La question que je voudrai poser

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 30 Mai - 14:33

Kanzi a écrit: il est vrai que s'il n'est pas abordé et qu'il manque ce n'est toutefois pas un oubli, car sous-entendu et présent à mon esprit

Ce que tu sous-entends dans ton esprit tu ne le donnes pas aux autres, ma Kanzi...

C'est comme si un restaurateur disait à son client qu'il a bien le plat qui figure sur le menu en cuisine, mais qu'il ne le met pas dans son assiette...

Donner ce n'est pas ce que l'on garde pour soi, c'est d'abord veiller à ce que les bénéficiaires le reçoive, ce don.

Il faut savoir donner, comme le dit la chanson.
I love you

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Mar 30 Mai - 18:32

Lug a écrit:
Kanzi a écrit: il est vrai que s'il n'est pas abordé et qu'il manque ce n'est toutefois pas un oubli, car sous-entendu et présent à mon esprit

Ce que tu sous-entends dans ton esprit tu ne le donnes pas aux autres, ma Kanzi...

C'est comme si un restaurateur disait à son client qu'il a bien le plat qui figure sur le menu en cuisine, mais qu'il ne le met pas dans son assiette...

Donner ce n'est pas ce que l'on garde pour soi, c'est d'abord veiller à ce que les bénéficiaires le reçoive, ce don.

Il faut savoir donner, comme le dit la chanson.
I love you

Le "coup" du restaurateur est excellent ! Encore une fois merci pour tout mon Lug ! Merci pour tant de clarté lumineuse, simple et limpide qui frappe mon esprit. Je ne sais ce que sous-tend ton I love you Laughing mais moi je t'Aime Very Happy Very Happy Very Happy voilà comme ça plus de sous-entendu.... flower

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Mar 30 Mai - 19:31

Lug a écrit:.
.

Le troisième Principe de la Loi de Maât dispose :


3. Je suis en paix

Comment se passe la mise en pratique de ce Principe ?

Dans la mise en pratique, la paix suppose déjà qu'on la recherche de manière authentique...en soi-même.
Pour être en paix avec soi-même et par voie de conséquence avec les autres, cela passe nécessairement et obligatoirement par le pardon...pardon qui ne se résume pas à des excuses...la paix c'est un travail de longue haleine qui exclu la haine, la vengeance, la rancune, le jugement et l'intolérance, et toutes formes de pensées à basses vibrations auxquelles il va falloir déclarer la guerre...la guerre au mensonge !

En pratique c'est pas toujours pratique sur le moment, mais pour celui ou celle qui la recherche cela commence d'abord par un véritable examen de lui-même afin de détecter tout ce qui l'en éloigne et la perturbe. C'est donc le travail de repentir et de rédemption qui conduit à la paix, qui ne peut-être que le fruit d'une vision juste, permettant un réalignement plus harmonieux de sa pensée avec ses actes.
La paix sera donc harmonie, comme les plateaux d'une balance qui cherche son équilibre à travers moultes oscillations plus ou moins fines.
Et comment ne pas être en paix avec les autres lorsqu'on est descendu jusqu'au fond de soi-même jusqu'à voir la part d'ombre honteuse que l'on se cachait et qu'il y a en chacun ? La paix est donc pardon pour soi (mais aussi pour autrui) par un juste regard sur ses fautes et par la réparation d'icelles.

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mer 31 Mai - 11:20

.
.


Belle profession de foi, ma Kanzi, mais avant d’en arriver là, il convient de ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Pour espérer que la Conscience soit en paix avec elle même, premier volet permettant par la suite d’espérer être en paix avec le reste du monde, il convient d’accéder à la maîtrise de tous ces petits démons qui se manifestent par les canaux que sont les instincts, désirs, passions et ÉMOTIONS...

Une fois la chose faite, ce qui suppose un certain niveau de connaissances et ne se fera pas en un simple claquement de doigts, la Conscience pourra sérieusement et objectivement se repentir de ces égarements passés, démontrant par là même qu’elle est devenue capable de discerner subtilement et en toutes circonstances la volonté de «Bien» de celle du «Mal», et de choisir en toute connaissance de cause ce qui concourt à sa paix intérieure.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mer 31 Mai - 11:29

.
.

Essayer de décrypter ce que renferment les Principes de la Loi de Maât, est un petit exercice qui permet aux officiants d'explorer les acquis de leur propre évolution, tout en mettant en oeuvre leurs Facultés supérieures qui s'en trouveront fortement enrichies.

Mais la Divine Providence ne s'offre qu'à ceux qui font volontairement les efforts nécessaires pour la recevoir, pour les autres ils ont les lois de causalité, à chacun selon ses mérites... Very Happy

4. Je respecte la propriété d’autrui

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Mer 31 Mai - 12:21

Lug a écrit:.
.


Belle profession de foi, ma Kanzi, mais avant d’en arriver là, il convient de ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Pour espérer que la Conscience soit en paix avec elle même, premier volet permettant par la suite d’espérer être en paix avec le reste du monde, il convient d’accéder à la maîtrise de tous ces petits démons qui se manifestent par les canaux que sont les instincts, désirs, passions et ÉMOTIONS...

Une fois la chose faite, ce qui suppose un certain niveau de connaissances et ne se fera pas en un simple claquement de doigts, la Conscience pourra sérieusement et objectivement se repentir de ces égarements passés, démontrant par là même qu’elle est devenue capable de discerner subtilement et en toutes circonstances la volonté de «Bien» de celle du «Mal», et de choisir en toute connaissance de cause ce qui concourt à sa paix intérieure.

Qui à dit le contraire mon Lug ? Pas plus que c'était facile...De la pensée à l'acte il y a souvent un gouffre que l'on a beaucoup de mal à franchir, à réaliser. Si je vise la Lune je ne m'arrête pas sur son doigt...Mais merci à toi de rappeler ces faits, car il semble bien aussi que vouloir, désirer, aspirer à la Paix suppose de faire face à moultes obstacles dont le moindre relâchement nous rappelle à notre nature humaine avec laquelle on doit combiner...Nature humaine qui génère de grands antagonismes, des conflits sévères car en opposition avec notre nature divine. Etat qui me fait dire et affirmer que rien n'est jamais acquis et que toujours il faut être à l'oeuvre sans désespérer, remettre 100 fois sur le tapis...l'équilibre étant fragile je me permets à mon tour de rappeler la vigilance et la persévérance vers le but tendu. L'expérience étant toujours un miroir parfait pour ceux qui veulent bien oser regarder.

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mer 31 Mai - 16:33

4. Je respecte la propriété d’autrui

Sur le plan physique on a déjà le commandement : Tu ne voleras pas.
Tu ne t’accapareras pas du bien d’autrui.

Sur le plan intellectuel, on peut l’interpréter comme le fait de ne pas prendre ou suivre les pensées des autres,
mais les respecter comme étant leur propriété et non la nôtre,
et commencer à penser par soi-même;
donc sortir de la masse moutonnière.

Sur le plan spirituel,
considérant que le randonneur vers la Jérusalem Céleste est à la fois le marcheur et le sentier,
on peut y voir la nécessité de construire son propre sentier,
et ne pas chercher à utiliser celui d’un autre, même si on peut s’en inspirer .

Gautama Bouddha a dit : « qu'il ne faut pas croire une chose simplement parce qu'on l'entend dire; ni croire aux traditions car elles nous ont été transmises depuis l'antiquité ; ni croire aux rumeurs en tant que telles ; ni aux écrits des sages, parce que les sages les ont écrits; ni aux imaginations inspirées, pensons-nous par un Déva (inspiration supposée spirituelle) ; ni croire aux conclusions tirées de quelque supposition faite par nous au hasard ; ni croire une chose parce [3@XVI] qu'elle semble devoir être vraie par analogie; ni croire sur la simple autorité de nos instructeurs et maîtres. Mais nous devons croire la chose écrite ou parlée, ou la doctrine, si elle est corroborée par notre propre raison et notre propre conscience. "C'est pour cela", dit-il en concluant, "que je vous ai appris à ne pas croire une chose simplement parce que vous l'avez entendu dire; mais quand vous croyez avec votre conscience, alors agissez en conséquence et abondamment. » (Alice Bailey, Traité sur le Feu Cosmique)
avatar
modeste

Messages : 564
Points : 594
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Jeu 1 Juin - 7:06

Lug a écrit:.
.

Essayer de décrypter ce que renferment les Principes de la Loi de Maât, est un petit exercice qui permet aux officiants d'explorer les acquis de leur propre évolution, tout en mettant en oeuvre leurs Facultés supérieures qui s'en trouveront fortement enrichies.

Mais la Divine Providence ne s'offre qu'à ceux qui font volontairement les efforts nécessaires pour la recevoir, pour les autres ils ont les lois de causalité, à chacun selon ses mérites... Very Happy

4. Je respecte la propriété d’autrui

Il y a dans le « Je respecte la propriété d'autrui »  une notion fondamentale qui devrait être présente en permanence dans nos esprits, car ce précepte, touche à la liberté et au respect de l'être, dans sa totalité, à son droit le plus naturel et sacré de vivre et de disposer non seulement de son corps,  mais aussi à sa liberté de conscience.

Respecter la propriété c'est donc respecter l'homme quel qu'il soit dans son intégralité en tant qu'être qui à le droit de vivre, d'être différent, de penser différemment, et ne pas agir par la force et la violence pour le soumettre à sa propre vision, le faire servir à son seul intérêt et profit.

La propriété de l'homme étant premièrement l'espace qui le compose c'est à dire son corps, également tout les biens qu'il a acquis et qu'il mérite par son travail, mais aussi et surtout ce que personne ne peut lui voler ou lui prendre tant que celui-ci n'y a pas renoncé, sa pensée ou sa liberté de penser (son espace le plus personnel). Bien que ce non respect élémentaire qui est  un viol de masse pratiqué depuis la nuit des temps, personne n'appartient à personne.
La moindre infraction à cette règle, fait de l'homme un despote d'une part, et d'autre part un esclave sur tout les plans du monde physique dense, moral/intellectuel et mental/spirituel.
 
Si nous avons conscience de cela, nous avons le devoir de respecter et faire respecter, chacun à son niveau selon ses capacités propre (oui oui super hyper méga facile à dire...). Sachant que si je renonce à me battre ou lutter (pour mon bien naturel ou acquis), non seulement je laisse à plus fort que moi mon droit le plus fondamental, celui d'être qui je suis, ce que je suis, comme je suis, avec mes différences, mais de plus en renonçant par faiblesse par paresse ou par ignorance, je ne m'appartiens plus.

Voilà une amorce du sujet, dont je n'ai pas prétention d'avoir fait le tour loin de là, tellement cette notion de respect et de propriété est vaste et implique de connaissance de droit et de devoir dont les connaissances ou le manque de connaissances déterminent et engendrent le bien et le mal.
Peut-être que cela est tout au plus une introduction, une trame de fond grossière tellement ce précepte -comme ligne de conduite de fond- est majeure au respect d'autrui mais aussi de soi-même pour le bien vivre de tout homme (et femme s'entend bien entendu) dans la société et les relations qui se créent, de la cellule la plus vaste à la plus intime.

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par James Avery le Jeu 1 Juin - 8:29

Kanzi a écrit:La question que je voudrais poser : quelle heure est-il à l'horloge cosmique ?

Si ça peut vous aider, je viens de lire 10 h 51 min 57 s et 696.34 ms sur la Rolex de Brahma.

James Avery

Messages : 16
Points : 14
Date d'inscription : 01/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Jeu 1 Juin - 18:28

James Avery a écrit:
Kanzi a écrit:La question que je voudrais poser : quelle heure est-il à l'horloge cosmique ?

Si ça peut vous aider, je viens de lire 10 h 51 min 57 s et 696.34 ms sur la Rolex de Brahma.

Je suis au regret de vous dire que cela ne m'aide pas du tout, je laisse donc la rolex et me barre sur mon Solex...mais peut-être saurez-vous me dire à quelle saison appartient 7 heure ?

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Ven 2 Juin - 11:56

Lug a écrit:4. Je respecte la propriété d’autrui

Il y a aussi, dans ce principe si l'on devait résumer, le fait ne pas exiger une chose que l'autre ne veux donner ou bien qu'il est dans l'incapacité de donner.

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Ven 2 Juin - 12:50

Kanzi a écrit:
Lug a écrit:4. Je respecte la propriété d’autrui

Il y a aussi, dans ce principe si l'on devait résumer, le fait ne pas exiger une chose que l'autre ne veux donner ou bien qu'il est dans l'incapacité de donner.

Ce qui veux dire aussi, ma Kanzi, que la pratique de l'esclavage pendant des millénaires était contraire à la Loi de Maât.

Les Egyptiens ne pratiquaient pas l'esclavage, pour info...

On pourrait pousser encore plus loin le respect de ce Principe, concernant l'avortement, mais là je crains fort de finir sur le bûcher des féministes endiablées... Twisted Evil

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lilbudha le Ven 2 Juin - 13:45

Loi de Maât a écrit:4. Je respecte la propriété d’autrui
Une Conscience a pour limites ses Connaissances et son patrimoine karmique. Ainsi, sa forme de manifestation éphémère est sa propriété dans le sens où celle-ci est façonnée à l'image de ce que la Conscience pense être, à la façon qu'elle a de se représenter (ce qui la définit mais aussi ce qui la limite). Ceci étant dit, respecter la propriété d'une Conscience passe donc par le respect de sa forme, autant sur le plan physique, qu'émotico/intellectuel et spirituel. Ce principe contient donc la notion de tolérance, qui ne signifie pas adhésion mais respect de ce qui Est, un peu comme un Namaste : "Je reconnais le Divin en toi, je salue cet espace où réside l'univers entier."

Je crois toutefois qu'il est important de pondérer cette notion de propriété car rien ne se fait jamais seul et rien n'appartient de façon absolue à la Conscience limitée. Par exemple, les Devas Constructeurs ont participé à la forme éphémère que je suis aujourd'hui. En dernier lieu, Tout appartient à Lui, la Conscience qui ne connait pas de limite. La propriété est donc une affaire de relativité et requiert un discernement subtil.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 688
Points : 712
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Ven 2 Juin - 14:16

Lilbudha a écrit: Par exemple, les Devas Constructeurs ont participé à la forme éphémère que je suis aujourd'hui.

Pourquoi "ont participé", mon Lilubudha ?

Perso j'aurai dit : les Devas constructeurs participent constamment à la forme éphémère à laquelle je m'identifie dans cette incarnation...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lilbudha le Ven 2 Juin - 14:32

Oui, merci mon cher ainé, c'est beaucoup plus juste ainsi. J'imaginais la Conscience en transit avant que celle-ci ne s'incarne à nouveau et que l'action des Devas Constructeurs devait avoir lieu à ce moment là et plus après. Comme s'ils avaient fourni la matière à travailler une fois pour toute (une fois par incarnation en fait), mais cette vision pêche par l'oubli qui veut que le changement est constant et que leur action se situe avant tout hors du temps, je m'en rends compte grâce à ton intervention.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 688
Points : 712
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Dim 4 Juin - 11:35

.
.

Comment comprendre et mettre en pratique ce cinquième Pratique de la Loi de Maât ?

5. J’affirme que toute vie est sacrée

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Dim 4 Juin - 22:21

Lug a écrit:On pourrait pousser encore plus loin le respect de ce Principe, concernant l'avortement, mais là je crains fort de finir sur le bûcher des féministes endiablées... Twisted Evil [/color]

En effet, ce sujet sur lequel je m'étais exprimée avait été abordé par notre Tamas. Ce que je peux dire aujourd'hui clairement, et ce en dépit du fait que j'avais défendu cette loi Veil qui se devait être exceptionnelle et répondre à une détresse humaine et des actes fait le plus souvent dans la barbarie, que l'avortement reste un crime et ce quelque soit ses motifs. Ce n'est pas parce que c'est légal que c'est moral...Et comme l'avait mis en évidence notre Nevada les nouvelles lois contribuent malheureusement à faire passer celui-ci comme moyen de contraception, le rendre commun, un acte banal... ce qui est très grave.

J'affirme donc que toute vie est sacrée...Et se doit donc d'être respectée...même la décision d'une femme qui se fera avorter...Karma et Justice pour tous.
Je sais que cela peut paraître contradictoire...mais c'est pourtant ce que je pense...

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Lun 5 Juin - 16:36

Lug a écrit:.
.

Comment comprendre et mettre en pratique ce cinquième Pratique de la Loi de Maât ?

5. J’affirme que toute vie est sacrée

Dans ce commandement deux choses m’interpellent :
La première est le verbe affirme.
Il n’est pas simplement dit, pense, crois, ou autre ce qui pourrait nous placer dans une posture passive
mais le fait d’affirmer nous positionne au contraire dans une posture active en nous obligeant en quelque sorte à proclamer cette conviction.
La seconde est cette expression » » toute vie » », on pourrait penser simplement la mettre au pluriel,
et dire que toutes les vies sont sacrées, or je pense qu’il n’en est rien.
Il s’agit en fait d’un faux pluriel,
et cette expression singulière est là pour nous montrer justement l’unité et l’unicité de la Vie ;
Tout est vie et il n’y a qu’une vie…
Lorsque l’on affirme que toute vie est sacrée,
Il ne s’agit pas de penser à la salade que je viens de couper dans mon jardin pour la manger
et se lamenter en disant peuchère d’elle, je viens de détruire une vie,
Mais en penser que l’on va intégrer cette vie à la nôtre et non la détruire…

Mettre en pratique cette affirmation sera donc à mon sens, pour une conscience,
essayer d’unir en elle les énergies du Père et celles de la Mère,
Ou en d’autres termes procéder à l’union esprit/ matière, ou au moins essayer.
avatar
modeste

Messages : 564
Points : 594
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 6 Juin - 9:34

.
.

En complément de ton approche, mon modeste, on pourrait aussi déduire que dans l’expression «toute vie est sacrée», il y a le fait que quelque soit la forme que prend cette vie, elle contient nécessairement une part de sacrée, et qu’il ne s’agit pas de se prosterner devant l’illusion de la forme, mais uniquement devant cette part de sacrée que nous partageons en commun, à des degrés divers, avec l’ensemble de la Création.

Ceci rejoint le Principe de l’Hylozoïsme qui veut qu’il n’y ait rien qui ne soit pas doté d’une parcelle de Conscience.

N’oublions pas le «J» de "j’affirme" qui se rapporte à la Déesse Maât, figure emblématique de la justice et de la vérité. Le mode impératif qu’elle utilise ne laisse place à aucune contestation possible. Si dans tout il y a une part de sacrée, c’est que ce tout est l’oeuvre du Divin Créateur et que ce dernier ne peut, sous peine de produire d’imparfaites vérités relatives, qu’engendrer des perfections desquelles il découle que toute vie (Conscience) est immortelle.

Reste alors le dilemme que doit résoudre la Conscience lorsqu’elle est en face de la forme périssable et imparfaite, dont elle a la parfaite Conscience de cette part de sacrée qu’elle contient , mais qu’elle doit utiliser pour faire sa salade?...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mar 6 Juin - 15:16

Coucou mon Lug,
Merci pour ces compléments alimentaires qui m'avaient échappé.
Surtout le je que je m’étais généreusement octroyé sans penser un seul instant qu’il s’agissait de la Déesse Maât.
Mais le but du jeu n’est-il pas justement de se l’approprier ?

Pour ce qui est du dilemme, j’y suis en plein dedans…
Je me dis que c’est à chaque conscience, en fonction de son niveau d’évolution
à agir pour créer le moins de perturbation possible dans la vague de Vie.
avatar
modeste

Messages : 564
Points : 594
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Jeu 8 Juin - 10:38

modeste a écrit:Coucou mon Lug,
Merci pour ces compléments alimentaires  qui m'avaient échappé.
Surtout le je que je m’étais généreusement octroyé sans penser un seul instant qu’il s’agissait de la Déesse Maât.
Mais le but du jeu n’est-il pas justement de se l’approprier ?

Pour ce qui est du dilemme, j’y suis en plein dedans…
Je me dis que c’est à chaque conscience, en fonction de son niveau d’évolution
à agir pour créer le moins de perturbation possible dans la vague de Vie.

Mon modeste, le but n’est pas de s’approprier, ce qui suppose prédation, convoitise et un rien d’avidité, mais de s’identifier à....

Il est difficile de s’identifier à celle à laquelle tu ne pensais pas, n’est-il pas ?

D’autant, que si tu veux respecter le précédent Principe, en associant en toute connaissance de cause ce cinquième Principe à la Déesse Maât, tu rends forcément hommage à sa «propriété spirituelle», et donc tu la respectes...

C’est aussi là que réside la difficulté des Principes de la Loi de Maât, celle qui consiste à pouvoir en pratiquer un sans pour autant violer les autres...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Jeu 8 Juin - 10:41

.
.

D'apparence facile comme un jeu d'enfant, mais dans la pratique de véritables travaux d'Hercule...

6. Je donne des offrandes véritables

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Jeu 8 Juin - 11:58

Lug a écrit:
modeste a écrit:Coucou mon Lug,
Merci pour ces compléments alimentaires  qui m'avaient échappé.
Surtout le je que je m’étais généreusement octroyé sans penser un seul instant qu’il s’agissait de la Déesse Maât.
Mais le but du jeu n’est-il pas justement de se l’approprier ?

Pour ce qui est du dilemme, j’y suis en plein dedans…
Je me dis que c’est à chaque conscience, en fonction de son niveau d’évolution
à agir pour créer le moins de perturbation possible dans la vague de Vie.

Mon modeste, le but n’est pas de s’approprier, ce qui suppose prédation, convoitise et un rien d’avidité, mais de s’identifier à....

Il est difficile de s’identifier à celle à laquelle tu ne pensais pas, n’est-il pas ?

D’autant, que si tu veux respecter le précédent Principe, en associant en toute connaissance de cause ce cinquième Principe à la Déesse Maât, tu rends forcément hommage à sa «propriété spirituelle», et donc tu la respectes...

C’est aussi là que réside la difficulté des Principes de la Loi de Maât, celle qui consiste à pouvoir en pratiquer un sans pour autant violer les autres...
Merci mon Lug pour ce recadrage
avatar
modeste

Messages : 564
Points : 594
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Ven 9 Juin - 12:59

Lug a écrit:
Mon modeste, le but n’est pas de s’approprier, ce qui suppose prédation, convoitise et un rien d’avidité, mais de s’identifier à....

Encore une précision et une nuance fondamentale ! Merci...reçois cette fleur en offrande... flower témoignage de mon respect et ma reconnaissance. farao

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Ven 9 Juin - 14:47

Lug a écrit:.
.

D'apparence facile comme un jeu d'enfant, mais dans la pratique de véritables travaux d'Hercule...

6. Je donne des offrandes véritables

Considérant que c’est toujours la déesse Maât qui parle,
ces offrandes, paroles, qu’elle nous donne sont des vérités absolues,
donc du domaine des principes.

Pour celui ou celle qui cherche à s’identifier à Elle,
ses offrandes, pour être dignes de celles de la déesse, devront donc revêtir le plus haut  niveau de vérité
qu’il soit possible en fonction du plan sur lequel elles seront faites.

Sur le plan physique, les offrandes prennent en général la forme de nourritures,
ou monnaie.
Pour être sincère elles devront s’inscrire dans le cadre de ce qu’en dit Marc dans son Evangile chap12 vers 42-44 :
« 42-Et plusieurs personnes riches y mettaient beaucoup ;
Et une pauvre veuve vint, qui y mit deux petites pièces qui font un quadrain
43-Alors, ayant appelé ses disciples, il leur dit :
Je vous dis en vérité, que cette pauvre veuve a plus mis au tronc que tous ceux qui y ont mis.
44-Car tous les autres y ont mis de leur superflu,
Mais celle-ci y a mis de son indigence tout ce qu’elle avait, tout ce qui lui restait pour vivre. »
Sur le plan intellectuel, l’offrande vrai pourra être la patience, la persévérance, la ténacité déployée par l’officiant pour engranger des connaissances.

Sur le plan mental, ces offrandes seront la pratique du service désintéressé au profit de l’utilité commune.

Sur le plan spirituel, la seule forme que pourront revêtir ces offrandes pour être acceptées par la Hiérarchie sera celle de la gratitude envers Elle pour les nourritures spirituelles qu’elle nous permet d’acquérir.
avatar
modeste

Messages : 564
Points : 594
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum