez point.
C'est celui qui vient après moi et qui est au-dessus de moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. Ces choses se passèrent à Béthabara, au-delà du Jourdain, où Yo'hanan-Jean immergeait.

Béthabara se situe juste à 8 miles (environ 13 km) du site de la Communauté Juive de Qumran. Les grottes où a été découverte la Bibliothèque Biblique ne sont qu'à 5 miles (environ 7 km) de Béthabara.

Autre point, les autres manuscrits trouvés à Qumran tout comme les Ecrits du Nouveau Testament désignent l'expression "dans le désert" comme un nom propre pour désigner un lieu bien précis.

Yo'hanan-Jean mangeait des sauterelles, viande kasher qui faisait partie d'un repas plus commun dans la communauté de Qumran que dans les autres communautés dû à leur localisation spécifique dans le désert. C'est pour cela que nous retrouvons dans le Manuscrit de Damas trouvé à Qumran, la bonne méthode pour tuer les sauterelles.

Matthieu 3:4 (Shem Tov)
Et voici, Yo'hanan avait un vêtement de poil de chameaux, et une ceinture de peau de cuir noire autour de la taille; et sa nourriture (était) des sauterelles et du miel des forêts.


Manuscrit de Damas
En ce qui concerne les différents types de sauterelles, celles-ci doivent être mis dans le feu ou dans l'eau alors qu'elles sont encore en vie; car c'est ce que demande leur nature.

Nous avons aussi dans les manuscrits Bibliques de Qumran une résurgence de la prophétie d'Esaie 40 :3, et nous lisons que Yo'hanan-Jean dit :

Jean 1:22-23
Ils lui dirent donc: Qui es-tu? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même?
Il dit: Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin de YHWH, comme a dit le prophète Ésaïe.

Et voici ce que nous lisons dans la règle de l'Assemblée trouvée à Qumran.

Règle de l'Assemblée 21:12
Lorsque ces hommes existent en Israël, ce sont la disposition selon lesquelles ils doivent être tenus à l'écart de tout confort avec des hommes pervers, et à la fin qu'ils puissent en effet « aller dans le désert pour préparer le chemin » c'est à dire , faire ce que l'Écriture enjoint quand il dit , "Une voix crie: Préparez dans le désert le chemin de YHWH; aplanissez dans la solitude une route pour notre Elohim!" [Ésaïe 40:3].

Et c'est ce que fit Zacharie, le père de Yo'hanan-Jean, il amena son fils dans le désert afin qu'il soit à l'écart des Pharisiens et des Sadducéens qui avaient les pouvoirs politiques à Jérusalem.

Et ensuite, vient le principe même de l'immersion pour le pardon des péchés que l'on sait être l'immersion de repentance annoncée par Yo'hanan-Jean. Nous savons que les différents rites d'immersion, étaient pratiqués par les Juifs de Qumran en dehors du Temple. Voici ce que nous lisons dans la règle de l'Assemblée.

Règle de l'Assemblée 4:5-12
Un tel homme (mauvais) ne peut pas être compté comme parmi ceux essentiellement irréprochables.
Il ne peut pas être lavé par de simples cérémonies d'expiation, ni purifié par les eaux de l'ablution, ni sanctifié par immersion (baptême) dans les lacs des rivières, ni purifié par un bain.
Impur il reste tant qu'il rejette le gouvernement d'Elohim et refuse la discipline de la communion avec Lui.
Car ce n'est que par l'intelligence spirituelle de la Vérité d'Elohim que les voies de l'homme peuvent être dirigées correctement.
C'est seulement ainsi que toutes ses iniquités peuvent être absoutes afin qu'il puisse contempler la vraie lumière de la vie.
Ce n'est que par le Saint-Esprit qu'il peut réaliser l'union avec la vérité d'Elohim et être purgé de toutes ses iniquité.
Seulement par un esprit de droiture et d'humilité son péché peut être expié. Seulement par la présentation de son âme à toutes les ordonnances d'Elohim sa chair peut être rendu propre.
Seulement ainsi peut-il vraiment être arrosé avec des eaux de l'ablution. Seulement ainsi peut-il vraiment être sanctifié par les eaux de la purification.


Notre Seigneur Yéhoshoua et
la Communauté Juive Essenienne


Parlons à présent de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua.
Bien que notre Seigneur Yéhoshoua-Yéshoua semble avoir grandi au milieu du peuple Juif sans distinction religieuse particulière, puisqu'allant dans des synagogues regroupant aussi des pharisiens et allant même manger chez des pharisiens.

Nous remarquons que Yéhoshoua se distingue bien sûr par Son Statut Divin dans tout Son Comportement mais nous remarquons aussi qu'Il aime employer des expressions qui sont spécifiques retrouvées dans les autres manuscrits Bibliques de Qumran comme par exemple "les fils de la lumière contre les fils des ténèbres", expression typique qui revient très souvent dans les autres Écritures Bibliques de Qumran.

Yéhoshoua cite aussi le Livre d'Hénok et des Jubilés, Livres que les Juifs de Qumran ont dans leur canon.

Comme nous l'avons vu plus haut, tout porte à croire que Yo'hanan-Jean faisait partie de la communauté de Qumran.
Peut-on penser que Zacharie son père l'ait confié à des croyants dont il aurait douter de la véracité doctrinale ? Bien sûr que non.

Quel calendrier suivait par conséquent Yo'hanan-Jean ?
Celui bien sûr que nous ont laissé les Juifs de Qumran, conforme avec la Torah.

De même, n'oubliez pas que Yo'hanan-Jean est cité comme un modèle parmi les prophètes par Yéhoshoua Lui-Même :

Matthieu 11:11
Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n`en a point paru de plus grand que Yo'hanan-Jean l'immergeur. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.

Nous remarquons aussi que notre Sauveur et Seigneur Yéhoshoua-Yéshoua dira à Nicodème un pharisien :

Yo'hanan-Jean 3:1-22
En vérité, en vérité je te dis, que nous disons ce que nous savons, et que nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; mais vous ne recevez point notre témoignage.

Nous remarquons ici que Yéhoshoua-Jésus ne parle pas ici à la première personne mais dit bien "nous" en distinguant bien ce "nous" du groupe de Nicodème, c'est à dire des pharisiens qu'Il désigne par "vous". Quel est donc ce "nous" dans lequel Yéhoshoua se met ? Visiblement, il s'agit de Juifs qui suivent la Torah de manière juste et droite par le Souffle Saint d'Elohim.

voici ce que dit Yéhoshoua à Nicodème :

Yo'hanan-Jean 3:1-21
Or il y avait un homme, d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, l'un des principaux Juifs.
Cet homme vint, de nuit, trouver Yéhoshoua et lui dit: Maître, nous savons que tu es un docteur venu de la part d'Elohim; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Elohim n'est avec lui.
Yéhoshoua lui répondit: En vérité, en vérité je te dis que si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume d'Elohim.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître, quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois?
Yéhoshoua répondit: En vérité, en vérité je te dis, que si un homme ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut entrer dans le royaume d'Elohim.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'esprit est esprit.
Ne t'étonne point de ce que je t'ai dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.
Le vent (ou souffle) souffle où il veut; et tu en entends le bruit; mais tu ne sais ni d'où il vient, ni où il va. Il en est de même de tout homme qui est né de l'esprit.
Nicodème lui dit: Comment ces choses se peuvent-elles faire?
Yéhoshoua lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses?

Nous pouvons comparer avec la Règle de l'Assemblée certains points communs avec le concept de nouvelle naissance décrit par Yéhoshoua, concept qui n'était pas étranger aux Juifs de Qumran.

Règle de l'Assemblée Chapitre 4
Toute personne qui refuse d'entrer dans la société ( idéale ) d'Elohim et persiste à marcher dans l'obstination de son cœur ne doit pas être admis à cette Assemblée de la vérité d'Elohim. Pour autant que son âme se soit révoltée à la discipline qu'implique la connaissance des justes jugements d'Elohim, il n'a montré aucune force réelle dans la modification de son mode de vie, et ne peut donc pas être compté avec les droits.
Les ressources mentales, physiques et matérielles d'un tel homme ne doivent pas être introduites dans le stock de la communauté, car un tel homme " laboure dans la boue de la méchanceté" et "il y a des taches sur son repentir".
Il n'est pas honnête dans la résolution de l'entêtement de sa passion. Sur des chemins de lumière qu'il voit, mais (il reste dans) les ténèbres.
Un tel homme ne peut pas être compté comme parmi ceux essentiellement irréprochables.

Il ne peut pas être lavé par de simples cérémonies d'expiation, ni purifié par les eaux de l'ablution, ni sanctifié par immersion (baptême) dans les lacs des rivières, ni purifié par un bain.

Impur il reste tant qu'il rejette le gouvernement d'Elohim et refuse la discipline de la communion avec Lui.
Car ce n'est que par l'intelligence Spirituelle de la Vérité d'Elohim que les voies de l'homme peuvent être dirigées correctement.

C'est seulement ainsi que toutes ses iniquités peuvent être absoutes afin qu'il puisse contempler la vraie lumière de la vie.
Ce n'est que par le Saint-Esprit qu'il peut réaliser l'union avec la vérité d'Elohim et être purgé de toutes ses iniquité.

Seulement par un esprit de droiture et d'humilité son péché peut être expié. Seulement par la présentation de son âme à toutes les ordonnances d'Elohim sa chair peut être rendu propre. Seulement ainsi peut-il vraiment être arrosé avec des eaux de l'ablution. Seulement ainsi peut-il vraiment être sanctifié par les eaux de la purification.
Et c'est seulement ainsi qu'il peut vraiment diriger ses pas et marcher irréprochablement à travers toutes les vicissitudes de son destin dans toute la voie d'Elohim de la manière dont Il l'a commandé, sans tourner ni à droite ni à gauche et sans outrepasser tout de la Parole d'Elohim. Alors, en effet , il va être acceptable devant Elohim comme une offrande d'expiation qui rencontre Son plaisir, puis va en effet être admis à l'Alliance de l'Assemblée pour toujours.

Un autre point ressort aussi qui est spécifique à la communauté de Qumran, c'est la question du célibat pour ne se consacrer qu'à Elohim. Notons que contrairement à ce qui peut être cru, le célibat n'était absolument pas une obligation dans cette communauté car des écrits prouvent que des règles étaient etablies pour les mariages, mais contrairement au pharisianisme, le mariage n'était absolument pas une obligation et le célibat de consécration était bien présent à Qumran.

On retrouve dans les paroles de Yéhoshoua, les eunuques qui sont choisis dès le ventre de leur mère ou ceux qui le sont par choix...

L'Apôtre Paul priviligiera le célibat dans certains cas pour ceux qui en sont capables afin d'être entierement au Seigneur mais jamais sans en faire une règle obligatoire, seulement pour ceux qui sont appelés à être ainsi. Donc nous ne sommes absolument pas dans un système monacal comme certains ont essayé de le faire croire.

Un élément très intéressant apparaît dans le Livre de la guerre des Juifs de Joseph Flavius dans sa description des Juifs de la Communauté de Qumran qu'il nomme Esséniens. Voici ce détail.

Guerre des Juifs Livre 2 Chapitre 8:4
...Quand des frères arrivent d'une localité dans une autre, la communauté met tous ses biens à leur disposition, comme s’ils leur appartenaient : ils fréquentent chez des gens qu'ils n'ont jamais vus comme chez d'intimes amis. Aussi, dans leurs voyages n'emportent-ils rien avec eux, si ce n'est des armes à cause des brigands. Dans chaque ville est délégué un commissaire spécialement chargé de ces hôtes de la communauté ; il leur fournit des vêtements et des vivres. Leur habillement et leur tenue ressemblent à ceux des enfants élevés sous la férule d'un maître. Ils ne changent ni de robe ni de souliers avant que les leurs ne soient complètement déchirés ou usés par le temps. Entre eux rien ne se vend ni ne s'achète : chacun donne à l'autre sur ses provisions le nécessaire et reçoit en retour ce dont il a besoin ; mais, même sans réciprocité, il leur est permis de se faire donner de quoi vivre par l'un quelconque de leurs frères.

Matthieu 10:9-14
Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie dans vos ceintures;
Ni sac pour le voyage, ni deux habits, ni souliers, ni bâton; car l'ouvrier est digne de sa nourriture.
Et dans quelque ville ou bourgade que vous entriez, informez-vous qui y est digne; et demeurez chez lui jusqu'à ce que vous partiez.
Et quand vous entrerez dans quelque maison, saluez-la.
Et si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne à vous.
Et partout où l'on ne vous recevra pas, et où l'on n'écoutera pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville, secouez la poussière de vos pieds.

Nous voyons aussi que les disciples de Yéhoshoua voyageaient armés d'épées.

Luc 22:34-38
Mais Yéhoshoua-Jésus lui dit: Pierre, je te le dis, le coq ne chantera point aujourd'hui, que tu n'aies nié trois fois de me connaître.
Puis il leur dit: Lorsque je vous ai envoyés sans bourse, sans sac, et sans souliers, avez-vous manqué de quelque chose?
Et ils répondirent: De rien. Mais maintenant, leur dit-il, que celui qui a une bourse, la prenne; et de même celui qui a un sac;
Et que celui qui n'a point d'épée, vende son manteau, et en achète une. Car je vous dis, qu'il faut encore que ce qui est écrit, soit accompli en moi: Il a été mis au rang des malfaiteurs. Et les choses qui me concernent vont arriver.
Et ils dirent: Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit: Cela suffit.


Nous savons aussi que les Juifs de Qumran suivaient le Livre Torahique des Jubilés où il est interdit de tuer le jour du Shabbat, et nous voyons une autre parole du Seigneur Yéhoshoua qui confirme le Livre des Jubilés :

Marc 3:4
Puis il leur dit : Est-il permis, le jour du shabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer ? Mais ils gardèrent le silence.

Il n'y a rien de tel de mentionner dans les 5 Livres Saints de la Torah que nous avons. La réponse se trouve encore dans le 6ème Livre Saint de la Torah nommé "Jubilés", car en effet l'interdiction de tuer le jour du Shabbat se trouve clairement mentionné dans ce Livre.

Yobelim-Jubilés 50:13-14
Et tout homme qui y fera un quelconque travail ou partira faire une course ou labourer [sa] ferme, que ce soit dans sa maison ou un autre endroit, et quiconque allume un feu ou monte sur une bête quelconque ou voyage par bateau sur la mer

et quiconque frappe ou tue n’importe quoi, ou abatte une bête ou un oiseau ou quiconque attrape un animal ou un oiseau ou un poisson ou quiconque humilie son âme ou fait la guerre durant les Shabbats ;

l’homme qui fera une de ces choses durant le Shabbat mourra, afin que les enfants d’Israël observent les Shabbats conformément aux ordres concernant les Shabbats de la terre comme il est écrit sur les tablettes qu’Il a mises dans mes mains afin que j’inscrive pour toi les lois des saisons et les saisons conformément à la partition de leurs dates. Ceci complète le compte de la partition des dates.

Il est interdit de tuer le jour du Shabbat, voilà pourquoi Yéhoshoua leur dira :
Est-il permis de tuer une personne ou de là sauver le jour du Shabbat?

quand des gens lui repprochèrent de faire du bien le jour du Shabbat, car en effet, il est interdit de tuer le jour du Shabbat, de faire du mal, mais il n'est nullement interdit de faire du bien, de sauver une personne.

Cette question est un reproche que leur fait Yéhoshoua, c'est une autre façon de dire, pourquoi donc me repprochez-vous de suivre pleinement la Torah en guérissant ce jour là, car il est absolument interdit de faire souffrir une personne ce jour-là, alors pourquoi laisserais-je souffrir une personne alors que J'ai le pouvoir de la guérir?


Nous avons aussi un autre point de convergence dans la prise du repas :

Manuscrit de la Discipline de Qumran 10:3
...tous doivent manger ensemble, prier ensemble et se concerter.

Actes 2:46
Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur

Manuscrit de la Discipline de Qumran 10:4-6
Partout où il y aura dix hommes qui sont formellement inscrits dans l'Assemblée, celui qui est un Sacrificateur ne doit pas s'en écarter.
Quand ils sont assis en sa présence, ils doivent prendre leurs places en fonction de leurs rangs respectifs et dans le même ordre qui est d'obtenu quand ils rencontrent le conseil commun.
Quand ils sont à table pour un repas ou pour se préparer à boire du vin, le Sacrificateur est le premier à mettre la main pour invoquer la bénédiction de la première partie du pain et du vin.

Nous savons que Yéhoshoua Est notre Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédec.

Marc 14:22
"Pendant qu'ils mangeaient, Yéhoshoua prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps.
Ayant aussi pris la coupe et rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous.
Et il leur dit: Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui est répandu pour plusieurs."

et après Sa Résurection, c'est toujours Yéhoshoua qui prend le pain en premier et le distribue à ses disciples.

Yo'hanan-Jean 21:12-13
"Yéhoshoua leur dit: Venez dîner. Et aucun des disciples n'osait lui demander: Qui es-tu? sachant que c'était le Seigneur.
Yéhoshoua donc s'approcha, et prit du pain, et leur en donna, ainsi que du poisson."


Yéhoshoua suivait le Calendrier
Torahique des Juifs Esseniens


Un point important que l'on sait d'après le décompte fait dans le Nouveau Testament, c'est que tous s'accordent sur le fait que le dernier repas que prit Yéhoshoua fut un Mardi soir.

Nous savons qu'il s'agit d'un Mardi Soir suivant le décompte des 3 jours et 3 nuits dans le tombeau avant Sa Résurection.

Et il est un fait que dans le Calendrier Torahique suivi par les Esséniens, le repas de Pâque tombe toujours un mardi soir.
Un hasard ? Absolument pas, évidemment.

Nous savons aussi que c'est dans le quartier Essénien situé à Jérusalem que se trouve la chambre haute qui selon la tradition aurait été la chambre haute de la dernière Pâque de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua.



Autre point qui a son importance et qui va confirmer ce que les archéologues ont découvert avec les manuscrits de Qumran, Yehoshoua ne prit pas la Pâque (sacrifice) le même jour que la Pâque des pharisiens et des sadducéens.

En effet, les textes des Evangiles de Matthieu, Marc et Luc sont très clairs, Yehoshoua prit bien le repas de Pâque, la Pâque étant le sacrifice d'un mouton, ou d'un bouc, ou d'un veau âgé d'un an.

Matthieu 26:17-18
Le premier jour des pains sans levain, les disciples s'adressèrent à Yéhoshoua, pour lui dire : Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque ?
Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz : Le maître dit : Mon temps est proche ; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples.


Marc 14:12
Le premier jour des pains sans levain, où L'ON IMMOLAIT LA PÂQUE, les disciples de Yéhoshoua lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque?

Luc 22:7
Le jour des pains sans levain, où l'on devait immoler la Pâque, arriva, et Yéhoshoua envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

Luc 22:15
Il leur dit : J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir

Nous voyons donc très clairement que Yéhoshoua mangea la Pâque au temps fixé par Elohim, le Mardi soir 14 Aviv.


Mais dans l'Evangile de Yo'hanan-Jean, nous lisons ceci :

Yo'hanan-Jean 18:28
Ils menèrent ensuite Yéhoshoua de chez Caïphe au prétoire; c'était le matin, et ils n'entrèrent point dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.


Ici nous voyons que les pharisiens et les sadducéens ne prirent pas la Pâque le même jour que Yéhoshoua et Ses disciples.

Il y a un décalage flagrant, tout simplement car comme nous l'apprenons dans les manuscrits Bibliques de Qumran un combat faisait rage dans la Communauté Juive entre les suiveurs du Calendrier lunaire babylonien des Pharisiens et des Sadducéens et les suiveurs du Calendrier solaire Torahique de 360+4 jours décrit dans la Genèse, Hénok, les Jubilés, Daniel et l'Apocalypse que suivaient les Juifs de Qumran dit Esséniens.

De plus, il n'y a en effet que dans l'Evangile de Yo'hanan-Jean où nous avons l'expression "Fête des Juifs", alors que les Fêtes dans la Torah sont décrites comme les Fêtes de YHWH.

Yo'hanan-Jean 5:1
Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Yéhoshoua monta à Jérusalem.

Yo'hanan-Jean 6:4
Or, la Pâque était proche, la fête des Juifs.

Yo'hanan-Jean 2:13
La Pâque des Juifs était proche, et Yéhoshoua monta à Jérusalem.

Yo'hanan-Jean 7:2
Or, la fête des Juifs, la fête des Huttes, était proche.

Yo'hanan-Jean 11:55
La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier.

la question est pourquoi Yo'hanan-Jean ne cesse de citer ces fêtes commes des fêtes Juives?

Je n'affirme pas ici mais la possibilité est que Yo'hanan utiliserait l'expression "fêtes des Juifs" pour les distinguer des fêtes de YHWH qui n'avaient pas lieu au même moment selon le calendrier tel qu'Elohim le

Yéhoshoua ne monta pas publiquement à leur date de Souccoth mais en cachette puis Il dit au peuple présent au milieu de la fête, ceci :

Yo'hanan-Jean 7:19
" Moïse ne vous a-t-il pas donné la Torah? et aucun de vous n'observe la Torah..."

pourquoi Yéhoshoua-Jésus leur dit-Il cela puisqu'ils célèbrent une fête ordonnée par Elohim?

Probablement aussi parce qu'ils ne suivaient pas le calendrier selon les dates données par Elohim, en effet tout le peuple ici ne suivait pas la Torah de Moïse décalant le jour de la fête.

Nous avons aussi ces paroles de notre Seigneur Yéhoshoua :

Voici ce qui ressort de nos faibles traductions quand Yéhoshoua nous dit ceci :

Jean 11:9-10
Jésus répondit: N'y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu'il voit la lumière de ce monde. Mais s'il marche pendant la nuit, il bronche, parce qu'il n'a point de lumière.

tout d'abord, toute personne sait bien qu'une journée ne contient pas 12 heures mécaniques excepté les quelques jours avant le jour J où le soleil entre par la Grande Porte décrite dans le Livre d'Hénok et nommé communément "équinoxe" de nos jours.

Ceci dit, nous savons aussi qu'une heure solaire n'est pas égale à une heure mécanique, en effet, une heure solaire ne contient pas forcément 60 minutes, elles varient dans la journée et sont, soit plus courtes ou plus longues.

Mais en réalité dans ce texte, il est aussi possible que Yéhoshoua-Jésus ne nous parle pas d'heures mais de mois.

Prenons donc ce verset dans le texte Grec Reçu du texte de Yo'hanan-Jean

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.

le mot souligné ωραι traduit par "heure" signifie plutôt un moment précis fixée par une loi naturelle et le retour à une année nouvelle en rapport avec les saisons de l'année, printemps, été, automne, hiver.

Vouc pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=5610

Continuons notre lecture

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει.
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.

le mot souligné φως traduit par "lumière" signifie aussi "étoile" ou "feu" et l'on sait que le soleil est une étoile en feu.

Vous pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=5457

Continuons notre lecture

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.

le mot souligné κοσμου traduit par "monde" est en réalite le mot "cosmos" et nous savons ce que le cosmos évoque pour tous, il fait aussi spécifiquement référence au cercle de la terre et à l'arrangement des étoiles.

Vous pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=2889

sachant tout cela, voici ce texte relu sous un jour nouveau :

Yo'hanan-Jean 11:9-10
Yéhoshoua répondit : Cela ne fait-il pas douze mois ωραι ce jour? Si quelqu'un marche par ce jour (jour J de l'entrée du soleil par la Grande Porte nommé équinoxe) il ne trébuchera pas car cette lumière φως (cette étoile ou ce feu), ce cosmos κοσμου (cercle de la terre, arrangement des étoiles) (est) envoyé pour briller aux yeux des hommes. Mais si quelqu'un marche par cette nuit νυκτι (possible référence aux suivis des mois lunaires) (il) trébuchera car cette lumière φως (cette étoile ou feu) n'est pas avec elle.

Ici Yéhoshoua parle visiblement un dernier jour de l'année.

Yéhoshoua-Jésus se compare à cette lumière qui brille pour éclairer les hommes, Yéhoshoua décrit ici le Calendrier d'Elohim transmis par Hénok mais aussi par la Torah de Moïse, Il décrit le jour J de l'entrée du soleil par la grande porte-équinoxe, jour décrit dans le Livre d'Hénok, pour que les hommes ne trébuchent pas sur le bon calendrier à suivre et Yéhoshoua se met Lui-Même en parallèle disant qu'Il est comme ce soleil, cette lumière qui est là pour guider les hommes dans le bon chemin à suivre et Il dit bien que celui qui marche par la nuit trébuche, référence possible aussi aux suivis des mois lunaires qui faussent le bon Calendrier à suivre qu'Il image par les ténèbres spirituelles qui faussent la Voie Juste et bonne à suivre en La Personne de Yéhoshoua.


Tout ceci dit, cela range t-il juste Yéhoshoua comme un simple Essenien ou membre d'une simple communauté Juive ? Bien sûr que non car Il Est beaucoup plus, Il Est le Machia'h Promis, le Fils Unique d'Elohim Engendré, notre Sauveur et Seigneur.

Mais tous ces éléments démontrent que les propos de Yéhoshoua sont dans l'ensemble en harmonie avec la vision de la communauté Juive de Qumran, même communauté où Yo'hanan-Jean fut élevé.

De plus, cette communauté attendait le Messie et annoncait sa Venue comme étant Elohim venu en chair, ayant le titre de Fils d'Elohim et celui du type de Melchisédek tout comme Yéhoshoua sera plus tard décrit aussi dans la lettre aux Hébreux.

Notons aussi que ceux nommés Esséniens ou Yahad ne peuvent pas être réduits à une simple étiquette, ils étaient avant tout des Juifs qui suivaient la Torah et qui croyaient que seule une personne née d'eau et d'Esprit Saint était transformée et ainsi pouvait marcher en conformité avec la Torah d'Elohim, tout cela en attendant la Venue du Machia'h Sauveur nommé Fils d'Elohim.

Et leur espérance Est Arrivé avec la Venue de Yéhoshoua, nous verrons ensuite les descendants naturels de la communauté de Yahad qui se nommeront Nazaréens-Netsarim car suiveurs du Rejeton de la souche de Yessé Yéhoshoua et suiveurs aussi de la Torah, des croyants à ne surtout pas confondre avec ceux nommés Ebionites.

Voir le Calendrier
http://calendrierdeyhwh.blogspot.com/ncr

_________________
Apocalypse 14:12
"C'est ici la patience des saints, ce sont ici ceux qui gardent
Les Commandements d'Elohim, et La Foi de Yéhoshoua-Jésus."



Mon pseudo Ruth pour ceux qui veulent me nommer

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Hermaphrodite le Mar 21 Nov - 18:45

J'en rajoute une autre couche au sujet de la différence entre la Septante et le texte Massorétique... pour ceux que ce type d'érudition intéresse...

Ruth Israélite Nazaréenne a écrit:
Ruth Administratrice a écrit:
Meilleure traduction de la Bible
ou meilleur Texte Source ?

Anniversaire historique Septan10

La question m'a été plusieurs fois posée :
" Quelle traduction me conseillez-vous ? "
" Ou quelle est la meilleure ? "

Quand d'autres ont des certitudes quand à telle traduction étant la meilleure de toutes.

Je sais bien que les gens aiment les choses simples y compris les croyants mais concernant ce sujet, permettez-moi de vous dire que cela ne l'est pas, donc je vais ici essayé de vous expliquer en profondeur pourquoi cela n'est pas simple comme de dire "voilà la traduction la meilleure."

Tout d'abord, il faut tout de même revenir à comprendre de quoi il retourne lorsque l'on parle des textes Bibliques qui justement ont servis de base pour les différentes traductions que vous utilisez.

Tout d'abord, il est nécessaire de faire une distinction entre les textes Bibliques qui forment ce qui est communément nommé Ancien Testament qui n'a en réalité rien d'ancien, qui regroupe donc la Torah Écrite d'Elohim qui comprend la Genèse,  Exode, Lévitique,  Nombres, Deutéronome avec les Livres des Jubilés et du Temple pour les canons plus larges comme retrouvé à Qumran. Puis nous avons tous les Livres des Prophètes dont les Psaumes et Proverbes puis les Chroniques de l'histoire d'Israël.

Nous parlerons un peu plus tard des Écrits regroupant les textes du Nouveau Testament comprenant les Evangiles et les Actes et Lettres des Apôtres car le temps de rédaction de ces textes est différent.

Parlons tout d'abord des textes de la Torah Écrite d'Elohim et des Prophètes.

Il nous faut savoir une chose, l'Hebreu a évolué au fil des siècles, nous avons l'Hébreu le plus ancien en style hyeroglyphique avec des dessins comme les Egyptiens puis les lettres ont évolué vers le proto Hébreu qui n'est pas l'Hebreu tel que nous le connaissons dans la Bible Hébraïque aujourd'hui.

Donc savoir que la Torah était rédigée en proto Hébreu un Hebreu plus ancien que l'Hebreu dit Massorétique des Bibles Hébraïques aujourd'hui.

Pour preuve ce fragment d'un rouleau du Livre de la Torah Écrite du Lévitique retrouvé à Qumran en ancien Hébreu.

Anniversaire historique Unname10

Voir ce schéma pour bien comprendre l'évolution de la langue Hébraïque au cours des siècles

Anniversaire historique Hebrew11

Déjà, ce point est important, ensuite savoir que ces textes ont été copié et recopié par le peuple d'Israël dont le peuple Juif au cours des siècles afin qu'il soit transmis en sachant bien que l'Hebreu a évolué au cours des siècles, il s'agit d'une forme de traduction qu'ont opéré les scribes au cours des siècles pour passer d'un Hébreu plus ancien à un Hébreu de leur temps.

Donc avoir bien conscience que même lorsque ces textes ont été copié en Hébreu ils ont été en quelque sorte traduit d'un Hébreu à l'autre.

Vous allez comprendre pourquoi je vous explique ce point important.

Sachant tout cela, à présent parlons du texte Hébreu connu aujourd'hui dans la Bible Hébraïque qui est le texte de base servant aux différentes traductions que vous connaissez,  pour en citer quelques unes parmi les plus connues, Segond, Darby, Oservald, Martin, King James, Chouraqui, Stern, Zadok Kan, Jérusalem...

Le texte Hébreu de la Torah et des Prophètes traduit par tous ces traducteurs est le texte Hébreu dit Massorétique qui constitue la Bible Hébraïque connue de nos jours.

Parlons donc de ce texte Hébreu et du pourquoi il se nomme particulièrement Massorétique.

Les Massoretes étaient des Juifs issus du mouvement pharisien qui ont vécu au Moyen-Age.

Les versions massorétiques sont venus longtemps après Yéhoshoua Machia'h, d’autres datant même de 1080 après Yéhoshoua.

En réalité, beaucoup d'autres copies de la Torah ont été réalisé bien avant les Massoretes et une trace de copie différente nous est resté avec les textes de la Torah et des Prophètes nommés Septante.

La Septante est le nom donné à la première traduction grecque de La Torah et des Prophètes qui n'est donc pas une traduction du texte Hébreu Massorétique traduits par Second, Ostervald, Martin, Chouraqui, Stern, Martin, Darby, Jérusalem ... mais est issu d'un autre texte Hébreu plus ancien donc on ne parle pas concernant la Septante d'une traduction mais d'un autre texte source.

A partir d'ici, je veux préciser que ce qui est en entre crochets comme ceci : <<...>> provient de textes explicatifs que j'ai trouvé sur internet, j'y ai juste modifié certaines expressions.

Ce qui n'est pas entre crochets est uniquement de moi ou alors sont des références Bibliques citées dans les textes explicatifs trouvés sur internet mis entre crochets.

<< Le terme est dérivé du latin septuaginta (« soixante-dix », d'où l'abréviation courante LXX) et évoque les soixante-dix ou soixante douze traducteurs qui auraient été désignés par un Souverain Sacrificateur Lévite pour produire une version grecque de la Bible hébraïque sur ordre de l'empereur helléniste Ptolémée II.

Les traducteurs Juifs, réunis sur une île, auraient achevé le travail en soixante-douze jours. De plus, ils auraient travaillé séparément, élaborant ainsi soixante-douze traductions.

La traduction fut recommencée au IIIe siècle av. Yéhoshoua et achevée au IIe siècle apr. Yéhoshoua

Il existe plus de 500 ans d’intervalle entre le texte de la septante et les textes massorétiques.

La septante date de plusieurs siècles avant Yéhoshoua Machia'h tandis que les textes massorétiques sont venus bien après Yéhoshoua Machia'h.

Les textes hébreux sur lesquels se basent la Septante sont plus vieux que les textes massorétiques.

Les traducteurs de la septante étaient tous Juifs et avaient travaillé sous la supervision d’un Souverain Sacrificateur qui avait approuvé le résultat de leur travail plusieurs siècles avant la venue de Yéhoshoua sur la terre tandis qu’à l’époque où les massorètes se mirent à l’œuvre, il n’y avait plus le Temple, ni Souverain Sacrificateur et les rabbins qui compilèrent ces textes étaient tous des fervents opposant à la Messianité de Yéhoshoua de Nazareth.

Il faut savoir que la Septante pendant très longtemps était citée comme une référence dans le monde Juif comme étant une très bonne traduction Grecque du texte d'origine en Hébreu.

Les défenseurs des textes massorétiques affirment qu’ils remontent à l’époque d’Esdras et leur première compilation serait l’œuvre du rabbin Akiba ben Joseph celui-là même qui avait faussement proclamé comme Messie Simon Bar-Kokhba, chef de la révolte juive contre les romains entre 132 et 135 ap. Yéhoshoua.  

C’est encore ce même rabbin qui n'aimait pas la Septante car elle ressortait dans plusieurs de ses passages la véracité des revendications Messianiques de Yéhoshoua, il aurait donc commandé à son disciple Aquila de Pont une version grecque très littérale de la Torah et des Prophètes qui supplantera la Septante auprès des Juifs de son époque. >>

Tout ceci est précisé pour une bonne raison, c'est que nous constatons que des Prophéties Messianiques sont absentes du texte Hébreu Massorétique qui constitue le texte traduit que vous avez dans vos Bibles connues mais ces Prophéties sont bien présentes dans le texte de la Septante que les Apôtres mentionnent dans leurs lettres et Yéhoshoua Lui-Même lisant le rouleau d'Esaïe dans Luc va confirmer la Septante au détriment du texte Massorétique.

Il semble que ce groupe religieux Juif Massorète ait enlevé certains versets. Donc des versets manquent à vos Bibles, vous comprendrez donc mieux pourquoi il ne s'agit pas simplement de rechercher une meilleure traduction mais surtout de rechercher le bon texte source qui a été traduit.


<< Notons aussi que le texte massorétique comporte des différences, dont certaines significatives, avec d'autres versions ou traductions anciennes de la Bible, comme aussi la Bible Samaritaine, la Septante comme déjà mentionnée et avec les Manuscrits Bibliques de Qumrân, textes qui possèdent des similitudes entre eux à des endroits où ils divergent du texte massorétique. >>

<< Cela a conduit les milieux académiques à considérer le texte massorétique comme une variante parmi d'autres, imposée comme norme après la destruction du Second Temple de Jérusalem. >>

Les Paroles de Yéhoshoua et des Apôtres sont en accord avec La Septante, en voici quelques exemples.

Lorsque Yéhoshoua fait la lecture de d'Esaïe 61:1 à la synagogue dans l'Evangile de Luc :

Luc 4:16-19
Et Yéhoshoua vint à Nazareth, où il avait été élevé, et il entra, selon sa coutume, le jour du shabbat, dans la synagogue, et il se leva pour lire.
Et on lui présenta le livre du prophète Yishayahou, et ayant déroulé le livre, il trouva l'endroit où il était écrit: L'Esprit du Seigneur est sur moi, c'est pourquoi il m'a oint pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé; Pour publier la liberté aux captifs, et le recouvrement de la vue aux aveugles; pour renvoyer libres ceux qui sont dans l'oppression, et pour publier l'année favorable de YHWH.


Notez bien que Yéhoshoua lit :
et le recouvrement de la vue aux aveugles

Le texte Massorétique omet cette phrase

Esaïe 61:1-2 (Massorétique)
L'esprit du Seigneur, de l'Eternel, repose sur moi, puisque l'Eternel m'a conféré la mission de porter un heureux message aux humbles; il m'a délégué pour guérir les cœurs brisés, pour annoncer la liberté aux captifs et la délivrance à ceux qui sont dans les chaînes; pour proclamer une année de grâce de la part de YHWH, un jour de revanche de la part de notre Dieu, pour consoler tous les affligés


Tandis que le texte de La Septante vieille d'au moins 300 ans avant Yéhoshoua-Yéshoua contrairement au texte Massorétique, cite cette phrase :

Esaïe 61:1-2 (Septante)
L'Esprit du Seigneur est sur moi, c'est pourquoi il m'a oint; Il m'a envoyé prêcher la Bonne Nouvelle aux pauvres; pour guérir ceux qui ont le cœur brisé; Pour publier la liberté aux captifs, et le recouvrement de la vue aux aveugles; pour proclamer l'année de grâce de YHWH, et le jour de la rétribution, pour consoler tous les affligés


Alors l'évidence est ici frappante, le texte d'Esaie que Yéhoshoua est en train de lire à la synagogue est beaucoup plus proche du texte traduit de La Septante que du texte Massorétique.



L'auteur de la lettre aux Hébreux cite clairement une prophétie absente du texte Massorétique qui est celle-ci:

Hébreux 1:5-6
Auquel des anges, en effet, Elohim a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils. Et de nouveau, lorsqu'il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : Et se prosternent à lui tous les anges d'Elohim.



Cette prophétie Messianique est absente du texte Massorétique ci-dessous:

Torah-Deutéronome 32:43 (Massorétique)
Nations, félicitez son peuple, car Elohim venge le sang de ses serviteurs; ilexerce sa vindicte sur ses ennemis, réhabilite et sa Terre et son Peuple!


Tandis que voici que nous pouvons lire que cette prophétie Messianique citée dans Hébreux est bien présente dans le texte de la Septante vieille d'au moins 300 ans avant Yéhoshoua-Yéshoua :

Torah-Deutéronome 32:43 (Septante)
Réjouis-toi, ô cieux, avec lui, et se prosternent à lui tous les fils d'Elohim !, réjouissez-vous, Gentils, avec son peuple, et que tout les fils d'Elohim se renforcent en lui, car il vengera le sang de ses fils, et il se venge, il rendra la pareille à ses adversaires, il paiera de retour ceux qui le haïssent et YHWH (Kurios) purifiera la terre de son peuple.



Nous avons aussi :

Hébreu 10:5
C'est pourquoi, Machia'h entrant dans le monde, dit: Tu n'as point voulu de sacrifice ni d'offrande, mais tu m'as formé un corps.



Phrase complètement transformée dans le texte Massorétique

Psaume 40:7 (Massorétique)
Tu ne souhaites ni sacrifice ni oblation, tu m’as perforé des oreilles [pour entendre] tu n’exiges ni holocaustes ni expiatoires.


Par contre, nous avons cette phrase Messianique dans la Septante telle qu'anoncée dans la lettre aux Hébreux :

Psaume 39:7 (Septante)
Sacrifice et offrandes tu n'as pas voulu, mais un corps tu m'as préparé: ensemble holocauste et sacrifice pour le péché, tu n'as pas besoin.



Les manuscrits Bibliques de la mer morte retrouvés à Qumran confirment la Septante, voici quelques exemples

<< Le Psaume 145 : 13 manque dans son entièreté dans les textes massorétiques. Il devrait y avoir 22 versets qui s’alignent selon les 22 lettres de l’alphabet hébreu, mais la lettre Nun et le verset correspondant manquent dans les textes massorétiques.

La Septante et les manuscrits de la mer morte 11Q PS (a) contiennent ce 13ème verset du Psaumes 145.

En Isaïe 53, les textes massorétiques manquent le mot « lumière » au verset 11.

Après le mot « verra », il doit y avoir un autre mot qualifiant ce que le serviteur souffrant verra.

Ce mot (lumière) se retrouve par contre dans la Septante et dans les manuscrits de la mer morte.

Ainsi nous voyons le Messie mourir puis revoir la lumière et prolonger ses jours. C’est une référence claire à la résurrection.

La version massorétique d’Isaïe 53 a 10 différences orthographiques, 4 changements stylistiques et 3 lettres absentes pour "lumière" au verset 11, donc un total de 17 différences entre les textes massorétiques et les manuscrits de la mer morte 1 Qlsb.

En Deutéronome 32 : 8, les textes massorétiques ont “fils d’Israël” alors que la Septante et les manuscrits de la mer morte ont “anges d'Elohim”.

Le terme “fils d’Israël” n’a pas sa place puisque quand Elohim divisa les nations en Genèse 10 : 25, Israël n’existait pas et Yaakov n’était pas encore né.

Mais, nous savons qu'Elohim assigna des anges à chaque nation (Daniel 12 : 1; 10 : 20) et que ceux-ci existaient à l’époque de la séparation des nations.

Torah-Deutéronome 32:8 (Massorétique)
Quand le Souverain donna leurs lots aux nations, quand il sépara les enfants d'Adam, il fixa les limites des peuples d'après le nombre des fils d'Israël.


Torah-Deutéronome 32:8 (Septante)
Quand le Très Haut divisa les nations, quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples d'après le nombre des anges d'Elohim.



Les versets 6 et 7 de Jérémie 10 ont été ajoutés par les massorètes.

Dans la septante et dans les manuscrits de la mer morte ces versets ne sont pas trouvés dans Jérémie 10.

Dans le Psaumes 40 : 6, que nous avons vu au dessus  “tu m’a formé un corps”, tel que fidèlement cité en Hébreux 10 : 5 est également rendu par les manuscrits de Qumran.

Les textes massorétiques n’ont pas la version complète du chant de Deutéronome 32 : 43, alors que la Septante et les manuscrits de Qumran l’ont comme dans la Peshitta et qui est citée dans Hébreux 1 : 6 à partir de la Septante : "et à Lui se prosternent tous les anges d'Elohim" >>


Certains versets sont plus cohérents dans la compréhension du texte


Comme lorsque Séphora circoncit son fils alors que le messager de YHWH vient pour tuer Moshéh.

Torah-Exode 4:24-26 (Massorétique)
Pendant ce voyage, il s'arrêta dans une hôtellerie; YHWH l'aborda et voulut le faire mourir. Séphora saisit un caillou, retrancha l'excroissance de son fils et la jeta à ses pieds en disant: "Est-ce donc par le sang que tu es uni à moi?" Le Seigneur le laissa en repos. Elle dit alors: "Oui, tu m'es uni par le sang, grâce à la circoncision!"


ici ce passage de la Torah laisse perplexe devant les mots de Séphora que l'on ne comprend pas trop.

Tandis que dans le texte de la Septante, cela devient beaucoup plus clair, tout d'abord il s'agit du Mala'k-Ange de YHWH qui essaye de tuer Moshéh et c'est ensuite Moshéh qui parle:

Torah-Exode 4:24-26 (Septante)
Or, pendant le voyage, à la halte, l'ange de YHWH rencontra Moshéh, et il cherchait à le tuer. Aussitôt Séphora, ayant pris un caillou, circoncit son fils, et Moshéh tomba aux pieds du Messager, disant : Il vient de couler, le sang de la circoncision de mon fils. Et le Messager le laissa libre parce qu'il avait dit : il vient de couler, le sang de la circoncision de mon fils.


ect, ect...

La bonne question que vous devez vous poser n'est pas quelle est la meilleure traduction mais quel est le bon texte Hébreu source de la Torah et des Prophètes, après cela nous pouvons toujours rechercher si telle ou telle traduction est meilleure qu'une autre.

Et sur ce point, sachons bien que parfois un traducteur traduira mieux un verset qu'un autre traducteur tandis qu'un autre verset sera mieux traduit par un autre traducteur, ect... sachant que le traducteur est toujours obligé d'y mettre parfois sa propre compréhension pour traduire un verset.

Je m'explique, parfois il est impossible de traduire du mot à mot littéral que cela soit en Hébreu ou en Grec car cela donne des phrases décousues en Français ou en Anglais ou autre langue,  donc le traducteur sera obligé de rajouter des mots pour former une phrase correcte mais c'est parfois là qu'il peut se trouver des traductions biaisées selon la compréhension du traducteur, donc si vous avez un doute sur la traduction d'un verset, inutile de faire des comparaisons entre des traductions différentes, cela ne sera jamais une preuve, il vous faut aller chercher vous même dans le texte Hébreu ou Grec et voir par vous-mêmes à l'aide de différents traducteurs pour voir la traduction qui se rapproche le plus près du verset en question.

Il n'y a pas de traduction parfaite, il y en a juste des moins pires que d'autres.

Et concernant ceux qui auraient tendance à croire que des traductions telles celles de Chouraqui ou de David Stern qui ont simplement remis dans leur consonnance Hébraïque certains mots, seraient donc pour cela plus fiable que les autres, je leur dis simplement que cela revient juste à se fier à un simple habillage qui n'est en rien le signe d'une meilleure traduction du texte source tout en sachant bien que le texte source qu'ils traduisent n'est pas le meilleur.

Parlons à présent du texte nommé Nouveau Testament  comprenant les textes des Evangiles, les Actes des Apôtres et leurs lettres que l'on nomme Brit Chadasha Nouvelle Alliance ou Zeved Tov Beau Cadeau ou Bessora le Message, que j'ai gardé pour la fin de cette étude, pourquoi ?

Tout simplement car ces textes n'ont pas été rédigés à la même époque donc n'ont pas la même histoire.

Il est aussi bon de rappeler des faits qui je le sais ne sont pas toujours faciles à comprendre pour des croyants qui pensent que les choses concernant la transmission des Écritures sont simples alors que cela n'est pas vraiment le cas.

Savoir que plusieurs copies du texte Grec qui composent ces Ecrits existent avec des variantes les unes entre les autres.

Donc là aussi il ne s'agit pas juste de considérer quelle traduction serait la meilleure mais bien de savoir quel texte source est le meilleur.

Nous avons le texte Grec Receptus dit texte Grec Reçu reconnu comme étant celui transmis le plus fiable par plusieurs croyants et je suis de ceux-là, puis nous avons d'autres variantes comme le texte bysantin, sinaiticus et le texte vaticanus...

Voici les différents manuscrits connus :

<< Papyrus 66, Papyrus 75, Codex Sinaiticus, {Codex Alexandrinus}, Codex Vaticanus, {Codex Ephraemi Rescriptus}, Regius, Petropolitanus Purpureus, Codex Borgianus, Codex Washingtonianus, Codex Monacensis, Codex Macedoniensis, Sangallensis, Codex Koridethi, Athous Lavrensis, Onciale 0141, 0211, 22, 33, 124, 157, 209, 565, 788, 828, 1230, 1241, 1242, 1253, 1333, 1424, 2193, 2768, Codex Bezae, Codex Basilensis, {Codex Boreelianus}, Codex Seidelianus I, Codex Seidelianus II, Codex Cyprius, Codex Campianus, Codex Nanianus, Codex Tischendorfianus IV, Codex Petropolitanus, Codex Athos Dionysius, 28, 700, 892, 1009, 1010, 1071, 1079, 1195, 1216, 1344, 1365, 1546, 1646, 2148, 2174, et des manuscrits du texte byzantin. >>

Parmi tous ces textes des variantes existent, notamment entre le texte Receptus dit texte Grec Reçu et le texte bysantin et le texte vaticanus et sinaiticus.

Certains n'acceptent que le texte Grec Reçu et il est vrai qu'il s'agit d'un texte complet et qui par beaucoup de versets prouve Sa Fiabilité au regard de la Torah comparé avec les autres textes Grecs.

Nous avons pour appuyer cette vérité le verset 14 du chapitre 22 de l'Apocalypse ou nous avons ceci dans le texte Grec Reçu :

Heureux ceux qui observent ses commandements, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville!

Tandis que dans les autres textes bysantins, vaticanus et sinaiticus :

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville!

Bien comprendre qu'il ne s'agit pas ici d'une traduction différente mais du texte source Grec qui est différent d'où ce verset qui ne dit pas la même chose.

Et il y a d'autres différences entre ces textes...

Savoir donc que certaines traductions du Nouveau Testament ne se basent pas sur les mêmes textes Grecs d'où de telles différences, les traductions se basant uniquement sur le texte Grec Reçu sont notamment Ostervald, Martin, King James.

Les autres traductions telles Second, Darby, Jérusalem, Chouraqui,  Stern... ont traduit le texte majoritaire dit bysantin incluant pour certaines révisions des notes issues des textes vaticanus et sinaiticus.

Avoir bien conscience que ces copies en Grecs avec leurs variantes ne sont que des copies de textes plus anciens rédigés en Hébreu pour les textes des Evangiles, le Livre des Actes, la lettre aux Hébreux et aussi possiblement d'autres lettres qui ont pû varier entre le Grec l'Hebreu et d'autres langues.

Grâce à Elohim, l'un des textes des Evangiles a été retrouvé en Hébreu et ne provient pas d'un texte Grec, on le nomme Evangile de Matthieu du Shem Tov.

Texte que j'ai en partie traduit avec l'aide d'Elohim et que je continue à traduire petit à petit, voir ci-dessous :

http://livredemattityahoutemoignagedeyeshoua.blogspot.com/ncr

Des différences intéressantes avec toutes les copies Grecques du texte de Matthieu que nous avons sont présentes dans ce texte proche du texte source Hébreu du texte de Matthieu original.

Il faut aussi savoir que dans le texte Hébreu ou dans le texte Grec des Écritures, la ponctuation est absente, de fait cela aussi peut parfois entraîner des traductions biaisées suivant l'endroit où l'on place la virgule.

Donc pour conclure, j'espère que vous comprendrez pourquoi je ne suis pas vraiment enthousiaste à encourager telle ou telle traduction mais que j'encourage plutôt à regarder quel texte source a vraiment été traduit.

De fait, je privilégie donc concernant la Torah Écrite d'Elohim et les Prophètes, "la Septante" traduite en Français par Pierre Guiguet en regardant bien sûr parfois le texte Grec pour vérifier la traduction, je me sert aussi d'une version de la Septante un peu plus ancienne contenant des variantes traduite en Anglais, on peut bien sûr parfois comparer avec le texte Hébreu Massorétique en complément.

Voici ce site pour lire la Bible Septante
http://sefarimtenakseptante.blogspot.com/ncr

Et concernant le Nouveau Testament, je privilégie la traduction Ostervald 1996 car Ostervald se base uniquement sur le texte Grec Reçu et non sur les autres textes Grecs, bien que dans certains cas nous puissions aussi considérer ces variantes des autres copies Grecques citées au dessus comme intéressantes à connaître.

Pourquoi Ostervald 1996 ? Car il s'agit d'une révision d'Ostervald qui souffrait parfois de certains versets mals traduits.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Taranis le Mer 11 Avr - 11:17

Plus petit anniversaire mais je sais pas si vous avez capté, il y a un sacré foin prévu pour mai avec les grèves du 1er mai, l'appel du 5 mai du CNTF etc...

Mai 68 -> Mai 2018 ... Voilà 50 ans avait lieu un fort mouvement anti-autoritaire de la part du peuple Français...

Je sais pas ce que vous en pensez mais moi j'ai grave l'impression que ça va swinger sévère bounce Mad Evil or Very Mad Twisted Evil bounce
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Lilbudha le Mer 11 Avr - 11:32

J'ai de l'espoir en tout cas mon Nurash, vu ce qu'il se passe en ce moment, il faut que tous les mouvements sociaux comprennent qu'ils ont un ennemi commun.

Lordon, que j'aime bien disait ceci dans un billet récent : "La fragmentation des dates, des cortèges et des revendications sectorielles est un fléau. Si ces luttes n’aperçoivent pas qu’elles se fondent toutes dans une cause commune, et que leur réel objectif c’est cette cause commune, elles seront toutes défaites. Or c’est l’évidence : si la chose est plus abstraite qu’une grille ou un statut, c’est quand même bien d’une unique matrice que vient le poison qui dévaste tous les secteurs du travail. Appelons-la néolibéralisme pour faire simple." "

_________________
Y'a plus qu'à
Lilbudha
Lilbudha
Admin

Messages : 1004
Points : 1028
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Anniversaire historique Empty Re: Anniversaire historique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum