La ballade de petitou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:10

Sam Nov 07, 2009 11:59 am
Lug a écrit:
Alors donc, il y a deux voies qui mènent à La Révélation, bon, pour l’heure n’y revenons pas, j’en connais qui risqueraient de trouver que le sujet ne mérite pas tant de sueur...

Mais qu’en est-il de La Révélation? C’est pas le tout de dire : vouai! D’accord, la Révélation consiste à prendre conscience du Divin Créateur mais...

- Là, moi Petitou je t’arrête, y a pas polémique Victor, alors énerves pas le profane, le terrien, l’épais, le rustre, le lourdaud, le celui qui s’en bat les choses de la vie avec une insistance qui a la légèreté d’une plaque d’égout ; puisqu’on te dit qu’on est d’accord sur la Révélation, j’vois pas ce qu’il y a à en dire de plus.

- Justement Dugland, La Révélation c’est pas une fin, mais le début du commencement, mais saurais-tu me dire le commencement de quoi ?

- Pas Dugland ! Machin, mais Petitou, c’est clair non PE -TI - TOU, pour ta question j’vois pas ou tu veux en venir, si prendre conscience du Créateur Divin c’est la Révélation bon, alors t’as touché le pompon, t’as fait sonner la cloche, tu reçois le gros lot, les nougats les smartis et basta non?

- Mon pôvre Dugenou... Et c’est avec un viatique pareil que tu veux vivre l’éternité?.... Tu te prépares un futur triste comme une tuberculose, et c’est achtement long l’éternité dans la tuberculose...

- T’es sourdingue ou quoi ? Pas Dugenou mais PETITOU, trouduc ! J’comprends pas ce que tu veux dire, y aurait-il quelque chose d’autre après avoir pris conscience du Divin Créateur ?....

- Haaaa!! Quand même Duchose, on se remue les minusculisimes méninges, ben t’es pas un rapide du cervical ma courge molle... Quoi t’imaginais sérieusement qu’après avoir eu l’illumination de la conscience du Divin Créateur, la tache était terminée?... Oui?... Ben t’en tiens une sacrée couche...Hélas mon bon, comprends que si le Divin Créateur se révèle à ta nano-conscience, c’est qu’il t’accorde l’insigne faveur d’être connu de toi, et tout le plaisir n’est pas pour Lui....

- Pas Duchose, mais Petitou, Petitou, Petitou, comment qu’il faut que ça que j’le dise pour que tu l’entendes ?
Pour ce qui est de l’insigne faveur d’être connu de moi, j’te rappelle que Dieu est invisible, indéfinissable et tout l’bazar qu’il y a dans le kit Ikéa de Dieu, alors au lieu de faire le malin avec tes grandes idées à la noix, toi aussi tu ferais mieux de réfléchir, indéfinissable c’est indéfinissable... Et toc ! Un point pour le Petitou...

- Ben dit donc Tézigue, lorsque tu veux faire le futé tu fais pas semblant....Mais tu as raison sur un point, si Dieu veut être connu, et c’est LA Révélation de la conscience, Il souhaite l’être au travers de son oeuvre qu’il a mis sous tes sens, donc quand je te disais que la Révélation n’était que le début, la prise de conscience implique que chaque fois que tu seras en présence d’une oeuvre du Divin Créateur, ce qui ne sera jamais l’oeuvre du hasard, tu sois capable d’aller, au travers de la compréhension de cette oeuvre, à la découverte de son auteur, qui, sous une forme digeste pour ton microscopique estomac, révèlera à ta conscience vacillante une minuscule parcelle de ce qu’Il est...

- Tu m’appelles encore une fois autrement que Petitou... Je raccroche vu!!!!
T’es bien gentil avec tes idées Machintruc, mais ça voudrait dire que lorsque l’on a eu la Révélation, on passe le reste de sa vie à se torturer la gamberge pour essayer de découvrir un peu qui Il est?
Franchement, ou est l’intérêt, Lui c’est Lui et moi c’est moi, j’m’occupe pas de ses affaires, souvent j’ai même remarqué qu’il n’en avait pas grand-chose à faire des miennes alors, tu vois ce que je veux dire...

- Bon va pour Petitrou, dis moi, qu’elle est l’intérêt pour celui qui est dans le désert de se diriger vers l’oasis qu’il aperçoit au loin ; qu’elle est l’intérêt pour celui qui vient de savoir qu’il a gagné au Loto d’aller chercher son gain ; qu’elle est l’intérêt du marin de savoir ou se trouve son port duquel il partîme 500 ; qu’elle est l’intérêt du juste de lutter contre l’injustice ; qu’elle est l’intérêt de vivre s’il n’y a que comme seul espoir que le néant?

- Tou, pas Trou, vouai t’as fait une faute de frappe, c’est pas Petitrou, mais Petitou... C’est pas ce que je voulais dire, je voulais juste dire qu’elle intérêt de vouloir connaître ce qui est reconnu comme inconnaissable... Et toc ! Deux points pour Petitou...

- Petritou, tu le fais exprès, ou tu es réellement limite, limite.... Dieu n’est pas inconnaissable, mais indéfinissable dans son totum, Il se révèle, à celui qui s’en donne la peine, et en fonction de son appétit (capacités) à le connaître, pour nourrir sa conscience et la faire croître, et, comme suivant la Loi universelle, on devient ce que l’on mange, je te laisse imaginer ce que ton âme peut devenir si tu la nourris de Connaissances Divines.

- T’es peut-être balèze en parlotte, mais en frappe mon p’tit père t’as encore fait une faute, c’est pas Petritou mais P.E.T.I.T.O.U.

- C’était effectivement le plus important....;-)

Pour conclure cette petite citation de Festugière dans “La révélation d’Hermès”:



L’homme ordinaire est censé être ignorant de son origine et de sa fin: il faut donc qu’il apprenne.
Cette révélation obtenue,il a un choix. On croit à la révélation ou l’on reste incrédule. Ainsi se fait le partage des hommes.
De ce choix initial résulte le choix d’un genre de vie : Le conscient ne se conduit pas comme l’inconscient. En outre, sans parler des récompenses et châtiments, le conscient jouit dès ici-bas d’une grâce de protection et d’illumination qu’impliquent ses pensées; l’inconscient, dès ici-bas, pour les mêmes raisons, tombe sous l’empire d’un ou des démons.


Bises à tous les Petitous.
_________________
Tout est VRAI

avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:11

Sam Nov 07, 2009 12:55 pm
Setanta a écrit:
Il y a une petite bête dans la citation qui me gratte la fesse droite.

Si celui qui est conscient, jouit d'une grasse de protection, il n'en est pas moins et toujours sous les griffes de quelques démons dont il est difficile de se soustraire. Il appartient donc au conscient de s'en soustraire par un effort de volonté (et de connaissance) pour bénéficier pleinement des grâces de protections. Me trompe-je ?

_________________
LE FEU INTÉRIEUR EST LA PLUS GRANDE DE TOUTES LES FORCES... (Tablettes de Thoth)
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:12

Lun Nov 16, 2009 12:08 pm
Lug a écrit:
Evangile de Thomas :


8. Puis il dit que : “ L’homme est pareil à un sage pêcheur qui a jeté son filet dans la mer. Il l’a remonté de la mer plein de petits poissons au milieu desquels ce sage pêcheur a trouvé un poisson grand et excellent. Il a rejeté tous les petits poissons dans la mer; sans hésiter, il a choisi le grand poisson. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! ”



Monsieur le Président, Mmes et Mrs les jurés, mon client le ci-devant Petitou auquel on reproche, bien injustement, d’avoir pêché en eaux troubles en dehors des dates d’ouverture, est totalement innocent des chefs d’accusations et je le prouve !

L’accusation se base sur la déposition ci-dessus (coté 8 au dossier de l’affaire Thomas) faite à la maréchaussée lors de son interrogatoire… Ce n’est là qu’une grossière manœuvre sournoise et dilatoire en vue d’induire en erreur la religion du Tribunal.

Dans son propos Petitou ici présent, ne parlait qu’en parabole M. le Président, et c’est donc lui faire un procès inique que de considérer ses dires sur le plan purement profane et matérialiste !

Donc quand mon client dit : « L’homme est pareil à un sage pêcheur qui à jeté son filet dans la mer », le Tribunal doit comprendre que cela signifie une démarche de quête de connaissance dans le domaine ésotérique et son filet n’est tissé que des efforts qu’il fait pour pêcher cette connaissance.

Tout comme lorsqu’il dit : « Il l’a remonté de la mer plein de petits poissons au milieu desquels ce sage pêcheur a trouvé un poisson grand et excellent.» Il convient là encore d’entendre que la quête de connaissance qui se fait par approche successive d’une multitude de petites nourritures spirituelles, ce qui est symbolisé par les petits poissons, mène à une plus grande Connaissance, le fameux poisson grand et excellent.

Alors, M. le Président, Mmes Mrs les jurés, lorsque le ministère public accuse le sieur Petitou, mon client, de pêche miraculeuse illégale, je m’insurge contre cet amalgame douteux et malhonnête, car là encore dans sa déposition mon client est d’une parfaite transparence lorsqu’il dit : « Il a rejeté tous les petits poissons dans la mer ; sans hésiter, il a choisi le grand poisson. »

D’une part, il fait preuve de civisme en rendant à la collectivité les petites nourritures spirituelles qu’il en a reçues, ce qui prouve que c’est un grand honnête homme, et d’autre part, ces petites connaissances accumulées lui ayant permis d’accéder à une Connaissance plus grande, faisant preuve d’un grand discernement il n’a conservé que ce qui avait la valeur la plus élevée et qui était en rapport avec ses capacités d’absorption…

Car, M. Le Président, Mesdames et Messieurs les jurés, je vous fais juge…

Comment ça, vous l’êtes déjà ?…

Ce n’était une figure de style M. le Président, n’y voyez aucun outrage… Donc, disais-je, je vous fais juge, est-ce qu’à ceux qui n’ont pas les capacités d’absorption vous iriez donner des nourritures dépassant ces capacités ?… Hum ?… Que Nenni, que vous me permettrez de le subodorer.

Attendu que la maréchaussée n’a pas trouvé, lors de sa perquisition, le moindre poisson au domicile de mon client.

Attendu, qu’il est démontré qu’il s’agit bien, lorsque mon client parle de poisson, d’un trope, d’une figure de style, d’une analogie.

Attendu que cette figure de style ne saurait tomber sous le coup de la loi qui a servi au ministère public pour inculper mon client dans cette affaire pour pêche en eaux troubles.

Attendu que de surcroît le sieur Petitou est de parfaite bonne foi lorsqu’il affirme ne pas aimer le poisson, en tant que nourriture terrestre.

Par ses raisons, considérant légitiment les accusations comme non fondées, je demande la relaxe pure et simple du sieur petitou.

Plaise à la cour.

_________________
Tout est VRAI
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:13

Dim Nov 22, 2009 7:47 pm
Lug a écrit:
- Petitou : Salamalecs, tous les machins bidules et tout le tralala en vénération à toi Ô Grand Tout.

- T’es là ?…

Grand Tout : Et ou veux-tu que je sois, banane ?…

Petitou : Bon voilà l’objet de ma requête vénérable ancien des jours : qu’est-ce qu’en est-il que l’on peut choisir d’être une fois quand qu’on est mort ?

Grand Tout : Indigence chronique tu peux formuler ta question avec un peu moins d’âneries, car sinon je ne pourrais pas faire autrement que de te répondre sur le même registre…

Petitou : Scuses moi infiniment beaucoup, Esprit du souffle divin, pour dire le vrai de ça ce qu’il en retourne dans notre questionnement, à nous les cavernicoles, c’est ceci : est-ce que nous pouvons librement choisir ce que nous pouvons devenir après notre vie terrestre ?

Grand Tout : C’est bien ce que je craignais, mais je ne pensais pas que vous en soyez encore à ce niveau sous-larvaire…

Petitou : Oui, mon incommensurable immensitude, mais pour nous ta réponse est d’une importance considérable, car après tu vas comprendre l’astuce…

Grand Tout : Holàla ! Je redoute le pire, et pourtant je ne suis pas facile à surprendre… Alors super mariole, la réponse que tu attends de moi est : après comme avant !

Petitou : Attends super génie cosmique, tu veux dire que nous aurons les mêmes possibilités de choix de devenir ou faire ce qui nous convient ?…

Grand Tout : Je n’ai pas dit autre chose, pensée chevrotante et bégayeuse !

Petitou : Alors, grande Unité indivisible, si après qu’on est mort, on décide de devenir des dieux on pourra réellement ?

Grand Tout : Absolument conjectureux déficient !

Petitou : Sans condition, grand ineffable donateur de tout plein de richesses ?

Grand Tout : Sans autres conditions que celles que vous connaissiez avant.

Petitou : Heuuu… Grand supérieur des hiérarchies divines, j’ai peur que ta réponse rende mon astuce foireuse, si c’est pas trop te demander tu peux me rappeler ces conditions…

Grand Tout : Lorsque c’est une évidence, mon coincé de la citrouille, c’est toujours trop me demander, mais comme je connais tes crispations atrophiques cérébrales, je te dirais que si vous avez été capable d’être des dieux avant, vous n’aurez aucune difficulté pour être des dieux après, puisque que pour l’être il suffit de le vouloir et surtout de le pouvoir, c’est simple à comprendre pourtant !

Petitou : Oui, mais alors supposons, horizon lumineux infini, qu’avant nous soyons, comme qui dirait juste un poil guignol, est-ce qu’après on peut quand même demander à devenir un dieu pour changer un peu ?… En supposant dans une supposition bien sûr…

Grand Tout : Je vois dans ta question toute ton astuce foireuse, intelligence en kit incomplet, si tu as été guignol toute ta vie, tu peux effectivement choisir de devenir dieu après… Mais ce sera le dieu des guignols !

Petitou : Et si par exemple, super Calife des califes, on a été guignol et qu’on veut malgré tout devenir dieu d’autre chose plus consistant comme qui dirait, est-ce malgré tout possible ?

Grand Tout : Bon, je trouve tes questions ennuyeuses à souhaits Orouboros qui se sert de sa tête pour se mordre la queue, si vous souhaitez devenir autre chose que ce que vous êtes capable d’être par vos pensées, alors vous devrez retourner dans la caverne pour acquérir et éprouver vos nouvelles capacités, sur ce, le temps qui t’était imparti dans ton forfait est épuisé, je retourne dans mon ineffable ipséité !

Petitou : Falbalas, gesticulations rituelliques, et prosternations routinières en remerciement à toi inépuisable Lumière…

Bon, j’avais cru que mon astuce de choisir comme au super marché, ce que l’on peut devenir aurait pu marcher, mais j’avais oublié qu’il fallait aussi passer à la caisse et payer avec la seule monnaie d’à chacun selon ses mérites… Même pas grave, j’essaierais une prochaine fois, des fois qu’Il soit pas aussi vigilant…

L’est vraiment trop fort ce Grand Tout !

_________________
Tout est VRAI

avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:14

Ven Déc 11, 2009 4:32 pm
Lug a écrit:
Petitou : Ô sublimissime Grand Tout, bavardages, radotages et psalmodiages d’usage en respect à toi Vénérable, aurais-tu une parcelle de ta grandeur à m’accorder ?

Grand Tout : Je t’ois invertébré spirituel.

Petitou : Comment ça tue moi ton excellence ?

Grand Tout : Je t’écoute bénet géant, est-ce plus clair ?

Petitou : Oui, oui, scuses moi mon Prince j’avais esgourdé dans un mauvais sens. Alors, voilà de qu’est-ce qu’il en est, qu’il en est-il de notre préoccupation à nous les cavernicoles : Que devenons sacrifier parmi les trucs et les machins que nous possédons pour pouvoir entreprendre l’ascension glorieuse tel que ça ce que tu dis qu’il faudrait qu’elle soit ?

Grand Tout : Qu’êtes-vous prêt à sacrifier inflation galopante du minuscule hétérogène ?

Petitou : je voudrais pas trop m’engager pour mes camarades, Seigneur des lumières du Temple cosmique, mais je pense résumer leurs souhaits si je te dis : le moins possible de ce que l’on possède ; déjà que ça a été difficile à avoir, alors tu comprends après impôts, ce qui nous reste c’est pas folichon et on y tient.

Grand Tout : Misérabilisme sur jambes qu’imaginez-vous réellement posséder ?

Petitou : Là, grand Recteur des recteurs, la question est fastoche, je te réponds tout de go : ce qui est à nous cette bonne blague !… Dois fatiguer parfois le Grand Mamamouchi m’apensais-je très silencieusement en mon for…

Grand Tout : Tu peux penser aussi silencieusement que tu veux, je t’entends fort et clair banane lubrique ! Vous ne possédez que ce qui ne peut pas vous être enlevé, alors, à l’aune de cet immuable principe êtes-vous sûr de posséder quelque chose qui résistera à la mort ?

Petitou : Alors là ! Grand conducteur des destins providentiels je suis scié ! Tu veux dire que tout ce que nous pensons posséder n’est pas notre propriété ?

Grand Tout : Je le dis sans vergogne esprit rampant péniblement dans les ténèbres, ce que vous croyez posséder vous ne le posséder pas, c’est lui qui vous possède !

Petitou : Vache ! Puissant ton truc grand Saigneur des agneaux du berger et de la bergère TTC ; alors qu’en est-il que tu répondrais à ma question initiale ?

Grand Tout : Si cela pouvait être dans ma complexion je te dirais bien : tu me fatigues ! sous yod microscopique avec ton intelligence lyophilisée, mais ma compassion étant sans limites je te répondrais donc :

« Sacrifiez tout, ce que vous croyiez posséder, car c’est ce que vous croyez posséder qui vous enchaîne, et le sacrifice qui vous libérera ».

Mais je te parie 1/10.000ème d’éternité que vous accorderez plus d’importance à vos chaînes ridicules qu’à votre libération glorieuse, preuve que vous ne la méritez pas.

Petitou : Ma Sidérale Grandeur hors limite, si tu n’y vois pas d’inconvénient, je vais mettre une brique sur ta réponse, car si je ramène ça sous mes cieux et dans ma région, je vais avoir le syndicat des marchands du temple sur le dos. Ablutions, prosternations et tout le toutime en vrai remerciage à ton Absoluté.

Putain heureusement qu’il fait pas payer ses consultations, pour le coup j’aurais l’impression de m’être fait avoir, que je pensais tout tout doucement dans un coin obscur de mon for en troisième sous-sol.

Vous croyez qu’Il a entendu ?…

_________________
Tout est VRAI
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:15

Mer Jan 20, 2010 5:02 pm
Lug a écrit:
Petitou : Ô sublimissime Grand Tout, bavardages, radotages et psalmodiages d’usage en respect à toi Vénérable, aurais-tu une parcelle de ta grandeur à m’accorder ?

Grand Tout : Pose ta question vibrionnante incertitude !

Petitou : Voilà de qu’est-ce qu’il en est cette fois d’une importante question, que mes collègues et moi-même, nous nous posons, incomparable lumière des lumières et qui est celle-ci : il est admis dans notre fraternité d’espèce de te désigner par le non-être…

Grand Tout : C’est encore ce qui est le moins faux, sans pour autant s’approcher du Vrai, poussières de la nano sphère.

Petitou : Oui, mais attends la suite immuable origine du mouvement ; la question que nous nous posons est donc de savoir ce qu’est le non-être ?

Grand Tout : Toujours aussi grandiose dans la connerie ta fratrie à ce que je constate, lie du fond de la casserole de la création. Le non-être n’étant pas, il ne peut donc pas être, comme tu le demandes dans ta question, pomme en gelé !

Petitou : Oui, oui, Horizon de la pensée transcendantale, je me suis mal exprimé, je voulais dire : c’est quoi le non-être.

Grand Tout : Tu le fais exprès archétype du chaos apocalyptique où tu es vraiment dans ta nature là ?… Le non-être n’est pas, et donc n’a pas de consistance de quoi que ce soit, c’est pas difficile à comprendre ça…

Petitou : Scuses mon insistance ta Grandeur de l’immensité, mais nous les cavernicoles, ce qu’on voudrait c’est que tu nous fasses la bonne bonté de nous donner un exemple qui permette de comprendre le non-être, c’est pas rien que pour t’embêter ma question…

Grand Tout : Soit ! virgule apostrophante, ma charité sans limites ne saurait en avoir… Cherches pas à comprendre c’est de l’humour Divin. Peux-tu concevoir que le non-être a l’immortalité pour nature.

Petitou : Le concevoir peut-être pas Grand instructeur des instruits, mais l’admettre sans discuter, je peux essayer…

Grand Tout : on s’en contentera chimère fumeuse, peux-tu concevoir que le non-être est ce qui engendre l’être ?

Petitou : Ben ça oui, car on n’a pas trouvé mieux de notre côté Prince de la Connaissance.

Grand Tout : Voilà, qui va nous permettre d’avancer représentant de l’insondable ignorance, donc, le non-être immortel engendre l’être mortel, tu comprends ou je te laisse mariner pendant un jour de la création ?

Petitou : Non, non, Bonté sans faille, je te suis dans ton raisonnement, poursuis je t’implore respectueusement.

Grand Tout : Alors, vermisseau psychédélique, si l’être est mortel, il n’est donc qu’une illusion…

Petitou : Oui, et alors Sérénité grandiose, en quoi que ça répond à notre petite question ?

Grand Tout : Toujours aussi fossilisé dans vos facultés supérieures, trace imperceptible de l’intelligence. Si l’être n’est qu’une illusion patate ! ce qui reste après l’illusion de l’être est l’éternelle et infinie réalité du non-être qui n’a donc pas besoin d’être pour exister…

Petitou : Attends ! Infinité sans limites, ce que tu es en train de me dire, si je commence à bien comprendre, c’est que nous serions l’antithèse de l’Être Absolu?

Grand tout : Et bien, on ne peut pas dire que tu sois un rapide avec ton agilité de pudding, tourbillon ectoplasmique. Vous n’êtes pas l’antithèse, mais une analogie temporaire de la réalité, est-ce plus clair ?

Petitou : Vacherie ! Oui Sainteté ineffable, c’est même un peu trop de mon humble avis, j’ai intérêt à moduler auprès de mes camarades de complexion, car déjà qu’ils ont une cécité proche du zéro absolu, c’est pour le coup qu’il deviendrait en plus mal entendant…

Salamalecs, prosternation, machin bidules de remerciement, suis pas sur que ce soit rassurant, sur l’état de notre avancement, ce que j’ai récupéré aujourd’hui, mais faudra faire avec.

_________________
Tout est VRAI
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Domino le Jeu 9 Juin - 18:16

Mar Sep 16, 2014 9:00 pm
Lilbudha a écrit:
Elles sont géniales ces histoires entre Petitou et Grand Tout ! Smile
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Lug le Lun 13 Juin - 18:04

.
.
- Petitou : Salut à toi Grand Tout, salamalecs, psalmodies et prosternations en civilités d’usages.

- Grand Tout : Eh bien, il  y a moment que tu ne t ‘étais pas manifester quintessence du rien, qu’est-ce qui t’amène ?

- Petitou : Voilà immensitude grandeur, c’est au sujet de presque rien, mais qui commence salement à nous poser des sacrés problèmes à nous autres les cavernicoles, et que nous appelons le Libre arbitre.

- Grand Tout : Aie ! je crains le pire avec un sujet pareil, parle ferment de médiocrité !

- Petitou : Sereine immobilité, pourrais-tu m’expliquer comment qu’est-ce que ça qu’on fait pour agir en libre arbitre lorsqu’on est entouré par plein d’autres libres arbitres qui refusent de vous obéir ?

- Grand Tout : Explique-moi vermisseau de dernière classe pourquoi tu veux utiliser ton libre arbitre pour te faire obéir ?…

- Petitou : Ben à quoi que ça pourrait servir d’autre, inépuisable paix profonde, si c’est pas pour servir d’autorité ?

- Grand Tout : Je craignais le pire, mais à ce point c’est encore un dépassement de tes propres limites éphémère intelligence alternative. Le Libre arbitre n’est là que pour vous permettre de dominer vos vices, pas de porter atteinte au libre arbitre d’autrui.

- Petitou : J’entends bien quintessence de sagesse, mais qu’est-ce qu’en est-il lorsque ces autrui avec leur libre arbitre y font rien que de chercher à imposer leurs fatalité, que même quand ça m’intéresse pas ?…

- Grand Tout : Voilà qui devient plus intéressant mon inconsistance du vide, le libre arbitre est-il condamné à subir la fatalité, qu’en penses-tu ?

- Petitou : Ben sublime majesté majestueuse, si tu me poses des questions, faudra pas que tu viennes te plaindre de mes réponses… Je dirais à première vue, de là ou je suis que libre arbitre et fatalité ne peuvent pas faire bon ménage.

- Grand Tout : Pour une fois voilà une réponse, qui sans être lumineuse, n’est pas sans intérêt mon gesticulateur de l’inutile. Mais comment pourrait s’exprimer le libre arbitre s’il n’y avait pas la fatalité pour le révéler ?…

- Petitou : Vache ! ta main est achtement meilleure que la mienne grand maître du poker céleste. Mais alors, y a comme qui dirait un os dans ton potage, puisqu’il paraît évident que le libre arbitre doit faire obéir la fatalité…. (Putain suis pas mécontent de ce retour lifté…)

- Grand Tout : Mon super mariole, pourquoi veux-tu faire obéir la fatalité à ton libre arbitre, alors que cette fatalité est partie intégrante des Lois de la Création ?

- Petitou : Ben sans vouloir être désobligeant, mon  illustre lustre céleste, me semble qu’il y a paradoxe dans ton mécano sublime. Si la fatalité est partie intégrante des Lois de la Création, le libre arbitre lui est donc soumis, et par voie de conséquence il n’est plus libre cet arbitre non ?

- Grand Tout : Bon, je vois que tu ne progresses pas de façon exponentielle mon Ouroboros ratatiné, si le libre arbitre connaît les Lois de la Création, il n’a plus à redouter la fatalité, puisque ces Lois lui ouvrent tous les champs du possible… Saisies-tu la nuance brume d’intelligence tardive et froidureuse ?

- Petitou : Attends ! je crois saisir grandissime lumière des lumières, le libre arbitre n’a pas besoin de dominer s’il est en harmonie avec la Connaissance… C’est bon là ?…

- Grand Tout : Pour cette séance on va le dire comme cela mon petit pâté d’ego, mais je jugerais ta compréhension lors de sa mise en pratique si tu le veux bien, car il y a toujours, avec les habitants des profondeurs ténébreuses, une grande distance qui sépare la pensée de l’action, c’est pour cette raison  que vous écrasez votre libre arbitre sur les murs de la fatalité.

- Petitou : Merci très beaucoup plus, extrêmement le maximum mon Prince des sérénités. Prosternations, billevesées et radotages rituelliques en offrandes à ta grandeur XXL.

Ici Petitou en direct de là ou je me trouve, pour la gazette des cavernicoles à vous les studios.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1179
Points : 1240
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Lug le Lun 13 Juin - 18:16

.
.


Petitou : Salamalecs, billevesées, prosternations d’usage et tout le tintouin pour les civilités en offrandes à toi grandissime Totalité des Totalités.

Grand Tout : …..

Petitou : Coucou t’es là Grand Tout ?…

Grand Tout : Et où veux-tu que je sois mon handicapé de toutes les visions …

Petitou : Ouf ! tu m’as foutu la trouille, Infini hors limites, j’ai cru un instant qu’on nous avait coupé la ligne…

Grand Tout : Y a quelque temps terrestre que tu n’avais pas pointé, jusqu’à mon non-être, le bout de l’appendice qui sert de béquille à une intelligence en devenir… Que veux-tu cette fois ?

Petitou : Voilà, je te livre sans chichi, ce à quoi et dont il en retourne Grand Dispensateur des joies célestes ; depuis un certain temps je calcul en mon for le pensement suivant : serait-il possible, en demandant suivant les procédures et rituels en vigueurs au sein de ton Administration Absolue, de choisir par avance ce que l’on souhaite faire dans une prochaine incarnation ?

Grand Tout : Comme tu le signales si justement, usager très usagé de mon Administration archétypale, il est effectivement possible de déposer un souhait de cette nature pour peu, qu’il soit en rapport avec cette incarnation et sans qu’il soit contraire à l’ordre des choses…

Petitou : Vouai ! Super !

Grand Tout : Attends ! Attends !  Ne t’emballes pas frivolité vibrionnante, lorsque tu lâches la bride à ton enthousiasme, je suis fondé à redouter le pire…

Petitou : Crains rien Grandiose Distributeur de délices ineffables, tu vas voir que ma requête est parfaitement recevable.

Grand Tout : Pour la recevoir, je vais la recevoir, en espérant que l’intelligence de ta requête me permettra de t’offrir des lumières de même qualité…

Petitou : Alors voilà, Flamboyant Ministre des requêtes Divines, de qu’est-ce qu’il en est, qu’il en est-il de mon souhait : pour ma prochaine vie, tu vas vois c’est facile comme tout à satisfaire,  je souhaiterais pouvoir dire au moins une fois bonjour individuellement, à  chaque habitant de la terre, lors de ma prochaine incarnation.

Grand Tout : Insondable mouvement inutile, pourrais-tu me dire pourquoi ce souhait ?

Petitou : Ben Grand inquisiteur des plus minuscules consciences, pour pouvoir laisser une bonne impression derrière moi, afin qu’il ne puisse y avoir personne qui puisse dire : T’as vu ce gus quel sale con, il ne dit même pas bonjour !

Grand Tout : Archétype de la puérilité, combien de temps souhaiterais-tu vivre dans cette prochaine vie ?

Petitou : Grandissime donateur des réjouissances terrestres, si c’était pas abuser de ta bonne bonté, j’aimerais une honnête grosse moyenne de disons : 100 ans… C’est pas trop ?…

Grand Tout : cela reste dans l’ordre des choses, élucubration de synthèse, pars pour 100 ans. Combien de temps comptes-tu consacrer à chaque bonjour ?

Petitou : Heuuu… j’avais pas pensé à cette question Super Gestionnaire implacable… Bon, comme va y avoir beaucoup de monde, disons le minimum de temps par bonjour, je pense à une seconde par exemple…

Grand Tout : D’accord pour une seconde, imprévoyance suprême, et tu prévoies combien d’habitants au moment de ta prochaine incarnation ?

Petitou : Vache ! C’est vrai je m’étais même pas poser la question… Disons, Infaillible Calculateur des causalités, s’ils sont plus de 6 milliards aujourd’hui, même si je ne tarde pas trop pour revenir, et s’il n’y a pas trop de pannes d’électricité au moment de la soirée télévisuelle, ou à l’inverse des pauses Pub ou ils en profitent pour aller pisser, pendant ces pannes d’électricité, vas savoir pourquoi, ils en profitent pour se reproduire… Je crois donc qu’il faudra bien compter sur au moins 7 milliards…

Grand Tout : Parfait tout ça, ma grande intelligence restée dans son emballage d’origine… Donc, un bonjour par seconde, 7 milliards de personnes à saluer, dans une période de 100 années nous sommes bien d’accord ?…

Petitou : Oui, oui Immobile Vérité active, je suis d’ac sur les terme du contrat, c’est ou que je signe ?…

Grand Tout : Attends, grand benêt supérieur à XXL, ce contrat là comporte un vice de forme !

Petitou : Ben ou que t’as un problème Co-Contractant infiniment décontracté ?

Grand Tout : Je n’ai pas de problème super banane téméraire, c’est toi qui en as un ; si chaque seconde de ta prochaine vie de 100 ans, tu les passes à dire bonjour à une personne différente, sans prendre le temps de boire, manger, dormir, te déplacer et toutes les servitudes sans grand intérêt, mais indispensable à votre humaine nature ; donc chaque seconde de cette vie, pendant 100 ans cela ne fait en gros que 3,2 milliards de secondes, pas une de plus ! Pour 7 milliards d’habitants tu vas encore avoir beaucoup de personnes qui pourront se dire ce que tu redoutes le plus…

Petitou : Y a pas plus de secondes dans 100 ans Grand Concentré de Connaissance ?

Grand Tout : Non ! gestionnaire défaillant des choses primaires.

Petitou : Déjà que je craignais d’en rater un ou deux qui auraient pu foutre toute mon opération en l’air, alors s’il en reste plusieurs milliards, franchement je ne vois pas l’intérêt ma Grandissime Splendeur…

Grand Tout : Bon alors je fais quoi de ce contrat de pignouf insuffisance lacunaire, car maintenant qu’il est rédigé par Moi, va falloir qu’il trouve exécution ?

Petitou : Aïe ! Mais ineffable sommet de la Tolérance, je suis pas obligé de l’exécuter de suite, de suite n’est-il pas ?…

Grand Tout : J’ai l’Eternité pour moi inconséquence irresponsable, mais ce contrat tu devras l’honorer, Dura Lex sed lex !

Petitou : C’est quoi cette formule magique, mon Imprécateur impartial ?…

Grand Tout : La Loi est dure mais c’est la Loi, ADN de l’ignorance !

Petitou : « il me vient une petite idée que je m’apensais  en mon for et en catimini hors la vue du Grandissime Législateur ».

Dis moi Ultime centre de partout quand est-ce que tu as prévu ton prochain déluge ?…

Grand Tout : Dis moi super mariole, est-ce que tu crois que ça changera l’imbécillité de ta requête ?…

Petitou : Mais Heuuu ! Je fais suivant mon libre arbitre, non mais ! Sans blague, il est pas con petitou, il est juste petit c’est tout !

Psalmodies, vénérations coutumières, génuflexions et autres batifolages sacrificiels en remerciement pour tes lumières à toi Grand Tout.

Putain ! je crois que je m’en suis pas trop mal tiré, car à dire le vrai, ce souhait c’était vraiment une idée à la noix… Dire bonjour à tout le monde présent sur terre… Vous imaginez le merdier… Reste que s’il n’est pas possible de saluer tout le monde ici-bas, mon avis qu’il faut même pas envisager de faire le moindre coucou à tous ceux de là-haut…

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1179
Points : 1240
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ballade de petitou

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum