Se laisser transformer par l'ordre des choses et l'émotion

Aller en bas

Se laisser transformer par l'ordre des choses et l'émotion Empty Se laisser transformer par l'ordre des choses et l'émotion

Message par Taranis le Ven 22 Fév - 16:11

Bonjour à tous Smile !

En parallèle de L'axiome 18 de la loi de Maât, je me posais une question relative à la mise en pratique des choses.

Dans l'art-martial que je pratique, il est une notion qui est essentielle : celle de "Gaman". Gaman signifie en japonais endurer, persévérer, continuer. Cette notion invite à la sincérité et à ne pas se cacher ses souffrances et ses difficultés. Dans le cadre de nos travaux sur ces fora, nous avons l'habitude de considérer l'émotion comme étant une forme qui trouble la clarté mentale, ce qui est vrai il me semble. Nous avons également à travers certains autres posts qui nous incitaient à faire usage de la volonté pour apprendre à neutralisé cette force, voir apprendre à s'en nourrir (notion de "sang de dragon", c'est à dire de récupérer l'énergie vitale utilisé jusque là par les forces bestiales en nous).

Pour ma part, je constate que dans la mise en pratique, jusqu'ici j'avais tendance à éviter les situations qui me mettaient mal à l'aise, cherchant à tout prix à ne pas provoquer d'émotion ou alors à faire en sorte d'étouffer ces dernières. A ce niveau, la pratique de la philosophie associé à la pratique martiale m'a beaucoup aider à avoir un aspect plus "pragmatique" dans la vie quotidienne, à agir avec spontanéité, et puis à ressentir les émotions qui sont les miennes dans ce cas.

Ce que je trouve donc très intéressant c'est le fait de s'octroyer un temps où l'on accepte l'ensemble des émotions que nous ressentons mais sans pour autant agir, sans finalement faire quoi que ce soit sur leur impulsion. Dans chaque composante émotionnelle négative, il y a une part émotionnelle neutre (celle qui constitue ce que nous acceptons dans la situation) et une composante émotionnelle qui provoque de la souffrance (ce contre quoi nous luttons, ce que nous n'acceptons pas dans l'ordre des choses). Ainsi, souhaiter la fin de la souffrance me semble être une bonne chose puisque c'est vouloir ne plus générer de mauvais fruit. Lorsqu'on s'immerge dans une émotion qui nous fait souffrir et que l'on formule le souhait que cette souffrance s'arrête, on devient alors prêt à changer. Une manière pratique et intéressante de faire les choses est de ressentir cette émotion et de la laisser nous transformer jusqu'à ce que la perception que nous avons avons des choses change par elle-même (par un acte de lâcher-prise et de Foi).

Je trouve cette méthode intéressante parce que je me dis toujours que l'alchimie c'est simple comme la vie, et que quelque-part les vrais, grand initiés, doivent vivre les choses de manière relativement "simple" (en dehors d'une trop grande complexification) dans les premiers temps de leur vie et progresser tout de même malgré tout. Ainsi cette capacité d'être intègre tout en se rendant disponible au changement, tout en laissant sa structure mentale s'adapter à ce que l'on vit, me semble être une pratique à la fois très simple dans sa mise en pratique, mais assez sophistiquée pour être profondément transformatrice.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum