Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Tamas le Mar 22 Jan - 15:41

Méditation post incarnation à destination des membres de mon groupe spirituel.

J’ai beau avoir effectué cette naissance corporelle dans la sphère temporelle un grand nombre de fois, son épreuve est toujours aussi difficile et un peu moins angoissante, cette fois-ci, grâce à la maîtrise de mon auto-programmation. Cette transition me sera d’autant plus facilitée, lors de ma prochaine sortie d’incarnation, si, après avoir accompli ma mission, je procède de la même manière à une rigoureuse auto-programmation enrichie par les acquis de ma nouvelle expérience. Il m’a fallu une volonté et une dépense considérable d’énergie pour me libérer du sein maternel. Depuis je passe le plus clair de mon temps terrestre à tenter d’en reconstituer ce capital, et en passant l’essentiel de ce temps terrestre à dormir. Et lorsque je suis en éveil, j’éprouve une épouvantable fringale qu’il me faut rapidement satisfaire, de jour comme de nuit, comme un véritable drogué en manque de stupéfiants ou autres substances addictives. À croire que la faim terrestre est une véritable toxicomanie. J’en comprends d’autant mieux ce sentiment de libération que l’on éprouve à ne se ravitailler qu’en absorbant directement le pur Prana, cette source inépuisable d’Énergie Vitale, sans être obligé de l’extraire d’une alimentation organique qui en contient si peu, que cela oblige d’y consacrer un temps solaire considérable. L’asservissement à la forme physique dense commence par cette impitoyable dépendance à satisfaire pour survivre dans la temporalité.

Rien n’est plus difficile que de s’incorporer dans cette très étroite forme physique humaine. Il faut faire abstraction de ses nombreuses facultés intemporelles innées, et comprendre que la facilité de vouloir et d’obtenir sans aucune contrainte ce que l’on a souhaité, doit faire place à ces complexes processus de causalité que l’on doit réapprendre à gérer, en repassant dans la temporalité physique, par de nombreux rituels successifs. Tant que la conscience n’a pas correctement effectué ses connexions avec le système cérébral et nerveux, sa volonté reste inopérante, car elle est sous la totale domination de ses instincts sensoriels et des lourdes influences et contraintes extérieures qu’impose sa normalité ambiante. Au début, on a l’impression qu’aucun de nos membres et organes n’obéit à notre volonté, tant que le système nerveux n’est pas encore correctement relié aux différents centres (Chakras) de transmissions des énergies mentales de la conscience. Mes jambes et mes bras gesticulent d’une façon anarchique et erratique. Heureusement que mes fonctions vitales fonctionnent en mode automatique et subconsciente, car dans l’état de sidération dans lequel, pour le moment, se trouvent ma conscience et l’ensemble de mes facultés supérieures, je serais bien incapable de le faire volontairement et correctement.

Depuis ma très récente naissance dans la temporalité, je ne cesse de percevoir des individus venant m’approcher. Je ne les discerne pas par ma vision binoculaire, encore totalement inopérante et peu fiable, mais pas leurs parfums, je devrais dire leurs odeurs pas toujours très agréables à mon odorat extrêmement délicat, et par les tonalités vibratoires qu’ils émettent, et qui là encore ne sont pas des plus plaisantes. Ils parlent dans un langage qui m’est totalement incompréhensible, mais heureusement que je conserve pour le moment une grande partie de ma faculté télépathique. Grâce à elle je lis directement dans leurs pensées, et j’y découvre un épouvantable fatras de lieux communs, de banalités, de fantasmes, de fadaises, de stéréotypes éculés, de poncifs ringards et de platitudes et évidences sans intérêt qui leur sert d’élément de langage. En pénétrant ainsi directement dans leurs cerveaux, cela me donne l’impression d’entrer dans un vieux grenier rempli d’objets poussiéreux, surannés et totalement inutiles. Dire qu’ils pensent tous que je ne comprends rien à leur façon de s’exprimer, alors que je lis en eux comme dans un livre ouvert, et ce que j’y découvre n’est pas des plus passionnant, ni des plus réjouissant. Mais ce qui me dérange le plus, ce sont les sombres émanations émotionnelles, les faux-semblants, les simulacres, les feintes admirations, les hypocrites manifestations de compliments creux et insipides, les formalismes démodés, et les attitudes de duplicité singeant les usages rituels d’une normalité ambiante parfaitement ridicule. Je ne sais pas comment leur faire comprendre que je vois télépathiquement tout, mieux que s’ils étaient totalement dénudés devant moi. S’ils le savaient, ils s’en trouveraient probablement grotesques. Mais le pire, c’est lorsque je me dis qu’il me faudra probablement faire comme eux, lorsque j’aurais leur âge terrestre.

Si je ne suis pas encore capable de les identifier par leur visage et leur apparence physique, cela ne m’empêche pas de les identifier, ne serait-ce que par l’odeur. Et à l’aune de cette faculté, le parfum que je reconnais et que j’affectionne entre tous, c’est celui suave, délicat, agréable, exquis de ma mère biologique. Rien que de le sentir cela me calme, me rassure et m’apporte un soulagement émotionnel totalement réconfortant. Lorsque je me sens près d’elle, tout près d’elle, je sais que je ne risque plus rien, qu’elle est là pour me protéger, et quoiqu’il arrive il me suffit de me manifester bruyamment avec mon organe vocal, que je ne maîtrise que de façon binaire, et j’obtiens rapidement sa présence à mes côtés, et elle sait deviner instinctivement ce dont j’ai besoin matériellement et affectivement. Cette expérience, dans l’état de handicap généralisé qui est actuellement le mien, est ce qui me procure un enchantement me rendant véritablement heureux. Peut être parce que je ressens cette parcelle d’Amour absolu qu’elle est la seule à m’apporter avec cette intensité, tant par sa présence que par les exquises tonalités vibratoires du langage qu’elle exprime, et auquel je ne comprends rien, ce qui ne m’empêche pas de percevoir pourtant clairement son infinie tendresse caressante.

Bien que je n’aie encore aucune notion du temps, je peux constater à quel point ce conditionnement est prégnant sur cette espèce humaine. Les alternances de jours et de nuits terrestres, qui n’existent pas dans l’intemporalité, ont une considérable influence sur l’activité de l’ensemble de cette espèce. L’essentiel se fait le jour en état de veille, tandis que la nuit ils passent leur temps à tenter de se ressourcer dans l’intemporalité, en plongeant inconsciemment dans un mécanisme biologique de sommeil. Fonction organique essentielle ne serait-ce que pour y puiser un surcroît d’Énergie Vitale, que leurs nourritures physiques ne leur apportent pas en quantité suffisante. Compte tenu de ma faible intégration corporelle actuelle, j’ai l’avantage de pouvoir encore agir en dehors de ces cycles circadiens. Je mange et je bois quand j’en éprouve le besoin, et je dors le plus longtemps possible de jour comme de nuit.

Dernièrement, et ne me demandez pas ni où ni quand, je n’ai pas encore calibré mes ramifications intellectuelles sur le calendrier de la normalité ambiante de mon époque d’incarnation, donc dernièrement un Sâdhu s’est penché sur moi, et pour la première fois j’ai pu communiquer télépathiquement avec quelqu’un qui me comprenait aussi clairement que je le percevais. Cela m’a fait un bien fou. Il m’a fait savoir qu’il était membre de notre groupe, qu’il terminait son auto-programmation et qu’il allait bientôt vous rejoindre, mais il avait reçu, lors d’une de ses méditations profondes, le conseil de croiser mon chemin de vie pour qu’il puisse m’avertir que tous les préparatifs nécessaires à l’accomplissement de ma mission étaient en place, et qu’ils se développeraient en force, nombre et puissance au fur et à mesure de ma progression physique, intellectuelle et spirituelle. Il m’a aussi rappelé les déterminants essentiels que je devrais constamment privilégier comme : la Justice, me signalant au passage que le jour de ma naissance solaire, et qui est l’empreinte de ma ligne de conduite, était sous le signe de la Balance, symbole universel de justice. Qu’il ne pouvait pas y avoir de justice sans connaissance, et l’essence même de la connaissance est la quête constante de la Vérité. Que la vraie Justice est ce qui permet la Liberté, et que la Connaissance ne s’acquiert que dans la quête de ce Principe universel de Vie qu’est la Vérité. Il m’a en outre rappelé que sa rencontre serait totalement oubliée de moi, dès que j’aurai pris le contrôle de mon intellect raisonneur, mais que tout ce qui est inscrit dans la mémoire d’un enfant en bas âge était comme gravé dans le marbre, et déterminerait constamment et instinctivement ma ligne de conduite et orienterait mon libre arbitre sous l’aspect de vocation innée, d’épanouissement de mes aptitudes, de penchants naturels pour tout ce qui sera conforme à l’accomplissement de mon dessein. Tel était l’objet de son intervention dans le début de mon incarnation, et ce, conformément aux instructions des Seigneurs du karma. Avant de me quitter, il a placé sa main sur ma poitrine et il m’a transmis une bouffée de pure énergie pranique, ce qui m’a donné une réserve de force incroyable. Avant de s’éloigner, il m’a assuré que l’on se retrouverait, à la fin de ma présente incarnation, au sein de notre groupe, qu’il s’appelait Yisad, et qu’il avait pour mission d’être le lien entre les Mondes des esprits et celui de la matière, soit en incarnation soit dans l’intemporalité, et qu’il serait à mon service durant toute la durée de ma présente mission. Il m’a quitté en me disant : tu pourras m’invoquer selon les symboles des noms suivant : Govinda, Lakshmi ou Ganesh puisque ce sont les noms les plus familiers de la situation géographique dans laquelle se trouve ta présente normalité cultuelle ambiante, et je viendrai répondre à tes questions et t’inspirer si nécessaire.

Après cette rencontre, j’ai pu me pencher, avec un certain recul, sur les difficultés de mon intégration corporelle. Les effets de la traversée du fleuve Léthée ne deviendront manifestement effectifs que progressivement, ce qui est pour moi une nouvelle connaissance des Lois Providentielles. Mes facultés spirituelles s’estomperont régulièrement et proportionnellement au développement de mes facultés sensorielles et intellectuelles terrestres. Mais, et c’est là que je découvre la loi de Cassandre, je posséderai l’usage de certaines de mes facultés supérieures, tant que je n’aurai pas la possibilité de les communiquer inconsidérément aux consciences humaines en involution.

Je remarque que de toutes les espèces animales, la conscience de l’être humain est la plus complexe à s’incorporer dans sa forme physique dense. N’importe quel animal sait marcher, et même courir, quelques heures après sa naissance. N’importe quel oiseau sait voler quelques semaines après sa naissance, tandis que l’être humain devra se traîner pendant plusieurs années avant de parvenir à maîtriser sa bipédie à l’équilibre constamment instable. Mes facultés supérieures servent actuellement à ma conscience à poursuivre son travail d’intégration corporelle. Un peu comme les cellules-souches permettent, durant la gestation organique, dans le sein maternel, de construire une forme biologique complète, et dès le processus achevé, selon les plans de l’Ordre Souverain des choses, elles perdent leurs facultés de magiciennes agissant selon le schéma phénoménal de construction, pour ne plus être que des cellules ordinaires et causales. J’ai beau savoir que je ne récupérerai mes facultés supérieures qu’au fur et à mesure de mon évolution de conscience spirituelle, au sein des différents plans et enveloppes corporelles, le fait de refaire intégralement ce parcours, dans une seule incarnation, représente une épreuve olympienne, n’ayant que peu de comparaisons avec les jeux physiques du même nom de l’humanité incarnée.

En me confrontant à cette difficulté majeure, je comprends mieux les qualités qu’il me faudra parvenir à maîtriser et pratiquer pour la surmonter. La principale de toutes ces qualités me semble être incontestablement l’ardente nécessité d’utiliser toutes les ressources d’une collaboration collective tant dans la sphère temporelle, que/et surtout celles de la sphère intemporelle. Cela requiert abnégation, sens de la mesure, discernement subtil, endurance, modestie, abstraction de toutes préoccupations égoïstes, patience, courage, volonté, sacrifice, altruisme, compréhension, inspiration, créativité et tolérance. Le parcours est depuis longtemps balisé dans les connaissances humaines par ce conte analogique des Travaux d’Hercule.

À partir de maintenant, je vais suspendre ma méditation profonde pour passer progressivement à la mise en adéquation entre les réalités subjectives abstraites et les illusoires manifestations concrètes, et ce, jusqu’à ce que je sois parvenu à dompter et ramener Cerbère, ce féroce chien gardien des Enfers.

Pour ceux qui voudront connaître ce que je suis advenu, lors de cette mission, ils pourront lire ma biographie, puisqu’ils connaissent le nom terrestre sous lequel j’effectue cette noble mission. Libre à eux de comparer ce qui figure dans cette petite présente histoire avec le parcours de ma prochaine incarnation majeure. Ils y découvriront les informations pouvant permettre de rendre totalement cohérent ce qui d’un point de vue purement causal reste et restera totalement invraisemblable, illogique, inexplicable raisonnablement. Comment expliquer ce qu’a été capable de faire un Lao-Tseu, Confucius, Boudhha, Orphée, Imothep, Gilgamesh, Amenophis IV, Moïse, Pythagore, Socrate, Alexandre le grand, Apollonius de Tyane, Shâh Jahân, Newton, Léonard de Vinci, Michel Ange, Mozart, Spartacus, et que personne d’autre qu’eux n’ont pu faire en leur temps. Tous ces personnages peuvent se compléter par des illustres politiciens, philosophes, artistes, scientifiques, auteurs, médecins ou bienfaiteurs de l’humanité, qui eux aussi se sont anormalement distingués sans que l’on puisse fournir la moindre explication rationnelle, ni même scientifique concernant la focalisation de qualités et compétences exceptionnelles dans une seule personne, que l’immense majorité de leurs semblables ne possédaient pas. Pas plus qu’il ne serait possible d’expliquer d’une façon purement intellectuelle la raison d’une incarnation dans un lieu géographique déterminé, dans une race, un pays, une culture, une époque, une famille pour accomplir un dessein qui, mystérieusement, se trouve en parfaite adéquation avec tous ces paramètres d’apparence aléatoires. Une chose est certaine, personne ne peut être capable de répondre correctement aux questions que je pose au début de cette épopée, d’une façon sensée, crédible, compatible avec le temporel et l’intemporel, sans avoir recours à la connaissance de ce qui se prépare avant une incarnation, qu’elle soit mineure ou majeure.

Les ignorants peuvent évoquer qu'il ne soit pas possible de dire ce qui ce passe après la mort physique, en utilisant le faux argument que personne n'est revenu pour nous le dire, ce qui est parfaitement discutable et sans grande crédibilité, mais cet argument ne peut plus être utilisé pour ce qui se passe avant une incarnation, puisque nous sommes tous là pour en témoigner soit consciemment, soit inconsciemment. Il suffit d’ouvrir les yeux pour voir, et l’esprit pour comprendre.

La connaissance du passé explique le présent et permet d'imaginer analogiquement le futur d'une façon cohérente. La crédibilité de cette synthèse entre le visible et l'invisible sera fonction du niveau de connaissance de l'auteur, et de la compatibilité multidimensionnelle de sa mise en pratique.

Si ce qui est sur les plans supérieurs ne peut pas se décliner sous une forme symbolique ou concrète sur les plans inférieurs, alors il y a fort à parier qu'il ne s'agit que d'une élucubration chimérique. Mais dans le cas contraire, c'est alors une précieuse correspondance qui vient nourrir la conscience qui la perçoit, et lui ouvre des perspectives de compréhensions d'une amplitude considérable et enthousiasmante sur son immortalité, et les Principes des Lois Providentielles structurant l’Ordre Souverain des choses.

Yadrus/Mohandas Karamchand Ghandi dit le Mahatma.


Fin de l'histoire.


Dernière édition par Tamas le Jeu 24 Jan - 16:01, édité 1 fois

Tamas

Messages : 164
Points : 172
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Hermaphrodite le Mer 23 Jan - 9:06

Il est clair que son ange astro physique (38 ème), son ange émotionnel (45 ème), et son ange (régent) intellectuel (TSAPHKIEL), ainsi que l'étude "exotérique" (zodiaque profane) et "ésotérique" (zodiaque sacré basé sur la VHAE) de sa carte du ciel, complété par cette petite histoire hautement hermétique et cabbalistique que tu nous raconte, expriment comme un constat d'huissier la vie qui fût celle de cet homme immense.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Hermaphrodite le Mer 23 Jan - 11:17

Mon Tamas,

maintenant que tu nous a donné le vaste plan global de cette histoire magnifique et majestueuse, je te saurai gré de me permettre de te poser progressivement et graduellement les questions qu'elle (l'histoire racontée) m'a inspiré...

avec ta permission je commencerai donc par le tout début du processus ascensionnel que tu nous as généreusement offert.

Tamas a écrit:Pourquoi suis-je né dans ce cette région du monde ?

Dans cette race ?

Dans ce Pays ?

Dans cette culture ?

Dans cette famille ?

Pourquoi à cette époque ?

Dans quel dessein ?

1) Pourquoi suis-je né dans ce cette région du monde ?

Si après cette longue épopée que tu nous a conter, je peux dorénavant clairement appréhender le processus d'incarnation qui partant de la volonté d'être (libre arbitre), ou de la nécessité d'accomplissement d'une mission d’incarnation pour l'évolution de la conscience d'un point de vu individuel et pour l'utilité commune d'un point de vu collectif. Si je peux désormais clairement comprendre la nécessité des préparatifs "ante natum" que ce soit pour une incarnation mineure ou une incarnation majeure...

sur cette première question que tu as posé, il reste que je ne comprend pas ce qui relève de la "Régionalisation du monde" et de la réalité occulte qui se cache derrière cette "Régionalisation du monde" au point que les Seigneurs du Karma trouve comme meilleur kurukshetra pour une Conscience en voie d'incarnation, une région du monde plutôt qu'une autre, même si celle-ci sont sensiblement comparable...

Alors pour cette première partie j'aimerais savoir s'il-te-plait qu'est ce qui fonde d'un point de vu occulte, la réalité (illusion) objective de la séparation du monde par région, au point que celle-ci influence les aspects spirituel, intellectuel, et matériel de toute forme de manifestation dans son spectre d'action.


2) Dans cette race ?

Voici un autre aspect de la réalité objective qui taraude mes méninges depuis plusieurs  années, et lorsque j'ai vu mon Tamas que tu as ouvert ce topic, je me suis senti quelques peu soulagé, car j'espère fortement y comprendre, cette réalité "raciale"...

- Les races, d'où viennent-elles d'après la sapience immémoriale?

- Pourquoi ont elle été nécessaire dans la Pensée de l'Architecte des Mondes?

- Correspondent-elles à une Principe occulte? si oui lequel?

- Du point de vu de la Conscience Humaine, quel est le rôle (l'apport) que chacune doit jouer dans le vaste concert planétaire?

PS: pour les quatre questions ci-dessous, la Stance IV du Livre III de Doctrine secrète m'en a donné un aperçu, néanmoins je sollicite ton approche s'il-te-plait.

- Dans le conditionnement de la sphère temporelle, et dans la roue du temps des cycles, pourquoi une race en particulier "semble" être honnie entre toute (la race noire) puisque nous pouvons objectivement constaté (sauf à faire des faux-semblants, et tenir des discours pour plaire comme le font les politiciens) qu'elle est l'objet de tous les rejets, de tous les mépris, de toutes les hontes, de toutes les abjections par toutes les autres races dans quelques "régions" qu'elle se trouve... quel est la raison d'un tel Karma pour elle en particulier ?
(Ps:pour cet aspect en particulier, je dirai que je suis particulièrement heureux que ça soit toi qui me réponde, car tu as pour habitude de ne pas mettre de gants lorsque tu exprimes tes points de vérité, alors je compte sur toi pour ne point en mettre sur cette question s'il-te-plait... je t'en remercie d'avance)

- Une Conscience qui choisi volontairement cette race, ou qui y est envoyée (missionnée), n'est -elle pas déjà fortement conditionnée dans son élévation spirituelle, car comment comprendre que ces trois derniers "millénaires" n'ont vu aucune des Consciences incarnés dans cette race être représentatif de la plus haute Conscience humaine?...  Lao-Tseu, Confucius, Boudhha, Orphée, Gilgamesh, Pythagore, Socrate, Alexandre le grand, Apollonius de Tyane, Shâh Jahân, Newton, Léonard de Vinci, Michel Ange, Mozart, Spartacus . Tous autant qu'ils sont n'appartiennent pas à cette race... et les autres Amenophis IV, Moïse, Imothep, non seulement ne sont pas de ces trois derniers millénaires mais en plus, ne sont même pas reconnus comme ayant été dans leur dernières incarnations des Noirs. Même lorsqu'on investigue parmi les maîtres ascensionnés du Nouveau groupe des serviteurs du Monde, on ne voit aucun d'entre eux qui est eu pour dernière incarnation majeure, une incarnation dans la race Noire... Quelle en est la raison ?
- Et enfin pour clore provisoirement cette question de race, quelle différence occulte existe-t-il entre le Noir Africain et le Noir Hindou (au point que même notre très célèbre Ghandi, n'eut pas voulu qu'on confonde les Noirs Bantous (Africains) qu'il nommait "Kaffre", aux Noirs Hindous -dont font parti les Dravidiens par exemple-), et les Noirs Aborigènes ?  


3) Dans ce Pays ?

Voilà une autre notion qui pourrait sembler bien aléatoire mais qui est fortement réelle, puisqu'elle est l'expression corporelle de l'égrégore Nation.

L'Afrique, n'a point connu de pays avant 1884, date où elle fût balkanisée, par des puissances occidentales sans son accord, et depuis lors elle a été fractionnée en de multiples frontières artificielles, fondant ainsi la réalité territoriale ainsi que le concept stupide pour ses peuples de souveraineté nationale. Alors lorsque les Seigneurs du Karma envoi une Conscience, au Cameroun plutôt qu'au Mali, en Afrique du Sud plutôt qu'en Algérie, au Soudan plutôt qu'au Togo, en Egypte actuel plutôt qu'au Tchad... qu'est ce que ça implique d'un point de vu purement occulte ?



Pour cette première partie je m'arrêterais là pour te donner le temps de répondre selon l'ordre qui te siéra le mieux.

Je te remercie déjà d'avance pour tes réponses, lumières et éclaircissements.

Bien fraternellement

Hermaphrodite

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Tamas le Jeu 24 Jan - 10:34

Hermaphrodite a écrit:

1) Pourquoi suis-je né dans ce cette région du monde ?

Si après cette longue épopée que tu nous a conter, je peux dorénavant clairement appréhender le processus d'incarnation qui partant de la volonté d'être (libre arbitre), ou de la nécessité d'accomplissement d'une mission d’incarnation pour l'évolution de la conscience d'un point de vu individuel et pour l'utilité commune d'un point de vu collectif. Si je peux désormais clairement comprendre la nécessité des préparatifs "ante natum" que ce soit pour une incarnation mineure ou une incarnation majeure...

sur cette première question que tu as posé, il reste que je ne comprend pas ce qui relève de la "Régionalisation du monde" et de la réalité occulte qui se cache derrière cette "Régionalisation du monde" au point que les Seigneurs du Karma trouve comme meilleur kurukshetra pour une Conscience en voie d'incarnation, une région du monde plutôt qu'une autre, même si celle-ci sont sensiblement comparable...

Alors pour cette première partie j'aimerais savoir s'il-te-plait qu'est ce qui fonde d'un point de vu occulte, la réalité (illusion) objective de la séparation du monde par région, au point que celle-ci influence les aspects spirituel, intellectuel, et matériel de toute forme de manifestation dans son spectre d'action.




Procédons par ordre et un pied devant l’autre, si tu le veux bien l’Herma.

Je répondrai donc d’abord à ta première question, et j’en profite pour préciser que tout ce que contient ma petite histoire n’est que la stricte mise en pratique de ce Traité de Métaphysique appliqué qu’est Transsubstantiation, du Lug, et rien d’autre.

La régionalisation du monde terrestre n’est que la déclinaison des différents plans des autres Mondes, et des différents états de conscience. Est-ce que tu crois sérieusement l’herma, que ce qui est en haut ne soit pas aussi, sinon plus, diversifié que ce qui est en bas ?

N’oublie pas que cette diversification à pour dessein clairement annoncé, dans la Table d'Emeraude, la réalisation de la Chose unique...

Toi, tu es obligé de tenir compte de la disparité de ce qui t’entoure pour tenter d’accomplir le cheminement de ton incarnation ; l’entité sociale de ta famille doit en faire autant ; l’entité culturelle de ton Pays idem, alors pourquoi voudrais-tu que sur les plans supérieurs (le Logos de notre planète) il en soit autrement ?

Ce Logos planétaire, que les Orientaux appellent Sanat Kumara, a nécessairement une mission à accomplir qui n’a rien de comparable en importance, durée et amplitude multidimensionnelle avec celle que doivent accomplir les minuscules êtres humains, que ce soit dans une incarnation mineure ou majeure.

De ce qui précède, l’apparence objective de la séparation du monde par région n’est bien qu’une illusion, ce qui n’est plus le cas si tu élèves ta vision sur le mode multidimensionnel, car alors la réalité subjective abstraire fait apparaitre, ce qui figure intégralement dans le texte de ma petite histoire, une diversité conceptuelle alliant le microcosme au Macrocosme, dans un minutieux et complexe mécanisme de très haute précision faisant que chaque rouage, du plus petit au plus grand, est en interrelation avec tous les autres.

Je crois que la question que tu poses, et à laquelle je réponds, révèle manifestement que tu n’as pas encore correctement explorer toutes les arborescences subtiles de l’Ordre Souverain des choses et que j'expose dans cette histoire. J’espère que cette première petite précision t’y aidera.

Pour la série de questions de ton deuxième chapitre, tu ne pourrais pas être plus concis et limité, car dans l’état actuel de ta demande, tu m’imposes soit des réponses lapidaires et sans grand intérêt, soit de réécrire le livre d’Henoc, la Genèse et le Mahabharata pour te répondre sérieusement., et dans cette occurrence il va falloir que nous prenions rendez-vous dans une ou plusieurs autres réincarnations, mais pourquoi pas...

Bien à toi.

Tamas

Messages : 164
Points : 172
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Taranis le Ven 25 Jan - 16:10

Il y a vraiment plein de choses fascinantes dans cette histoire :

La création d'un "nouvel" anthakarana m'a marqué, je trouve ça vraiment intéressant de se dire que l'on doit effectuer une nouvelle construction à chaque vie. Non-seulement parce que chaque corps est différent et qu'il faut bien une connexion qui soit particulière, unique à chaque individu, mais encore parce que le composé de connaissance obtenu suite à la dernière incarnation doit pouvoir être intégré... d'où l'intérêt lors de sa vie de commencer cet incroyable travail de fusion des Connaissances de sorte d'arriver à un composé qui soit déjà relativement stable de sorte que les mêmes "clefs" les mêmes sensations puissent servir d'une manière semblable.
Cela m'amène d'ailleurs à m’interroger sur le phénomène de "retour" conscient, par opposition à l'incarnation. Surement que ça se passe de manière "automatique" à la fin de la vie si le gardien du Seuil doit écarter lui-même le voile. Mais ça peut aussi se faire de manière consciente, et ce n'est pas pour rien qu'on a utiliser le terme de retour plutôt que celui de mort. En effet le fait de recréer patiemment la connexion entre le temporel et l'intemporel permet d'élever sans cesse davantage le taux vibratoire. Le point focal de la Conscience en s'élevant permet la perception de vérité bien plus large et plus universelle. Le phénomène de "retour" c'est donc la perception de ces vérités universelle tout en gardant conscience du petit point de vue humain, la lorgnette par laquelle nous les percevons. Alors on comprend qu'il s'agit effectivement de "mourir avant de mourir" de crucifier l'ensemble des identifications aux tendances lourde du corps sans pour autant les détruire. Car en réalité on ne cherche pas à se débarrasser des instincts mais de s'affranchir de leur influence, ce qui est bien différent.

D'ailleurs cela pose une autre question fondamentalement intéressante : si les seigneurs du Karma ont choisit certains traits de personnalités prédominant, ce n'est sans doute pas pour faire joli mais bien parce que cela fait parti d'un plan plus large. Ainsi essayer de se cacher certaines réactions authentique, sous prétexte que la normalité ambiante les considère comme des "travers", c'est quelque part ne pas faire confiance à la vie et aux Conscience supérieurement évoluées qui nous ont placées à cet endroit et cet instant précis. Du coup ma question c'est "comment puis-je faire pour discerner ce qui est une influence de la personnalité et qu'il est bon que je suive des influences égotiques néfastes qui me scléroseront dans mon développement ?". Je pense qu'il a quelques années je me serai réellement pris la tête sur cette question en essayant vaniteusement d'y apporter une réponse définitive et irrévocable. Aujourd'hui je pense que c'est une compétence, un apprentissage qui se révèle avec l'expérience et surtout l'auto-programmation dont cette histoire parle. Ainsi on se retrouve parfois foudroyé par la Honte, l'inquiétude, le tourment, mais simplement pour nous faire prendre conscience que nous avons peut-être bien dévier de notre voie. Et ce n'est que lentement, avec sincérité et avec beaucoup d'efforts et de pratique que l'on finit par avoir une vision claire des choses.
Nous avons tous nos propres limites au final que nous portons parfois longtemps, avant de nous rendre compte de leur présence, puis avant de se dire que c'est pas si insurmontable que ça, puis de vraiment le faire et de se rendre compte à ce moment là qu'il suffisait de croire que c'était possible. Mais cette prise de décision, ce saut de l'ange réalisé dans la Foi n'a été rendu possible que part les lents et patients efforts fournis. Nous avons tellement tendance en tant qu'être humain incarnés à voir le résultat comme un but sans percevoir la lente alchimie qui y a mené.

Un autre sujet que je trouve tout bonnement incroyable, c'est celui de l'intrication des groupes. Car on peut considérer les groupes sur un plan horizontal lorsqu'ils sont des groupes matériels, mais il existe également des groupes d'appartenance spirituels. Nous avons tendance à nous identifier à ces différentes influences, à ces différents groupes sans pour autant prendre conscience que toutes ces différentes poupées russes sont nécessairement contenu par une matrochka encore plus grande, sans quoi elles n'aurait pas de support pour exister. Cette recherche de sens, d'unité de "commonéfaction" si j'ose dire nous permet de toujours simplifier notre mode de penser. Et le fait d'enfermer une petite matrochka dans une grande ne détruit pas pour autant la plus petite qui est toujours là, présente, et qui peut servir en cas de besoin en fonction de l'interlocuteur.

Se comprendre en tant qu'individu, à travers sa forme d'expression propre matérielle avec ses spécificité et ce qu'elles reflètes du général, remettre en perspective les incarnations du passé afin d'obtenir un tout cohérent, et comprendre enfin la nature occulte des interactions des groupes auxquels nous appartenons, voilà des axes qui se révèlent d'une incroyable richesse pour découvrir la nature de la Conscience...

Et le mieux là-dedans... C'est qu'on est même pas seul pour le découvrir Smile !

Avec toute ma gratitude à tout les frères et soeurs ici sunny

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Hermaphrodite le Mer 30 Jan - 19:51

Tamas a écrit:Procédons par ordre et un pied devant l’autre, si tu le veux bien l’Herma.

Je répondrai donc d’abord à ta première question, et j’en profite pour préciser que tout ce que contient ma petite histoire n’est que la stricte mise en pratique de ce Traité de Métaphysique appliqué qu’est Transsubstantiation, du Lug, et rien d’autre.

La régionalisation du monde terrestre n’est que la déclinaison des différents plans des autres Mondes, et des différents états de conscience. Est-ce que tu crois sérieusement l’herma, que ce qui est en haut ne soit pas aussi, sinon plus, diversifié que ce qui est en bas ?

N’oublie pas que cette diversification à pour dessein clairement annoncé, dans la Table d'Emeraude, la réalisation de la Chose unique...

Toi, tu es obligé de tenir compte de la disparité de ce qui t’entoure pour tenter d’accomplir le cheminement de ton incarnation ; l’entité sociale de ta famille doit en faire autant ; l’entité culturelle de ton Pays idem, alors pourquoi voudrais-tu que sur les plans supérieurs (le Logos de notre planète) il en soit autrement ?

Ce Logos planétaire, que les Orientaux appellent Sanat Kumara, a nécessairement une mission à accomplir qui n’a rien de comparable en importance, durée et amplitude multidimensionnelle avec celle que doivent accomplir les minuscules êtres humains, que ce soit dans une incarnation mineure ou majeure.

De ce qui précède, l’apparence objective de la séparation du monde par région n’est bien qu’une illusion, ce qui n’est plus le cas si tu élèves ta vision sur le mode multidimensionnel, car alors la réalité subjective abstraire fait apparaitre, ce qui figure intégralement dans le texte de ma petite histoire, une diversité conceptuelle alliant le microcosme au Macrocosme, dans un minutieux et complexe mécanisme de très haute précision faisant que chaque rouage, du plus petit au plus grand, est en interrelation avec tous les autres.

Je crois que la question que tu poses, et à laquelle je réponds, révèle manifestement que tu n’as pas encore correctement explorer toutes les arborescences subtiles de l’Ordre Souverain des choses et que j'expose dans cette histoire. J’espère que cette première petite précision t’y aidera.

Pour la série de questions de ton deuxième chapitre, tu ne pourrais pas être plus concis et limité, car dans l’état actuel de ta demande, tu m’imposes soit des réponses lapidaires et sans grand intérêt, soit de réécrire le livre d’Henoc, la Genèse et le Mahabharata pour te répondre sérieusement., et dans cette occurrence il va falloir que nous prenions rendez-vous dans une ou plusieurs autres réincarnations, mais pourquoi pas...

Bien à toi.

Bonjour mon Tamas,

tout d'abord je m'excuse pour mon absence tout au long de la semaine écoulée... les épreuves de la sphère temporelle sont ce qu'elles sont...

Je reçois avec beaucoup de gratitude les indications que tu me fournis, et de tous les livres que tu me cites il en est effectivement un que je n'ai jamais réussi à lire dans son intégralité au moins une fois... le Mahabaratha... je pense que je vais d'abord m'y coltiner avant que de revenir sur cette question. Mais effectivement le Genèse me donne déjà un aperçu sur cette question de race.

il reste que nous étudions la notion de Pays... et ce qu'elle recèle sur le plan occulte.

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Eléa le Mer 13 Mar - 0:08

Tamas a écrit:Plus je médite sur les conseils de Maître Yétziram, plus je me rends compte que derrière une apparente simplicité et évidence des pensées qu’il exprime, il s’y trouvent concentrées les richesses des Enseignements de la Sagesse immémoriale. Lors de mon premier entretien, le Maître a utilisé une figure analogique, qu’après assimilation par méditation profonde, je commence par en découvrir toutes les ramifications multidimensionnelles d’une grande pertinence et d’une incroyable justesse. Cette figure est celle me comparant au pyramidion se trouvant au sommet de la pyramide. Le pyramidion pris isolément n’est pas la pyramide, mais il en constitue la quintessence. Tout comme je ne suis pas celui qui a été désigné par les membres du Grand Conseil des planètes, comme candidat au poste de Logos planétaire, mais celui que la Hiérarchie de mon groupe de Serviteurs du monde a considéré comme le mieux à même de mettre en pratique un ensemble de qualités correspondantes aux nécessités de la mission, et étant l'expression caractérisée de ce groupe, qui a fait l'objet de cette candidature.

Ceci, c’est pour le côté pyramidion, mais pour ce qui est du reste de la pyramide, c’est une tout autre histoire. Par strates successives, elle est composée des multiples serviteurs de mon propre groupe, mais aussi de ceux des plans et des Mondes supérieurs, dont fait partie l’attention que portent les membres du Grands Conseil, celle des membres de la Hiérarchie occulte de notre groupe, et aussi celle, qui pour nous est encore totalement ésotérique, des Seigneurs de karma qui ne sont en contact qu’avec les Maîtres occultes de notre Hiérarchie, mais aussi avec les Seigneurs constructeurs. Toutes ces Entités puissamment énergétiques œuvrent en tant que grands Serviteurs du Dharma, dans l’ensemble des plans et des Mondes supérieurs, mais ils font aussi en sorte d’utiliser la collaboration des Consciences qui s’incarnent, pour les inviter à participer à la contribution de l’utilité commune, sans entraver en rien le dessein de leur propre incarnation karstique ni de leur libre arbitre.
Merci Tamas
Ce sujet restera gravé en moi pour toujours et à jamais

_________________
Puissent vos efforts être à la hauteur de vos rêves 
Merci mon Lug
pour Transsubstantiation
et pour tout le reste
Eléa
Eléa

Messages : 1456
Points : 1494
Date d'inscription : 07/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ? - Page 3 Empty Re: Quelles seraient vos réponses à ces petites questions ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum