Le Corpus Hermeticum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:42

Dim Oct 04, 2009 10:53 am
(Lug)
Les enseignements du Corpus Hermeticum sont si riches et si puissants, qu'ils s'imposent aujourd'hui comme tout aussi incontournable qu'à l'époque de leur révélation :


Mettre la bonne URL (pas le droit pour l'instant : page 156)


Sur notre site le Temple d'Hermès figure une traduction de ce Corpus Hermeticum datant de 1557, nous avons fait le nécessaire pour traduire le vieux françois en langage moderne, et la lecture de cet enseignement, avec deux traducteurs profondément inspirés, nous dévoile des profondeurs insondables


Mettre la bonne URL (pas le droit pour l'instant : page 10)


Le livre d'Hermès commence par :

Un jour que je réfléchissais aux choses essentielles et que mon coeur s’élevait dans les hauteurs, toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement comme celui qui, après une nourriture exagérée ou à cause d’une grande fatigue physique, est surpris par un profond sommeil.

Que pouvons-nous extraire comme enseignement de ce passage ?



Dernière édition par Nurash le Ven 10 Juin - 11:01, édité 2 fois

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:46

Mer Nov 11, 2009 9:58 am
Hermaphrodite :
Un jour que je réfléchissais aux choses essentielles
un jour: l'auteur indique probablement un jour ponctuel ou son désir de connaître s'est avéré différent (désir plus intense) que d'habitude.

queje réfléchissais: le procéssus de contemplation débutant par une analyse de soi et ensuite de son environnement nous oblige ou nous impose de commencer par nous servir des sens qui nous mettent en relation avec notre monde ambiant soit notre environnement direct, ce qui implique de prendre pour outil d'analyse nos sens physiques.

aux choses éssentielles: en commençant par ce dépouiller de nos certitudes égotiques par un procéssus de questionnement par paliers succéssifs sur ce que nous savons de nous ou alors pensons savoir de nous du genre: suis je juste né une 03 juin19...; suis je juste le fils de mes parents, suis je juste la somme de ce que ma maison, ma famille, ma tradition, mon éducation, mon niveau d'instruction disent de moi???
suis je juste un individu ayant un acte de naissance étant enrégistré dans un casier judiciaire n°...... (tout ceci étant parfaitement décris dans le merveilleux ouvrage le 3ème oeil et l'infini)

ce processus par paliers succéssifs comme je le disais tantôt permet à son auteur de séparé progréssivement l'épais du subtil.
et que mon coeur s’élevait dans les hauteurs
et que mon coeur: il n'est point sujet ici de la pompe mécanique même si je pense qu'à son niveau les pulsions ce feront de plus en plus harmonieuses car l'état de conscience de l'individu s'harmonise lui même par paliers succéssifs aux lumières qu'apportent les nourritures subtils de ce genre d'exercice (du moins là c'est ma petite expérience sur cet acte qui parle donc surtout ne pas y voir un enseignement coe tout le reste d'ailleurs ou encore moins de la prétention). mais les études Hermétiques nous disent ici qu'il s'agit du coeur-Conscience TECK ( des égyptiens) celui qui nous permet de nous souvenir de notre passé karmique ou alors de nous relier à l'akasha.

s'élevait vers les hauteurs: ceci rejoint ce dont il est question plus haut à savoir la séparation par palier succéssifs par une analyse d'abord égotique ce servant des 5 sens physiques pour progréssivement s'affiner vers les hauteurs (le vortex de l'Eternel Moment présent) transcendant pour ainsi dire progréssivement les sens égotiques qui n'ayant plus de bases tangiblement logique pour poursuivre leur analyse ce subliment par l'activation "autant que possible" des sens Spirituels qui prennent le relais eux seuls capable d'aller ce balader dans les hauteurs de l'Eternel moment présent.
toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement
ceci démontre que dans ce procéssus d'élevation du niveau vibratoire par l'élargissement de notre niveau de conscience a des réalités spirituels nos sens physiques ne nous sont plus d'aucuns recours au risque de rentrer brutalement dans la sphère temporel et d'être pour ainsi dire déconnecté des hauteurs... retour à la case départ
comme celui qui, après une nourriture exagérée

je trouve ici une idée de mesure en ce sens que tout ce qui est bon, mal dosé devient mauvais et le mauvais n'est qu'un surdosage ou un sous-dosage de ce qui est bon... a chacun selon ses appétences, mais aussi à chacun selon sa capacité a reçevoir les nourritures ( spirituels ou matériels). la tabula smaragdina nous dit qu'il faut vaincre toutes choses subtils (peut être une façon dire qu'il faut ce souvenir aussi de nos devoirs matériels et non ce perdre dans un univers uniquement spirituel qui nierait les réalités matériels; et en cela le livre de thot dit que s'y la matière n'éxistait pas il aurait fallu la crée. mais la table d'émeraude dit aussi qu'il faut penétrer toute schose solide...donc gare au matérialistes cartésiens pur et dur.
ou à cause d’une grande fatigue physique
il est possible de constater (du moins dans le cas de l'auteur de ces lignes) que le seul désir que l'on a en cas de grande fatigue physique est le repos ou alors le besoin criard de dormir.
est surpris par un profond sommeil.
bien qu'il y ai ici une sorte d'évidence ce qui retient mon attention c'est le mot "surpris" d'autant plus que l'auteur est ici en train de faire une analogie avec son état de méditation (ou de reflexion subtil) comme pour dire peux être que ce qui est découvert lors de telles randonnés n'est pas de l'ordre du disible ou alors est formidablement éffarant... du moins ce n'est que ma petite opinion

chers ainés à vos correctors et fouets

Fraternellement

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:49

Dim Déc 06, 2009 8:10 am
etoilelointaine
Lug a écrit:
Un jour que je réfléchissais aux choses essentielles et que mon coeur s’élevait dans les hauteurs, toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement comme celui qui, après une nourriture exagérée ou à cause d’une grande fatigue physique, est surpris par un profond sommeil.

Que pouvons-nous extraire comme enseignement de ce passage ?

Il me semble que …

La Raison sans la Foi restera limité à la logique cérébrale , la dualité.
La Foi sans la Raison restera dans le domaine du fantasme.
Choses essentielles et élèvation du cœur nous indiquent que la méditation nécessite que la Foi doit être équilibrée avec la Raison pour se délier de ses sensation corporelles . C’est comme un changement d’état d’éveillé vers un état de rêve éveillé (toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement ).

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:50

Dim Déc 06, 2009 10:11 am
Setanta
Oui, c'est un paragraphe qui m'a laissé souvent songeur, car ce changement d'état à l'air de s'être fait sans "secousse". Il a Conscience de cet autre état et surmonte l'effet de surprise qui le mainitient dans cet autre état. C'est sans aucun doute le résultat d'une longue pratique dans la foi et la raison. C'est un des enseignements que je retire de ce passage.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:51

Dim Déc 06, 2009 11:56 am
Lug :
Peut être pourrions nous voir dans ce sublime extrait un rapport avec le début des Noces Chymiques, et les effets de l’alignement des trois corps dans une méditation stabilisée ouvrant la Conscience sur un champ de Connaissance qui lui était inaccessible jusqu’à ce fameux «jour».

Le franchissement de ce seuil ne peut s’effectuer qu’avec l’abandon (la neutralisation devrais-je dire) des facultés sensorielles du corps physique dense dans le Monde physique dense...

Car, pour réfléchir aux choses essentielles, et élever le coeur de sa Conscience dans les hauteurs (le subtil de la T.E.), il faut se délivrer des chaînes de ce qui n’est pas essentiel (le mortel de l’épais de la T.E.) qui empêchent l’élévation de la Conscience du corps spirituel.

À ce niveau de méditation parler de la dualité de la Foi et de la Raison me semble un poids qui viendrait lester l’élévation de la Conscience. Pour stabiliser ce niveau de méditation il faut être parvenu à l’analogie des contraires qui opposent la Foi et la Raison...

Enfin, je crois, dit-il raisonnablement... Wink

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:52

Lun Déc 07, 2009 12:58 am
Setanta :
C'est d'une logique implacable. Lors de la méditation, on se débarasse de cette foi et de cette raison (réflexion) pour s'ouvrir en toute confiance à la connaissance. Reste sans doute le plus difficile, accoucher des images que l'on a reçu avec des mots. Mais à ce stade, le parleur silencieux devient sûrement très actif et aide à retransmettre le verbe juste en vertus avec l'aide d'une réflexion poussée proche de la méditation.

Cette retransmission du verbe juste en vertus sera proportionnel à l'état de Conscience (savoirs-connaissances) du voyageur céleste. On peut recevoir ce cadeau (EMP) sans être capable de le retransmettre par manque d'une certaine (re)connaissance et/ou d'humilité. S'en suit fatalement un manque de régularité et la difficulté d'alignement nécessaire qui peut aboutir paradoxalement à un état d'involution manifeste plus ou moins long et selon les mérites (positifs ou négatifs) de l'officiant.

Que j'me dis tout à coup en sortant largement du sujet. Ha, émotions, quand tu nous tiens !

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:54

Lun Déc 07, 2009 4:06 pm
Lug :
Setanta a écrit:
C'est d'une logique implacable. Lors de la méditation, on se débarasse de cette foi et de cette raison (réflexion) pour s'ouvrir en toute confiance à la connaissance. Reste sans doute le plus difficile, accoucher des images que l'on a reçu avec des mots. Mais à ce stade, le parleur silencieux devient sûrement très actif et aide à retransmettre le verbe juste en vertus avec l'aide d'une réflexion poussée proche de la méditation.

Cette retransmission du verbe juste en vertus sera proportionnel à l'état de Conscience (savoirs-connaissances) du voyageur céleste. On peut recevoir ce cadeau (EMP) sans être capable de le retransmettre par manque d'une certaine (re)connaissance et/ou d'humilité. S'en suit fatalement un manque de régularité et la difficulté d'alignement nécessaire qui peut aboutir paradoxalement à un état d'involution manifeste plus ou moins long et selon les mérites (positifs ou négatifs) de l'officiant.

Que j'me dis tout à coup en sortant largement du sujet.  Ha, émotions, quand tu nous tiens !
Mon Setanta, peut-on accéder à la Connaissance sans faire preuve de vertus, comme l’humilité et le sacrifice volontairement pratiqué au service du groupe ?

Celui qui ne sait pas transmettre ce qu’il croit avoir reçu, doit d’abord s’interroger sur la valeur de ce qu’il croit avoir reçu, et accessoirement sur ses compétences à le transmettre par son effort de translation et de transmutation...

La loi de Maât dit : juste de pensée, juste de parole, juste d’action. Lorsque ça coince sur l’une de ces trois étapes, c’est que manifestement il y a un défaut d’alignement, sinon, comme le disait fort justement Nicolas Boileau : ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.

Donc pour en revenir à ton observation, il me semble que le fait de parvenir au seuil de la véritable Connaissance, comme l’explique Hermès dans Pymandre, cela implique un parfait alignement avec les dimensions supérieures, et j’ai du mal à croire que celui qui parvient à cet état de Conscience pourrait rencontrer de grosses difficultés pour transmettre le plus fidèlement possible ces vérités reçues, surtout si, comme il doit en avoir la pratique, il maîtrise un tant soit peu le langage analogique...

Je remarque que cette distorsion ne t’a pas échappée, puisque fort justement, dans un rétablissement final tu prends conscience du vilain tour que les petits démons de l’émotion essaient de te jouer...

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:55

Mar Déc 08, 2009 9:49 am
mo-chao :

Un jour que je réfléchissais aux choses essentielles et que mon coeur s’élevait dans les hauteurs, toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement comme celui qui, après une nourriture exagérée ou à cause d’une grande fatigue physique, est surpris par un profond sommeil."

les "choses essentielles" sont unies au coeur qui s’élève. l’essentiel / l’essence-ciel est dans les hauteurs, il est subtil, volatil , invisible pour les yeux ; seul le "coeur" peut saisir ce qui est essentiel. Pas ce coeur moribond sous l’emprise de l’égo, de la passion effrénée subissant les effets "yoyo" du manque de tempérance ; mais de ce coeur intime commun à tous, qui incite à la quiétude et qui nous relie. Il est "la petite voix intérieure", "le parleur silencieux...
les choses essentielles sont inhérentes à l’esprit , le corps physique est matière, fixe,...la compréhension des choses essentielles est accessible lorsque le corps se fait comme "absent", que l’attention est portée en esprit "vertical". Les hauteurs sont les sphères supérieures de Conscience, où s’inscrit Connaissance, en Eternité. Les sensations corporelles (le corps physique) sont tenues au silence car elles sont trompeuses de par leur nature mortelle ; l’esprit seul, de par sa nature immortelle (*) peut accéder à ces « hauteurs » . Celui qui désire s’élever en conscience doit travailler à synthèse du sens, à transmuer. Notons en passant le terme « s’élever » qui sous-entends tendre vers les hauteurs mais aussi s’éduquer.

[(*)Pymandre I-38 Voilà pourquoi, seul de toutes les créatures de la nature, l’homme est double, à savoir mortel selon son corps, et immortel, selon l’homme fondamental]

Le sommeil est repos, indispensable à la restauration des fonctions organiques, inhérent aux conditions du mortel, (soumis au destin). Mais il n’est pas arrêt de l’activité. Ici le profond sommeil autorise l’envol de l’esprit vers les sphères supérieures ; il fait lien en l’invisible Conscience. Le corps est « endormi », l’esprit s’éveille ; c’est l’âme en Conscience, non entravée par les considérations des sens physiques inhérents à la matière, non entravée par l’habitude de nous identifier aux sensations, aux pensées, aux objets limités ...

profond sommeil, deux mots qui laissent entendre infinies perspectives...

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:56

Mar Déc 08, 2009 3:14 pm
Lug :
Oseka a écrit:Nous pourrions me semble t-il remplacer "les hauteurs" par "le monde invisible" ?... dans le respect de la double polarité... lumière et obscurité... polarités que l'on trouve formidablement envisagées me semble t-il dans le roman initiatique "Zanoni"...
Ne demande pas aux autres de pouvoir le faire mon Oseka, sur le chemin d'initiation tu prends ton courage à deux et tu fais ce que tu crois juste !

Je rappelle que pour les forums de cette catégorie, la pratique du commentaire d'humeur lapidaire, ou le simple copié/collé, n'est pas d'usage, seule la sueur de l'oeuvrant doit constituer la base de l'ouvrage... Wink

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:58

Jeu Déc 10, 2009 8:31 am
Etoilelontaine
Lug a écrit:
Peut être pourrions nous voir dans ce sublime extrait un rapport avec le début des Noces Chymiques, et les effets de l’alignement des trois corps dans une méditation stabilisée ouvrant la Conscience sur un champ de Connaissance qui lui était inaccessible jusqu’à ce fameux «jour».

Le franchissement de ce seuil ne peut s’effectuer qu’avec l’abandon (la neutralisation devrais-je dire) des facultés sensorielles du corps physique dense dans le Monde physique dense...

Car, pour réfléchir aux choses essentielles, et élever le coeur de sa Conscience dans les hauteurs (le subtil de la T.E.), il faut se délivrer des chaînes de ce qui n’est pas essentiel (le mortel de l’épais de la T.E.) qui empêchent l’élévation de la Conscience du corps spirituel.

À ce niveau de méditation parler de la dualité de la Foi et de la Raison me semble un poids qui viendrait lester l’élévation de la Conscience. Pour stabiliser ce niveau de méditation il faut être parvenu à l’analogie des contraires qui opposent la Foi et la Raison...

Enfin, je crois, dit-il raisonnablement... Wink
Merci ,mon Lug pour ta réponse.

Effectivement ta remarque m’a permis de penser qu’à ce niveau de méditation , la Conscience qui s’élève vers les hauteurs , la Lumière ,serait lesté si on considère la dualité de la Foi et la Raison. La permanence de cette dualité entraverait la Conscience dans son d’élèvation , la chaîne peut être plus longue , elle limite quand même l’envol tant que la conscience des facultés sensorielles du corps physique reste active.
Il me semble que cette conscience des facultés sensorielles ne serait inactive que par le niveau des connaissances et la force des vertus de l’initié.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 10:59

Posté leSam Déc 12, 2009 11:59 am
Lug :

Corpus hermeticum premier livre : Pymandre :

2
Il me sembla alors voir un être immense, d’une ampleur indéterminée, qui m’appela par mon nom et me dit:

Que voilà une vision étrange et qui pourtant contient de précieux enseignements habillement distillés aux oreilles qui sont prêtes à entendre...

Quelle est l'état des vôtres ?


Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 11:00

Posté leSam Déc 12, 2009 3:30 pm
Setanta
De mon point de vue...

Le fait qu'il voit un être d'une ampleur indéterminée, démontre qu'Hermès possède lui-même une Conscience de grande ampleur. Si ce n'était pas le cas, sa vision aurait été sûrement plus restreinte et cantonnée à la vision d'un être limité. (Aurait il seulement eut une vision ?)

Le fait qu'Hermès soit appelé par son nom, démontre qu'il est reconnu des Hiérarchies Supérieures et reconnu digne de confiance pour commencer à être initié à ce nouvel état qu'il vient de franchir. Preuve d'un long chemin de probation sans fautes.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:13

Dim Déc 13, 2009 6:37 pm
Etoilelointaine
Lug a écrit:
Corpus hermeticum premier livre : Pymandre :

2
Il me sembla alors voir un être immense, d’une ampleur indéterminée, qui m’appela par mon nom et me dit:

Que voilà une vision étrange et qui pourtant contient de précieux enseignements habillement distillés aux oreilles qui sont prêtes à entendre...

Quelle est l'état des vôtres ?

Il me sembla alors voir un être immense, d’une ampleur indéterminée
Dans cette vision étrange , il me semble que cette rencontre avec l’être immense est plus qu’un ressenti qu’une vision sensorielle physique, une ampleur indéterminée , sans forme précise , inconnue.
Il est à remarquer que cette vision n’est nullement effrayante . Relative au miniscule avec l’immensité instinctivement c'est un sentiment de peur qui prédomine, ce qui n'est pas le cas ici.
Contrairement au Destin où il y a attraction , nous avons une adhésion volontaire vers la Providence.
un être immense, d’une ampleur indéterminée , le sans forme ,l’immortel.

Je suis THOTH, l’Atlante, maître des mystères, gardien de la Mémoire ancestrale, Roi, Sage et Mage. Je suis celui qui survit d’une génération à l’autre et qui s’apprête à entrer dans la Chambre de l’Amenti pour guider ceux qui me suivront dans les souvenirs de la grande Atlantide.
Livre d’Hermès Trismégiste, Tablettes de Thoth : 1.1

qui m’appela par mon nom et me dit: L’être immense connaît Hermès par le nom .

Le nom a une importance considérable ; il correspond en vérité à l’être qui le reçoit,c’est un portrait dont l’influence agit magiquement sur son existence;car le nom réagit sur le ka de son posseseur.
Her-Bak p217-Isha Schwaller De Lubicz
Le portrait dont l'influence agit magiquement sur son existence , c’est il me semble qu’il existe un pouvoir de changement de rythme de vie , de pensées. La tonalité , les vibrations du nom identifie l'état du ka du possesseur.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:14

Posté leJeu Mai 13, 2010 8:31 pm
Hermaphrodite
Le fait qu'Hermès soit appelé par son nom, démontre qu'il est reconnu des Hiérarchies Supérieures et reconnu digne de confiance pour commencer à être initié à ce nouvel état qu'il vient de franchir. Preuve d'un long chemin de probation sans fautes.

n'es ce pas la faute qui permet de s'améliorer?

le perfection n'est pas de ce monde seules les intentions le sont...
du moins me dis-je...

2
Il me sembla alors voir un être immense, d’une ampleur indéterminée, qui m’appela par mon nom et me dit:

il me sembla alors: ceci démontre peux être que Hermès ici n'a pas encore atteint le Niveau le plus élevé (Nec plu ultra) de l'initiation. c'est ainsi que sa vision sa perception des réalités essentiels (essence du ciel) n'est point encore complète. c'est me semble t-il le moment où l'initié accède au temple (les portes lui sont ouvertes afin qu'il reçoive le baptême de son Nom Mystique qui lui servira de mot de passe de nom de pouvoir).

voir un être Immense: la perception du 3ème oeil (la clairvoyance) permet ici à la conscience de se frotter à un niveau de conscience plus grand tellement grand que l'initié en présence est incapable par son niveau actuelle d'en explorer les arborescences, pour ce faire il lui faudra moult contact avec cet être Immense afin d'être capable d'en exploiter les richesses par le truchement de ses connaissances croissantes (ora et labora)

d'une ampleur indéterminée: un sans forme (anthropomorphisme bannit par cette sublime expression). la conscience incapable de cerné a 1ère vue (3ème œil) la globalité du nouveau champ de connaissance qui s'offre à elle doit ici faire preuve de la mère de toutes les vertus L'HUMILITÉ ensuite s'armer de courage et de Force pour faire le fameux saut dans l'inconnu seul la FOI en l'Amour DIVIN l'y peux pousser.

qui m'appela par mon Nom: il n'est point ici question d'un nom "hasardeuse ment" donner à un enfant mais du Nom (N de Majesté comme le dit l'aîné Lug) de pouvoir qui Sacre et Consacre l'initié qui dès lors n'est plus aux portes du Temple mais à l'intérieur pour en recoir l'enseignement SACRE. c'est ainsi que la suite dit

et me dit: c'est ici que commence l'enseignement SACRE.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:16

Mer Sep 15, 2010 11:16 am
Lug
Corpus Hermeticum a écrit:35
Alors, souverain du monde des êtres mortels et des animaux dénués de raison, l’homme se pencha, traversa la force de cohésion des sphères, dont il avait déchiré les voiles et se montra à la nature inférieure dans la belle forme de Dieu.

36
Dès que la nature vit l’homme, qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs sous l’aspect de Dieu, elle sourit d’amour en voyant se refléter dans l’eau les traits de cette forme merveilleusement belle et en apercevant son ombre sur la terre.

Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire en vérité ?

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:18

Ven Sep 17, 2010 12:41 am
Hermaphrodite
petit point de vue mien est le suivant
Alors, souverain du monde des êtres mortels et des animaux dénués de raison
la question serai donc de savoir qui est ce fameux Souverain? la réponse nous est donné dans la véritable histoire d'ADAM et EVE, et ce souverain est celui qui règne "dans" (au sein) de toute forme à savoir: la Conscience.

Souverain des êtres mortels: le mot souverain traduit le rôle que joue cette conscience au sein de la sphère organique (mais je pense aussi dans les sphères supérieures) à savoir DIRIGER (soit vers le haut, soit vers le bas). les êtres mortels ici indique le grade d'humain (les 4 grades étant: minéral, végétal, animal, humain).

les animaux dénués de raison: cette partie de la phrase vient éclaircir la partie précédente, a savoir que cette Conscience n'est pas que l'apanage du grade Humain mais aussi des grades en-dessous ce manifestant dans cette sphère organique.

c'est ici que les aînés me demanderont si cette Conscience n'est que l'apanage de tous les grades de la sphère organique (tels que mes propos semblent le faire croire) et non des sphères Supérieures.

je dirai que la réponse nous est donné dans la suite même du verset a savoir:
l’homme se pencha

il n'est pas dit l'homme se redressa ou regarda vers le haut, mais bien l'homme se pencha, ce qui d'après mon analyse laisse entrevoir l'origine même de cette Conscience car ce qui se penche vers le bas est forcément en Haut... donc des sphères supérieures.

traversa la force de cohésion des sphères, dont il avait déchiré les voiles et se montra à la nature inférieure dans la belle forme de Dieu.
traversa la force de cohésion des sphères: tout le jeu ce complexifie ici dans cette formulation ultra simple qui d'après moi cache tout le parcours de la descente de 1 à 9 (ou de 2 à 9 pour être plus précis) dans les lames du Tarot, mais je dirai aussi des Mondes (MENTAL,ASTRAL,PHYSIQUE) et de leurs sous plans (que je ne citerai pas pour ne pas alourdir le post).

dont il avait déchiré les voiles: voiles symbolisant ici les couches de la lumière primordiale devenant de plus en plus dense au fur et à mesure de la descente dans les Mondes sus-cités jusqu'à densification (cristallisation) complète dans le plan physique dense du Monde PHYSIQUE. (ici j'ai une petite préoccupation je pense que dans la descente cette Conscience se vêt des véhicules (corps) adaptés à ces différents mondes, mais dans ce cas la suite du verset me prend de court car elle cite "la belle forme de DIEU"... mais bon je vais continuer mon analyse sans tenir compte de ceci j'y reviendrai avec les corrections que feront les aînés).

et se montra à la nature dans la belle forme de DIEU: les Kabbalistes disent que Tipheret est un roi pour Malkout mais un enfant pour Keter. moise descendant du Mont sinaî a un visage solaire et pour ses frère c'est l'homme le plus proche de DIEU, mais ce n'est encore qu'un "homme" et pas DIEU. donc pour cette partie du verset la nature inférieure symbolise la sphère temporelle. le belle forme: symbolise non pas un anthropomorphisme réducteur mais plus une circonscription de ce qui au départ est QUASI-infini (car l'INFINI est le propre du 1 et pas du 2) et qui pour les besoins du monde qu'il traverse (ou auquel il se dévoile) se vêt non pas d'une forme physique précise mais réduit son rayonnement (ce qui me laisse pensé à l'épopée de la pistis sophia) pour s'adapter au monde inférieur qui le recevra.
forme de DIEU: cette formulation laisse entrevoir une pléthore de de richesse résumé dans cette sublime clavicule de l'ainé lug que je vais paraphrasé : la nature possède des perfections pour prouver qu'elle est l'image de DIEU et des imperfections pour démontrer qu'elle n'est que son image. (bon c'est peut-être pas exactement ça mais m’en veux pas trop cher ainé s'il te plait je suis pas encore assez gros comme scarabée).
mais dans le cas d'espèce cette formulation laisse uniquement pensé à la Perfection.


FIN DU PREMIER VERSET mais j'ai l'impression d'avoir juste écorché le baobab de ce verset tellement il évoque en moi un puits aux embranchements multiples de savoirs et de connaissances que je n'arrive pas encore à traduire en mot...

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:19

Ven Sep 17, 2010 9:32 am
Modeste :
Salut mon Hermaphrodite , je trouve ton post extrêmement interessant et te rejoint quant à ton analyse ,
mais un point me chagrine , le même que toi apparament ...
Traversa la force de cohésion des sphères , dont il avait déchirer les voiles et se montra à la nature inférieure dans sa belle forme de Dieu .
Ceci me fait penser de prime abord , tout comme , à toi aux voiles successifs dont se pare la conscience dans sa descente dans les mondes...
mais le problème est qu'il est inscrit ici déchirer les voiles et pas le contraire .
Des lors je pense que la conscience a déchirer ces voiles moins pour voir ce qui se en dessous -en tant que Dieu elle doit le savoir -mais plus pour permettre à ceux qui sont en dessous de pouvoir voir le dessus et éventuellement y accéder .
En d'autres termes c'est la Conscience qui doit ,en déchirant les voiles , permettre la remontée...

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:21

Ven Sep 17, 2010 12:09 pm
Hermaphrodite :
j'avoue que dans l'expression DECHIRER je vois plus une sorte de "forcage", comme si la Conscience n'y était point encore préparée pour tout simplement "ouvrir ou délier" comme si elle y était contrainte par une force contre nature (sa nature intrinsèque) extérieure à elle??? est-ce ici que la véritabble histoire d'adam et eve parle de nahash l'attracteur cupide qui séduit la Conscience??

je pense que oui puisque le verset suivant y fait allusion

néamoins je me pencherai sur le verset suivant après la correction des ainés.

un pas devant l'autre n'est ce pas??? Wink

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:21

Ven Sep 17, 2010 2:23 pm
Modeste :
Pour ma part je vois dans cette déchirure d'une part l'existence d'une frontière infranchissable entre le haut et le bas ;
infranchissable sauf pour la conscience et d'autre part , peut être , la future déchirure que ressentira cette conscience en quittant le haut pour venir habiter en bas
où elle ne sera plus que l'ombre d'elle même ...
mais çà c'est une autre histoire ...

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Nurash le Ven 10 Juin - 12:27

Ven Sep 17, 2010 4:35 pm
Lug
Belle tentative d’assimilation d’un enseignement hermétique qui ne se livre jamais sans un véritable effort de ceux qui souhaitent en recevoir les richesses.

Indéniablement notre Hermaphrodite nous offre un travail de qualité, même s’il butte sur de nombreux couacs qui, bien que d’apparences accessoires, n’en révèlent pas moins les distorsions d’une vision nécessitant encore de nombreux réglages subtils pour parvenir à l’optimum d’une pensée juste, donc simple, claire, belle et accessible.

Corpus Hermeticum a écrit:35
Alors, souverain du monde des êtres mortels et des animaux dénués de raison, l’homme se pencha, traversa la force de cohésion des sphères, dont il avait déchiré les voiles et se montra à la nature inférieure dans la belle forme de Dieu.

lors souverain du monde des êtres mortels et des animaux dénués de raison... Pour ceux qui ont un peu travaillé sur la Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée, il n’est pas très difficile de reconnaître ici la définition d’Adam dans sa forme Glorieuse avant le péché originel. Souverain du monde il l’est par destination, comme le fils du roi sera roi à son tour, lorsque les circonstances le permettront et s’il a su développer les compétences et facultés propres à cette noble fonction.

Souverain des êtres mortels, nous indique que sa souveraineté ne se limite pas à un plan ou un Monde, mais qu’elle s’exerce sur tous les plans et dans les Mondes où se produisent des manifestations qui se caractérisent par un début et donc nécessairement une fin, principe de la mortalité d'une manifestation.

... et des animaux dénués de raison... Croire qu’il s’agit ici que des espèces animales autres que l’homme dans sa forme physique, serait manquées de discernement subtil. Parmi les animaux dénués de raison se trouve l’être humain dans sa forme animale. La encore, dans l’ouvrage d’Adam et Eve, j’indique que l’Adam dans sa forme glorieuse reçoit le pouvoir de régner non pas sur les différentes formes de créatures (comme un berger sur son troupeau), mais dans chacune de ces créatures. Ceci indique simplement que le souverain du monde n’est rien d’autre que le principe de la Conscience qui peut être infiniment différente dans ses manifestations tout en étant identique dans son essence, ce qui permet d’ailleurs, comme je le signale à ce sujet, l’établissement de communications inter-espèces et entre les différents plans d’évolution ou les différents Mondes pour ces Consciences parvenant à fonctionner selon le mode multidimensionnel.

Hermaphrodite nous indique fort justement que l’expression : «l’homme se pencha» signifie un passage du haut vers le bas. Il aurait pu aller encore un peu plus loin en signalant qu’il s’agissait du péché originel, qui, comme je l’indique de façon détaillée dans la Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée, n’est pas la condamnation pour cause de connaissance, comme l’a par trop schématiquement évoquée la Genèse biblique, mais bien plus la sortie volontaire d’un état de béatitude inconsciente qui caractérise le fameux jardin d’Éden. Le fils du roi, avant que de pouvoir exercer son ministère doit faire ses classes, apprendre, assimiler et Connaître, ce que font tous les enfants avant de devenir adulte.

... traversa la force et cohésion des sphères... Ici, le Corpus nous révèle l’étendue de la complexité du très long cycle initiatique auquel le souverain du monde doit se soumettre. La force de cohésion des sphères suppose un ordre maîtrisé, il ne peut y avoir d’ordre sans intelligence, et encore moins de cohésion sans sagesse, ceci nous renvoie à certains travaux en cours. Les sphères seront comparables aux différents Mondes dans lesquels s’expriment, par exemple, les fameux sept rayons du Feu Cosmique.

...dont il avait déchiré les voiles ... Remarquable description aussi puissante qu’elle est simple et élégante pour nous faire comprendre que si la Connaissance soulève les voiles un à un, selon la progression de la Conscience en évolution, l’ignorance ne peut rien faire d’autre que de déchirer ces voiles, ne sachant pas encore comment les soulever avec délicatesse. On imagine assez bien que l’inconscience usant inconsidérément de la violence de ses désirs, nerveusement, pressée qu’elle est d’obtenir satisfaction, déchire l’obstacle, ignorant encore qu’en agissant ainsi elle passe du subtil à l’épais de plus en plus dense.

... et se montra à la nature inférieure... Nous sommes maintenant au nadir de l’involution, celui des formes denses d’une nature matérielle, celle de la Terre, dont la particularité est de ne pouvoir se manifester qu’à la condition qu’une «Conscience» vienne animer une des formes adaptées à son état d’évolution. La nature inférieure est la substance (Prakriti pour les hindous) alors que la belle forme de Dieu, l’Esprit est l’essence (Purusha). Précieuse indication que nous donne encore le Corpus. La matière (substance) n’a pas le pouvoir de se manifester, ce pouvoir est l’attribut du souverain du monde...

Voilà ce qu’il me semble essentiel de retenir dans ce verset 35, mais reste à décortiquer le verset 36...

P.S. Le 1 n’est pas le Nombre propre à être infini, cette fonction revient au 0.

Nurash

Messages : 317
Points : 359
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Domino le Ven 10 Juin - 18:07

Sam Sep 18, 2010 2:47 am
Hermaphrodite
Merci cher aîné pour les corrections apportées à mon post, mais aussi pour les multiples indications qui me permettront autant-que-possible de m'attaquer au deuxième verset qui est:

36
Dès que la nature vit l’homme, qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs sous l’aspect de Dieu, elle sourit d’amour en voyant se refléter dans l’eau les traits de cette forme merveilleusement belle et en apercevant son ombre sur la terre.


Dès que la nature vit l'homme: cette courte formulation évoque en moi la guerre du lion et de l'aigle dont la fusion donne le lion ailé, la substance à l'approche (au contact progressif) de l'essence commence à épouser le rythme (la fréquence) vibratoire animatrice de la vie, l'épais vicieux inspirant attire le subtil vertueux aspirant, et comme le dit l'aîné lug la confrontation du vice à la vertu signe la victoire du vice.


qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs


ici deux pôles se frottent à savoir:
- qui unissait en lui l'inépuisable beauté: ceci nous laisse entrevoir une idée de régénération perpétuelle une beauté indescriptible car supérieure extrêmement supérieure à l'entendement et à la description de celui qui l'admire. mais un mot ici éveille en moi quelque chose de plus précis ce mot est unissait alors la question naît qu'es ce qui seul, peut faire commerce entre les deux irréductibles?...la Conscience, par voie de conséquence qui sont ces irréductibles? la PROVIDENCE et le DESTIN. et si dans cette formulation d'inépuisable beauté je vois l'irréductible PROVIDENCE. alors où est l'autre irréductible que la Conscience unit à la providence? dans l'autre partie de la phrase à savoir

- toutes les énergies des 7 recteurs: ce qui symbolise ici les planètes alchimiques et évoque la sphère du DESTIN. et ces énergies seront les énergies calorifiques du spectre de la lumière avec leur répercussion sonore (les 7 notes musicales), mais aussi en termes de vertus (4 cardinales + 3 théologales).

la fusion de ces deux aspects me rappelle la très sublime TABULA SMARAGDINNA du 3 fois grand qui dit: Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Ainsi, tu auras la gloire du monde entier. Et c'est pourquoi toute l'obscurité te fuira. Voici l'énergie forte de toutes les énergies, qui vaincra toutes choses subtiles et pénétrera toutes choses solides.

et c'est pourquoi cette fusion justifie la suite du verset qui dit : sous l'aspect de DIEU

après cette partie tout ceci est extrêmement profond et je ne puis en parler qu'en citant les versets qu'elle évoque en moi...

elle sourit d'amour en voyant se refléter dans l'eau les traits de cette forme merveilleusement belle: verset évocateur :
"Hermaphrodite dans le signe du poisson véritable histoire d'ADAM et EVE Tome 2".

et en apercevant son ombre sur la terre: verset évocateur: l'ombre notre de IHOAH dans la véritable histoire d'ADAM et EVE.

Fin de l'essai sur le deuxième verset, bien que tel que je le ressens mon post est extrêmement caricaturiste...
_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action. et trop de MAÂT n'est plus MAÂT... LA LOI
avatar
Domino

Messages : 952
Points : 1044
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Domino le Ven 10 Juin - 18:22

Dim Jan 30, 2011 5:26 pm
etoilelointaine a écrit:

Lug a écrit:Lug a écrit:
.
.
Corpus Hermeticum a écrit:
35
Alors, souverain du monde des êtres mortels et des animaux dénués de raison, l’homme se pencha, traversa la force de cohésion des sphères, dont il avait déchiré les voiles et se montra à la nature inférieure dans la belle forme de Dieu.

36
Dès que la nature vit l’homme, qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs sous l’aspect de Dieu, elle sourit d’amour en voyant se refléter dans l’eau les traits de cette forme merveilleusement belle et en apercevant son ombre sur la terre.


Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire en vérité ? scratch

Dès que la nature vit l’homme, qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs sous l’aspect de Dieu Il me semble qu'il y a une indication concernant la nature :
Elle ( cette principe de forme ? ) est aussi dotée de Conscience et cette Conscience est très subtile sinon comment pourrait-elle discerner et avoir la connaissance de la beauté (inépuisable !) et toutes les énergies des sept Recteurs sous l'aspect de Dieu (la nature n'est pas étrangère à Dieu , elle est une Puissance de Sa manifestation )?

Homme ….cet homme est à l'image du Père qui est Vie et Lumière (verset 32 ) , sans forme , immortelle. Une ''Conscience'' dotée d'une énergie vitale puisqu'il unissait en lui toues les énergies des sept Recteurs.

elle sourit d’amour …..
La séduction , le désir pour combler un besoin vital de la forme. Il me semble que ce désir manifesté par une séduction a pour objet un complément à sa nature comme la forme d'un fourreau pour une épée correspondante.
en voyant se refléter dans l’eau les traits de cette forme merveilleusement belle
La confirmation que cette forme est lumière.Une lumière en reflet , moins intense que la Lumière du Père.
et en apercevant son ombre sur la terre.
Le Sépher de Moise , chapitre 1,version décryptée.
-26) Et-il-dit,Lui-les -Dieux (déclarant sa volonté),nous-ferons Adam en-ombre-nôtre,conformément-à-l'action-assimilante-à-nous:
Extrait commentaire Dans La Véritable Histoire d'Adam & Ève enfin dévoilée.

...Cette ombre-nôtre est un reflet très atténué (une ombre) de cette Lumière qu'est Lui-les-Dieux sur le plan conceptuel des principes...

Et-ils- tiendront-le-sceptre(ils régneront,eux Adam,l'homme universel),dans-les-poissons des- mers,et-dans-les-oiseaux des -cieux,et-dans-le genre-quadrupède,et-dans-toute-mouvante-vie se-mouvant-sur -la-terre.


Il me semble que nous avons le sens du mot ombre et aussi une ombre sur la terre n'a-elle-pas aussi le sens d'un pouvoir ,le sceptre d'un règne ?
avatar
Domino

Messages : 952
Points : 1044
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Domino le Sam 11 Juin - 8:12

Corpus Hermeticum a écrit:36
Dès que la nature vit l’homme, qui unissait en lui l’inépuisable beauté et toutes les énergies des sept Recteurs sous l’aspect de Dieu, elle sourit d’amour en voyant se refléter dans l’eau les traits de cette forme merveilleusement belle et en apercevant son ombre sur la terre.


L'aspect de Dieu, c'est je pense l'ombre notre décrite dans le Sépher de Moise.L'expression « sourit d'amour » me fait penser à l'expression du visage et donc de la face-des-eaux et du souffle de Lui-les-Dieux que l'on retrouve dans le même Sépher qui nous renvoie au Monde Astral. Son ombre sur la terre serait alors le dernier Monde, le Monde Physique dense.

L'expression « Dès  que» indique le passage à un autre état, et évoque l'instantanéité. Je pense que l'on peut y voir la séparation entre l'Eternel Moment présent et la mise en mouvement cyclique.
avatar
Domino

Messages : 952
Points : 1044
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corpus Hermeticum

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum