Extraits de Transsubstantiation

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal

Message par Eléa le Ven 21 Sep - 22:29

Transsubstantiation - Page 434 du PDF éditeur et 454 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal

[...]
autant-que-possible, ne veut pas dire dans les limites de : ce que je pense être dans mes possibilités, mais autant que le permettent mes capacités dans leur ultime niveau de possibilité qu'autorise ma forme d’identification, pour en franchir délibérément les limites.

La première interprétation donne des étincelles de pierre à briquet, la deuxième est semblable au bouquet final d’un feu d’artifice de millénium.

Transsubstantiation
Page 434 du PDF éditeur et 454 de l'édition papier

je dis ça... je dis rien... tout parallèle avec un post-it magique n'est pas à exclure...

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal

Message par Eléa le Dim 23 Sep - 12:03

Transsubstantiation - Page 439 du PDF éditeur et 459 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal

Pour accéder aux « matériels » de la psychologie spirituelle, la Conscience doit développer ses facultés supérieures en surmontant victorieusement toutes les épreuves de l’animalité (Transformation) de la psychologie intellectuelle qui, sur son plan, développe progressivement l’intelligence active inférieure et permet ultérieurement la croissance de l’intelligence active supérieure (Transmutation). Celle-ci se traduira par un détachement progressif de l’identification de la forme dense et la libération de la Conscience spirituelle accédant progressivement à sa Transfiguration en Sagesse.

Transsubstantiation
Page 439 du PDF éditeur et 459 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 30 : Les difficultés d’accession à la Connaissance et à se maintenir sur le chemin de l’évolution

Message par Eléa le Lun 24 Sep - 22:12

Transsubstantiation - Page 633 du PDF éditeur et 662 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 30 : Les difficultés d’accession à la Connaissance et à se maintenir sur le chemin de l’évolution

R-30-1
[...]
C’est ici qu’interviennent les ressources de la volonté et de la Foi. Comme le dit si justement ce verset biblique : « si vous aviez de la Foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici à là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible ». Matthieu 17:20.

Transsubstantiation
Page 633 du PDF éditeur et 662 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° IV. La Vérité et l’Énergie Vitale

Message par Eléa le Mar 25 Sep - 22:00

Transsubstantiation - Page 59 du PDF éditeur et 59 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° IV. La Vérité et l’Énergie Vitale

La Vérité n’est révélée à la Conscience que très progressivement, selon sa capacité à en recevoir des fragments provenant de différents plans et de différents Mondes, et en fonction de l’amplitude de son champ de Connaissances. Chaque parcelle de la Vérité absolue n’est qu’une vérité plus ou moins relative qui n’est qu’une distorsion, plus ou moins grande de La Vérité, et se manifestant temporairement dans un espace de relativité générale en produisant sa propre illusion éphémère.

La Vérité est un fait permanent, immuable, intemporel et universel. C’est par sa limitation à la percevoir que cette Vérité est progressivement révélée à la Conscience, selon son état d’évolution sous forme de vérités relatives. Vérité absolue dans laquelle la Conscience baigne continuellement et grâce à laquelle elle peut s’épanouir. L’âme-de-vie ne peut recevoir la Vérité qu’en fonction de sa capacité à l’assimiler et à la comprendre dans toutes ses ramifications les plus subtiles. Cette capacité est déterminée par le niveau d’évolution de son état de Conscience ayant pour corollaire son niveau de Connaissances.

Transsubstantiation
Page 59 du PDF éditeur et 59 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 30 : Les difficultés d’accession à la Connaissance et à se maintenir sur le chemin de l’évolution

Message par Eléa le Mer 26 Sep - 22:11

Transsubstantiation - Page 636 du PDF éditeur et 666 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 30 : Les difficultés d’accession à la Connaissance et à se maintenir sur le chemin de l’évolution

R-30-3
[...]
Pourquoi un pèlerin accepterait-il les rudesses, dangers, incertitudes et inconforts d’une longue et éprouvante randonnée, s’il n’avait la conviction d’être capable de surmonter l’épreuve, et la Foi chevillée au corps que le but à atteindre en mérite tous les sacrifices.

Transsubstantiation
Page 636 du PDF éditeur et 666 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 13 : L’inévitable sacrifice, le Don et l’ingratitude

Message par Eléa le Jeu 27 Sep - 21:37

Transsubstantiation - Page 231 du PDF éditeur et 243 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 13 : L’inévitable sacrifice, le Don et l’ingratitude

R-13-6
[...]
Ici, pour ce qui nous concerne, le Sacrifice est, par sa générosité et son altruisme, la plus sacrée des oblations spirituelles qu’il nous est possible d’offrir aux dieux et au Divin Créateur, Père originel de cet inestimable Don d’Amour absolu qu’est la Vie. Les petits « sacrifices » que doit effectuer la Conscience, tout au long de son parcours évolutif, pour passer d’un état à un autre, sont in fine sa principale source d’enrichissement.

Transsubstantiation
Page 231 du PDF éditeur et 243 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° XII. L’interdépendance multidimensionnelle

Message par Eléa le Ven 28 Sep - 21:04

Transsubstantiation - Page 215 du PDF éditeur et 226 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° XII. L’interdépendance multidimensionnelle

Si l’univers avait pour base la loi du plus fort, au lieu de la Loi d’Amour, il serait autodestructeur et aurait depuis longtemps disparu. La Conscience étant en situation de pouvoir donner doit être nécessairement plus riche que celle désirant recevoir – et je parle ici de la plus grande de toutes les richesses, celle de la Connaissance des réalités subjectives abstraites -. Le récepteur, quant à lui, doit avoir l’humilité de se rendre modestement disponible pour accueillir dignement ce don. Ceci suppose qu’il se soit préalablement débarrassé du fatras des préoccupations sensorielles, des obstacles que sont ses médiocres préjugés, superstitions, certitudes sclérosantes et autres routines intellectuelles propres à une illusoire normalité ambiante conjoncturelle. Pour parvenir à cette épuration préalable, l’aspirant (apprenti-sage) doit obligatoirement passer par le sas de décontamination qu’est la méditation spirituelle, au sein de laquelle il mettra en pratique son sens du discernement le plus subtil et l’inévitable repentir sincère grâce auquel il n’hésitera pas à sacrifier ses fausses croyances et certitudes obsolètes, et à abandonner les acquis antérieurs périmés pour des acquisitions nettement plus intemporelles. 

Transsubstantiation
Page 215 du PDF éditeur et 226 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 13 : L’inévitable sacrifice, le Don et l’ingratitude

Message par Eléa le Ven 28 Sep - 21:32

Transsubstantiation - Page 226 du PDF éditeur et 237 de l'édition papier a écrit:

Dialogue N° 13 : L’inévitable sacrifice, le Don et l’ingratitude

R-13-3
[...]
Ceci nous renvoie à ce que je te disais au début : Tu dois d’abord abandonner ce que tu es (l’ego de ta personnalité par trop identifiée à sa forme physique), si tu veux véritablement devenir ce que tu n’es pas encore (une Conscience pleinement éveillée, libérée de l’asservissement de son identification). Et comprend bien qu’abandonner, comme sacrifier ne signifie pas qu’il puisse y avoir la moindre contrepartie. Le vice se vend, c’est même ce qui se vend le mieux et le plus ici-bas, tandis que la vertu ne s’achète pas, elle se conquiert par l’effort, l’abnégation, la volonté sans préoccupation de domination, ni valorisation des mérites autre que celui de la discrétion permettant d’exercer humblement un service désintéressé au profit de l’utilité commune. 
Tu retrouves cet enseignement du sacrifice dans l’Évangile de Marc 8-34 à 36 :
« Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? »

Q-13-4 – L’élève : Maître, je comprends ce que tu cherches à me faire discerner dans ce processus causal des rapports physiques et intellectuels reposants sur l’égoïsme et l’individualisme, mais alors sur quoi reposent véritablement les rapports spirituels ?

R-13-4 – Le Maître : Je vois que tu commences sérieusement à envisager que ce à quoi tu aspires ne repose pas sur les mêmes mécanismes de fonctionnement ayant cours dans l’actuelle sphère où se manifeste ce à quoi tu t’identifies actuellement au sein d’une communauté de partage réduite au marchandage d’une normalité ambiante. Pour répondre à ta question d’une façon simple et sans ambiguïté
[...]

Transsubstantiation
Page 226 du PDF éditeur et 237 de l'édition papier


_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° X. L’éveil de la Conscience et le Principe de Fraternité (Groupe)

Message par Eléa le Lun 1 Oct - 7:29

Transsubstantiation - Page 169 du PDF éditeur et 176 de l'édition papier a écrit:

Note d’alchimie spirituelle N° X. L’éveil de la Conscience et le Principe de Fraternité (Groupe)

Ce qui est en bas ne peut pas évoluer sans se sacrifier pour ce qui est en haut, et ce qui est en haut ne peut pas évoluer sans assurer avec dévouement et désintéressement l’évolution de ce qui est en bas, puisque le principe de l’évolution de ce qui est en haut est justement de permettre l’évolution de ce qui est en bas.

Transsubstantiation
Page 169 du PDF éditeur et 176 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° X. L’éveil de la Conscience et le Principe de Fraternité (Groupe)

Message par Eléa le Mar 2 Oct - 7:43

Transsubstantiation - Page 171 du PDF éditeur et 178 de l'édition papier a écrit:

Note d’alchimie spirituelle N° X. L’éveil de la Conscience et le Principe de Fraternité (Groupe)

Le Principe de Fraternité (groupe) est un fait de la Nature et de la nécessaire hiérarchisation ordonnée de la Divine Création. Ce Principe de Fraternité résulte de la loi systémique de multiplication et des interactions entre le TOUT et le tout, le haut et le bas, le faible et le fort, le subtil et l’épais. La dépendance de chaque manifestation à l’Énergie Vitale, l’universel dénominateur commun à chaque forme de manifestation, fait que tout ce qui se différencie de l’Universel, n’est en réalité qu’un aspect (Atome) de cet Universel. Rien, jamais, n’est étranger au Divin Créateur. Il est ce que je suis, même si je ne suis pas ce qu’Il est, pour cause de développement en cours d’un état de Conscience inachevé. Partant de cette évidence, il convient d’être capable d’identifier cette part de « divin/incréé », ce trou noir fécondant qui est en chaque manifestation, même si cette source n’est pas encore pleinement active, car c’est par cette part de « divin/incréé » que nous réactivons sans cesse nos Facultés supérieures latentes. C’est cet aspect « divin/incréé », constituant le noyau central de notre atome de manifestation, que l’imagination humaine ne cesse d’explorer en tentant de conquérir des espaces chimériques qu’elle croit à jamais inaccessibles à la complexion humaine, et qui finissent, avec le temps et l’accroissement de ses pouvoirs, par lui devenir accessibles. C’est de ce Point central intérieur de « divin/incréé » (l’Essence) que nous recevons la plus pure et la plus vitale de toutes nos énergies. Tant que nous ne sommes pas capables d’aller puiser à sa source, renfermant notre ADN spirituel dévique, nous devons utiliser les énergies extérieures fossiles et polluantes de la Substance pour assurer un paraître aussi illusoire qu’imparfait et éphémère.

Le Principe de Fraternité peut s’entendre sur un seul plan et dans un seul des trois Mondes, mais il ne prend sa pleine signification spirituelle que lorsque cette Fraternité étend ses ramifications sur d’autres plans dans d’autres Mondes, dans d’autres temps et d’autres espaces et vers d’autres formes de Fraternité, faisant fi des limites arbitraires imposées par l’étroitesse de la condition humaine balisée par son passé, son présent et son futur.

Transsubstantiation
Page 171 du PDF éditeur et 178 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogues N° 11 : Le discernement et la bonne voie

Message par Eléa le Mar 2 Oct - 21:09

Transsubstantiation - Page 182 du PDF éditeur et 189 de l'édition papier a écrit:
Dialogues N° 11 : Le discernement et la bonne voie

R-11-4
[...]
Effectivement, il y a heureusement des Consciences humaines, dans le but de parfaire leur propre évolution spirituelle, et atteindre le niveau de deva par leur entier dévouement au Dharma, qui acceptent pour mission d’apporter, au sein d’une masse ignorante en perdition, le secourable et chevaleresque service désintéressé concernant la transmission des Enseignements de la Sagesse immémoriale consacrés à l’Ordre Souverain des choses. Ce Principe est la base de toute la légende Arthurienne et des chevaliers de la Table ronde. Ce sacrifice qu’elles font de leur incarnation, en se replongeant dans un espace de souffrances, de misères, d’obscurité, de violence, d’ingratitude et d’angoisses, dans le dessein de servir l’utilité commune de son groupe, permettra à de nombreuses Consciences humaines, un peu plus éveillées que les autres, de ne pas continuer aveuglément leur cheminement dans la mauvaise direction et la désespérance. Ce Principe d’émissaire s’incarnant pour secourir ses semblables se retrouve dans la parabole biblique de Jonas. Parabole dont le dessein est précisé dans le Nouveau Testament : Aussi, dit le Seigneur, je leur parlerai en paraboles, parce qu’en voyant, ils ne voient pas, et en écoutant, ils n’entendent ni ne comprennent pas. C’est par ce sacrifice, que constitue l’épreuve de s’incarner dans le Kali-Yuga pour effectuer leur service désintéressé que ces Consciences plus évoluées parviennent au niveau supérieur, celui de leur Transsubstantiation. 

Transsubstantiation
Page 182 du PDF éditeur et 189 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 16 : Les difficultés du service désintéressé

Message par Eléa le Sam 6 Oct - 13:21

Transsubstantiation - Page 308 du PDF éditeur et 324 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 16 : Les difficultés du service désintéressé

R-16-8
[...]
Le sacrifice qu’incombe ce service est essentiellement celui consistant à faire de son ego une oblation sur l’autel de son dévouement au Dharma. Ce n’est que par ce sacrifice que l’ouvrage et l’œuvrant parviennent à fusionner pour atteindre la Transsubstantiation, et le retour à la forme glorieuse libérant la Conscience de sa mortelle condition humaine et de ses cycles de réincarnations. J’ajouterai une dernière chose pour répondre complètement à ta question. Tu peux suivre attentivement le processus que je m’efforce de t’enseigner, comme tu as pu le constater il est complexe, difficile, nécessitant l’activation et la pratique de toutes tes Facultés supérieures, mais s’il y en a une qui doit l’emporter sur toutes les autres, c’est d’abord la Foi. La Foi dans ce que tu as librement accepté de recevoir et d’assimiler. La Foi dans les résultats obtenus lors de différentes mises à l’épreuve, et la Foi dans les convictions que tu seras parvenu à forger à l’issue de ces expériences. Enfin, il te faudra une Foi inébranlable dans le fait que le service désintéressé au service de l’utilité commune soit bien le plus haut niveau initiatique qu’une Conscience humaine doit atteindre pour accomplir intégralement son dessein de forme. Tu ne dois attendre aucune récompense, car de toute façon elle serait très nettement inférieure au Don que tu recevras, et qui viendra correspondre à la hauteur de tes mérites et de ton désintéressement. Un exemple du service désintéressé est donné dans un texte des Puranas :

Au milieu d’une description des enfers dans le Mârkandeya, se trouve cette légende émouvante, retracée dans le langage rude et concis des vieux récits. Le roi Vipaçcit est emmené aux Enfers par un serviteur du dieu des morts Yama, bien qu’il ait eu sa vie durant une conduite exemplaire : mais pour une faute minime d’inadvertance, il a mérité d’y passer un instant de châtiment. Le serviteur lui montre les êtres voués au supplice, puis l’invite à quitter ces lieux de douleur. Mais alors se produit le miracle…

... Le serviteur de Yama dit :

— Viens, roi, allons-nous-en ! Jouis des jouissances que ton mérite propre t’assure, abandonne aux tourments les fauteurs d’actions impies !

Le roi dit :

— Je ne veux pas partir tant qu’ils sont dans le malheur. Les habitants de l’enfer sont heureux par ma présence. Fi de la vie d’un homme qui n’aiderait pas les affligés, les malades, ceux qui implorent un secours, même s’ils sont ses ennemis résolus ! Sacrifices, dons, austérités ne lui seraient d’aucun profit, ici-bas, ni là-haut, s’il ne songe à sauver ceux qui souffrent. L’homme dont l’esprit est cruel envers des enfants, des malades, par exemple, ou des personnes d’âge, je ne le tiens pas pour un homme : c’est un Râksasa (démon).

— Que leur souffrance née de l’enfer provienne du feu qui consume, ou des odeurs violentes, de la faim ou de la soif – cette grande souffrance qui est la cause d’évanouissement – la faire cesser par ma présence, cela excède, je pense, le bonheur tandis que je souffre, que n’aurais-je alors mérité ? Dis-le-moi sans plus attendre !

Le serviteur de Yama dit :

— Voici Dharma et Caktra qui arrivent pour t’emmener. Il faut que tu nous quittes. Pars donc, roi !

Transsubstantiation
Page 308 du PDF éditeur et 324 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

Message par Eléa le Dim 7 Oct - 14:40

Transsubstantiation - Page 655 du PDF éditeur et 686 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

R-31-1
[...]
Lorsque l’on reçoit des richesses sans avoir à se soucier de les rembourser vis-à-vis de généreux donateurs – puisqu’ils ne demandent rien en retour -, le meilleur moyen de s’acquitter de sa dette morale, et de manifester sa gratitude envers ces donateurs, consiste à faire en sorte de devenir soi-même un généreux donateur, ne se préoccupant pas d’autre chose que du service qu’il peut et doit rendre au plus grand profit des bénéficiaires qui en font la demande. La responsabilité est une servitude lorsque dans sa pratique elle n’est pas accompagnée par la vertu d’humilité, celle-ci permettant de ne pas s’encombrer de fausses responsabilités imposées par des individus dévoyés et manipulateurs, cherchant par cette illusion à imposer et maintenir leur domination. Ou encore la responsabilité, que par vanité et quête de respectabilité, faussement honorifique, certains acceptent d’assumer – alors qu’ils n’en ont ni les capacités, ni le discernement pour savoir s’il s’agit de cupidité ou de morale -. Pour véritablement endosser ses véritables responsabilités, qui sont nettement moins pesantes que les fausses, il convient d’y ajouter la gratitude et un altruisme sincère. Voilà un bon moyen de séparer le bon grain de l’ivraie.

Transsubstantiation
Page 655 du PDF éditeur et 686 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 5 : Les conséquences de l’ignorance

Message par Eléa le Ven 12 Oct - 0:27

Transsubstantiation - Page 66 du PDF éditeur et 67 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 5 : Les conséquences de l’ignorance

Q-5-1 – L’élève : Maître, pourquoi un ignorant a-t-il toujours un comportement instinctif proche de l’animal grégaire ?

R-5-1 – Le Maître : Parce que ne connaissant pas les Lois de la Divine providence (Essence) lui permettant de retrouver les pouvoirs propres à sa condition de deva, l’ignorant ne peut donc respecter volontairement les Principes de ces Lois qui fondent le Dharma (l’Ordre Souverain et intemporel sur lequel repose l’Harmonie universelle). Il tombe alors obligatoirement sous la domination des lois de causalité (inconscient collectif) de la Nature (Substance) et du Destin (karma). Ceci le condamne à suivre l’ornière de la dérisoire, conjoncturelle et éphémère normalité ambiante du plus grand nombre de ses semblables, de subir l’asservissement des forces involutives en rapport avec son patrimoine karmique, et qui se transmettent par l’intermédiaire de devas constructeurs inférieurs. Ces forces des lois de causalité agissent sur l’inconscient collectif propre à l’archétype de son espèce animalière, et des mécanismes de son cerveau reptilien et de son subconscient. Leurs actions s’effectuent par l’intermédiaire des influences extérieures venant impacter les Consciences encore sous asservissement, et tant que le Penseur n’est par parvenu à se distinguer des pensées qu’il a reçues sous forme de filiation biologique, d’éducation, de traditions, et de ce qu’il prend pour du savoir auquel il accorde une croyance de vérité. L’ignorance est une condition condamnant irrémédiablement celui qui la cultive à l’asservissement et l’atrophie de ses propres facultés supérieures. À l’asservissement, car il ne peut pas y avoir véritablement utilisation du libre arbitre dans les ténèbres de l’ignorance et de l’inconscience. Il y a, à ce faible niveau d’évolution, une atrophie des facultés supérieures, car ce qui est en contingence d’être ne peut se développer que si le bénéficiaire de ces facultés décide de les activer volontairement lors de régulières mises en pratique.

Transsubstantiation
Page 66 du PDF éditeur et 67 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° VII. Approche de la pensée juste en vertus

Message par Eléa le Ven 12 Oct - 22:24

Transsubstantiation - Page 108 du PDF éditeur et 111 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° VII. Approche de la pensée juste en vertus

20 – C’est parce que tout le monde pensait qu’une chose n’était pas possible, qu’elle ne le fût. Puis un jour il advint une personne qui pensa le contraire, et subitement la chose fut rendue possible. (Les Clavicules de la Sapience du même auteur)

Pour partir à la quête de la Vérité Absolue encore faut-il être capable de se faire une idée du chemin que devra emprunter le pèlerin. Dans son paquetage, ce dernier devra y avoir emporté certains matériels de psychologie intellectuelle (programmation collective extérieure), mais surtout de psychologie spirituelle (autoprogrammation). Savoir réfléchir et raisonner par soi-même est une condition indispensable d’activation de son intelligence, mais savoir penser d’une façon inspirée et visionnaire est ici une condition sine qua non, sans laquelle le pèlerin (la Conscience spirituelle) n’a aucune chance de parvenir au terme de son parcours.

Transsubstantiation
Page 108 du PDF éditeur et 111 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

Message par Eléa le Sam 13 Oct - 13:34

Transsubstantiation - Page 663 du PDF éditeur et 695 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

R-31-5
[...]
Dans les fameuses Tablettes de Thoth, il est explicitement démontré que l’être humain ne devient que ce qu’il pense, et lorsqu’il comprend, par ses Connaissances et l’élévation de son champ de Conscience, que l’être humain dans sa forme de manifestation n’est que l’apparence correspondant à l’état de son évolution, sa Conscience perçoit alors clairement qu’elle n’est pas cette forme organique à laquelle elle s’identifiait, comme un naufragé finit par s’identifier à son radeau de survie, mais qu’elle est d’une nature totalement différente se rattachant à une réalité d’une amplitude autrement plus grandiose. Il convient d’observer que tant qu’une Conscience n’active que les Facultés sensorielles instinctives et ses Facultés intellectuelles émotionnelles, elle se trouve dans l’incapacité de distinguer l’illusoire apparence de sa forme, de la réalité de sa nature subjective abstraite. Elle ne perçoit que selon les limites de ce qu’elle ressent physiquement et ce que son intellect raisonneur élabore, selon un processus causal limité, à partir de ces sensations, dans le cadre d’une illusoire normalité ambiante conjoncturelle d’une espèce spécifique. Pour sortir de ce carcan de la forme égotique sensorielle primitive et celui de l’ego émotionnel qu’engendre son intellect raisonneur, la Conscience doit parvenir à activer ses Facultés spirituelles supérieures, celles lui permettant d’une part, de domestiquer ses sens et ses émotions, et d’autre part, de percevoir au-delà de ces limites propres à la forme physique dense. L’activation de ses Facultés spirituelles étendra son horizon sur des perspectives multidimensionnelles qui ne sont pas accessibles aux facultés sensorielles et intellectuelles.

Transsubstantiation
Page 663 du PDF éditeur et 695 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

Message par Eléa le Dim 14 Oct - 21:11

Transsubstantiation - Page 662 du PDF éditeur et 694 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 31 : la sortie de l’asservissement et le temps nécessaire pour se libérer du Karma

Q-31-5 – L’élève : Maître, dois-je comprendre qu’une Conscience n’est que ce qu’elle perçoit et assimile, et ne deviendra que ce qu’elle sera capable de percevoir et d’assimiler ?

R-31-5 – Le Maître : Comme disent les anciens alchimistes, le Principe est simple comme un jeu d’enfant, mais dans sa pratique il est aussi difficile que les travaux d’Hercule. Une Conscience qui ne perçoit, ne comprend et n’assimile que ce qui est périssable et mortel, et est enfermée dans l’illusion de cette temporalité au point de ne pas pouvoir sortir de cette identification déprimante et dévastatrice. Elle finit invariablement par couler avec le navire qui n’est qu’un moyen de transport. Une Conscience percevant, comprenant et assimilant ce qui est impérissable et immortel, se libérera progressivement de la sinistre élucubration mortifère d’une forme périssable extérieure puisque, comme je te l’expliquais précédemment, la Vie Une, qui n’est que pure énergie, si elle est capable de se Transformer indéfiniment, jamais elle ne se crée ni jamais ne se perd. La Conscience concentrant en elle l’Essence de cette Énergie Vitale, réactive inévitablement les propriétés de sa véritable nature dévique lorsqu’elle en redécouvre sa filiation spirituelle. Dans les fameuses Tablettes de Thoth, il est explicitement démontré que l’être humain ne devient que ce qu’il pense, et lorsqu’il comprend, par ses Connaissances et l’élévation de son champ de Conscience, que l’être humain dans sa forme de manifestation n’est que l’apparence correspondant à l’état de son évolution, sa Conscience perçoit alors clairement qu’elle n’est pas cette forme organique à laquelle elle s’identifiait, comme un naufragé finit par s’identifier à son radeau de survie, mais qu’elle est d’une nature totalement différente se rattachant à une réalité d’une amplitude autrement plus grandiose.

Transsubstantiation
Page 662 du PDF éditeur et 694 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Dialogue N° 12 : La source de toutes choses : la Pensée

Message par Eléa le Lun 15 Oct - 22:33

Transsubstantiation - Page 205 du PDF éditeur et 215 de l'édition papier a écrit:
Dialogue N° 12 : La source de toutes choses : la Pensée

R-12-6
[...]
Donc, pour en revenir à ta question, tant que la Conscience n’est pas en capacité d’établir une communication par la voie intérieure, elle ne recevra que des pensées issues des sollicitations extérieures (basses intensités vibratoires et appauvrissement énergétique) et uniquement par l’intermédiaire de ses semblables en incarnation. Cette Conscience aura plus de possibilités, grâce à sa capacité d’écoute attentive de son Parleur silencieux, d’être en relation par sa voie intérieure, et selon son état d’évolution, avec certaines catégories d’esprits supérieurs. Cette communication intérieure aura pour conséquences, dans un premier temps, de confronter cette Conscience à une surabondance de sollicitations extérieures venant des asuras, ces derniers utilisant plus facilement la communication horizontale de l’intellect raisonneur, sous forme de désirs, passions et émotions pour se manifester en tentant de saturer ses capacités de réception subtile, et ce, afin de pouvoir maintenir leur emprise et leur domination sur le Penseur. Ces asuras tenteront de faire obstacle aux pensées volatiles de haute intensité vibratoire de la voie intérieure en effectuant un tintamarre constant par la voie extérieure. Le meilleur moyen de maintenir une Conscience sous asservissement intellectuel et physique consiste à l’empêcher d’avoir du temps pour qu’elle puisse penser par elle-même. Ces asuras y parviennent en occupant son attention par des frivolités, des désirs futiles et des illusions. Ce n’est que lorsque le Penseur aura retrouvé la maîtrise de son libre arbitre, qu’il pourra volontairement faire obstacle à cette saturation en procédant à l’épuration de ses pensées, dans le dessein de séparer celles venant de l’extérieur de celles venant de l’intérieur, ce qui suppose un discernement très subtil, la maîtrise des sens et de solides Connaissances.

Transsubstantiation
Page 205 du PDF éditeur et 215 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° IV. La Vérité et l’Énergie Vitale

Message par Eléa le Mar 16 Oct - 23:22

Transsubstantiation - Page 61 du PDF éditeur et 61 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° IV. La Vérité et l’Énergie Vitale

[...]
Une vérité relative, uniquement fondée sur les effets de l’intellect raisonneur (science matérialiste, ou/et réflexions empiriques), ne permet pas d’accéder aux causes profondes (Principes) qui seules sont susceptibles de redresser la déformation des réalités subjectives abstraites que produit ce genre de vérité partielle. Une vérité relative ouvre un espace d’insignifiance, dans la sphère de la temporalité, lui permettant de se manifester, selon les lois causales, et durant le temps nécessaire à son illusoire manifestation. Lorsque cesse l’illusion, ce qui implique une prise de Conscience et un élargissement des Connaissances, cette vérité relative disparaît comme une bulle de savon (retourne à l’état de pensée contingente en attente d’être), pour faire place à une vérité relative supérieure. Une vérité relative acquiert un caractère plus ou moins intemporel et permanent lorsqu’elle s’approche, le plus qu’il lui soit possible, de l’Universel, et la forme la plus universelle d’une vérité réside dans le Principe.

Si les vérités relatives matérielles (effets) se perçoivent par les facultés sensorielles, celles des causes seront perceptibles par les facultés intellectuelles, et celles des Principes universels par les facultés spirituelles dont la principale est l’intuition. Selon ce processus de hiérarchisation, chaque vérité n’aura donc pas la même valeur ni la même importance.

Transsubstantiation
Page 61 du PDF éditeur et 61 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° I. Tracé de l’itinéraire à suivre

Message par Eléa Hier à 23:44

Transsubstantiation - Page 21 du PDF éditeur et 21 de l'édition papier a écrit:
Note d’alchimie spirituelle N° I. Tracé de l’itinéraire à suivre

La pensée, comme la forme, est un Principe en contingence d’être (inertie/Tamas), capable de ne contenir qu’une certaine « quantité » d’Énergie vitale. Elle ne se manifeste que lorsqu’elle est activée (mise en mouvement/ Rajas) par une Conscience (le Penseur) qui en devient la matrice fécondante (focalisation énergétique) et sera capable de recevoir et contenir cette Énergie vitale, de l’assimiler, de la comprendre et de l’animer par sa faculté volitive, son pouvoir de faire advenir (rayonner). Dans ce cas, la Conscience spirituelle vitalise et utilise la pensée-forme, et cette dernière apporte à la Conscience son potentiel d’Énergie vitale comme nourriture subtile (Illumination/Sattva).

Il découle de ce qui précède qu’une Conscience sans pensées propres est inconscience, errance et ignorance, et qu’une pensée sans Conscience pour la manifester est dans un état latent, proche du zéro absolu par son inertie, en attente de prendre forme par sa mise en mouvement. C’est une graine sans terre pour la faire germer, elle est en contingence d’être.

Transsubstantiation
Page 21 du PDF éditeur et 21 de l'édition papier

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 543
Points : 555
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extraits de Transsubstantiation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum