Etude de la notion de Taux vibratoire.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Ven 20 Juil - 19:13

Bonjour à toutes et à tous Smile !

On entend énormément parler, dans le monde de l'ésotérisme et de l'énergie, de la notion de "vibratoire" de "taux vibratoire" et de comment l'élever. Cette notion me semble particulièrement floue et généralement les mots sont un peu utilisés à tort et à travers. Je vous propose d'essayer de faire une petite étude en partant sur des bases générales pour en arriver aux différents cas particuliers.

De la notion de vibration.
Dans la mesure où tout vibre, parler de vibration peut vouloir tout et rien dire à la fois. De ce qu'il me semble, on définit généralement la vibration d'un ensemble, d'un groupe, d'un tout cohérent. Il serait sans doute étrange de parler de la vibration de mon petit orteil (quoique j'imagine que ce genre de conversation à déjà du avoir lieu de manière très sérieuse :p ). Généralement on définit donc la vibration d'un objet, d'une personne ou d'un lieux et ces choses sont à priori hétérogène du point de vue matériel (Une horloge a des aiguilles, un cadrant, un mouvement etc... Mon corps physique est composé de divers organes etc...). Par voie de conséquence, il me semble que le niveau auquel s'applique le mieux cette notion de Taux vibration est celui de Logos. Ainsi ce qui est mesuré en terme de vibration n'est pas l'objet par lui-même mais bien sa cohérence particulière.

De la notion de "Hauteur" vibratoire.
Si nous appliquons cette notion de vibration à celle d'un ensemble matériel tel qu'un corps humain, on peut alors définir que le taux vibratoire sera supérieur lors de la cohérence du corps et de la répartition harmonieuse de la Conscience / des fonctions du corps. Ainsi on comprend que le fait de fumer du tabac force généralement le corps à résister à la toxine et va le pousser à utiliser plus de ressource sur les poumons et moins sur les autres organes, par conséquent, la cohérence du corps va baisser et le taux vibratoire avec.

De la notion d'alignement.
Suivant le Principe énoncé plus haut, que l'on peut raisonnablement qualifié d'alignement "horizontal" (cohérence avec un ensemble d'une densité [sur un plan d'un Monde] défini, on peut également parler d'alignement vertical, c'est à dire de la notion de Liens qui va venir renforcer la cohérence horizontale. C'est ainsi que la transsubstantiation s'opère il me semble : en ayant un ensemble physique se comportant suivant les lois harmoniques les plus générales lui permettant de se synchroniser avec son environnement, ce qui aura pour conséquence de l'affilier à un groupe, un ensemble supérieur, de vibration plus subtile et plus haute. Ainsi on comprend que plus la vibration est élevé, plus l'ensemble est large et la vérité universelle.
Cette notion d'alignement est particulièrement importante, car elle contient à mon sens la clé pour comprendre le Solve et Coagula.

Application à la Conscience.
Si une Conscience est plastique, c'est qu'elle à la capacité de s'identifier au spirituel comme au matériel. Ainsi lors d'une blessure émotionnel ou d'un trauma, il est possible à la Conscience de porter son point focal sur un plan supérieur à celui sur lequel est vécu la souffrance, de sorte que la nature des perceptions soit différente pour la Conscience. On appelle ce phénomène "fuir la réalité" et les échappatoires sont nombreuses, télé, jeux-vidéo, drogue récréatives ou drogues médicales / pharmaceutiques.
Dans le cadre de la plasticité de la Conscience, il me semble que le Solve est le fait de partir d'une situation donnée, d'une matière et de remonter la chaine des causalité par l'augmentation du taux vibratoire. On ne change pas la Nature de la perception on ne fait qu'en déterminer la provenance / la source. Lors de cette remonté, on pourra ainsi constater les limites de cette perception et le manque d'harmonie / cohérence de la pensée à l'origine du trauma. En utilisant le fait de demander de l'aide à des Conscience hiérarchiquement supérieures (savoir recevoir) nous pouvons accéder à un point de vue plus universel.
Le Coagula sera tout simplement la redescente dans la matière sans perdre pour autant l'information transmise, qui pourra s'évanter comme dans un rêve si la Conscience ne fait pas l'effort de concentration nécessaire qui prouvera qu'elle à compris la valeur et l'importance de ce qui lui a été transmis. Il restera encore à mettre en application cette pensée afin d'élargir la cohérence des manifestations de cette Conscience dans la matière afin d'établir une harmonie vibratoire à la fois du point de vue Horizontal et Vertical.

Bon voilà pour mon point de vue, qu'en pensez-vous ? Il me semble qu'il y a de nombreuses déclinaisons intéressantes que l'on peut faire de ce Principe mais avant tout, est-ce que cela vous semble cadrer avec votre expérience de la notion de Taux vibratoire ?

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Ven 20 Juil - 21:54

Kybalion a écrit:Pour changer votre état d'esprit ou vos états mentaux, modifiez votre vibration.
Kybalion a écrit:Rien ne repose ; tout remue ; tout vibre
Le terme de vibration, comme tu le soulignes mon Nurash, est employé pour tout et rien dire. J'aurais tendance à penser que le plus important n'est pas de connaître ce que chacun entend par là (magnétiseurs, astrologue, marabout, voyant, physicien, technicien de son...), mais de dégager le Principe de Vibration de ces vérités relatives, pour commencer à le saisir et pouvoir travailler avec, en toute Conscience et volonté.

Le Principe de Vibration est le troisième Principe figurant dans le Kybalion et stipule que "tout vibre". Il y a donc là une notion de perpétuel mouvement.

Je ne sais pas ce que tu en penses mon Nurash, mais si cela te convient, peut-être serait-il bon dans un premier temps de se concentrer sur ce qui se cache derrière cette histoire, sans pour autant s'attarder sur ce que chaque "praticien" peut en penser ? Nous pourrions ainsi chercher à comprendre le Principe et nous verrons alors ses multiples ramifications.

Nurash a écrit:De la notion de vibration.
Dans la mesure où tout vibre, parler de vibration peut vouloir tout et rien dire à la fois. De ce qu'il me semble, on définit généralement la vibration d'un ensemble, d'un groupe, d'un tout cohérent. Il serait sans doute étrange de parler de la vibration de mon petit orteil (quoique j'imagine que ce genre de conversation à déjà du avoir lieu de manière très sérieuse :p ). Généralement on définit donc la vibration d'un objet, d'une personne ou d'un lieux et ces choses sont à priori hétérogène du point de vue matériel (Une horloge a des aiguilles, un cadrant, un mouvement etc... Mon corps physique est composé de divers organes etc...). Par voie de conséquence, il me semble que le niveau auquel s'applique le mieux cette notion de Taux vibration est celui de Logos. Ainsi ce qui est mesuré en terme de vibration n'est pas l'objet par lui-même mais bien sa cohérence particulière.
Pour ma part, la vibration est un état de mouvement dans lequel se trouve en permanence la matière. Ainsi, chaque atome, molécule, ou chose matérielle possède son état vibratoire. Cet état vibratoire peut être plus ou moins élevé en fréquence. Plus la fréquence est élevée, plus la matière vibre et plus elle est volatile, à l'inverse, plus la fréquence est faible et plus la matière est dense.

On peut donc déjà dégager de ce Principe, il me semble, qu'une fréquence élevée s'apparente au subtil alors qu'une fréquence faible d’apparence au dense. Mais aussi que toute atome de matière possède son état vibratoire.


_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Sam 21 Juil - 6:37

Coucou mon Vasanakshaya !

Vasanakshaya a écrit:
Je ne sais pas ce que tu en penses mon Nurash, mais si cela te convient, peut-être serait-il bon dans un premier temps de se concentrer sur ce qui se cache derrière cette histoire, sans pour autant s'attarder sur ce que chaque "praticien"  peut en penser ? Nous pourrions ainsi chercher à comprendre le Principe et nous verrons alors ses multiples ramifications.

Je vois ce que tu veux dire, ce que j'essayai d'exprimer, c'est que pour moi le Principe de vibration est un principe qui s'applique, de manière générale, au deuxième Logos en particulier. De la manière dont je vois les choses, le premier logos est la cohérence de la matière et son intelligence particulière, c'est à dire que des savoirs comme les réactions chimiques en font partie, mais également des informations comme "qui est compatible avec quoi" dans le sens "qu'est-ce qui est comestible pour qui ? Quel association entre deux être vivants donné sont favorable ou néfastes ? Quels sont les potentiels et les limites infranchissables ? etc...".
A mon sens le deuxième Logos est la notion de cohérence de la Conscience, il est relatif de la capacité de cette dernière à changer, dans le sens de l'involution et de l'évolution. Les mouvements planétaires sont une expression de ce Logos. Il gère à mon sens non pas la résultante mais l’interaction en elle-même et par elle-même. Une des expression les plus vibratoirement basse de ce Logos serait, par exemple, la sensation de bonheur et de dépendance vécue par deux amoureux sur le plan physique. Pour moi ce deuxième Logos est justement le Principe de Vibration en lui-même, et la Loi qui lui est associé est la Loi d'attraction qui implique que toutes les vibrations de fréquence similaire seront attiré l'une par l'autre.

Vasanakshaya a écrit:
Nurash a écrit:De la notion de vibration.
Dans la mesure où tout vibre, parler de vibration peut vouloir tout et rien dire à la fois. De ce qu'il me semble, on définit généralement la vibration d'un ensemble, d'un groupe, d'un tout cohérent. Il serait sans doute étrange de parler de la vibration de mon petit orteil (quoique j'imagine que ce genre de conversation à déjà du avoir lieu de manière très sérieuse :p ). Généralement on définit donc la vibration d'un objet, d'une personne ou d'un lieux et ces choses sont à priori hétérogène du point de vue matériel (Une horloge a des aiguilles, un cadrant, un mouvement etc... Mon corps physique est composé de divers organes etc...). Par voie de conséquence, il me semble que le niveau auquel s'applique le mieux cette notion de Taux vibration est celui de Logos. Ainsi ce qui est mesuré en terme de vibration n'est pas l'objet par lui-même mais bien sa cohérence particulière.
Pour ma part, la vibration est un état de mouvement dans lequel se trouve en permanence la matière. Ainsi, chaque atome, molécule, ou chose matérielle possède son état vibratoire. Cet état vibratoire peut être plus ou moins élevé en fréquence. Plus la fréquence est élevée, plus la matière vibre et plus elle est volatile, à l'inverse, plus la fréquence est faible et plus la matière est dense.

On peut donc déjà dégager de ce Principe, il me semble, qu'une fréquence élevée s'apparente au subtil alors qu'une fréquence faible d’apparence au dense. Mais aussi que toute atome de matière possède son état vibratoire.

Oui effectivement c'est une base incontournable à coté de laquelle je suis passé dans mon emportement, j'ai encore chaussé mes bottes de 7 Lieux en essayant de déterminer un ensemble de Principe basiques alors qu'il aurait été autrement plus prudent de prendre les notions une à une. Bon je comprend que pour parvenir à un composé harmonique large il faut tâcher de maitriser les parts et c'est ma tendance naturelle à vouloir partager l'harmonie que je perçois qui m'a joué des tours.

Merci beaucoup pour ton intervention en tout cas mon Vasanakshaya.

Reprenons donc depuis le début :
Pour vous, c'est quoi le Principe de Vibration ? Quel est le Principe le plus universel et général que vous parvenez à percevoir tout en étant illustrable par des exemples particuliers ?

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Lun 23 Juil - 11:10

Nurash a écrit:Pour vous, c'est quoi le Principe de Vibration ? Quel est le Principe le plus universel et général que vous parvenez à percevoir tout en étant illustrable par des exemples particuliers ?
Le Principe le plus universel et général que je puisse percevoir concernant le Principe de Vibration est la notion de mouvement. Rien n'est immobile dans l'Univers. C'est quelque chose que l'on peut observer dans la nature. Les plantes par exemples sont toujours en train de gagner quelques micromètres, la sève coule dans le xylème et le phloème. Les cellules sont sans cesse parcourues par des flux ioniques, les organites sont toujours en activité. Quand l'homme ou l'animal dort, il est en activité. Même le minéral qui semble plongé dans l'immobilité, si on le regarde de près, se transforme au cours d'un temps plus ou moins long, les électrons de ses atomes sont pris dans une danse sans fin. Chaque atome, chaque particule vibre à sa fréquence.

On peut déjà dégager, il me semble, que si tout est en mouvement, tout ne va pas pour autant à la même vitesse... Voilà déjà de quoi creuser. Smile

PS: je ne suis pas très familier pour ma part avec ces notions de premier logos et de deuxième logos, je n'ai pas les moyens d'intervenir à ce sujet.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Lun 23 Juil - 14:16

Intéressant, je te remercie pour ton message.

Pour faire rapide par rapport à la notion de logos, et en essayant de ne pas raconter trop de conneries : pour moi un logos est un ensemble de cohérence rapport à une certainne densité énergétique.
Le troisième Logos est la cohérence de la Forme. (Le fait que les part d'un ensemble fonctionnent de manière cohérente)
Le deuxième Logos la cohérence de la Substance. (Le fait que chaque flux d'énergie engendrera des effets similaires)
Le premier Logos est la cohérence de l'Essence. (Le fait que tout les membres d'un même groupe ai un modèle unique duquel ils sont tous des déclinaisons).
Chacun de ces Logos s'interpénètre et ne peuvent pas vraiment exister sans le concours des deux autres.

Tu nous dis que rien n'est immobile dans l'univers. Cela me semble vrai, mais la question que je me pose c'est "pourquoi ?". De ce que je comprend, si une chose vibre c'est qu'elle passe par des phases différentes, elle alterne donc entre plusieurs version d'elle-même, de la même manière que chaque seconde qui passe nous fait différent. En effet si le temps et l'espace vont de paire, il est inconcevable qu'un objet reste identique à lui-même entre deux instant, sans quoi au choix :
-Il cesserait d'être un objet unique
-Il cesserait d'exister

Aussi étrange que ça puisse paraître un objet ne peut rester tout à fait immuable dans le temps car chaque variation d'un objet occupe à mon sens une "position de l'espace-temps". Pour avancer dans le temps il faut donc se modifier et atteindre la version de nous-même connecter à cet espace.

Ainsi d'un point de vue Physique aucun objet, du plus petit atome à l'univers ne peut se manifester sans avoir une nature cyclique (vibratoire donc). A l'image de cela l'horloge atomique prend ainsi un élément donné et on observe sa fréquence de vibration par l'intermédiaire de son impact électro-magnétique.

Pour le moment je m'arrête là, si c'est cohérent je reviens vers cette notion de mouvement que tu as mis en avant Smile !

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Lun 23 Juil - 15:37

Merci mon Nurash pour cet éclaircissement sur la notion de logos. Smile

En fait, il me semble que la vie est un incessant mouvement. Même en biologie, science à vision matérialiste dans laquelle la vie est définie comme "tout organisme composé d'au moins une cellule", stipule que vie et mouvement sont liés. Il ne s'agit pas d'un mouvement type déplacement qui soit nécessaire, mais d'une dynamique. Et l’Hermétisme nous enseigne que tout est vie, même le plus "inerte" des cailloux.

Nurash a écrit:Tu nous dis que rien n'est immobile dans l'univers. Cela me semble vrai, mais la question que je me pose c'est "pourquoi ?". De ce que je comprend, si une chose vibre c'est qu'elle passe par des phases différentes, elle alterne donc entre plusieurs version d'elle-même, de la même manière que chaque seconde qui passe nous fait différent. En effet si le temps et l'espace vont de paire, il est inconcevable qu'un objet reste identique à lui-même entre deux instant, sans quoi au choix :
-Il cesserait d'être un objet unique
-Il cesserait d'exister

Aussi étrange que ça puisse paraître un objet ne peut rester tout à fait immuable dans le temps car chaque variation d'un objet occupe à mon sens une "position de l'espace-temps". Pour avancer dans le temps il faut donc se modifier et atteindre la version de nous-même connecter à cet espace.

Ainsi d'un point de vue Physique aucun objet, du plus petit atome à l'univers ne peut se manifester sans avoir une nature cyclique (vibratoire donc). A l'image de cela l'horloge atomique prend ainsi un élément donné et on observe sa fréquence de vibration par l'intermédiaire de son impact électro-magnétique
Comme tu le soulignes, il est inconcevable qu'un objet puisse rester le même en différents instants. Ne serait-ce que parce qu'en deux instants, son environnement n'est plus tout à fait le même et donc, les interactions font de notre objet un autre objet. Comme tu le dit donc, chaque version d'un objet a sa place dans l'espace temps et une même version ne saurait exister en deux espaces temps différents, sinon, ce ne serait plus deux espaces temps différent, mais un même espace temps.

De plus, chaque forme de manifestation est celle d'une Conscience. La Conscience étant vie, aucune forme manifestée par elle ne pourrait être inerte, car si c'était le cas, il n'y aurait pas conscience - du changement.

Après, s'il est vrai qu'une vibration est un mouvement, tous les mouvements ne sont pas pour autant des vibrations. Peut-être serait-il bon de chercher par là, à conditions que les bases posées soient justes ?

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Lug le Lun 23 Juil - 18:15

Vasanakshaya a écrit:
Après, s'il est vrai qu'une vibration est un mouvement, tous les mouvements ne sont pas pour autant des vibrations. Peut-être serait-il bon de chercher par là, à conditions que les bases posées soient justes ?

Jusque-là, ce n’était pas trop mal godillé, mon Vasanakshaya, mais sur cette dernière formulation les vibrations deviennent non plus contradictoires, mais carrément antagonistes.

Tous les mouvements sont nécessairement des vibrations...

Il faut atteindre le zéro absolu pour que le mouvement se congèle, ainsi que les pensées qui lui donnaient sa vibration.

Comme le disait ce brave Albert (Einstein) : Tout dans la vie n’est qu’énergie et vibrations.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Lun 23 Juil - 20:02

Aïe, on dirait que mon petit rafiot a rasé les rochers d'un peu très près et aurait vite fait d'avoir fini version costa concordia... Merci du sauvetage mon Lug.

Bon, pour reprendre sur un bon cap, partons alors du principe que tout mouvement est une vibration. La pensée transmet au mouvement sa vibration. D'une certaine manière, il me semble qu'on puisse dire que le mouvement est une sorte de mise en action de la vibration portée par la pensée.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Mer 1 Aoû - 17:28

Lug a écrit:Tous les mouvements sont nécessairement des vibrations...
Mon Lug, j'ai quelques difficultés à bien comprendre le fait que tout mouvement soit nécessairement une vibration, probablement que je suis sclérosé par mon pernicieux intellect. Ce qui suit te paraitrait-il juste ?

Prenons en considération le déplacement d'un objet dans l'espace, ce qui est incontestablement un mouvement. Ce déplacement est la manifestation d'un changement de position/d'état de l'objet (ex : d'un endroit loin du soleil où il fait froid à un endroit proche du soleil où il fait chaud). Et c'est ici il me semble que l'on peut voir cette notion de vibration :

Le changement de positon, est sur le plan physique la manifestation du passage d'un état vibratoire à un autre, en l’occurrence d'une position à un autre.

Pour généraliser, il me semble qu'il en découle qu'un mouvement est un passage d'un état vibratoire à un autre. Et un mouvement spatial sur le plan physique en est une manifestation.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Lug le Mer 1 Aoû - 18:37

Vasanakshaya a écrit:
Lug a écrit:Tous les mouvements sont nécessairement des vibrations...
Mon Lug, j'ai quelques difficultés à bien comprendre le fait que tout mouvement soit nécessairement une vibration, probablement que je suis sclérosé par mon pernicieux intellect. Ce qui suit te paraitrait-il juste ?

Prenons en considération le déplacement d'un objet dans l'espace, ce qui est incontestablement un mouvement. Ce déplacement est la manifestation d'un changement de position/d'état de l'objet (ex : d'un endroit loin du soleil où il fait froid à un endroit proche du soleil où il fait chaud). Et c'est ici il me semble que l'on peut voir cette notion de vibration :

Le changement de positon, est sur le plan physique la manifestation du passage d'un état vibratoire à un autre, en l’occurrence d'une position à un autre.

Pour généraliser, il me semble qu'il en découle qu'un mouvement est un passage d'un état vibratoire à un autre. Et un mouvement spatial sur le plan physique en est une manifestation.

Ton approche est un peu minimaliste, mon Vasanakshaya, surtout si tu pars du Principe qu’une simple pensée possède son propre état vibratoire, comme le moindre photon de lumière.

Quant au mouvement, ce n’est que la conséquence de cet état vibratoire qui est à la base de toute manifestation. La pensée en se manifestant prend une forme possédant son propre mouvement rotatoire, puis son mouvement circulaire orbital et son mouvement évolutionnaire en spirale, car aucune manifestation vibratoire n’a qu’un seul mouvement.

Sur le plan quantique, lorsqu’une particule parvient à concentrer suffisamment d’énergie (quantum) pour augmenter sa tonalité vibratoire, en plus de son mouvement circulaire elle peut changer d’orbite, ce qui s’appelle un saut quantique, et même faire partie des radicaux libres.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Jeu 2 Aoû - 10:20

Merci mon Lug Smile

Il me semble que je comprends un peu mieux. Une pensée non manifestée est en inertie (Tamas), c'est-à-dire dans un état qui tend vers le zéro absolu, absence de mouvement et vibration quasi nulle.

Lorsqu'elle sort de son inertie pour être mise en mouvement (Rajas) par une Conscience, elle s'active et adopte un mouvement rotatoire. Puis, elle a un mouvement circulaire orbital autour de la Conscience avec laquelle elle a affinité. Enfin, pour être rayonnée par la Conscience, la forme pensée prend un mouvement évolutionnaire en spirale et se dirige vers là où elle peut être réceptionnée.

Je croyais initialement à tort qu'une pensée, qu'un photon, avait son niveau vibratoire qui restait le même du début à la fin. Mais cette pensée n'est pas juste, car son état vibratoire varie selon où en est la pensée.

Si je ne me trompe pas, on peut en faire l'analogie avec par exemple l'électron, qui en capturant de l'énergie peut en effet faire un saut quantique pour vibrer sur une orbitale supérieure, plus éloignée du noyau. C'est ainsi que l'atome rayonne d'avantage son électron. Et même, si l'énergie capturée est suffisamment grande, l'électron peut alors être expulsé en radical libre, comme tu l'indiques.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Lug le Jeu 2 Aoû - 11:20

.
.

As-tu lu, mon Vasanakshaya, la note d'alchimie spirituelle XVIII, dans Transsubstantiation ?

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Jeu 2 Aoû - 14:57

Lug a écrit:.
.

As-tu lu, mon Vasanakshaya, la note d'alchimie spirituelle XVIII, dans Transsubstantiation ?
Je viens de la relire, et je dois bien avouer mon Lug que de là où j'en suis pour l'instant, j'ai encore de sacrées difficultés à bien recevoir les enseignements contenus dans Transsubstantiation, pour ce qui est de les mettre en pratique, c'est encore une autre histoire. Après une petite mise à l'épreuve qui m'a bien épuisé, je me suis rendu compte que là où ça pèche le plus c'est au niveau de la mise en pratique, surtout en terme d'endurance. C'est bien de lire et de savoir des trucs, mais de faire une Connaissance sienne, c'est quand même une autre paire de manches.



_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Mar 14 Aoû - 14:19

Pour poursuivre cette étude de la notion de taux vibratoire, je pense qu'il est intéressant de se dire que le substrat de toute forme de manifestation, c'est le zéro, le chaos qui est l'océan des potentiels non-particularisés et non manifestés.

Or donc, petites réflexions comme ça : A partir du moment où quelque-chose existe, il doit impérativement pouvoir osciller (vibrer). Si donc cette chose existe, à chaque instant elle doit pouvoir présenter des formes différentes.

Pour pouvoir exister de manière distincte, une Conscience doit nécessairement pouvoir faire le liens entre la matrice qui lui permettra de se manifester et l'Âme-de-Vie dont elle est une fonction. Le mouvement rotatoire représente le caractère physique et matériel de la chose, sa qualité Tamasique. Son caractère orbital représentera l'aspect l'intellectuel et la qualité Rajasique alors que le mouvement évolutionnaire en spirale aura une qualité Satvique.

Ainsi je me dis que la substance physique dont est constitué une forme de manifestation est relative d'un croisement de ces trois qualités vibratoires. Chaque Conscience ayant une quantité d'énergie limitée à sa disposition, elle sera capable d'animer certaines formes et pas d'autres. Aussi la qualité Tamasique vibratoire définira les attributs physiques d'une forme. Pour une matière inerte, une forme non-organique, ce sera à peu près tout ce qui constituera l'objet. Son interaction avec l'environnement sera ce qui va constitué son histoire. Ainsi outre la dégradation temporelle, tout les chocs, heurts etc viendront impacter de manière superficielle l'enveloppe.

Cependant si une Conscience plus évoluée retravaille cette matière brute, elle pourra par son action et son intention lui donner une nouvelle forme en rapport avec le but attendu. Aussi d'une certaine manière, un sculpteur travaillant la pierre ou le bois, va venir enrichir cette matière d'une qualité utile intellectuelle (création d'un outil, attribut Rajasique), ou même spirituelle (représentation d'un concept abstrait, attribut Satvique).

Ainsi une quantité d'énergie vitale donnée peut être retravaillé pour représenter un aspect supérieur de l'énergie vitale.

Cela me semble une base intéressante pour partir au moins sur la notion de taux vibratoire d'un objet inerte (matière morte).

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Jeu 16 Aoû - 18:31

Nurash a écrit:Pour poursuivre cette étude de la notion de taux vibratoire, je pense qu'il est intéressant de se dire que le substrat de toute forme de manifestation, c'est le zéro, le chaos qui est l'océan des potentiels non-particularisés et non manifestés.
Petite détail qui me fait un peu tiquer, mon Nurash, je ne fais pas le lien entre le Zéro du non manifesté et le chaos. A mon sens, le chaos n'a pas de Nombre attribué, car cela le cantonnerait à une Loi, or le propre du chaos c'est justement de ne pas avoir de Loi. Si le chaos correspondait au Zéro il aurait alors une certaine constance ce qui lui ferait perdre le titre de chaos car alors il serait ordonné. Qu'en penses tu ? Smile

Peut-être cette réflexion serait-elle plus juste ainsi :
Nurash a écrit:Or donc, petites réflexions comme ça : A partir du moment où quelque-chose existe se manifeste, il doit impérativement pouvoir osciller (vibrer). Si donc cette chose existe se manifeste, à chaque instant elle doit pouvoir présenter des formes différentes.
Tu vas peut-être trouver que je cherche la petite bête, mais il me semble que ce détail a tout de même son importance : toutes les formes-pensées existent, même si elles sont non manifestées. Lorsqu'une Conscience en appelle une à la manifestation, elle lui transmet un état vibratoire qui lui permettra de se manifester. Même non manifestée, la forme pensée existe.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Ven 17 Aoû - 17:11

Vasanakshaya a écrit:
Petite détail qui me fait un peu tiquer, mon Nurash, je ne fais pas le lien entre le Zéro du non manifesté et le chaos. A mon sens, le chaos n'a pas de Nombre attribué, car cela le cantonnerait à une Loi, or le propre du chaos c'est justement de ne pas avoir de Loi. Si le chaos correspondait au Zéro il aurait alors une certaine constance ce qui lui ferait perdre le titre de chaos car alors il serait ordonné. Qu'en penses tu ? Smile

J'en pense mon Vasanakshaya que pour moi le Zéro est tout en général et rien en particulier. Pour moi le zéro à une telle constance que justement il échappe à la logique, on est en train de parler de la lame du fou, c'est un sujet super casse-gueule... Là il me semble important de dissocier la chose de l'idée qu'on s'en fait. Ce que je veux dire c'est que quel que soit ta manière de penser, ces pensées sont soumises aux Lois de la Création... Est-ce que tu penses être capable de penser l'absence de Lois depuis un endroit ou ces dernières ont cours ? A partir du moment ou tu penses "Chaos" tu penses à une représentation qui n'en ai déjà plus Razz...

Après pour ce qui est de la différence entre manifester et existence oui j'aurais tendance à être d'accord avec toi. Même si effectivement pour moi c'est du chipotage, parce que pour le moment on ne parle que de l'aspect matériel...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Sam 18 Aoû - 11:13

Ça me semble juste mon Nurash, c'est vrai que la manière dont nous nous représentons un Principe, un Nombre, ou même le chaos, est entièrement dépendante de notre corpus intellectuel, et ce n'est d'ailleurs qu'une bien maigre, et le plus souvent déformée, représentation de la chose. D'où la nécessité d'ailleurs d'aligner nos enveloppes sur celle qui nous est la plus élevée pour ne pas trop entraver le processus de "descente" d'une intuition reçue, afin de garder une idée fidèle à ce qu'elle est.

En fait, ce qui me dérange dans le fait d'assimiler le chaos au Zéro c'est qu'à mon sens, le chaos étant privé de toute Loi, il ne saurait se maintenir lui-même. Pour moi, le chaos et le néant sont de la même veine, des paradoxes ingérables. Mais il s'agit là de ma représentation des choses, bien incapable -pour l'instant Very Happy- de connaître ces notions.

Si je chipote à faire la différence entre exister et se manifester, c'est parce qu'il me semble que ce sont des états biens différents. Ne pas exister c'est être ni manifesté, ni non manifesté. Pour moi seul le néant n'existe pas, par définition. Mais si nous nous concentrons sur l'aspect matériel, il me semble en effet qu'on puisse dire de quelque chose qu'elle n'existe pas, car c'est alors une inexistence relative -non manifestation en fait-, puisqu’elle nous apparaît en contingence d'être.

Est-ce que ça te paraît plus juste ainsi mon Nurash ?


_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Sam 18 Aoû - 17:02

Vasanakshaya a écrit:

En fait, ce qui me dérange dans le fait d'assimiler le chaos au Zéro c'est qu'à mon sens, le chaos étant privé de toute Loi, il ne saurait se maintenir lui-même. Pour moi, le chaos et le néant sont de la même veine, des paradoxes ingérables. Mais il s'agit là de ma représentation des choses, bien incapable -pour l'instant Very Happy-  de connaître ces notions.


Le chaos et le néant sont deux choses différentes, et pour moi la notion de chaos est justement essentielle pour comprendre le taux vibratoire. Imagine que la matière soit défini par un vecteur en mathématique : la direction de ce vecteur représentera par exemple la matière et sa longueur "l'épaisseur" de la matière. Un matériau uniforme donné sera un ensemble de vecteur parallèles formant un "ensemble" dans l'espace qui définira les propriétés du matériau. Le chaos ce serait une infinité de vecteurs mis en vrac dans un espace : comme il n'y a pas de cohérence permettant de définir un quelconque ensemble, rien de spécial n'en émerge. Aussi toutes les matières potentielles sont présentent dans le chaos (existent selon tes termes, mais ne sont pas manifestés). Le néant serait l'absence totale de vecteur comme s'il fallait tiré ex-nihilo d'un seul coup quelque-chose qui arriverait un peu comme par magie. Donc pour moi le chaos est compatible avec la notion de zéro absolu et d'espace alors que la notion de néant ne l'est pas.

Vasanakshaya a écrit:
Si je chipote à faire la différence entre exister et se manifester, c'est parce qu'il me semble que ce sont des états biens différents. Ne pas exister c'est être ni manifesté, ni non manifesté. Pour moi seul le néant n'existe pas, par définition. Mais si nous nous concentrons sur l'aspect matériel, il me semble en effet qu'on puisse dire de quelque chose qu'elle n'existe pas, car c'est alors une inexistence relative -non manifestation en fait-, puisqu’elle nous apparaît en contingence d'être.

Est-ce que ça te paraît plus juste ainsi mon Nurash ?

Oui mon Vasanakshaya, ça me semble juste comme ça, c'est juste que ça me semblait une notion sur laquelle il n'était pas forcément nécessaire de s’appesantir compte tenu de ce qu'on essaye de comprendre Wink. Surtout que, suivant le schéma que je t'ai exposé plus haut et selon même ce que tu dis, dire qu'une chose "n'existe pas" est un paradoxe ingérable puisque tu nommes et définis un espace, une forme-pensée, et tu dis ensuite que ce que tu viens de nommer n'existe pas. Si seul le néant n'existe pas alors par définition tout le reste existe. Et là on vient de démontrer, o mirâââcle de l'intelligence intellectuelle et rationnelle, que ce qui existe existe Laughing . "Ce qui ne me tue pas ne me fait pas mourir" disait le captain Obvious :p !

Donc pour faire simple : soit une chose (une forme) existe sur un plan définit, soit elle existe en contigence d'être, attendant qu'une conscience l'amène à la manifestation.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Eléa le Sam 18 Aoû - 18:27

Lug a écrit:
Vasanakshaya a écrit:
Lug a écrit:Tous les mouvements sont nécessairement des vibrations...
Mon Lug, j'ai quelques difficultés à bien comprendre le fait que tout mouvement soit nécessairement une vibration, probablement que je suis sclérosé par mon pernicieux intellect. Ce qui suit te paraitrait-il juste ?

Prenons en considération le déplacement d'un objet dans l'espace, ce qui est incontestablement un mouvement. Ce déplacement est la manifestation d'un changement de position/d'état de l'objet (ex : d'un endroit loin du soleil où il fait froid à un endroit proche du soleil où il fait chaud). Et c'est ici il me semble que l'on peut voir cette notion de vibration :

Le changement de positon, est sur le plan physique la manifestation du passage d'un état vibratoire à un autre, en l’occurrence d'une position à un autre.

Pour généraliser, il me semble qu'il en découle qu'un mouvement est un passage d'un état vibratoire à un autre. Et un mouvement spatial sur le plan physique en est une manifestation.

Ton approche est un peu minimaliste, mon Vasanakshaya, surtout si tu pars du Principe qu’une simple pensée possède son propre état vibratoire, comme le moindre photon de lumière.

Quant au mouvement, ce n’est que la conséquence de cet état vibratoire qui est à la base de toute manifestation. La pensée en se manifestant prend une forme possédant son propre mouvement rotatoire, puis son mouvement circulaire orbital et son mouvement évolutionnaire en spirale, car aucune manifestation vibratoire n’a qu’un seul mouvement.

Sur le plan quantique, lorsqu’une particule parvient à concentrer suffisamment d’énergie (quantum) pour augmenter sa tonalité vibratoire, en plus de son mouvement circulaire elle peut changer d’orbite, ce qui s’appelle un saut quantique, et même faire partie des radicaux libres.
WOW
quand on croise, opéré par une Conscience éclairée, le mouvement unifié de :
Transsubstantiation a écrit:le rotatoire pour Tamas, le spiralé pour Rajas et l’en-avant pour Sattva
avec
Table d'Émeraude de Thoth a écrit:Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas.
WOW
vache de représentation live de ce qu'est la Haute Magie...
WOW
chuis scotchée !!!
lol! 
Merci mon Lug !!!

_________________
Puissent vos efforts être à la hauteur de vos rêves 
Merci mon Lug
pour Transsubstantiation
et pour tout le reste
Eléa
Eléa

Messages : 1454
Points : 1492
Date d'inscription : 07/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Vasanakshaya le Dim 19 Aoû - 15:01

Nurash a écrit:Le chaos et le néant sont deux choses différentes, et pour moi la notion de chaos est justement essentielle pour comprendre le taux vibratoire. Imagine que la matière soit défini par un vecteur en mathématique : la direction de ce vecteur représentera par exemple la matière et sa longueur "l'épaisseur" de la matière. Un matériau uniforme donné sera un ensemble de vecteur parallèles formant un "ensemble" dans l'espace qui définira les propriétés du matériau. Le chaos ce serait une infinité de vecteurs mis en vrac dans un espace : comme il n'y a pas de cohérence permettant de définir un quelconque ensemble, rien de spécial n'en émerge. Aussi toutes les matières potentielles sont présentent dans le chaos (existent selon tes termes, mais ne sont pas manifestés). Le néant serait l'absence totale de vecteur comme s'il fallait tiré ex-nihilo d'un seul coup quelque-chose qui arriverait un peu comme par magie. Donc pour moi le chaos est compatible avec la notion de zéro absolu et d'espace alors que la notion de néant ne l'est pas.
D'accord mon Nurash, pour ma part et peut-être à tort, j'ai tendance à voir les choses un peu différemment.

Pour reprendre ton exemple mon Nurash, le chaos ne serait à mon avis pas une infinité de vecteurs, disposés dans toutes les directions possibles, mais plutôt une absence de possibilité de vecteurs, de notions d'espace ou encore de directions. Parce que s'il y avait des vecteurs, des directions (aussi multiples et variées soient-elles) et un espace dans lequel ces derniers puissent s'épanouir, c'est qu'une Loi le leur permet. Et si Loi il y a, ce n'est pas le chaos, plutôt un champ des possibles.

Je suis d'accord avec toi pour dire que le néant et le chaos sont deux choses bien distinctes, ce que je voulais dire, c'est qu'elles ont en commun de ne pas nous concerner. Car il nous est strictement impossible d'être en contact avec l'une ou l'autre, parce que ces notion ne semble pas correspondre à la Création pour la raison qu'elles sont en dehors des Principes qui nous régissent, nous et notre monde. Toutefois, on peut me semble-t-il parler d'un chaos relatif, comme pour signaler un -apparent- désordre. Smile
Nurash a écrit:Oui mon Vasanakshaya, ça me semble juste comme ça, c'est juste que ça me semblait une notion sur laquelle il n'était pas forcément nécessaire de s’appesantir compte tenu de ce qu'on essaye de comprendre Wink. Surtout que, suivant le schéma que je t'ai exposé plus haut et selon même ce que tu dis, dire qu'une chose "n'existe pas" est un paradoxe ingérable puisque tu nommes et définis un espace, une forme-pensée, et tu dis ensuite que ce que tu viens de nommer n'existe pas. Si seul le néant n'existe pas alors par définition tout le reste existe. Et là on vient de démontrer, o mirâââcle de l'intelligence intellectuelle et rationnelle, que ce qui existe existe Laughing . "Ce qui ne me tue pas ne me fait pas mourir" disait le captain Obvious :p !

Donc pour faire simple : soit une chose (une forme) existe sur un plan définit, soit elle existe en contigence d'être, attendant qu'une conscience l'amène à la manifestation.

Ça me paraît en effet plus juste ainsi. lol!

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 737
Points : 751
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Taranis le Dim 19 Aoû - 15:25

Vasanakshaya a écrit:
D'accord mon Nurash, pour ma part et peut-être à tort, j'ai tendance à voir les choses un peu différemment.

Pour reprendre ton exemple mon Nurash, le chaos ne serait à mon avis pas une infinité de vecteurs, disposés dans toutes les directions possibles, mais plutôt une absence de possibilité de vecteurs, de notions d'espace ou encore de directions. Parce que s'il y avait des vecteurs, des directions (aussi multiples et variées soient-elles) et un espace dans lequel ces derniers puissent s'épanouir, c'est qu'une Loi le leur permet. Et si Loi il y a, ce n'est pas le chaos, plutôt un champ des possibles.

C'est pour cette raison que j'associe le zéro au chaos : tout ce qui se manifeste est du chaos ordonné, et tout ce qui est ordonné n'appartient plus au chaos mais en provient et y retournera. En fait on est d'accord sur le Principe mais j'ai l'impression que tu cherches à tout prix à donner une existence au chaos alors que précisément dès que tu le fais tu vas en perdre l'essence. Le chaos pour moi c'est au contraire l'infinité des possibles, le genre de truc qu'on arrivera jamais à conceptualiser correctement... On pourrait le penser également comme notre ignorance : infinie pour toujours et à jamais.

Un espace d'infinité uniforme n'exprime rien de spécial : il est tout en général et rien en particulier, ce n'est que lorsqu'on sépare une chose de cet infini (qu'on le divise) que l'existence séparée peut venir à l'existence... Le chaos en lui même n'a pas de forme, pas de direction, pas de durée, pas de limitation quelconque. Tu me parles de Loi associée au Zéro mais je ne vois pas en quoi le Zéro constitue une Loi qui modifie quoi que ce soit... (quand tu l'ajoutes il ne se passe rien, quand tu le retranche il ne se passe rien, tu peux le multiplier ou le diviser autant de fois que tu le souhaites il reste le même, et quand tu divises par lui tu obtiens l'infini)

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Invité le Dim 19 Aoû - 17:25

Le taux vibratoire détermine la strate dans laquelle évolue un Humain sur terre comme au ciel
Haut astral = taux vibratoire plus élevé que la bas astral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Kanzi le Dim 19 Aoû - 17:41

Peut-être pourriez-vous relire le Sépher de Moïse, verset 2, chapitre I du premier tome de la VHAE, et en complément le Nombre Zero du Tarot du Sépher...

C'est vrai aussi mon Nurash que lorsque tu l'ajoutes il semble qu'il ne se passe rien pourtant lorsque tu l'ajoutes au nombre Un cela nous fait Dix...et puis cent et puis mille.... farao Cela nous donne quand même une belle extension...
Et lorsqu'on sait que le 1 n'est jamais tout seul, mais 01 c'est pas pour rien non plus  
Que ferions nous sans le Zéro ? Laughing

Tao Tô King a écrit:Le Tao est le vide, mais le vide est inépuisable.
C'est un abîme vertigineux.
Insondable.
De lui sont sortis tous ceux qui vivent.
Eternellement, il émousse ce qui est aigu, dénoue le fil des existences, fait jaillir la lumière.
Du rien, crée toute chose.
Sa pureté est indicible.
Il n'a pas de commencement.
Il est.
Nul ne l'a engendré.
Il était déjà là quand naquit le maître du ciel.

_________________
Tout est Juste
Kanzi
Kanzi

Messages : 1391
Points : 1555
Date d'inscription : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Invité le Lun 20 Aoû - 12:17

Principe donné par Hermes
"Pour changer votre état d'esprit ou vos états mentaux, modifiez votre vibration.""

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Lug le Lun 20 Aoû - 13:42

Jaycevol a écrit:Principe donné par Hermes
"Pour changer votre état d'esprit ou vos états mentaux, modifiez votre vibration.""

Oui, oui, c'est bien de transmettre ce qu'enseigne Hermès, mon Jaycevol, mais ce serait encore mieux de nous indiquer l'ouvrage de référence permettant d'authentifier qu'il s'agit bien d'Hermès, et non d'une élucubration fantasque d'imposteur, d'une part, et dans l'hypothèse où la citation est véritablement conforme à celle de l'auteur, alors d'autre part, explique-nous comment toi tu fais pour modifier tes vibrations...

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2073
Points : 2156
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Etude de la notion de Taux vibratoire.  Empty Re: Etude de la notion de Taux vibratoire.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum