Le devenir de l'Être celte

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Keuma le Sam 13 Oct - 18:32

Mon Netzach,

Je constate que tu n'as aucune idée de la flagrante implication de la France dans certains pays francophones africains , sur les plans politique , économique et militaire, qu'Elle ( la France ) tienne sous servitude a son seul profit.

Notamment , le maintien sur l'utilisation du Franc Français , la présence des camps militaires français dans les pays coloniaux, il y a certains présidents qui sont des marionnettes du gouvernement Français , la présence importante de grands multinationales français qui s'accaparent une large part de marché , par exemple : Bolloré et la chute de Colonel Kadhafi pour ne citer que ceux la.

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
avatar
Keuma

Messages : 88
Points : 88
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Sam 13 Oct - 19:28

Je peux te comprendre mon Keuma...

Je peux plus facilement recevoir les arguments de quelqu'un qui en a marre de voir son pays sous tutelle.

Ta rancœur est explicable. Vous n'avez pas à subir ça.

Par contre... les Français d'origine africaine, nés en France, qui soufflent le chaud et le froid avec les blancs, eux, c'est pas la même chose... ils ne savent pas la chance qu'ils ont...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Keuma le Dim 14 Oct - 2:07

Mon Netzach,

Mon intention première est de te faire comprendre que la France est responsable de plusieurs situations dans certains pays africains qu'elle maintient encore colonisés.

Saches également que je n'éprouve aucune rancœur , je ne peux me permettre d'héberger ce genre de pensées vicieuses , c'est juste que je trouve cette réalité triste et décevante.
avatar
Keuma

Messages : 88
Points : 88
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Dim 14 Oct - 12:13

Mon netzach...

Chaque peuple qui à sa culture us et coutumes, ou règles de conduites s'est forgé dans le temps selon les nécessités du moment dépendant directement de leur conditions climatiques et géographique autant que de leur état de conscience. Alors oui mon Netzach l'histoire est différente dans les formes qu'elles ont prise donnant lieu à des caractéristiques particulières mais cela c'est juste pour la forme ! l'histoire de l'homme est façonnée sur ses désirs, sa soif de pouvoir et de domination, "être le maître" et se maintenir coûte que coûte quitte à devenir sanguinaire, injuste, violent, menteur et castrateur avec toutes les armes en sa possession.
De ce point de vue, l'histoire est la même sur toute la face de la terre bien qu'il est vrai qu'elle prenne des formes et des colorations différentes dans ses aspects.
Les pires chaînes sont invisibles aux yeux, les chaînes de l'esclavage n'en sont qu'une forme visible. Mais quel est le lien et le rapport entre ces deux extrêmes ayant permis l'exploitation de l'homme par l'homme ? Exploitation qui n'a de cesse d'être sous toutes ses formes.
Voilà ce qui m'intéresserai de connaître dans cet échange mon Netzach... Après tout n'est que vanité et ignorance...
Mais quand même je précise que dans pensée mienne les mages noir ne sont pas le propre d'une race. Il y a un terreau commun qui s'exprime selon les conditions "climatiques" du lieu et du moment. Souvent ce n'est que l'occasion qui manque à l'un ou à l'autre...
Je ne favorise pas plus la race blanche ou noire, quand on s'abreuve du sang des autres au mépris total de leur vie pour sauver la sienne, on n'est bien moins qu'une merde.
Tout ce que je sais c'est qu'il faut pas compter sur nos "élites", et que chacun doit se prendre en main, se tenir la main lolll comme c'est rigolo et enfantin ce que je dis. Nous sommes le pouvoir ! En attendant....ils sèment bien ce qu'ils veulent dans le terreau de nos ignorances.

A travers l'immigration, je déplore l'exploitation qui en est faite, à travers les migrants je déplore la triste réalité qui les contraints à chercher un refuge, un asile, un espoir, une issue face à tant de misères et de violences qui sont leur pain quotidien...et à travers tout cela, je déplore l'ignorance source de tant de maux.
Après tu donnes les étiquettes que tu veux aux différentes sources idéologiques je m'en tape ça ne change strictement rien. Parce que tu vois la politique c'est comme la religion, on croit tous à un seul dieu et au nom de ce dieu on se fait la guerre. Au nom de la liberté de l'égalité et de la justice on massacre impunément les peuples. Ces discours me fatiguent. Je préfère être et rester dans l'action et dans l'échange plutôt que refaire le monde. Je préfère chercher ce qui unit que ce qui sépare en toute chose.
Après chacun met l'étiquette qu'il veux sur son pot de confiture.

Ici bas, règne la loi du plus fort et du plus rusé...

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Dim 14 Oct - 12:45

PS (comme un SOS de nos pairs naviguant sur des mers bien amères)...
Je rajoute à tout ceci un peu pour résumer dans mon sac fourre tout :
si tu sais mettre le doigt sur ce qui divise, sépare et détruit l'homme par en-dessous mon Netzach au vue de ta science et de ton savoir, sache également poser le doigt sur ce qui peut unir, rassembler et donc constituer une force, chacun avec ses spécificités. Cela au détriment de toutes les différences apparentes, que ce soient les entités physiques de race que forment les différents peuples, de toutes entités politiques, associatives, religieuses morales ect...ayant toujours des étiquettes flamboyante sous couvert de faire le bien, de maître nageur sauveteur...et Jean passe et des meilleures, comme un cri dans le désert d'ignorance...

Dans tout les cas, si je dois chercher ce qui pourrait nous unir sur ce sujet mon Netzach, je te dirais que je suis dans la forme exactement comme toi, je voudrais que chacun puisse rester chez soi !


Dernière édition par Kanzi le Dim 14 Oct - 13:28, édité 1 fois

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Dim 14 Oct - 13:16

Netzach a écrit:Je peux te comprendre mon Keuma...

Je peux plus facilement recevoir les arguments de quelqu'un qui en a marre de voir son pays sous tutelle.

Ta rancœur est explicable. Vous n'avez pas à subir ça.

Par contre... les Français d'origine africaine, nés en France, qui soufflent le chaud et le froid avec les blancs, eux, c'est pas la même chose... ils ne savent pas la chance qu'ils ont...

Peut-être pas mon Netzach Very Happy mais dans ce cas peut-être aussi que tu pourrais nous dire la chance qu'est la leur !? Toujours les effets...
Par contre, c'est marrant aussi qu'on appelle le "tiers-monde", lorsque leurs sol regorgent des plus grandes richesses qui font le bonheur de l'occident.... elephant

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Dim 14 Oct - 13:23

Kanzi a écrit:
Netzach a écrit:
Nurash a écrit:Y'a des français de souche qui sont cons comme des souches et d'autres qui ne partagent pas la génétique et qui sont pourtant des personnes beaucoup plus fréquentables...

Certes, mais ce n'est pas pour ça qu'on doit changer du tout au tout un réservoir génétique spécifique qui s'est enrichi au cours des siècles, grâce aux flux migratoires raisonnables.

Il serait bien qu'on respecte le réservoir génétique de tous les peuples.

Je me sentirai mal à l'aise dans une France qui copie le modèle brésilien.

Et ce que je dis là est complètement banal, tu sais. Des tas d'Africains seront d'accord avec moi. Pas mal d'entre-eux sont fiers de leur africanité, de leurs origines - origines que je respecte totalement -, et ne veulent pas que la France change de visage, dans la mesure où ils considèrent que la France est un pays blanc.

Maintenant, je pense que les élites veulent que le substrat ethnique de la France change, car il faut neutraliser le fascisme et le racisme de certains hommes blancs, qui peuvent se montrer particulièrement cruels quand il sont en possession du pouvoir. L'Histoire nous l'a montré à plusieurs reprises.

Et tu te sens mieux dans une France qui copie le modèle Américain ?


_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 17 Oct - 16:15

Eléa a écrit:
[*]dé-programmation : Transformation : maîtriser l'enveloppe corporelle et la pré-programmation génétique du cavernicole velu (exemple : maîtriser le besoin de se reproduire...)
[*]re-programmation : Transmutation : dépasser l'enveloppe émotionnelle - intellectuelle et la pré-programmation collective causale extérieure culturelle, politique, scientifique, sociologique du cavernicole un peu moins velu (exemple : dépasser le politiquement correct)
[*]auto-programmation : Transfiguration : développer et purifier l'enveloppe spirituelle pour dépasser la pré-programmation intérieure cultuelle, religieuse, mystique de l'être humain (exemple : développer l'écoute de sa petite voie/x intérieure et/ou la détection des impacts sur son 3è oeil et en éclaircir la vision) pour mener à l'Être Humain
[*]menant au saut quantique d'Être Humain à deva : Transsubstantiation : invitation à la Communion de la Substance et de l’Essence et au changement de l'une en l'autre à volonté, en dépassant l'humain pour se hisser à l'Humanité via la pratique du service désintéressé au profit de l’utilité commune : celle de l’Humanité. 
[/list]

Chose amusante, c'est que dans ce système d'essence gnostique, les belles âmes au service de leur nation ou de leur peuple, n'atteignent que le stade de la transformation.

Pour débloquer les autres niveaux, elles devront obligatoirement se distancier d'une partie de leur identité ; action qui leur permettra de servir, in fine, des abstractions toujours plus globalisantes, ne reposant sur rien de bien vrai.

Par exemple, si tu décides de n'être qu'un Français-saucisson-pinard, durant tout le temps qui te restera à vivre, ben tu n'arriveras plus à progresser dans la gnose. Ton évolution spirituelle ne bougera plus d'un iota.

Il faudra, durant tes prochaines vies, t'ouvrir aux spiritualités et aux sagesses de l'Afrique, de l'Asie. Tu devras prouver qu'à présent, tu fais partie de la grande Fraternité des humains éveillés, et montrer que les querelles de voisinages et les rififis pour des lopins de terre ne t'intéressent plus... Ta promotion divine n'adviendra que si et seulement si tu acceptes de mettre des idées hindoues et sémites d'une vétusté sans nom dans ton ciboulot de gaulois têtu...

Je découvre, avec beaucoup d'amusement, que toutes ces croyances peuvent avoir un impact concret sur notre manière de penser la politique.

Quand je décortique ce système avec mes petites connaissances, je me rends compte à quel point le gnostique est, pour de vrai, un révolutionnaire et un coeur apatride à la recherche de l'Unité perdue (le ventre de la mère ?).

Et, au fond, on pourrait se poser deux petites questions à son sujet : Que s'est-il passé dans sa vie pour qu'il décide un beau jour d'embrasser une cause, un idéal qui le tient à distance des intérêts réels de son peuple et des siens ? Qu'est-il arrivé pour qu'il en vienne à vouloir aider une Humanité aux contours mal définis et dont il n'a cure ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 17 Oct - 17:01


Plutôt que de manifester bêtement ou de provoquer leurs adversaires, les Celtes qui ne veulent pas disparaître de la carte dans moins de deux générations, devraient étudier les travaux des personnalités franc-maçonnes. Il y a une sémantique, une phraséologie, un état d'esprit typiquement maçonnique, qu'il faut à tout prix connaître et manier avec adresse. Un propagandiste n'ayant pas appris à repérer, à l'instinct, la source productrice d'idées semblables, ainsi que les fils conducteurs les reliant entre elles, ne peut aller bien loin dans sa démarche. La bonne connaissance des armes de l'adversaire mondialiste est indispensable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 17 Oct - 17:59


Je te répondrai cette semaine, ma Kanzi. J'aimerais prendre mon temps pour soupeser toutes les phrases que tu m'as écrites ce week-end.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Jeu 18 Oct - 0:41

Netzach a écrit:
Eléa a écrit:
[*]dé-programmation : Transformation : maîtriser l'enveloppe corporelle et la pré-programmation génétique du cavernicole velu (exemple : maîtriser le besoin de se reproduire...)
[*]re-programmation : Transmutation : dépasser l'enveloppe émotionnelle - intellectuelle et la pré-programmation collective causale extérieure culturelle, politique, scientifique, sociologique du cavernicole un peu moins velu (exemple : dépasser le politiquement correct)
[*]auto-programmation : Transfiguration : développer et purifier l'enveloppe spirituelle pour dépasser la pré-programmation intérieure cultuelle, religieuse, mystique de l'être humain (exemple : développer l'écoute de sa petite voie/x intérieure et/ou la détection des impacts sur son 3è oeil et en éclaircir la vision) pour mener à l'Être Humain
[*]menant au saut quantique d'Être Humain à deva : Transsubstantiation : invitation à la Communion de la Substance et de l’Essence et au changement de l'une en l'autre à volonté, en dépassant l'humain pour se hisser à l'Humanité via la pratique du service désintéressé au profit de l’utilité commune : celle de l’Humanité. 
[/list]

Chose amusante, c'est que dans ce système d'essence gnostique, les belles âmes au service de leur nation ou de leur peuple, n'atteignent que le stade de la transformation.

Pour débloquer les autres niveaux, elles devront obligatoirement se distancier d'une partie de leur identité ; action qui leur permettra de servir, in fine, des abstractions toujours plus globalisantes, ne reposant sur rien de bien vrai.

Par exemple, si tu décides de n'être qu'un Français-saucisson-pinard, durant tout le temps qui te restera à vivre, ben tu n'arriveras plus à progresser dans la gnose. Ton évolution spirituelle ne bougera plus d'un iota.

Il faudra, durant tes prochaines vies, t'ouvrir aux spiritualités et aux sagesses de l'Afrique, de l'Asie. Tu devras prouver qu'à présent, tu fais partie de la grande Fraternité des humains éveillés, et montrer que les querelles de voisinages et les rififis pour des lopins de terre ne t'intéressent plus... Ta promotion divine n'adviendra que si et seulement si tu acceptes de mettre des idées hindoues et sémites d'une vétusté sans nom dans ton ciboulot de gaulois têtu...

Je découvre, avec beaucoup d'amusement, que toutes ces croyances peuvent avoir un impact concret sur notre manière de penser la politique.

Quand je décortique ce système avec mes petites connaissances, je me rends compte à quel point le gnostique est, pour de vrai, un révolutionnaire et un coeur apatride à la recherche de l'Unité perdue (le ventre de la mère ?).

Et, au fond, on pourrait se poser deux petites questions à son sujet : Que s'est-il passé dans sa vie pour qu'il décide un beau jour d'embrasser une cause, un idéal qui le tient à distance des intérêts réels de son peuple et des siens ? Qu'est-il arrivé pour qu'il en vienne à vouloir aider une Humanité aux contours mal définis et dont il n'a cure ?
J'entends bien mon Netzach que tu aies un mal de chien à ne pas te prendre les pieds dans le tapis entre :

  • globalisantes
  • englobantes

et, comme le démontre cette confusion et aussi chacun de tes posts quand tu t'y colles, que tu ne parviennes pas à comprendre la remontée vers le Principe autrement qu'avec une perte de plein de trucs, dont :

  • perte de définition
  • perte de puissance

etc...

Pourtant c'est simple, c'est le Principe des poupées russes :
un rayon de lumière blanche contient tout le spectre visible mon Netzach.

Remonter des effets vers les Causes puis vers les Principes,
OU
monter d'une enveloppe à l'autre
SOIT
passer d'un "T" à un autre (dans le bon ordre : Transformation, Transmutation, Transfiguration, Transsubstantiation)
...
c'est comme remonter d'un rayon de lumière bleue au rayon de lumière originelle blanc, ce n'est pas perdre le rayon bleu... car il est CONTENU dans le rayon blanc.
remonter d'un rayon de lumière bleue au blanc c'est se donner le potentiel du bleu, du blanc, ET AUSSI de toutes les autres couleurs...

Bloqué dans la sphère réduite de ton intellect raisonneur, tu ne parviens à raisonner qu'en pensant les choses par l'exclusion mon Netzach...
au lieu de les envisager et finalement les comprendre via l'inclusion...

Démonstration :
Netzach a écrit:Il faudra, durant tes prochaines vies, t'ouvrir aux spiritualités et aux sagesses de l'Afrique, de l'Asie.
Aucun besoin de ça... il suffit de remonter vers la source pour accéder à un niveau de Sagesse qui les contient toutes, ces spiritualités
chacune des spiritualités que tu évoques n'étant qu'un rayon spécifique de couleur
contenu dans le rayon blanc, celui de la Sagesse immémoriale.

Et, de la même façon (je dis ça, je dis rien) dépasser les barrières de ton intellect raisonneur ne te fera pas perdre le dit intellect
mais te permettra d'accéder à un niveau supérieur d'intelligence, puisque nourrie et dynamisée par l'intuition mon Netzach

(enfin... "te permettra d'accéder à un niveau supérieur d'intelligence"... heuuuuuuuuu... ou pas... 
because pour accepter de recevoir plus grand, il faut accepter de sacrifier plus petit... et n'ayant rien qui garantit qu'on gagnera au change
... c'est ça le saut de la Foi
et manifestement, ça, tu n'y es pas prêt du tout du tout du tout)

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Le Moinetagnard le Jeu 18 Oct - 18:13

J'entends bien mon Netzach que tu aies un mal de chien à ne pas te prendre les pieds dans le tapis entre :

  • globalisantes
  • englobantes

et, comme le démontre cette confusion et aussi chacun de tes posts quand tu t'y colles, que tu ne parviennes pas à comprendre la remontée vers le Principe autrement qu'avec une perte de plein de trucs, dont :

  • perte de définition
  • perte de puissance

etc...

Pourtant c'est simple, c'est le Principe des poupées russes :
un rayon de lumière blanche contient tout le spectre visible mon Netzach.

Remonter des effets vers les Causes puis vers les Principes,
OU
monter d'une enveloppe à l'autre
SOIT
passer d'un "T" à un autre (dans le bon ordre : Transformation, Transmutation, Transfiguration, Transsubstantiation)
...
c'est comme remonter d'un rayon de lumière bleue au rayon de lumière originelle blanc, ce n'est pas perdre le rayon bleu... car il est CONTENU dans le rayon blanc.
remonter d'un rayon de lumière bleue au blanc c'est se donner le potentiel du bleu, du blanc, ET AUSSI de toutes les autres couleurs...

Bloqué dans la sphère réduite de ton intellect raisonneur, tu ne parviens à raisonner qu'en pensant les choses par l'exclusion mon Netzach...
au lieu de les envisager et finalement les comprendre via l'inclusion...

Démonstration :
Netzach a écrit:Il faudra, durant tes prochaines vies, t'ouvrir aux spiritualités et aux sagesses de l'Afrique, de l'Asie.
Aucun besoin de ça... il suffit de remonter vers la source pour accéder à un niveau de Sagesse qui les contient toutes, ces spiritualités
chacune des spiritualités que tu évoques n'étant qu'un rayon spécifique de couleur
contenu dans le rayon blanc, celui de la Sagesse immémoriale.

Et, de la même façon (je dis ça, je dis rien) dépasser les barrières de ton intellect raisonneur ne te fera pas perdre le dit intellect
mais te permettra d'accéder à un niveau supérieur d'intelligence, puisque nourrie et dynamisée par l'intuition mon Netzach

(enfin... "te permettra d'accéder à un niveau supérieur d'intelligence"... heuuuuuuuuu... ou pas... 
because pour accepter de recevoir plus grand, il faut accepter de sacrifier plus petit... et n'ayant rien qui garantit qu'on gagnera au change
... c'est ça le saut de la Foi
et manifestement, ça, tu n'y es pas prêt du tout du tout du tout)

Ce que tu décris Eléa est très juste de ce phénomène engloblobant, inclusif...en principe...

Sauf que cela ne s'applique pas au plan dont parle Netzach qui est celui de la manifestation, de ma petit lunette du moins:

Ce rayon blanc ne se manifeste jamais directement (tel quel) dans ce monde-ci: celui des rapports sociaux, des limites physiques, culturelles, éducationnelles, historiques, géographiques des peuples... principalement parce ce qui caractérise ce monde-ci est la différenciation. Ce rayon "blanc pur" est la source de cette lumière dont toute les couleurs ont besoin pour exister et pour être perçue, mais le blanc n'est pas une couleur. Ce qui caractériserait à mon avis l'harmonie d'un âge d'or d'une humanité unie dans ses différences, mue par la vie divine autant-que-possible, manifestée dans ce monde-ci, serait davantage l'arc-en-ciel que le rayon "blanc".
Si le peuples parvenaient à reconnaître que cette lumière blanche rayonne à la source des couleurs de tous les peuples, alors ils pourraient chacun conserver leur identité mouvante, sans pour autant être nuisible, limitant pour les autres, parce que reconnaissant une paternité/maternité commune.
La conséquence de cela cette non existence en tant que telle dans ce monde-ci est que toute institution, groupement humain formel, délimité, partageant une culture, une histoire, un système commun, ici, sous la bannière de ce rayon blanc englobant est une imposture (dans sa manifestation, pas forcément dans son principe). Ce rayon existe mais n'est pas de ce monde, et les personnes souhaitant s'en revendiquer n'ont pas à perdre leur couleur pour y appartenir, pas plus que de se grouper autour d'une religion, d'un mouvement politique, d'une identité géographique. Bien au contraire ils chercheront, là ou ils sont à sublimer leur propre couleur et celle de leur groupe. L'Eglise universelle existe, mais n'est pas de ce monde,  s'il y a bien plusieurs demeures au Royaume de Dieu, c'est qu'il n'y a pas un unique moyen d'y accéder.

Mais je radote, là ou je voulais en venir, c'est ce sentiment de perte d'identité du à la globalisation qu'évoque Netzach. Celui-ci ne peut être que la conséquence d'une indifférenciation, et le rayon qui le caractérise, c'est "le noir" ou plutôt l'absence de rayonnement
L'identité, pour se construire, se maintenir, évoluer à besoin de deux au moins de deux choses:
1) être en lien avec l'Autre pour pouvoir ensuite s'en différencier
2) se positionner
Dans l'obscurité, il est impossible de se positionner, il n'y a pas d'Alternité, pas de limité et par conséquent pas d'identité -dans cette dimension là-. On pourrait parler de dissolution. Certes la dissolution est nécessaire dans le processus d'identification, mais pour autant que l'on puisse ensuite par un Autre, s'en différencier, se repositionner, reconstruire une identité. C'est en cela que les mouvements politiques, spirituels etc.. qui cherchent à gommer les caractéristiques spécifiques et propres des humains pour les assimiler "une humanité globale unifiée" (je ne parle toujours pas du principe ou de l'essence de l'humanité), soit à leur plus petit dénominateur commun genre le "zôé" grec, d'une part sont  voué à l'échec dans le temps, et d'autre part sont à la source de division et de comportements identitaires radicaux (racisme, etc...). La sociologie et la psychologie sociale décrivent ce phénomène très bien, en long et en large avec moult illustrations.

Enfin et un autre point, c'est que ces mouvements politiques, spirituels, pensant manifestés dans ce monde-ci ce qui ne lui appartiendra jamais, finissent par être caractérisés  par ce qu'ils pensaient pouvoir éliminé avant l'heure: la matérialité.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 125
Points : 137
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Jeu 18 Oct - 22:15

Bon, sans entrer dans les phénomènes d'interférences et de diffraction pour ne pas complexifier le propos... le blanc, c'est le pacquage global des couleurs
On obtient une seule des couleurs quand la lumière d'origine (blanche et qui n'a pas encore subit la séparativité) heurte une surface... surface qui procède à la séparativité et à l'absorption / restitution partielle du spectre global via un phénomène d'absorption / restitution de la lumière par des pigments.

Le blanc, c'est toutes les couleurs restituées ensemble (manifestées).
Quant au noir... c'est simplement le non manifesté : aucune couleur restituée. 
Blanc VS noir, c'est tellement vrai que c'est la raison pour laquelle une surface noire mise au soleil va chauffer énormément (elle accumule la lumière sans la restituer), contrairement à une surface blanche.
C'est pour ça qu'on évite de s'habiller en noir l'été si on préfère éviter de chauffer...

Le Moinetagnard a écrit:L'Eglise universelle existe, mais n'est pas de ce monde...
Si si, elle existe et est de ce monde... et elle offre accès à la source pure, non corrompue, hors tout dogme. Accès ouvert à tous ceux qui se donnent sérieusement la peine de s'y coller...

Le Moinetagnard a écrit:Dans l'obscurité, il est impossible de se positionner, il n'y a pas d'Alternité, pas de limité et par conséquent pas d'identité -dans cette dimension là-. On pourrait parler de dissolution. Certes la dissolution est nécessaire dans le processus d'identification, mais pour autant que l'on puisse ensuite par un Autre, s'en différencier, se repositionner, reconstruire une identité.
ça c'est juste tourner en rond, autour de son nombril. On peut, si ça amuse, c'est comme on veut. On peut aussi se dire qu'on va tenter autre chose, Cf. ma proposition ci-après.

Le Moinetagnard a écrit:L'identité, pour se construire, se maintenir, évoluer à besoin de deux au moins de deux choses:
1) être en lien avec l'Autre pour pouvoir ensuite s'en différencier
2) se positionner 
Heuuuuuuuuuuuu... je te propose de réfléchir à ce qui suit :
1/ origine unique (blanc)
2/ différenciation (bleu)
3/ creuser / étudier ce qui est à l'origine du bleu pour remonter à sa source (grâce à l'étude, retrouver le Principe même de la couleur) et s'ouvrir ainsi à toutes les couleurs, incluant le bleu.
A noter : la "remontée" jusqu'au Principe est une prise de Conscience individuelle. C'est aussi ce qu'on appelle "écarter les voiles"... ceux de l'inconscience et de l'ignorance.

Ce dont je parle s'applique bel et bien au plan de la manifestation... et s'explique par un sujet ouvert par ailleurs en ce moment sur ces forums : le mentalisme.

Principe du mentalisme magnifiquement éclairé et offert par la Table d'Emeraude :
Table d'Emeraude a écrit:Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Et ce qui est en haut est comme ce qui en bas, pour réaliser les miracles d'une seule chose.
Et de même toutes choses procèdent d'une seule, par la médiation d'une seule. Ainsi toutes choses naquirent de cette chose unique, par adaptation.
Et qui, heureusement, sinon on serait tous dans une mouise sans fond (pour ne pas dire autre chose), nous permet de sortir la dépanneuse du Principe de correspondance quand on est scotché sur un truc de la vie "matérielle" de tous les jours... sans parvenir à remonter jusqu'à... son Principe...

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Le Moinetagnard le Ven 19 Oct - 1:12

Eléa a écrit:Bon, sans entrer dans les phénomènes d'interférences et de diffraction pour ne pas complexifier le propos... le blanc, c'est le pacquage global des couleurs
On obtient une seule des couleurs quand la lumière d'origine (blanche et qui n'a pas encore subit la séparativité) heurte une surface... surface qui procède à la séparativité et à l'absorption / restitution partielle du spectre global via un phénomène d'absorption / restitution de la lumière par des pigments.

Le blanc, c'est toutes les couleurs restituées ensemble (manifestées).
Quant au noir... c'est simplement le non manifesté : aucune couleur restituée. 
Blanc VS noir, c'est tellement vrai que c'est la raison pour laquelle une surface noire mise au soleil va chauffer énormément (elle accumule la lumière sans la restituer), contrairement à une surface blanche.
C'est pour ça qu'on évite de s'habiller en noir l'été si on préfère éviter de chauffer...

Loin de moi de vouloir remettre en cause tes talents de professeur physique Wink ,
mais, je constate que si tu as manifestement des qualités de théoricienne et de pédagogue, tu possèdent aussi une fichue tendance à oublié l'expérience de la manifestation pour passé un hélico-presto à l'essence, à l'abstrait.

Dans ce monde-ci (physique dense) tel que nous l'expérimentons et le connaissons:
La lumière blanche n'est reflétée parfaitement (pure jus 100%) par aucune surface connue qui la ferait apparaître blanche, théoriquement d'ailleurs ca serait probablement un mirroir plutôt qu'une surface en apparence blanche. Au contraire du noir, il n'y a d'ailleurs pas de définition en physique du "blanc" autrement que celle de nos perceptions limitées et subjectives (genre la neige, la lune), c-a-dire qu'en physique la lumière blanche n'est pas définie par une unique longueur d'onde spécifique.

Même que depuis Newton une idée fausse, ou plutôt une erreur de logique s'est répandue:

This has led to the notion that white light can be defined as a mixture of "all colors" or "all visible wavelengths".[24][25] This widespread idea is a misconception and might originally stem from the fact that Newton discovered that sunlight is composed of light with wavelengths across the visible spectrum. Concluding that since "all colors" produce white light then white must be made up of "all colors" is a common logical error called affirming the consequent, which might be the cause of the misunderstanding. (wikipedia)

soit: si l'ensemble des couleurs d'un spectre limité -comme le spectre visible- produit la lumière blanche (perçue "blanche" relativement à ce spectre), cela n'implique pas que ce blanc-là est pour autant fait de toutes les couleurs du spectre total (illimité).

Quant au noir, il n'existe pas dans ce monde-ci de substance qui absorbe totalement la lumière. Le matériau le plus sombre possible connu, le vantablack, n'absorbe pas 100% de la lumière, mais 99.965%.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 125
Points : 137
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Le Moinetagnard le Ven 19 Oct - 3:11

oula  Neutral pale help, je vais devoir faire appel au SAV:

- j'arrive même plus à me convaincre de ce que j'ai dis dans les posts précédents, ni vraiment ou je voulais en venir, sorry

- a force de faire tourner la machine à correspondance que tu m'as vendue, Eléa, en rapport avec mes conclusion au sujet des couleurs, il y a une pensée qui sort je-ne-sais d'ou, qui ne correspond pas à mes références spirituelles (et comme ca fait pas partie du bagage, je suis incapable d'en vérifié la justesse):

La manifestation de la vérité la plus élevée accessible dans notre monde (le blanc) est limitée par notre nature humaine et par la lumière spécifique du Logos Solaire.

Shocked
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 125
Points : 137
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Ven 19 Oct - 8:00

Le Moinetagnard a écrit:oula  Neutral pale help, je vais devoir faire appel au SAV:

- j'arrive même plus à me convaincre de ce que j'ai dis dans les posts précédents, ni vraiment ou je voulais en venir, sorry
C'est ce qui arrive quand, comme expliqué dans les Tablettes de Thoth... on se fait coincer dans les angles par les cerbères... au lieu de rester dans la courbe, libre de tout mouvements.

Le Principe de correspondance ne dit pas
ceci EST cela
mais
EST COMME, marche comme, résonnera en toi comme
...
à vouloir appliquer un parfait parallélisme et à vouloir saucissonner les choses, via l'intellect raisonneur justement, tu en perds la pensée vivante et animante
alors que c'est celle-ci (cette pensée) que tu parviens à recevoir quand tu appréhendes le monde via l'intelligence supérieure, celle nourrie par l'intuition.

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Ven 19 Oct - 12:19

Eléa a écrit:
Et, de la même façon (je dis ça, je dis rien) dépasser les barrières de ton intellect raisonneur ne te fera pas perdre le dit intellect
mais te permettra d'accéder à un niveau supérieur d'intelligence, puisque nourrie et dynamisée par l'intuition mon Netzach.

Mais je ne peux pas accéder à un niveau supérieur d'intelligence, ma Eléa. A 25 ans, mon cerveau et ma personnalité ne changeront plus beaucoup. Il n'y a, à la limite, que l'âge et les traumatismes psychologiques qui bousculeront quelque peu la structure neuronale de mes deux hémisphères.

Tout ce que je peux faire jusqu'à la fin de ma vie, c'est tester de nouveaux prismes de compréhension, et les comparer avec ceux que j'ai l'habitude d'utiliser pour appréhender la réalité.

Tu sais, puisqu'on discute aussi à bâtons-rompus sur ce thread plus décontract, je suis aussi intimement convaincu que l’administrateur en chef de ce forum a un QI qui se rapproche de celui d'Einstein.

Et quand on a le QI d'Einstein, on a en effet la capacité de créer à foison des canaux de communications multidimensionnels... que les QI de 90, 100, 110, n'arriveront pas à décoder à et à reproduire dans leur tete...  Et on peut aussi faire des sauts quantiques à volonté, pendant que les personnes normales continuent à jouer à Tetris sur une game boy des années 90...  Very Happy Very Happy Very Happy

Il faut être réaliste : je n'ai ni l'âge, ni la personnalité, ni les aptitudes cognitives du Lug.

Le système qu'il a mis au point dans Transsubstantiation ne peut me convenir entièrement. Il a écrit ce livre pour... des intelligences supérieures avec une personnalité particulière, du type INTJ ou schizoïde... (Désolé de mettre les gens dans une catégorie, je sais que ça ne vous plait pas trop, mais on appartient toujours à une catégorie, qu'on le veuille ou non.)

Tu pourras me reprocher d'avoir une grille d'analyse trop terre à terre, partielle, incomplète, ou matérialiste, mais avoue tout de même à demi-mot qu'elle tient la route...

Je sais qu'au fond de toi, tu as admis le fait qu'il y a des gens qui, malgré leurs efforts constants pour changer, ne développeront jamais de canaux multidimensionnels, car ils n'ont pas le QI qui leur permet d'être aware. alien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Vasanakshaya le Ven 19 Oct - 14:24

Bonjour mon Netzach, en te lisant, j'ai l'impression que ce que tu considères comme tes limites, te servent t’excuses pour ne pas sortir de la coque réconfortante dans laquelle tu t'es établi ta zone de confort.

N'y aurait-il pas une peur du spirituel cachée derrière ça ? La peur de sa propre annihilation si l'intellect s’éteint ? Cette peur est celle de la Conscience qui s'identifie à son intellect, à tel point qu'elle refuse toute transcendance. Elle admet la transcendance, intellectuellement bien sûr, mais elle ne veut pas la vivre, en se convainquant que ce n'est pas qu'elle ne veut pas, mais qu'elle ne peut pas...

Mon Netzach, ce n'est pas la morphologie de ton cerveau qui détermine tes capacités intellectuelles, émotionnelles, et encore moins spirituelles, que tu aies 25 ans, 40 ans 60 ans ou même 125 ans. Le cerveau, comme tu dois le savoir, n'est que le centre moteur et régulateur (métabolisme, hormones,...) du corps. Par conséquent, il reflète l'activité intellectuelle et émotionnelle, mais ne la cause en aucun cas et ceci a fortiori pour le spirituel. J'ai 22 ans, je suis bien différent de ce que j'étais il y a encore quelques années, et je sais je serai encore bien différent dans quelques années. Pour quelles raison ? Parce que l'homme ne devient que ce qu'il pense, et je refuse de me penser cristallisé dans mes petites convictions actuelles, et ceci sans traumatisme et ni sans attendre d'être un vieillard.

Je dis ça mon Netzach, parce que parfois, on ne se rend pas compte d'à quel point on est directement responsable de ses chaînes. Tu seras ce que tu te penses être, ne trouves tu pas dommage de se condamner en se pensant cristallisé, déjà à 25 ans ? Smile
Attention à l'arthrose Wink

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 455
Points : 465
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Nurash le Ven 19 Oct - 14:35

Sans vouloir répondre à la place de notre Eléa mon Netzach, tu prends des critères matériel et du coup la limite du développement de ta Conscience sera matérielle.

"Donne toi des limites et à coup sûr elles seront tiennes" disait le messie récalcitrant. Sache également que la manière de définir le QI est également une manière particulièrement causale, basée sur l'utilité qu'on peut en avoir. Devenir un alchimiste à bien plus à voir avec la sensibilité, l'inspiration et la capacité de s'extraire de son propre point de vue qu'avec une prétendue mesure du QI.

Pour ma part j'ai pris ce genre de test et mon QI n'excède pas 105 selon ces normes. Par contre quand je discute avec des gens qui ont un QI de 140 ou 145 il me disent que pour eux ce score n'est absolument pas révélateur de la richesse des interactions que nous avons ensemble... Y'a aussi le QE, le quotient émotionnel et plein d'autres trucs. Pourquoi décréter comme ça que c'est l'intellect raisonneur qui limite les choses ? Simplement parce que dans ton prisme c'est la chose la plus importante.

En fait on se fout de ton âge ici, seuls comptent ta sincérité et tes efforts (personnellement ça à été une énorme limite pour moi "nan mais je suis trop jeune j'y arriverai pas..." Que dalle ouai ! Encore un tout pernicieux joué par l'égo... il ne tient qu'à toi de faire de ton mieux en excluant toute excuses... Et là tu iras vraiment à la conquête de ton plein potentiel)

Si tu penses avoir besoin d'un choc pour perturber ta structure neuronale, laisse-moi te dire que la pratique de l'alchimie ressemble bien plus à une très très longue randonné qu'à un sprint. il s'agit de trouver la bonne fréquence plastique pour ton cerveau dans laquelle tu respectes à la fois ton physique et ta personnalité dans un changement permanent. Mais ce changement est vécu comme une marche joyeuse, pas comme une ascèse mortifère, lentement mais surement, chaque jour, un pas devant l'autre, tu deviens la meilleure personne possible compte tenu de l'expérience du jour et après... Tu laisses le temps faire, en appliquant régulièrement, au quotidien, cette force transformatrice sur ta Conscience... Comme une pommade que tu fais pénétrer lentement, pas comme une pilule que tu avales et *spouf* finit les efforts.

Ta grille d'analyse ne tient la route que si tu t'arrêtes à la personnalité, l'âme vibrante dont parle Victor Hugo dans la citation que tu nous as partagé, tu crois qu'elle en à grand chose à faire de ton opinion sur elle ? Ce que tu limites par ce fait ce n'est pas l'âme en elle-même, c'est ce que tu es capable d'en percevoir. L'alchimie c'est la perception simple, direct, sans détour hasardeux ni reflexion foireuses, c'est l'art de cultiver l'évidence de la vérité. Ca nécéssite d'assumer les craintes, les angoisses, les doutes et toutes les perceptions qui constituent ce que fait ta vie à l'heure actuelle. C'est prendre son karma à bras le corps sans avoir peur de ce que tu vis.

Nous sommes un certain nombre ici par conséquent à pouvoir percevoir que tu as de la valeur et du talent latent (contrepèterie !), mais il faut que tu souhaites sincèrement le découvrir plutôt que de partir du principe qu'il n'y a plus rien à faire parce que ce que tu es c'est déjà le mieux que tu puisses faire...  

Netzach a écrit:Je sais qu'au fond de toi, tu as admis le fait qu'il y a des gens qui, malgré leurs efforts constants pour changer, ne développeront jamais de canaux multidimensionnels, car ils n'ont pas le QI qui leur permet d'être aware.  alien
A mon sens c'est exactement l'inverse mon Netzach, j'ai rencontré des gens qui m'ont complètement dépasser par leur simplicité et leur gentillesse alors que j'étais plus intelligent qu'eux. Mais à quoi bon être super brillant et intelligent si les gens se sentent mal avec toi ? Si tu es capable de discourir en long en large et en travers de choses qui restent purement théorique ? Ben tu deviens simplement chiant, Le fait de dire que le QI soit important est exactement l'inverse que de dire qu'il faut arrêter complètement le mental, ce sont deux excès mortifères. L'alchimie à bien plus à voir avec la capacité de faire plusieurs choses simples simultanément avec ton cerveau (faire un cercle dans le sens horaire avec ton bras droit, faire un cercle anti-horaire avec ton pied droit pendant que tu te tapotes la tête avec le bras gauche... fait l'expérience, ça ne demande pas réellement un énorme QI mais par contre ça demande du travail et des efforts continus) qu'avec le fait de résoudre des équations méga-compliqué. Ni complètement sensitif ni complètement intellectuel, mais avec un bel équilibre à l'intérieur...

Je te dis ça mon Netzach, pas pour te faire penser d'une autre manière, simplement pour te dire que même en faisant des efforts, pour ma part cette barrière je n'ai réussit à commencer à m'y attaquer que récemment, et mon intention est plutôt de te faire gagner du temps que de t'en faire perdre... Simplement parce que si tu prends ta place en tant que rouage dans l'univers ça profitera à tout le monde...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Sam 20 Oct - 11:02

Je n'ai pas grand chose à ajouter aux messages de Nurash et Vasanakshaya... tant je les trouve justes, dans la forme comme dans le fond et dans l'intention.

Aussi, pour ne pas paraphraser ce qui vient de t'être offert, si je devais ajouter une touche personnelle, elle serait celle-ci :
J'ai cru, moi aussi, il y a longtemps, que la voie était d'être le Lug :
http://fraternite-hermes.forumactif.org/t374p250-les-principes-de-la-loi-de-maat#10282
Soÿ a écrit:Et puis, quand on est jeune, on se cherche, on a tout à prouver, du coup, je me disais, prenant le Lug en modèle, que quand je serais grande, moi aussi, je serais bien le Lug.
Mais c'était me prendre les pieds dans le tapis, dans le même plis que celui que je viens de signaler à notre Moinetagnard :
http://fraternite-hermes.forumactif.org/t401p50-le-devenir-de-l-etre-celte#11501
La Loi de correspondance c'est l’analogie, pas l'identité, cette Loi permet de transposer les choses,
et il faut être super vigilant dans la manip, car les copier / coller sans transposer conduisent à l'erreur lourde.


Heureusement, personne n'attend de toi, ni de moi, que nous soyons le Lug
Partie de message interdite au Lug... exit l'admin SVP !!!:
parce que je partage ton avis,
alors que des humains, j'ai ai croisé vraiment beaucoup, y compris à ce qu'on a coutume d'appeler "haut niveau" :
notre Lug est hors concours, hors mesure, hors comparaison, hors quoi que ce soit,
même si, aussi étrange que cela puisse paraître je rappelle que le Lug à la base est un humain qui fait aussi des conneries, comme nous !!!
http://fraternite-hermes.forumactif.org/t374p225-les-principes-de-la-loi-de-maat#10251
flower
Meuhhh revenons à nos moutons... heureusement, personne n'attend de toi, ni de moi, que nous soyons le Lug
personne n'attend en fait rien de nous mon Netzach... 
quoi que l'on fasse ou pas... ça ne changera pas d'un chouïa ni le TOUT ni l'Ordre Souverain des choses.

La pression et la douleur que tu expérimentes actuellement, contrairement à ce que tu sembles croire, n'ont pas d'origine extérieure à toi-même mon Netzach.
Pour reprendre une double image magnifique de justesse de Transsubstantiation : 
quel adulte voudrait décemment continuer de porter les chaussures qu'il avait aux pieds pendant son enfance ?
OK, y'a certaines paires qu'on adore... mais faut savoir tourner la page : quand on fait du 43... on peut juste plus rentrer dans du 38 !!!!!!
Sans compter qu'en plus, pour de vrai, l'enfant qu'on a été, on le porte toujours en nous, on l'est toujours, mais en tellement plus grand.

En conclusion, tu peux essayer de me convaincre que t'es fossilisé, et que tu ne deviendras jamais le Lug,
c'est cool, je te confirme que tu ne deviendras jamais le Lug, et moi non plus je ne deviendrai jamais le Lug,
et que tout ça ne change rien à rien :
pendant ce temps, je SAIS que l'homme ne devient que ce qu'il pense, et que c'est TOI que tu dois devenir, personne d'autre...
et pendant le temps que tu passes à refuser l'obstacle... la douleur monte...

Donc, up to you si tu préfères maintenir tes pieds dans des chaussures en 38...
y'a qu'à toi que tu fais mal
et il ne tient qu'à toi que la douleur diminue
sunny
Je comprends ta douleur.
c'est pour comprendre pourquoi je devais la subir cette douleur que j'ai commencé le Camino.
En cours de route, elle a diminué.
Aujourd'hui, elle n'existe tout simplement plus...

Si de ton côté, tu préfères bêtement continuer à la subir en tentant de te convaincre que tu t'en sortiras jamais
libre à toi, pas de problème... tu vas bel et bien continuer bêtement à la subir sans t'en sortir !

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Sam 20 Oct - 14:24

Transsubstantiation - Page 633 du PDF éditeur et 662 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 30 : Les difficultés d’accession à la Connaissance et à se maintenir sur le chemin de l’évolution

Q-30-1 – L’élève : Maître, lorsque je constate les difficultés que j’ai à comprendre et assimiler le peu que tu m’as déjà enseigné, j’en viens à me demander si j’ai vraiment les capacités pour en apprendre davantage ?

R-30-1 – Le Maître : Ton observation n’est que partiellement juste. Il y manque le paramètre qui veut que l’aptitude à comprendre s’accroisse avec le progrès intellectuel et spirituel de l’impétrant. Déduire aveuglément que tu ne disposes pas des capacités à franchir tes propres limites, selon une réflexion purement intellectuelle, te condamne si tu prends ce raisonnement absurde pour une certitude, à l’incapacité de pouvoir le faire. Cette certitude de courte vue, négative et dépressive, qui ne tient pas compte de la nature sans cesse perfectible de la Conscience et de l’amélioration croissante des Facultés qu’elle active, amène à succomber au découragement et à la paresse en suivant la loi du moindre effort et du fatalisme sclérosant, le plus sûr chemin de l’involution. C’est ici qu’interviennent les ressources de la volonté et de la Foi. Comme le dit si justement ce verset biblique : « si vous aviez de la Foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici à là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible ». Matthieu 17:20. La Connaissance – à l’inverse du savoir qui ne réclame qu’un petit effort de mémorisation partiel -, implique l’intensité d’un travail constant de mise à l’épreuve aux frontières des limites rassurantes, routinières et confortables dans lesquelles se complaît la Raison trop sûre d’elle-même, et suivant paresseusement la loi de moindre résistance qu’encourage sournoisement une normalité ambiante prédatrice. Recevoir des vérités providentielles (pensées justes et vertus) demande l’ardente intention de sortir du conditionnement de cette illusoire normalité ambiante ; assimiler et comprendre ces vérités réclame le courage d’accepter de se confronter à ce qui est d’apparence difficile, voire insurmontable, mais ne résistant jamais bien longtemps à une faculté volitive fermement déterminée à franchir l’obstacle, et capable de faire preuve d’endurance.

Transsubstantiation
Page 633 du PDF éditeur et 662 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Sam 20 Oct - 16:01

Petite parenthèse pour Chris, qui m'avait rédigé un commentaire ; et puis je reprendrai les réponses de Kanzi et des autres membres.

Chris Al-kīmiyā a écrit:Adhérer à ce projet du national sionisme proposé par ces 2 rigolos, c’est soit être un ignorants ou soit être un complice intéressé, tu ferais mieux d’écouter attentivement les propos d’un vrai persécuté qui ne dit pas que des conneries je parle biensur de Mr Soral.

Oui mais non.

Lis ça deux secondes, mon Chris Al-kīmiyā.

Sédir, dans Histoire des Rose-Croix a écrit:
Dans notre occident, à partir de l'ère chrétienne on peut distinguer, avec Papus, trois courants traditionnels : Celui du gnosticisme, continué par les Cathares, les Albigeois et les Templiers ; celui de l'Eglise catholique ; celui des initiés hermétistes et alchimistes, parmi lesquels il faut compter beaucoup de juifs kabbalistes. Le courant maçonnique, dans ses origines, est dérivé de la fusion des gnostiques et des hermétistes.

Pourquoi es-tu contre le national-sionisme alors que l'occultiste que tu es, doit une partie de ses connaissances à des maîtres juifs sionistes ? Tu n'as pas l'impression qu'il manque un peu de cohérence dans ta démarche ?

Et je vais même aller plus loin : si la maçonnerie, sur le plan des idées, est en partie une création d'inspiration juive, vu qu'un paquet d'hermétistes étaient juifs, alors cela veut dire que le socle idéologique sur lequel repose la République convient lui aussi aux enseignements juifs.

Par ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'un auteur juif, dont le nom m'échappe, a écrit que 1789 fut un nouveau Sinaï pour le peuple juif.

Le bonhomme savait que derrière les Droits de l'Homme se cachaient tout simplement le Décalogue et le messianisme hébreu.

Bref, tu t'opposes au national-sionisme alors que tu as l'esprit enjuivé. La Kanzi et le Lilbuddha font la même chose.

Je trouve ça comique.

Il serait plus logique, dans ta démarche, que tu combattes le catholicisme, plutôt que le projet politique juif, qui n'a jamais été une religion, soit dit en passant. Les gens qui pensent que le judaïsme est une religion tout à fait banale se trompent sur toute la ligne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Chris Al-kīmiyā le Sam 20 Oct - 23:13

Netzach a écrit:Pourquoi es-tu contre le national-sionisme alors que l'occultiste que tu es, doit une partie de ses connaissances à des maîtres juifs sionistes ? Tu n'as pas l'impression qu'il manque un peu de cohérence dans ta démarche ?
J’espère que c’est la bonne blague du jour lol!
Pour ton info les juifs d’aujourd’hui n’ont pas grand chose a voir avec les hébreux d’hier,d’ailleurs les hébreux d’hier n’ont rien inventé si ce n’est de dévoyer des enseignements bien plus anciens qu’eux.
La tradition primordiale est universelle et intemporelle elle n’appartient pas à une race un peuple ou une nation et aucune religion aucune philosophie ni aucun parti politique n’est supérieur à la Vérité. Tout les esprits éclairés se sont abreuvés de cette tradition et elle n’a rien voir avec le sionisme qui est un projet politique racialiste et colonialiste. Je n’ai ni le temps ni l’envie d’approfondir sur ce sujet épineux (surtout avec les temps qui court) je m’arrête donc là.
avatar
Chris Al-kīmiyā

Messages : 94
Points : 118
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Dim 21 Oct - 1:50

Si l'Humanité est réellement menacée d'extinction à cause du réchauffement climatique et de la pollution de l'air, de l'eau et des sols, alors, en effet, il est stupide de se battre, dans son coin, pour la préservation de son réservoir génétique.

L'heure n'est peut-être plus aux querelles intestines et byzantines.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Lug le Dim 21 Oct - 10:32

Netzach a écrit:
Si l'Humanité est réellement menacée d'extinction à cause du réchauffement climatique et de la pollution de l'air, de l'eau et des sols, alors, en effet, il est stupide de se battre, dans son coin, pour la préservation de son réservoir génétique.

L'heure n'est peut-être plus aux querelles intestines et byzantines.



Curieux, mon Netzach, que tu conclus par cette lapalissade...

Toutes les espèces sont programmées pour avoir un début, un apogée et une fin inéluctable, les dinosaures sont là pour démontrer cette règle universelle.

Ceci pour dire qu’au lieu de parler de menace, tu pourrais tout aussi bien parler de lois naturelles et parfaitement normales. Les derniers des dinosaures qui voulaient se battre pour la préservation de leur ridicule réservoir génétique n’ont pas prolongé l’espèce d’un iota. Et même s’ils étaient parvenus à repousser l’échéance de quelques siècles, eu égard aux millions d’années de leur existence passée, cela n’aurait été que pinotte, rendant et leurs préoccupations et leurs tentatives parfaitement ridicules.

Quant au réchauffement climatique, dont nos politiciens ont su s’emparer pour créer de nouveaux impôts, la encore il n’y pas novation, mais simplement les conséquences de cycles qui, pour les plus grands, dépassent l’entendement humain par l’amplitude de leur durée.

La Terre connaît régulièrement des périodes de réchauffement et de glaciation, depuis bien avant l’apparition de ce parasite qu’est l’espèce humaine, et elle n’a jamais hésité à faire disparaître jusqu’à 95 % de tous les êtres vivants (végétaux inclus) pour les remplacer par de nouveaux modèles.

Alors, mon Netzach, cesse de te tourmenter pour des évènements qui dépasse et tes capacités d’action et d’influence, ainsi que ta déraison de croire que nous avons la possibilité de modifier d’une nanoparticule l’Ordre Souverain des choses.

Restons modeste, nous sommes là non pas pour changer l’ordre des choses, mais c’est lui qui nous permet d’éventuellement nous changer, si tenter que nous ayons la volonté d’en profiter pour évoluer, et non pour nous lamenter.

Tout est cadeau dans la Divine Création, sauf pour ceux qui sont incapables d'ouvrir l'emballage qui le contient...

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1747
Points : 1822
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum