En quête de "Fraternité de vie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En quête de "Fraternité de vie"

Message par Petitruc le Dim 12 Juin - 1:51

Lug - Mar Jan 11, 2011 5:25 pm

Il y a différentes formes de fraternité, allant de la plus dense à la plus subtil, comme il en est de toute chose dans la Divine Création.

S’il y a des Conscience uniquement focalisées dans le corps physique, d'autres, focalisées dans le corps intellectuel, et d’autres encore dans le corps spirituel, selon le principe naturel de sédimentation, il y aura des fraternités constituées par le rassemblement et l’agrégation de ces différentes Consciences, se faisant par affinité vibratoire.

Chaque état de Conscience, selon son corps de manifestation, est le résultat de son état d’évolution (Karma), de connaissance (travail) et de discernement (volonté).

Il n’est pas dans mes présentes intentions de passer en revue toutes les formes de fraternité de chaque degré d’évolution (considérables en potentialité) et chaque état de Conscience...

La plus basse de ces fraternités sera sans conteste la réunion grégaire des instincts animaliers de l’ego le plus rustique (lois de causalité du Destin) du corps physique dense, avec pour apothéose celle des supporters d’une équipe de foot se retrouvant dans l’un des plus grands stades le jour d’une finale, et dont chaque Conscience se confond dans un plus petit dénominateur commun, invariablement le plus crétin...

La plus haute de ces fraternités, sera celle des Consciences du corps spirituel (lois de la Providence), qui, respectant scrupuleusement le libre arbitre de chacun de ses membres, aura pour règle d’or : LA LIBERTÉ, et pour credo : LA RESPONSABILITÉ.

Loin de tout dogmatisme étroit, de rituel asservissant et sans âme et de tentation vaniteusement dominatrice, cette Fraternité refusera toujours de s’enfermer, et par la même d’enfermer ses membres, dans une prison sectaire dont les barreaux sont faits du plus solide des aciers que sont les certitudes figées, les idéologies extrémistes et les croyances aveugles.

Cette Fraternité est avant tout, par nécessité d’universalité, une Fraternité de pensée à laquelle chaque membre adhère librement et volontairement par conviction profonde et solide (connaissances éprouvées), et conserve constamment sa liberté de ne plus se reconnaître dans cette Fraternité sans avoir ni d’explication à fournir ni de compte à rendre.

Pour faire partie de cette Fraternité, il n’est nullement nécessaire de se convertir à quoi que ce soit, pas plus qu'il est nécessaire de se soumettre à un rite d'adhésion. Chaque membre en fait partie de plein droit dès lors ou il parvient à s’identifier à ce groupe sans qu’à aucun moment cela ne lui pose le moindre problème de Conscience et de responsabilité.

Cette Fraternité, malgré son apparente absence de structure, est pourtant l’une des plus organisées qui soit, car cette organisation ne fait que reproduire celle de la Divine Providence et la plus difficile épreuve qu’elle impose à chacun de ses membres est celle qui consiste de vivre l'épreuve de la liberté, qui doit se maintenir dans son intégrité la plus absolue avec pour principale vertu : la bonne volonté.

Contrairement aux apparences, toujours trompeuses, derrière une certaine simplicité et facilité, l'épreuve est extrêmement redoutable, et s'il y a beaucoup d'appelés, il y a toujours aussi peu d'élus...Very Happy

Les liens qui unissent les acteurs de cette Fraternité sont des interactions subtiles entre les différents membres de son groupe, ainsi que les interactions encore plus subtiles que certains de ses membres établissent avec des Fraternités et des Hiérarchies supérieures.

Ici je donnerai une précieuse révélation qui nous vient de maîtres instructeurs et qui est :

Une des caractéristiques distinguant le groupe des serviteurs et connaisseurs mondiaux est le fait, que l'organisation extérieure qui les tient intégrés, est pratiquement inexistante. Ils sont maintenus ensemble par une structure intérieure de pensée, et par un fluide télépathique inter-reliant.

Comme j’ai coutume de le dire, la Nature a pour règle élégante de dissimuler l’extraordinaire sous l’ordinaire le plus banal, afin de donner beaucoup à ceux qui méritent et pratiquement rien aux autres.

Voilà, pour le moment ce que je crois utile de dire concernant vos quêtes de fraternités. Le choix est considérable, il n’est limité que par votre imagination, votre intuition (selon son développement), votre faculté de discernement. L’étendu des champs du possible allant du plus bas jusqu’au plus haut, du plus lourd au plus volatil, du plus épais au plus subtil. Ainsi chacun peut espérer y trouver son compte.

J’ai la faiblesse de croire que pour ce qui concerne la Fraternité d’Hermès, il faut avoir souffle et endurance, car il faut grimper en haut de la montagne et ne pas craindre ni la faible fréquentation des cimes ni la rude acclimatation que réclame une pureté de l’air si peu présente dans les culs de basses-fosses au sein desquels on y tutoie rarement les Anges, ou alors seulement les déchus...Wink

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum