Le quotidien et la spiritualité

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:27

Mer Fév 09, 2011 9:40 pm
Benjamin a écrit:J'ai lu le post mon Lug et même si je ne cite pas d'exemple comme tu le fais (Si l'amour c'est...), je pense exprimer une idée très similaire à la tienne quand je prend garde de préciser qu' "Il est vrai que tant que notre chair et notre sang ne sont pas maîtrisé par l'art de la vie, tout amour que l'on s'impose se réduit forcément à de misérables grimaces et cela devient "péché" et "mensonge"."

J'ajouterai pour préciser ma pensée que des milliers de gens se croient astreint au mensonge de l'amour et qu'il serait préférable préférable pour eux de continuer à éprouver de la haine et de l'animosité sans remord de conscience.

En faisant cela, on ne peux juste qu’apparaître à nos propres yeux meilleurs que ce qu'on est et on ferme la voie qui pourrait conduire à agir naturellement et sans la moindre contrainte, dans un état de vérité intérieur.

Par contre, tu parles de l'amour du Créateur et de l'amour grimaçant des hommes, mais ne penses-tu pas que les hommes peuvent éprouver ici bas l'amour ?
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:31

Mer Fév 09, 2011 10:12 pm
Elfangore a écrit:


Lug a écrit:Oui, mon Elfangore, ton approche individuelle de l’injustice est pertinente, même s’il est demandé à être affinée...

Agressions dis-tu, mais de quel type d’agression s’agit-il qui puisse être considéré comme une injustice ?


Aussi bien celles de hyènes à casquette porteurs de "boites à musique" (on arrête plus le "progrès" -_-') qui, pour tuer leur ennui et affirmer leur droit de propriété fantasmé d'un bout de trottoir, vont menacer ou frapper des passants qui ont eut le malheur de croiser leur regard (l'infamie suprême étant comme tout le monde le sait de marcher la tête haute) ; que celle des débiles incontinents de l'émotion qui se permettent de les cracher (en particulier les négatives) au visage de leur prochains même quand ceux-ci y sont complètement étrangers.


Que penses-tu de celle des défenseurs de la loi et de l’ordre qui utilisent leurs pouvoirs pour bafouer la loi et l’ordre ?


Ce sont les pires crapules qui soit que ceux qui abusent et détournent les pouvoirs que leur a octroyé un titre ou une fonction qui leur fut donné, sous serment de respecter les devoirs liés à ce titre ou cette fonction.

Les victimes de ces insupportables agressions aux principes mêmes de justice, ne sont-ils pas légitimement fondés à commettre des agressions contre ces agresseurs qui portent atteinte à leurs droits ?


Ils sont fondés à se défendre avec tempérance. Il y a une différence pour prendre l'exemple de l'agression physique individuelle, entre la riposte destinée à mettre hors d'état de nuire l'agresseur et celle qui consiste à s'acharner sur ledit bonhomme à coups de pieds alors que ce dernier git déjà au sol. C'est finalement la différence entre la vertu et le vice, entre içi l'usage de la force (le corps et les émotions sont soumis à l'intellect) et celui de la violence (le corps et l'intellect sont soumis à l'émotion). Voila pourquoi les écoles d'art martiaux orientales ont toujours prêché le contrôle de soi avant tout.


Vols dis-tu, mais qui est le premier des voleurs dans le cas de ces révoltes de la faim qui condamnent les pilleurs à aller dérober une nourriture vitale qu’ils ne peuvent plus acheter parce que des spéculateurs (banquiers) n’ont rien trouver de plus rentable que de faire monter déraisonnablement le cours des matières premières ?


Reprendre son bien à un voleur n'est pas un vol. Pour ce qui est des émeutes de la faim, c'est tout simplement le droit à vivre qui est renié à ces gens pour satisfaire la cupidité de quelques personnes. Mais comment s'en étonner dans un système où l'Homme se couche devant l'économie, et où l'économie devient non plus une science du partage équitable (je n'ai pas dit égal) des richesses, mais une vision compétitive de tous les aspects de l'existence humaine. L'idéologie libérale au pouvoir conclue que les pauvres sont responsables de leur misère, puisque le système est une grande compétition, les perdants n'étaient pas d'assez bons compétiteurs, voilà tout, et tant pis pour eux. D'un point de vue économique ou social, le libéralisme n'est finalement ni plus ni moins que du satanisme.


Incivilités dis-tu, mais que valent les règles de civilité (lois) lorsque ceux qui ont la charge de montrer l’exemple s’en montrent indigne ( casse-toi pauvre con !) et s’évertuent à les bafouer (affaire Bettencourt entre autres) ?

Il suffit de lire Platon pour savoir ce qu'on est en droit d'attendre de la démocratie, c'est à dire, d'un des pires régime politique qui soit... (même si en France la mise est un peu sauvée par ce que les anglo-saxons appellent notre "monarchie présidentielle" tant il est vrai que le parlementarisme est la plaie des plaie en matière gouvernementale).

Une certaine Marine Lepen se plait à rappeler ce dicton breton (notamment lors de l'affaire du soutient de notre ministre de la culture au pédophile Polanski) : "Le poisson pourrit toujours par la tête". Petite sentence qui résume fort bien le fond de notre problème.


Pour ta citation de Fabre d’Olivet, combien j’y souscris et m’efforce régulièrement de la mettre en pratique :
Les singeries judiciaires


Ta plume est toujours un plaisir à lire Wink

Cordialement,
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:33

Posté leVen Fév 11, 2011 10:24 am
Kanzi a écrit:
Setanta a écrit:

Kanzi a écrit:"charité bien ordonnée commence par soi-même"

Mon Setanta, il ne s'agit en aucun cas de s'occuper exclusivement de son petit nombril, mais pour arriver à s'oublier soi-même et s'effacer pour les autres ce qui est une tâche des plus nobles, ne faut-il pas d'abord s'équilibrer, être sain un tant soi peu sinon que va t-on apporter de bon ?


De mon avis ma Kanzi, ce vieux dicton, sûrement catholique, n'est qu'une bonne excuse pour les égoïstes qui veulent se donner bonne conscience. Very Happy

Qui te demande d'être parfaite avant d'aller vers les autres ? D'ailleurs nos échanges le prouvent, puisque loin d'être parfait nous échangeons à la recherche de vérités supérieures peut être cachées chez l'autre. La charité commence donc dans l'échange et où chacun partage avec l'autre ses petites richesses, ses petites découvertes ou même ses questionnements.

Il ne s'agit pas non plus de s'effacer et de s'oublier. On se doit d'être charitable envers ce corps pour lui apporter ce dont il a besoin, sans excès dans un sens comme dans l'autre. De même pour ce qui est des nourritures spirituelles que nous devons aller chercher en allant vers "l'autre", quel qu'il soit.



Pour servir mon Setanta, ne faut-il pas pour être en mesure de le faire, s'être donné les moyens, en avoir la capacité ? Por construire, ne faut-il pas des fondations saine ?


Sinon oui c'est vrai on peut se donner l'illusion d'être bon et généreux en servant de la soupe à toutes les sauces.......et satisfaire son ego au passage.....


Les solides fondations se construisent d'abord avec l'humilité, celle qui consiste à partager nos soupes que l'on croit bonnes et qui souvent restent indigestes aux meilleurs goûteurs et d'en accepter la critique. Un pas devant l'autre, lentement et régulièrement est plus charitable que de vouloir paraître ce que l'on est pas.
Il faut donc apprendre avant de vouloir savoir, savoir avant de vouloir connaître et prendre le temps de mettre le tout à l'épreuve avant que de vouloir servir efficacement.

On a toute l'éternité pour apprendre à mieux faire et ce n'est pas de trop. Enfin de mon avis.
Wink
_________________
LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES... (Tablettes de Thoth)

Aurais-tu quelque chose contre les catholiques mon Setanta ? Very Happy

Certes, nous sommes tous des égoïstes, certains ont bonne conscience d’autres non…….

Je ne peux qu’être d’accord avec toi sur le fait que si je dois attendre d’être parfaite pour agir, je ne ferais jamais rien !
En effet, le corps n’est qu’un instrument et l’on se doit d’être charitable envers lui pour les services qu’il nous rend, rien de plus rien de moins, mais à ce titre il est respectable.

Tu admets donc (sous une autre formulation) que l’on se doive d’être charitable envers soi-même non ? Est-ce pour autant que l’on n’a plus d’échange et que l’on soit incapable de partager ? Il me semble que ce n’est pas ce que j’ai évoqué de près ou de loin…..

Il y a certainement une distinction à faire, entre s’effacer et s’épuiser au profit de profiteur et euse le plus souvent, et s’effacer, s’oublier, dans le sens du Tao que je comprend comme service purement désintéressé et forcément éclairé, mais il s’agit là, me semble t-il de l’idéal à atteindre, du but noble que l’on se fixe.
Mais comme cet idéal ne peut être atteint d’emblée, sa réalisation doit nécessairement passer par une réalisation intérieure individuelle. Et c’est là le sens que je voulais donner à la phrase que j’ai cité.
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:34

Ven Fév 11, 2011 10:32 am
Lug a écrit:
"charité bien ordonnée commence par soi-même"

De là où je me tiens, je ne perçois ni justesse ni vertu dans cette maladroite formulation, si vous en percevez, soyez aimable d'éclairer mon ignorance présente...
clown
_________________
Tout est VRAI
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:35

Ven Fév 11, 2011 11:34 am
Kanzi a écrit:Il n'y a en effet aucune justesse ni aucune vertu dans cette formulation.
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:46

Ven Fév 11, 2011 2:28 pm
Setanta a écrit:
Kanzi a écrit:
(Charité bien ordonnée commence par soi-même)
Il n'y a en effet aucune justesse ni aucune vertu dans cette formulation.


Bien que rien ne t'y oblige, il serait peut être charitable de nous partager ta réflexion sur cette superstition que tu semblais trouver juste. Wink

Kanzi a écrit:
Aurais-tu quelque chose contre les catholiques mon Setanta ? Very Happy

Certes, nous sommes tous des égoïstes, certains ont bonne conscience d’autres non…….

Je ne peux qu’être d’accord avec toi sur le fait que si je dois attendre d’être parfaite pour agir, je ne ferais jamais rien !
En effet, le corps n’est qu’un instrument et l’on se doit d’être charitable envers lui pour les services qu’il nous rend, rien de plus rien de moins, mais à ce titre il est respectable.

Tu admets donc (sous une autre formulation) que l’on se doive d’être charitable envers soi-même non ? Est-ce pour autant que l’on n’a plus d’échange et que l’on soit incapable de partager ? Il me semble que ce n’est pas ce que j’ai évoqué de près ou de loin…..

Il y a certainement une distinction à faire, entre s’effacer et s’épuiser au profit de profiteur et euse le plus souvent, et s’effacer, s’oublier, dans le sens du Tao que je comprend comme service purement désintéressé et forcément éclairé, mais il s’agit là, me semble t-il de l’idéal à atteindre, du but noble que l’on se fixe.
Mais comme cet idéal ne peut être atteint d’emblée, sa réalisation doit nécessairement passer par une réalisation intérieure individuelle. Et c’est là le sens que je voulais donner à la phrase que j’ai cité.


Je n'ai rien contre les catholiques, ce sont des animaux comme les autres. Very Happy Very Happy Very Happy(Hooo, je blagueeee !)

Prendre soin de son corps physique est un devoir et non une charité. On ne peut séparer le mot "Charité" du mot "Amour" (avec majuscules) qui est de savoir donner avec discernement sans rien attendre en retour.

Comment veux-tu devenir sage ma Kanzi si dans ta première initiation tu ne mets pas à l'épreuve tes nouveaux savoirs (échanges) pour en faire des connaissances ? Si dans nos premiers pas il n'est pas encore question de Charité, (l'égo étant omniprésent), cela le devient lentement en prenant conscience de notre dette, qui est d'avoir beaucoup reçu malgré notre ingratitude et nos peu de mérite.

Obtenir des savoirs dans un but purement égoïste ne permet jamais d'atteindre ce que tu nommes "la réalisation intérieure" qui passe obligatoirement et dans un premier temps par un travail personnel, mais aussi par l'échange. Ce que nous faisons en ce moment même.

Voilà mon point de vue, sûrement pas très juste en vertus, mais je m'entraîne.

Wink
_________________
LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES... (Tablettes de Thoth)
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:48

Ven Fév 11, 2011 4:08 pm
Kanzi a écrit:
Setanta a écrit:
Kanzi a écrit:
(Charité bien ordonnée commence par soi-même)
Il n'y a en effet aucune justesse ni aucune vertu dans cette formulation.


Bien que rien ne t'y oblige, il serait peut être charitable de nous partager ta réflexion sur cette superstition que tu semblais trouver juste. Wink

Comment peux-tu me demander d'être charitable, alors même que tu sais et que je sais que je ne pourrais l'être dans la mesure ou mon ego est bien trop omniprésent ? Ce qui ne m'empêche pas par ailleur d'avoir des choses à partager, de l'amour à donner malgré tout, tout en sachant que je suis médiocre.

De plus dans les deux précédent post, j'ai tenté de t'expliquer comment je percevais cette phrase et le sens que je lui attribuai. Sens tout autre que celui que tu lui a donné et pour lequel tu n'as absolument rien expliqué.
Peux-être me feras tu la grâce à ton tour de le faire ?

De l'égoïsme, mon Setanta, j'en ai à revendre et j'en suis très consciente et il est vrai que d'en avoir conscience ne fait pas de moi quelqu'un de meilleur pour autant, si je ne fais pas concrètement dans ma vie au quotidien le nécessaire pour changer, ce qui demande pour ma part une lutte, une certaine volonté pour agir différemment afin que mes actes soient conformes à mes pensée et prises de conscience.

Maintenant il est certain si tu ne t'arrêtes que sur la phrase que j'ai employé en tête du post, tu ne peux t'arrêter sur ce que je tente de t'expliquer et qui n'est pas si éloigné de toi finalement.

Et puis, mon Setanta, tu le prendras comme tu veux, mais je n'ai aucun savoir à partager, je n'ai pas grand chose à partager en fait hormis l'expérience de ma propre vie et ce n'est pas le but ici je crois.

Par contre c'est ici que j'ai la possibilité de trouver le savoir, à charge pour moi de le faire vivre..... j'y ai même trouvé des choses que je n'avais pas cherché........est-ce possible me diras-tu ? Ici, c'est un peu comme si je trouvais un peu de raison à l'appui de mon coeur, et c'est cela qui m'aide beaucoup actuellement.

Il se trouve aussi mon Setanta, que l'on peut également avoir une certaine forme de "connaissance" et là je met bien les guillemets car je ne sais si le mot est adéquat pour ce que je voudrais exprimer.....ou plutôt on peut avoir une perception sans que pour autant on soit savant ou connaissant en quoi que ce soit...je ne sais si je suis claire, au cas où tu ne manqueras pas de me le faire savoir et je me ferais un devoir tout comme un plaisir de tenter d'être beaucoup plus claire.

De plus, catholique ou autre je n'ai rien contre non plus, je ne fais point de "politique", la spiritualité est au-dessus de tout cela. Si la Vérité est unique, elle n'en est pas moins universelle, elle n'appartient donc pas à une religion en particulier.
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:52

Ven Fév 11, 2011 8:26 pm
Setanta a écrit:
Kanzi a écrit:
Comment peux-tu me demander d'être charitable, alors même que tu sais et que je sais que je ne pourrais l'être dans la mesure ou mon ego est bien trop omniprésent ?


C'est très juste ma Kanzi, mais si l'on ne s'entraîne pas à devenir "Charitable" en essayant de la pratiquer à notre niveau, il ne me semble guère possible d'atteindre ce but. Tout comme un maître forgeron ne l'est devenu qu'en forgeant, en passant par des brûlures, des coups de pieds au cul parfois à cause d'une malheureuse pièce fondue par distraction. Il est clair que dans ce cas, notre ego en prend un sérieux coup et manifeste quelques émotions difficiles à contrôler.


Kanzi a écrit:De plus dans les deux précédent post, j'ai tenté de t'expliquer comment je percevais cette phrase et le sens que je lui attribuai. Sens tout autre que celui que tu lui a donné et pour lequel tu n'as absolument rien expliqué.
Peux-être me feras tu la grâce à ton tour de le faire ?


Il me semble pourtant avoir répondu ...


Setanta a écrit:La charité commence donc dans l'échange et où chacun partage avec l'autre ses petites richesses, ses petites découvertes ou même ses questionnements.


... Donc la Charité ne commence pas par soi-même. Wink


Kanzi a écrit:Et puis, mon Setanta, tu le prendras comme tu veux, mais je n'ai aucun savoir à partager, je n'ai pas grand chose à partager en fait hormis l'expérience de ma propre vie et ce n'est pas le but ici je crois.

Nous avons tous, dans nos vies privées, des expériences que l'on appelle aussi des épreuves. Celles-ci sont parfois enrichissantes ou bien difficiles et nous apportent des savoirs au moyen de certaines prises de Consciences. Il n'est pas question de déballer sa vie privée, bien que rien n'empêche personne de le faire dans la mesure du raisonnable. Il m'est arrivé parfois d'en faire part et d'en tirer de grandes leçons auxquelles je ne m'attendais pas, grâce justement à l'échanges.

Afin de ne pas trop s'égarer, on peut recentrer le sujet grâce à ton dernier échange qui est celui-ci :



Kanzi a écrit:De plus, catholique ou autre je n'ai rien contre non plus, je ne fais point de "politique", la spiritualité est au-dessus de tout cela. Si la Vérité est unique, elle n'en est pas moins universelle, elle n'appartient donc pas à une religion en particulier.


De mon avis, contrairement à ce que tu sembles dire, la spiritualité comprend tous les sujets du Monde créé sans en exclure aucun. Politiques, religions, amis, guerres, familles, animaux domestiques, la nature, la méditation et j'en passe. La spiritualité n'est donc pas au-dessus de tout cela, mais en fait partie intégralement, enfin qu'il me semble.
Wink
_________________
LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES... (Tablettes de Thoth)
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:54

Lun Fév 14, 2011 9:18 pm
Kanzi a écrit:

C'est très juste ma Kanzi, mais si l'on ne s'entraîne pas à devenir "Charitable" en essayant de la pratiquer à notre niveau, il ne me semble guère possible d'atteindre ce but. Tout comme un maître forgeron ne l'est devenu qu'en forgeant, en passant par des brûlures, des coups de pieds au cul parfois à cause d'une malheureuse pièce fondue par distraction. Il est clair que dans ce cas, notre ego en prend un sérieux coup et manifeste quelques émotions difficiles à contrôler.



Tu as parfaitement raison mon Setanta. Je me dis qu'il est heureux quelquefois que les échanges soient par "correspondance" car en "live, il y aurait certainement des réactions beaucoup plus vives...... Very Happy

Il est vrai que l'humilité doit s'opposer à l'ego, humilité que je crois devoir comprendre comme se voir tel qu'on est, et non pas comme on croit être ou comme on se voudrait être........égo que je compare à l'égoïsme racine de tout nos maux.

Tu fais bien de rappeler et insister sur tout cela mon Setanta, car ce n'est que la vérité.

Peut-on considérer l'humilité comme la première marche ?........ Pour ma part je dirais trois fois oui.

Pour ce qui est de la Charité bien ordonnée.... cette phrase si elle n'est pas juste elle ne peut donc être vertueuse non plus.....

Si l'on considère que l'amour dont nous sommes capable est souvent entaché de nos imperfections, la charité envers nous-même ne peut qu'être de l'égoïsme...........
la charité synonyme d'amour, n'a pour but que l'accomplissement de lui-même, ce pour quoi il est, l'échange et le partage.

Cette "formule" est effectivement non juste et vertueuse (la Charité s'opposant en essence avec le soi-même, l'égo), et elle est à différencier d'avec ce que je voulais exprimer à savoir la réalisation personnelle (le travail personnel intérieur) qui passe aussi et obligatoirement par l'échange.



De mon avis, contrairement à ce que tu sembles dire, la spiritualité comprend tous les sujets du Monde créé sans en exclure aucun. Politiques, religions, amis, guerres, familles, animaux domestiques, la nature, la méditation et j'en passe. La spiritualité n'est donc pas au-dessus de tout cela, mais en fait partie intégralement, enfin qu'il me semble.


Là encore ce n'est pas ce que j'ai voulu dire......mais plutôt je ne fais point de politique religieuse......La spiritualité est au-dessus de toute forme de dogme, castes, religions particulières.......c'est tout, je ne dis pas que la ou les religions en sont exclues. Et je n'apporterais rien de nouveau en disant que la spiritualité concerne notre quotidien et se vit au quotidien et comme tu l'as si bien dit concerne tout les sujets du monde crée.

Je n'oublie pas que nous sommes une unité fragmentée, et cela me fait penser à l'oeil d'Horus qu'il perd dans un combat et dont les morceaux sont éparpillés, morceaux que Thôth va repêcher.......bon c'est peut-être encore une conn...., car peut-être je m'approprie et donne des significations très personnelles à ces symboles...... mais notre chemin retour c'est un peu ça pour ma part, réunir ce qui est éparpillé pour retrouver la vue originelle non ?........ Rolling Eyes


Dernière édition par Domino le Jeu 9 Juin - 21:01, édité 1 fois
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:55

Mar Fév 15, 2011 12:12 pm
Setanta a écrit:
Non non, je ne vois pas de conneries dans tout ça. De ce qu'il me semble, une des 64 parties de l'Oeil d'Horus doit appartenir à l'humilité sans laquelle il ne peut y avoir d'ouverture. Ce qui n'est là qu'un point de vue personnel, mais qui me semble évident.

Tous les sujets de ce monde et visible par notre vue binoculaire ont une correspondance dans l'invisible. L'économie, la politique, nos relations avec les autres possèdent des couleurs, vibrations, énergies multiples et variées. Chacun possède un état de Conscience différent et qui le fait réagir à cet invisible, soit par des attirances, des émotions, des désirs, des peurs et, pour les plus avancés, par des discernements subtils lui permettant de partager avec les autres afin de les aider à comprendre ses peurs et émotions diverses et variées, du moins pour les plus courageux et méritants.

De toute évidence, nous n'avons fait qu'effleurer le sujet. Mais on avance quand même.
Wink
_________________
LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES... (Tablettes de Thoth)
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:56

Dim Jan 22, 2012 1:29 pm
Nevada a écrit:
Lug a écrit:

La quête de la Connaissance passe-t-elle par des préoccupations subalternes, comme le chômage, la crise économique, la mondialisation, la justice, la politique, l’éducation, la morale publique, etc...?

Si oui, en quoi cette Connaissance s’enrichit-elle de ces préoccupations ?

Sinon, quelles conséquences dommageables pourrait-il y avoir à s’en préoccuper ?


Ma naissance n'étant pas un hasard quant à ma situation géographique, sociale, culturelle, éducative, j'ose imaginer qu'il me faille m'accomplir en prenant en compte ces paramètres de naissance.

La question si je la comprends bien résulterait plus de savoir si ces préoccupations ont encore lieu d'être lors de la quête de la connaissance?

Sortir de notre carcan égotique, s'ouvrir à la connaissance, présuppose que nos repères ne soit plus basés sur ces simples préoccupations, mais ajustés sur les lois de la Divine Providence.


Ce sujet m'intéresse parce que je me suis posée la question il n'y a pas très longtemps.
Il y a en ce moment sur certains forum "économiques", selon mon point de vue, une bataille d'égo démesuré, se travestissant sous la coupe de la vertu (on y voit évoluer des pensées élitistes, sectaires, entachées par une montée de la religion, qui perso, me fait froid dans le dos).

Dénoncer, crier, est une chose mais je ne suis pas sure que cela fasse évoluer l'humanité. J'ai même l'impression que les gens rentrent dans un psychose telle que l'accès à la connaissance en est entravée, et sérieusement endommagée.

Il me semble que le but, la finalité, l'objectif de ces forums n'est pas la quête de la connaissance, puisqu'ils ne sont aucunement basés sur une pensée juste en vertus, mais juste sur des préoccupations purement égotiques, qui les asservissent aux lois de causalités..


Donc pour ma part, il y a autant de conséquences dommageables à s'en préoccuper (de manière obsessionnelle), qu'à vouloir s'en dégager totalement.
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 20:58

Posté leMar Avr 16, 2013 1:59 pm
Fleur de Lotus a écrit:
Lug a écrit:

La quête de la Connaissance passe-t-elle par des préoccupations subalternes, comme le chômage, la crise économique, la mondialisation, la justice, la politique, l’éducation, la morale publique, etc...?

Si oui, en quoi cette Connaissance s’enrichit-elle de ces préoccupations ?

Sinon, quelles conséquences dommageables pourrait-il y avoir à s’en préoccuper ?

les préoccupations subalternes peuvent nous permettre d'éprouver les connaissances acquises par une juste analyse de la situation.
si je prend le cas de la crise économique actuelle et les bouleversements qu'elle produit (ra), je la perçois comme la résultante('effet) au niveau du plan physique de la mise en place d'un systéme emplit de vices en tout genre,mais d'un point de vue plus large cette situation bien que déplorable peut s'inscrire dans la réalisation d'un Dessein plus grand qui permettra à l'Humanité d'évoluer. se préoccuper de cette situation dans le sens de "
comment participer humblement à l'aboutissement de ce Dessein" quelques soit le domaine d'action choisi(politique,économique etc)
il me vient également en pensé que le risque de se préoccuper des choses d'en bas sans être parvenu à une stabilisation du couple conscience+volonté sur le plan mental(spirituel?) serait de se laisser envahir et distraire par ces choses.
j'ai l'impression de ce que j'observe dans mon quotidien, que c'est ce qui se produit où ma Quête de Vérité se trouve souvent relayer au dernier plan par mes préoccupations sociales.
flower sunny
avatar
Domino

Messages : 956
Points : 1050
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par enerlibr le Ven 6 Oct - 1:33

Pour aborder la spiritualité, il faut être serein comme le ciel, ce qui se vérifie rarement dans la vie quotidienne.
Tant qu'il faudra gagner sa vie pour ne pas la perdre, on perdra ce qui permet de concevoir qu'une autre vie est possible.
On accable les prostituées qui vendent leur corps mais le travailleur banal fait encore pire : Il vend son corps et son esprit.
La société use de tous les artifices pour faire retomber les gens en enfance.
Entendu sur une radio Internet :

"- On sait bien qu'une banque, ça ne vous fait ni chaud ni froid.
- Oh ça c'est clair, je préfère encore parler de l'évolution du comportement des insectes du 19ème au 21 ème siècle,
Avec l'appli ING, checker son compte est aussi facile que  liker une photo de poney. "
-  Oh, un p''tit poneeeey" (Voix féminine langoureuse, soupir lascif)
- Finalement une banque, c'est pas si mal ! "

Une débilité insoutenable. L'argent est le pire concept jamais issu de l'esprit de l'homme, dès qu'il apparaît, le vers est dans le fruit, le loup dans la bergerie.

La spiritualité prend naissance avec la fin du discours adapté aux esclaves inconscient de leur servitude :
- Mais euh, l'argent n'est pas un mal en soi, tout dépend de l'usage qu'on en fait !
Cet argument est nullissime, tant qu'il prévaudra on pataugera toujours dans le même marasme.
"Les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien" - Oscar Wilde

_________________
Oui merci Hastings ! (Hercule Poirot)

enerlibr

Messages : 184
Points : 196
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Nurash le Ven 6 Oct - 7:35

Enerlib a écrit:- Mais euh, l'argent n'est pas un mal en soi, tout dépend de l'usage qu'on en fait !
Haha, c'est vrai que c'est plus un lieux commun qu'autre-chose.

le "problème" étant plutôt le vice et ce que les gens en font, car je ne pense pas que l'argent soit un mal en soit, le problème c'est que tout le monde en veut toujours plus et que surtout ceux qui se croient les plus malins essayent de filouter les autres.

Pour ma part j'ai toujours détester le fait de travailler, en plus je bossait pour une banque avec la perception aiguë chaque jour (bon c'était un peu névrotique...) que j'étais payé une misère pour rendre les riches encore plus riche et les pauvres encore plus pauvres. Difficile de "tenir" longtemps avec des pensées pareilles.

Aujourd'hui je retourne vers le salariat avec l'idéalisme superflu en moins. Car déjà je peux me concentrer sur mon travail en me disant que je le fait de mon mieux et ça me donne du temps pour intégrer les enseignements de la sapience que je ne peux pas étudier plus d'une heure ou deux par jour sans saturé. Du coup moi qui avait pris ce monde matériel en grippe je me dis que "qui peut le plus peut le moins" et que si je suis capable d'utiliser mon intelligence pour des sujets sophistiqués, pourquoi ne pourrais-je pas faire du bon travail dans le monde profane ? Et bah la claque ! c'est loin d'être aussi facile que ça et du coup bah j'ai beaucoup à apprendre en fait de mon travail ^^ !
Je ne suis pas vraiment satisfait de la manière dont je gagne ma vie, mais je me dit qu'en attendant au moins j'ai tout un tas de "travaux pratiques" à mettre en action Smile.

Nurash

Messages : 356
Points : 398
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par enerlibr le Ven 6 Oct - 22:18

Je vois mon Nurash que je n'étais pas le seul à trimbaler ce boulet.
Un autre lieu commun dit que le travail est un instrument de torture. Tout travail qui n'est pas une création est un échec.
L'astuce pour rester sain d'esprit est de créer par tous les moyens, mentaux s'entent.
En psychologie on parle d'inhibition, indispensable pour les tâches répétitives. Le concept d'  "univers parallèle" n'est rien d'autre qu'une chronologie déphasée,
contrairement au rêve qui est une continuité de la vie à l'état d'éveil, bien souvent pour en réparer les dégâts.
Dans la lutte de chacun contre tous, les humains sont des  zombies, ne se voient même plus. Sur leur front est écrit "Le capitalisme m'a tuer"
Est-ce parce que l'univers est mental qu'un prof d'univ. "gagne" plus qu'un mineur de fond ?
Evidemment non, les élites qui manipulent les gens ne font pas dans l'ésotérisme. "Ne dites jamais "travailleurs jetables" disait la Parisot.
On lui aurait donné le bon Dieu sans confession mais combien de tonnes de souffrances le MEDEF,
ce grand tortionnaire devant l'Eternel devrait-il confesser ?
La réponse bateau au dilemme prof / mineur est :
"M'enfin, il a fait des études, lui, il a des responsabilités, tu ne vas tout de même pas le comparer à ces fouille merde ! "
Je n'accepte pas ce point de vue, le seul critère de rémunération devrait être la souffrance, on dit pénibilité, ça fait plus sérieux.
Il est hallucinant de devoir admettre que la grande joie de connaître (cas du prof.) , relative à l'être,
se voie gratifiée d'une somme d'argent, quelle que soit son exacte dénomination, sur base de critères tout à fait irrationnels, relative à l'avoir.
Pourquoi diable y a-t-il autant de termes pour définir l'argent qu'on "gagne" ? Je mets "gagne" entre guillemets
car j'ai toujours trouvé ce terme  incongru et puéril.
Est-ce une question de mérite, de noblesse, de grandeur d'âme, d'abnégation ? Où se trouvent les plus grands mérites ?
Dans les traitements, honoraires, émoluments ou dans les salaires des gagne-petit, salaires de la peur ?
Je vois déjà mon Lug arriver à la rescousse. Fonctionnaires, attention à vos fesses !
L'argent, c'est l'avoir, et l'avoir tue l'être. On peut être et avoir été mais pas être et avoir. L'avoir fait exister mais exister n'est pas être.

_________________
Oui merci Hastings ! (Hercule Poirot)

enerlibr

Messages : 184
Points : 196
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le quotidien et la spiritualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum