Les Principes de la Loi de Maât

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mar 5 Juin - 14:26

Lilbudha a écrit:Mon Nurash, je pense qu'il y a eu des époques où l'esprit humain était probablement tout aussi obtus qu'aujourd'hui, mais qu'il n'avait tout simplement pas encore la technologie nécessaire pour nuire autant qu'il le fait aujourd'hui à l'environnement. D'ailleurs, sans vouloir être trop terre à terre, le ver dont tu parles a dû voyager d'une manière ou d'une autre, probablement par avion ou par bateau container, des moyens de transport qui, à l'époque, était loin d'être aussi performant et surtout nombreux qu'aujourd'hui, comme tu le sais (de même pour les frelons asiatique) Smile

Comme toi, je vois effectivement des corrélations entre l'esprit des peuples et l'état de leur environnement plus ou moins direct. À l'image de ces Maîtres Bouddhistes Zen qui affirme pouvoir sentir l'esprit de leurs élèves lorsqu'ils regardaient la manière dont ils rangeait leur chaussures à l'entrée du Dojo. Ou encore, de la manière dont on peut deviner certaines choses en observant l'appartement ou la maison de quelqu'un, ainsi que la manière avec laquelle il se comporte avec ses amis, sa ou son compagnon, qui sont une partie de son environnement, etc... On peut déduire un grand nombre d'informations.

Tout ça pour dire que sur le plan physique dense du monde physique dense, ce sont les actions humaines qui déterminent et modèlent son environnement, et ces actions sont effectivement la conséquences des causes qui se trouvent dans les pensées que l'homme entretient. Il est possible aussi d'entretenir des pensées, mais de ne pas passer à l'action, donc dans le cas qui nous concerne, pas de détérioration de l'environnement.

Concernant les propos de notre Scorpion, il faut se demander à quel niveau de Conscience est parvenue l'être que j'intègre dans mon propre processus d'évolution. Il y'a fort à parier que la carotte, de par son caractère éphémère et la structure même de son corps physique, ressentira moins la douleur que le lapin que l'on tue pour se nourrir et qui, lui, avait en plus une espérance de vie plus longue. C'est en ça que le choix végétarien peut faire sens, m'est avis.

Que le vers ait voyagé par avion, bateau, ou dans la sacoche de tatie Germaine, je suis d'accord qu'il ne l'a pas fait tout seul et que ce déplacement à été effectué dans le cadre d'un acte plutôt involontaire mais qui correspondait aux nécessité. J'étais plus sur la longueur d'onde de la Conscience et donc de la Loi d'attraction mon Lilbudha Smile.

Je pense que la pensée est toujours plus subtile et donc potentiellement plus puissante que l'acte en lui-même. Aussi garder dans sa pensée de manière subconsciente une pensée, même sans jamais passer à l'acte grâce à un code de conduite, génère une "pression" continuelle, celle de rester dans l'ignorance et cela viens renforcer les égrégores qui y sont associé. Cela ne se fera justement pas par l'intermédiaire de personne ayant la volonté de faire coïncider leur acte avec un code moral, cela se fera plutôt par la masse qui ne fait pas d'effort pour sortir de son somnambulisme.

Se dire que toute vie est sacrée cela peut donc également vouloir dire "de quelle manière Est-ce que je souhaite penser, de telle sorte que si tout le monde pensait ainsi cela profiterait à tous".

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Scorpion le Mar 5 Juin - 15:43

[quote="Vasanakshaya"]Je serais donc tenté de dire que la consommation animale ou végétale est légitime quand elle n'est pas pas dans l'excès, de manière à réduire la souffrance au plus.  Smile
/quote]
Le problème c'est que les hommes sont toujours dans l'excès..le tout ou rien. Et par conséquent c'est le déséquilibre qui les guide.
D'ailleurs contrairement aux affirmations de Lilbuddha, aucun sage n'a jamais prôné le végétarisme et comme il est dit dans l'Évangile de Thomas : "ce n'est pas ce qui rentre dans la bouche de l'homme qui le souille mais ce qui en sort."
sunny

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 385
Points : 419
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 5 Juin - 16:08

Allons, aucun ? T’y vas un peu fort. Si je veux bien admettre qu’on a pu faire dire tout et son contraire aux sages certains le prônaient en accord avec la conviction que les âmes des animaux sont plus proche de la nôtre. Aucuns véritable sage ne devait être un radical comme on peut en voir aujourd’hui pour effectivement se donner bonne conscience, ça c’est sûr Smile. L’argument qui me semble être le plus juste est surtout celui du dessin karmique bien différents entre les fruits et légumes faits pour être consommés et les animaux.

Après, chacun fait comme bon lui semble et je suis d’accord avec cette phrase de l’evangile de Thomas mon Scorpion. Le domaine physique n’est pas un principe et c’est le respect de la vie sacré que l’on doit avoir, ce qui n’empeche pas aussi de raisonner de façon lucide sur les choses...

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 5 Juin - 16:22

Mon Nurash, je te rejoins sur la portée supérieure de la pensée sur l’acte. Je me permettais simplement de completer ce que tu disais en rappelant qu’il y a toujours loin de la coupe au lèvres et qu’il peut y avoir pensée sans l’acte qui lui correspond. Je peux aussi par exemple éprouver certaines pensées sans vouloir les faire passer en acte parce qu’elles dérogeraient au code de conduite que je me suis fixé (neutralisation et épuration).

Je pourrais résumer ce que je voulais dire par : une pensée ne peut se manifester sans le rituel (causal) qui lui correspond.

Ainsi, l’esprit humain pouvait être au moyen-âge aussi obtus qu’aujourd’hui, sans les moyens nécessaires pour décimer la faune et la flore comme il peut le faire aujourd’hui cela n’avait pas de (grandes) conséquence sur son environnement. À bien des égards on en est toujours au moyen âge mais avec une capacité de nuisance supérieure... :/


_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Netzach le Mar 5 Juin - 18:12

Lilbudha a écrit:Ainsi, l’esprit humain pouvait être au moyen-âge aussi obtus qu’aujourd’hui, sans les moyens nécessaires pour décimer la faune et la flore comme il peut le faire aujourd’hui cela n’avait pas de (grandes) conséquence sur son environnement. À bien des égards on en est toujours au moyen âge mais avec une capacité de nuisance supérieure... :/

Tiens, en parlant de capacité de nuisance, j'en ai fait les frais la semaine dernière. Lors d'une promenade en fin de journée, j'ai eu la déveine de croiser un agriculteur qui était occupé à pulvériser son champ avec des pesticides. Pesticides, soit dit en passant, qui vont polluer les denrées, le sol et aussi l'air de toutes les personnes - femme enceinte, enfant, adolescent, vieillard - qui résident autour de la zone traitée.

Je n'étais pas particulièrement écologiste avant cet événement, mais je dois dire que le fait d'avoir inhalé, à mon corps défendant, des particules nocives m'a fait prendre conscience que nous sommes en train de jouer avec des machins qui vont nous péter au visage. Nous sommes tous empoisonnés par des gens qui ne pensent qu'à l'argent.

L'être humain ne peut pas vivre sereinement dans un environnement devenu hostile, à cause de toutes ces molécules toxiques et artificielles qui voyagent dans les êtres vivants.

Tôt ou tard, l'humanité devra faire marche arrière, sinon la plupart des gens tomberont malades de plus en plus jeune.

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 573
Points : 579
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Scorpion le Mar 5 Juin - 18:59

[quote="Lilbudha"]. L’argument qui me semble être le plus juste est surtout celui du dessin karmique bien différents entre les fruits et légumes faits pour être consommés et les animaux.

Donc, si je comprends bien ton raisonnement, les animaux carnivores engendreraient un mauvais karma du au fait qu'ils tuent d'autres animaux pour se nourrir... scratch  ..pourtant ils ne font que suivre les lois de la nature..me semble t il...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 385
Points : 419
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 5 Juin - 19:13

Si tu te compares à un animal sauvage mon Scorpion, ça va être difficile pour toi de me comprendre puisque je parle du choix éclairé d’une conscience humaine qui a forcément plus de liberté, mais aussi plus de responsabilité que l’animal sauvage...

Non, je dis que quitte à faire, si on a le choix, et que ce n’est pas une question de survie autant se nourrir de ce qui, naturellement nous est destiné. En l’occurence ici le fruit ou le légume dont le dessein est d’etre mangé, après si tu veux jouer au gars pointilleux tu peux me dire que, ne faisant pas nos selles n’importe où son dessein risque de ne pas s’accomplir Very Happy

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Scorpion le Mar 5 Juin - 19:45

Bon...j'avoue avoir un faible pour le saucisson et le jambon de pays... lol!
Mais quand je mange de la viande, je le fais en conscience et intérieurement j'ai toujours une pensée de remerciement pour l'animal qui a donné sa vie...ou plutôt à qui on a pris la vie...cela peut paraître un peu crétin  à certains mais j'assume..
Mais maintenant que l'animal est mort ..autant le manger. Au moins il ne sera pas mort pour rien..
Je pense qu'on devrait ôter la sensiblerie de nôtre esprit car c'est un frein puissant contre l'évolution de l'âme..

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 385
Points : 419
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Netzach le Mar 5 Juin - 20:15

J'agis exactement comme toi, mon scorpion : je remercie en pensée la bête qui a été sacrifiée, et je veille à ne jamais laisser de viande dans la poêle. Ça me ferait trop mal au cœur de jeter la chair d'un animal dans la poubelle.

_________________
Tout est information.
avatar
Netzach

Messages : 573
Points : 579
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 25
Localisation : Arras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mer 6 Juin - 9:41

Je vais sans doute être rabat-joie mais je trouve vraiment peu d'intérêt dans ce débat du végétarisme... Chacun fait comme il veut, ça finit toujours en justification personnelle.

Affirmer que sa propre vie est sacrée c'est aussi se rendre compte du fait que si on a l'éternité pour se perfectionner, on ne peut le faire qu'en faisant constamment de son mieux. C'est avoir de la considération pour le Principe d'incarnation.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mer 6 Juin - 12:36

Nurash a écrit:Je vais sans doute être rabat-joie mais je trouve vraiment peu d'intérêt dans ce débat du végétarisme... Chacun fait comme il veut, ça finit toujours en justification personnelle.

Affirmer que sa propre vie est sacrée c'est aussi se rendre compte du fait que si on a l'éternité pour se perfectionner, on ne peut le faire qu'en faisant constamment de son mieux. C'est avoir de la considération pour le Principe d'incarnation.

A mon humble avis, je pense qu'au contraire mon Nurash, la manière dont nous nous alimentons a son importance. La spiritualité englobe chaque aspect de la vie et chaque détail a son importance dans le tout que doit constituer l'incarnation. D'autant plus quand ces aspect de la vie impactent directement les êtres vivants autour de nous.

Sans intolérance et sans dogme moralisateur, il m'apparait bon de s’interroger sur ce qu'il y a de moins nocif pour la vie, surtout dans cet aspect de la Loi de Maât. Smile

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 406
Points : 416
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mer 6 Juin - 14:22

Vasanakshaya a écrit:
Nurash a écrit:Je vais sans doute être rabat-joie mais je trouve vraiment peu d'intérêt dans ce débat du végétarisme... Chacun fait comme il veut, ça finit toujours en justification personnelle.

Affirmer que sa propre vie est sacrée c'est aussi se rendre compte du fait que si on a l'éternité pour se perfectionner, on ne peut le faire qu'en faisant constamment de son mieux. C'est avoir de la considération pour le Principe d'incarnation.

A mon humble avis, je pense qu'au contraire mon Nurash, la manière dont nous nous alimentons a son importance. La spiritualité englobe chaque aspect de la vie et chaque détail a son importance dans le tout que doit constituer l'incarnation. D'autant plus quand ces aspect de la vie impactent directement les êtres vivants autour de nous.

Sans intolérance et sans dogme moralisateur, il m'apparait bon de s’interroger sur ce qu'il y a de moins nocif pour la vie, surtout dans cet aspect de la Loi de Maât. Smile

Alors cela doit être un débat sur la nutrition et la diététique et les rapports qu'entretiennent les aliments et le corps en terme d'échange de substance (ce qui est tout de même un grand mystère à mon sens). Pas un débat sur le végétarisme en mode "moi je mange que des légumes parce que je suis un type bien" "moi je mange de la viande mais je suis quand même un type bien" (s'extraire du personnel et des limites de l'égo vous vous souvenez ?).

La notion de rapport au sacré aurait pu nous amener à réfléchir si le fait d'élever un animal dans l'amour, en lui apportant l'attention nécessaire et des conditions de vie décente n'est pas en soit un progrès pour l'animal, même si on le mange par la suite ? Les conditions d'abatage et si il y a une "bonne manière" d'ôter la vie à un animal ? Au bout de combien de cycles ? En quoi il faut tenir compte du degrés d'évolution individuel de chaque animal ? Quelles sont les interactions qui permettent à ces derniers de progresser le plus durant ce laps de temps et, si c'est possible, comment les lui apporter ?

Toutes ces questions me semblent bien plus en conformité avec les Axiomes de la Loi de Maât et les nécessaires efforts à faire pour maintenir le taux vibratoire d'un sujet suffisamment haut pour qu'il révèle ses richesses sans tomber dans le fait de tourner en rond style "discutions de comptoir"... Parce que je sais pas si vous avez remarqué mais il me semble que là on est plus proche des pâquerettes que la légèreté de la plume de la déesse...

Remarquons aussi que ce Principe numéro 5 est celui de l'esprit sur la matière...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mer 6 Juin - 22:37

Il ne tient qu’à toi de tenir la dragée haute mon Nurash et on tentera de te suivre Wink

Pour ma part ces questions me semblent avoir un horizon beaucoup plus large que ce que tu sembles voir pour le moment. Surtout en cette période de Kali Yuga. À l’epoque de la surexploitation des terres agricoles au profit de l’élevage animal où on nourrit, abreuve et élève des animaux que l’on va tuer ensuite pour nourrir quelques privilégiés. Dans le même temps, on aurait pu nourrir et abreuver des populations humaines supérieures en nombre et qui eux manquent cruellement de ces denrées. Si ça ce n’est pas marcher sur la tête...

L’homme n’a jamais autant tué d’animaux qu’aujourd’hui (on en tuerait chaque année 140 milliards), nous occidentaux en mangeons beaucoup plus aujourd’hui que nos aïeux. Toi qui faisais, à juste titre d’ailleurs, des corrélations entre l’etat d’esprit humain et les conséquences sur son environnement, il me semble qu’il y a là des choses à voir et à dire de ce côté là aussi.

Bien sûr que pour l’animal, comme pour l’homme, il y a des morts qui sont plus enviables que d’autres. C’est le degré de souffrance avant celle-ci qui est à prendre en compte, et les différentes vidéos de différents abattoirs nous démontrent que le rythme infernal de certains endroits ne permet pas de tuer dans les meilleures conditions, ce qui provoque détresse et souffrance de l’animal, là où en prenant un peu plus son temps, on pourrait faire les choses plus « proprement », comprendre : en faisant souffrir moins, ce qui reste du domaine du possible.

Rajoutons à cela que l’élevage animal industriel est responsable de la grande majorité des pollutions (pollutions des eaux, sous-terraines et aériennes), loin devant tous les modes de transport réunis, autant dire que ça fait beaucoup. Dans ces conditions, on peut se réjouir que la question du végétarisme soit sur le devant de la scène de notre société. M’est avis que ceci prouve le réveil providentiel de certaines consciences sur ces questions et que cela découle bel et bien d’une volonté de bien. Choisir consciemment de ne plus alimenter cette industrie de mort (j’affirme que toute vie est sacré) en s’imposant un code de conduite, ne serait-on pas en plein dans le sujet ?  

Derrière la problématique que pose le végétarisme se cache en fait la problématique du choix éclairé ou non par la Conscience humaine (le consommateur) et chacun est face à lui même lorsqu’il est question d’utiliser son argent, qui est une forme d’énergie comme une autre. Sans être radical ni dogmatique, je pense qu’il s’agit d’agir en toute conscience en ayant la plus large amplitude de pensée. Le piège de la fausse bonne conscience est là, tout comme sa réciproque : se donner la fausse bonne conscience de ne pas céder à la fausse bonne conscience ambiante pour en fait ne pas avoir à changer ses habitudes pour le mieux..

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Jeu 7 Juin - 0:27

Ce sont des sujets qui sont rebattus des dizaines de fois mon Lilbudha, et ça reste une perspective extrêmement commune, tout à fait dans l'ordre capitalisme, mercantile et matériel des choses. C'est "commun" comme préocupation si tu préfères. On en a vite fait le tour et ça n'ouvre pas sur grand-chose à part, une nouvelle fois, de vouloir valoriser son propre point de vue. Dharma quand tu nous tiens Very Happy !

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Scorpion le Jeu 7 Juin - 3:13

Ce sujet que n'apprécie pas notre ami Nurash Very Happy  est pourtant très important et intéressant. Aussi, nous allons tenter d'élever un peu le truc pour lui faire plaisir...
Posons nous la question. Le végétarisme rend il meilleur ? Est ce que si l'on suit un cheminement spirituel nous sommes obligé d'y adhérer ?
Si l'on devient végétarien parce qu'on nous a dit que c'était mieux de l'être alors on ne fait que suivre un troupeau...le choix éclairé dont parle notre ami Lilbuddha consiste à user de son libre arbitre dans nos choix personnels d'alimentation....mais il faut être cohérent si on devient végétarien et que l'on continue à porter des chaussures en cuir,  il y a un truc qui cloche..et c'est souvent le cas...si l'on devient végétarien et que l'on est frustré car on rêve de viande, cela ne procurera pas un grand benefice spirituellement parlant..alors écoutons notre corps..lui sait ce qu'il nous faut..
Ce que j'ai essayé de dire dans mes précédents messages sur ce sujet, c'est que tout est sacré, la vie est sacrée et tuer pour se nourrir devient un acte sacré.. Mais la société moderne avec cette forme de monstruosité qu'est l'industrialisation et le rendement à tout va est à l'opposé de la conception traditionnelle. Le moderne transforme le vivant en argent et n'est motivé que par le bénéfice matériel. Et si le végétarisme rapporte de l'argent alors il va l'exploiter à fond..peu importe pour lui la philosophie..le traditionnel élève le vivant et voit le Divin en toute chose..c'est cela qu'il faut garder à l'esprit. On peut être végétarien et se prendre pour quelqu'un de spirituel et approuver les dictats du monde moderne..on ne fait que s'illusionner.. La spiritualité est avant tout un acte rebel contre les ordres de la société moderne..

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 385
Points : 419
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Jeu 7 Juin - 9:24

Je suis d'accord avec toi mon Scorpion, je pense effectivement que le caractère sacré de la vie passe par le fait d'être conscient de ce que l'on ressent profondément en soi, l'amour, la gratitude, la tristesse aussi parfois en étant en accord avec sa sensibilité. Ce rapport évolue au fur et à mesure que l'on progresse sur la voie de la sincérité. Par exemple j'ai eût recours il y a peu de temps à la chélidoine que j'ai coupé sans vergogne sur le trottoir dans ma rue. Si j'étais content de l'utiliser je me suis rendu compte que je faisait preuve d'ingratitude. Du coup la fois suivante, lorsque j'en ai eût à nouveau besoin, j'ai porté beaucoup plus d'attention à la plante que je cueillait et je l'ai remercié avec un sentiment de gratitude, les choses m'ont semblées beaucoup plus fluide, le rapport plus harmonieux. Ce n'est pas tant dans un rapport intellectuel que la chose se déroule, mais dans l'intention de l'acte et la conscience du rapport entretenu.
Je pense qu'il y a là matière à faire le Liens d'un point de vue spirituel dans le sens où avoir une interaction avec une plante médicinale c'est aussi reconnaître notre compatibilité et notre similarité du point de vue de la Conscience.
Tout ça pour dire que ce n'est pas le sujet du végétarisme qui me dérange mais sa complétude avec le sujet ici présent de la Loi de Maât qui est à mon sens une expression du Dharma. Ce que je souhaite c'est aussi donner un caractère sacré à nos interaction dans ce fil, et cela nécessite la pureté de l'intention mais aussi du moyen et de la méthode.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 10:25

Dois-je te rappeler, mon Nurash, que c'est dans le quotidien le plus banal et commun que s'applique et s’expérimente la spiritualité ? Ce n'est pas parce qu'un sujet est banal ou qu'on en a beaucoup parlé, qu'on en a fait véritablement le tour, regarde la spiritualité ou la science. Tout doit être traité avec le regard le plus pénétrant possible et ce sujet peut et doit être aussi traité de la sorte.

Ce n'est pas le végétarisme qui rend meilleur mon Scorpion mais le fait de se poser les bonnes questions, de trouver les bonnes réponses et de vivre en conformité avec les réponses reçues. Le végétarisme ici n'est que le doigt qui désigne en fait un mode de consommation responsable.

Avoir les meilleures intentions du monde ne suffit pas, l'enfer en est pavé, il faut aussi savoir agir intelligemment en fonction de ces bonnes intentions (Foi ET Raison). Il est de l'ordre de l'évidence que devenir un consommateur responsable fait beaucoup plus de bien à la société humaine que le consommateur irresponsable mais plein d'amour pour ce qu'il mange sans user d'une once de discernement... Wink

La preuve par un exemple, aujourd'hui la plupart des œufs mis en vente dans les supermarchés viendront de poules pondeuses élevées en plein air plutôt qu'en batterie suite à la pression des consommateurs et au désintérêt porté aux œufs d'élevage en batterie même s'ils sont moins cher que les premiers. C'est une petite victoire, mais une victoire quand même. C'est surtout une victoire pour ces poules dont les conditions de vie, par cet acte, s'améliore véritablement et concrètement.

Je suis d'accord pour dire que tuer pour se nourrir peut-être un acte sacré lorsque c'est fait dans le respect de l'animal. Le problème c'est qu'aujourd'hui personne ne tue lui même la bête qu'il s'apprête à manger et ce n'est pas en faisant des salamalecs avant de se nourrir de sa chair que cela améliorera les conditions de vie dans laquelle elle a baigné ou réduira la souffrance avant sa mort dû à un rythme d'abattage effréné. Là encore, contrôler ce que l'on mange, en choisissant délibérément des filières qui, elles, respectent l'animal, commence déjà à faire plus de sens.


Dernière édition par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 10:40, édité 1 fois

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Jeu 7 Juin - 10:32

Dans ce cas je te laisse développer les arborescences lumineuses des poules en plein air mon Lilbudha.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 10:35

Ta réaction pleine de sarcasme sur un exemple que j'ai pris pour illustrer mon propos (qui ne me semble pas mériter ton mépris) me semble grandement déroger de ta volonté de garder la nécessaire "pureté de l'intention mais aussi du moyen et de la méthode" dans ce fil mon Nurash. C'est dommage, et je note que pour en arriver là, ce sujet trouve une grande résistance intérieure pour des raisons qui te sont propres.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Jeu 7 Juin - 10:51

Tu vois du sarcasme là ou il n'y en a pas et de la résistance là ou il n'y en a pas nonplus. Je constate simplement que nous avons quitté depuis un certain temps le plan des Principes et que malgré mes efforts pour revenir à un mode d'expression plus conforme au Dharma ce n'est manifestement pas la direction que vous souhaitez prendre. Je ne suis pas en train de vous parler de la forme mais de la substance du discours.
Juste pour vous dire que je ne vous accompagnerait pas par là parce que pour moi on en reste au niveau brèves de comptoir c'est tout.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 11:08

Rester sur le plan des Principes, sans être capable de descendre en terre n'est pas conforme au Dharma mon Nurash, c'est notamment un des enseignements du fil de discussion qui était animé par notre Soÿ et qui n’hésitait pas à utiliser des exemples concrets.

Contrairement à ce que tu affirmes, il est manifeste que ce sujet rencontre une certaine résistance, résistance que je ne vais pas forcer.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Jeu 7 Juin - 11:37

Lilbudha a écrit:Rester sur le plan des Principes, sans être capable de descendre en terre n'est pas conforme au Dharma mon Nurash, c'est notamment un des enseignements du fil de discussion qui était animé par notre Soÿ et qui n’hésitait pas à utiliser des exemples concrets.

Contrairement à ce que tu affirmes, il est manifeste que ce sujet rencontre une certaine résistance, résistance que je ne vais pas forcer.

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour l'aspect des exemples mon Lilbudha, mais ces derniers doivent être organisé suivant le Principe étudié (Sensibilité animale, notion d'évolution etc...) et non pas pêle-mêle et de manière aléatoire et au bon vouloir de chacun des interlocuteurs sans quoi ça devient juste le foutoir ou chacun parle de lui sans écouter les autres.

Il est effectivement manifeste que j'oppose une résistance, mais pas sur le sujet en lui-même, sur la manière désordonnée dont il est traité et dans lequel on met plein d'exemples qui n'illustrent au final plus grand-chose par manque de cohérence.

L'exemple des poules en plein air : déjà il fait savoir "plein air" ne veut absolument rien dire parce qu'un hangar est "plein d'air" donc des poules élevée en batterie dans des cages dans un hangar donnent des œufs "plein air" selon la législation pourrie qui est la nôtre.
Qu'Est-ce que cela nous apprend  ? Simplement que à l'heure actuelle la vie est considéré dans son aspect mercantile uniquement pour sa capacité à PRODUIRE et non a EXPERIMENTER. Quelles sont les conséquences d'avoir des volailles enfermées ? On limite énormément leur potentiel évolutif dans la mesure où le spectre de leur expérience sera extrêmement réduit. Pourquoi ce spectre est-il réduit ? Quel serait un spectre ouvert ? Ce spectre serait optimal dans des conditions définies par la Nature : c'est à dire dans l'expériences de la diversité non-seulement au sein de son espèce mais encore inter-espèce. Non seulement la poule ne pourra pas avoir d'interraction avec d'autres congénères qui lui renverront un premier spectre d'affect et d'anthipathie qui lui aurait permis d'en apprendre plus sur sa propre avancée dans la compréhension du monde des volailles mais encore elle ne pourra pas jouer de sa liberté pour faire l'expérience du point de vue de la poule d'autres individus. Ces rencontres interviendrais également dans le cadre dans lequel elle se nourrit (De manière surprenante les poules semblent friantes des frelons asiatiques, nuisances qui trouvent une régulation naturelle et qui fournit en plus l'opportunité d'une nouvelle catégorie d'expérience, elle est pas belle la Vie ?). Grains, vers de terre etc...
Enfin il n'est pas non plus à négliger que la Poule dans sa cage ne fera pas l'expérience des saisons et de l'impact que ces dernières ont sur elle. En effet les changements de température, de lumière et d'environnement ne seront pas perçu dans le hangar. On pourrait aussi parler de l'expérience de la copulation, de couver ses œufs et d'éduquer ses poussins. On pourrait également parler de la richesse nutritive des œufs, élément graine censé contenir en puissance le patrimoine des vertus dont l'animal à fait preuve durant son existence. Etc...

Voilà un début de "développer les arborescences lumineuses des poules en plein air" qui t'as semblé sarcastique peut-être parce que tu estimais qu'il n'y avait rien à en tirer. Chaque exemple pris dans le cadre du végétarisme mérite qu'on le traite avec profondeur autrement que "ah c'est bien les poules ne sont plus enfermé". La Soÿ nous enjoignait surtout à nous poser des questions bêtes et à remettre en cause la manière routinière que nous avons de percevoir la réalité.

Ceci pour te montrer qu'il n'y a ni sarcasme ni résistance de ma part.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 787
Points : 845
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 12:11

Je n'ai pas eu la même impression sur le foutoir mon Nurash.

Je maintiens, et c'était là le but de mes différentes interventions, que se contenter de quelques salamalecs auréolés de bonnes intentions d'amour avant de manger sa nourriture ne sert, dans la plupart des cas, à rien de plus qu'à se donner bonne conscience. Les bonnes intentions ne suffisent pas et n'ont jamais suffit. L'exemple des poules ne servait qu'à illustrer le fait qu'agir concrètement et de façon responsable (ici en tant que consommateur) est la seule manière d'aligner pensées, paroles et actes en fonction de ses convictions et de son propre sens de l'éthique (chacun est face à lui-même sur ce terrain).

Juste rapidement, en passant, pour ton info personnel : l’appellation en cage et en plein air diffère sensiblement. Lorsque tu vois l’appellation "plein air" les poules ne peuvent pas être en cage, elles ne sont pas privés de l'accès extérieur et peuvent gambader. L’appellation plein air oblige aussi à avoir entre 6 à 9 poules par mètres carré (ça reste beaucoup) quand dans le même temps, en cage, il y'en a 16 par mètres carré. L’appellation la plus optimale en ce qui concerne le respect de la vie de ces poules étant "Bio élevé en plein air".

Certes, il y a encore énormément à faire, mais c'est là m'est avis que le choix du consom-acteur est important. Puisque nous sommes pro-créateur de notre monde et puisque manifestement nous, ici présent, respectons la vie en son caractère sacré, alors faire des choix éclairés, en favorisant délibérément les bonnes filières ( celles qui s'alignent plus ou moins sur ce respect ) est une bonne chose en soi.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Scorpion le Jeu 7 Juin - 14:09

Euh...Lilbuddha.. Les salamalecs,  pour reprendre ton expression, ne sont nullement des actes de fausse bonne conscience.. C'est un jugement expéditif et peu respectueux  que tu nous fait..
C'est une façon de sacraliser l'acte de nourriture et de respecter ce que l'on mange...on intègre en soi la nourriture à fois physiquement mais aussi sur les autres plans...c'est l'acte de manger en conscience..des créatures animales ou végétales sont mortes pour nous et à notre tour, un jour nous servirons de nourriture à d 'autres créatures...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 385
Points : 419
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 7 Juin - 14:58

Tu ne m'entends pas mon Scorpion. Je veux bien que tu rendes honneur à la créature que tu ingères et que tu respectes la vie qu'elle a porté c'est effectivement une preuve de la luminosité de ta Conscience. Mais d'après toi est-ce cohérent quand tu sais que cette créature n'a pas été respecté ni de son vivant, ni au moment de sa mort par un industriel cupide à qui tu donnes l'occasion de poursuivre son activité en lui donnant ton argent qui est une énergie comme une autre ? Pour moi non, mais encore une fois, je ne veux convaincre personne. Chacun fait comme il le sent en fonction de la profondeur et de la subtilité de son discernement et de ses propres valeurs morales, on est pas en mode tout ou rien ici.

Cette question du respect de la vie animal et de la réduction de sa souffrance au moment de sa mort est très ancienne. Dans le judaïsme, cela évoque la viande casher et dans l'islam la viande hallal. Deux concepts qui se rejoignent en essence. Le but poursuivi est de tuer l'animal selon un rituel précis, visant à réduire la souffrance de ce dernier et à honorer le caractère sacré de la vie dont il est une manifestation. Par soucis d'alignement entre ses convictions et les faits, cela me paraît cohérent de manger ce type de viande lorsque l'on respecte le caractère sacré de la vie. À noter qu'une viande n'a pas besoin d'être halal ou casher pour avoir été respecté par un éleveur.

Bref, une viande qui a été respecté, et qu'on honore au moment de l'ingérer, ça a quand même plus de gueule que de manger une viande qui n'a pas été respectée ni de son vivant ni au moment de sa mort et qu'on pense pourtant honorer au moment de la manger en se gonflant de bonnes intentions pour elle alors même qu'on vient de donner de l'argent à l'éleveur cupide qui ne l'a pas respecté...  drunken

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 870
Points : 894
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum