Les frères ennemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:41

Ven Déc 11, 2009 2:51 pm
Lug a écrit:.
.

L’Égypte antique, dont nous sommes loin d’avoir décrypté les enseignements ésotériques et métaphysiques, avait une façon sublime d’utiliser les symboles, en évitant les lamentables confusions que provoque l’anthropomorphisation réductrice des puissances supérieures à l’espèce humaine.

Ainsi, le « Satan » égyptien le dieu Seth dieu de la Violence et du Mal, ce dieu à la forme élégante et bizarre : corps levretté, longue queue roide et fourchue, museau effilé et bysqué, oeil mongol, hautes oreilles droites et biseautées. Malgré sa réputation, il avait un sanctuaire important à Ombos en Égypte Supérieure. Son lieu de naissance réputé avait son culte et était aussi en vue dans la région nord-est du delta du Nil.

Les Égyptiens avaient la sagesse de toujours représenter les forces de la création sous forme de chimère, corps humain et tête d’animal composite… Ainsi, si Osiris représente les forces génératives de la création, et celles de l’humanité incarnée, Seth représente les forces dégénératives et ré-absorbantes de la nature… C’est pour cette raison qu’il est nécessairement le frère ennemi d’Osiris, l’un représente la nature fécondante de l’énergie solaire et l’autre la nature décomposante du feu de la putréfaction des ténèbres, mais les deux sont indissociables, et comme forces primales de la création, ils sont à juste titre leur place dans l’ennéade.

Seth est la force de décomposition sans laquelle la graine ne pourrait libérer sa puissance germinative Osirienne, et c’est aussi grâce à cette force que les dépouilles de cette puissance germinative seront recyclées pour une nouvelle naissance.

Seth, le dieu des ténèbres, de la violence, et de la destruction, mérite donc bien sa place de dieu, son Temple et ses vénérations… À l’inverse des traditions judéo-chrétiennes, qui rejettent et combattent cette force comme étant un adversaire à l’épanouissement de la nature humaine, l’Égypte antique, dans une harmonie plus féconde et homogène, considérait cette force « négative », comme essentielle à l’équilibre et conforme aux lois de causes à effets par lesquelles se transforme l’énergie vitale…

Je laisse à chacun le soin de savoir s’il y a eu progression ou régression dans la véritable Connaissance avec notre vision hétérogène « moderne » des principes universels.


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:05, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:43

Mer Fév 15, 2012 8:04 am
Hermaphrodite a écrit:Les tables de la loi nous ayant été transmises par un prêtre Egyptien, peut-on faire un rapprochement entre ce Seth dieu de la violence et du mal et Seth/Vierge?


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:06, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:44

Mer Fév 15, 2012 8:54 am
Lug a écrit:.
.

Seth (divinité révérée en Egypte) est le frère d'Osiris et le destructeur de sa forme humaine...

Un peu comme Shiva par qui tout provient, mais qui est aussi le grand destructeur.

La Vierge est ce qui donne la mort en permettant la manifestation dans le cycles des incarnations de la sphère temporelle...

Amusant non ?
:jocolor:


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:07, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:45

Mer Fév 15, 2012 10:34 am
Hermaphrodite a écrit:Oui c'est assez intriguant!!!

Mais comment comprendre que ce Seth frère d'Osiris et dieu du mal, soit aussi Seth/Vierge/Mercure des Sages (évolution)/Thoth Seigneur de la Parole divine et ange annonciateur de Marie?

De plus au sujet de cet Annonciateur, je pensais que les évangiles coupaient le coup aux paradoxes ingérables de la Kabbale hébraïque. Car si l'annonciateur est le Mercure des Sages et donc Thot-Mercure, cet Annonciateur sera donc Raphaël-Thoth-Mercure et non Gabriel tel que les évangiles le disent... me trompes-je?


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:08, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:45

Mer Fév 15, 2012 11:17 am
Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit:Oui c'est assez intriguant!!!

Mais comment comprendre que ce Seth frère d'Osiris et dieu du mal, soit aussi Seth/Vierge/Mercure des Sages (évolution)/Thoth Seigneur de la Parole divine et ange annonciateur de Marie?

De plus au sujet de cet Annonciateur, je pensais que les évangiles coupaient le coup aux paradoxes ingérables de la Kabbale hébraïque. Car si l'annonciateur est le Mercure des Sages et donc Thot-Mercure, cet Annonciateur sera donc Raphaël-Thoth-Mercure et non Gabriel tel que les évangiles le disent... me trompes-je?

Toujours aussi empêtré dans tes lectures, mon Hermaphrodite... pirat

Si tu cherches à faire des rapprochements selon les apparences et les costumes locaux, tu n'es pas près de t'en sortir, c'est d'ailleurs ton problème récurant.

Tu doit rester, pour devenir multidimensionnel, au niveau des principes

Osiris - Isis - Seth

Shiva - Vishnu - Brahma

Thoth - Mercure - Hermès

Et laisse un peu de côté ta cabale angélique judéo-chrétienne qui n'a pas plus de cohérence, dans ses apparences, que la Kabbale hébraïque...

Les Principes, uniquement les Principes, et tout te deviendra plus clair
Cool


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:09, édité 1 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:46

Mer Fév 15, 2012 1:17 pm
Hermaphrodite a écrit:Tu sais cher Aîné je crois que j'ai le même syndrome que l'ancêtre Eliphas...

tu as raison je vais fermé tout ces bouquins et focaliser mon mental sur la Sapience Hermétique uniquement... je crois que c'est l'unique voie avec laquelle je vibre décidément en Harmonie, et qui offre le maximum de cohérence à mon entendement...

Tu es quand même épatant comment t'as fait pour tombé dessus (la CABBALE)? Là où tant d'autres anciens (hors mis Fabre) ont trébuchés, toi t'as réussi a traversé...

Merci pour ton soutien. :hello: Wink


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:10, édité 1 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:46

Mer Fév 15, 2012 2:20 pm
Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit:Tu sais cher Aîné je crois que j'ai le même syndrome que l'ancêtre Eliphas...

tu as raison je vais fermé tout ces bouquins et focaliser mon mental sur la Sapience Hermétique uniquement... je crois que c'est l'unique voie avec laquelle je vibre décidément en Harmonie, et qui offre le maximum de cohérence à mon entendement...

Tu es quand même épatant comment t'as fait pour tombé dessus (la CABBALE)? Là où tant d'autres anciens (hors mis Fabre) ont trébuchés, toi t'as réussi a traversé...

Merci pour ton soutien. :hello: Wink

C'était juste comme pour Jonas, mon Hermaphrodite...

Lorsque la mission s'est présentée, je me suis levé pour la prendre et je suis parti pour Tarsis... Tu connais la suite... Very Happy


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:11, édité 1 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:47

Mer Avr 10, 2013 2:01 am
Sa-Ousir a écrit:Bonjour mon Lug,

Bien que partageant ta pensée au sujet de l’homogénéité de la pensée antique telle que tu la décris, je persiste à croire que la comparaison entre la pensée moderne et antique ne peut se faire que selon des critères équilibrés.
Premièrement chaque civilisation et la pensée spirituelle la mouvant atteint son apogée puis décline. C'est valable autant pour la pensée égyptienne, que pour la pensée chrétienne, indienne ou bouddhiste. Sans compter que chacun de ses pensées s'inscrit dans un Temps au Plan déterminé, dans un Lieu subissant des influences particulière et suivant des rythmes et des inspirations qui ne peuvent être selon moi comparée. Pour terminer sur quoi juger la compréhension des principes universels, de la compréhension du plus grand nombre, des plus éclairés, de la lisibilité des textes, de l'imprégnation dans la vie quotidienne et profane, de l'apparence..Cela reviendrait à juger une voie meilleure qu'une autre alors même qu'elles peuvent toute et ont toute accompagnée des êtres des intéressés vers le même but. Chaque entité-Nombre de chaque peuple possède un Dessein particulier inscrit dans un Dessein plus Grand.
Pour moi les comparer ce serait comme affirmer que parvenu sur la pointe d'un haut sommet, la vue est plus étendue et belle si l'on y est monté par le Nord.


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:12, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:47

Mer Avr 10, 2013 10:56 am
Lug a écrit:.
.


Oui, mon Sa-Ousir, je reconnais bien là, la perspicacité de ton intellect raisonneur.

Du point de vue des apparences, ton observation, bien qu’inutilement séparative et hétérogène, entre la pensée «antique» et la supposée pensée «moderne», pourrait laisser croire que la première est nécessairement frappée d’obsolescence, alors que la deuxième aurait l’apanage d’une plus grande perfection que l’autre n’avait pas, et que ces deux pensées ne supporteraient pas la moindre comparaison.

Mais le problème reste quand même que l’apparence, qui se caractérise par le physique de la forme, n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais un Principe. Et le piège des apparences est bien celui des habillages hétéroclites et éphémères qui sont venus déformer et voiler une pureté originelle homogène et intemporelle.

Si au lieu de rester uniquement sur le plan des apparences, tu te déplaces sensiblement sur celui de la qualité, et si tu cesses de croire que l’aspect forme physique peut prendre durablement le pas sur le véritable aspect spirituel - ne pas confondre avec l’intellectuel -, alors il est objectivement indéniable que l’antique pensée spirituelle était si élevée dans les trois Mondes, qu’elle s’est manifestement le plus approchée de l’universel, dans les ultimes limites des capacités de la nature humaine dans sa forme la plus glorieuse, je veux parler de celle des Principes. En revanche, la pensée que tu qualifies de «moderne» (et qui reste à définir) n’a cessé de dégénérer pour n’être plus qu’un déchet sans esprit, sans âme et sans consistance, dont nous voyons hélas ! les effets destructeurs et asservissants.

Que des générations d’ignorants, d’incultes et de dégénérés aient recouvert cette ontologie originelle et transcendante avec les oripeaux de traditions tribales, religieuses, philosophiques et/ou politiques ; ontologie abâtardie par des rituels uniquement axés sur l’aspect des «apparences», au détriment de la «Qualité» et de «l’Esprit», cela je te l’accorde volontiers, mais ce n’est pas, et ça n’a jamais été mon propos de confondre l’énergie fossile d’un verbe mort avec l’énergie vitale d’un verbe intemporellement vivant, confusion que tu sembles faire dans ton observation.

Que le Taoïsme, le Védisme, le Shintoïsme, la tradition Mosïaque, Celtique, Amérindienne ou de l’ancienne Égypte, puissent avoir un habillage folklorique, pittoresque et plus ou moins truculent, cela n’est pas de nature à m’émouvoir d’aucune façon. Mais que ces grandes traditions de philosophie spirituelle puissent partager des dénominateurs communs, et que ces dénominateurs ne soient pas, comme c’est le cas sur le plan des apparences physiques, les plus cons (donc éphémères), mais justement les plus spirituellement inspirés (donc intemporels), me paraît être une évidence facilement démontrable et par voie de conséquence difficilement contestable.

Dans ce que tu qualifies de pensée «moderne», je ne vois personnellement rien qui puisse spirituellement rivaliser, ne serait-ce que du bout des orteils, avec l’ontologie des Principes des antiques traditions de philosophie spirituelle. Sur ce plan, la pseudo pensée «moderne», est proche du zéro absolu, et donc ne peut avoir aucune prétention à se comparer aux Principes intemporels de la pensée spirituelle antique.

Je ne cherche, et ne chercherait absolument jamais à faire des comparaisons qui seraient aussi ineptes que ridicules, mon Sa-Ousir, car si sur le plan de la logique de l’intelligence inférieure la chose pourrait, je dis bien seulement pourrait être possible, sur le plan de la Sagesse, je ne connais rien dans ce que tu appelles la pensée «moderne» qui soit de nature à rivaliser en qualité, pertinence et crédibilité avec les antiques écoles de sagesse.

Le seul travail qui soit donc utile de faire ce n’est pas d’établir des comparaisons, mais de parvenir à se débarrasser de l’accumulation des impuretés, que les civilisations et générations antérieures ont stupidement accumulées, pour cause d’ignorance, d’inculture et de paresse spirituelle, pour retrouver tout le rayonnement d’une pensée universel, qu’à tort tu considères comme antique, alors qu’il n’y a en vérité rien de plus moderne, puisque si ce qui sera fut, alors ce qui fut est nécessairement notre perspective la plus élevée.

Selon l'antique Principe d'une pensée juste en vertus Wink


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:12, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:48

Mer Avr 10, 2013 12:16 pm
Sa-Ousir a écrit:Mon Lug,

Chacun est libre de croire et d’interpréter comme il le souhaite.

Pour moi, plus une pensée parfaite, et plus elle se rapproche comme tu le dis de l'intemporalité et de l'universalité. Mais une pensée qui s'approche de la perfection, en qualité lumineuse, et a su se hisser au niveau des Principes, l'est MANIFESTEMENT que lorsqu'elle a su s'ADAPTER, et se décliner dans chacun les 3 Mondes (dont chacun comprend une déclinaison de ces mondes). Y compris dans le Physique Dense.
OUI la pensée antique a su le faire certainement dans certains endroits, à une période donnée. Et encore ces pensées se sont toutes inspirées par la pensée de la civilisation précédente qu'ils ont su faire revivre en l'adaptant (les Atlantes pour l'Egypte, et une partie des Amériques, Les Celtes pour les Hindous, Moise pour l'Egypte, etc...).
Certes il y eu une dégénération. Cependant, pour moi, la pensée antique (qui comme toute pensée est Lumière et Vie) peut bien se rapprocher spirituellement de l'ontologie des Principes, mais si elle n'a su s'adapter dans les 3 mondes, elle se meurt. Selon donc mon point de vue (certainement flou, mais je compte sur toi Wink ), la qualité d'une pensée relève autant de sa Lumière que de sa VIE.
Une pensée juste en Vertus, l'est aussi parce qu'elle est, entre autres, mais aussi, prudente tempérée, et charitable.

Retrouver la pureté des enseignements antique, oui voilà une belle tâche. Aussi belle et nécessaire que les faire vivre en les adaptant. Pour parler de mes expériences et de mes errances, je trouve la pensée antique plus lumineuse que la pensée des premiers chrétiens, mais moins vivante, et c'est en cela que la pensée moderne d'un Fulcanelli, M. Philippe, ou M. Claude L-M. tout aussi intéressante et de qualité.

sunny


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:13, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:48

Mer Avr 10, 2013 2:00 pm
Lug a écrit:.
.

Ce qui le plus s’approche de la Vérité, ne meurt jamais, mon Sa-Ousir, ce qui meurt c’est l’apparence...

Ce qui ne s’adapte pas à la nécessaire évolution multidimensionnelle, c’est l’apparence.

Ce qui était vrai hier et ne l’est plus aujourd’hui, c’est l’apparence.

Ce que tu considères comme périmé dans les anciennes et grandes civilisations, ce n’est que l’apparence qu’en ont donnés les barbares incultes qui n’en avaient reçu que le contenant sans le contenu: l'apparence...

Un principe, la Qualité, n’a rien à voir avec les lois de causalité de l’apparence, la forme. Si tu discernes l’un de autre, tu distingueras forcément ce qui est immortel de ce qui toujours meurt et renaît, et sur lequel tu focalises manifestement ton intention.

Qu’est-ce donc que cette soi-disant pensée des premiers chrétiens, et surtout à quelle époque la situes-tu ?

Qu’avait-elle de si spécifique qui lui appartenait en propre et qui la différenciait des pensées antérieures, où n’est-elle pas autre chose qu’une pâle copie d’antiques pensées nettement plus lumineuses que ce que cette pensée «chrétienne» a produit jusqu’à ce jour ?

La pensée de ce que tu appelles les premiers chrétiens, n’est en vérité qu’une suite de falsifications, d’impostures, de duperies et de grossières mystifications et interpolations de scribes véreux. Faire du lumineux avec ça, faut vraiment être sorcier ou illusionniste, et ne s’adresser qu’aux aveugles...

Fulcannelli avait pour essence de sa pensée, que tu qualifies abusivement de moderne, l’Alchimie et la tradition Hermétique. M. Philippe ne faisait que reprendre les principes que l’on retrouve dans les Véda et le bouddhisme ésotérique, bien antérieur à l’existence même de cette vague notion qu’est le christianisme, qui n’a véritablement existé que plusieurs siècles après la supposée mort du pseudo «Jésus». Je pense que tu confonds, pour ces deux personnages illustres, l'antique et le moderne... Le modernisme ils ne le revendiquaient surtout pas.

Quant à CLM, il n’est que le modeste reflet de quelques minuscules rayons de cette Eternelle Lumière spirituelle qui nous éclaire tous, et qui pour lui n’est ni antique ni moderne, mais Eternellement présente. Very Happy


Dernière édition par Kanzi le Sam 11 Juin - 12:14, édité 2 fois

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Kanzi le Ven 10 Juin - 17:49

Dim Avr 14, 2013 9:59 am
Sa-Ousir a écrit:Erf, Embarassed .
Merci pour ton recentrage , toujours très efficient. Ca pique subtilement, mais cela m'a fait un grand bien. Tu peux continuer sans autre, je suis loin d'être rancunier envers ceux qui s'acharnent à me confronter à mes propres zones d'ombre.

sunny

Kanzi

Messages : 854
Points : 990
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les frères ennemis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum