L'aspect initiatique des arts-martiaux

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

L'aspect initiatique des arts-martiaux - Page 2 Empty Re: L'aspect initiatique des arts-martiaux

Message par Lilbudha le Jeu 14 Mar - 20:44

Nurash a écrit:Mon lilbudha il me semble évident que ce topic, portant sur l'aspect initiatique des arts-martiaux est fondamentalement transdisciplinaire. Tout les auteurs que tu me cites je les ai étudié dans une certaine mesure, et a mon sens ce ne sont vraiment pas les plus intéressants...
Toutes tes remarques, pour pertinentes qu'elles soient me semble fondamentalement limité à l'aspect physique des arts-martiaux alors qu'il existe un monde, un espace de conscience d'une largesse énorme sans aucune mesure avec ce que tu me racontes. As-tu envisagé que tu ne comprenais toi-même que de manière très partielle ce que je décris ? Je ne veux pas faire de concours de références, mais à ton tour as-tu étudier Akira Hino, Tetsuzan Kuroda, Vladimir Vasiliev ou Mikhail Ryabko ? Ce que ces gens laissent derrière eux me semble vraiment profond. Il y aurais également beaucoup à dire de personnes comme le Dr Yang Jwing Ming, Mantak Chia, Christopher Lee Matsuo, Damo Mitchell ou encore Jerry Alan Johnson. Si tu préfères les auteurs Français Kenji Tokitsu à également fait un travail remarquable de synthèse et Michel Coquet à produit des livres fondamentalement passionnants aussi...

Pourquoi ne pas proposer les Principes que tu as identifié de manière structuré ? Là au moins ça serait constructif et c'est ton point de vue individuel que tu nous partagerait... Tu remarqueras que dans mes posts j'expose des Principes et que je leur donne un sens général, que j'associe à une manière d'acquérir la Connaissance de manière pratique.

Enfin tu m'enjoins à arrêter de ne mettre en avant que les arts-martiaux, alors que fondamentalement et depuis le début, je base mon distinguo non sur la provenance de l'enseignement mais sur l'état d'esprit ou le niveau de conscience du pratiquant. Les Principes que je souhaite exposer ici sont de nature à faire progresser la Conscience de celui qui les mettra en pratique et donc de l'aider à s'améliorer. En d'autres termes il s'agit de règles permettant de pratiquer la rectitude du geste, pas d'un débat sur l'efficacité en combat de rue. Qu'il s'agisse d'art martiaux, de sports de combat ou d'un fabricant de soupière, je prends le Principe s'il est Bon... Tu remarqueras que j'ai mis en avant dans mes posts des techniques thérapeutiques comme la technique Alexandre qui est une technique de posture à l'occidentale...

Au delà de ces éléments je suis ouvert au dialogue et même à la critique, tant qu'elle repose sur des Principes qui soient plus universels et plus juste que les miens.
Ola mon Nurash... Je vois que ma dernière intervention a crée une réaction assez épidermique et, rétrospectivement, il pourrait être intéressant de se demander pourquoi.

Ce que je dis pourrait se résumer à ça : Si tu prends un principe s'il est Bon, pourquoi ne pas étendre le sujet de ton étude par l'aspect initiatique des rituels corporels ?

Par exemple, le Qi-Gong que tu as nommé n'est pas rangé dans la catégorie art-martial mais plutôt gymnastique. Où sont les limites entre l'art-martial et la gymnastique ? Les deux ne procèdent-elles pas finalement de la Connaissance de l'enveloppe physique ? Peut-on alors parler de science du corps ? L'art de le dompter, l'habiter, le diriger, le soigner ? 

Ceci est une invitation à la réflexion que tu n'es pas obligé de saisir mon Nurash. Après tout, je ne fais qu’écho à tes écrits. Écho qui n'a pas la prétention à être la vérité absolue. Écho limité par le point de vue d'où il s'exprime et dont la critique ne reposera pas toujours sur une vision des réalités subjectives abstraites supérieure à la tienne. Ceci n'empêche qu'il reste conseillé de savoir faire preuve de tolérance au pire et, au mieux, de tenter d'élever le point de vue de ton interlocuteur autrement qu'en lui balançant une armée d'auteurs, je sais que tu sais faire l'hélicoptère Laughing

_________________
Y'a plus qu'à
Lilbudha
Lilbudha
Admin

Messages : 1003
Points : 1027
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'aspect initiatique des arts-martiaux - Page 2 Empty Re: L'aspect initiatique des arts-martiaux

Message par Taranis le Jeu 14 Mar - 21:29

Mon Lilbudha, ne le prend pas mal mais je suis simplement un peu fatigué. Pourquoi ? Parce que à mon sens le titre d'un sujet défini son cadre et que j'ai l'impression que depuis le début de ce topic tu cherches à changer ce cadre qui est pourtant défini depuis le début. J'ai également l'impression de tailler le bout de gras pour ne pas dire grand chose parce que quand je fais la synthèse de ce qui en peut être retiré je me dis que c'est bien maigre (mais c'est aussi vrai qu'on est pas dans le laboratorium et que la manière que j'ai de traiter ce sujet est peut-être par trop élitiste j'en convient).

Lilbudha a écrit:Ce que je dis pourrait se résumer à ça : Si tu prends un principe s'il est Bon, pourquoi ne pas étendre le sujet de ton étude par l'aspect initiatique des rituels corporels ?
Parce que le physique n'est pas un Principe et que ce qui m'intéresse c'est trouver ce qui est commun justement et pas ce qui est spécifique. Il me semble aussi également que dans les posts que j'ai écrit, l'aspect corporel est omniprésent.

Lilbudha a écrit:
Par exemple, le Qi-Gong que tu as nommé n'est pas rangé dans la catégorie art-martial mais plutôt gymnastique. Où sont les limites entre l'art-martial et la gymnastique ? Les deux ne procèdent-elles pas finalement de la Connaissance de l'enveloppe physique ? Peut-on alors parler de science du corps ? L'art de le dompter, l'habiter, le diriger, le soigner ?  
Il existe des Qi-Gong martiaux, par exemple celui de la chemise de fer. Le Chi-kung n'a originellement rien d'une gymnastique, ce qui est un point de vue occidental, puisque dans son origine il signifie littéralement "Travail, art qui prend du temps à maitriser, du Qi".
On peut donc parler de science du corps, mais ça ne sera que l'aspect corporelle de la Science. De la même manière qu'il serait limitant pour un artisan-potier ou un sculpteur de limiter son travail à l'usage de sa technique alors qu'il fait des émos magnifique et originaux.  

Lilbudha a écrit:Ceci n'empêche qu'il reste conseillé de savoir faire preuve de tolérance au pire et, au mieux, de tenter d'élever le point de vue de ton interlocuteur autrement qu'en lui balançant une armée d'auteurs, je sais que tu sais faire l'hélicoptère
Même si ça ne se voit pas j'ai tout de même fait en sorte de partager de mon mieux ce que je pouvais mon Lilbudha. Pour info j'ai partagé les auteurs qui, à mon sens, sont ceux qui ont le point de vue le plus universels précisément parce que leur œuvre parle à la fois de l'aspect technique, physique, énergétique, émotionnel et rituellique. J'espère que les chercheurs sincères qui nous lisent en silence y trouveront des références pertinentes, même si ces auteurs ne reflètent que mes gouts personnels, j'en ai lu de nombreux autres qui étaient assez mauvais ou "trompeurs" parce que axés uniquement sur l'aspect énergétique que tu décrivais en début de topic comme étant une voie de perdition. Cela dit la logique dans laquelle je m'inscrivais était d'essayer d'écrire une synthèse qui n'aurait égaré personne tant elle reposait sur des éléments pragmatique avec des éléments quantifiables.

Cela dit ta remarque est juste, je n'ai pas fait preuve de tolérance pour le coup, je vais faire en sorte de rectifier le tir. Merci la mise en perspective, sincèrement Wink.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

L'aspect initiatique des arts-martiaux - Page 2 Empty Re: L'aspect initiatique des arts-martiaux

Message par Lilbudha le Ven 15 Mar - 15:59

Il faut savoir mon Nurash... Deux messages plus tôt c'était ça :
Nurash a écrit:Cela dit je te remercie pour ton aide, même si le travail est âpre et que la remise en question est parfois douloureuse au moins elle est salutaire et elle me permet de mieux comprendre ce que j'exprime mal, de manière peu juste ou incomplète.
et maintenant ça :
Nurash a écrit:J'ai également l'impression de tailler le bout de gras pour ne pas dire grand chose parce que quand je fais la synthèse de ce qui en peut être retiré je me dis que c'est bien maigre
Pour finir par ce qui me semble être une contradiction :
Nurash a écrit:Merci la mise en perspective, sincèrement Wink.
Autre contradiction dans le texte :
-tu admets avoir une manière élitiste de traiter le sujet puis que ton ambition était d'écrire une synthèse qui n'aurait égaré personne tant elle reposait sur des éléments pragmatiques.

Ne va pas croire que je te cherche des poux pour le plaisir de te chercher des poux, loin de moi cette idée. Si je te questionne sur le cadre de ton sujet c'est qu'à mon sens il y'a de réelles raisons pour ce faire, notamment que le physique n'est pas un principe, et je prends le temps d'exposer chacune de ces raisons en me basant sur mon expérience personnelle et mes petites Connaissances en la matière. Les deux auteurs que j'ai cité n'étaient là que pour illustrer une certaine démarche pluri-disciplinaire (Connaissance de l'enveloppe physique) qui me paraît indispensable pour ne pas s'égarer dans le mysticisme ou pour éviter le sectarisme des différents courants d'arts martiaux.

Ceci étant dit, je compte prendre un peu de recul sur le sujet afin de te laisser développer les différentes notions que tu souhaites mon Nurash. Nous en reparlerons en temps voulu, ou pas. Wink

Bien à toi.

_________________
Y'a plus qu'à
Lilbudha
Lilbudha
Admin

Messages : 1003
Points : 1027
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'aspect initiatique des arts-martiaux - Page 2 Empty Re: L'aspect initiatique des arts-martiaux

Message par Taranis le Ven 15 Mar - 16:14

La perspective pour laquelle je te remercie c'est davantage celle de mon comportement, celle de la qualité que je véhicule à travers ma forme d'expression que pour l'aspect technique.

Lilbudha a écrit:tu admets avoir une manière élitiste de traiter le sujet puis que ton ambition était d'écrire une synthèse qui n'aurait égaré personne tant elle reposait sur des éléments pragmatiques.

Pour moi c'est cohérent, ma perspective est élitiste et du coup elle n'aurait égaré personne qui ne comprenne pas ses Principes. Un peu comme un texte hermétique n'égare vraisemblablement personne qui ne soit déjà trop perdu à en lui-même pour pouvoir en comprendre la teneur.

Je suis au courant pour DK yoo, seulement à mon sens ce dernier n'a pas dépassé le stade de la technique alors que Vasiliev si... Ou en tout cas si DK Yoo encourage la lenteur comme vecteur d'intégration de la technique, je ne l'ai jamais vu faire / entendu parlé.

Je comptais faire une incartade à mon plan du coup ou je vais essayer de soulever les éléments que tu mets à mon sens en avant pour t'expliquer en quoi à mon sens il ne sont que des éléments intermédiaire ne représentant qu'un résultat secondaire de la recherche en elle-même.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

L'aspect initiatique des arts-martiaux - Page 2 Empty Re: L'aspect initiatique des arts-martiaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum