Le devenir de l'Être celte

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Nurash le Jeu 6 Sep - 16:31

Pour moi mon Netzach quand on parle de cabbale, on parle nécessairement de Nombres Sacrés, or pour le début du livre, je ne vois pas vraiment de rapport à ces nombres. Il ne me semble pas vraiment juste de parler de kabbale dès le début de l'ouvrage... Après tout les Gnostiques avaient bien leur IAO...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kaladin le Jeu 6 Sep - 16:59

Salut mon Netzach, j'ai aussi commencé ma lecture hier mais étant donné l'heure qu'il était, je ne me suis pas rendu très loin. Néanmoins, dans la note de l'auteur, on constate que Robert Ambelain est un homme de convictions profondes. Malgré la censure instaurée par le régime de Vichy à l'encontre des écoles ésotériques (chasse aux sorcières?), il a su être patient voire assez déterminé à tenir le fort ainsi que le flambeau des anciennes traditions inspirées.

Avant de m'endormir, j'ai eu le temps de lire les premières pages sur OIW. D'après les recherches de Robert Ambelain sur les traditions Celtiques, par la cause première nommée OIW, on remarque une belle mathématique divine qui s'accorde avec les enseignements que notre Lug promulguent en tant que noble courroie de transmission de la sagesse immémoriale. Ambelain nous informe de sa nature tripartite et de ses divins attributs. Rien ne peut exister sans lui et tout se doit d'exister en lui.

Cependant, à la page 18, Ambelain écrit : "Dans une certaine partie de ce Tout absolu qui constitue l'essence même de "OIW", la Perfection Suprême s'est retirée, créant ainsi le Monde." Me rappelant un ancien concept de la Cabale Juive dont Lug traite dans un de ses écrits, nous pouvons constater une étrange similitude. En regardant sur le net pour me rappeler du terme exact, je suis tombé sur le terme "Tsimtsoum" signifiant contraction où il est dit que Dieu se retire de sa création. Nous pouvons dès lors constater une marque d'influence de cette ancienne conception de Dieu à travers la cabale juive. Cette interprétation nous amène sur un terrain glissant puisqu'il semblerait que OIW soit aussi à l'origine du "mal" par cet effet de contraction (une double création?). Hors l'Unité Absolue (ou Bien Absolue) ne se dédouble pas mais se fractionne en différents degrés de "Bien positif" et "Bien négatif". Est-ce là une façon gnostique d'interpréter les écrits Celtes par une double création?

Voilà ce que j'en retire jusqu'à présent. Chose certaine, cet ouvrage annonce une lecture passionnante! Very Happy
avatar
Kaladin

Messages : 148
Points : 192
Date d'inscription : 18/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Jeu 6 Sep - 19:30

Kaladin a écrit:je suis tombé sur le terme "Tsimtsoum" signifiant contraction où il est dit que Dieu se retire de sa création.  Nous pouvons dès lors constater une marque d'influence de cette ancienne conception de Dieu à travers la cabale juive.  Cette interprétation nous amène sur un terrain glissant puisqu'il semblerait que OIW soit aussi à l'origine du "mal" par cet effet de contraction (une double création?).  Hors l'Unité Absolue (ou Bien Absolue) ne se dédouble pas mais se fractionne en différents degrés de "Bien positif" et "Bien négatif".  Est-ce là une façon gnostique d'interpréter les écrits Celtes par une double création?  

On a vu la même chose, mon Kaladin (ça me rassure  Very Happy ). Il y a quelques similitudes entre la doctrine celte d'Ambelain et la kabbale juive. En lisant les passages sur OIW, j'ai cru retrouver les concepts de En Sof, de Tsim-Tsoum, de Kelipah, de Parzufim.

Je me demande si l'auteur n'a pas tenté, au bout du compte, de mettre au point une doctrine celte rentrant dans son logiciel cabbalisto-luciférien...  Vous voyez ou je veux en venir, ou bien ?  scratch


Kaladin a écrit: mais se fractionne en différents degrés de "Bien positif" et "Bien négatif".

Je ne dirais pas que c'est un Bien négatif mais une absence de Bien. L'absence de bien entraîne la floraison de MANRED, le germe imparfait, qui est une imperfection et une impureté du ANWN (monde dévoyé) et qui n'a pas sa place dans le GWENDED (monde divin). Pour intégrer le monde divin, l'homme, qui se trouve dans le ABRED (la route) doit partir à la recherche des étincelles de divinités qui ont été dispersées par OIW dans l'Univers matériel dual.

Chose très intéressante aussi : Cynthaul (Le principe du mal) est ce qui comprend le mieux OIW. La Connaissance est donc dans Cynthaul, qui deviendra GWIZIEK (Science) et puis SKIANT (Sagesse).... king

C'est un peu ce qu'on fait ici : on tente de devenir SKIANT pour nous éloigner du MANRED primitif.

Du travail d'alchimiste, encore et toujours. sunny

(Corrigez-moi si je me trompe. Je sens que je vais tout relire depuis le début, parce qu'il y a trop d'explications, faut pas tout mélanger.)


Dernière édition par Netzach le Jeu 6 Sep - 21:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kaladin le Jeu 6 Sep - 20:51

Netzach a écrit:
Kaladin a écrit:je suis tombé sur le terme "Tsimtsoum" signifiant contraction où il est dit que Dieu se retire de sa création.  Nous pouvons dès lors constater une marque d'influence de cette ancienne conception de Dieu à travers la cabale juive.  Cette interprétation nous amène sur un terrain glissant puisqu'il semblerait que OIW soit aussi à l'origine du "mal" par cet effet de contraction (une double création?).  Hors l'Unité Absolue (ou Bien Absolue) ne se dédouble pas mais se fractionne en différents degrés de "Bien positif" et "Bien négatif".  Est-ce là une façon gnostique d'interpréter les écrits Celtes par une double création?  

On a vu la même chose, mon Kaladin (ça me rassure  Very Happy ). Il y a quelques similitudes entre la doctrine celte d'Ambelain et la kabbale juive. En lisant les passages sur OIW, j'ai cru retrouver les concepts de En Sof, de Tsim-Tsoum, de Kelipah, de Parzufim.

Je me demande si l'auteur n'a pas tenté, au bout du compte, de mettre au point une doctrine celte rentrant dans son logiciel cabbalisto-luciférien...  Vous voyez ou je veux en venir, ou bien ?  scratch


Kaladin a écrit: mais se fractionne en différents degrés de "Bien positif" et "Bien négatif".

Je ne dirais pas que c'est un Bien négatif mais une absence de Bien. L'absence de bien entraîne la floraison de MANRED, le germe imparfait, qui est une imperfection et une impureté du ANWN (monde dévoyé) et qui n'a pas sa place dans le GWENDED (monde divin). Pour intégrer le monde divin, l'homme, qui se trouve dans le ABRED (la route) doit partir à la recherche des étincelles de divinités qui ont été dispersées par OIW dans l'Univers matériel dual.

Chose très intéressante aussi : Cynthaul (Le principe du mal) est ce qui comprend le mieux OIW. La Connaissance est donc dans Cynthaul, qui deviendra GWIZIEK (Science) et puis SKIANT (Sagesse).... king

C'est un peu ce qu'on fait ici : on tente de devenir SKIANT pour nous éloigner du MANRED primitif. Du travail d'alchimiste, encore et toujours. sunny

(Corrigez-moi si je me trompe. Je sens que je vais tout relire depuis le début, parce qu'il y a trop d'explications, faut pas tout mélanger.)


Je crois que tu as raison mon Netzach, je pense aussi que Ambelain est Luciférien et gnostique.  Il faisait partie d'une secte qui portait le nom de Grand Lunaire.  Comme tu dis, même les étincelles de lumières prisonnières dans la matière (kelipah) reflètent la pensée juive d'Isaac Louria.  Cela n'empêche pas que le Monsieur est érudit et que ses recherches sont intéressantes à étudier.Ne serait-ce que pour éventuellement trouver des vérités supérieures.  

Juste pour être certain de bien se comprendre, je ne basais pas ma pensée sur le logiciel de Robert Ambelain et son interprétation de la tradition celtique mais sur les enseignements universels que Lug enseignent via ses écrits.  Je dois avouer que je n'ai jamais lu une interprétation aussi englobante et universelle des anciennes sagesses que celle que Claude Le Moal en fait (pour le nommer).  Tant et aussi longtemps que je n'aurai pas trouvé ou intégré des pensées plus juste en vertus, les écrits de Claude resteront ma balance sur laquelle je pèserai les autres enseignements occultes.  

Pour revenir à nos moutons des verts pâturages celtiques, l'aspect d'une double création est une tournure d'esprit un peu schizophrénique et qui manque d'universalité mais c'est un logiciel qui peut se comprendre si l'analogie des contraires du bien et du mal ne se fait pas. Sans avoir autant étudié que toi la question Celte dans le livre d'Ambelain (tu as une bonne longueur d'avance cher Netzach sur la question), je perçois ce problème dichotomique comme étant un problème à transcender par la pensée juste en vertus.  Si nous prenons en considération que le divin créateur est bien absolu et unité absolu, il n'est pas souhaitable de le séparer de sa création si non, il serait facile de donner de mauvaises intentions à la Maya éphémère.  Soit que l'illusion temporelle est un méfait de la création (puisque Dieu s'est retiré) ou bien qu'elle est l'école ou la matrice de la création qui permet aux consciences relatives d'évoluer à travers l'absolu de l'éternel moment présent.   Je préfère voir la deuxième option comme étant la bonne étant donné qu'elle me donne foi et espérance en ce divin créateur.  Si on se place sur la ligne du bien positif et du bien négatif, Satan (le mal) devient une vérité relative et non absolue. Very Happy
avatar
Kaladin

Messages : 148
Points : 192
Date d'inscription : 18/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Jeu 6 Sep - 23:31


Tu as parfaitement compris le problème, mon Kaladin. Soit l'illusion temporelle est un méfait dans la création perfectible, soit elle est un Bien Négatif.

On pourrait aussi peut-être que se dire que les deux possibilités existent dans la Création (ce qui serait vachement chouette, en fait). D'un côté, nous aurions la première option pour les Consciences tenant à évoluer par le biais du Tikkoun Olam (réparation), en participant à des épopées collectives sur le plan terrestre ; et d'un autre côté, nous aurions aussi l'autre option à destination des Consciences moins intéressées par les questions politiques des plans inférieurs et qui préfèrent plutôt regagner au plus vite les plans supérieurs, car elle s'y sentent mieux...

La maçonnerie fonctionne un peu pareillement, en fait : certaines loges s'impliquent énormément sur le plan terrestre, alors que d'autres ne travaillent que pour les plans supérieurs. Et si on regarde bien, il n'y a pas de mauvais choix ou de mauvais élèves : chacun est à la place qui lui convient le mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kaladin le Ven 7 Sep - 1:36

Netzach a écrit:
Tu as parfaitement compris le problème, mon Kaladin. Soit l'illusion temporelle est un méfait dans la création perfectible, soit elle est un Bien Négatif.

On pourrait aussi peut-être que se dire que les deux possibilités existent dans la Création (ce qui serait vachement chouette, en fait). D'un côté, nous aurions la première option pour les Consciences tenant à évoluer par le biais du Tikkoun Olam (réparation), en participant à des épopées collectives sur le plan terrestre ; et d'un autre côté, nous aurions aussi l'autre option à destination des Consciences moins intéressées par les questions politiques des plans inférieurs et qui préfèrent plutôt regagner au plus vite les plans supérieurs, car elle s'y sentent mieux...

La maçonnerie fonctionne un peu pareillement, en fait : certaines loges s'impliquent énormément sur le plan terrestre, alors que d'autres ne travaillent que pour les plans supérieurs. Et si on regarde bien, il n'y a pas de mauvais choix ou de mauvais élèves : chacun est à la place qui lui convient le mieux.

Je te suis mon Netzach mais là où je m'interroge est à savoir pourquoi vouloir réparer une oeuvre perfectible si ce n'est que de la maintenir dans sa condition d'imperfection.  Je me demande aussi comment un groupe (institution religieuse) de consciences perfectibles peut décider d'être les instigateurs de cette réparation divine quand eux mêmes sont sur le chemin de la perfectibilité.  scratch
avatar
Kaladin

Messages : 148
Points : 192
Date d'inscription : 18/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kaladin le Ven 7 Sep - 2:20

En continuant la lecture, je me sens tout de même en adéquation avec la genèse celtique. Bon, ma prochaine intervention sera lorsque j'aurai terminé l'ouvrage et que j'aurai médité et éprouvé les enseignements selon mes capacités. À bientôt! Very Happy
avatar
Kaladin

Messages : 148
Points : 192
Date d'inscription : 18/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Sam 6 Oct - 15:38


Quand l'Homme celte, découragé par le nihilisme ambiant, renoue avec les croyances religieuses de ses Pères, il reçoit instantanément les énergies et les influences puissantes d'une entité millénaire, souveraine et omnipotente, qui a régné, d'une main de maître, durant des siècles et des siècles, sur pratiquement toute l'Europe. Aussi se rend-il compte que son rôle n'est plus d'être auprès des philosophes, des mages ou des mystiques de la République Universelle des Hommes-Dieux ; mais de servir, sur le terrain des idées, les rois et les prêtres de la Cité de Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mar 9 Oct - 13:31

La coalition occulte, dirigée par une hiérarchie inaccessible au commun des mortels, souhaite parvenir à l'Unité mystique et à l'Unité politique du genre humain.

A la fin de ce siècle, elle devrait normalement détenir l'hégémonie spirituelle et temporelle de l'Humanité, si aucune catastrophe majeure n'est parvenue entre-temps à détruire une bonne partie du potentiel humain, énergétique et technologique de la planète; potentiel indispensable pour l'édification et la survie d'une société viable, juste et développée.

Les Kabbalistes, les Rosicrusiens, les Francs-maçons et les adeptes du New Age servent, peut-être sciemment ou sans s'en rendre compte, un projet hautement politique, en propageant leurs idées tantôt syncrétiques et écologiques, tantôt irationnelles et néo-païennes, parmi les masses aryennes déchristianisées de l'Europe occidentale.

En fait, les milieux gnostiques ont, depuis 451, eu le temps d'apprendre de leurs erreurs... Pour mériter la victoire, il faut nécessairement une influence morale ou politique sur le monde... Et cela, le catholicisme l'avait bien compris... Mais hélas ! il s'est effondré sur lui-même, à cause de ses multiples égarements et naïvetés. Il n'y aura pas de Res publica christiana. L'Histoire ne repasse pas les plats.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mar 9 Oct - 18:12

Une seule question demeure en moi : Dois-je défendre une cause, un idéal, une utopie qui modifiera inévitablement le réservoir génétique de mon peuple ?

Cette interrogation est au cœur de toutes mes préoccupations.

Je me retrouve face à une aporie.

En embrassant l'Universalité, on renonce aux particularismes, au local...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 10 Oct - 14:22

Les grand initiés pensent qu'il faut détruire la Raison et tous les canons logiques pour que naisse le nouvel homme de l’Ère du Verseau...

Il n'est pas inutile de rappeler que c'est le catholicisme qui a favorisé la diffusion, durant les temps médiévaux, des grands dogmes, de la logique, de la beauté de la Loi parfaite, de l'évidence ; tout en prenant bien soin de laisser de côté les écrits de Platon et de Plotin, qui affirmait, d'ailleurs, que le Super Dieu, l'hyperthéos, pouvait être perçu par l'homme à travers la contemplation mystique et le détachement de soi dans l'extase.

Lorsqu'on me reproche d'utiliser mon intellect raisonneur, on veut que je jette à la poubelle tout ce qui représente l'Ancien Régime, soit des siècles et des siècles d'histoire européenne et chrétienne.

Pour un gnostique luciférien, il faut jarter le catholicisme, la logique aristotélicienne, la scolastique et le Mauvais Démiurge (le Dieu des juifs et des chrétiens).

Les milieux gnostiques veulent détruire les Siècles de Patristique et de Scolastique qui ont permis à l'Eglise d'arriver à une puissance construction théologique.

Cette construction est un frein à leur projet d'unification mystique et politique du genre humain, comme je l'expliquais plus haut.


Dernière édition par Netzach le Mer 10 Oct - 14:36, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Nurash le Mer 10 Oct - 14:32

Netzach a écrit:

Lorsqu'on me reproche d'utiliser mon intellect raisonneur, on veut, au bout du compte, que je jette à la poubelle tout ce qui représentait l'Ancien Régime. Donc le catholicisme, la logique aristotélicienne, la scolastique et les Lois du Mauvais Démiurge, le Dieu des juifs et des chrétiens.
[/justify]

Personne ne te repproche d'utiliser ton intellect raisonneur mon Netzach, on te dit juste que tes réflexions manquent très souvent de subtilité et que par conséquent elles manquent (tes productions) de logique, de beauté et d'élégance. Le corps intellectuel à sa raison d'être, mais ce n'est pas lui qui doit mener la chariotte... Enfin je dis ça, ça m'arrive régulièrement de faire de même, j'essaye juste de recalibrer quand je men rends compte perso ^^ !

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 10 Oct - 14:39


Je dis simplement, mon Nurash, que cette manie de vouloir se débarrasser de l'intellect raisonneur - perçu comme un frein - n'est pas là par hasard.

A vrai dire, il se rejoue une incroyable guerre des religions quand nous ne sommes pas d'accord.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 10 Oct - 16:07


Encore heureux qu'il existe en France des Eric Zemmour ou des Laurent Obertone pour réveiller les Gaulois atomisés et repus. Ces hommes de talent ont compris ce qu'il nous arrive et prennent de gros risques.

Reçevoir des menaces, des invectives, des tomates à la figure, par le camp du Bien, peut gravement nuire à la santé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Chris Al-kīmiyā le Mer 10 Oct - 18:40

Netzach a écrit:
Encore heureux qu'il existe en France des Eric Zemmour ou des Laurent Obertone pour réveiller les Gaulois atomisés et repus. Ces hommes de talent ont compris ce qu'il nous arrive et prennent de gros risques.

Reçevoir des menaces, des invectives, des tomates à la figure, par le camp du Bien, peut gravement nuire à la santé.

Adhérer à ce projet du national sionisme proposé par ces 2 rigolos, c’est soit être un ignorants ou soit être un complice intéressé, tu ferais mieux d’écouter attentivement les propos d’un vrai persécuté qui ne dit pas que des conneries je parle biensur de Mr Soral.
avatar
Chris Al-kīmiyā

Messages : 94
Points : 118
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Mer 10 Oct - 22:21

Chris Al-kīmiyā a écrit:
Netzach a écrit:
Encore heureux qu'il existe en France des Eric Zemmour ou des Laurent Obertone pour réveiller les Gaulois atomisés et repus. Ces hommes de talent ont compris ce qu'il nous arrive et prennent de gros risques.

Reçevoir des menaces, des invectives, des tomates à la figure, par le camp du Bien, peut gravement nuire à la santé.

Adhérer à ce projet du national sionisme proposé par ces 2 rigolos, c’est soit être un ignorants ou soit être un complice intéressé, tu ferais mieux d’écouter attentivement les propos d’un vrai persécuté qui ne dit pas que des conneries je parle biensur de Mr Soral.

Ca c'est bien vrai ! De plus c'est bien souvent les immigrés, les déportés qui sont le plus "anti-immigration" et les plus intolérants. Lorsque l'imbécile montre du doigt la lune les idiots effectivement ne voient qu'elle....Faut pas oublier que la France (notamment) s'est construite avec l'immigration. Faut pas oublier aussi que pendant les deux guerres nous avions des "sujets" français qui sont venus de toute l'Afrique de l'Ouest où l'impérialisme avait établi ses comptoirs.
Quand aux migrants faudrai pas oublier que tout les états sont inter-dépendants et que plutôt que de s'en prendre aux "effets" voyons plutôt les causes qui engendrent ces migrations.
Il est vrai aussi que les portugais, les espagnols, les italiens, les gens de l'est se fondent mieux dans la masse blanche...
Le problème n'est pas l'homme noir, blanc, rouge, marron ou jaune, c'est l'avidité de l'homme.

L'étrange destin de Wangrin a écrit:"Mon frère, apprends que l'histoire est un perpétuel recommencement. Les actions tournent, vont et reviennent périodiquement. Elles ne font que changer d'acteur.

Triste jeunesse qui ne voit que devant sa porte...

Rien de nouveau sous le soleil...

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Mer 10 Oct - 22:59


Mais je n'ai pas de problème avec l'homme noir, jaune, rouge ou marron, Kanzi. Il y a des gens biens et intéressants dans tous les peuples. Toutefois, l'immigration massive m'inquiète, car je crains qu'elle ne change définitivement le réservoir génétique du peuple français.

La France n'a pas été une terre d'immigration, contrairement à ce que tu crois, mais une terre qui a appartenu vingt siècles à des peuples germano-gaulois. Et aujourd'hui, nous assistons à une substitution du substrat ethnique de ce pays au nom de la tolérance, du vivre-ensemble et de la diversité.

Je sais que tu ne veux pas que les Français de souche se révoltent contre l'immigration massive, car ton projet à toi, c'est de défendre tous les opprimés de la terre, de diaboliser les nationalistes blancs et de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.


Dernière édition par Netzach le Mer 10 Oct - 23:46, édité 3 fois (Raison : e)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Jeu 11 Oct - 5:05

Netzach a écrit:
Mais je n'ai pas de problème avec l'homme noir, jaune, rouge ou marron, Kanzi. Il y a des gens biens et intéressants dans tous les peuples. Toutefois, l'immigration massive m'inquiète, car je crains qu'elle ne change définitivement le réservoir génétique du peuple français.

La France n'a pas été une terre d'immigration, contrairement à ce que tu crois, mais une terre qui a appartenu vingt siècles à des peuples germano-gaulois. Et aujourd'hui, nous assistons à une substitution du substrat ethnique de ce pays au nom de la tolérance, du vivre-ensemble et de la diversité.

Je sais que tu ne veux pas que les Français de souche se révoltent contre l'immigration massive, car ton projet à toi, c'est de défendre tous les opprimés de la terre, de diaboliser les nationalistes blancs et de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.

Nous sommes bien d'accord sur ce point mon Netzach !
Que ce soit les français de souche..., y compris les migrants, nous sommes tous les victimes de la volonté de nos élites qui ne rêvent que de voir nous détruire de l'intérieur...
Que le peuple, tout les peuples s'en prennent plutôt aux élites !!!
Je pense humainement parlant que les migrants payent très cher la traversée et qu'ils sont avant tout des victimes dont on fait la chair à canon. Je pense aussi qu'au yeux de nos élites, nos vies ne valent pas plus que la leur et que nous sommes le substrat sur lequel ils chient !
Pour le reste...
Netzach a écrit:Je sais que tu ne veux pas que les Français de souche se révoltent contre l'immigration massive, car ton projet à toi, c'est de défendre tous les opprimés de la terre, de diaboliser les nationalistes blancs et de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.
...ces pensées t'appartiennent.

L'histoire du monde est une migration perpétuelle depuis la nuit des temps ! Ce qui fut sera...
Et sans cela, la race boréenne ou la race blanche serait encore dans des cavernes.

En Afrique il y a un proverbe qui dit : "Ils battent le tambour pour pousser deux groupes, qui n'ont rien à se reprocher mutuellement, à s'exterminer l'un l'autre à leur unique profit."
N'entends tu pas l'ami la résonnance des tambours au loin ? Oui l'histoire ne fait que se répéter ! Les fripouilles de délinquants en costard cravate aux dents blanches qui te sourient pour mieux te mordre, font leur richesse avec la maladie, la pauvreté et la guerre. C'est un vrai commerce, c'est leur fond de commerce. Alors les migrants....

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Eléa le Jeu 11 Oct - 7:52

Netzach a écrit:
Je dis simplement, mon Nurash, que cette manie de vouloir se débarrasser de l'intellect raisonneur - perçu comme un frein - n'est pas là par hasard.
Sauf qu'il ne s'agit pas de "se débarrasser de" mon Netzach... le diable se cache dans les détails ...
Car si la Raison n'éclaire pas la Foi, le chemin ne peux être réalisé, pas plus que si, au préalable, la Foi n'éclaire pas la Raison...

Avancer ne signifie pas nier les choses, mais parvenir à comprendre leur raison d'être, leur place et ce qu'on peut en faire de mieux.

L"intellect raisonneur, seul, est froid, métallique, il dissèque et emprisonne. Quand tu parviendras à le faire "fonctionner" avec l'intuition, tu parviendras à non seulement l'ouvrir, l'alimenter, mais surtout, à l'utiliser toi, volontairement et consciemment, au lieu de le subir. Alors, il devient possible de recevoir / percevoir les formes vivantes et d'en pénétrer les Principes, plutôt que de les disséquer et d'en perdre au passage ce qui les animait.

Comme toujours avec la Divine Providence... tout ça ne se fait QUE par adhésion volontaire... 
Aussi, personne ne t'oblige à cesser d'être un prisonnier et un esclave de ton propre intellect raisonneur mon Netzach, si tu estimes que l'intellect raisonneur est ce que tu ES de mieux... soit, no problème, c'est toi qui décides
sunny


Dernière édition par Eléa le Ven 12 Oct - 0:54, édité 1 fois

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Jeu 11 Oct - 8:32

Eléa a écrit:
Netzach a écrit:
Je dis simplement, mon Nurash, que cette manie de vouloir se débarrasser de l'intellect raisonneur - perçu comme un frein - n'est pas là par hasard.
Sauf qu'il ne s'agit pas de "se débarrasser de" mon Netzach... le diable se cache dans les détails ...
Car si la Raison n'éclaire pas la Foi, le chemin ne peux être réalisé, pas plus que si, au préalable, la Foi n'éclaire pas la Raison...

Avancer ne signifie pas nier les choses, mais parvenir à comprendre leur raison d'être, leur place et ce qu'on peut en faire de mieux.

L"intellect raisonneur, seul, est froid, métallique, il dissèque et emprisonne. Quand tu parviendras à la faire "fonctionner" avec l'intuition, tu parviendras à non seulement l'ouvrir, l'alimenter, mais surtout, à l'utiliser toi, volontairement et consciemment, au lieu de le subir. Alors, il devient possible de recevoir / percevoir les formes vivantes et d'en pénétrer les Principes, plutôt que de les disséquer et d'en perdre au passage ce qui les animait.

Comme toujours avec la Divine Providence... tout ça ne se fait QUE par adhésion volontaire... 
Aussi, personne ne t'oblige à cesser d'être un prisonnier et un esclave tde ton propre intellect raisonneur mon Netzach, si tu estimes que l'intellect raisonneur est ce que tu ES de mieux... soit, no problème, c'est toi qui décides
sunny

Ce qui est sur c'est que si l'intellect est un excellent outil utile et nécessaire, il doit servir et non pas dominer, car il a ses propres limites en tant qu'interprète.

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Nurash le Jeu 11 Oct - 9:57

Netzach a écrit:
Mais je n'ai pas de problème avec l'homme noir, jaune, rouge ou marron, Kanzi. Il y a des gens biens et intéressants dans tous les peuples. Toutefois, l'immigration massive m'inquiète, car je crains qu'elle ne change définitivement le réservoir génétique du peuple français.

La France n'a pas été une terre d'immigration, contrairement à ce que tu crois, mais une terre qui a appartenu vingt siècles à des peuples germano-gaulois. Et aujourd'hui, nous assistons à une substitution du substrat ethnique de ce pays au nom de la tolérance, du vivre-ensemble et de la diversité.

Personnellement le fait de définir une nation sur un critère tel que la génétique me semble quand même complètement foireux.  Une nation c'est un ensemble de personnes partageant une langue, une histoire et des coutumes communes. Y'a des français de souche qui sont cons comme des souches et d'autres qui ne partagent pas la génétique et qui sont pourtant des personnes beaucoup plus fréquentables ... Tout ça pour dire que ce qui fait la réalité occulte d'une nation tiens davantage de l'intellectuel pour les coutumes et du spirituel pour les valeurs et la philosophie.
L'histoire nous explique ce que nous avons été et comment nous nous sommes transformés, elle ne dicte pas ce que nous devons être ou rester.

Cela ressemble à s'y méprendre à de de la ségrégation biologique.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Jeu 11 Oct - 14:59

Nurash a écrit:Y'a des français de souche qui sont cons comme des souches et d'autres qui ne partagent pas la génétique et qui sont pourtant des personnes beaucoup plus fréquentables...

Certes, mais ce n'est pas pour ça qu'on doit changer du tout au tout un réservoir génétique spécifique qui s'est enrichi au cours des siècles, grâce aux flux migratoires raisonnables.

Il serait bien qu'on respecte le réservoir génétique de tous les peuples.

Je me sentirai mal à l'aise dans une France qui copie le modèle brésilien.

Et ce que je dis là est complètement banal, tu sais. Des tas d'Africains seront d'accord avec moi. Pas mal d'entre-eux sont fiers de leur africanité, de leurs origines - origines que je respecte totalement -, et ne veulent pas que la France change de visage, dans la mesure où ils considèrent que la France est un pays blanc.

Maintenant, je pense que les élites veulent que le substrat ethnique de la France change, car il faut neutraliser le fascisme et le racisme de certains hommes blancs, qui peuvent se montrer particulièrement cruels quand il sont en possession du pouvoir. L'Histoire nous l'a montré à plusieurs reprises.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Jeu 11 Oct - 16:57

Netzach a écrit:
Nurash a écrit:Y'a des français de souche qui sont cons comme des souches et d'autres qui ne partagent pas la génétique et qui sont pourtant des personnes beaucoup plus fréquentables...

Certes, mais ce n'est pas pour ça qu'on doit changer du tout au tout un réservoir génétique spécifique qui s'est enrichi au cours des siècles, grâce aux flux migratoires raisonnables.

Il serait bien qu'on respecte le réservoir génétique de tous les peuples.

Je me sentirai mal à l'aise dans une France qui copie le modèle brésilien.

Et ce que je dis là est complètement banal, tu sais. Des tas d'Africains seront d'accord avec moi. Pas mal d'entre-eux sont fiers de leur africanité, de leurs origines - origines que je respecte totalement -, et ne veulent pas que la France change de visage, dans la mesure où ils considèrent que la France est un pays blanc.

Maintenant, je pense que les élites veulent que le substrat ethnique de la France change, car il faut neutraliser le fascisme et le racisme de certains hommes blancs, qui peuvent se montrer particulièrement cruels quand il sont en possession du pouvoir. L'Histoire nous l'a montré à plusieurs reprises.

Et tu te sens mieux dans une France qui copie le modèle Américain ?

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Kanzi le Jeu 11 Oct - 17:22

Chaque pays à son histoire et c'est à chacun d' oeuvrer pour la préserver.
Peut-être que je me trompe mon Netzach mais je pense que nous ne parlons pas sur le même plan. Outre le fait de ne pas faire dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit ou ne pensent pas je vais tenter de te préciser pensée mienne sur ce sujet.

Premièrement, je n'ai rien contre le fait de vouloir honorer son histoire, bien que tu sais finalement... prenant en compte les caractéristiques de chaque peuple c'est toujours la même histoire...mais bon passons sur tendance mienne à vouloir tout mettre dans le même sac.
Deuxièmement je pense que ta réaction est une peur conditionnée savamment par nos élites d'une part, et d'autre part une peur de l'inconnu, de ce que l'on ne connait pas et ne maîtrise pas.
Troisièmement, je me place du point de vue de l'humanité, sur un mode plus spirituel, partant du constat très simple que le rejet ne permet pas l'échange, l'intégration harmonieuse sans pour autant devoir renier son histoire. Je n'apprends rien de ce qui est comme moi, par contre, je suis pour une intégration chacun avec ses spécificités, je suis pour le partage, l'échange en gros pour ce qui nous unit (ce qui ne veux pas dire uniformité) plutôt que ce qui nous sépare et nous divise et je précise encore une fois sans devoir se renier. La peur qui engendre la haine de l'autre, est un mal profond que l'on sème et qui prend racine.

Pas pour les mêmes raisons que toi, je n'aime pas voir ces migrants arriver en masse, quitter leur pays, leur famille, quel malheur pour eux que de se retrouver ici... en attendant si je vois quelqu'un mourrir dans la rue de froid ou de faim je ne vais pas lui demander ses papiers d'identité pour savoir s'il mérite d'être sauvé...
Nous sommes les dindons de la farce...et çela fait déjà quelques décennies que la France à vendu son droit d'aînesse...aux amerlocks.

Et dans tout ça faut pas oublier que les peuple occidentaux ont une grande responsabilité. Et qu'il est fort regrettable que nous tendions tous vers une uniformité que ce soit ici ou ailleurs.


_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Invité le Sam 13 Oct - 16:41

Kanzi a écrit:
Premièrement, je n'ai rien contre le fait de vouloir honorer son histoire, bien que tu sais finalement... prenant en compte les caractéristiques de chaque peuple c'est toujours la même histoire...mais bon passons sur tendance mienne à vouloir tout mettre dans le même sac.

Non, pas d'accord avec toi, ce n'est pas toujours la même histoire... car bien que nous appartenions tous au genre humain, nous vivons dans des espaces géographiques différents, et ces variations climatiques changent notre rapport au monde. Un peuple qui vit dans le désert n'aura pas la même histoire qu'un peuple qui vit sur une banquise.

Il n'existe pas de grammaire des peuples.

Et encore une fois, je constate que tu veux tout égaliser, parce que tu es porteuse d'une idéologie.

Kanzi a écrit:
Troisièmement, je me place du point de vue de l'humanité, sur un mode plus spirituel, partant du constat très simple que le rejet ne permet pas l'échange, l'intégration harmonieuse sans pour autant devoir renier son histoire. Je n'apprends rien de ce qui est comme moi, par contre, je suis pour une intégration chacun avec ses spécificités, je suis pour le partage, l'échange en gros pour ce qui nous unit (ce qui ne veux pas dire uniformité) plutôt que ce qui nous sépare et nous divise et je précise encore une fois sans devoir se renier. La peur qui engendre la haine de l'autre, est un mal profond que l'on sème et qui prend racine.

Tu es clairement ce que j'appelle une prêtresse du mondialisme. Tu sers les intérêts des puissants sans t'en rendre compte, en voulant construire des ponts partout, et en cautionnant le métissage.

Tu as adopté tous les codes de l'esprit du temps, Kanzi. Tu es un pur produit du républicanisme universaliste.

Et ce que tu n'as pas compris, c'est que les élites d'aujourd'hui qui détruisent les peuples ne sont pas d'affreux capitalistes blancs qui s'en mettent plein les fouilles, mais des cercles de socialo-marxistes, des intellectuels nostalgiques du communisme et du socialisme léniniste, qui travaillent dans les grandes écoles, dans les salles de rédaction, dans les maisons d'édition, dans les milieux artistiques, dans les milieux associatifs.

Ce sont tous ces gens qui nous disent quoi penser et qui ont décrété qu'il fallait diaboliser et vomir les droites catholiques, nationalistes, extrémistes.

Les Puissants d'aujourd'hui sont des mages qui contrôlent l'information. Ils ont les moyens d'influencer les foules en diffusant une pensée préfabriquée qu'on ne peut contester.
Kanzi a écrit:
et çela fait déjà quelques décennies que la France à vendu son droit d'aînesse...aux amerlocks.

Non, la France a perdu définitivement son droit d’aînesse en 1789. Mais bon, c'est une autre histoire. La vraie France n'existe plus. Aujourd'hui, il ne reste que le projet républicain du Grand-Orient qui a repris son petit bonhomme de chemin après la défaite des nazis.

Kanzi a écrit:
Et dans tout ça faut pas oublier que les peuple occidentaux ont une grande responsabilité.

Non, je n'accepte pas cette phrase, car ça voudrait encore dire que l'homme blanc est forcé de s'incliner devant tous les peuples du tiers-monde.

La repentance montée de toute pièce par la gauche socialiste des années 80, est terminée. Les Européens ne sont responsables de rien. Que l'Afrique demande des comptes aux Etats-Unis... C'est la CIA qui a foutu le bordel en Afrique au 20ème siècle...

Les Français n'ont pas été des ordures avec les Africains. Ceux qui défendent bec et ongle le contraire, nourrissent en réalité un véritable complexe d'infériorité à l'égard des Occidentaux, et continuent de rester dans un rapport de force avec les blancs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le devenir de l'Être celte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum