Questions d'un Maître.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:43

Lilbudha - Mar Juil 14, 2015 9:35 pm

Autre tentative sur ce sujet :

La Conscience parvient à utiliser les énergies en fonction de sa capacité à se mouvoir d'un corps à un autre et de ne pas rester figée dans un corps à cause de son hypertrophie, ce qui équivaut à un manque d'épuration. Ce manque provoque un magnétisme puissant, qui empêche la Conscience de se mouvoir fluidement et librement au sein de ses corps de manifestation.

Si chaque pensée possède les trois modes de manifestation, c'est lorsqu'une Conscience atteint un état d'épuration nécessaire qu'elle est en mesure d'utiliser une pensée, et donc l'énergie qui l'anime, selon un mode que nous pourrions qualifier de multidimensionnel.

Pour ce faire, notre Conscience me semble nécessairement devoir se situer dans un état proche de l’Éternel Moment Présent, c'est à dire dans son corps le plus subtil. En effet, une pensée me semble multidimensionnelle que lorsqu'elle est perçue dans son état le plus originelle possible. C'est en déclinant cette pensée en mode successif et temporel que la Conscience peut ensuite l'utiliser en fonction de ses besoins.

Si je suis mon fil conducteur, chaque pensée possède donc l'énergie tamas, rajas et satva.

Je pense que la Conscience communique au travers de l’Éther en se mettant à vibrer elle même à une certaine tonalité. Cette vibration engendrera une réponse des Consciences contactées qui sera reçue sous forme d'impact énergétique. Une Conscience humaine recevra celle-ci sous la forme d'une intuition, qui est comme un "instantané photo" de la pensée reçue et des déclinaisons énergétiques possibles de celle-ci. Ceci est vrai si notre Conscience est bien située dans son corps spirituel voir éthérique, sinon celle-ci sera perçue par les corps inférieures, sous une forme déjà conditionnée, temporelle et souvent unidimensionnelle.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:44

Lilbudha - Ven Juil 17, 2015 12:05 am

Essai n° 3 :

Je vais essayer d'arrêter de faire mon perroquet pour dire véritablement ce que j'en perçois.

Je crois que la Conscience parvient à utiliser les énergies grâce à son Livre de Connaissance. Celui-ci est comme un recueil de formule éprouvée et vérifiée qui permet à notre Conscience de se conformer en fonction de ses besoins aux formes de Consciences (état de Conscience) qu'elle est parvenue à maîtriser. Ces différents Mantra contenus dans ce Livre lui permettent d'appeler à elle les énergies dont elle a l'ambition de se servir.

Lorsque celle-ci, a la faveur d'une juste et vertueuse inspiration, parvient à s'aligner parfaitement, alors les trois corps de manifestation rayonnent de cette Vérité intérieure.

Sur le plan physique cela se traduira par le geste parfait.
Sur le plan intellectuel, par la pensée juste, claire et déterminée.
Sur le plan spirituel, par la pensée juste en vertus.

Ces trois conditions peuvent être réunies lorsque les corps de manifestations sont suffisamment épurés afin d'éviter un surplus d'énergie vitale injustifié dans un de ceux-ci ce qui provoquerait alors un défaut d'alignement. Comme rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme, l'énergie en surplus d'un des corps sera l'énergie en moins pour un des autres corps.

C'est par la juste maîtrise des différents centres d'énergie des trois corps de manifestation que la Conscience pratique une forme de langage bien différent du simple langage vernaculaire, celui du langage analogique multidimensionnel, ce qui lui permet d'utiliser les énergies. Chacun de ces centres rayonnera alors harmonieusement et à différents octaves, la tonalité vibratoire sur laquelle s'est située la Conscience. À la lumière de ce qui précède, nous pourrions dire que la Conscience donne la tonique, et les centres d'énergies bien maîtrisés produisent les accords qui tournent autour de cette tonique, dans cette image, la mélodie proviendrait de la source inspiratrice.

Histoire de pas m'égarer dans les fourrées de mon ignorance, je vais pour le moment en rester là et demande à nos Maître à penser de bien vouloir m'indiquer quels sont leurs sentiments par rapport à cette nouvelle prestation.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:44

Tamas - Ven Juil 17, 2015 8:50 am

J’admets, le Lilbudha, que mon innocente question implique, pour y répondre, d’ouvrir toutes les boites à bijoux de la belle Pandora.

Ne va surtout pas croire qu’il y a une intentionnelle intention de ma part, dit-il avec son regard sournois de faux-cul titulaire et agréé auprès des tribunaux.

Alors, pour en revenir à tes différentes, mais pas inintéressantes, tentatives, il me semble que tu commences à mettre le doigt, au moins jusqu’au coude, sur la difficile mise en pratique de l’alignement, sans lequel la maîtrise des énergies restera aussi vaine que celle qui consiste à vouloir faire circuler l’air dans les grandes orgues de Notre Dame in Paris, par une série de tuyauteries bouchées, pour tenter de jouer la 5ème de Beethoven.

Tu devrais essayer de pratiquer l’alignement en commençant par un truc plus fastoche, comme : le discernement correctement aligné sur les trois plans, sans oublier que chaque plan doit être le prélude du suivant.

Lorsque ça fonctionne, c’est comme de l’horlogerie suisse, tu finis par oublier, la main qu’il y a dans le coucou, qui, toutes les heures, ouvre la porte de sa piaule, et au bout de son croisillon flexible vient nous faire chier avec son radotage de bouffeur de gruyère...

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:45

Lilbudha - Mar Juil 21, 2015 9:54 am

Quelques petites observations suite à ton dernier message, mon Tamas.

Il me semble que pour être en état de parvenir à une certaine maîtrise des énergies encore faut-il cesser de se faire une idée intellectuelle de ce qu'elles sont pour se mettre en état de recevoir le mouvement qu'elles induisent dans les différents corps de manifestations.

La méditation telle que tu en as décrit les modalités dans le sujet du Dharma me semble être une bonne approche.

Qui dit énergie dit mouvement, je me suis évertué à percevoir ce mouvement interne sur le plan du corps physique, ce qui lorsque l'on y porte suffisamment attention, sans perturber la libre circulation par des préoccupations egotiques est de nature à élever le point focal de la Conscience de manière non forcée, calme et sereine vers le plan supérieur.

D'ici, il m'a semblé que l'on perçoit de mieux en mieux les différents "blocks" d'energies que je qualifierais d'intellectuelles ou émotionnelles et qui interagissent entre eux comme dans une forme de dialogue. J'imagine que le mot block me vient parce que ce corps a encore besoin de pas mal de nettoyage. De la même manière que pour le plan physique, une observation détachée, lucide et sans préoccupation egotique, portée par la volonté de bien permet au point focal de la conscience de poursuivre son ascension de manière qui me semble similaire à la poussée d'archimede, pas d'à-coups et les forces en présence semble concourir naturellement à cette poussée verticale.

Lorsque le point focal de la Conscience se retrouve dans le corps spirituel et que l'on parvient à l'y maintenir en restant dans cette notion d'harmonie qui se dégage de ce processus, l'observation s'affine et l'on perçoit de mieux en mieux le jeu d'interaction entre les puissances du corps physiques et celles du corps astral.

Comme tu l'indiquais, la subtilité du processus est telle que tout s'emboîte parfaitement, bien au delà de ce que peut percevoir la raison et le petit échantillon ephemere qu'elle est en mesure de prendre pour traiter la chose.

Comment te semble, mon Tamas, ces petites observations, suites à tes indications ?

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:47

[page 3 manquante]

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:49

nevada - Ven Aoû 14, 2015 12:52 pm

Setanta a écrit:
nevada a écrit:Et si la méditation, concentrée sur la recherche d'une pensée juste en vertus, conduisait l'officiant au délà d'une recherche de réponse à une question pour devenir la Méditation.
Si tu te pointes devant un Sage(Providence) et que tu demandes un verbe juste en vertus, il y a de fortes chances pour que ce Sage se marre et te pose la question :

- "Pourquoi faire ? "

Si tu demandes de l'aide à la divine providence, ce n'est pas pour épater les copains, mais dans le but du Service désintéressé. Si l'intention n'est pas bonne, les Portes resteront fermées.Wink

Bonjour mon Setanta,

Je n'ai pas voulu dire que j'avais l'intention de me “pointer devant un Sage (Providence) pour demander un verbe juste en vertus”, mais de me présenter devant un Sage en ayant déjà réalisé le travail nécessaire pour que mon verbe soit le plus juste possible et ce par un travail sérieux de méditation.

Je pars de cet axiome:
Aide toi et le Ciel t'aidera

ce qui me fait pressentir que la méditation est un sas de décontamination à laquelle l'officiant doit d'abord s'adonner avant que de se présenter devant les portes du Temple. Chaque chose en son temps car le travail est colossal, et chacun selon ses mérites, que je me dis.

Quant à la Méditation, Elle me paraît envisageable une fois ce travail préliminaire parfaitement accompli. Ma démarche n'est pas dans un esprit égotique de se valoriser, mais simplement dans une recherche sincère d'épuration, qui incombe à quiconque commence sa quête, et permettant d'avoir une idée de plus en plus juste du service désintéressé .

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:50

nevada - Dim Aoû 16, 2015 10:17 am

Tamas a écrit:Lorsque tu voudras passer de la «méditation» à la Méditation, d’une part, il te faudra autre chose que l’appui de ta Raison et de ton intelligence, un truc comme par exemple : la Foi du charbonnier. Et d’autre part, ne pas t’imaginer qu’il suffira, comme les oisillons benêts dans leur nid, que tu ouvres le bec pour recevoir ce que tu n’as pas été capable ni de demander ni de formuler correctement, sans savoir préalablement à quel bon fournisseur t'adresser. Franchement, ce serait là grande manifestation d’incompétence spirituelle qui risquerait de faire se marrer les anges.

Je comprends par méditation la mise en place volontaire d'un long et rigoureux processus soumis à des règles strictes que nous retrouvons dans le sujet “Dharma es tu là?”, absolument nécessaire pour pouvoir passer à la Méditation. Un long processus par le biais duquel nous allons pouvoir commencer à nous atteler à la construction solide de notre édifice spirituel, en veillant toujours à ce que ce dernier soit débarassé de toutes formes de pollution dûes à une psychologie intellectuelle soit encore trop présente , soit non-identifiée comme telle.

C'est en quelque sorte la salle d'Apprentissage, au sein de laquelle l'officiant va oeuvrer pour se hisser dans son corps spirituel en parvenant à maîtriser ses corps inférieurs.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:50

Lilbudha - Mar Aoû 18, 2015 1:23 pm

Tamas a écrit: Petit cadeau du Tamas, qui méritera d’être copieusement assimilé pour devenir festif :

Les bâtisseurs gallicans de nos sublimes Cathédrales gothiques (qui ont si peu à voir avec le dogme catho romain, et tout à voir avec la spiritualité celtique et druidique) disaient de leurs ouvrages, profondément ésotériques, mystiques et magiques qu’il s’agissait des Portes du Ciel permettant aux pèlerins - qui s’imprégnaient des puissantes tonalités vibratoires occultes de la terre et du ciel que concentrait l’édifice conçu à cet effet -, de renouer leurs communications avec l’autre monde, ce que des fâcheux ignorants ou malfaisants ont vulgairement baptisé d’au-delà.

Au-delà de quoi, on se le demande...

C'est pour cette noble, occulte et incontournable raison que la France est la fille ainée de l'église, dont les Cathédrales de style gothique (art typiquement français) étaient, à l'origine, ouvertes aux pèlerins, quelque soit leur croyance et leur niveau d'éducation qui, au moyen âge, n'était pas très élevé pour la grande majorité de la population.


Réflexion en essayant d'assimiler ce cadeau.

La Cathédrale, ici décrite, est un bâtiment alchimique puisqu'il concentre la synthèse des énergies occultes de la terre et de celle du ciel. J'y vois là un parallèle avec notre première règle du Dharma, celle où l'officiant doit parvenir à faire la synthèse des oppositions apparentes de maya, l'illusion.

L'inspiration nécessaire pour "voir" au delà des apparences, suppose une communication avec le monde invisible, celui qui ne se manifeste pas directement mais par engendrement.

Je crois voir, dans la volonté des bâtisseurs que la Cathédrale soit ouverte à tous, une démonstration de leurs services désintéressé au profit de l'utilité commune. Tout comme l'officiant qui lorsqu'il a constitué son caractère(édifice) spirituel, en fait bénéficier aux autres, simplement par sa présence vivante. Dans ce cadre il n'a besoin que de peu de mots pour éclairer les pèlerins qui le côtoient.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:51

nevada - Mer Aoû 19, 2015 2:41 pm

Bonjour mon Lilbudha,

Je suis d’accord avec toi pour dire que ce cadeau de notre Tamas nous replonge directement dans le sujet «Dharma es-tu là» ?

Mais je pense que celui-ci va bien au-delà de la première règle. Je ressens qu’au sein même de l’image hautement spirituelle véhiculée par la Cathédrale Gothique, se concentrent toutes les règles du Dharma. Un peu comme si elles dirigeaient chaque groupe de bâtisseurs pour qu'ils puissent travailler à l'unissons.

Celles-ci se doivent de coopérer puis de collaborer pour s’harmoniser afin que la construction puisse se réaliser et devienne absolument parfaite.

L’image achevée de la Cathédrale représenterait l’édifice spirituel qu’il convient à chacun d’élaborer, édifice spirituel qui restera somme toute relatif à chaque conscience et sera plus ou moins parfait selon l'engagement de chaque règle.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Petitruc le Jeu 9 Juin - 12:51

Hermaphrodite - Mer Aoû 26, 2015 7:19 pm

Tamas a écrit:Elles me semblent commencer à s’aligner, plus ou moins grossièrement, le Lilbudha, sans pour autant offrir une grande stabilité tant elles manquent de délicates précisions.

Le discernement, pour reprendre le thème que je te proposais d’explorer, sur le plan physique consistera à distinguer les apparences éphémères des autres de même farine. Jeu d’énergies fossiles qui ne produisent que des effets illusoires.

Sur le plan intellectuel (astral) ces énergies fossiles (centres inférieurs), qui par nature sont terriblement polluantes (invasives) devront être distinguer des énergies qui résultent de l’activation des centres directement au-dessus du plexus solaire, car sinon les énergies astrales des causes se feront contaminer par les énergies fossiles des apparences. Lorsque le manque de discernement fait défaut à ce plan, l’intelligence n’est plus une qualité évolutive, mais une perversion involutive.

Sur le plan spirituel (mental), le discernement aura pour principale utilité de séparer le bon grain de l’ivraie, le subtil de l’épais, les effets des causes, et les causes des puissantes énergies cosmiques des Principes. Ce discernement spirituel aura pour principale préoccupation d’en effectuer le savant et délicat dosage, afin que chaque plan dispose de ce qui lui est nécessaire, sans jamais succomber au trop et pas assez. Ceci suppose une épuration constante pour que l’alignement passe de l’aveuglement au visible flou, et du plus ou moins flou au réglage le plus net de la clairvoyance.

Lorsque le discernement est parfaitement aligné sur les trois plans, alors commence le long et patient travail de stabilisation qui se caractérisera par l’exigence du maintien de l’alignement des réglages sur la clairvoyance, et uniquement sur cette ultime précision, ce qui ne peut s’obtenir que par un savant dosage des différentes énergies que doit maîtriser et gérer la Conscience.

Est-ce que cela te permettra de voir que tu es encore un poil trop dans le flou ?

Mon Tamas

pouvons-nous tirer de ton post ci-dessus que les trois types d'énergies que la Conscience doit discerner avant l'activation volontaire (circulation consciente) de ces dernières dans les principaux centres d'énergies des trois corps de manifestations sont les suivantes:

- l'énergie fossile des apparences éphémères et illusoire, qui met la Conscience en relation avec l'aspect matériel tamas, et cantonnent celle-ci dans le magnétisme puissant et asservissant qui cloisonne la vision de cette Conscience aux réalités phénoménales. Cette Conscience est enfermé dans la sphère des effets sans être capable de percevoir les causes qui leurs donnent naissance. C'est la Conscience des règnes minérales, végétales, animales, et celle de l'aspect animal humain. Dans le véhicule humain cette énergie fossile sera en relation avec les trois centres d'énergies racine, splénique, plexus solaire.

- l'énergie astrale des causes, qui met la Conscience en relation avec l'aspect intellectuel rajas, et qui permet à la Conscience d'intégrer la vision phénoménale de l'aspect tamas, tout en percevant progressivement les causes qui produiront des effets conforme aux différents champs du possible. Cette Conscience lorsqu’elle est peu épurée est tributaire des désirs, passions et émotions qui induiront une distorsion dans la perception qu'elle aura de ces causes et des effets qui peuvent en découler. C'est la Conscience raisonneuse, qui cantonne son champ d'action aux réalités objectives concrètes et phénoménales. Elle est en relation avec le véhicule intellectuel de l'être humain et les centres d'énergies du cœur et de la gorge.

- l'énergie cosmique des Principes, qui met la Conscience en relation avec l'aspect spirituel satva, et qui permet à la Conscience de synthétisé dans une vision homogène, l'aspect matériel et phénoménale de tamas, l'aspect intellectuel et objectif concret de rajas et l'aspect spirituel subjectif et nouménale de satva. Cette Conscience est celle qui a pour dessein la construction de son pont avec l'aspect non manifesté de l'être dans un mode de communication analogique nécessaire au vu de la barrière (plan-Monde) qui les sépare. Cette Conscience est en relation avec le véhicule spirituel de l'être humain et les centres d'énergies Ajna et coronal.

Le discernement auquel doit s’astreindre la Conscience est celui qui lui révèle le type d'énergie qui circule dans les pensées (principes) qu'elle capte et qui induit des pensées-formes formulés en "mots" (causes) qui produiront des effets phénoménales qui constitueront les réalités de son environnement.

De ce qu'il me semble jusqu'ici, la Loi de MAÂT si elle est vraiment comprise, maitrisé et assimiler, est la véritable baguette de l'apprenti-sage.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Lilbudha le Sam 17 Sep - 2:06

Parce que j'ai bien du mal à lâcher un nonos quand j'en tiens un, surtout si celui-ci n'a pas encore été vidé de toute sa moelle, je voudrais revenir encore une fois sur cette question du Tamas :

-Comment la Conscience parvient-elle à utiliser les énergies, selon les dispositions de chacun de ses trois corps de manifestation ?

Vu que je ne retrouve pas un de mes posts sur les dispositions mentales, je vais plutôt reprendre tranquillement le fil d'ariane que me tendait notre Tamas en me proposant de commencer par le plan physique du Monde Physique Dense.

J'aurais aimé avancer un peu plus le sujet mais vu que j'éprouve un manque de volonté latent à bien dépoussiérer les boxs d'Augias on va faire avec les moyens du bord en attendant de dévier les cours d'eau du coin.

Reprenons à partir de ce message du Tamas :
Le discernement, pour reprendre le thème que je te proposais d’explorer, sur le plan physique consistera à distinguer les apparences éphémères des autres de même farine. Jeu d’énergies fossiles qui ne produisent que des effets illusoires.

Sur le plan intellectuel (astral) ces énergies fossiles (centres inférieurs), qui par nature sont terriblement polluantes (invasives) devront être distinguer des énergies qui résultent de l’activation des centres directement au-dessus du plexus solaire, car sinon les énergies astrales des causes se feront contaminer par les énergies fossiles des apparences. Lorsque le manque de discernement fait défaut à ce plan, l’intelligence n’est plus une qualité évolutive, mais une perversion involutive.

Sur le plan spirituel (mental), le discernement aura pour principale utilité de séparer le bon grain de l’ivraie, le subtil de l’épais, les effets des causes, et les causes des puissantes énergies cosmiques des Principes. Ce discernement spirituel aura pour principale préoccupation d’en effectuer le savant et délicat dosage, afin que chaque plan dispose de ce qui lui est nécessaire, sans jamais succomber au trop et pas assez. Ceci suppose une épuration constante pour que l’alignement passe de l’aveuglement au visible flou, et du plus ou moins flou au réglage le plus net de la clairvoyance.

Lorsque le discernement est parfaitement aligné sur les trois plans, alors commence le long et patient travail de stabilisation qui se caractérisera par l’exigence du maintien de l’alignement des réglages sur la clairvoyance, et uniquement sur cette ultime précision, ce qui ne peut s’obtenir que par un savant dosage des différentes énergies que doit maîtriser et gérer la Conscience.
Ceci concerne donc le discernement des différentes énergies, fossiles et vitales, que devra effectuer la Conscience via ses différents corps de manifestation. Il va de soi que le discernement des différents types d'énergies est la première étape afin de répondre à la question de notre Tamas qui implique une gestion des DISPOSITIONS de chacun des trois corps afin justement, d'utiliser les différentes énergies qui parcourent la Conscience.

Pour se montrer un poil plus concret dans tout ce charabia, c'est quoi des dispositions ? Les dispositions font référence à un agencement à une certaine manière de placer ci ou cela, on parlera par exemple de la disposition des couverts sur la table, des meubles dans une maison etc... Bon, de prime abord ce qui saute aux yeux quand on y pense c'est qu'il y a certaines dispositions qui sont plus pratiques que d'autres, en fonction de l'utilisation de chacun. Si je suis bien disposé physiquement, je peux faire une tâche difficile facilement, si je le suis mal, ce sera facilement plus difficile. Une bonne gueule de bois et tout devient plus dur !

Ceci étant dit, les dispositions mentales gouvernent les dispositions émotico/intellectuelles qui, elles-mêmes, gouvernent les dispositions physiques. Ceci est cependant à nuancer quelque peu car il n'y a pas que l'activité physique qui est rendue plus difficile après la gueule de bois, l'activité nécessitant l'activation du corps mental et astral peut aussi être affectée par de mauvaises dispositions physiques, ce que l'on pourrait alors qualifier d'effet de résonance des corps inférieurs sur les corps supérieures.

Pour commencer par les dispositions du corps physique, on se souvient que l'on parle couramment de la bonne ou de la mauvaise constitution d'une personne, toutefois, une mauvaise constitution n'est pas rédhibitoire en ce qui concerne la bonne activité des corps supérieurs. Stephen Hawkings, déjà cité plusieurs fois par notre Lug, est un exemple confirmant le fait souvent répété ici que le plan physique du Monde Physique Dense n'a que peu d'importance pour l'occultiste, pour ne pas dire aucune. Ceci illustre le fait que la Volonté est une puissance qui peut aisément se passer d'une enveloppe physique dense.

La totalité de nos dispositions physiques ainsi que la moitié de nos dispositions émotico/intellectuelles sont régies par la sphère temporelle et périssable et nous disposent, comme le nom l'indique, à la réception et l'utilisation de certaines énergies fossiles (correspondant à certaines énergies du zodiaques profanes). Ici un parallèle est à faire avec ce que notre Lug a appelé dans un autre sujet : la Zone des énergies subhumaines.

L'autre moitié de nos dispositions émotico/intellectuelles (au dessus du plexus solaire) ainsi que la totalité de nos dispositions mentales sont régies par la sphère intemporelle et impérissable et disposent la Conscience à la réception et l'utilisation des énergies cosmiques librement partagés par les Consciences surhumaines, sous réserve qu'elle ne se laisse pas contaminer et envahir par les forces subhumaines.  

Je vais m'arrêter là pour le moment, histoire de replanter le décor et voir comment qu'il réagit l'auteur de la question qui, franchement, ouvre de sacrés portes avec ses questions aux apparences simplistes, parfois ça fout le vertige tellement il y a d'angle d'approche possible !
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Tamas le Sam 17 Sep - 11:35

Y a incontestablement du subtil dans ton approche, le Lilbudha, mais tu nous fais un peu comme l'Herma, tu vas trop vite en besogne et tu négliges un tantinet ta rectitude du geste sur des détails, ce qui fait sensiblement dévier la trajectoire du cheminement que tu entends suivre.

Le sujet ne peut être correctement traité que par une approche multidimensionnelle, celle qui s'applique sur les petites choses avant que d'être capable de se pratiquer sur des plus grandes.

Ainsi, tu donnes une bonne définition du terme "DISPOSITION" qui convient sur un des plans de l'un des Mondes, mais tu occultes les autres applications comme : mesures prises pour faire quelque chose, état d'esprit ou de santé, aptitudes, qualités, facultés, dons, ou encore tendance à...

Si les "dispositions" sensorielles gouvernent l'aspect corporel, elles peuvent aussi parasiter l'aspect intellectuel en lui imposant sa puissance magnétique attractive involutive, et ce, tant que l'intellect n'est pas suffisamment monté en puissance pour domestiquer ces dispositions inférieures par les dispositions émotionnelles supérieures. Dispositions émotionnelles qui, à leur tour, pourront venir parasiter les dispositions spirituelles en perturbant, par leurs impuretés polluantes, les énergies subtiles et infiniment volatiles avec lesquelles doit travailler la Conscience lors de la pratique de l'alignement et de la stabilisation de ces différents types d'énergie.

Commence par mettre complètement en forme une étape avant de que passer à la suivante, et n’oublie pas que chaque mot a trois sens.

Tamas

Messages : 104
Points : 106
Date d'inscription : 14/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Lilbudha le Lun 3 Oct - 19:21

Après quelques semaines de réflexions et de méditations sur le sujet, je pense le cibler un peu mieux cependant il me semble toujours aussi difficile de le traiter convenablement tant il me paraît vaste et faire référence à l'ensemble des sujets traités sur nos forums. C'est un peu comme si je me trouvais au centre d'une gigantesque toile d'araignée où chaque fil tissé est interconnecté aux autres par divers embranchements. Essayons, toutefois, puisque je sais que notre gardien viendra corriger avec son panache habituel mes manquements et que c'est même là tout le principe de fonctionnement de nos forums.

Pour comprendre les dispositions je me suis amusé à observer mes semblables et le premier et immanquable constat que nous pourrions faire est que nous sommes tous inégalement disposés. Certains semblent avoir des facilités dans la coordination de leurs mouvements, d'autres n'en ont pas, certains sont plus agiles que d'autres, d'autres encore paraissent plus vif d'esprit, tandis que d'autres sont plus lent. Je vous épargne les exemples, nombreux, que nous pourrons trouver confirmant ces inégalités et vous laisse le loisir de les observer autour de vous si telle est votre volonté.Selon toute vraisemblance, ces inégalités prennent leur source dans le niveau d'évolution de la Conscience et des champs de conscience qu'elle a parcouru et dont elle s'est rendue maître, et de ceux qu'il lui reste à parcourir.

Il est à noter ici que je parlais jusqu'à présent du premier type de disposition, celle que le Destin gouverne, que je distingue d'avec le second type de disposition que l'on prend lorsque l'on souhaite conduire à son terme une volonté. Ces dispositions sont celles où notre volonté a étendu son influence jusqu'à pouvoir gouverner un certain type d'énergie. Par exemple, lorsque la volonté de l'homme a su s'élever jusqu'à atteindre le plan intellectuel, il est alors devenu en mesure de gouverner ses instincts le dégageant progressivement du statut de simple animal, à animal doué de raison, ou en voie d'humanisation. Ces dispositions, supérieures aux inférieurs, lui ont donné ou plutôt ont activé, des qualités ou des facultés qu'il ne connaissait pas jusqu'alors.

Ainsi en se disposant intellectuellement à faire ceci ou cela, il est devenu en mesure de modifier certaines dispositions de son corps physique. Par exemple un homme faible et chétif a pu, à force de volonté et de rigueur, devenir fort et costaud en prenant les dispositions nécessaire pour accomplir sa volonté. Ou encore, un homme, doué d'une intelligence supérieur à la simple force brute, a pu inventer l'arc pour s'épargner la fatigue du combat et l'emporter sur un adversaire sensiblement plus fort, physiquement, que lui. Nous pourrions aussi distinguer un troisième type de disposition, mélange de la première et de la seconde, ces dispositions, inclinent à, force à, ou influence vers. Ces dispositions sont comme des germes qui attendent des conditions favorables pour se manifester et laisseront à l'individu le choix d'y résister en opposant sa volonté ou d'y céder en allant dans le même sens. Par exemple, nous retrouvons ce troisième type de dispositions dans l'apparition de certaines maladies qui n'attendaient que les conditions favorables pour se manifester. Les scientifiques se rendent alors souvent compte que l'individu détenait dans son génome un risque de son apparition et qu'elle n'attendait qu'un "activateur" pour se manifester, et des fois, malgré des conditions favorables, elle ne se manifestera pas.

Nous avons donc distinguer trois types de dispositions, la première est toute entière consacrée à la sphère du Destin, ce sont nos dispositions reçues en héritages. Le second type de dispositions sont celles que nous activons par mise en mouvement de notre volonté et appartiennent à la sphère de la Providence, tandis que le troisième type est un mélange des deux premières. Ces trois types de dispositions s'interpénètrent en permanence au sein de la Conscience créant des combinaisons aussi diverses que variées. Elles expliquent les nombreux combat que se livre la Conscience par le mouvement contraire de ces trois types de dispositions. Il suffit que le premier type de disposition domine pour qu'un individu soit gouverné par le Destin, chez le sage, c'est la seconde qui domine et chez l'aspirant, c'est la troisième dont un des symboles pourrait être celui de la lutte entre le lion et l'aigle.

Il suffit, je pense, à chacun de bien distinguer ces trois types de dispositions et d'en voir les combinaisons effectives en son sein pour commencer à mieux comprendre comment la Conscience peut utiliser les énergies qui sont à sa disposition. Nous n'avons donc pas encore vu quels sont ces énergies, ni d'où elles viennent, mais un moyen de les voir à l'oeuvre.

Qu'en pense-t'il mon bon Tamas ?
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Domino le Mar 4 Oct - 10:46

Mon Lilbudha, avant peut-être de revenir plus longuement sur ce sujet sur lequel je réfléchis également en ce moment, j'ai relevé une phrase qui ne me parle pas.
Lilbudha a écrit:Nous avons donc distinguer trois types de dispositions, la première est toute entière consacrée à la sphère du Destin, ce sont nos dispositions reçues en héritages.

S'il n'y a pas un poil de Providence dans le Destin alors la conscience est condamnée à y rester... non?
Ce que nous recevons en héritage n'est-il pas le fruit de nos dispositions acquises dans des vies antérieures même si elles concernent d'abord la forme?
Pour exprimer le fond de ma pensée  je vais développer un aspect sensoriel, celui du goût.
Nos dispositions sensorielles à ce niveau, comme pour les autres sens (physiques) vont  se développer comme les autres formes avec un début un apogée et une fin.
Toutefois l'apogée ne sera pas le même pour tous même dans cet aspect particulier que sont les papilles gustatives.
Prenons l'exemple de l'amateur de vin: Normalement, un enfant de 8 ans n'est pas apte à déguster un grand Bordeaux, ses papilles ne sont pas suffisamment développées pour ça. Il lui faudra attendre au moins l'âge de 25 ans pour commencer à réellement apprécier le vin rouge et encore plus de temps pour faire la différence entre un grand cru et un vin de table. Mais même cet apogée atteint, nous ne seront pas tous égaux face à l'appréciation de ce grand vin et ce indépendamment de ce que nous auront appris dans cette vie.
Ceci est suffisant pour mettre en avant le fait que les sens physiques sont susceptibles d'évolution et donc que ces dispositions ne sont pas "toute entière consacrée au Destin" comme tu le dis. De mon point de vue bien entendu ou bien j'ai mal saisi ce que tu voulais dire Wink

Pour prendre un exemple plus parlant encore, il y a peu de chance pour que les dispositions auditives de Mozart soient juste le fruit d'un héritage (au sens d'hérédité physique uniquement) mais plus vraisemblablement le fruit de nombreuses réincarnations qui ont vu ces sens physiques se développer, ainsi que les corps supérieurs qui sont venus les alimenter en subtilité.

Je vais rester sur cette simple remarque pour le moment. Ma conclusion provisoire est que le développement des sens physiques ne peut être séparé des autre formes (intellectuelles et spirituelles)
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Lilbudha le Mar 4 Oct - 13:41

Nous pourrions effectivement retirer l'expression "toute entière" dans cette phrase mon Domino, bien que je ne la trouve pas si gênante dans le cadre d'un travail de discernement et de séparation du bon grain de l'ivraie.

Tout d'abord, il me semble que tu oublies que certains ont les sens physiques atrophiés ce qui ne les empêche pas d'avoir les sens intellectuelles et spirituelles en éveils. Pour reprendre un exemple que j'ai évoqué plus haut, le célèbre scientifique Stephen Hawkings n'a pas les meilleurs dispositions physiques, ce qui ne l'empêche pas d'avoir de très bonnes dispositions intellectuelles et, je le suppose, spirituelles. Restons dans le domaine de l'audition et prenons l'exemple de Beethoven qui est devenu sourd, ceci ne l'a pas empêché de faire de la musique en transcendant cette infirmité par l'exaltation de sa passion pour la musique soutenue par une tenace volonté de se perfectionner dans cet art.

Les Déva constructeurs agissent de concert avec les Seigneurs du Karma pour que la forme d'identification de la Conscience soit l'exact reflet de son état d'évolution, ni plus, ni moins. Ce qui me fait dire que les dispositions actuelles de cette forme éphémère de manifestation sont de l'ordre du Destin ou Karmique.

Pour prendre une image, notre forme d'identification est un peu comme le centre de gravité de la Conscience, son point de référence et son exercice se résume à sortir de l'attraction magnétique que la forme éphémère exerce pour élargir son champ de conscience. Nous avons donc là notre triptyque en action avec la forme d'identification (Destin), la Conscience et son épanouissement au delà de la forme si elle parvient à accomplir son dessein d'évolution (Providence).

Pour terminer sur l'exemple de Mozart, malheureusement pour lui, il n'emportera pas ses oreilles avec lui à sa mort, il emportera vraisemblablement une partie de son sens du rythme et de l'harmonie ainsi qu'une partie de son inspiration et des connexions qu'il a su établir avec les sphères supérieures, mais ses oreilles, elles, resteront aux vestiaires des articles périmés. Les parties qu'il emportera avec lui, ce sont toutes celles qui n'ont pas de rapport direct avec la forme et qui appartiennent au domaine de la Connaissance des Lois Providentielles et Causales.

En l'occurrence et à la vue des différents exemples fournis, ta conclusion me paraît manquer en subtilité, j'en connais qui sont bigleux, mais qui ont l'Oeil, les bougres Very Happy

Le but reste ici de distinguer les différents types de disposition en fonction de leur principale sphère d'influence.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Domino le Mar 4 Oct - 17:52

Mon Lilbudha, si la Conscience éprouve les différents états de consciences aux travers des formes elle commence par le bas et la forme la plus dense. Et pour reprendre ton exemple de stephen Hawking, il y a fort à parier qu'avant d'en arriver à cette forme d'évolution il soit passé par les états inférieurs, fortement axés sur le sensoriel.
Tout comme la plante a besoin de la terre pour s'alimenter et l'animal s'alimente de la plante.
Ton exemple de Beethoven n'est pas des mieux choisi car avant de devenir sourd il a eu des oreilles et assez fines pour enregistrer les nuances subtiles des violons et autres clarinettes dans sa mémoire ce qui lui a permis de continuer à composer. On continue a entendre les violons quand on les a déjà eu dans les oreilles...

Quand je suis monté dans l'arbre avec une échelle, je n'ai plus besoin de l'échelle... mais sans elle je ne serais pas monté.

Mais je vais prendre le temps de penser au reste de ton post
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Domino le Dim 9 Oct - 10:58

Mon Lilbudha, je reviens sur notre conversation et je vais essayer d'affiner mon point de vue.
Je relève ce qui me semble être une contradiction entre ce que tu écris ici :

Certains semblent avoir des facilités dans la coordination de leurs mouvements, d'autres n'en ont pas, certains sont plus agiles que d'autres, d'autres encore paraissent plus vif d'esprit, tandis que d'autres sont plus lent. Je vous épargne les exemples, nombreux, que nous pourrons trouver confirmant ces inégalités et vous laisse le loisir de les observer autour de vous si telle est votre volonté. Selon toute vraisemblance, ces inégalités prennent leur source dans le niveau d'évolution de la Conscience et des champs de conscience qu'elle a parcouru et dont elle s'est rendue maître, et de ceux qu'il lui reste à parcourir.


Et ta conclusion un peu plus loin :
Nous avons donc distinguer trois types de dispositions, la première est toute entière consacrée à la sphère du Destin, ce sont nos dispositions reçues en héritages


Si les dispositions (aptitudes) du corps physiques sont inégalement réparties entre les êtres humains c'est bien c'est bien parce que la conscience qui anime ce corps a su profiter de ses vies antérieures pour les développer ces aptitudes... non ? C'est même ce que tu affirmes dans le deuxième passage que j'ai mis en gras sauf erreur de ma part.

Si plus loin dans son évolution, comme dans l'exemple de Stephen Hawking, ce corps n'est plus un déterminant pour la conscience qui l'anime, cela ne signifie pas qu'elle n'est pas passée par les étapes qui lui ont permis cette élévation (focalisation dans le corps intellectuel) et dont « elle a su se rendre maître », pour reprendre tes mots.

Lorsque j'écoute certains footballeur, je ne peux que constater leur faible développement intellectuel, mais certains sont en revanche des virtuoses dans le maniement du ballon...
Comment expliquer ces dispositions si ce n'est par des acquis antérieurs ?
Et comment expliquer ces différentes aptitudes physiques sans penser qu'il existe plusieurs niveaux de conscience même pour celles focalisées dans leur corps physique, même si celui-ci est périssable?
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Lilbudha le Dim 9 Oct - 14:10

Mon Domino, je ne voudrais pas te paraître vaniteux, mais je pense sincèrement que les réponses à tes questions se trouvent dans mes messages précédents. Cependant, je vais tenter d'y répondre à nouveau car j'admets ne pas avoir été aussi clair que je l'aurais voulu, il serait donc dommage de ne pas saisir cette opportunité Smile

Comme je te l'indiquais nous pouvons retirer le "toute entière" dans la phrase qui t'a dérangé bien que, je le répète, cela ne me semble pas être contradictoire avec ce que je disais plus haut, pourquoi ? Parce que je n'ai jamais dit que les dispositions de types karmiques n'étaient que l'apanage du corps physique, de même pour les dispositions de types providentielles, tout comme celles qui caractérisent la Conscience en son point médian. Je pense, au contraire, que ces différents types de dispositions rentrent en interdépendance dans chacun des corps de manifestation de la Conscience.

Les dispositions karmiques appartenant à la sphère du Destin, sont celles qui s'imposent à la Conscience, et, effectivement, ce karma n'est pas figé mon Domino, on l'allège ou on l'alourdit en fonction de notre évolution, si aujourd'hui nous détenons la capacité d'être incarné dans la forme humaine, c'est bien parce que nous avons suffisamment évolué pour maîtriser, relativement à nos capacités, cette forme de manifestation qui est triple, rappelons-le.

Ainsi j'ai tenté d'intégrer autant la dimension verticale qu'horizontale dans mes réponses à la question du Tamas, et j'insiste sur le fait que les trois types de dispositions sont en action dans chacun des corps de manifestation de la Conscience, autant dans le corps physique, que dans le corps émotico-intellectuel, que dans le corps spirituel.

En espérant que ce soit plus clair pour toi je te remercie pour tes interrogations, car elles m'ont permis de mieux comprendre pourquoi je n'étais pas entièrement satisfait de ma première mouture.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Lilbudha le Mar 11 Oct - 13:18

Mon Domino, mon Tamas, il me paraît nécessaire de revenir sur le sujet car, de toute évidence, je n'ai pas été suffisamment clair dans ma première mouture et je souhaite m'offrir l'occasion de mieux rendre compte ce que je tentais d’y exprimer. Pour ce faire il me semble utile de définir concrètement ce que j'entendais par ces trois différents types de dispositions.

Les dispositions appartenant à la sphère du Destin, résultant du patrimoine karmique de la Conscience, prennent généralement la forme de carences, de défauts, de mauvaise santé, d'inaptitudes, d'incompétences, d'imperfections, de tendances négatives, vicieuses et donc involutives. Celles-ci représentent, en quelque sorte, le chemin restant à parcourir car elles démontrent un manque de maîtrise de la Conscience.

Les dispositions appartenant à la sphère Providentielle, résultant plutôt du degré d'épuration du patrimoine karmique de la Conscience, prennent la forme d'acquis, de qualités, de bonne santé, d'aptitudes, de compétences, de talents innés, de perfections et d'aspirations positives, vertueuses et donc évolutives. Celles-ci représentent donc le chemin parcouru, aussi étrange que cela puisse paraître, car elles démontrent le degré de maîtrise de la Conscience. 



Ces deux types de dispositions sont inséparables. Ce sont les pôles positifs et négatifs, évolutifs et involutifs, d'une même réalité (Je comprends d’ailleurs mieux la pertinence de tes remarques, mon Domino, merci).

Le troisième type de disposition est un mélange de ces deux types de dispositions précitées, ce sont les dispositions qui caractérisent plus spécifiquement la Conscience et indique là où elle en est présentement. Ces dispositions, concentrées en son point médian indiquent les dynamiques actuelles qui y sont actives, soit que la Conscience active librement sa Volonté et se tourne vers la Providence, soit qu'elle la laisse être dominé par le Destin.

Nous pouvons à présent faire le lien avec ce message où je parlais des dispositions physiques, émotico-intellectuelles et spirituelles. L'on se rend alors compte que chacune de ces dispositions se divisent, dans un corps de manifestation donné, en dispositions évolutives ou involutives selon la sphère dominante d'influence. Ainsi, le pôle positif et évolutif des dispositions d'un corps donné, élèvent aux portes du corps qui lui est supérieur tandis que le pôle négatif et involutif des dispositions d'un corps rabaissent au corps qui lui est inférieur. La Volonté de la Conscience donne le sens, soit qu'elle se libère de l'attraction terrestre et se tourne vers la Providence et ses Lois Providentielles, soit qu'elle se laisse happer par l'attraction et dominer par le Destin et ses lois causales. Par exemple, les dispositions évolutives du corps émotico-intellectuelles conduisent aux portes et à la formation du corps spirituel sans toutefois englober sa réalité...

De ceci nous pouvons tirer ces petites conclusions provisoires :
Il n'est pas possible de séparer totalement les différents corps entre-eux à la manière d'un jambon de bayonne car les dispositions prisent pour leurs caractères évolutifs ou involutifs chevauchent avec les réalités respectives du corps supérieur, ou du corps inférieur.

Ce qui était l'évolution d'hier, devient l'involution d'aujourd'hui, en effet, si le pôle positif des dispositions physiques conduisent aux portes du corps émotico-intellectuel, ces mêmes dispositions, du point de vue du corps précité, sont désormais du domaine de l'involution puisque appartenant à un corps inférieur. En conséquence, toute forme de stagnation conduit à l’involution de par la force de gravitation exercée par les corps inférieurs, il faut battre des ailes ou retomber, ce qui n'exclut pas de planer de temps à autre mais avec parcimonie... Smile

Une imperfection, une inaptitude ou une incompétence, sont des perfections, des aptitudes ou des compétences en devenir. 



La réalité d’un corps supérieur est supérieur à la somme des dispositions positives du corps qui lui est inférieur.



Voilà, pour le moment, une nouvelle mouture qui me semble être plus claire et plus en phase avec la réalité subtile des différents corps de manifestation et de leurs interactions en fonction de leurs dispositions.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 582
Points : 604
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Domino le Sam 15 Oct - 18:13

Ce que tu décris là mon Lilbudha (tant pis si je paraphrase un peu tes propos, ça me permet de les formuler selon ma vision Wink ) me semble reprendre ce que nous avons déjà abordé dans le sujet sur les désirs et passions.

On a d'un côté Volonté et synthèse et de l'autre attraction et hétérogénéité : soit la conscience s'oriente vers la volonté de synthèse (active sa volonté) soit elle subit l'attraction des formes multiples dont elle fera l’expérience.

Sur le plan purement physique des formes illusoires la gourmandise du plan émotionnel se traduira par de multiples désirs qui eux même pourraient se diviser en catégories (sucreries, pâtisseries, cacahuètes...) Il ne s'agira pas ici d'abandonner le flan au pruneaux pour s'empiffrer d'éclairs au chocolats, le discernement rudimentaire doit parvenir à une synthèse de ces désirs diverses pour y opposer l'application sur ce plan de la Tempérance qu'on pourrait nommer modération.

Cet exemple grossier pour montrer que sur ce plan les Principes restent valables et s'appliquent à tous les étages.
La même modération sur les autres aliments et leur mise en pratique dans le temps devant conduire à réduire l'attrait pour la nourriture à sa plus simple expression : ce dont le corps à besoin.

Nous retrouvons ici un équilibre et la neutralité engendrée par la volonté de synthèse et sa mise en pratique.
La gourmandise n'étant elle même qu'un aspect de l'attraction du corps émotionnel (hétérogénéité) c'est vers une volonté supérieure et qui contient la première que devra s'orienter la conscience qui veut en neutraliser (nettoyer) les autres aspects.
Voilà pour l'exemple pratique Smile
avatar
Domino

Messages : 937
Points : 1027
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions d'un Maître.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum