L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:28

31 Aoû 2012 09:10 am


L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

Comment le définir ?

À quoi peut-il servir ?

Qu’elles sont ses applications pratiques, s’il y en a ?

Peut-on démontrer sa pertinence ?

Sur quoi reposeraient ses principes ?

Y a-t-il des critères objectifs qui pourraient établir le sérieux d’une telle «science» ?

Ou doit-on finalement se résoudre à le considérer comme une patascience ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:37

31 Aoû 2012 01:14 pm

Setanta a écrit:
Voilà ce qu'il me semble juste de dire à ce sujet :


Lug a écrit:L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

C'est même la seule science qui ne se base pas sur des préjugés, ni sur des bases approximatives débouchant sur des théories plus ou moins vaseuses.

Lug a écrit:Comment le définir ?

La meilleure définition est contenu dans la Table d’Émeraude qui précise que « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ; afin que les miracles d’une seule chose. »

L'occultisme est la science qui permet en bas, à la raison intellectuelle, de se représenter ce qui est en haut, la réalité subjective. Ce qui est occulte à la raison et à la vision binoculaire se comble par la foi et l'intuition qu'apporte la méditation, se démontrant par les lois observables et constantes de la nature.


Lug a écrit:À quoi peut-il servir ?

L'occultisme, à l'image de la science matérialiste, se destine avant tout au progrès de l'humanité. L'une et l'autre peuvent être détournées à des fins personnelles et malsaines faisant d'un côté le dictateur et de l'autre le sorcier. Mais le but premier de la science occulte, ou Magie blanche, est avant tout et uniquement « le service désintéressé », ce qui est là sa propre définition.

Lug a écrit:Qu’elles sont ses applications pratiques, s’il y en a ?

Sa principale application est la Justice, avec ce « J » majuscule, la différenciant de la justice arbitraire des hommes sans connaissances. Les Lois de la providence, bien qu'occultes pour la majorité de l'humanité, ont de nombreuses applications que l'occultiste perçoit quotidiennement au sein de la Création et dont la clé principale se trouve dans le libre arbitre.

Lug a écrit:Peut-on démontrer sa pertinence ?

La pertinence de la science occulte réside essentiellement dans son verbe juste en vertus, ce que la Loi de Maât désigne comme « Juste de pensée, Juste en parole, et Juste en action. » Trop ou pas assez de Maât n'est plus Maât. L'occultisme est donc ce Verbe Vivant qui, par la connaissance, peut apporter l'énergie stimulante à la Conscience se noyant dans sa raison intellectuelle et ignorante.

Lug a écrit:Sur quoi reposeraient ses principes ?

La science occulte repose sur trois principes de bases. La volonté spirituelle, l'intelligence activée dans le sens de l'évolution et le service désintéressé. Auxquels s'ajoute, ou plutôt s'intègre 4 autres principes faisant la spécificité de l'occultiste.

Lug a écrit:Y a-t-il des critères objectifs qui pourraient établir le sérieux d’une telle «science» ?

Bien que je n'exclut personne, il ne serait pas très avisé de vouloir démontrer l'objectivité d'une telle science à des incultes, ce qui reviendrait à « donner des perles au pourceaux » comme il est dit dans les évangiles. De mon avis, seul les textes les plus ésotériques permettent un aperçu du sérieux de cette science, du moins pour celui qui débute. Pour l'initié, l'histoire démontre l'objectivité d'une telle science qui se résume par « ce qui est-fut-sera ». La science des Nombres reste le critère le plus objectif.

Lug a écrit:Ou doit-on finalement se résoudre à le considérer comme une patascience ?

Pour la raison intellectuelle et ignorante du monde physique dense, voilà une patascience pour les illuminés de la carafe en mal d'existence. Pour ceux qui ont goutté au nectar de cette carafe, ce n'est pas autre chose que le sang du Christ au sein du Graal apportant la Vie éternelle.
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:39

31 Aoû 2012 03:01 pm

Setanta a écrit:Voilà ce qu'il me semble juste de dire à ce sujet :

Lug a écrit:L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?


C'est même la seule science qui ne se base pas sur des préjugés, ni sur des bases approximatives débouchant sur des théories plus ou moins vaseuses.

Toujours aussi Don Quichotte, mon Setanta...

Il suffit de te désigner des moulins à vent comme étant des géants à abattre et te voilà chevauchant ta Rossinante à grands galops...


Alors, comme tu connais mon principe d’un pied devant l’autre, procédons par étape, si tu le veux bien.

Tu prétends que l’occultisme n’est pas une science qui soit basée sur des préjugés...

Bon, acceptons-en l’augure, mais si l’occultisme est ce qui doit permettre de percevoir ce qui n’est pas directement perceptible, comment la chose peut-elle se faire sans sombrer dans les délires des élucubrations chimériques et grotesques ?

Après avoir traité ce point, nous pourrons essayer de traiter le suivant...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:40

07 Sep 2012 10:24 am


Kanzi a écrit:
Lug a écrit:L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

Comment le définir ?

À quoi peut-il servir ?

Qu’elles sont ses applications pratiques, s’il y en a ?

Peut-on démontrer sa pertinence ?

Sur quoi reposeraient ses principes ?

Y a-t-il des critères objectifs qui pourraient établir le sérieux d’une telle «science» ?

Ou doit-on finalement se résoudre à le considérer comme une patascience ?


Pour reprendre la définition de Héléna Blavatsky :
« Occultes, sciences. Les sciences touchant aux secrets de la nature - physique et psychique, mentale et spirituelle - sont appelées sciences hermétiques et ésotériques. En Occident, on peut nommer la Cabale, en Orient, le mysticisme, la magie et la philosophie du Yoga. Ces sciences sont cachées au vulgaire, et l'ont été pendant des âges».

Je pense que l’on peut raisonnablement considérer l’occultisme comme une science à partir du moment où l’occultisme étudie tout ce qui se rapporte à la «connaissance de ce qui est caché », la chose en soi, la cause, sa source.

Pour l’étude d’un même support, je dirais même que l’occultisme est une science supérieure et homogène au contraire de la science classique qui fait appel à l’intellect et au savoir pour étudier le monde visible et apparent, contrairement à la science occulte qui fait appel à l’Intelligence, permettant ainsi par l’observation attentive de la nature et l'analogie d'établir la mise en relation de combinaisons diverses en vue d’aboutir à une synthèse cohérente d’un ensemble sous ses divers aspects.
L’occultisme s’appuie sur les Principes qui régissent les Lois de cause à effet.
Si je devais caricaturer les tenants et les aboutissants, je dirais que l'occultisme est la connaissance de la réalité, et la science l'étude de l'illusion apparente du monde des formes. Noumène et phénomène se cotoient sans cesse dans une alchimie incessante...ce qui est astronomie pour la science, est Astrologie Sacrée pour l'occultiste. Il y a le coeur et l'écorce, le fond et la forme, l'ésotérisme et l'exotérisme, le haut et le bas, dedans et dehors, et comme nous l'enseigne la Hiérarchie ce qui est à l'extérieur est comme à l'intérieur.
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:41

07 Sep 2012 03:50 pm


Si l'occultisme peut être légitimement considéré comme une science, ma Kanzi, peut-on en dire autant du mysticisme ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:43

07 Sep 2012 06:03 pm


Hermaphrodite a écrit:
Lug a écrit:L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

Comment le définir ?

À quoi peut-il servir ?

Qu’elles sont ses applications pratiques, s’il y en a ?

Peut-on démontrer sa pertinence ?

Sur quoi reposeraient ses principes ?

Y a-t-il des critères objectifs qui pourraient établir le sérieux d’une telle «science» ?

Ou doit-on finalement se résoudre à le considérer comme une patascience ?

L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

Le mot science vient du mot "scientia", qui lui même vient du verbe "scire": Savoir. Ce terme est utilisé dans son sens le plus large pour définir la connaissance systématique dans quelque domaine que ce soit, mais il est plus généralement appliqué à la recherche de lois vérifiables.

L'occultisme dans son sens parlant est l'étude de tout ce qui est mystérieux...
En ce sens la science matérialiste fut elle même pendant son enfance considéré comme une étude de phénomènes mystérieux et donc occulte... pensons ici à faraday et à la l'électricité... à Newton et à la lumière et la gravité... souvenons nous de Galiléo Galiléi... et d'autres encore.

alors oui, je pense que l'occultisme peut être considéré comme une science, car comme toute science, il a eu ses explorateurs qui sont allé à la quête de ses arcanes, il a eu ses théoriciens qui en ont formulé les mystères, il a eu ses praticiens qui ont soumis ses postulats aux réalités objectives, il a eu ses ingénieurs qui en ont structuré et contextualiser les concepts, il a eu ses enseignants qui ont diffusé et divulguer ses vérités... mais il a aussi eu ses charlatans qui ont pris et on fait prendre des vessies pour des lanternes (placébo spirituel) ...

De mon modeste point de vu, oui l'occultisme peut être considéré comme une Science.

Comment le définir ?
L'académie dit de lui que c'est l'étude des phénomènes mystérieux. En langage Hermétique on dira que c'est la science qui traite du soleil des philosophes tapis au sein de la matière au noir pendant la putréfaction.

À quoi peut-il servir ?
Il sert à transmuter le plomb intellectuel en or spirituel. Il sert à sortir la Conscience de sa grange d'ignorance confortable. Il sert à détruire la chrysalide pour révéler le papillon. Il permet à la Conscience de se revêtir de son corps de gloire.

Qu’elles sont ses applications pratiques, s’il y en a ?
Ses applications pratiques sont celles mise à l'épreuve par les arcanes de la Cabbale (Théurgie) et de l'Alchimie (Processus de transmutation : Transfiguration ???).

Peut-on démontrer sa pertinence ?
De mon humble avis Oui, et ceci, par des Invocations et des Evocations.

Sur quoi reposeraient ses principes ? Sur les réalités subjectives abstraites formulées et structurées selon les Sept Principes du Kybalion.

Y a-t-il des critères objectifs qui pourraient établir le sérieux d’une telle «science» ? ... pas assez d'éléments pour formuler une esquisse de réponse... J'y reviendrai plus tard

Ou doit-on finalement se résoudre à le considérer comme une patascience ?... Pour les profanes Oui...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:46

08 Sep 2012 09:21 am


Kanzi a écrit:
Lug a écrit:..Si l'occultisme peut être légitimement considéré comme une science, ma Kanzi, peut-on en dire autant du mysticisme ?

Mon Lug,

Si le mysticisme à trait lui aussi aux choses cachées il y a une nuance avec l’occultisme en ceci que le mysticisme se rapporte plus directement aux croyances et aux religions, bref à la Foi qui valide toutes les formes de croyances vrai ou fausses.

Si l’on considère que l’occultisme contient toutes les sciences, alors le mysticisme en est un aspect. En considérant la science occulte comme universelle elle ne peut se résumer et encore moins se réduire à un état mystique toujours transitoire et limité, et dangereusement trompeur s’il n’est pas éclairé par la Connaissance.
Dans ce mot on peut tout y mettre, toutefois le mysticisme est plus un état de conscience permettant de ressentir mais pas nécessairement de connaître donc discerner la croyance et l’imaginaire d’avec la réalité qui est toujours mise à l’épreuve.


Voilà une petite exploration des différences entre l'occultisme et le mysticisme qui est assez méritoire, ma Kanzi...

Manque peut être la synthèse qui se traduirait par une formulation aussi simple que la plus juste qui soit possible, critères essentiels pour que se manifeste l'évidence :

L'occultisme est Foi et Raison, alors que le mysticisme est croyance dogmatique et émotions.

L'occultisme est ce qui caractérise les "Fils du Mental", alors que le mysticisme est le propre des "Fils de la Nécessité".

Le premier est sur les Principes des lois providentielles, le deuxième est sur les causalités des lois du Destin.

L'occultiste voit les rapports (abstractions) et les différences d'énergies qu'il peut avoir avec le mystique, le mystique ne voit ni les rapports ni les énergies supérieures qui sont du domaine de l'occultiste..

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:47

08 Sep 2012 09:24 am

modeste a écrit:Coucou ma Kanzi , en gros , je suis assez d'accord avec toi ,
mais je me dit que si notre Lug a posé cette question dans la rubrique Astrologie ésotérique ce n'est certainement pas un hasard ,
donc quel rapport peut il y avoir entre cette question et l'astrologie ésotérique ? .
Pour reprendre les termes même de notre Lug ,
l'astrologie ésotérique est une vérité occulte qui traite des énergies et des forces qui se croisent ,
interagissent et gouvernent tous les champs de l'espace, et tout ce qui ce trouve dans ces champs .
Si on revient à notre question en tennant compte de ceci ,
il m'apparait que nous avons d'un coté le mystique qui va simplement subir ces influances ,
alors que l'occultiste va chercher d'une part à les connaitre et ensuite à les controler pour si possible s'en servir ....
Non ?


Je te confirme, mon modeste, que ce sujet n'est pas par hasard dans le forum Astrologie ésotérique...

Bien vu !

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:53

08 Sep 2012 12:15 pm


Kanzi a écrit:
Lug a écrit:..Si l'occultisme peut être légitimement considéré comme une science, ma Kanzi, peut-on en dire autant du mysticisme ?

Kanzi a écrit:Mon Lug,

Si le mysticisme à trait lui aussi aux choses cachées il y a une nuance avec l’occultisme en ceci que le mysticisme se rapporte plus directement aux croyances et aux religions, bref à la Foi qui valide toutes les formes de croyances vrai ou fausses.

Si l’on considère que l’occultisme contient toutes les sciences, alors le mysticisme en est un aspect. En considérant la science occulte comme universelle elle ne peut se résumer et encore moins se réduire à un état mystique toujours transitoire et limité, et dangereusement trompeur s’il n’est pas éclairé par la Connaissance.
Dans ce mot on peut tout y mettre, toutefois le mysticisme est plus un état de conscience permettant de ressentir mais pas nécessairement de connaître donc discerner la croyance et l’imaginaire d’avec la réalité qui est toujours mise à l’épreuve.

modeste a écrit:Coucou ma Kanzi , en gros , je suis assez d'accord avec toi ,
mais je me dit que si notre Lug a posé cette question dans la rubrique Astrologie ésotérique ce n'est certainement pas un hasard ,
donc quel rapport peut il y avoir entre cette question et l'astrologie ésotérique ? .
Pour reprendre les termes même de notre Lug ,
l'astrologie ésotérique est une vérité occulte qui traite des énergies et des forces qui se croisent ,
interagissent et gouvernent tous les champs de l'espace, et tout ce qui ce trouve dans ces champs .
Si on revient à notre question en tennant compte de ceci ,
il m'apparait que nous avons d'un coté le mystique qui va simplement subir ces influances ,
alors que l'occultiste va chercher d'une part à les connaitre et ensuite à les controler pour si possible s'en servir ....
Non ?


Cette question à parfaitement sa place ici puisque l'astrologie sacrée est une science occulte qui regroupe toutes les formes de science qui dans ce domaine pourraient être appelées Art Sacré.
Quantité d'énergies venant de plan divers, nous influencent en permanence que nous en ayons conscience ou pas. Ce même état de cosncience qui permet de moins en moins de subir les influences extérieures et d'élargir son champ du possible dans l'expérimentation que nous offre notre incarnation terrestre dans une existence donnée.

Pour reprendre les excellents termes de notre Lug

Lug a écrit:l'astrologie ésotérique est une vérité occulte qui traite des énergies et des forces qui se croisent, interagissent et gouvernent tous les champs de l'espace, et tout ce qui ce trouve dans ces champs .

Tu noteras qu'il est précisé "les champs de l'espace"...ce qui n'est pas un hasard non plus tout autant que d'une merveille de précision pouvant nous ramener à la question de l'immortalité de l'âme de vie...

Car en effet si l'âme de vie est immortelle mon modeste, est-elle soumise aux influences ou bien y a t'il quelque chose qui soit en dehors ou supérieur à cette espace et qui soit libre de toute forme d'influence ??? Y a t'il quelque chose qui puisse exister en dehors d'un espace défini sachant que cet espace s'il est défini il est donc nécessairement mortel...

Question majeure qui nous renvoit directement au monde illusoire, possiblement qu'une projection de nos pensées.... une sclérose en plaque euh je veux dire en masse, non ?

Contrairement au mystique, l'occultiste sait relier l'extérieur à l'intérieur et générer sa propre lumière dans le temps et l'espace...

Le mystique en effet peut recevoir en direct c'est à dire sans connaissance éprouvée au préalable, mais s'il se contente de ce qu'il reçoit ou de ce qu'il voit quel moyen a t-il de vérifier la validité d'une soi-disant "vérité" reçue ? On peut aussi comprendre que la révélation mystique est peut-être aussi un moyen pour amener à une forme d'éveil et amener celui qui veut fouler progressivement le sentier de la Vie à connaître ce sentier. Peut-être est-ce là l'utilité du mysticisme ? Et qui s'y frotte s'y pique....et forcément nous nous piquons tous au fuseau jusqu'au jour ou le Prince charmant vient nous délivrer de son baiser...

Imagine cela comme un homme dans le noir total, qui soudain est éclairé puissamment par un phare ou lumière extérieure, pendant qu'il fixe cette lumière, tout reste noir ou en d'autre termes tout est occulté autour de lui, cette lumière lorsqu'elle disparait peut plonger l'homme dans une lumière plus noire qu'avant, tout comme la vision de cette lumière peut et doit l'amener à connaître la chose considérée au-dehors. Quoi qu'il en soit entre l'homme et le phare il y a une distance à parcourir, mieux vaut être bien chaussé !

Je reprends à mon tour les non moins excellents termes de notre Lug (je sais, je sais, je suis très flatteuse envers notre "poteau indicateur"...

Lug a écrit:L'occultisme est Foi et Raison, alors que le mysticisme est croyance dogmatique et émotions.

L'occultisme est ce qui caractérise les "Fils du Mental", alors que le mysticisme est le propre des "Fils de la Nécessité".
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Ven 10 Juin - 16:55

10 Sep 2012 03:21 pm


L’occultisme peut-il être considéré comme une «science» ?

Comment le définir ?


L’occultisme, comme la science matérialiste a pour base essentielle de son activité : l’énergie.

Le scientifique matérialiste s’évertue à décrire toutes les formes denses que peut prendre l’énergie, mais il ne peut jamais définir ce qu’elle est dans son ipséité intrinsèque. Comme l’occultiste, il oeuvre sur quelque chose qui n’est ni définissable ni véritablement palpable.

Dans sa vision hétérogène, le scientifique matérialiste nous donnera une multitude de manifestations (noms) sous lesquelles l’énergie prend ses apparences. Dans sa forme la plus aboutie, la physique fondamentale, le scientifique matérialiste tentera de parvenir à établir une synthèse de ces différentes manifestations énergétiques par ce qu’il appelle l’unification des quatre principales forces, mais il arrivera à la frontière qu’il ne peut pas franchir et qui est l’instant juste avant le Big Bang...

Du Big Bang jusqu’a l’univers manifesté dans l’actuel moment, suivant une longue chaîne de causalité, le scientifique matérialiste sera capable de raconter une certaine histoire de la Création, mais il restera inévitablement coincé dans le carcan d’un début et d’une fin inévitable...

Le Mystère et le paradoxe qui est pour lui ingérable dans son absolu, resteront ce qu’il a défini comme étant une loi intangible et qu’il appelle le principe de conservation de l’énergie...

Ce principe de conservation fait que : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme...

Par cette formule, qui nous viendrait d’une phrase d’Anaxagore, le scientifique énonce le postulat de base de l’occultiste pour qui l’immortalité est de toute éternité sans début ni fin puisqu’elle est par essence infinie...

La science de l’occultiste va donc se différencier de celle du matérialiste par le simple fait que le premier s’occupe de l’intemporalité (Loi de la Divine Providence) alors que le deuxième sera cantonné dans les limites de la temporalité du Destin.

L’Énergie, pour l’occultiste, avant que d’avoir une forme physique plus ou moins dense, sera d’abord une Entité abstraite et subjective. Si les lois de la physique matérialiste sont rigoureuses, celles de la Métaphysique le sont encore plus, car elles ne reposent pas sur des manifestations concrètes et objectives, aisément accessibles aux facultés intellectuelles, mais sur des manifestations mentales, conceptuelles, spirituelles et subjectives.

La science matérialiste utilisera les mathématiques comme outil d’approche de ces formes d’énergies densifiées, tandis que l’occultiste se servira de la loi des rapports des Nombres sacrés pour explorer l’immense champ des espaces infini et des forces sans formes, les Arupa-Dévas que nous retrouvons dans les doctrines ésotériques orientales.

La science matérialiste partira tout naturellement de l’élément de base le plus à sa portée ( à taille humaine) et tentera de remonter du microcosme vers le Macrocosme. L’occultiste fera l’inverse, comme le décrit Moïse dans la Genèse de son Sépher, qui commence au Fiat-lux pour finir à l’humanoïde en chute vertigineuse.

La science matérialiste classifiera, hiérarchisera et nommera chacune des forces qu’elle identifie et qu’elle essayera d’utiliser à des fins égotiques. L’occultiste fera la même chose, mais en se gardant bien de s’égarer dans les voies involutives, et en ne cherchant à utiliser les forces et les Puissances qu’il identifie, nomme et hiérarchise pour les utiliser qu'en conformité avec les lois de la Divine Providence, dans un but uniquement de service altruiste et en ayant un sens aigu des responsabilités afin de ne pas utiliser de combinaisons énergétiques en violation des règles de la Fraternité blanche dont le premier des principes est de ne pas nuire...

Le scientifique matérialiste utilise, pour manipuler les forces qu’il identifie, les particules (formes physiques denses) qui en sont les véhicules. L’occultiste utilise, non pas les formes physiques denses, mais les formes les plus éthériques, celles qui constituent les véhicules des Puissances et des Forces subjectives, abstraites et subtiles que sont les pensées justes en vertus, qui sont aussi des particules sur un autre plan et un autre Monde...

En cela nous pouvons légitimement considérer que l’occultisme n’est pas une science, mais La Science, celle qui permet d’obtenir ce que réalise le Divin Créateur, la transmutation alchimique.

Cette Science se démontre et se définit selon des Principes rigoureux, complexes et méthodiques. Si la science matérialiste repose sur une organisation précise et structurée, la Science de l’occultiste repose sur la Magie cérémonielle, qui n’est que la forme la plus spirituelle de l’organisation...

Est-ce que cela vous ouvre quelques perspectives occultes qui vous permettraient d'avancer sur l'étroit chemin du juste milieu ?

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Juste pour savoir...

Message par Hefrato le Lun 13 Juin - 16:27

Pouvez-vous me dire sincèrement le but recherché par ce forum..? Que je trouve assez philosophique... Donc théorique..

Hefrato

Messages : 2
Points : 2
Date d'inscription : 13/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Lun 13 Juin - 17:19

Hefrato a écrit:Pouvez-vous me dire sincèrement le but recherché par ce forum..? Que je trouve assez philosophique... Donc théorique..

Ce qui est recherché par ce forum (l’Astrologie ésotérique) est de rappeler que cette science existe bien avant la fantaisiste astrologie profane, et qu'elle contient une partie des Enseignements de la Sagesse immémoriale. Accessoirement de pouvoir répondre aux questions posées par le premier message ouvrant ce sujet (l’occultisme est-il autre chose qu’une patascience), si c’est là le véritable objet de ta question, mon Hefrato ?

Autrement, je ne crois pas que la philosophie ne soit que théorique, pas plus que la physique, la médecine, l'astro-physique, la mécanique automobile, la politique ou l'économie (quoique pour ces deux dernières rien n'est été sérieusement démontré par la pratique ...) Very Happy

La philosophie, comme toute étude des principes généraux d'une branche de la connaissance, a nécessairement un aspect pragmatique et pratique qui se concrétise dans l’action, l’inaction et leur synthèse. Même les sciences concrètes ou plus prosaïquement les entreprises ont leurs philosophies, sans pour autant être amputées de toute pratique.

Mais je pense que ta question est peut-être posée avec un certain manque de précision, ce pourquoi il est difficile d'y porter une réponse pertinente. Rien ne t'empêche d'y remédier.  Wink  

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Hefrato le Mer 15 Juin - 10:32

Très heureux de vous lire... Toute fois, je me permet de me situer dans le un contexte essentiellement africain. Si nous tenons compte de ce que l'africain (que je suis par ailleurs) perçoit son évolution spirituelle qu''à travers le cérémonial, les rituels et autres... Il me semble convenable qu'une partie de votre forum soit consacré à cet aspect. C'Est cela a mon humble avis qui semble convenir au contexte africano-africain! Bien des choses à vous.

Hefrato

Messages : 2
Points : 2
Date d'inscription : 13/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Mer 15 Juin - 11:00

Hefrato a écrit:Très heureux de vous lire... Toute fois, je me permet de me situer dans le un contexte essentiellement africain. Si nous tenons compte de ce que l'africain (que je suis par ailleurs) perçoit son évolution spirituelle qu''à travers le cérémonial, les rituels et autres... Il me semble convenable qu'une partie de votre forum soit consacré à cet aspect. C'Est cela a mon humble avis qui semble convenir au contexte africano-africain! Bien des choses à vous.

Surtout n'hésite pas à ouvrir et animer un sujet correspondant à ton attente, mon Hefrato. Je ne doute pas que certains membres de notre Fraternité évoluant dans le contexte "africano-africain" y apportent leurs contributions, mais sans que cela soit uniquement réservé aux personnes évoluant dans ce contexte...

Ce qui serait contraire à l'universalisme à laquelle la tradition hermétique est spécifiquement attachée, et que nous traduisons par les deux formules suivantes :

Nous sommes tous les enfants égaux en droit d'Amour du Divin Créateur.

Il n'y a pas de philosophies, de traditions et de religions qui soient supérieures à la Vérité.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Hermaphrodite le Mer 15 Juin - 13:37

Bonjour mon Hefrato... et bienvenu parmi nous,

Comme te l'a signaler notre Lug, étant Africain comme toi et, évoluant dans le même environnement auquel tu fais allusion, il me semble que je suis assez bien placé pour comprendre ce à quoi tu fais référence lorsque tu parles de cérémonial, et de rituels...

Il faut noter effectivement que l'Afrique - tout comme l'inde, les caraïbes et le continent sud américain, dont les racines ethniques se croisent-, est éminemment plongé dans la manipulation des forces dont le magnétisme vibratoire relève de la magie élément-al (salamandre, elfes, ondines, gnomes). Celle-ci comporte en son sein des branches redoutables tel que le vaudou, ou le chamanisme, avec ses multiples dérivées, qui font appel à des entités au magnétisme redoutable, tel que le serpent Apophis de l'ancienne Égypte.

Et il vrai, que lorsque l'on se retrouve dans un contexte, où l'on côtoie de façon volontaire, involontaire ou héréditaire ce type d'entités, il y a d'un point de vu pratique, plusieurs paramètres à prendre en considération, exemple, les pactes tissés entre des ascendants adeptes de ce types de pratique, et qui poursuivent héréditairement des descendants, qui la plus part du temps en sont inconscient, au vu de la culture occidentale, qu'ils (les descendants) côtoient et tutoient de nos jours.

De mon modeste point de vu, bien que pour l'Hermétisme, la pensée du jour ci-dessous soit de mise:

Lug a écrit:Les énergies ne sont ni bonnes ni mauvaises, la preuve : les frères de la grande Loge Blanche, comme les frères de la Loge Sombre utilisent les mêmes...

_________________
Tout est Vrai


Il convient tout de même de hiérarchiser ces forces tels que c'est le cas ci-dessous:


Lug a écrit:

Postulat 21

Il y a deux grands types de force que le praticien de la Haute Magie doit avant tout discerner. La force psychique issue du règne subhumain et la force psychique provenant de ce que produit l'union de l'Esprit et de la matière.

La première est celle qui anime les Consciences du Monde physique dense en commençant par les consciences minérales, végétales, animales, et l'aspect animal de l'être humain. L'utilisation de cette force animiste se trouve essentiellement pratiquée par les chamanes. Dans toutes les grandes traditions spirituelles, on retrouve les déclinaisons de cette force des élémentals sous forme de djinns, d'elfes, d'ondines, de salamandres ou de gnomes. Mais aussi sous l'aspect de divinités primitives au puissant magnétisme comme on en trouve par exemple dans le Vaudou, le serpent Apopis de l'ancienne Égypte ou l'attracteur cupide qui tenta Héva dans le Sépher de Moïse.

La deuxième force psychique est donc celle de l'Esprit dans la matière sensible du règne humain et qui se concentre dans la Conscience par un point médian de focalisation des puissances éthériques émanant des Consciences supérieures des vies planétaires et cosmiques. Cette concentration énergétique suprahumaine apporte à la Conscience la possibilité de développer des facultés d'un ordre très différent de celui de l’animalité du Monde physique dense dont le puissant magnétisme limite, déforme et emprisonne l'âme-de-vie qui se laisse subjuguer par ce psychisme subhumain. Ce n'est que par une intense concentration des forces psychiques spirituelles abstraites, que lui procure une connaissance libérée des distorsions d'une vision voilée, que la Conscience peut espérer sortir de son asservissement par la domestication et la maîtrise des forces subhumaines. Les forces psychiques subhumaimes sont donc celles des formes temporelles, des illusions et de l'hétérogénéité des manifestations, elles sont les vassales des forces supra-humaines intemporelles, homogènes et subjectives, lorsque ces dernières se manifestent.

Les forces subhumaines par leur puissant pouvoir magnétique influenceront très fortement les facultés sensorielles, émotionnelles et intellectuelles de la Conscience humaine. Elles tenteront par tous les moyens dont elles disposent, et ils sont considérables, d’asservir cette Conscience et de maintenir fortement cet asservissement à l’intérieur d’un mécanisme d’identification égotique. Tant que la Conscience se laisse subjuguer par sa forme de manifestation, elle est dans l’impossibilité de franchir les limites de sa prison qui est essentiellement constituée par les solides barreaux des lois de causalité créant un espace d’illusion concrète hors duquel elle n’imagine même pas pouvoir exister. De cette captivité les forces subhumaines tirent le profit de pouvoir s’alimenter de cette énergie vitale et pranique sans lesquelles elles sont condamnées à l’inertie de Tamas.

Ces formes subhumaines instrumentalisent les impérieux besoins de la nature physique dense, contraignant ainsi la Conscience, qui s’identifie à sa forme de manifestation, à y consacrer l’essentiel de son temps et de ses ressources énergétiques subtiles pour satisfaire ce qui se transforme en accablantes servitudes. Lorsque, par le développement de son intelligence active inférieure, la Conscience parvient progressivement à s’affranchir de plus en plus rapidement des besoins corporels, les forces subhumaines font naître, au fur et à mesure de cet affranchissement, des besoins intellectuels sous forme de désirs, ambitions, aspirations aux pouvoirs et à la luxure, satisfaction des vanités et prétentions égotiques ; passions philosophiques, politiques, économiques, religieuses, artistiques qui sont, là encore, que des subterfuges du monde de Maya (Rajas) pour ne pas permettre à la Conscience d’utiliser ses précieuses ressources spirituelles subtiles pour accéder à sa nature originelle, celle de sa propre divinité, en développant ses puissantes facultés supérieures latentes.

Lorsque la Conscience parvient, par un effort de volonté, d’endurance et de connaissance à se libérer progressivement du joug des forces subhumaines, elle commence par domestiquer son ego, se fauve insatiable de la force animalière, pour progressivement apprivoiser et dompter ces puissances inférieures afin de parvenir à les utiliser à son profit.

En franchissant les limites des lois de causalité, la Conscience découvre rapidement que si elle a la faculté de s’identifier au monde de l’illusion concrète de la sphère de temporalité du plan physique dense, elle n’appartient pas à ce monde. N’appartenant pas à ce monde elle se doit, pour assurer sa libération définitive, de découvrir volontairement le monde qui est le sien, celui des réalités subjectives abstraites.

Autant les forces subhumaines s’épanouissent dans l’espace éphémère des illusions concrètes, autant elles sont dans l’incapacité d’accéder à celui des réalités subjectives abstraites, le monde des Principes et des Lois providentielles. Ces forces subhumaines se nourrissent des énergies de l’Esprit qui se concentre dans la Conscience, ce pourquoi elles s’évertuent à la maintenir en état de servitude pour sortir de leur inertie, mais lorsque la Conscience s’affranchit de cette servitude involontairement subie, ces forces subhumaines ont encore tout intérêt à se mettre docilement au service de cette Conscience en évolution, car cela leur permet de profiter de cette évolution pour évoluer elles-mêmes, ce qui constitue leur seule voie d'initiation.


Une fois cette hiérarchisation effectuée... il me semble que la suite logique serait de savoir comment s'en prémunir, voir comment les dompter et les domestiquer. Nous entrons donc de plein pied dans les pratiques de la Haute magie, tel que THOTH/HENOCH/HERMES lui même nous le recommande dans sa célèbre Table d'Emeraude lorsqu'il dit:

THOTH/HENOCH/HERMES a écrit:Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Ainsi, tu auras la gloire du monde entier. Et c'est pourquoi toute l'obscurité te fuira. Voici l'énergie forte de toutes les énergies, qui vaincra toutes choses subtiles et pénétrera toutes choses solides.


Ces forces d'en haut et d'en bas, sont celles dont parle notre Lug, dans l'analyse ci-dessous qu'il fait de cet Axiome d'Hermès:

Lug a écrit:et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Notre Conscience vient d'accéder à son autonomie spirituelle digne de cette ombre-nôtre dignifié (consacré) par le sceptre de pouvoirs suprêmes ; elle peut à sa convenance monter de la terre au ciel et derechef y redescendre, et dans la suite de cette sentence il nous est indiqué qu'elle peut en plus, après avoir bien évidemment accédé à sa mobilité, (chaque chose à un ordre précis), recevoir des choses supérieures et inférieures... Pour bien faire comprendre l'amplitude de l'horizon qu'ouvre cette formulation puissante, je poserai la question suivante: Que peut espérer trouver, quelqu'un qui cherche quelque chose à un endroit où elle ne se trouve pas ? La réponse est : pas grand-chose... Mais que peut espérer trouver celui qui ne cherche même pas, quel que soit l'endroit où il se trouve ?... La réponse est encore plus nette : Rien ! Ceci pour dire que pour recevoir la force des choses supérieures, encore faut-il savoir comment ces choses se présentent, et où elles se trouvent ; et comme ce ne sont plus des choses inertes et inférieures, mais des choses SUPERIEURES, il est manifeste que non seulement il faudra savoir comment elles se présentent, où elles se trouvent, mais aussi comment faire en sorte qu'elles accordent le don de cette force supérieure, que l'ignorant aurait grand tort de croire qu'il peut l'obtenir sans mérite, par simple effet mécanique, ou invocations stupides et sans âme...

La force des choses supérieures, selon les acquis de nos précédentes Connaissances, est ce qui relève de la Divine Providence, c'est-à-dire tout ce qui n'est pas de l'ordre de la causalité, mais de celui de l'adhésion volontaire clairement manifestée. La force des choses inférieures, sera celle de la sphère du Destin et de la puissance des élémentals soumis aux lois de cause à effet que cette Conscience sera parvenue, dans un premier temps à dominer lors de sa descente, et dans un deuxième temps à domestiquer à son service. Nous entrons là de plein pied dans des pratiques de Haute Magie, comme elles sont très sommairement évoquées dans les Clavicules de Salomon qui se trouvent dans le Temple d'Hermès Trismégiste, sous une forme suffisamment hermétique pour être très difficilement exploitable par un non-initié, ou par un initié de faible niveau. Avant que de pouvoir espérer établir le commerce subtil entre toutes ces forces, il faudra d'abord s'en rendre digne, et surtout apprendre à s'harmoniser avec celles-ci en sachant s'aligner volontairement sur leur niveau vibratoire (très important niveau de Connaissance), car il n'est pas dans l'ordre souverain des choses, que ce soient elles qui régressent à un niveau vibratoire où elles perdraient inévitablement leurs pouvoirs, leurs puissances et leur dignité. Ce ne sont jamais les dieux qui deviennent des hommes, ce sont toujours les hommes qui doivent devenir des dieux ! Et cela leur est possible qu'à la condition qu'ils sachent recevoir la force des choses inférieures, et surtout celle des choses supérieures ; d'où la nécessité d'être capable d'établir des conditions de communication avec ce qui est en haut, comme avec ce qui est en bas, ainsi que d'avoir la mobilité requise pendant la durée de son incarnation pour passer de l'un à l'autre état.

Je vous laisse imaginer l'importance du travail qu'il convient d'abord de faire sur soi, pour être capable de se hisser au bon niveau de mobilité spirituelle ; l'importance du travail d'apprentissage pour identifier la multitude des choses supérieures et inférieures, avec lesquelles nous aurons le pouvoir d'échanger et de recevoir ; l'importance de l'effort et l'endurance qu'implique une mise en pratique de processus infiniment subtils et complexes des mécanismes spirituels supérieurs ; l'obstination dont doit faire preuve cette Conscience pour aligner ses tonalités vibratoires, avec celles des forces qu'elles souhaitent recevoir. Le prix est élevé, mais il n'est rien en rapport du résultat...

Nous avons commencé à fouler le long sentier de probation, ce pèlerinage vers la Jérusalem céleste. Mais croire qu'il est possible d'arpenter le chemin des étoiles un peu, de temps à autre, selon les rares moments que nous laissent les servitudes du quotidien, et à la condition que nous ne soyons pas accaparés par des loisirs crétins et/ou stériles, cela revient ; toute chose étant égale par ailleurs, à vouloir escalader l'Everest en plein hiver, en tongs, short, marcel et chapeau de paille. Si nous sommes capables de dépenser un temps considérable, et une énergie vitale souvent disproportionnée pour assurer notre survie éphémère et parvenir à maîtriser nos facultés sensorielles dans la sphère du Destin, croire que nous pouvons traiter avec désinvolture, frivolité et à des moments perdus l'accession à nos facultés supérieures, et à notre propre divinité, c'est méconnaître la véritable valeur essentielle des choses, et manifester un manque de discernement doublé d'une incommensurable ignorance et irresponsabilité.

Je reprends encore une nouvelle fois cet axiome de Grillot de Givry qui dit si justement : La noblesse de l'oeuvre requiert la noblesse de l'oeuvrant. En clair, n'espérez pas recevoir des choses inférieures, et à fortiori supérieures, la moindre force tant que vous ne serez pas en conformation intellectuelle et spirituelle pour les recevoir. L'accession à la Haute Magie n'est réservée qu'aux plus élevés de ses prétendants, mais à ceux-là, la Table d'Émeraude leur indique ce qu'ils peuvent espérer recevoir :

Mon Hefrato, Les Clavicules de Salomon auquel fait référence notre Lug, sont ici:

http://www.hermes-cabbale-tarot.org/page414.html


Mais je pense qu'il est vrai, qu'il serait peu-être temps qu'on ouvre une rubrique qui en détaillera l'enseignement pratique... qu'en penses-tu mon Lug?

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 365
Points : 387
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Lug le Mer 15 Juin - 14:32

Hermaphrodite a écrit:

Mais je pense qu'il est vrai, qu'il serait peu-être temps qu'on ouvre une rubrique qui en détaillera l'enseignement pratique... qu'en penses-tu mon Lug?

Faites donc, vous êtes chez vous les gars...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Isa le Mer 15 Juin - 14:41

Bonjour mon Hefrato Smile

Pourquoi vouloir se mettre des oeillères, se limiter à un contexte donné alors qu'il nous ai donné une vision globale

Le cérémonial, les rituels et autres comme tu dis ont un côté rassurant, se donner plus ou moins l'impression de faire quelque chose qui a un sens spirituellement, mais dans le fond, qu'est-ce qui fait que ces pratiques contribuent réellement à notre évolution ne constituent-ils pas au contraire des freins à notre progression

Si la pratique se résume aux rites,  cérémonies, verbiages, aussi nombreux qu'il existe de contextes géographiques, n'est-ce pas se focaliser sur ce qui est éphémère et dérisoire pour négliger ce qui est véritablement essentiel

Livre de l’Evangile Saint Thomas,Evangile selon Jésus, Loggion 6. a écrit:
1 Ses disciples l’interrogèrent et lui dirent :
2 Veux-tu que nous jeûnions ?
3 Comment prierons-nous ?
4 Comment donnerons-nous l’aumône ?
5 Et qu’observerons-nous en matière de nourriture ?
6 Jésus dit :
7 Ne dites pas de mensonge,
8 et, ce que vous récusez, ne le faites pas,
9 parce que tout est dévoilé à la face du ciel.
10 Il n’y a en effet rien de caché qui ne se manifestera,
11 et il n’y a rien de recouvert
12 qui restera sans être dévoilé.


Commentaires

Bien à toi
avatar
Isa

Messages : 242
Points : 262
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Hermaphrodite le Mer 15 Juin - 16:36

Lug a écrit:
Hermaphrodite a écrit:

Mais je pense qu'il est vrai, qu'il serait peu-être temps qu'on ouvre une rubrique qui en détaillera l'enseignement pratique... qu'en penses-tu mon Lug?

Faites donc, vous êtes chez vous les gars...

Merci mon Lug,

je pense que ce sujet serait mieux à sa place dans le Forum Cabbale et Tarot...

Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 365
Points : 387
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'occultisme est-il autre chose qu'une patascience ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum