Eschatologie

Aller en bas

Eschatologie  Empty Eschatologie

Message par Kaladin le Sam 2 Fév - 23:08

Je me demande comment fait-on, à l'aide d'une bible qui n'est pas forcément bien traduite, pour monter un système aussi cohérent, vertigineux et tout fait de nombre afin de nous démontrer par A+B au carré que la fin du monde est arrivée.  Voici le site d'un certain Gérard Colombat ( (http://www.bibleetnombres.online.fr/sommaire.htm) qui semble avoir une aversion pour l'occultisme mais qui fait en parallèle de l'arithmosophie eschatologique avec la bible.  Selon lui, la rédemption se fait uniquement en Christ et il essaie de démontrer par les nombres et les paroles bibliques que tout le reste n'est que mensonge.  Sa méthode est rigoureuse mais n'en fait-il pas trop au point de rendre le message plus abscons et obscur?  

J'aime la fraternité universelle car les "élus" se font d'eux mêmes, par la faculté volitive mais aussi par le respect du rythme de chaque conscience.  Cependant, lorsque nous abordons le thème de l'eschatologie, le temps est compté voire pressé.  En Christ, certains iront à la Jérusalem Céleste tandis que les autres âmes damnées éternellement mais immortelles se "cogneront" le nez aux portes sans espoir d'y rentrer.  Est-ce que Dieu tout puissant voire éternel est si pressé d'admirer son image parfaite tel que Narcisse?  Si oui, serait-il lui même un Dieu désireux voire capricieux?  

Je suis en train de lire une oeuvre métaphysique et poétique (et eschatologique) très puissante mais par son orientation moins universelle de certains de ses passages trop religieux, j'y découvre aussi un certain élitisme humain qui semble aussi se refléter dans le grand créateur.  Le livre en question se nomme L'Homme Total dans la Terre Totale écrit par Raoul Auclair.  L'écriture est magnifique et inspirée et je décèle chez l'auteur une influence de la grande Tradition hermétique.  Cependant, Raoul Auclair se veut un pont entre la tradition, la métaphysique et le catholicisme.  Où il peut parfois inspirer l'âme par de belles paroles lumineuses et universelles, il peut aussi parfois nous laisser perplexe.   Comme dans cette phrase (je paraphrase le contexte) que j'ai tenter de comprendre sans succès : la création est un acte d'amour (jusque là ça roule Raoul!) et l'amour EXIGE en retour l'amour (ce qui me laisse perplexe, peut-être à notre niveau mais à celui du Divin Créateur, j'ose espérer que non!).  


Merci de m'avoir lu,

Kaladin
Kaladin
Kaladin

Messages : 153
Points : 201
Date d'inscription : 18/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Vasanakshaya le Dim 3 Fév - 10:50

Personnellement mon Kaladin, je pense qu'on peut aussi démontrer A+B carré qu'un Dieu qui n’accepte la rédemption que par le Christ (dans le sens religieux du terme) est complétement imparfait. Petit exemple : vu le nombre très majoritaire d'humains qui n'ont aucun accès à la connaissance du Christ, si la rédemption ne passait que par là, nous pourrions être sûrs que ce Dieu condamne dès la naissance la majeure partie de son humanité.

Pour l'Eschatologie mon Kaladin, rappelons nous que le monde est cyclique et que tout ce qui a un début a une fin. Rappelons nous également qu'un enseignement authentique a un sens cachant et que c'est lui qu'il convient de saisir.
Sages de Bénarès a écrit:Il n'y a pas de religion supérieure à la vérité.
Kaladin a écrit:Comme dans cette phrase (je paraphrase le contexte) que j'ai tenter de comprendre sans succès : la création est un acte d'amour (jusque là ça roule Raoul!) et l'amour EXIGE en retour l'amour (ce qui me laisse perplexe, peut-être à notre niveau mais à celui du Divin Créateur, j'ose espérer que non!).

L'amour qui exige en retour de l'amour, est par définition tout sauf l'Amour. C'est en revanche une bonne définition de l'amour humain, animal et égoïste, passionnel et soumis à l'instinct, et visiblement, le Raoul n'a pas bien saisi cette histoire. Wink



_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Lug le Dim 3 Fév - 11:57

.
.


Mon Kaladin, ton approche eschatologique, pour louable qu’elle soit, m’a semblé pêcher par un manque de discernement subtil sur de nombreux points.

D’abord sur la confusion que tu sembles faire, et tu es loin d’être le seul à succomber à cette tentation, entre l’intelligence et l’inspiration spirituelle. Les auteurs que tu cites utilisent leurs intellects raisonneurs avec talent, mais il n’empêche pas l’inéluctable finalité qui résulte de la seule utilisation de cette fonction, qui est celle de finir par l’absurde le plus débilitant.

Prendre la Bible comme seule base de référence, suppose qu’il soit préalablement démontré qu’elle est d’une parfaite crédibilité historique, scientifique et philosophique. Certains, comme ceux du Concile de Trente, vont jusqu’à prétendre que tout ce que contient la Bible est l’œuvre de Dieu Lui-même. Je suis parfaitement disposé à les croire, mais à une seule condition, celle qui veut que si cela est vrai, alors la Bible ne doit contenir aucune connerie, invraisemblance ou absurdité paradoxale. À l’aune de ces critères, force est de constater que cette Bible est plus un recueil d’âneries d’une extravagante imbécilité. Alors, si c’est Dieu Lui-même qui en est l’auteur, je crois qu’il est surtout celui des ignorants, des aveugles et des idiots de la pire espèce.

Ceux qui prétendent qu’en dehors de la Bible tout n’est que mensonge, sont aussi crédible que les politiciens les plus véreux et les plus corrompus qui savent, avec une hypocrisie et une duplicité de langage, nous faire croire qu’ils sont devenus honnêtes, sincères et compétents.

Il a des méthodes tout aussi rigoureuses pour démontrer le Bien qu’il peut y en avoir pour démontrer le Mal, c’est juste une question de sophisme et d’habilité intellectuelle.

Qu’est-ce donc que ce « dieu » de pacotille qui se prétend l’Unique Créateur de toutes choses, et qui passerait son temps infini à persécuté, combattre et vouer à la damnation éternelle une partie de sa propre Création ?

Ce serait nécessairement un « dieu » extrêmement imparfait, genre « démon » ou asura de la pire espèce.

Un « dieu » qui reconnaitrait implicitement qu’il s’est manifestement gouré dans son ouvrage, qui serait capable de vengeance, de malédiction, de harcèlement, de haine et qui plus est, de basses émotions comme la colère, la violence, l’intolérance, le sectarisme et une des pires âneries dogmatique de la condition humaine ...

Quant à ton Raoul Auclair (de la lune) là où il démontre qu’il n’était pas très instruit des réalités historiques, c’est lorsque, comme tu l’indiques, il cherche à faire un pont entre la tradition, la métaphysique et le catholicisme... Le catholicisme n’est pas une religion, mais une doctrine politique, comme l’est la charia pour les musulmans. Le catholicisme se sert de la doctrine chrétienne pour se donner des allures de religion, mais s’il y a bien une catégorie d’individus qui ont le moins respecté la doctrine chrétienne, c’est bien le clergé catholique dans son ensemble, et depuis des siècles.

Deux exemples, mais il y en a des milliers d’autres :

Tu ne tueras point, et aimes ton prochain comme toi-même, même et surtout s’il n’est pas comme toi-même.

Et le Raoul qui prétend que la création est acte d’amour, mais qu’il EXIGE l’amour en retour, il est passé complètement à côté d’un Principe universel qui veut que le Divin Créateur se suffisant à Lui-même n’attende rien de ses créatures, sinon Il déchoirait immédiatement de son illustre statut de Divin Créateur. N’attendant rien, il peut donc pratiquer l’Amour absolu, celui qui donne par pure Générosité et altruisme.

Reste la question que révèle ton post, mon Kaladin, et qui est celle de savoir comment tu vas t’y prendre pour séparer le bon gain de l’ivresse des profondeurs abyssales du sophisme de tes lectures en cours ?...


_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Kaladin le Dim 3 Fév - 18:09

Merci pour vos réponses éclairantes et justes mes chers amis.  Je suis complètement en accord avec vos pensées sur le sujet.


Lug a écrit:.
.


.

Reste la question que révèle ton post, mon Kaladin, et qui est celle de savoir comment tu vas t’y prendre pour séparer le bon gain de l’ivresse des profondeurs abyssales du sophisme de tes lectures en cours ?...


Très bonne question mon Lug!   Je dois t'avouer qu'étant parfois sensible et impressionnable par les mots d'autrui, il m'arrive parfois de douter de ce que je sais déjà au fond de mon être (l'être libre et non ankylosé par une quelconque doctrine stérile) et me voilà en train de poser des questions dont je connais déjà les réponses.  

Si je prends les livres de Raoul par exemple, il y a, dans plusieurs de ses mots, une très belle métaphysique voire une poésie transcendante.  Dans son livre des cycles, il m'a apprit de belles choses concernant la pyramide de Kheops et ses mesures microcosmiques à l'image du macrocosmiques.  J'oserais même dire qu'il y a une belle alchimie spirituelle dans plusieurs pages de son livre L'Homme Total dans la Terre Totale.  Cependant, ma conscience se heurte à sa conception du divin créateur dans son absolu (notre horizon spirituel qui engendre nos perceptions relatives), puisque étant d'un amour absolu (selon ses dires), il mêle sa compréhension relative de l'amour à celle du divin créateur.  Son anthropomorphisme primaire le perd dans ce qu'il croit être l'évangile.  

Plus simplement mon Lug, ce qui me permet de revenir à l'Universel autant-que-possible selon mes capacités, c'est la cartographie juste, inspirée, non sectaire et surtout vertueuse que tu nous proposes dans tes travaux.  Je les prends peut-être au compte goûte, mais ce concentré d'universel me permet de rester au diapason avec mon être profond et de rejeter le mauvais grain qui risquerait d'y faire germer des chimères.

Raoul Auclair avoue même au début de son livre des cycles qu'il y a une part d'ivraie dans ses écrits (au moins il a l'humilité de le reconnaître).

Merci mon Lug,


Kaladin


Dernière édition par Kaladin le Lun 4 Fév - 16:13, édité 1 fois
Kaladin
Kaladin

Messages : 153
Points : 201
Date d'inscription : 18/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Invité le Dim 3 Fév - 23:29

Lug a écrit:Le catholicisme n’est pas une religion, mais une doctrine politique, comme l’est la charia pour les musulmans.

Même si le christianisme paulinien a été une sorte de pré-bolchevisme foncièrement sémitique à destination des barbares non-circoncis de l'empire, il n'en reste pas moins qu'il a préparé et permis l'éclosion du libéralisme politique en Occident.

Pas mal de théoriciens du libéralisme, si désireux de procéder à une laïcisation du christianisme, se sont appropriés, peut-être inconsciemment, trois composants chrétiens classiques : l'individualisme, le salut de l'âme et la rationalité.

Sans la morale chrétienne véhiculée par la catholicité et puis par le protestantisme, il n'y aurait pas eu de Magna Carta, de Déclaration des Droits, de Déclaration d'indépendance, de DDHC, étant entendu que l'Asie et l'Orient, despotiques par nature avec leurs populations, n'ont pas cherché à intégrer synergiquement les trois composantes que je viens de citer dans leur historicité politico-religieuse.

N'oublie pas de prendre ce détail en compte, mon Lug. Il est moins anodin qu'il n'y paraît. En créant un état d'esprit particulier en Occident, la chrétienté, accompagnée de son lourd appareil clérical, a réveillé les forces (r)évolutionnaires des peuples européens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Lug le Lun 4 Fév - 15:40

Nabelcus a écrit:
Lug a écrit:Le catholicisme n’est pas une religion, mais une doctrine politique, comme l’est la charia pour les musulmans.

Même si le christianisme paulinien a été une sorte de pré-bolchevisme foncièrement sémitique à destination des barbares non-circoncis de l'empire, il n'en reste pas moins qu'il a préparé et permis l'éclosion du libéralisme politique en Occident.

Pas mal de théoriciens du libéralisme, si désireux de procéder à une laïcisation du christianisme, se sont appropriés, peut-être inconsciemment, trois composants chrétiens classiques : l'individualisme, le salut de l'âme et la rationalité.

Sans la morale chrétienne véhiculée par la catholicité et puis par le protestantisme, il n'y aurait pas eu de Magna Carta, de Déclaration des Droits, de Déclaration d'indépendance, de DDHC, étant entendu que l'Asie et l'Orient, despotiques par nature avec leurs populations, n'ont pas cherché à intégrer synergiquement les trois composantes que je viens de citer dans leur historicité politico-religieuse.

N'oublie pas de  prendre ce détail en compte, mon Lug. Il est moins anodin qu'il n'y paraît. En créant un état d'esprit particulier en Occident, la chrétienté, accompagnée de son lourd appareil clérical, a réveillé les forces (r)évolutionnaires des peuples européens.



Woouaaaah ! Tu as des raccourcis historiques qui confinent à la caricature dégénérative en diable, mon Nabelcus. Dire du Paulicianisme qu’il est le précurseur du bolchevisme, tout en terminant ta phrase par : et permis l’éclosion du libéralisme en Occident, voilà qui ne manque pas d’audace, de folle témérité et surtout de simplification réductrice à l’extrême. Comme si tu disais que le claquement de la queue d’une langouste dans la mer des Caraïbes est la cause du tsunami de Fukushima...

Tu devrais soit reprendre tes lectures, soit les élargir un peu plus, sur ce sujet beaucoup plus complexe qu’il le semble à ton intellect raisonneur.

Ce que tu appelles la «catholicité» n’a pas véhiculé la «morale christique», ou alors il faudra que tu nous expliques pourquoi les croisades et ses millions de morts ? Pourquoi l’évangélisation armée, cruelle et brutale de l’ensemble de l’Europe, avec tout autant de cadavres à la clé ? Pourquoi l’évangélisation, toujours à la pointe de l’épée, des autres continents, avec destructions, persécutions et massacres des populations et des cultures ? Est-ce qu’il n’y avait pas de morale au sein des peuples avant ce que tu la baptises bien cavalièrement de «morale chrétienne» ?

Je veux bien croire qu’on t’a refourgué cette marchandise avariée comme du pur premier choix d’un «savoir académique», mais de là à vouloir nous en faire l’article pour espérer un deal, il y aurait comme qui dirait délit de recel que ça ne m’étonnerait qu’à demi.

Attribuer aux catholiques une quelconque responsabilité dans l’avènement de la DDHC de 1789, ce n’est plus un fake new, c’est carrément de la mauvaise propagande pour gogolitos ne sachant ni lire ni écrire et ayant subi une lobotomie, après laquelle le QI d’un poireau fait figure de génie du siècle.

Non seulement il n’y ont jamais été pour quelque chose, mais le Vatican à très longtemps fait savoir à ses brebis galeuses que le fait de tuer un révolutionnaire français n’était pas considéré comme un pêché...

En politique les catholiques se sont partout présentés sous l’appellation stupide de «démocratie chrétienne». Coquecigrue monumentale, car il n’y a rien de moins démocratique qu’un dogme religieux, et c’est d’ailleurs dans ces partis politiques que l’on trouve les conservateurs les plus réactionnaires et ringards.

Ce n’est pas grâce au catholicisme que la DDHC s’est répandu, mais grâce à l’imprimerie et l’alphabétisation des populations. Les Principes dogmatiques de cette idéologie politique catholique sont tous contraires aux Droits de l’Homme.

Quant à dire que l’Asie et l’Orient étaient plus despotiques par nature avec leurs populations, c’est avoir un sérieux parti pris sur les supposées vertus politiques de l’Occident, dont nous voyons toujours aujourd’hui les dégâts avec le libéralisme uniquement en faveur de la ploutocratie, une démocratie de pacotille et d’apparence, des libertés aussi réduites qu’une peau de chagrin, une égalité uniquement en faveur des plus riches et des plus forts, une justice totalement prostituée aux despotes, et une «morale publique» ne reposant plus que sur la corruption généralisée, le mensonge d'État, l'hypocrisie, la duplicité et l'avidité la plus cupide qui soit.

J’ai bien peur que ton absence de vision claire te fasse prendre la bimbeloterie de la morale catholique pour des pierres précieuses, et les colifichets des colonisateurs occidentaux pour des reliques pieuses et saintes...

Le catholicisme (ne pas confondre avec la chrétienté) a utilisé tout l’appareil répressif des États occidentaux soumis à sa domination, pour convertir par la force la plus brutale, la violence la plus ignoble et le despotisme le plus implacable, ceux qui voulaient simplement avoir le droit et la liberté de croire et de penser autrement (droits de l'homme), avaient beaucoup plus de tolérance, d'éthique et de vertus que nos zélateurs du catholicisme le prétendent.

Voilà la désastreuse réalité, et ce n’est pas ton papillonnage intellectuel, manquant singulièrement de consistance, qui pourra être de nature à changer ce constat purement factuel, mon Nabelcus, mais tu peux toujours essayer d’améliorer ton emballage, pour tenter de dissimuler un contenu doctrinal d’une trop grande indigence qualitative.


Dernière édition par Lug le Mar 5 Fév - 9:02, édité 1 fois

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Kaladin le Lun 4 Fév - 17:06

Concernant la DDHC,  le germe Universel qui n'appartient qu'à l'Universel se retrouvait sans doute dans plusieurs âmes chrétiennes (charitables, inspirées et non sectaires) mais je pense comme Lug à propos de la vision catholique étriquée, dominatrice et politique.  Nous avons qu'à constater à quel point les ultra catholiques de notre temps perçoivent la révolution française tel un poison corrupteur voire la racine de tous les maux. 

De nos jours, ce que nous appelons la déclaration des droits de l'homme a été dépouillée de son germe universel et travestie par ceux qui détiennent le pouvoir, un pouvoir despotique et arbitraire.  Vu sa nature pervertie en la faveur des puissants, tout comme la religion catholique, elle s'impose et n'a plus rien d'Universelle.  Ce qui est Universel ne s'impose pas mais nous rend libre par nature. Cela n'a rien à voir avec la DDHC originale qui était en son essence juste, inspirée, équitable et qui ne s'imposait pas mais rendait l'homme libre.
Kaladin
Kaladin

Messages : 153
Points : 201
Date d'inscription : 18/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Eschatologie  Empty Re: Eschatologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum