anipassion.com

Réflexion autour de la sexualité

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 15:32

Un homme qui n'a pas une vie sexuelle saine et riche ne peut être bien dans sa peau et évoluer spirituellement. Quelqu'un qui ne fait pas l'amour régulièrement n'est pas épanoui. Il est privé d'un mode d'expression de son être.

Pour résoudre ce problème, et réveiller le désir chez autre, il est nécessaire, pour l'homme hétérosexuel peu formé à toutes ces questions, de prendre soin de son corps, de son apparence, de son allure ; de changer régulièrement de vêtements ; de rechercher constamment le beau, afin d'être entouré de choses belles, allant bien ensemble.

Une existence sans changement, sans fantaisie, sans goût même, est comme une chambre sans fenêtres, dans laquelle on n'a pas envie de vivre.


Dernière édition par Georgius le Lun 20 Aoû - 18:18, édité 5 fois
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 15:45

Georgius a écrit:
Un homme qui n'a pas une vie sexuelle saine et riche ne peut être bien dans sa peau et évoluer spirituellement. Il est donc important de prendre soin de son corps, de son apparence, de son allure ; de changer régulièrement d'habits ; de rechercher constamment le beau, afin d'être entouré de choses belles, allant bien ensemble.

C'est quand même très causal ton mode de fonctionnement mon Georgius. Crois-tu sincèrement que l'évolution spirituelle dépend de quelque-chose d'aussi instinctif et magnétique que le désir sexuel ? Si c'est le cas je peux te dire que de mon coté j'ai pu vivre de belles expériences spirituelles pendant ce qu'on appelle en Taoïsme "la période des 100 jours", période pendant laquelle tu conserves tes graines en évitant de te laisser happer par la pulsion sexuelle en elle-même. L'activité de séduction et l'acte sexuel en lui-même font certes parti des besoins intellectuels humains, mais ils restent à mon sens surtout une perte d'énergie considérable quand on les subi...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 16:03

100 jours ? affraid Mais c'est une guerre de Cent ans pour moi ! Je perdrais toutes mes batailles, comme Philippe VI de Valois. Je serais incapable de me rassembler pour lutter.


Nurash a écrit:Crois-tu sincèrement que l'évolution spirituelle dépend de quelque-chose d'aussi instinctif et magnétique que le désir sexuel ?

Oui, parce que je remarque qu'une vie sexuelle riche nous éloigne de tous un tas de sentiments négatifs comme la frustration, la haine, le manque de confiance en soi, le ressentiment, la tristesse.

C'est un plus pour réussir à atteindre un équilibre, selon moi.

Je suis totalement contre l’ascèse, l'abstinence, sauf si c'est pour des raisons de santé. La sublimation des énergies sexuelles ne me paraît pas être une bonne chose sur le moyen terme et le long terme. Car le désir trouve toujours une faille et se nourrit des énergies qu'on thésaurise pour revenir avec des images érotiques, des comparaisons lascives, des sensations agréables, des fantasmes toujours plus prenants.

Alors si c'est pour finir par se détester après 150 jours d'abstinence, car on a pêché une seule fois en bout de course, autant procéder à une évacuation permanente des énergies qui nous éloigne des tentations les plus pénibles.

Un homme qui a l'estomac rempli n'a plus besoin d'aller au restaurant... Very Happy Very Happy Very Happy

Bien manger, bien faire l'amour, bien dormir, bien penser, c'est la base pour une vie sereine, non ? Nous ne sommes pas des purs esprits. La matière est plus forte que nous dans ce monde. Il est inutile de vouloir prendre le dessus. Ce n'est pas possible ici-bas.

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 16:39

Georgius a écrit:100 jours ? affraid Mais c'est une guerre de Cent ans pour moi ! Je perdrais toutes mes batailles, comme Philippe VI de Valois. Je serais incapable de me rassembler pour lutter.

Ca c'est ce que les démons du vice veulent te faire croire, et tu leur laisse la main tant que tu penses comme ça pour moi Wink !


Georgius a écrit:
Oui, parce que je remarque qu'une vie sexuelle riche nous éloigne de tous un tas de sentiments négatifs comme la frustration, la haine, le manque de confiance en soi, le ressentiment, la tristesse.

C'est un peu plus pour réussir à atteindre un équilibre, selon moi.  
De mon point de vue ça les éloigne effectivement mais ça ne résout pas le problème... Le sexe c'est un truc dont tu peux te passer pour vivre et par conséquent la Loi d'économie nous enjoint à nous en préoccuper le moins possible. Avoir pour préoccupation son plaisir et craindre le "manque à profiter" c'est faire preuve de psychologie intellectuelle.  

Georgius a écrit:
Je suis totalement contre l’ascèse, l'abstinence, sauf si c'est pour des raisons de santé. La sublimation des énergies sexuelles ne me paraît pas être une bonne chose sur le moyen terme et le long terme. Car le désir trouve toujours une faille et se nourrit des énergies qu'on thésaurise.
Même chose qu'au début : le désir trouve toujours une faille jusqu'à ce que tu acceptes sa présence (présence associée à ton corps physique) mais que tu considères qu'il n'est pas nécessaire de l'assouvir. L'énergie sexuelle est une énergie de réalisation : si tu t'en sers vers un but plus noble elle cessera de te tourmenter : c'est à toi de l'utiliser et d'en être responsable avant que ce ne soit elle qui t'utilises... Il me semble que le but de l'énergie sexuelle c'est bien de procréer. Si tu ne veux pas avoir d'enfant pour moi c'est de l'énergie de perdue...

Georgius a écrit:
Alors si c'est pour finir par se détester après 150 jours d'abstinence, car on a pêché une seule fois en bout de course, autant procéder à une évacuation permanente des énergies qui nous éloigne des tentations les plus pénibles.

Oui enfin encore une fois tu pars du principe que tu n'es pas capable de gérer les tentations... Un peu comme si tu disais "oh ça va, j'ai pissé à table mais j'avais envie et il est impossible de se retenir..." Le désir sexuel deviens obsessif si cette énergie n'est pas tournée vers autrechose. Essayer, faire des efforts, échouer, apprendre de son échec et recommencer. C'est ça le chemin pour apprendre à maitriser cette puissante énergie, une seule chose est sûre : si tu ne fais pas d'efforts pour y parvenir tu n'y arriveras pas.

Georgius a écrit:
Un homme qui a l'estomac rempli n'a plus besoin d'aller au restaurant, si tu vois ce que je veux dire. Very Happy Very Happy Very Happy

Bien manger, bien faire l'amour, bien dormir, c'est la base pour une vie sereine, non ?
Je te dirai qu'un homme qui passe son temps à aller au restaurant dépensera très certainement plus d'argent (énergie vitale) qu'un type qui se contente d'une salade chez lui alors que le résultat est identique : aucun des deux n'a faim. La soif de jouissance personnelle est protéiforme, nous l'avions traité dans le sujet sur l'hydre de Lerne d'ailleurs on en était arrivé à la conclusion que la première tête (celle du sexe justement) était la seule qu'il ne faut pas couper entièrement si on sait quoi faire avec.

Tout ça pour dire qu'en soi effectivement chacun est libre de mener sa vie comme il l'entend et que chacun pose le curseur où il le souhaite dans le "autant que nécessaire", mais toutes les positions ne se valent pas forcément Wink.

Comme disait le père Grillot :
Grillot de Givry a écrit:Tous disent : " Plus tard, quand nous auront conquis le loisir et le calme". Mais le loisir et le calme ne viennent jamais, tandis que l’Absolu te réclamera sans faute, puisque tu émanes de lui.
Ce qui veut dire à mon sens que tout le temps que tu prends à te satisfaire toi-même plutôt que de l'employer utilement est globalement du temps de perdu...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Vasanakshaya le Lun 20 Aoû - 17:04

Georgius a écrit:Bien manger, bien faire l'amour, bien dormir, bien penser, c'est la base pour une vie sereine, non ? Nous ne sommes pas des purs esprits. La matière est plus forte que nous dans ce monde. Il est inutile de vouloir prendre le dessus. Ce n'est pas possible ici-bas.

L'être humain ne devenant que ce qu'il pense, imagine un peu, mon Georgius, les fâcheux dommages d'une telle pensée.
Crois-tu que privé de ton corps charnel, tes désirs disparaîtront d'eux-même ? Pour te donner une petite indication, regarde ce qui se passe dans tes rêves et vois si, subitement, tu n'as plus envie de rien, là que tu es sur le plan des désirs.

Ce n'est pas une fois privé du corps physique qu'il faut apprendre à maîtriser, que ce soit le sexe, la nourriture ou tout autre plaisir, c'est tout de suite maintenant, sur le terrain, et maîtrise ne rime pas tant avec ascèse qu'avec frugalité. C'est tellement plus facile de ne pas manger que de manger peu... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 17:12

Nurash a écrit:Ca c'est ce que les démons du vice veulent te faire croire, et tu leur laisse la main tant que tu penses comme ça pour moi Wink !

Non, c'est juste que j'ai un corps qui se recharge vite et un mental qui aime la plus belle des communications avec l'autre sexe : à savoir la consommation de l'éros entre deux adultes consentants. Quand tu parles des démons du vice, ça me rappelle un peu le discours des prêtres catholiques : "Ne faites l'amour que pour procréer, parce que tout le reste, c'est pas beau, c'est de la débauche."

Faire l'amour, c'est donner une part de soi à l'autre, c'est échanger, c'est s'offrir, c'est chercher à atteindre avec une autre personne un absolu. Et ce n'est pas du tout du vice. Tu ne vois à mon avis que le côté bestial et salace, la dépense inutile de l'énergie.

Tu penses comme un banquier qui mets ses lingots d'or dans son coffre pour être sûr d'avoir suffisamment de ressources le jour où il devra investir dans un projet orgueilleux.

(Ne le prends pas mal, mon Nurash, ce n'est pas pour t'attaquer, je donne juste un petit coup dans le sac de frappe.)

Nurash a écrit:
De mon point de vue ça les éloigne effectivement mais ça ne résout pas le problème... Le sexe c'est un truc dont tu peux te passer pour vivre et par conséquent la Loi d'économie nous enjoint à nous en préoccuper le moins possible. Avoir pour préoccupation son plaisir et craindre le "manque à profiter" c'est faire preuve de psychologie intellectuelle.


Non, on ne peut pas s'en passer, mon Nurash. Si tu ne fais pas l'amour avec une femme qui te plaît, tu es malheureux. Je le sais. C'est universel. Ne nous mentons pas à nous-mêmes. L'homme a besoin du coït. Il déplaçerait des montagnes pour passer une nuit avec une belle femme.

Un homme qui n'a pas accès aux femmes développent des fantasmes tordus et malsains et fait croire aux autres qu'il est devenu vertueux grâce à la sublimation de ses énergies sexuelles.

Nurash a écrit:
Même chose qu'au début : le désir trouve toujours une faille jusqu'à ce que tu acceptes sa présence (présence associée à ton corps physique) mais que tu considères qu'il n'est pas nécessaire de l'assouvir. L'énergie sexuelle est une énergie de réalisation : si tu t'en sers vers un but plus noble elle cessera de te tourmenter : c'est à toi de l'utiliser et d'en être responsable avant que ce ne soit elle qui t'utilises... Il me semble que le but de l'énergie sexuelle c'est bien de procréer. Si tu ne veux pas avoir d'enfant pour moi c'est de l'énergie de perdue...

C'est encore un discours d'inspiration chrétienne... L'énergie sexuelle ne sert pas qu'à procréer, mon Nurash... C'est une dépense pour son bien-être et celui de son ou sa partenaire... Utilise-là à fond si elle te permet d'être bien dans ta peau...

Nurash a écrit:
Tout ça pour dire qu'en soi effectivement chacun est libre de mener sa vie comme il l'entend et que chacun pose le curseur où il le souhaite dans le "autant que nécessaire", mais toutes les positions ne se valent pas forcément Wink.

Bien sûr.

Je peux aussi comprendre les gens qui n'aiment pas faire l'amour parce que ça leur fait mal, parce qu'ils n'aiment pas leur corps, parce qu'ils ne se sentent pas à l'aise durant l'acte. Néanmoins, toutes ces petites choses démontrent que la personne n'est pas bien dans son corps et que ce mal être freine son développement. Car la matière influence l'esprit et vice versa.


Dernière édition par Georgius le Lun 20 Aoû - 17:28, édité 3 fois

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 17:20


Je constate juste une chose : les gens qui font souvent l'amour et qui ont une sexualité épanouissante, se sentent bien avec les autres et pétillent de vie. Et partent plus facilement à la rencontre des autres.


_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 17:36

Au delà de l'aspect Catho mon Georgius, un vice pour moi c'est une forme magnétique qui déforme ta pensée pour qu'elle puisse te sucer, te vampiriser de ton énergie de la même manière qu'un tique ou qu'un moustique le fait. Le pire avec le vice c'est que généralement c'est très agréable... Donc si tu es attiré par une femme parce que tu veux jouir de sa présence (consentante ou pas), c'est nécessairement une force d'attraction vicieuse stricto-sensu.

Tu sais faut pas prendre ton cas pour une généralité camarade, c'est pas parce que tu ne parviens pas à faire quelque-chose que c'est nécessairement impossible... (  ce n'est pas pour t'attaquer, je donne juste un autre coup dans le sac de frappe Razz ). C'est mon cheval de bataille depuis longtemps la maitrise de l'énergie sexuelle, et la seule manière qui fonctionne vraiment, c'est l'absence totale de compromis vis à vis du vice, autant te dire que ça demande beaucoup beaucoup de travail et d'efforts, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Tel que tu me réponds, je vois aussi que tu as fait l'impasse sur le sujet de l'hydre de Lerne ou la quête du bien-être est également décrite comme une des têtes à abattre pour se libérer Wink.

Personnellement je n'aime pas particulièrement faire l'amour non, les rituels de parade amoureuses sont tellement plein de concupiscence, de désirs malsains ou on projette toujours sur l'autre son lot de fantasmes, d'attentes et de désirs. On ne doit pas avoir la même sensibilité là-dessus, parce que généralement le désir qu'un autre peut ressentir pour moi me fais souvent me sentir comme un bout de viande (la réciproque étant tout aussi vraie)... On est loin de la paix profonde et de l'ouverture d'esprit provoqué par un état de conscience stabilisé sur le corps spirituel...

Les gens qui ont une sexualité épanouissante pétille peut-être de vie et se sentent bien avec les autres peut-être, mais il ne faut pas oublier alors qu'il se sentent bien à cause du plus petit dénominateur commun Wink.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le sexe selon Georgius

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 18:00

Le problème, c'est que tu vois la sexualité comme une vampirisation, une brutalisation du corps, une soumission à l'autre, une atteinte à ce qu'on a de plus intime. Mais seulement, tous les rapports sexuels ne sont pas comme ça (et heureusement).

Si tu te donnes à l'autre avec amour et respect, l'aspect "bestial" disparaît, une autre réalité apparaît à tes yeux.

A mon avis, tu ne vois que la pulsion de mort de la sexualité. Car, comme tu le sais, un homme ne peut atteindre la jouissance sans malmener un peu sa ou son partenaire... C'est le secret du truc... Et je crois que c'est précisément ce point-là qui t'empêche d'apprécier l'acte. Mais on peut malmener l'autre tout en l'estimant et en le respectant. Heureusement, les rapports entre les deux sexes sont plus complexes qu'ils n'y paraissent.

Nurash a écrit:C'est mon cheval de bataille depuis longtemps la maitrise de l'énergie sexuelle, et la seule manière qui fonctionne vraiment, c'est l'absence totale de compromis vis à vis du vice, autant te dire que ça demande beaucoup beaucoup de travail et d'efforts, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Je trouve ça triste, car au final, tu ne développes une composante importante de l'existence. Tu es dans la retenue à cause de tes peurs. Tu refuses les règles du jeu. Tout en pensant que l'équilibre que tu as atteint vaut mieux. Tu passes à côté de tous un tas d'expériences enrichissantes.

Nurash a écrit:Le pire avec le vice c'est que généralement c'est très agréable.

Mais c'est parce que tu considères que c'est du vice... Tu offres une partie de toi à quelqu'un qui te plaît. C'est beau, en fait.

Nurash a écrit:Tel que tu me réponds, je vois aussi que tu as fait l'impasse sur le sujet de l'hydre de Lerne ou la quête du bien-être est également décrite comme une des têtes à abattre pour se libérer.

Je fais l'impasse parce que je considère que le sexe sain est un bienfait pour le corps et l'esprit dont il ne faut pas se priver. Je ne veux pas me débarasser de la quête du bien-être, parce que c'est une pensée de mort, de l'anti-vie, et vu que j'aime la vie, il m'est difficile de ne pas l'honorer comme il se doit. (Je dois sûrement être influencé par mon signe astrologique taureau ascendant vierge.)

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 18:48

Pars à la conquête de ce beau continent, mon Nurash.

Il n'y a pas de châtiment, de pêché, de vice, de mauvais karma pour ceux qui n'adhèrent pas à ces idées effrayantes inventées par les hommes, et qui ne sèment pas le chaos derrière eux. L'homme est libre. Si tu crois au gaspillage énergétique, alors il y a bien gaspillage énergétique. Mais si tu vois ton acte comme un don de toi-même à une autre personne, alors il y a effectivement un don, et rien ni personne ne pourra te faire payer ce que tu as fait. Tu as le pouvoir de façonner ta propre réalité. Tu es une divinité en devenir. Distribues ta puissance comme bon te semble. Very Happy

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 19:09

Georgius a écrit:Le problème, c'est que tu vois la sexualité comme une vampirisation, une brutalisation du corps, une soumission à l'autre, une atteinte à ce qu'on a de plus intime. Mais seulement, tous les rapports sexuels ne sont pas comme ça (et heureusement).

Tu ne comprends pas ce que je te dis mon Georgius, je te parle du rapport de soi à soi. Que ce soit avec un homme ou une femme ou ta main, le Principe reste toujours identique : le désir qui te pousse à jouir d'une chose.

Georgius a écrit:
Si tu te donnes à l'autre avec amour et respect, l'aspect "bestial" disparaît, une autre réalité apparaît à tes yeux.

A mon avis, tu ne vois que la pulsion de mort de la sexualité. Car, comme tu le sais, un homme ne peut atteindre la jouissance sans malmener un peu sa ou son partenaire... C'est le secret du truc... Et je crois que c'est précisément ce point-là qui t'empêche d'apprécier l'acte. Mais on peut malmener l'autre tout en l'estimant et en le respectant. Heureusement, les rapports entre les deux sexes sont plus complexes qu'ils n'y paraissent.

Je trouve ça triste, car au final, tu ne développes une composante importante de l'existence. Tu es dans la retenue à cause de tes peurs. Tu refuses les règles du jeu. Tout en pensant que l'équilibre que tu as atteint vaut mieux. Tu passes à côté de tous un tas d'expériences enrichissantes.

Une fois qu'on a mangé à Mcdo tu peux refaire tout un tas de fois la même expérience "enrichissante", au bout d'un moment bah Mcdo devient moins intéressant... Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'équilibre intéressant à trouver dans le sexe mon Georgius, et c'est une nuance intéressante que tu mets en avant puisque le méchant chien de la voisine me dirait de tout rejeter en bloc. Que le sexe en soit puisse être une chose saine, j'en suis convaincu, tout comme je suis convaincu que ni toi ni moi ne soyons en mesure de l'appréhender de cette manière pour le moment. Dans ton cas tu l'as dis toi-même tu t'en sers comme une fuite face au stress, à la dépression et encore d'autres maux.

Je ne te dis pas nonplus que je n'en ai pas envie, ni même que par moment ça ne me manque pas, je te dis juste qu'à ces moments si tu n'as pas la force nécessaire, tu te laisses déporter par le courant comme l’alcoolique se laisse aller à la boisson. Je trouve l'intervention de Vasanakshaya très intéressante sur le sujet d'ailleurs parce qu'elle est assez équilibrée à mon sens. Je te dis également qu'a t'entendre tu n'as toi-même jamais été de mon coté du miroir. Je peux tout aussi bien te dire que tu ne révèles pas tes potentiels à cause de tes peurs : la peur de manquer, de te retrouver seul, d'être triste, de ne plus avoir de plaisir etc... C'est tout aussi limitant.

Georgius a écrit:
Mais c'est parce que tu considères que c'est du vice... Tu offres une partie de toi à quelqu'un qui te plaît. C'est beau, en fait.
Tu offres ce que tu veux et tu considères beau comme tu l'entends, un vice [attraction magnétique] reste un vice quelle que soit la manière dont il t'apparait. Ce que je te dis c'est que un besoin est une chose vitale et qu'on peut vivre sans sexe, le reléguant au rang de superflu. Après tu peux trouver ça enrichissant, si tu avais été jeté un coup d'oeil au liens que je t'ai filé, tu aurais vu qu'il y a une déclinaison intellectuelle et surtout spirituelle au sexe, et celle-là tu n'y gouteras jamais si ta seule définition de la chose se limite au coït. Dans sa déclinaison universelle c'est Shiva / Shakti, le souffle Divin qui féconde l'océan de la passivité, une toute autre amplitude que les aventures du zizi de Georgius  Laughing .

Georgius a écrit:
Je fais l'impasse parce que je considère que le sexe sain est un bienfait pour le corps et l'esprit dont il ne faut pas se priver. Je ne veux pas me débarasser de la quête du bien-être, parce que c'est une pensée de mort, de l'anti-vie, et vu que j'aime la vie, il m'est difficile de ne pas l'honorer comme il se doit. (Je dois sûrement être influencé par mon signe astrologique taureau ascendant vierge.)
Ben là si je simplifie tu me dis "j'ai pas lu ce que tu m'as indiqué parce que je pense comme je pense".

Au final on en vient toujours à un débat de jugement de la personne et non d'arguments quand on discute avec toi mon Georgius, je trouve ça regrettable pour nous deux. Enfin bon je crois que je vais m'arrêter là pour le moment, le temps d'aller méditer tout ça. Dans tout les cas merci pour l'échange, je vais aller explorer l'aspect peur et "règle du jeu" dont tu parles parce qu'il est fort probable qu'il y ai une part de vérité en ça Wink .

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 19:33

Tu ne me comprends pas non plus. A te lire, j'ai l'impression que tu crois que, pour moi, le sexe est plus une drogue pour me débarrasser de mes peurs, alors que depuis tout à l'heure, je tente de t'expliquer que tu peux l'utiliser comme fortifiant.

Un fortifiant de premier ordre qui te permettra d'être mieux dans ta peau, plus sociable, plus ouvert, plus à l'écoute des autres, car ta/ton partenaire t'offre la possibilité d'exprimer une part méconnue de ton être, de te tester dans une situation intense. C'est tout ce que j'essaie de dire. Ne crois pas que j'utilise le sexe pour maquiller ma peur du manque, mon angoisse de la solitude. J'ai vécu toutes ces choses-là. J'ai déjà expérimenté ces souffrances, car je suis quelqu'un d'indépendant et de sensible.

Si tu n'as du mal avec la sexualité, c'est juste parce que tu es mal à l'aise. Les êtres humains qui ont une construction sexuelle achevée n'éprouvent pas de difficulté à utiliser l'autre ou quelque chose pour jouir. C'est un acte tout à fait banal, normal. La nature nous permet de faire cela, et je ne vois pas pourquoi ça serait dommageable pour l'esprit ou la conscience "d'utiliser son zizi" à bon escient avec une madame qui nous plait.

Je pense que tu n'as pas réglé cette question de la sexualité parce qu'elle te gêne, et tu t'investis dans la spiritualité pour l'occulter (sans mauvais jeu de mots).

Quand on compare la sexualité à un menu Macdo (la bouffe qu'on consomme rapidement et qui ne coûte pas cher), je pense qu'il y a quand même quelques petits trucs à revoir...  Rolling Eyes

Nurash a écrit:Au final on en vient toujours à un débat de jugement de la personne et non d'arguments quand on discute avec toi mon Georgius, je trouve ça regrettable pour nous deux.

Non mais ne me fais pas ce reproche, mon Nurash. Il faut bien partir de son vécu, de ce qu'on connaît pour ensuite produire du contenu et juger l'autre en fonction de nos acquis. Si on discute de tout ça, c'est encore une fois pour avancer. Le partage de nos petites expériences personnelles nous permet de nous comparer aux autres et de changer quelques petits trucs.

Comme je disais plus haut, j'ai la sensation que tu refuses cet univers à cause de tes peurs.

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 20:21

Alors, résultat de ce que j'ai pu connecter en méditation :

La maitrise de l'énergie sexuelle, en tant que force fondamentale de matérialisation repose sur la maitrise des désirs en général et non du désir sexuel en particulier. Il existe dans le monde intellectuel humain (plan astral) une faune et une flore tachant de détourner cette énergie de manifestation à des fins d'auto-survie. La maitrise de cette puissante énergie se fait au travers de l'utilisation du "autant que possible". L'enjeu réel derrière la pratique de l'énergie sexuelle est la création d'un Liens le plus fort (pur) possible dans le cadre de toute manifestation. Chaque forme superflue ajoutera une qualité d'énergie rajasique ou tamasique alourdissant inutilement les formes manifestée et asservissant encore davantage la Conscience. La rectitude du geste se déroulant dans l'absence de focale sur une forme (Tamas) ou sur un effet (Rajas) mais bien sur un Principe / Cause .
Dans le cadre de l'épopée du couple, l'aspect de l'acte sexuel en lui-même sert à manifester une première forme de liaison hormonale impliquant les deux protagonistes par un liens au niveau du chakra swadhistana. Pour conserver la cohérence de la rectitude du geste il est donc nécessaire que ni l'attirance physique et hormonale ni l'affect intellectuel n'entre en jeu dans le choix du partenaire mais que ce dernier soit trouvé par une réelle recherche de la complétude. Cette forme de liens consistera en une première épreuve pour les deux impétrants qui devront s'assurer chacun de leur coté de n'utiliser à aucun moment la connexion obtenue pour leur bénéfice personnel, leur permettant ainsi d'explorer leur désirs et de supprimer tout ce qui ne serait pas en rapport avec le principe d'innocuité. Le résultat sera l'établissement d'une base saine et d'une réelle confiance dans le monde matériel.

Voilà ce que je peux en dire pour le moment Smile

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 22:00

Nurash a écrit:Pour conserver la cohérence de la rectitude du geste il est donc nécessaire que ni l'attirance physique et hormonale ni l'affect intellectuel n'entre en jeu dans le choix du partenaire mais que ce dernier soit trouvé par une réelle recherche de la complétude.

C'est impossible sur terre... L'attirance physique, hormonale et l'affect intellectuel rentrent toujours en jeu. Nous sommes tous des mammifères pensants, et nous faisons tous des choix inconscients, parce que nous sommes programmés pour faire l'amour avec des partenaires sains qui nous permettront d'avoir une descendance vigoureuse.

Si l'odeur de ta partenaire idéale te dérange, tu n'aimeras pas ses câlins.

L'attirance physique passe avant la recherche de la complétude. Ca se fait juste sans que nous nous en rendions compte. Notre cerveau produit des algorithmes qui échappent à notre formidable Conscience d'humain trop humain...

Désolé, mon Nurash. Le réel est moins beau. La matière est plus forte que l'esprit sur ce plan.

(Ne me traitez pas de matérialiste sceptique, please, je vois déjà des gens se lever dans l'Assemblée...)

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 22:34

Haha mon Georgius, tu ne fais que renforcer mes convictions à ce sujet Smile !

Ayant vécu dans des pays étranger j'ai appris à modifier mon affect pour certains goûts. La notion d'attirance physique et hormonale se remarque comme le nez au milieu de la figure dans des pensées subtiles. Croire que par magie on va reconnaitre l'âme sœur au fil des rencontres sans changer son point de vue reviens à chercher une aiguille dans une meule de foin.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 22:50

Ouais et puis, de toutes façons, je veux pas changer mon fusil d'épaule. J'aime trop les grandes méditerranéennes aux cheveux lisses.

C'est moche de renoncer à ces jolis êtres...

Au fond, je ne fais qu'accomplir le devoir que la nature m'a confié... Crying or Very sad

Qui pourrait m'en vouloir ?  Le bon Dieu ? Il n'existe pas ! L'Ordre souverain des choses ? Il me dira rien ! On engueule pas un ouvrier qui travaille dur pour la survie de l'espèce...albino

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Lun 20 Aoû - 23:06

Georgius a écrit:Ouais et puis, de toutes façons, je veux pas changer mon fusil d'épaule. J'aime trop les grandes méditerranéennes aux cheveux lisses.

C'est moche de renoncer à ces jolis êtres...

Au fond, je ne fais qu'accomplir le devoir que la nature m'a confié... Crying or Very sad

Qui pourrait m'en vouloir ?  Le bon Dieu ? Il n'existe pas ! L'Ordre souverain des choses ? Il me dira rien ! On engueule pas un artisan qui travaille la matière... albino

Amuse-toi aussi longtemps que nécessaire mon Georgius, après tout tu as l'éternité, tu es libre et personne ne t'en voudra... Sauf peut-être toi-même de l'autre coté du voile What a Face .

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Lun 20 Aoû - 23:21

Je tacherai mon Nurash, de quitter ce monde sans regrets et sans remords.

Il n'y a de karma que pour ceux qui pensent en avoir...

Je ne crois pas à ce despotisme monté de toute pièce par des esprits très brillants qui régentent les plans supérieurs... Une conscience peut faire le choix de ne plus participer à ce programme d'entrainement sans fin en arrêtant d'y croire.

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Lug le Mar 21 Aoû - 9:58

Georgius a écrit:Je tacherai mon Nurash, de quitter ce monde sans regrets et sans remords.

Il n'y a de karma que pour ceux qui pensent en avoir...

Je ne crois pas à ce despotisme monté de toute pièce par des esprits très brillants qui régentent les plans supérieurs... Une conscience peut faire le choix de ne plus participer à ce programme d'entrainement sans fin en arrêtant d'y croire.

Si le Karma n’était qu’une affaire de croyance, plus ou moins aveugle, mon Georgius, nous naîtrions tous égaux en capacités physiques, intellectuelles et spirituelles, sinon la Création ne serait qu’injustice et malveillance.

Chacun est libre de CROIRE que les lois de Karma (causalité) n’existent pas, comme pendant très longtemps il était normal de croire que le soleil tournait autour de la terre, mais tôt ou tard l’ignorance doit céder la place à la lumière...

Le Karma s’impose à chacun tant que la Conscience, par l’évolution du champ de ses Connaissances n’est pas en mesure d’adhérer volontairement au Dharma, ce qui est pour l'instant ton cas.

Ceci pour dire que tu confonds despotisme et respect des lois, sans lesquelles il n’y a ni justice ni liberté. reste plus que le chaos et le hasard, bonjour l'espérance...

Comme démonstration de ta brillante intelligence, je crois sincèrement que tu peux faire mieux, sauf si tu penses être à ton maximum... Very Happy  Very Happy  Very Happy

Mais là, je préfère ne pas y CROIRE.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1717
Points : 1790
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Eléa le Mar 21 Aoû - 13:00

Nurash a écrit:Haha mon Georgius, tu ne fais que renforcer mes convictions à ce sujet Smile !

Ayant vécu dans des pays étranger j'ai appris à modifier mon affect pour certains goûts. La notion d'attirance physique et hormonale se remarque comme le nez au milieu de la figure dans des pensées subtiles. Croire que par magie on va reconnaitre l'âme sœur au fil des rencontres sans changer son point de vue reviens à chercher une aiguille dans une meule de foin.
Reconnaître l'âme sœur... c'est plus facile quand déjà on sort de l'idée qui consiste à se dire que c'est pour se mettre en ménage avec
flower
et si c'était beaucoup plus subtil et grandiose que ça ?

Transsubstantiation p. 885 du pdf éditeur et 934 de la version papier a écrit:Dialogue N° 39, Les religions et croyances R-39-6
[...]
Le meilleur moyen de ne jamais parvenir à découvrir une terra incognita, c’est de chercher à atteindre ce que l’on imagine être cette terra incognita, et qui n’est que l’illusion que l’on s’en fait. La Conscience partant à l’exploration de l’inconnu ne doit pas chercher à y trouver ce qu'elle a l’habitude de voir et de côtoyer, dans l’environnement de sa normalité ambiante correspondant à sa forme de manifestation.
Transsubstantiation

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 666
Points : 682
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Mar 21 Aoû - 14:08

Soÿ a écrit:
Reconnaître l'âme sœur... c'est plus facile quand déjà on sort de l'idée qui consiste à se dire que c'est pour se mettre en ménage avec
flower
et si c'était beaucoup plus subtil et grandiose que ça ?

Transsubstantiation p. 885 du pdf éditeur et 934 de la version papier a écrit:Dialogue N° 39, Les religions et croyances R-39-6
[...]
Le meilleur moyen de ne jamais parvenir à découvrir une terra incognita, c’est de chercher à atteindre ce que l’on imagine être cette terra incognita, et qui n’est que l’illusion que l’on s’en fait. La Conscience partant à l’exploration de l’inconnu ne doit pas chercher à y trouver ce qu'elle a l’habitude de voir et de côtoyer, dans l’environnement de sa normalité ambiante correspondant à sa forme de manifestation.
Transsubstantiation

Je te rejoint sur l'idée de vouloir consommer quoi que ce soit chez autrui ma Soÿ, parce que ça fait partie du corpus de psychologie intellectuelle. Par contre je comprend pas vraiment ce que tu veux dire par plus subtil et plus grandiose... Tu me diras que parfois on ne peut être plus clair pour qui n'est pas plus attentif.
Pour le moment ce que je m'imaginais c'était parvenir à accéder au plan spirituel, trouver et suivre le "fil" ou la connexion qui pourrait lier deux Consciences aux patrimoines complémentaires et voir à partir de là ce qui se passe (c'est déjà suffisamment flou comme ça)...
Cela dit je pense reconnaître ce caillou que tu décrivais dans ta présentation comme une idée erronée de l'Amour. A part ça je veux bien d'autres pistes je suis preneur parce que je vois pas trop ou tu veux en venir scratch (mais c'est sans doute tant mieux tu me diras king ).

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Netzach le Mar 21 Aoû - 14:41

Lug a écrit:
Ceci pour dire que tu confonds despotisme et respect des lois, sans lesquelles il n’y a ni justice ni liberté. reste plus que le chaos et le hasard, bonjour l'espérance...

Si tu crois au système karmique des Théosophes, alors tu seras effectivement jugé par le tribunal des Théosophes ; si tu suis à la lettre le Décalogue alors tu seras jugé par un Tribunal juif dans l'au-delà ; si tu suis à la lettre la Charia, alors tu seras jugé par un tribunal coranique dans l'au-delà ; bref, ce sont toujours des programmations inventées par des entités évoluées qui connaissent les rouages de la Création... Tous ces inventeurs de programmes d'entrainement voudraient juger la Création entière d'après leur échelle des valeurs, qu'ils croient être la meilleure possible...

Pour le moment, je pense qu'il existe une totale liberté et une absence évidente de justice. Et cette absence de justice entraîne le chaos et le hasard et désespères les êtres. C'est ce qui permet au Mal d'exister dans la création, en fin de compte.

Pour la conscience qui ne désire plus être enfermée dans un système conçu par des législateurs, il n'existe plus que la méthode philo-analytique de la conscience à la recherche de l'exactitude du soi. En cherchant des conduites efficaces, des horizons modifiables, des dispositifs d'actions percutantes, des mesures d'optimisation, et en visant l'extinction de toute dépendance vis-à-vis des autres, la Conscience parvient à évoluer par le jeu des négations successives et à embrasser toutes les exigences de la vérité de l'être, sans s'inquiéter de revenir, d'avoir un retour de bâtons, de subir une sanction d'un tribunal spirituel.

Le système karmique des Théosophes anglo-saxons et le système capitalistique du temps-marchandise privent les Européens, ces âmes poétiques et très créatrices, de leur horizontalité. Ils ne laissent pas de place à l'épanouir humain. Ils ne font que réveiller les crispations et les angoisses d'une Conscience qui en vient à détester la matière, la sexualité et la chaleur de son enveloppe animale. Au bout du bout, elle se retrouve prisonnière d'un système froid, austère, méprisant la volupté, ce plaisir moral et esthétique si cher aux Celtes.

Il n'y a ni bien ni mal mais la nécessaire exigence assumée d'un retour permanent vers l'être naturel des besoins réels. Si ton être naturel veut faire l'amour, donne-lui l'opportunité de l'amour. Tu ne fais que communiquer, que créer du logos de réalité. Une fois qu'on a compris la matière a été corrompue par des systèmes religieux, philosophiques, politiques, économique aliénants, il nous reste à construire de vrais rapports d'amour, de don, d'amitié, de fraternisation avec tous les êtres du Tout.

Tout est information... sunny

Je peux aller plus loin, mon Lug. Il suffit de demander... Laughing Laughing Laughing


Dernière édition par Georgius le Mar 21 Aoû - 18:37, édité 5 fois

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Eléa le Mar 21 Aoû - 14:43

Nurash a écrit:
Soÿ a écrit:
Reconnaître l'âme sœur... c'est plus facile quand déjà on sort de l'idée qui consiste à se dire que c'est pour se mettre en ménage avec
flower
et si c'était beaucoup plus subtil et grandiose que ça ?

Transsubstantiation p. 885 du pdf éditeur et 934 de la version papier a écrit:Dialogue N° 39, Les religions et croyances R-39-6
[...]
Le meilleur moyen de ne jamais parvenir à découvrir une terra incognita, c’est de chercher à atteindre ce que l’on imagine être cette terra incognita, et qui n’est que l’illusion que l’on s’en fait. La Conscience partant à l’exploration de l’inconnu ne doit pas chercher à y trouver ce qu'elle a l’habitude de voir et de côtoyer, dans l’environnement de sa normalité ambiante correspondant à sa forme de manifestation.
Transsubstantiation

Je te rejoint sur l'idée de vouloir consommer quoi que ce soit chez autrui ma Soÿ, parce que ça fait partie du corpus de psychologie intellectuelle. Par contre je comprend pas vraiment ce que tu veux dire par plus subtil et plus grandiose... Tu me diras que parfois on ne peut être plus clair pour qui n'est pas plus attentif.
Pour le moment ce que je m'imaginais c'était parvenir à accéder au plan spirituel, trouver et suivre le "fil" ou la connexion qui pourrait lier deux Consciences aux patrimoines complémentaires et voir à partir de là ce qui se passe (c'est déjà suffisamment flou comme ça)...
Cela dit je pense reconnaître ce caillou que tu décrivais dans ta présentation comme une idée erronée de l'Amour. A part ça je veux bien d'autres pistes je suis preneur parce que je vois pas trop ou tu veux en venir scratch (mais c'est sans doute tant mieux tu me diras king ).

La possibilité / chance de rencontrer un jour ton âme sœur, si tu y réfléchis bien... se chiffre statistiquement à à peu près... zéro.

Si tu prends en compte : 

  • le nombre d'humains sur Gaïa
  • le nombre de kilomètres de Gaïa
  • la probabilité que ton âme sœur ne parle pas la même langue, n'aie pas la même culture, pas du tout le même âge, et possiblement pas non plus le sexe auquel tu t'attends (1 chance sur 2) etc...
  • et si tu multiplies ça par... le nombre de vies qu'il a fallu à chacun de nous pour en arriver là... 
  • et la probabilité que peut-être ton âme sœur n'est tout simplement pas incarnée ici maintenant en même temps que toi

...
comme je le disais, statistiquement, la possibilité de croiser ton âme sœur ici et maintenant est à peu près égale à zéro.

Alors, si ça se produit... c'est quand même qu'on le veille ou non un sacré clin d'œil de la Divine Providence.

Et si la Divine Providence se mêle à se point de l'affaire... et que de ton côté et du côté de ton âme sœur... vous êtes suffisamment synchros pour accepter l'invitation à vous croiser de la Divine Providence (je rappelle qu'il y a le merdier du libre arbitre qui entre en jeu dans toutes les décisions qu'on prend, et aussi celles qu'on refuse de prendre)...
Donc si, par "le plus grand des hasards statistiquement à la limite de l'impossible sur le papier", ton âme sœur et toi parveniez à vous croiser... et qu'en plus, cerise sur le gâteau, vous parveniez à vous reconnaître...
mon petit doigt me dit que ça doit être pour autre chose qu'un marchandage / petit commerce physique... ou émotionnel... ou intellectuel...

Tu ne crois pas ?

Et oui, mon petit doigt me dit aussi qu'il y a là-dedans beaucoup d'Amour... et donc pas du tout l'amour auquel on pense quand on se met en quête d'une terra incognita en croyant savoir à quoi elle ressemble...

Reste pour résoudre l'énigme, à parvenir à entrevoir ce qu'est l'Amour...

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 666
Points : 682
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Mar 21 Aoû - 15:05

Mon Georgius, les Lois et le karma ça peut être vu comme quelque-chose d'aussi simple que la gravité. Je lâche un caillou, il tombe vers le sol. Si c'était vraiment le chaos ce caillou tomberait des fois en zizag vers la droite, des fois en spirale vers la gauche, le tout donnant un joyeux bordel parfaitement imprévisible qui mènerait très vite vers l'absence la plus totale de vie. Le chaos cça veut dire que la jolie brune aux cheveux lisse peut se transformer instantanément en camioneur roumain poilu sentant la sueur et les snitchel, cette friture de poulet à la chapelure Very Happy.

En fait ton référenciel est tellement anthropocentrique que je trouve ça desséchant... Comme si c'était l'humain qui avait créer une myriade de systèmes de pensée ex-nihilo alors que pour moi toutes les religions et toutes les philosophie ont toujours à minima une base de cohérence avec la Nature, certains sont juste plus inspirés et plus évolués que d'autres.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Nurash le Mar 21 Aoû - 15:13

Soÿ a écrit:
La possibilité / chance de rencontrer un jour ton âme sœur, si tu y réfléchis bien... se chiffre statistiquement à à peu près... zéro.

Si tu prends en compte : 

  • le nombre d'humains sur Gaïa
  • le nombre de kilomètres de Gaïa
  • la probabilité que ton âme sœur ne parle pas la même langue, n'aie pas la même culture, pas du tout le même âge, et possiblement pas non plus le sexe auquel tu t'attends (1 chance sur 2) etc...
  • et si tu multiplies ça par... le nombre de vies qu'il a fallu à chacun de nous pour en arriver là... 
  • et la probabilité que peut-être ton âme sœur n'est tout simplement pas incarnée ici maintenant en même temps que toi

...
comme je le disais, statistiquement, la possibilité de croiser ton âme sœur ici et maintenant est à peu près égale à zéro.

Alors, si ça se produit... c'est quand même qu'on le veille ou non un sacré clin d'œil de la Divine Providence.

Et si la Divine Providence se mêle à se point de l'affaire... et que de ton côté et du côté de ton âme sœur... vous êtes suffisamment synchros pour accepter l'invitation à vous croiser de la Divine Providence (je rappelle qu'il y a le merdier du libre arbitre qui entre en jeu dans toutes les décisions qu'on prend, et aussi celles qu'on refuse de prendre)...
Donc si, par "le plus grand des hasards statistiquement à la limite de l'impossible sur le papier", ton âme sœur et toi parveniez à vous croiser... et qu'en plus, cerise sur le gâteau, vous parveniez à vous reconnaître...
mon petit doigt me dit que ça doit être pour autre chose qu'un marchandage / petit commerce physique... ou émotionnel... ou intellectuel...

Tu ne crois pas ?

Et oui, mon petit doigt me dit aussi qu'il y a là-dedans beaucoup d'Amour... et donc pas du tout l'amour auquel on pense quand on se met en quête d'une terra incognita en croyant savoir à quoi elle ressemble...

Reste pour résoudre l'énigme, à parvenir à entrevoir ce qu'est l'Amour...

J'en suis bien conscient de tout ça ma Soÿ, et en vérité j'avoue également que c'est un des moteurs qui me poussent à m'investir plus que jamais dans l'étude de la sagesse antique. J'ai bien conscience que pratiquement toute ma vision des choses est embourbée dans des images terrestres et boueuses et que même en faisant de mon mieux en fait c'est pas gagné que j'y arrive mais bon on s'en fiche, l'important c'est de faire de son mieux Smile ! Disons que statistiquement le seul paramètre sur lequel on peut influer c'est la capacité à le reconnaître quand il passe à portée, sachant que ce sera clairement pas avec les yeux physique qu'on le pourra voir...

Donc oui au final je pense que tu as raison, l'important restant l'enigme de l'Amour et pour la comprendre cette énigme, il y a fort à parier qu'il faut devenir un avec elle Smile.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de la sexualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum