Gnosis (Boris Mouravieff)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Mar 9 Aoû - 1:08

Je n'ai pas fini, loin s'en faut, d'épuiser toutes les richesses de ces textes,
vous direz peut-être ce que vous en pensez.
Il s'agit de tendre vers un nouvel ordre mondial, mais cette fois tout autre que celui rêvé par les élites psychopathes.

Cycle exotérique
Cycle mésotérique
Cycle ésotérique

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Kanzi le Mar 9 Aoû - 9:11

enerlibr a écrit:Je n'ai pas fini, loin s'en faut, d'épuiser toutes les richesses de ces textes,
vous direz peut-être ce que vous en pensez.
Il s'agit de tendre vers un nouvel ordre mondial, mais cette fois tout autre que celui rêvé par les élites psychopathes.

Cycle exotérique
Cycle mésotérique
Cycle ésotérique

Mon enerlibr, tu nous donnes là pas mal de lecture....pourrais-tu au moins nous dire ou nous faire une synthèse de ce que tu as pu y puiser comme richesse qui pourrait nous intéresser ?

Petit détail pour ma part je ne peux et ne veux concevoir un nouvel ordre mondial (nouvelle forme d'esclavage, nouvelle élite, nouvel étendard visant à rêver pour la masse ?), et préfère me rapprocher du terme autant que de la notion de Fraternité Universelle, autrement plus porteur et plus apte à rendre la liberté à chacun selon ses capacités et mérites et surtout, surtout qui n'impose rigoureusement rien sous quelque prétexte qui soit.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Mar 9 Aoû - 22:59

Ta réponse ma Kanzi est bien dans l'esprit de Mouravieff.
Je ne prétends pas que lui seul détient LA vérité mais ne jurer que par Hermès
serait par contre se priver d'éclairages latéraux mettant en relief ce que la lumière originelle projette.
La perspective change, on ne reçoit plus le Christ aujourd'hui comme lors de sa vie, même s'il n'est pas mort sur une croix.
Je ne me sens pas d'attaque pour risquer une synthèse ma Kanzi, c'est furieusement complexe et ce ne serait jamais que mon avis.
N'est-ce pas le Kybalion qui insiste pour que nous nous fassions notre propre opinion ?

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Kanzi le Mer 10 Aoû - 7:06

enerlibr a écrit:Ta réponse ma Kanzi est bien dans l'esprit de Mouravieff.
Je ne prétends pas que lui seul détient LA vérité mais ne jurer que par Hermès
serait par contre se priver d'éclairages latéraux mettant en relief ce que la lumière originelle projette.
La perspective change, on ne reçoit plus le Christ aujourd'hui comme lors de sa vie, même s'il n'est pas mort sur une croix.
Je ne me sens pas d'attaque pour risquer une synthèse ma Kanzi, c'est furieusement complexe et ce ne serait jamais que mon avis.
N'est-ce pas le Kybalion qui insiste pour que nous nous fassions notre propre opinion ?

Oui mon enerlibr, en toutes choses nous devons nous forger notre propre opinion en développant un esprit critique et de discernement.
Je suis d'accord pour le principe Christique mais pas pour Jésus (nom d'un avatar ?!....).
De ce que tu nous présente, j'ai bien compris pour ma part que tu ne prétends pas donner LA vérité par le biais de cet auteur et j'entends bien que c'est un sujet que tu proposes, par le biais d'une pensée pouvant apporter un éclairage différent. Je n'y suis pas fermée, il y a plusieurs langages pour exprimer une même réalité. Et dans cette réalité, chacun peut apporter sa contribution.
Il est vrai que l'on peut avoir pour socle Hermès sans pour autant se priver d'éclairages latéraux pour reprendre exactement tes termes et je te rejoins totalement dans cette optique.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Lug le Mer 10 Aoû - 11:34

.
.

Ce n’est pas pour faire des compliments, ni flatter qui que ce soit, mais j’ai jeté un oeil sur le pavé genre étouffe-chrétien qu’est le «gnôsis», en plus du prêchi-prêcha lourdement prosélyte à tendance dogmatique et étriqué, il y a quand même beaucoup de verbiage creux, de mots utilisés sans grande précision, de pensées pas très justes, et d’affirmations péremptoires reposant sur des interprétations aussi oiseuses que fantasmagoriques.

Je crains fort de café que l’auteur confonde, avec une foi aveugle, aveuglante et aveuglée, l’ésotérisme religieux et le spirituel. Et lorsque l’ésotérisme est religieux, il est hélas! invariablement peu spirituel.

Mais je dois reconnaître à l’auteur qu’il annonce clairement la couleur dès la première page de chacun de ces textes avec ce qu’il prétend être :

LA tradition ésotérique de l’ORTHODOXIE orientale.

Pour tout commentaire sur cette indication, je citerais la définition lexicale :


ORTODHOXIE [RELIGION] Ensemble des doctrines considérées comme vraies par une religion. Hérétiques dénoncés par les défenseurs de l’orthodoxie.

Voilà toute l’histoire de l’intolérance de l’ORTODHOXIE religieuse catholique, avec son cortège de victimessss pour cause d’hérésie.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Kanzi le Mer 10 Aoû - 19:02

Mon enerlibr,

Tu sais qu'un des principes de nos forums est d'être libre de toute appartenance religieuse, et qu'une de nos devises qui le résume parfaitement bien dans notre Manifeste est la suivante :

42 - La Fraternité d’Hermès ne s’identifie à aucune religion ni à aucune philosophie sectaire, intolérante et dogmatique. Elle fait sienne la devise des Maharajahs de Bénarès qui stipule : Il n’y a pas de religion supérieure à la vérité. 

43 - Devise qu’elle complète par le fait que si la Vérité n’est dans aucune religion, toutes les religions en contiennent une parcelle plus ou moins grande, dont chacune correspond à une nécessaire étape d’évolution que la Conscience doit franchir pour s'affranchir.

Si les religions contiennent une parcelle plus ou moins grande de vérité c'est qu'elles n'en expriment qu'un relief. Si elles n'en expriment qu'un relief...c'est donc qu'elles ne sont qu'un aspect tout à fait relatif, un peu comme une lampe torche fixée à un endroit particulier, mettant en lumière un coin particulier, tout le reste n'étant que ténèbres...  Un peu comme si tu vois les couleurs de l'arc en ciel et que quelqu'un nous dise c'est celle-ci qu'il faut regarder et puis y'a plus qu'à broder pour construire l'étoffe.
Je perçois chaque religion comme étant la partie voulant se prendre pour le tout. Et je ne parle pas des branches qui les composent au sein d'une même église, temple ou synagogue, Je n'y vois que division, chacun voulant s'approprier l'exclusivité, établir ses propres règles.
Le problème c'est quand l'intellect veux être calife à la place du calife.
Les dogmes sont toujours rigide, castrateurs et culpabilisants, et n'ont pas pour but d'élever la Conscience ni de faire appel à la partie noble de celle-ci, mais peut-être que dans une vie, tant qu'un homme (valable pour la gente féminine aussi) n'a pas conscience de sa vrai nature, la religion peut-être un palliatif, une étape à franchir dont il doit justement s'affranchir.
Tout comme le médecin auquel nous devons bien accorder une confiance aveugle pour cause d'ignorance, donne un palliatif afin d'endormir la douleur sans pour autant pouvoir la guérir, le temps pour le malade de supporter en attendant des jours meilleurs....mais surtout le temps aussi de faire vivre cette communauté qui à tant besoin de ses malades pour subsister, tel un éggrégore phénoménal autant que lucratif.
Hors la plus haute guérison nous le savons est et reste purement spirituelle. Chose que ne fera jamais le médecin o le prêtre qui loue allégeance au système qui le nourrit dans tout les sens du terme. Il en va de même pour la religion et ses branches vouées à la décrépitude pour cause de reliefs tranchants, rocheux d'où est exclu toutes formes de végétation car le soleil n'y brille pas ou plus et où l'oxygène finit toujours par manquer. L'eggrégore (quel qu'il soit) finit toujours par dévorer ceux qui le nourrissent. C'est un peu l'histoire du renard qui dévore la poule et qui à son tour est dévoré par la poule...enfin bref.

Bon pourquoi je dis tout ça qui est certainement sans intérêt pour toi et qui n'est certainement pas la réponse attendu, parce que d'une part ces trois livres ça demande pas mal de temps à consacrer et le temps est précieux, parce qu'un survol superficiel me fait vite comprendre et ressentir à quel point cela me demande un effort pénible, que tout cela est terriblement intellectuel, car il ne suffit pas d'évoquer les Ecritures pour être spirituel.

Aussi et je me dois de le souligner, je remercie l'intervention de Lug, car si pour ma part j'y ai vu Gnose qui signifie Connaissance, je n'y ai pas vu (ou voulu voir) le sous titre "Orthodoxie orientale", même si j'ai rien contre l'Orient, ni même contre l'Orthodoxie d'ailleurs, chacun son trip ! Cela me fait dire aussi que l'orsqu'on tient le bon bout faut pas le lâcher...

Ce qui m'amène à te poser une question mon enerlibr, penses-tu que la Gnose comprise dans le sens de Connaissance (et qu'est-ce que la Connaissance si ce n'est la connaissance de Soi avant tout ? ) penses-tu donc, qu'elle puisse se prétendre d'une quelconque religion et que l'on puisse même la présenter et la réduire sous un étendart particulier (contraire d'une approche universelle s'adressant à tous sans distinction)

"Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieux" Voilà qui est Universel autant qu'une clé véritable devant permettre à chacun d'établir ses numéros un, deux et trois et plus si affinité. Là est contenu une richesse que je n'ai -pour ma part- pas fini d'explorer.

UNIVERSEL : dans ce mot il y a UN dont l'anagramme est NU Wink Ce qui pourrait laisser entendre que pour être UN il va falloir se mettre à poil... à poil, sans vêtements, sans étiquettes, sans marques, tel quel, tel qu'on est, là ou on est. Mais beaucoup de ceux qui veulent nous éduquer disent : "Couvrez ce sein que je ne saurais voir" Arff !!!

Verset 7 Chapitre III,  de la VHAE : "Et soudain leurs yeux s'ouvrirent également, et ils connurent qu'ils étaient dénués de vertu, de lumière propre, stériles, révélés dans leur obscur principe. Ils firent alors naître au-dessus d'eux une élévation ombreuse, voile de tristesse mutuelle et de deuil ; et se firent des vêtements passagers."

Mais avant il y eut ceci qui n'est pas une Tartufferie :

Verset 25 Chapitre II, VHAE :  "Or, ils étaient l'un et l'autre entièrement découverts sans aucun voile corporel qui déguisât leurs conceptions mentales, l'universel Adam, et sa faculté volitive Aîsha ; et ils ne se causaient entre eux aucune honte.

Que penses-tu de la richesse contenue dans ces versets ?

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Jeu 11 Aoû - 0:25

Ma Kanzi contrairement à ce que tu sembles supposer, j'abonde tout-à-fait dans ton sens.
Ainsi quand tu dis "Bon pourquoi je dis tout ça qui est certainement sans intérêt pour toi
et qui n'est certainement pas la réponse attendue.."
tu sors du domaine ésotérique pour celui de la psychologie, et celle-ci est un exercice périlleux.
Pourquoi attendrais-je telle ou telle réponse ? Je suis comme la rousse :-), je sème à tout vent. Si ça ne pousse pas,
je n'en suis ni heureux ni malheureux.
Effectivement les religions, intituées, ça va sans dire, sont la pire des choses qui soient arrivées à l'humanité.
Elles sont très efficaces pour maintenir le bon peuple sous le joug, et le monothéisme en tant que concept fourre-tout
n'y est pas pour rien.
La gnose est une affaire individuelle, infiniment subtile, ineffable et incommunicable,
c'est pourquoi, au risque de me faire traiter de tous les noms d'oiseaux, je crois que ce qui se dit sur ce forum
a une valeur maximum pour celui ou celle qui parle, tandis que cette valeur - qu'aucune échelle ne permet de mesurer -
dégresse en fonction de l'affinité qu'on ressent pour les dires en question.
Il y a souvent identification, amalgame entre l'émetteur et son message,
je ne dis pas ça pour moi mais pour Mouravieff qui ne prêche pour aucune chapelle.
Qu'il soit trop "intellectuel", je le conçois volontiers et ne prétends pas que les cogitations qu'il propose
soit le meilleur moyen d'accéder à la paix de l'amour retrouvé.
Ceci est d'ailleurs valable pour les philosophes, y compris Schopenhauer, sans doute le plus "ésotérique".
Je ne peux m'empêcher de les lire, tout en sachant l'urgence de les oublier.
D'une manière générale, il n'est pas possible de mesurer la valeur d'un auteur à l'aune de ce que l'on juge de sa vie,
même si celle-ci est objectivement très moche.
Dans le même ordre d'idée, je n'ai rien à cirer que Mouravieff me parle d'orthodoxie orientale
plutôt que de la dernière secte en vogue. Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.
De toute façon, dans le doute, c'est toujours ce bon vieil Ockham et son rasoir qui risque d'avoir raison :
plus c'est simple, plus c'est probablement vrai.
Bien sûr que non ma Kanzi que la gnose ne se prétend pas d'une religion quelconque.
Comment des individus infiniment complexes pourraient-ils se couler dans ce même moule artificiel nommé "religion" ?
Surtout pourquoi proclamer tout haut ce qu'on ressent dans ses tréfonds ? Y aurait-il un doute ?
... comme dans le "In God we trust" de ces faux jetons d'américains qui font rien qu'à faire des cochoncetés tout plein partout ?
Tourner en rond autour de la pierre noire de La Mecque donne envie de passer sous le microscope l'encéphale du simio-humain.
Qu'Allah soit grand, on finira par le savoir ! Entre cette soumission, l'auto-flagellation chrétienne, la fuite orientale, le polythéisme, subsiste la gnose qui n'est accessible que si on la croit possible, c'est toute la différence entre regarder et voir.
Enfin, plus que "relier" je pense que la religion, débarassée de sa connotation de prêt-à-penser, signifie "relire",
car nous avons tout oublié et on fait tout pour que cette amnésie perdure.
Dans ce sens, il vaut mieux en rester aux racines des notions de cette gnose d'autant plus concevable
qu'on n'essaie pas de s'en saisir comme extérieure à soi, c'est pourquoi j'ai tant lu Krishnamurti, pour le coup pas intello du tout.
Donc voilà ma Kanzi, comme disait l'autre : celui qui sait ne parle pas, et celui qui parle ne sait pas.
Euh bon, ce n'est que partiellement vrai hein, et puis surtout, ce qui fait qu'on apprécie tel texte et non pas tel autre
tient moins à notre intellect qu'à notre âme qui en a vu d'autres ...
D'ailleurs on ne cherche jamais que ce que l'on sait pouvoir trouver.
Nous ne sommes certes pas de ces fous qui cherchent leurs clés sous un réverbère parce que là y a plus de lumière.
C'est pourtant ce que ces mamamouchis officiant en grand apparat tentent de nous persuader.
Je traduis le verset 25 par "penser avec la tête de l'autre", ce qui n'est rien de moins que l'amour.
Maintenant ma Kanzi, si je redeviens terre-à-terre, fait attention de ne pas applaudir si un français ou une française
remporte une médaille aux J.O., ce serait te renier. Very Happy

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Kanzi le Jeu 11 Aoû - 20:05

Pour ce qui est de la psychologie, il est vrai que cette remarque n'a absolument aucune valeur et n'est fondée sur rien, elle à peut-être son importance pour la réponse que tu lui apportes.

Renier...serait la pire des choses, mais vient toujours un moment où l'on est dans sa vérité, pas celle à laquelle on veux croire ou celle des autres, mais plutôt celle qui te placarde au mur tout nu tout cru, celle qui nous fait tous baisser la tête un jour ou l'autre et que chacun entreprend de relever ou pas. Qu'importe la peluche qui nous donne l'ivresse, mais à un moment donné faut savoir que c'est une peluche et la laisser pour ce qu'elle est...un objet extérieur.
Pour ce qui est du doute mon enerlibr, en ce qui me concerne il n'y en a définitivement aucun sur le sujet des religions.
Mais le doute, n'est-il pas ce qui permet de remettre en cause ses propres certitudes (à condition aussi de ne pas y rester) ?

Bon alors quoi ? si celui qui sait ne parle pas, devons nous en conclure que Mouravieff ne sait rien ?  Very Happy

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Lug le Ven 12 Aoû - 9:59

.
.


Quelle différence y-a-t'il entre la Gnôse et la Connaissance, et la Connaissance et la quête de Vérité ?

Aucune !

Est-ce que la quête de Vérité est une religion ?

Non ! La religion n'est qu'un travestissement de cette quête pour en tirer un profit de domination.

Petite synthèse sommaire historique ci après.

Elle est sommaire, mais néanmoins crédible et juste, même si je pourrais en faire une beaucoup plus documentée, mais il y faudrait un livre entier, et probablement plusieurs tomes.


http://philippe.annaba.free.fr/questcequelagnose.html

La religion catholique repose sur une montagne de mensonges, d'impostures et de perversions dont l'intolérance n'est pas la moindre. Mais tout ce qui n'est pas divin, n'est que vérité relative et est congénitalement imparfait, alors soyons tolérant avec ceux qui ne le sont pas, à la condition qu'ils ne cherchent pas à faire disparaître la tolérance, surtout si c'est en tentant de déformer la Gnôse...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Sam 13 Aoû - 0:54

Merci mon Lug pour cet excellent site.
La connaissance et son corollaire la création devrait être le but de toute vie.
Comme le besoin de connaissance est un signe d'intelligence, et que manifestement
la plupart des gens n'éprouvent pas ce besoin, faut-il en déduire qu'ils sont stupides ?
Pas du tout. D'abord ce serait arrogant que de le prétendre au regard des idiosyncrasies multiples et variées
où inné et acquis collaborent dans un chaos artistique,
ensuite si la gnose est relative à la vie, la vraie elle, est toujours au risque de la survie dans la vie trivialement quotidienne.
Nul ne fait le mal volontairement, disait Platon.
C'est involontairement que les gens sont forcés de se colleter avec un boulot imposé par les élites, brisant net
leur élan vers un infini qu"ils sentent confusément les appeler.
La survie, c'est celle de Nietzsche, grand contempteur du christianisme, qui disait : "Tout ce qui ne me tue pas me grandit "
Magnifique, on en aurait les larmes aux yeux, sauf qu'il s'agit là de renaître sans cesse dans la matière (éternel retour).
L'accès à la gnose n'est possible qu'après avoir fait un sort aux intolérables contraintes de la matière, préliminaire obligé.
Limen, le seuil. "Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre", gravé à l'entrée de l'académie
siginifie qu'il existe aussi des vérités " transcendantes " en ce qu'elles ne dépendent pas de ce que nous en pensons,
mais s'imposent à tout être sensé.
Comme entre le matière et l'esprit il n'y a pas de différence de nature mais de degré,
il faut bien commencer par la marche la plus basse,
ce qui me donne l'occasion de pousser mon coup de gueule par le biais de citations :

" Rester neutre face à l'injustice, c'est choisir le camp de l'oppresseur ". - Desmond Tutu

" Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutre ".
- citation apocryphe, reprise par Dan Brown.

" Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ". - Albert Einstein

" Celui qui accepte passivement le mal est tout autant responsable que celui qui le commet.
Celui qui voit le mal et ne proteste pas, celui-là aide à faire le mal ".
- Martin Luther King

Comme Antonio Gramsci, je dis que : "Je suis en vie, je suis résistant.
C'est pourquoi je hais ceux qui ne résistent pas, c'est pourqui je hais les indifférents."

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin

Enfin, il faut quand même préciser que Enki est un reptilien, que les dieux de l'ancien testament sont des reptiliens,
que sans eux nous en serions toujours au stade de grimper aux arbres,
que les reptiliens sont toujours sur cette terre et qu'ils prétendent en être les seuls possesseurs  légitimes.
Ils sont toujours ici, physiquement, témoins d'un passé qui ne veut pas passer. Ils sont terrifiants et pourtant se terrent
de crainte que nous les voyions autrement que comme un mythe inconsistant.
Il y a dans l'univers un discret excès de bien, il est donc appellé à l'emporter.
Les dieux sont en liberté surveillée, Satan est l'ami de Dieu comme Judas l'est du Christ,
sinon comment comprendre la phrase de Jésus : "Je ne suis pas venu pour abolir la loi mais pour l'accomplir" ?
Tout espoir n'est pas perdu. L'ancienne alliance est relative à la matière, la nouvelle à l'esprit.
Si les gens avaient à subir les frasques et autres caprices des dieux, ce serait la révolution.
Tout est écrit, rien n'arrive par hasard, le libre arbitre n'est pas nul mais cependant dans une fourchette étroite
car conditionné par le karma
c'est pourquoi l'évolution est lente. Jamais plus l'homme ne connaitra l'immense douleur
d'être obligé de sacrifier son fils devant son dieu.
Les dieux actuels sont des égrégores qui se nourrissent de nos peurs, et la peur brise tout élan.

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Danil* le Mar 16 Aoû - 15:52

enerlibr a écrit:
Comme Antonio Gramsci, je dis que : "Je suis en vie, je suis résistant.
C'est pourquoi je hais ceux qui ne résistent pas, c'est pourqui je hais les indifférents."
.

Mon enerlibr , côté coup de gueule çà parle , mais pas forcément très juste sans évaluer les quatres affirmations:

d'abord , çà s'inverse un peu bizarrement comme çà :

" je suis mort , je suis soumis . C'est pourquoi j'aime ceux qui résistent , c'est pourquoi j'aime les concernés "

avec une synthèse étonnante qui serait donc:

"un mort soumis donnant de l'amour relativement à un vivant résistant donnant de la haine"

et donc finalement , recevant l'amour des morts ... tout và pour le mieux pour les vivants qui haïssent!


il y a bien longtemps que j'ai compris que la plupart des pensées négatives sont porteuses de lumière ,
c'est d'ailleurs par la négation que nos filtres nous permettent peu à peu faire et améliorer des choix ,
jusqu'à même en trouver des limites par adhésion volontaire en une providence , qui grande généraliste
ne fait pas de différence entre celui qui aime ou celui qui haït tant que celà reste à son service ...
bon c'est du lourd , mais le soleil restant indifférend , y en a pour tout le monde!

bisouX

Danil*

_________________
...interragir sans point fixe ni levier , en anneau de pensée , offre à la joie comme une danse d"amour...
avatar
Danil*

Messages : 21
Points : 21
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 67
Localisation : Languedoc Roussillon Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Jeu 18 Aoû - 0:24

Bien vu mon Danil, ne jamais oublier l'envers du décor, l'autre côté du miroir d'Alice.
Si les merveilles ne sont pas trouvées ici, nul doute qu'elles sont ailleurs.
Je suis un pessimiste qui à chaque instant s'émerveille or il n'est pas possible de s'émerveiller sans être optimiste.
Comment diable deux "je" peuvent-ils cohabiter dans un même être ?
"Je est un autre", disait Rimbaud ou encore "je ne suis pas qui je suis" - Othello (qui était noir).
C'est en restant avec Shakespeare que la solution m'apparaît, évidente :
“Le monde entier est un théâtre, Et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs.
Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.”

Il y a un "je" social et politique qui presque toujours contrarie le "je" intime de l'être tel qu'en lui-même.
Donc effectivement nous sommes le plus souvent dans la négation, nier n'a rien de péjoratif.
Agir de sorte que ce qui ne peut pas être ne soit pas, est dans les possibilités de l'homme,
alors qu'agir de sorte que ce qui doit être soit, fait furieusement penser à la création divine : audatieux !
Il semble difficile de vivre sans haïr, même d'une haine soft  pas trop méchante,
sauf à être un béni-oui-oui amorphe, un imbécile heureux sur son nuage.
Mais nous sommes des créatures compliquées, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, seule la grisaille tue, comme la tièdeur.
Nietzsche  a eu des traits de génie, comme quand il dit que notre futur conditionne notre vie présente,
phénomène mis en lumière ultérieurement par la physique quantique et extrapolable au macrocosme,
(voir aussi la philosophie de Philippe Guillemant, physicien, ses conférence sur vidéos)
mais il ne s'exprime ainsi que pour illustrer sa "volonté de puissance", et il ne veut pas que Dieu y intervienne, il déclare qu"il est mort,
c'est pourquoi je le hais cordialement.
Il est mort fou, l'intellectualisme pur sucre qui se veut absolu tient de la folie, c'est pourquoi il ne faut  considérer Mouravieff
que relativement à une certaine optique des choses de la vie.
"Si le fou persévérait dans sa folie il rencontrarait la sagesse" - William Blake - Le mariage du ciel et de l'enfer.
Par contre  rejeter "Gnosis" en déclarant ex cathedra qu'il n'est pas recevable parce que ceci ou parce cela
ne présente de sens que par rapport à celui qui a cette opinion, laquelle apparaît absolue et il n'y a plus débat.
C'est toujours par le biais de la négation qu'on rejette tel ou tel texte,
et c'est l'âme qui donne à l'intellect cette impression de "déjà vu".
En tout cas, c'est ainsi que je fonctionne : la redondance est une prison, comme la caverne de Platon.
Il faut reconnaître mon Danil que la mort, c'est génial : la pensée crée son objet, nul bsoin de buter sur les multiples obstacles
qi'il a plut aux dieux de semer sur notre route et dont Dieu se fout royalement.

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Danil* le Dim 21 Aoû - 18:48

ah çà ! côté merveilles , mon enerlibr , malgré toute cette complexité théâtrale et les opportunités d'ubiquités en chaines éprouvant ces meilleurs possibles de chacun dans cette synchronicité parfois nommée providence , ben si l'indifférence à soi n'est pas des plus simples ni gagné d'avance , la seule mise en présence de ton être radieux fait qu'il n'y a aucune question ni rien en suspend ni la moindre parcelle d'attache  , le corps l'esprit et l'âme sont indiscernables d'un même élan , cellules atomes et tout le patacaisse se dissolvent et s’évanouissent dans une joie incommensurable... c'est t'y pas beau ce type d'indifférence ?... c'est vrai que concevoir qu'un absolu du beau , du bon et du bien puisse créer un corps diffus d'une lumineuse beauté , çà fait un peu image pieuse ... mais loin de moi cette conception , d'ailleurs sur l'indifférence  le Tibétain en parle plus "scientifiquement" :

Extrait Koot' Hoomi Lal Singh Lettres des Mahatmas Section I Lettre N°VIII

Cependant, peu d'entre nous (excepté ceux qui ont atteint [38] la
négation finale de Moksha) arrivent à s'affranchir de l'influence des liens
terrestres pour être insensibles, à des degrés divers, aux plaisirs, aux
émotions et aux intérêts supérieurs du commun des mortels. Jusqu'à ce que
l'émancipation finale réabsorbe l'Ego, celui-ci doit ressentir les plus pures
sympathies suscitées par les effets esthétiques du grand art, ses cordes les
plus sensibles doivent résonner à l'appel des plus saints et des plus nobles
attachements humains. Bien entendu, plus grand est le progrès vers la
délivrance, plus faible est cette tendance, jusqu'à ce que, pour couronner le
tout, les sentiments humains purement individuels et personnels (liens du
sang et amitié, patriotisme et préférence de race) disparaissent tous et se
fondent en un unique sentiment universel, le seul vrai et saint, le seul
désintéressé et Eternel, l'Amour, un Immense Amour pour l'humanité
considérée comme un Tout ! Car c'est l' "Humanité", qui est la grande
orpheline, la seule déshéritée sur cette terre, mon ami. Et il est du devoir
de tout homme capable d'un mouvement désintéressé de faire quelque
chose, si peu que ce soit, pour son bien-être. Pauvre, pauvre humanité !
sunny
BisouX
Danil*

_________________
...interragir sans point fixe ni levier , en anneau de pensée , offre à la joie comme une danse d"amour...
avatar
Danil*

Messages : 21
Points : 21
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 67
Localisation : Languedoc Roussillon Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par enerlibr le Lun 22 Aoû - 22:15

C'est sublime mon Danil !
Une telle pensée fait regarder avec dérision des gens comme Mouravieff ou Edgard Morin et sa "pensée complexe".
Il faut donc éliminer tout ce qui n'est pas sublime.
Or si jamais l'homme ne fait rien qui soit sans son intérêt, c'est bien cet intérêt qu'il faut revisiter.
C'est toute la différence entre l'élan vital de Bergson ou le connatus de Spinoza
par rapport à l'entéléchie d'Aristote.

"... Car c'est l' "Humanité", qui est la grande
orpheline, la seule déshéritée sur cette terre, mon ami."

L'âme est notre amie.
Remplacer "humanité" par "âme" garde le sens de ce magnigfique texte, intact, me semble-t-il.
Pour Aristote, l'entéléchie, c'est transformer en actes ce pour quoi on est programmé,
elle est à la fois un potentiel et le stade ultime de son parfait achèvement.
Et une fois encore, on voit là que notre futur se crée continuellement sous nos yeux,
par nos yeux, si ils voient ce que leur suggère notre âme.

enerlibr

Messages : 103
Points : 111
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gnosis (Boris Mouravieff)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum