La question que je voudrai poser

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par nevada le Lun 1 Mai - 17:17

Tamas a écrit:Jusqu'à quand peut-on aller jusqu'à où, et pour y faire quoi ?

Je pense que répondre à cette question “Jusqu'à quand peut-on aller jusqu'à où, et pour y faire quoi?", sans essayer de la segmenter, offre la possibilité à l'officiant de se mettre volontairement en médiation, dans une synchronisation parfaite, entre le présent, le passé et le futur, en remontant le Fil qui l'uni à la Providence sans contrainte physique (espace-temps).

L'officiant pose une continuité dans ses différentes incarnations antérieures pour reconnaître l'état qui le rapproche le plus possible de l'Unité, du Divin, de la Source dont il est issu, et oeuvre à la reconquête de son trône, afin de s'extraire progressivement de sa forme actuelle pour revenir à sa forme initiale, dans l'ultime but de servir la Divine Providence.

nevada

Messages : 111
Points : 113
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par nevada le Mar 9 Mai - 16:08

Lorsque l'officiant parviendra à répondre sincèrement, dans une démarche dharmique, à cette seule question: “Pour y faire quoi?”, il enveloppera instantanément les deux autres, les synthétisera, et s'efforcera volontairement de penser le futur en revisitant son passé dans l'unique objectif de le parfaire, jusqu'à leur point de jonction, l'éternel moment présent.  

En effet, lorsque l'officiant amènera sa réponse par le biais de la lumière de la Divine Providence, il pourra alors s'exprimer hors du temps, hors d'une unité géométrique ou temporelle, dans état d'être permanent, activé par une mise en mouvement sinusoïdale des différents paramètres, pour revenir à “ce qui sera-fût” et se donnera les moyens de percevoir intuitivement l'éternel moment présent.

nevada

Messages : 111
Points : 113
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Lun 22 Mai - 14:48

.
.


Je me demande bien ce que l’on peut espérer de véritablement utile, pour l’humanité, de l’I.A. (intelligence artificielle) ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 23 Mai - 10:36

.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lilbudha le Mar 23 Mai - 13:16

Lug a écrit:.
.


Je me demande bien ce que l’on peut espérer de véritablement utile, pour l’humanité, de l’I.A. (intelligence artificielle) ?
L'humanité peut espérer se décharger de certaines servitudes imposées par sa forme de manifestation. En n'oubliant pas que ce qui compte, ce n'est pas d'avoir beaucoup de temps, mais de savoir s'en servir.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 630
Points : 650
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mar 23 Mai - 14:50

Lug a écrit:Je me demande bien ce que l’on peut espérer de véritablement utile, pour l’humanité, de l’I.A. (intelligence artificielle) ?
Pour moi rien,
Si ce n’est peut-être que pour développer cette IA,
Il va falloir faire progresser notre connaissance de l’intelligence organique.
Et cela pourra peut-être bifurquer sur l’intelligence astrale, l’intelligence du cœur,
Et qui sait, peut-être même sur l’intelligence spirituelle,
Mais faut pas trop rêver.
avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mar 23 Mai - 15:11

Lug a écrit:Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
A mon sens, mon Lug
Ça commence par reconnaitre que la vertu est supérieure au vice…
Ce qui n’est pas évident au premier abord,
puisque dans notre monde,
le vice apporte plus d’argent et de pouvoir que la vertu …
avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 23 Mai - 16:00

modeste a écrit:
Lug a écrit:Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
A mon sens, mon Lug
Ça commence par reconnaitre que la vertu est supérieure au vice…
Ce qui n’est pas évident au premier abord,
puisque dans notre monde,
le vice apporte plus d’argent et de pouvoir que la vertu …

Voilà une belle démonstration de grand écart, mon Modeste...

Alors, comment fais-tu pour faire reconnaître que la vertu est supérieure au vice, si dans le même temps tu démontres que le vice est plus producteur de richesse que la vertu ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mar 23 Mai - 16:20

Loin de moi l’idée de vouloir faire une telle démonstration, mon Lug.
Ma remarque, quelque peu inexplicite, je l’avoue, n’avait pour but que de montrer que si on prend en considération uniquement notre plan terrestre concret,
Le choix ne saute pas aux yeux.
Ce choix devient plus clair lorsqu’on met en opposition l’impermanence des richesses terrestres acquises par le vice et les richesses spirituelles permanentes qu’amène la Vertu.
avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 23 Mai - 17:15

modeste a écrit:Loin de moi l’idée de vouloir faire une telle démonstration, mon Lug.
Ma remarque, quelque peu inexplicite, je l’avoue, n’avait pour but que de montrer que si on prend en considération uniquement notre plan terrestre concret,
Le choix ne saute pas aux yeux.
Ce choix devient plus clair lorsqu’on met en opposition l’impermanence des richesses terrestres acquises par le vice et les  richesses spirituelles permanentes qu’amène la Vertu.

OK, mon Modeste, alors comme tu me dis que c'est maintenant plus clair pour toi, maintenant comment tu m'expliques par quoi commence cet honneur qui doit être rendu à la vertu ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Mar 23 Mai - 17:41

Il me semble que pour pouvoir rendre honneur à la vertu,
et que cet honneur soit sincère et vrai,
Il faut être convaincu soi-même de l’honorabilité de cette dernière…
Ensuite le plus grand honneur que l’on puisse lui rendre est à mon sens de la pratiquer.
Mais pour ce faire encore faut-il la connaitre.
Le premier acte serait alors d’apprendre la vertu, ou du moins d’apprendre à la reconnaitre
avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Jeu 25 Mai - 9:17

.
.


Mon Modeste, avant que de rendre sincèrement honneur à la vertu, il me semble qu’il faut d’abord la connaître, ce qui suppose que ça ne commence pas par l’hommage rendu sans discernement aucun, uniquement pour satisfaire à un rituel qui serait alors dénué de sens, puisqu'effectué dans le désordre.

Dans ton explication il y a un grand désordre qui ne te permet pas de percevoir par quoi doit commencer cet hommage. C’est là aussi tout l’intérêt de maîtriser la justesse de sa pensée. S’il y a un ordre souverain des choses, il y a nécessairement un ordre juste qui donne toute sa puissance à une pensée. Le principe même d’un rituel n’est pas de singer ce que font les autres, mais d’abord et essentiellement de respecter un ordre juste en toutes choses capable de s'harmoniser avec l'ordre souverain des choses.

Et donc, le commencement de ton hommage ne respectant pas la rigueur du rituel le plus juste en la circonstance, il ne te permet pas de percevoir par quoi ton hommage doit commencer.


Dernière édition par Lug le Jeu 25 Mai - 11:29, édité 1 fois

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Jeu 25 Mai - 11:11

Lug a écrit:.
.


Mon Modeste, avant que de rendre sincèrement honneur à la vertu, il me semble qu’il faut d’abord la connaître, ce qui suppose que ça ne commence pas l’hommage rendu sans discernement aucun, uniquement pour satisfaire à un rituel qui serait alors dénué de sens, puisqu'effectué dans le désordre.

Dans ton explication il y a un grand désordre qui ne te permet pas de percevoir par quoi doit commencer cet hommage. C’est là aussi tout l’intérêt de maîtriser la justesse de sa pensée. S’il y a un ordre souverain des choses, il y a nécessairement un ordre juste qui donne toute sa puissance à une pensée. Le principe même d’un rituel n’est pas de singer ce que font les autres, mais d’abord et essentiellement de respecter un ordre juste en toutes choses capable de s'harmoniser avec l'ordre souverain des choses.

Et donc, le commencement de ton hommage ne respectant pas la rigueur du rituel le plus juste en la circonstance, il ne te permet pas de percevoir par quoi ton hommage doit commencer.
C’est ma foi vrai mon Lug.
Ça avait pourtant l’air clair dans mon esprit.
Mais quand j’ai essayé de mettre tout ça en mot
Je me suis contredit sans même m’en rendre compte,
et deux fois de suite qui plus est.  scratch
avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Dim 28 Mai - 12:13

Lug a écrit:.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

Toujours pas de réponse à ma petite question sur ce premier Principe, tant pis, passons à la deuxième question pour ce deuxième Principe...

2. Je profite avec gratitude

Quelle forme peut bien prendre cette gratitude ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Dim 28 Mai - 16:56

Lug a écrit:
Lug a écrit:.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

Toujours pas de réponse à ma petite question sur ce premier Principe, tant pis, passons à la deuxième question pour ce deuxième Principe...

J’honore la vertu.

Je me conforme à la vertu autant que possible en mettant en pratique le fruit des méditations sur i-celle, afin de ne point ou plus me laisser souiller par le vice. En honorant la vertu, c'est à dire en l'intégrant dans ma conscience par la méditation de ses principes et loi et en les mettant en pratique, je me conforme à la vertu c'est à dire que je pense vertu, je mange, je bois je respire et je dors avec la vertu et c'est ainsi que je l'honore. Lorsque j'honore la vertu, je délaisse le vice. La pratique me permettant par rectification de m'en rapprocher.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Dim 28 Mai - 17:40

Kanzi a écrit:
Lug a écrit:
Lug a écrit:.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

Toujours pas de réponse à ma petite question sur ce premier Principe, tant pis, passons à la deuxième question pour ce deuxième Principe...

J’honore la vertu.

Je me conforme à la vertu autant que possible en mettant en pratique le fruit des méditations sur i-celle, afin de ne point ou plus me laisser souiller par le vice. En honorant la vertu, c'est à dire en l'intégrant dans ma conscience par la méditation de ses principes et loi et en les mettant en pratique, je me conforme à la vertu c'est à dire que je pense vertu, je mange, je bois je respire et je dors avec la vertu et c'est ainsi que je l'honore. Lorsque j'honore la vertu, je délaisse le vice. La pratique me permettant par rectification de m'en rapprocher.

Rien ne dit, ma Kanzi, que ce que toi tu prends pour la vertu n'est pas en réalité un vice grossièrement travesti en petite vertu dont la dame du même nom n'est pas ce qu'il y a de plus honorable... Evil or Very Mad



_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par modeste le Dim 28 Mai - 18:47

Lug a écrit:.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

En essayant de tirer profit de mes erreurs précédentes,
qui sont issues de ma précipitation et surtout d’un manque d’alignement…
c’est peut-être cet alignement et sa stabilisation qui sont la première des choses à faire pour honorer la vertu.
Une conscience ne peut espérer L’approcher si elle est préoccupée par des choses du mondes physique .
Elle doit donc s’aligner sur le plan spirituel pour
s’affranchir des aléas du monde d’en bas, source de vices,
marquer son désir d’aller vers Elle,
et passer en mode penser juste en vertus.

En un mot, comme dirai notre cher Pythagore :
Déchausse-toi pour sacrifier et adorer.

avatar
modeste

Messages : 534
Points : 564
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Dim 28 Mai - 18:57

Lug a écrit:
Kanzi a écrit:
Lug a écrit:
Lug a écrit:.
.


Le premier des Principes de la Loi de Maât est :

J’honore la vertu.

Mais je me demande bien par quoi commence cet honneur rendu à la vertu ?
scratch

Toujours pas de réponse à ma petite question sur ce premier Principe, tant pis, passons à la deuxième question pour ce deuxième Principe...

J’honore la vertu.

Je me conforme à la vertu autant que possible en mettant en pratique le fruit des méditations sur i-celle, afin de ne point ou plus me laisser souiller par le vice. En honorant la vertu, c'est à dire en l'intégrant dans ma conscience par la méditation de ses principes et loi et en les mettant en pratique, je me conforme à la vertu c'est à dire que je pense vertu, je mange, je bois je respire et je dors avec la vertu et c'est ainsi que je l'honore. Lorsque j'honore la vertu, je délaisse le vice. La pratique me permettant par rectification de m'en rapprocher.

Rien ne dit, ma Kanzi, que ce que toi tu prends pour la vertu n'est pas en réalité un vice grossièrement travesti en petite vertu dont la dame du même nom n'est pas ce qu'il y a de plus honorable... Evil or Very Mad



Exact mon Lug ! Le vice est vicieux c'est bien connu et il tend fortement à nous faire prendre pour ce que l'on n'est pas avec grande sincérité puisqu'il ne peut-être autre chose que ce qu'il est, en l' occurence un grand mensonge une belle illusion qui se satisfait d'elle même.
Mais...il y a toujours un mais, un jour et là on ne sait jamais quand cela arrive, c'est souvent inattendu et involontaire, un évènement fait surgir une faille, comme un petit caillou venant à se glisser dans la chaussure, un aiguillon qui nous lance et nous oblige à nous arrêter ne serait-ce qu'un instant voir ce qui se passe. On peut maudire le caillou comme on peut lui rendre grâce pour l'enseignement que l'on peut en tirer. Sommes nous bien chaussés et les chaussures sont-elles adaptées au terrain, savons-nous seulement marcher ? Le terrain est notre maître...Il nous montre exactement notre capacité à le parcourir. Tout comme nos actes et leurs conséquences inévitables nous rappelle à nous-même et le chercheur sincère n'hésitera pas à se déchausser pour voir ce qui cloche.

"Le mensonge serait en route depuis 20 ans, que la vérité le rattraperai en une matinée de marche"

C'est là à mon sens où celui ou celle qui tend vers la vertu, effectue une recherche afin de la connaître pour pouvoir la reconnaître (ce n'est pas un jeu de mot) pour arriver à discerner ce qu'elle est de ce qu'elle n'est pas et ainsi par le trajet effectué, commencer à discerner. Je dirai que c'est comme le mensonge et la vérité, et l'on peut confondre allègrement l'un de l'autre. Bien sur tout cela est virtuel mais comment discerner concrètement ? Par la conséquence de nos actes, par un examen réel de notre temple intérieur. Je peux penser que je suis un oiseau, mais la réalité c'est que je marche.

Tu nous as appris qu'une vertu seule se transforme très vite en vice. C'est pourquoi nous devons évoquer les Vertus. Connaître leurs noms ne signifie pas pour autant que nous les incarnons (Justice, Force, Tempérance, et Prudence). Je crois que le plus grand danger pour l'âme, est de se croire arrivé, de croire qu'on sait tout et que l'on à tout compris... alors que perso j'ai encore plein de doute à résoudre, plein de remise en question, c'est un exercice constant de souplesse et d'adaptation, un exercice de plus en plus fin d'équilibriste sur la balance de la vie. Croire que l'on sait mieux, que l'on est mieux alors qu'on est plein et gonflé d'un piteux orgueil nauséabond. Et là encore il y a équilibre à trouver car l'humilité n'a rien à voir avec l'abaissement de soi.  L'on peut monter haut très haut et chuter d'autant...Cela demande vigilance et persévérance dans une aspiration soutenue et vraie. Alors comment faire ? simplement je dirai utiliser son  libre arbitre, sa faculté volitive, ce qui suppose de pouvoir s'arrêter une instant sur le chemin pour voir où on en est.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Lun 29 Mai - 10:03

.
.

Nous voilà parfaitement d'accord, ma Kanzi. Donc le premier hommage que nous puissions rendre à la vertu c'est de la connaître par une quête constante de vérités qui nous permettra non pas de ce faire une vague idée de ce qu'est la vertu par ses effets ou ses causes, mais par son Principe.

Ce n'est pas le sceptre du roi qui donne des pouvoirs à ce dernier, c'est le roi qui fait que ce sceptre est le symbole de son pouvoir.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Lun 29 Mai - 10:31

Lug a écrit:Ce n'est pas le sceptre du roi qui donne des pouvoirs à ce dernier, c'est le roi qui fait que ce sceptre est le symbole de son pouvoir.
Important ce détail !
sunny sunny sunny

Autant que le S de vertu et le S de vérité.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Lun 29 Mai - 18:15

Lug a écrit:2. Je profite avec gratitude

Quelle forme peut bien prendre cette gratitude ?[/color]

Quelle forme ? Tout d'abord je voudrais dire que c'est une reconnaissance ou un remerciement pour tout les dons que l'on reçoit en permanence.
La vie sous toute ses formes, est un don.
Je suis donc reconnaissante pour tout ce que je reçois.
Je suis reconnaissante envers tout ceux qui ont marché sur le chemin avant moi, qui l'ont balisé par leur lumières et qui l'ont retransmise comme autant de graines à semer dans son jardin.
Je suis reconnaissante pour tout ce qui m'arrive, que j'ai choisi et même pour ce qu'il me semble ne pas avoir choisi, car tout ce qui m'arrive est une occasion magnifique d'évoluer, et je profite en mâchant la nourriture qu'il m'est donné de recevoir avec une lenteur voulue qui n'est pas paresse mais nécessaire afin d'extraire autant que possible -c'est à dire selon capacité que mon pot dix vingt peut recevoir- l'essence même de ce que je reçois et qui me permet d'entrevoir, et ainsi permettre une vision plus juste.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 30 Mai - 10:19

.
.

Savoir recevoir et remercier de tout ce qui nous est permis de profiter est bien le premier volet de la gratitude, ma Kanzi. Encore faut-il être capable de discerner ce que nous recevons et d’où cela vient.

Dernièrement je demandais à une personne invitée à partager quelques nourritures terrestres si elle était capable de me dire de quoi était composée la ration que contenait son assiette... Cette personne, qui avait un sens subtil de la gastronomie, m’a énumérée à peu près tout ce contenait son plat à l’exception du plus important de tous les ingrédients qu’elle a eu la surprise de redécouvrir lorsque je le lui ai indiqué. Cet ingrédient essentiel était : le soleil, sans lequel rien de ce qui était dans son assiette n’aurait pu s’y trouver.

Petite historiette pour illustrer la difficulté d’identifier correctement tout ce que l’on reçoit et de qui et d'où cela provient, et donc de pouvoir être en capacité remercier correctement. Cette difficulté se surmonte uniquement par la connaissance.

Le deuxième volet de la gratitude, et il est à mes yeux aussi important que le premier si ce n’est plus, consiste après avoir su recevoir, d’être capable à son tour de donner dans les mêmes conditions de générosité et de désintéressement. Volet qui ne figure pas dans ta proposition, probablement pour ne pas abuser des bonnes choses... Note bien qu’être économe n’est pas une mauvaise conduite, faut juste veiller à ce que ça ne tourne pas à l’avarice...Very Happy Very Happy

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Lug le Mar 30 Mai - 10:22

.
.

Le troisième Principe de la Loi de Maât dispose :


3. Je suis en paix

Comment se passe la mise en pratique de ce Principe ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1177
Points : 1238
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Mar 30 Mai - 11:37

Lug a écrit:.
.

Savoir recevoir et remercier de tout ce qui nous est permis de profiter est bien le premier volet de la gratitude, ma Kanzi. Encore faut-il être capable de discerner ce que nous recevons et d’où cela vient.

Dernièrement je demandais à une personne invitée à partager quelques nourritures terrestres si elle était capable de me dire de quoi était composée la ration que contenait son assiette... Cette personne, qui avait un sens subtil de la gastronomie, m’a énumérée à peu près tout ce contenait son plat à l’exception du plus important de tous les ingrédients qu’elle a eu la surprise de redécouvrir lorsque je le lui ai indiqué. Cet ingrédient essentiel était : le soleil, sans lequel rien de ce qui était dans son assiette n’aurait pu s’y trouver.

Petite historiette pour illustrer la difficulté d’identifier correctement tout ce que l’on reçoit et de qui et d'où cela provient, et donc de pouvoir être en capacité remercier correctement. Cette difficulté se surmonte uniquement par la connaissance.

Le deuxième volet de la gratitude, et il est à mes yeux aussi important que le premier si ce n’est plus, consiste après avoir su recevoir, d’être capable à son tour de donner dans les mêmes conditions de générosité et de désintéressement. Volet qui ne figure pas dans ta proposition, probablement pour ne pas abuser des bonnes choses... Note bien qu’être économe n’est pas une mauvaise conduite, faut juste veiller à ce que ça ne tourne pas à l’avarice...Very Happy Very Happy

Fin gastronome tu es mon Lug !
Pour ce qui concerne le deuxième volet de la gratitude, il est vrai que s'il n'est pas abordé et qu'il manque ce n'est toutefois pas un oubli, car sous-entendu et présent à mon esprit : recevoir et donner étant le gage de la perpétuation. Mais toutefois cela reste sous-entendu dans ce passage :
Kanzi a écrit:"Je suis reconnaissante envers tout ceux qui ont marché sur le chemin avant moi, qui l'ont balisé par leur lumières et qui l'ont retransmise comme autant de graines à semer dans son jardin.
On pourrait reprendre la parabole du semeur, mais je pense aussi à la parabole des talents.

Si je sème, je m'élève et je croît selon mon dessein de forme, et je restitue. C'est donc un échange qui doit se faire, une communication entre le haut et le bas, et du bas vers le haut, sur un plan vertical mais aussi sur un plan horizontal.

Ce qui nous ramène à l'avarice...Et je tiens compte de ce détail, cela nous renvoie directement au travaux du Maître et de l'élève en cours (où je brille par mon absence pour la dernière question What a Face ).
Quand et comment donner ?
Bien que ce ne soit pas toujours le fondement de la question puisqu'il s'agit aussi et surtout de savoir être en toute circonstance, ne serait-ce que par l'exemple que l'on donne. Donner n'est pas forcément donner une "chose" à quelqu'un, c'est l'exemplarité d'une attitude, d'un comportement, d'actes que l'on exécute.
Dans le fait de donner, de servir, de perpétuer, il y a donc plusieurs plans à partir desquels on peut transmettre.

Donner, recevoir, donner, recevoir, est un échange permanent.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Kanzi le Mar 30 Mai - 12:03

Kanzi a écrit:Donner, recevoir, donner, recevoir, est un échange permanent.

Je rajoute : Donner, recevoir, donner, recevoir, est un échange permanent et perpétuel.

Kanzi

Messages : 846
Points : 982
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La question que je voudrai poser

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum