Les Principes de la Loi de Maât

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Dim 4 Nov - 12:14

Merci mon Eléa Smile  d'avoir pris le temps de m'expliquer, je crois que je commence à y voir plus clair, je n'avais effectivement pas envisagé le terme "pardonner" dans ce sens.

Eléa a écrit:Donc "recevoir" est bien la faute, faute par ignorance et petitesse de vue, quand recevoir est la seule face de la médaille que nous soyons capables de considérer sans parvenir à la dépasser. Pendant que l'autre face de la médaille est tellement plus grande. Aussi... se faire pardonner non pas d'être méritant, mais se faire pardonner d'avoir tant reçu en ne se centrant que sur notre capacité à recevoir sans parvenir à la dépasser. 

Si nous recevons, c'est que nous ignorons et nous sommes responsables de notre propre ignorance/paraisse. Se faire pardonner d'avoir tant reçu via Dharma c'est reconnaître nos erreurs qui nous ont été néfastes à nous même tant qu’aux autres.  

Eléa a écrit:Je comprends que cela puisse rester un peu vaporeux... alors... illustrons...
Mettons que je souhaite jouer aux échecs, et qu'au bout de quelques cours, je parvienne à aligner 3 coups sans faire d'erreur... et mettons que je déclare... si j'y suis arrivée, c'est que je le méritais... non ?

Heu... si j'y suis parvenue c'est...


  • parce que le jeu des échecs existe
  • que d'une façon ou d'une autre j'en ai eu connaissance
  • que par l'éducation reçue je suis en mesure de m'intéresser à ce jeu et capable de l'apprendre
  • qu'il y a un club d'échecs pas trop loin de chez moi
  • que mes parents ont bien voulu non seulement me conduire à ce club mais en plus m'y inscrire (et je n'ai aucune idée des efforts voire des sacrifices que ça leur demande peut-être)
  • que j'ai eu la chance en plus une fois inscrite d'y trouver un prof qui se mettre à ma mesure de débutante pour m'enseigner quelque rudiments... et qui supporte mon insolence, mon souhait d'aller plus vite que la musique, et le fait que je déclare non stop que c'est bon j'ai compris... alors que ce n'est pas le cas, j'ai rien compris et qu'il le sait parfaitement le prof...
  • qu'il lui a fallu m'expliquer, me montrer, me démontrer, me présenter sous forme de théorie, de règle puis de pratique encore et encore et encore
  • pour me faire faire quelques exercices qui enfin... me mènent à... oui... être capable d'aligner 3 coups sans me tromper


aussi, déclarer ... "Si j'ai reçu, c'est que je le méritais non ?" c'est, il me semble, manquer de justesse par "courtesse" de vue  Laughing

La réalité abstraite subjective subtile profonde me fait dire que si j'ai reçu... c'est d'abord parce que l'Univers entier m'a donné... à commencer par ma capacité à recevoir
et que quand je ne me concentre que sur ce que j'estime être ma capacité propre à savoir recevoir et à mes mérites associés
j'ai en effet à me faire pardonner d'être capable, par étroitesse de vue, de faire disparaître l'intégralité de la forêt (Univers) derrière un arbre (mon ego)...

Et que "se faire pardonner" n'est en rien dans ce cas une tentative de marchandage et bidouillage de petit commerce avec des entités supérieures... ce n'est qu'un alignement en moi/Soi (droiture / rectitude) sur 3 plans... ou plus exactement sur 4 plans de 2 Mondes :
une fois que j'ai compris et dépassé la sphère de mon ego... quand je mesure combien vaste et splendide est la continuité d'Amour qui m'a permis un jour de pouvoir recevoir, je ne peux que souhaiter, et donc m'employer, à mon tour, à participer de cette continuité d'Amour... le Dharma...

D'où : se faire pardonner d'avoir tant reçu, via le Dharma.

Mais je comprends que tout cela ne soit pas facile du tout mon Vasanakshaya. Si le Lug a coutume de dire que le Dharma est le sommet de l'initiation... doit y avoir du vrai quelque part dedans 
sunny flower sunny

Se faire pardonner c'est aussi voir plus loin que le bout de son nez, et réaliser le sacrifice que font d'innombrables Consciences plus évoluées que nous pour nous permettre d'avancer, malgré nos multiples bourdes. C'est aussi reconnaître notre incapacité à donner autant qu'on le pourrait à cause de nos vices. Je vais continuer à explorer ce que contient cette notion de se faire pardonner d'avoir tant reçu.  Smile

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 436
Points : 446
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Eléa le Dim 4 Nov - 18:45

Bien... à moins que vous n'ayez d'autres questions / remarques...
ou encore de possibles arborescences ou encore synthèses pour le Principe précédent...
Je vous propose de nous pencher sur :

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part. 

Qui lance les premières arbo. ?

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 675
Points : 691
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Lun 5 Nov - 15:30

Je ne consomme que ma juste part...

Je "consomme" mais je consomme quoi au fait ?
Sur le plan physique il s'agit sans doute des nourritures et boissons.
Sur le plan intellectuel, il s'agit des savoirs, informations et théories.
Sur le plan spirituel il s'agit des Connaissances.

Dans tout les cas je consomme de l'énergie, Tamasique, Rajasique ou Sattvique...

Qu'est-ce donc qui fait que les choses pourraient ne pas être juste ?
Que j'en consomme trop ou pas assez.
Ainsi la boulimie créera sur chacun des plan un mauvais fonctionnement pour cause d'incapacité à assimiler, alors que la disette créera une sous-alimentation tout aussi néfaste.
Le "problème" serait simple s'il était aussi linéaire, mais il est question d'assimiler ces nourritures de manière concomitantes.

Ainsi on fera en sorte de garantir le bon fonctionnement des deux premiers véhicules suivant le "autant que nécessaire" (limitation par le bas) alors que pour les Connaissances nous appliquerons le "autant que possible" (à la mesure de nos capacités, limitation par le haut)

A mon sens "ma" juste part c'est donc celle qui permet le bon fonctionnement de mes corps du point de vue physique. Cela m'enjoint également à penser aux ressources que je consomme compte tenu de la capacité de production limitée de la terre.
Au niveau spirituel cette "juste part" semble indiquer "à la mesure de mes mérites et de ma capacité à recevoir", le monde de la lumière étant illimité, ce que je peux recevoir n'est relatif qu'a ce que j'aurais su développer en termes de noblesse et de subtilité... Et surtout ce que j'aurais transformer en connaissances.
Le fait de connaître sa "juste part" permettra aussi par la suite de pouvoir mieux estimer ce que peux recevoir mon interlocuteur (potentiellement afin de ne pas développer l'ingratitude)... Mais chaque chose en son temps...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 845
Points : 907
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par nevada le Lun 5 Nov - 18:46

Je ne consomme que ma juste part
Pourquoi m'est-il permit de consommer que ma juste part et pas plus?  
En quoi cette part qu'il m'est possible de consommer est-elle juste?
Qui est celui qui sait reconnaître ce qu'il lui est permis de consommer?

Nous sommes au cœur même d'une possibilité d'interprétation et de ressenti subtiles du principe de la Loi de Mâat dans toute sa splendeur. et toute sa noblesse.
“Juste de pensée , Juste de parole et Juste d'action, et trop de Maât n'est plus Maât”.
Cet axiome se révèle au grand jour en nous montrant les "justes" limites de l'officiant qui ne reçoit que selon ses propres mérites et rien de plus, et ce par la loi de juste rétribution.

Aussi, si je garde précieusement à l'esprit ce que je suis parvenu à être (en prenant en considération ma dette karmique) et ce que j'aspire à devenir.conformément à dharma (selon les principes divins), alors je réalise que je ne peux que consommer ma juste part et rien de plus.. Cette juste part n'est pas quantitative ce qui la placerait sur le plan physique, mais qualitative, ce qui la place sur un plan spirituelle.

Je n'aspire pas à être autrement que ce qu'il m'est possible de devenir et en ce, je ne consomme que ma juste part, en toute humilité car je sais reconnaître ce qu'il m'est possible de recevoir.
L'homme ne devient que ce qu'il pense
Je suis dans un principe de consommation mesurée de l'énergie spirituelle véhiculée par la Providence, c'est à dire en totale adéquation avec ce qu'il m'est permis de recevoir.
C'est toujours une question de capacité à recevoir l'énergie spirituelle véhiculée par la Providence, accompagnée d'une prise de conscience du champs des possibles qui m'est généreusement offert par cette dernière.

Cet axiome demande beaucoup d'humilité pour l'officiant qui s'adonne à ne consommer que sa juste part. Il sait, par la connaissance, reconnaître ce que représente la justesse, le juste milieu, la juste mesure. Il marche avec assurance sur le fil du rasoir parce qu’il sait reconnaître ses propres limites.

Cette officiant sais doser subtilement tous les ingrédients sans trop, ni moins, mais juste ce qu'il faut pour que la préparation soit parfaitement réalisée

nevada

Messages : 176
Points : 180
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Lun 5 Nov - 18:59

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.
Les enveloppes de la Conscience, pour se maintenir, doivent se nourrir. Les enveloppes de matières consomment la matière qui vibre à leur fréquence. Ainsi, l'enveloppe physique (03) a besoin d'aliments physiques pour se maintenir, croître et assurer son métabolisme, ses fonctions. De même, l'enveloppe astrale (02) a besoin de matière astrale pour ses activités, elle se nourrira donc des émotions et des pensées intellectuelles, des concepts ou encore de la musique. L'enveloppe spirituelle (01), véhicule intemporel, doit donc également se nourrir pour croître, cette fois-ci non pas de matière périssable, mais des Principes intemporels qui élargiront son champ de Connaissances, et ses facultés comme la communication multidimensionnelle.

Les Consciences, par l'intermédiaire de leurs véhicules, sont consommatrices de la matière la plus grossière (pour les moins évoluées) aux Principes les plus lumineux pour les plus évoluées, en passant par toutes sortes d’intermédiaires.

Consommer trop, c'est nécessairement sortir de l'innocuité, puisqu'on risque de prendre la part d'autrui et de faire une indigestion, au sens comme symbolique comme littéral. De même que ne pas consommer assez, c'est s'assurer des carences et donc, une évolution entravée.

Je ne consomme que ma juste part sur le plan physique, pour maintenir mon enveloppe physique dans un état sain. Si je consomme trop, je prends la part d'un autre et je me rends malade. Si je ne consomme pas assez, je serais alors carencé et finirais inévitablement par endommager mon véhicule physique.

Sur le plan astral, je m’efforce de consommer de façon à maintenir un corps intellectuel et émotionnel alerte et en capacité de répondre à mes besoins. Je m'instruis donc autant que nécessaire et j'alimente mon corps émotionnel, avec modération et non pas de façon à ce qu'ils s'hypertrophient pour que les maires du palais prennent le contrôle de mon royaume, mais de façon à ce qu'ils soient capables d'agir comme de loyaux serviteurs, sous le commandement de ma Volonté spirituelle.

Sur le plan spirituel, je veille à ne pas prendre plus que ce qui me revient, car ce serait alors une profanation et un pillage de richesses spirituelles, que je serais de toute manière incapable d'assimiler, faute d'évolution suffisante. Cette situation me conduirait rapidement à me couper des liens multidimensionnels qui me nourrissent. De même, je veille à prendre ce qui m'est donné, car ne pas le prendre serait tout aussi néfaste que d'en prendre trop et conduirait à l'atrophie de mes facultés spirituelles.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 436
Points : 446
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Kanzi le Mar 6 Nov - 8:53

Loi de Maât a écrit:
10. Je ne consomme que ma juste part.

Si Maât m'invite à ne consommer que ma juste part, ne serait-ce pas (aussi ?) un rappel pour laisser la juste part qui revient à chacun de consommer (et de digérer)...c'est à dire de prendre en charge la part de responsabilités qui incombe à chaque conscience dans ses actes comme dans ses pensées.
Mais encore, une invitation vers une continuité au discernement, une invitation à se connaître dans ses capacités à accomplir une chose, et éviter d'être comme la grenouille qui voudrait se prendre pour un boeuf...pour au final se retrouver grillé dans une assiette...
Ne pas prendre tout le poids du monde sur ses épaules, tout comme à l'inverse s'en prendre au monde entier, ne pas se flageller dans une consommation à outrance de culpabilité paralysante, ou de folie des grandeurs, prendre et traiter les choses qui se présentent une à une, pas à pas...chacun selon ses possibilités...

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1311
Points : 1463
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Netzach le Mar 6 Nov - 15:50


Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.

Dépense intelligemment le fruit de ton travail : tu as le droit de consommer plus et de choisir ta part si tu te distinctes des autres et que tu apportes un plus à la collectivité, du fait de ton expérience, de tes savoirs-faire, de tes possessions, de tes talents.

Rebelle-toi toujours contre l'égalité, le nivellement par le bas et l'indifférenciation, car ces trois tares sociales servent de refuge à la médiocrité et détruisent les groupes humains de l'intérieur.


_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 649
Points : 655
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Kanzi le Mer 7 Nov - 18:48

Netzach a écrit:
Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.

Dépense intelligemment le fruit de ton travail : tu as le droit de consommer plus et de choisir ta part si tu te distinctes des autres et que tu apportes un plus à la collectivité, du fait de ton expérience, de tes savoirs-faire, de tes possessions, de tes talents.

Rebelle-toi toujours contre l'égalité, le nivellement par le bas et l'indifférenciation, car ces trois tares sociales servent de refuge à la médiocrité et détruisent les groupes humains de l'intérieur.


Je ne crois pas que cette loi de Maât soit une invite à une rebellion qu'elle quelle soit, mais plus surement à plus de mesure (contraire de l'excès) comme le fait de savoir recevoir et savoir donner, afin que chacun équilibre sa balance de façon toujours plus éclairée.
L'intelligence est un outil qui sert en bien ou en mal et même le plus bourricot des imbéciles fait preuve d'une forme d'intelligence...quand à dépenser... il s'agit plutôt de donner avec discernement donc avec plus de justesse.
Quand à l'égalité je suppose que tu veux dire "égalitarisme"...pour ce qui est des tares je dirais qu'il n'y en à qu'une seule -l'ignorance- et tout les vices qui vont avec comme autant de conséquences qui, malgré ses aspects divers peuvent être regroupées sous ce nom...commun...

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1311
Points : 1463
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Ven 9 Nov - 4:01

Netzach a écrit:
Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.

Dépense intelligemment le fruit de ton travail : tu as le droit de consommer plus et de choisir ta part si tu te distinctes des autres et que tu apportes un plus à la collectivité, du fait de ton expérience, de tes savoirs-faire, de tes possessions, de tes talents.

Rebelle-toi toujours contre l'égalité, le nivellement par le bas et l'indifférenciation, car ces trois tares sociales servent de refuge à la médiocrité et détruisent les groupes humains de l'intérieur.

Puisque c'est là ta limite affichée et revendiquée mon Netzach, restons sur le plan humain :
Chacun a certes le droit de consommer plus que sa juste part mais a pourtant pour devoir de ne consommer que sa juste part, c'est expressément ce que stipule cette Loi de Mâat que tu tentes vainement de détourner à ton propre profit (profanation).
Ensuite, c'est à la collectivité de décider ou non que l'activité d'un homme ou d'une femme lui est utile et non à cet homme ou cette femme de décider, pour la collectivité, qu'il ou elle lui est utile et que cette collectivité ferait bien de s'en rendre compte sous peine de souffrir de ce manque de reconnaissance, sinon bonjour dictature et tyrannie si tu vois ce que je veux dire... Bon en même temps c'est super tendance en ce moment.

Pour la Conscience qui compte suivre ce Principe, ne consommer que sa juste part revient à utiliser son incarnation actuelle et le temps qu'il lui est alloué pour accomplir son dessein (libération de la forme) en restant focus sur l'itinéraire à accomplir (service désintéressé au profit de l'utilité commune/sacrifice de l'ego) et rien d'autre. Bon forcément l'égo lui, il renâcle beaucoup à la tache, il y'a plein de gazelles qui trainent au bord de la route et lui, tout nostalgique qu'il est, il resterait bien sur la nationale plutôt que de prendre directement l'A16, ce qui fait quand même consommer beaucoup plus d'essence qu'il n'en faut au final.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 897
Points : 921
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Ven 9 Nov - 16:15

Ne consommer sa juste part, n'Est-ce pas également être capable de faire preuve d'humilité afin de parvenir à la Connaissance de cette juste part de sorte de ne pas générer d'énergie fossiles.

Tentative de synthèse : J'emploi au mieux mes Connaissances concernant l'équilibre des trois gunas et emploie ces dernières dans le cadre multidimensionnel le plus large possible.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 845
Points : 907
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Dim 11 Nov - 19:16

Pour continuer sur la lancée : Je me dis que du point de vue spirituel, consommer sa juste part c'est prendre uniquement ce que l'on est en mesure d'utiliser. Cela signifie également ne pas demander d'aide que l'on est pas en mesure de recevoir... Ne pas perturber l'ordre des choses pour soi-même, soi déjà faire preuve d'innocuité dans son propre cas avant de le faire pour autrui...

Quelqu'un a-t-il autre-chose à ajouter ou une meilleure synthèse à proposer ?

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 845
Points : 907
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Lun 12 Nov - 2:51

Spoiler:
Lilbudha se saisissant temporairement du baton de la maitresse de cérémonie en se brulant à moitié. cyclops
Par rapport à ce que tu viens d'écrire mon Nurash, j'ai l'impression qu'avant de conclure il nous faudrait développer un peu plus autour de la question suivante :

Comment sait-on que la part que l'on consomme est juste ? Après tout, ça pourrait très bien être celle du voisin !

Notre Kanzi et notre nevada ont touché du doigt ces pistes de réflexions mais je pense qu'il y'a encore beaucoup de choses lumineuses à en extraire, cela vous inspire ? Smile

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 897
Points : 921
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Eléa le Lun 12 Nov - 20:52

Nurash a écrit:Ne pas perturber l'ordre des choses pour soi-même, soi déjà faire preuve d'innocuité dans son propre cas avant de le faire pour autrui...
Suis pas certaine qu'on puisse perturber l'Ordre souverain des choses mon Nurash.
Laughing
Qu'on essaie de limiter notre prise de pieds dans le tapis, et éviter de se prendre un Principe qu'on n'a pas maîtrisé dans la tronche, ça oui, et même... tous les jours, mais ça ne s'appelle pas 
"ne pas perturber l'Ordre souverain des choses"... c'est plutôt limiter autant que possible nos débordements d'ignorance, de bêtise, de manque de discernement... etc... genre...  Wink

Lilbudha a écrit:Comment sait-on que la part que l'on consomme est juste ? Après tout, ça pourrait très bien être celle du voisin !
Notre Kanzi et notre nevada ont touché du doigt ces pistes de réflexions mais je pense qu'il y'a encore beaucoup de choses lumineuses à en extraire, cela vous inspire ? Smile
Peut-être que je me trompe mais, il me semble aussi qu'elles ont travaillé de belles pistes de réflexion.
sunny

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 675
Points : 691
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Hermaphrodite le Mar 13 Nov - 8:33

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.

Si dans les sens parlant et signifiant, cet axiome peut s'entendre comme une invitation à l'humilité, à la mesure, à la modestie, à la Prudence, à la Tempérance, à la probité, à l'intégrité, et à la loyauté en toute chose, dans le sens cachant cet axiome comme ceux qui le précède est un positionnement de la Monade/Conscience sur la rectitude d'un alignement stabilisé au dessein d'incarnation clairement identifié, et si celui-ci (ce dessein d'incarnation) s'exprime globalement par le service désintéressé au profit de l'utilité commune, il convient pour cette Monade/Conscience par son niveau de connaissance venant servir sa méditation d'identifier l'idéal qu'exprime l'âme-de-vie par le "JE"...

Ayant identifier cet idéal, la Conscience pour ne consommer que sa juste part:

- s'activera, à l'application de cet idéal autant-que-possible ici et maintenant, avec la préoccupation de service du groupe.
- sacrifiera les formes-pensées atonales qu'elle aura identifier, afin de permettre l’élévation constante de sa note vibratoire.
- éveillera la claire vision résultant de l’accumulation de pensées justes en vertus, et refusera tout compromis avec les formes-pensées discordantes à cet idéal.

C'est dans cet état d'être préalable, que la Conscience peut être éligible à la formulation de ce mantra: Je ne consomme que ma juste part.


_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
avatar
Hermaphrodite

Messages : 435
Points : 457
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lug le Mar 13 Nov - 10:34

Loi de Maât a écrit:
10. Je ne consomme que ma juste part.

Victor Hugo a écrit:
O l’amour d’une mère ! amour que nul n’oublie !
Pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie !
Table toujours servie au paternel foyer !
Chacun en a sa part et tous l’ont tout entier !

Encore faut-il que cet amour que nous consommons ne provoque pas gourmandise, boulimie, convoitise, jalousie, cupidité, mesquinerie et ingratitude autant de perversions qui condamnent à vouloir sans cesse consommer plus que sa part, et ce, forcément au détriment de celles des autres.

De la goinfrerie individuelle de l’obèse, à la rapacité intellectuelle accumulant des fortunes dans des paradis fiscaux, sans aucun intérêt pour l’utilité commune, le tout finissant par cette monstrueuse hypertrophie de la finance spéculative sans éthique ni le moindre sens de la responsabilité collective et vampirisant l’économie mondiale, voilà à quoi mène le non-respect de cette règle universelle de la sagesse immémoriale.

Dans l’économie dévoyée qu’engendre la transgression de cette règle, cela se traduit par toujours plus... Plus de productivité, plus d’augmentation de C.A., plus de développement, plus de croissance, plus de consommation d’énergie, plus d’asservissement au travail, plus de pollution, plus de contraintes, plus d’aliénation, plus d’agressivité envers les concurrents, plus d’engagement dans la guerre économique, et, pour apothéose, plus de combats sur les champs de bataille.

Toutes les ploutocraties se terminent en dictature et en conflits militaires, car elles en veulent toujours plus obsessionnellement.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1719
Points : 1792
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mer 14 Nov - 3:25

Comment sait-on que l'on consomme sa juste part ?

Maître mots/concepts : discernement, modération, tempérance, justice.

Il me vient l'image de ces moines bouddhistes mendiants des origines dont le Bouddha Gautama fut parti.
Ils erraient avec leur bol à aumône en ayant pour règles de n'accepter « que les nourritures reçues en mendiant ; mendier de maison en maison, ne s’asseoir qu’une fois pour manger, n’utiliser que leur bol pour la nourriture, ne plus manger après l’unique repas pris avant midi, etc... »

Mais encore : « Les moines bouddhistes ne sont pas des mendiants au sens classique du terme car un code de conduite strict régit leur tournée de recueil de nourriture (pindapata) et la façon dont ils reçoivent les dons en général. Ils ne sont pas autorisés à utiliser de l’argent et ne peuvent manger que ce qui est offert ; ils ne peuvent pas faire du bruit, crier ou chanter pour attirer l’attention ; ils marchent silencieusement, et acceptent tout ce qui leur est offert comme nourriture, l’important étant l’attitude d’esprit au moment du don ; la nourriture est considérée comme un médicament permettant à la continuité esprit/corps de se maintenir. »

Ce que j'extrais de cette image, en lecture analogique du principe suivi, c'est notamment d'apprendre à se contenter de ce que l'on a. Ne rien rejeter de ce qui nous revient directement et d'accepter avec sérénité ce qui nous est offert quelque soit la voie emprunté pour ce faire et même si cela ne rentre pas forcément dans nos préférences alimentaires. Apprendre à cultiver une attitude d'ouverture pour chaque don reçu (Gratitude) et sur une certaine échelle de compréhension reconnaître que le Don de la Vie/Amour se reçoit instant après instant. On en revient bien sûr à savoir recevoir.

« Ne pas faire de bruit, crier ou attirer l'attention sur soi » me fait penser à la discrétion que doit accompagner le sage, que ce soit lorsqu'il reçoit des sphères supérieurs ou qu'il donne à ceux de sa sphère qui le réclament en prenant sa juste part au passage, celle juste utile à sa subsistance et à son service désintéressé... C'est dire le chemin qu'il reste à faire sur l'A16.
Kanzi a écrit:Si Maât m'invite à ne consommer que ma juste part, ne serait-ce pas (aussi ?) un rappel pour laisser la juste part qui revient à chacun de consommer (et de digérer)...c'est à dire de prendre en charge la part de responsabilités qui incombe à chaque conscience dans ses actes comme dans ses pensées.
Je pense aussi que cette phrase résonne sur les mêmes tonalités vibratoires que : « Je ne consomme que ma juste part. »
On fait ici appel au discernement du sage afin qu'il puisse reconnaître ce qui lui revient de ce qui ne lui revient pas. Que chacun ne se charge pas de poids inutiles mais aussi que chacun sache assumer ses responsabilités, garantes de sa liberté. Si le Karma est comme le feu que le sage doit consumer/consommer pour faire monter la montgolfière qu'est sa Conscience, il serait dommage de commencer à prendre la part du voisin, ce serait contreproductif mais en plus de cela ce ne serait aucunement lui retirer sa part, mais la doubler, me semble t'il.

On en arrive donc ici, comme l'écrivait notre nevada
nevada a écrit:Aussi, si je garde précieusement à l'esprit ce que je suis parvenu à être (en prenant en considération ma dette karmique) et ce que j'aspire à devenir, conformément à dharma (selon les principes divins), alors je réalise que je ne peux dois que consommer ma juste part et rien de plus..
Voilà, en conclusion temporaire, ce qui me semble répondre le mieux à la question de savoir si oui ou non on consomme sa juste part :
En ayant tout d'abord la bonne conduite et en s'appuyant sur de solides Connaissances de Soi.

PS : Tenez madame Eléa, votre beau bâton, en espérant ne pas l'avoir trop refroidi, chapeau bas pour votre travail I love you

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 897
Points : 921
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mer 14 Nov - 11:19

Il me semble qu'on peut également voir dans le "Je ne consomme que ma juste part" Le fait de rendre grâce aux guides occultes pour ce qu'on est devenu. Au final même si nous recevons en fonctions de nos propres efforts, nous recevons aussi et surtout en fonctions des efforts fournis par cette hiérarchie occulte. Ainsi s'il y a une juste part de mérite, on peut effectivement prendre la sienne dans la mesure de l'humilité, mais il ne faut surtout pas manquer d'attribuer à ceux qui nous ont servit la part qui leur revient, et elle est très conséquente cette part ce me semble... Voilà qui va pouvoir nous aider à continuer à avancer avec humilité car le complexe d'infériorité amène à l'humiliation alors que la vanité amène à un déséquilibre profond dans la vision des mérites qui sont les nôtres.

Ne consommer sa juste part c'est d'abord rechercher et percevoir ce qui nous à été donné, c'est se rendre compte que c'est comme la nature, qu'avec un effort relativement faible on reçoit plus que ce qu'on a fournit, et rendre grâce à cette situation dans laquelle nous sommes abreuvé en permanence de cet Amour inconditionnel...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 845
Points : 907
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mer 14 Nov - 14:29

Ne consommer que sa juste part, c'est prendre conscience de la Sagesse de la Nature et de l'Amour qui se déverse sur chaque créature. La Nature donne rigoureusement ce dont nous avons besoin, dans l’ici et maintenant, rien de plus ni rien de moins. Ne consommer que sa juste part c'est donc admettre que la Nature fait son travail à la perfection et qu'il est inutile et même néfaste de chercher à aller en sens contraire en voulant prendre plus (ou pas assez).

Si je prends plus, c'est que je n'ai pas confiance en la Sagesse de l'Univers, que j’estime qu'il fait mal son travail, à tel point que je me sens obligé de le faire moi-même en prenant plus. Il en va de même si je prends moins, je me sous-estime et conteste le discernement du Donneur.

Comme il a été dit, ne prendre que sa juste part c'est donc également faire preuve d'humilité, sans pour autant dégénérer vers une modestie hypertrophiée qui stopperait la progression. C'est donc reconnaître sa juste place dans la symphonie des Consciences.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 436
Points : 446
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Eléa le Mer 14 Nov - 22:14

Mon Lilbudha, ce ne serait que justice que les vrais coupables acceptent de se reconnaître...
1- celui qui a ouvert le sujet (je dis ça, je dis rien) et qui n'hésite pas à l'animer
2- tous ceux qui postent 
3- ceux qui en plus n'hésitent pas à remettre l'ouvrage 100 fois sur le métier

C'est ça qui fait qu'il est chouette le travail dans ce sujet mon Lilbudha.
flower


Dernière édition par Eléa le Mer 14 Nov - 23:08, édité 1 fois

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 675
Points : 691
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Eléa le Mer 14 Nov - 23:05

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.
Je me disais... en plus de tout ce que vous avez évoqué, on peut peut-être aussi envisager la lecture de cette Loi, en lisant "juste part" non plus basée sur la quantité mais sur la qualité.
Cette lecture "qualité", éclairée par cet extrait de Transsubstantiation - Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal
ça pourrait donner :

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.
Être autant que possible juste de pensée, juste de parole, juste d'action (et trop de Maât n'est plus Maât) 
permet d'élargir son champ de Conscience 
au point de s'abreuver / se nourrir essentiellement de Principes intemporels, universels, multidimensionnels...
avec ce travail d'autoprogrammation, l'Homme ne consomme que sa juste part
celle-là même qui lui permet de reconquérir sa nature dévique.
========
Open bar pour vos commentaires, et aussi... pour ceux qui veulent se lancer dans cette seconde partie de l'exercice...
c'est à vous pour les synthèses
sunny

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 675
Points : 691
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Tamas Hier à 9:15

Je ne consomme que ma juste part d’Énergie Vitale (Amour divin), en pratiquant les vertus qui m’empêchent d’aller pomper celle des autres.

Tamas

Messages : 105
Points : 107
Date d'inscription : 14/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Eléa Hier à 22:03

Loi de Maât a écrit:10. Je ne consomme que ma juste part.

Tentative de synthèse : 
===========
Je ne consomme que ma juste part 
et ne pratique donc ni le manque de mesure, ni la convoitise, ni l’injustice, ni l’avarice, ni la jalousie.
En pratiquant consciemment les Vertus à chaque instant, je ne consomme que ma juste part :
Principes intemporels, universels, multidimensionnels
ceux me permettant de reconquérir ma nature dévique.
=======================
Cf. Extrait de Transsubstantiation
Note d’alchimie spirituelle N° XXI. Le Dharma Première partie, et le Saint Graal

Cf. Extrait de Transsubstantiation
Note d'Alchimie spirituelle N° XXVI. La méthode de l'autoprogrammation

Cf. Extrait du Corpus Hermeticum
Quatorzième livre. Entretien secret sur la montagne traitant de la renaissance et de la promesse de silence

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 675
Points : 691
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum