Les Principes de la Loi de Maât

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Dim 6 Mai - 20:29

Pour ma part, le bonheur est un état transitoire et assez superficiel. Si le bonheur n'est effectivement qu'une "bonne heure", je pense qu'on peut l'assimiler à la légion des émotions qui grouillent dans le corps astral/intellectuel mal maîtrisé. Dans ce cas, vouloir atteindre ce bonheur temporel revient à tomber dans le pièges des émotions.

Dans le cadre des Principes de la Loi de Maât, la paix est un état permanent, ce qui bien différent du bonheur. Cette paix est également bien éloignée de la paix qui consiste simplement en l'absence de guerre. L'histoire et même le présent nous démontrent bien que cette paix humaine ne saurait durer de manière pérenne, étant donné de l'état de l'humanité incarnée.

Cette paix de Maât en revanche me semble tout de même correspondre à un état de sérénité intérieur. Cet état de Conscience, s'il ne correspond pas à l'euphorie du bonheur, est tout de même "confortable", puisqu'il aboli la souffrance de l'agitation. Et si je ne me trompe pas, l'élévation de la Conscience, qui la libère de ses chaînes, ne doit pas la rendre plus en souffrance, bien au contraire.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Dim 6 Mai - 20:32

D'ailleurs, en écrivant ça, je me dis que la paix peut avoir lieu dans la souffrance, ou plutôt dans l'acceptation de la souffrance, comme celle de la maladie et de la mort nécessaire (du corps). Mais, elle consiste à ne pas se laisser emporter par cette souffrance.

D'une certaine, "on ne souffre pas de souffrir". je sais pas si je suis ben claire. Smile

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Dim 6 Mai - 21:04

Vasanakshaya a écrit:D'ailleurs, en écrivant ça, je me dis que la paix peut avoir lieu dans la souffrance, ou plutôt dans l'acceptation de la souffrance, comme celle de la maladie et de la mort nécessaire (du corps). Mais, elle consiste à ne pas se laisser emporter par cette souffrance.

D'une certaine, "on ne souffre pas de souffrir". je sais pas si je suis ben claire. Smile

Pour ma part je suis plutôt de ton avis mon Vasa. Je pense que la souffrance fait partie jusqu'à un certain point de l'humaine nature. Ne pas vouloir avoir mal quand on se cogne ou quand on fait une bêtise c'est illusoire à mon sens. En revanche on peut effectivement ne pas laisser son point focal se laisser attirer par cette dernière... En l'acceptant comme part de la vie (comme le peuvent l'être la faim, la soif et le sommeil) on cesse de lutter contre et on peut trouver la paix.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Dim 6 Mai - 21:57

Nurash a écrit:
Vasanakshaya a écrit:D'ailleurs, en écrivant ça, je me dis que la paix peut avoir lieu dans la souffrance, ou plutôt dans l'acceptation de la souffrance, comme celle de la maladie et de la mort nécessaire (du corps). Mais, elle consiste à ne pas se laisser emporter par cette souffrance.

D'une certaine, "on ne souffre pas de souffrir". je sais pas si je suis ben claire. Smile

Pour ma part je suis plutôt de ton avis mon Vasa. Je pense que la souffrance fait partie jusqu'à un certain point de l'humaine nature. Ne pas vouloir avoir mal quand on se cogne ou quand on fait une bêtise c'est illusoire à mon sens. En revanche on peut effectivement ne pas laisser son point focal se laisser attirer par cette dernière... En l'acceptant comme part de la vie (comme le peuvent l'être la faim, la soif et le sommeil) on cesse de lutter contre et on peut trouver la paix.

Vue de cette manière, la paix n'est pas un anti-douleur. Je pense aussi que la souffrance fait partie du lot de la condition humaine. La paix consiste, de mon point de vue, à accepter cette souffrance (nécessaire), à être en harmonie avec elle. Se mettre des œillères pour ne plus sentir la souffrance, pour ne plus être en harmonie avec cet indicateur qu'est la souffrance, c'est vouloir la balayer et lui faire la guerre, on est loin de la paix.

Par exemple, la mort du corps physique peut être plus ou moins longue et plus ou moins douloureuse et il y a forcément un état de souffrance (ne serait-ce que de la souffrance physique). La paix dans cette situation serait alors de se mettre en harmonie avec cette phase du cycle (naissance-croissance-apogée-décrépitude-mort/naissance). Cette harmonie se traduit par une acceptation sans lutte à ce phénomène (passager) inéluctable. La Conscience sait qu'elle doit passer par là, elle est en accord avec la Nature et les Lois, elle accepte et suis son chemin, en paix.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par nevada le Mar 8 Mai - 7:12

Nurash a écrit:
nevada a écrit:
Je ne pense pas que nous soyons en mesure de partager au sens d'imposer, mais nous pouvons nous contenter de refléter la paix acquise lors de notre travail d'ascèse ce qui fait de nous un modèle à suivre et non quelqu'un d'intrusif, ce qui me laisse perplexe quant à l'instruction que tu évoques mon Nurash, car nous ne pouvons pas vouloir le bonheur à la place des autres.

Je ne saisi pas trop de quelle instruction tu parles ma Nevada, à mon sens, avoir la Connaissances des mécanisme de la psychologie intellectuelle permet d'éviter de les enclencher aussi longtemps que l'on a rien d'important à dire. Si on s'exprime cependant, et qu'il y a moyen d'éviter l'activation de l'égo des autres, alors autant le faire de cette manière. Enfin, le partage de la connaissance ne se fait que si il y a une demande plus ou moins assumée de la part de l'interlocuteur, et dans ce cas là, il s'agit d'éviter d'en proposer plus que ce que l'interlocuteur est capable d'assimiler afin de respecter le second principe (éviter l'ingratitude). La Connaissance est nécessairement une quête volontaire, et si la Conscience ne fait pas l'effort de la rechercher, alors rien ne sera trouvé.
Pour terminer, je ne vois que relativement peu le liens entre le bonheur et la paix. De mon point de vue la paix est une présence, la conscience que l'ordre des choses est parfait et qu'il nous faut le comprendre, même si c'est douloureux. Accepter cette douleur qui est révélatrice d'une forme d'ignorance me semble assez éloigné de la préoccupation du "bonheur" dans la mesure où ce dernier deviens un effet second de la recherche de la paix. Cette recherche ne mène pas nécessairement au bonheur mais contribue à moins souffrir, ce qui peut être un élément d'une vie saine et d'une manière indirecte de vivre des moments agréables (la "bonne heure" étant, il me semble, l'étymologie du "bonheur").
Là où je veux en venir c'est que la paix peut se vivre dans l'adversité et la souffrance, ce qui n'est pas le cas du bonheur de mon point de vue.

Coucou mon Nurash, l'incompréhension vient du fait que je fais une distinction entre ce qui est de l'ordre de l'instruction et de l'éducation. Pour moi instruire c'est agir contre la volonté d'autrui en lui inculquant des principes qui nous sont propres. je ne parle pas de l'instruction personnelle pour celui, qui adhérant aux lois de la Divine Providence, va chercher lui même les enseignements. Je parle de l'instruction au sens d'introduire chez quelqu'un des préceptes qui ne lui sont pas propres. c'est en ce sens là que je pensais qu'on ne peut pas vouloir le bonheur à la place de l'autre.

Quant à l'éducation au sens étymologique du terme elle nous conduit à amener autrui vers des strates qui lui sont accessibles comme un guide qui va se contenter d'éclairer.

Mais je peux me tromper....

nevada

Messages : 176
Points : 180
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mar 8 Mai - 9:33

Pour ma part je voyais surtout le fait de transmettre certains Principes et la manière de les appliquer par "instruction"

Dictionnaire Larousse a écrit:Instruire : Donner des connaissances, des renseignements, augmenter le savoir, l'expérience de quelqu'un : Instruire des jeunes enfants. Instruire des recrues.

A aucun moment il n'y a imposition, mais si la personne que j'ai en face de moi semble réceptive et curieuse pour ma part j'essaye de lui donner un Principe suivant ma vision des choses et je vois si elle trouve ça intéressant ou pas (histoire de ne pas être chiant et de ne pas favoriser l'ingratitude).

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mar 8 Mai - 11:04

Peut-être que ce passage de la page 8 de Le Troisième Œil Et l'Infini pourra vous aider :

Claude LE MOAL a écrit:Pourquoi Education Nationale plutôt qu'Instruction Nationale ? la nuance est révélatrice du but poursuivi, éduquer est une action qui consiste à développer les facultés physiques, intellectuelles et morales, notons d'ores et déjà la faillite de l'aspect moral. Alors qu'instruire revient simplement à transmettre une somme d'informations plus ou moins utiles, plus ou moins fiables.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 8 Mai - 12:52

La paix est indissociable de la Connaissance. Elle provient de la juste et vertueuse vision de l'Ordre Souverain des choses, qui n'est pas là pour être changé, mais pour nous changer. Ainsi la paix est un état de Conscience qui se situe hors du temps, dans L’Éternel Moment Présent. C'est un état de Conscience résultant de l'analogie des contraires. Dès que la Conscience quitte ce point focal pour être attirée par le temporel et l'éphémère de sa forme d'identification, elle quitte dans le même temps cet état de paix.

Une Conscience en paix ne me semble donc pas souffrir à proprement parlé puisque son point focal la situe au dessus de ces considérations physiques et/ou intellectuelles ce qui ne l'empêche pas de la reconnaître pour ce qu'elle est : un état transitoire marquant un changement d'état de conscience.

Chercher à partager cette paix avec autrui c'est chercher d'abord à la maintenir en soi en toutes circonstances. À commencer par les circonstances les plus faciles, comme un embouteillage, le mauvais temps, une journée qui ne se passe pas comme on le voudrait, ce petit doigt de pied qui se coince à toute les tables, pour finir par les plus difficiles comme le sentiment d'injustice, la désillusion amoureuse, les relations familiales ou sociales, une situation financière délicate etc...

Lorsque l'on parvient à maintenir cette paix intérieure dans la plupart des situations quotidiennes elle rayonne forcément en dehors de nous par la seule force de notre exemple ce que ne manqueront pas de relever les personnes de notre entourage. Si c'est nécessaire, on peut même en expliquer l'origine : la Connaissance.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 895
Points : 919
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mer 9 Mai - 11:34

Comme le dit notre Lilbudha, la paix est un état situé dans l’Éternel Moment Présent. En ce sens, elle est indépendante des événements de la causalité et c'est pourquoi la Conscience qui est en paix le reste quoiqu'il se passe dans les événements temporels de sa vie dans la forme.

Le maintien dans la paix de la Conscience lui confère une vision transcendante de sa vie dans la manifestation, ce qui lui permet d'être en acceptation avec ce qui lui arrive. La Conscience verra le changement comme l'expression des cycles de la vie et l’accueillera comme un bien.

Lilbudha a écrit:Une Conscience en paix ne me semble donc pas souffrir à proprement parlé puisque son point focal la situe au dessus de ces considérations physiques et/ou intellectuelles ce qui ne l'empêche pas de la reconnaître pour ce qu'elle est : un état transitoire marquant un changement d'état de conscience.

C'est aussi comme ça que je vois les choses mon Lilbudha. La paix de la Conscience la maintient au-delà de ce qui fait souffrir ses corps de manifestations. Ainsi, même dans l'agonie physique et/ou émotionnelle, la Conscience elle-même ne souffre pas mais accepte ce qu'elle considère comme Lois.

C'est d'ailleurs il me semble, une différence fondamentale avec la paix causale qui quant à elle dépend de la chaîne des événements. Cette dernière dure plus ou moins longtemps et se fracasse au moindre inconfort. J'ai bien peur que ce soit cette paix causale qu’engendrent toutes ces techniques new age de "méditation/relaxation" qui n'ont plus grand chose à voire avec la spiritualité mais visent plutôt un bien-être.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Dim 13 Mai - 12:33

Vous pensez qu'on a fait le tour de ce troisième point ou pas ?

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mer 23 Mai - 11:25

Loi de Mâat a écrit:4. Je respecte la propriété d’autrui.

Celle-ci paraît fort simple et de prime abord il n'y a pas grand chose à en dire.

Je respecte la propriété d'autrui, le premier sens, le plus matériel, doit pouvoir s'entendre comme le fait de ne pas voler, de ne pas dérober les biens appartenant à une tierce personne. Cela dit, on peut légitimement se demander "En quoi Est-ce juste de respecter la propriété d'autrui ?"

Si je me base sur ce que j'ai compris de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, on est propriétaire de ce que l'on a transformé par l'intermédiaire de ses efforts. Aussi, respecter la propriété d'autrui c'est respecter les efforts "visible ou invisibles pour nos facultés". Ainsi je respecte l'effort et le travail qu'une personne à fournit à travers le respect de ses possession. Après tout le premier Principe nous amène justement tout voir sous l'angle du Principe.

Or donc, respecter la propriété d'autrui c'est également respecter ses savoirs et ses connaissances intellectuel et les efforts qu'il aura fait raffiner sa sensibilité et affiner son discernement et ses nuances. On peut également l'entendre dans le fait de respecter le rang social de la personne et surtout au final de ne pas jalouser. Car si je respecte les efforts qu'une personne à fait pour en arriver là ou elle est, c'est bien que je considère que la Justice Divine est immuable, et ce qui me permet de le percevoir, c'est la paix dans laquelle je suis. Je considère donc comme "Juste" tout les acquis d'une personne et je ne me dis jamais que c'est le coup du "hasard" ou de la "chance", je cesse ainsi de me considérer comme victime et je me perçois comme l'auteur et l'acteur de ma vie.

Cela est encore plus vrai sur le plan spirituel. Si je suis impressionné par le degrés de développement d'une personne, c'est qu'elle est en possession d'une grande quantité de Connaissances et que ces dernières ne se sont clairement pas acquises toutes seules. Que ce soit dans cette incarnation ou dans les très nombreuses qui précèdent, le chemin doit être parcouru intégralement. Il n'y a donc pas matière à se sentir inférieur ou frustré compte tenu des difficultés qui sont les nôtres, il y a simplement à se souvenir que toute vertu à pris du temps et des efforts pour être développé.

Cela m'amène à dire donc que toute propriété physique, intellectuelle ou spirituelle est la résultante d'un effort de volonté afin de manifester dans la sphère sensible des fruits cohérents avec la sphère intemporelle. Je pense que c'est ça le fait de respecter profondément la propriété d'autrui, c'est prendre conscience que l'autre dans toutes ses manifestations est une âme-de-vie qui retrouve sa souveraineté chacun à son niveau Smile.

Je reste quand même très impressionné par la "pureté", la transparence de ces aphorisme. La manière dont ils se répondent constitue un tout harmonieux... C'est vraiment beau Smile

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mer 23 Mai - 17:00

Loi de Maât a écrit:4. Je respecte la propriété d’autrui.

Respecter c'est avant tout, me semble-t-il, considérer la légitimité d'une chose et ne pas aller à l'encontre de cette dernière.

De mon avis, pour la Loi de Maât, la propriété d'autrui consiste aux droits innés (tels que ceux décrits dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen) mais aussi à la Sagesse que la Conscience a su faire sienne dans ses précédentes incarnations ou dans l'actuelle.

S'il est manifeste que les individus ne naissent pas égaux, c'est que chacun obtient dans son incarnation le paysage conforme à la loi du chacun selon ses mérites, en adéquation avec ce qui lui est le plus adapté. Cette inégalité natale est d'autant plus poignante lorsqu'il s'agit de la Sagesse obtenue après un long effort et que la Conscience emporte d'incarnations en incarnations.

Respecter la propriété d'autrui, c'est reconnaître la légitimité de ses acquisitions tant sur le plan spirituel que sur le plan des droits. C'est donc, par exemple, ne pas s'opposer à la liberté qu'offre la condition humaine, tel que le respect du libre arbitre.

On peut aussi décliner ce Principe, comme l'indique notre Nurash, sur le plan matériel en se refusant toute action hostile envers les biens matériels qui ont été acquis légitimement.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Ven 25 Mai - 14:54

Je respecte la propriété d'autrui : je vais aller un peu loin dans l'extrapolation et pourtant ça me semble "congruent". La "propriété" c'est aussi le véhicule physique, c'est l'intégrité de la personne.

Aussi il est évident que respecter autrui dans son corps, dans sa corporalité c'est ne commettre aucun sévices sur ce dernier. Cela se comprend en ayant jamais recours à la violence quelle qu'en soit la forme car respecter autrui c'est d'abord et avant tout l'accepter. Aussi il va sans dire que cela exclu toute forme d'agression, viol, humiliation et dégradation.

Il en va de même pour la personnalité qui est un héritage du monde physique, respecter la propriété d'autrui c'est donc également respecter la personne dans ses modes d'expression, ses attitudes, son vocabulaire tant que cela ne contrevient pas à la bienséance et aux règles élémentaires de savoir-vivre.

Du point de vue spirituel, je pense que ça a déjà été traité dans mon message précédent, je pense juste que la Loi de Maât nous invite à respecter l'expression des plus hautes valeurs spirituelles, même si elles proviennent d'un dogme relatif à une religion ou à une forme particulière, cela fait également parti de ce que la personne à su "s'approprier" et par conséquent de ses propriétés.

La réciproque est également vrai.
Si je respecte autrui dans ses propriétés, il me faut respecter les miennes. La réciproque étant donc de commencer à travailler à l'acceptation des circonstances de l'incarnation et également du bagage karmique en terme de lieu, de bagage intellectuel et spirituel. Respecter cet héritage c'est également tâcher de comprendre les raisons de ce dernier en même temps que d'en accepter le contenu. On lui donne alors un sens et cela permet de progresser sur l'étendue de ce qui constitue nos incarnations.

Se respecter intellectuellement c'est également savoir juger de la valeur d'un savoir par l'évaluation de sa rareté, de sa précision, de son caractère universel. C'est aussi prendre conscience du caractère rare de la sensibilité et de la subtilité de cette dernière compte tenu du peu de délicatesse que présente la société humaine actuelle.

Enfin c'est savoir apprécié la portée universelle d'un enseignement et son caractère profond et intemporel. Il est particulièrement important de saisir la valeur de ces choses si on ne souhaite pas cultiver l'ingratitude. Car si on donne quelque-chose de valeur sans en avoir conscience on peut tout aussi bien cultiver l'ingratitude par sa propre ignorance.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Lun 28 Mai - 15:28

Loi de Maât a écrit:5. J’affirme que toute vie est sacrée.

J'affirme que toute vie est sacrée... Pourquoi ce terme d'affirmer ? On aurait pu avoir, Je considère, ou Je pense. Mais non, manifestement il s'agit d'affirmer. Ca me rappelle la capacité d'Adam à faire advenir ce qu'il nome. Une affirmation est un mouvement volontaire, une manière de statuer fermement quelque chose.

Si donc j'affirme que toute vie est sacrée c'est que de manière préalable j'en ai acquis la conviction par l'expérience. Le fait que la vie soit sacrée implique l'origine divine de cette vie. C'est la prise de conscience que chaque vie, chaque système organique est de nature à réduire l'entropie. Si la vie est sacrée c'est qu'elle est fonctionnement concomitant, harmonie, beauté.

Donc au final, si je comprend bien, affirmer que toute vie est sacrée, c'est donner l'affirmation de l'origine divine de toute vie, minérale, végétale ou animale. Lorsque j'affirme cela, je me prend en compte dans l'équation puisque la vie qui m'anime (celle de mon corps, celle de ma Conscience) est sacrée de la même manière.

Cette perception que nous sommes semblable dans notre essence est à mon sens le fait de respecter toute vie puisque de ce point de vue la différence entre deux formes de vie n'est ni plus ni moins que du temps. Respecter le caractère sacré de la vie, c'est également la voir dans les astres, les étoiles, les cycles de la vie et dans les éléments qui se meuvent. C'est affirmer que tout est la manifestation de l'anima mundi, une vérité aussi simple que grandiose.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mar 29 Mai - 9:52

5. J’affirme que toute vie est sacrée.

Voilà un Principe tout à fait éloquent quant à la conduite juste en vertus à tenir face à la Justice Divine.

Comme le dit notre Nurash, si on affirme, c'est que l'on connaît plus que par un simple savoir intellectuel, on en est sûr, on le vit. Si j'affirme que toute vie est sacrée, c'est parce que tout ce qui est vient du Divin Créateur, sans la moindre exception. Par voie de conséquence, toute vie, quelque soit cette vie, appartient à la Grande Fraternité Universelle. Tout être vivant, toute Conscience quelle que soit la forme dans laquelle elle se projette, fait parti du grand Tout et a sa place indiscutable dans l'Univers, de l'atome à la plus puissante galaxie, en passant par la petite fourmi.

Une fois ce premier constat établi, je peux affirmer que toute vie vient du Divin Créateur et donc est sacrée, sans aucun doute.

Reste maintenant à mettre en pratique cet axiome, de la manière la plus juste qu'il nous soit possible, et avec constance, c'est-à-dire, à chaque instant. Si toute vie est sacrée, toute vie est par nature soumise aux mêmes Principes que les autres, car toutes les vies sont similaires en essence, par filiation, mais pas en manifestation. C'est ainsi que la galaxie ne vivra pas comme la fourmi, pourtant, les deux ont en commun la même Origine et donc les même Principes. Bien que la vérité de la fourmi ne soit pas la même que la vérité de l'éléphant, ni de la galaxie, la toile de fond invisible, est la même pour les trois. C'est-à-dire que les mêmes Principes s'appliqueront, mais avec un aspect différent.

Ainsi, le respect du libre arbitre, l'innocuité, et tout ce qui va dans le sens d'une conduite vertueuse s'applique sans restriction à toute vie, quelle qu'elle soit.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mar 29 Mai - 15:14

Pour affirmer que toute vie est sacrée, il s'agit donc de voir les choses du point de vue le plus universel possible. Car si toute manifestation, toute vie est sacrée, cela signifie que cette source commune de vie partage des caractéristiques communes en toutes choses. Force est de constaté que cet aspect sacré ne se trouve pas dans la matière avec son énorme disparité de forme, de couleurs, de cycles et de durée de vie.

Ces caractéristiques de la Vie c'est donc la capacité d'animer justement des formes très différentes en fonctions des acquis, des capacités et des potentiels. En d'autre termes, c'est la Conscience qui est ce qui est commune à toute vie manifestée. Cette Conscience est l'élément médian entre la lumière et les ténèbre et son siège se trouve, à mon sens, au niveau du cœur. S'il y a donc aspect commun entre toute choses, il peut sans doute être observé / vécu à partir du cœur et la Conscience progresse en fonction de son habileté à créer un amalgame homogène entre un archétype / une étincelle de vie et une forme. En d'autre terme, ce que nous avons en commun avec toute existence c'est la capacité à réaliser l'analogie des contraires.

En partant du principe que tout est juste et arrive à point nommé, nous avons donc l'opportunité en affirmant que toute vie est sacrée d'expérimenter les circonstances de l'incarnation d'une Conscience dont le Logos est moins large, moins avancé que le notre. C'est par la compréhension et l'intégration de la manière dont cette Conscience Perçoit les choses que nous pouvons le servir, l'aider à prospérer (même si cette aide se limite justement à la plus grande innocuité et à ne pas intervenir comme le disait le camarade Vasanakshaya). Dans le processus nous "involuons" dans la mesure où nous nous rapprochons de la matière mais cette involution matérielle nous permet de renforcer le Liens avec un Principe de nature spirituelle.

Affirmer que toute vie est sacrée c'est dans un premier temps accepter que tout est parfaitement à sa juste place dans un premier temps et par la suite de faire l'expérience et de comprendre justement POURQUOI c'est parfait comme ça. Sinon on est pas en train d'honorer la vertu mais le vice. Nous ne trouverons l'affirmation de qui ou de ce que nous sommes par la compréhension des mécanismes de ce qui nous entourent, car, en comprenant que toute vie est sacrée, on comprend que la sienne propre est supérieure à la somme des parts qui la compose. Plus donc je fais l'expérience non seulement de la Nature (Principe spirituel, archétype), mais encore des Interractions (Logos, Verbe vivant) que les choses entretiennent entre elles et plus l'idée générale que je me fais de la vie progresse, mieux je la sers, ce qui constitue un cercle vertueux.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Mer 30 Mai - 11:12

Le Principe donc d'affirmer que toute vie est sacrée révèle d'un processus profond d'ascèse. En effet, puisque les perceptions relative à notre corps physique sont individuelles et disparates, il est très important de faire en sorte de limiter leur impact un maximum. Car si la Vie est sacrée elle s'exprime à travers des courants d'énergie vitale dont le tissage compose l'enveloppe physique la plus dense. Affirmer que toute vie est sacrée c'est donc aussi l'effort d'être un vecteur au sein d'un courant et faire en sorte de ne pas s'opposer à ce dernier.

Si on y réfléchit, si l'essence de notre existence est semblable entre toute chose, cela signifie qu'a priori nous n'avons rien d'autre à faire que suivre ce courant, ce qui serait oublié un peu vite le principe de libre arbitre et le fait de ne pas cultiver l'ingratitude. Qu'Est-ce que l'ingratitude sinon le fait de ne pas faire d'efforts particulier et de profiter de manière paresseuse des choses ? Or donc il est nécessaire pour parvenir à suivre ces courants d'énergie vitale subtile de procéder à un lent dépouillement de nos passions individuelles qui sont autant de perturbations individuelles dans le flux commun de la Vie.

Ce Principe, on le retrouve au final dans l'incarnation de chaque forme de vie, de chaque règne. Que ce soit pour le règne minéral, végétal ou animal, la Conscience est toujours de manière naturelle, associée à un Neter. Ce Neter lui envoie en permanence des informations relative à la meilleure manière de développer sa forme et ses possibles. C'est en fonction du Discernement de la Conscience et de sa capacité à identifier les bons et les mauvais fruits (ce qui est du domaine de l'ignorance et du personnel, de ce qui est du domaine de la Connaissance et du spirituel). Quelle que soit la forme, la Conscience expérimente un alignement plus ou moins profond, harmonieux, agréable ce qui lui permet d'avoir dans la palette de ses expériences, la Connaissance de la circulation libre de ces fameux courants d'énergie. La Conscience jugera ainsi en fonction du développement de ses formes de manifestation de la qualité de son alignement.

La liberté est toujours de mise dans tout les règnes, puisque la Conscience est toujours capable de générer des formes peu harmonieuse, imparfaites, malade, qu'elle ait la (Re?)Connaissance de son Neter ou non. En effet le fait de se mettre au service de ce dernier permet d'apporter au monde matériel la libre circulation des énergies paniques. Ces formes peu harmonieuse génèreront toujours une forme d'inconfort, de gêne au entournures etc... Dans un premier temps cela permettra la prise de conscience de l'ignorance de la Conscience, qui mettra en œuvre les efforts relatifs à l'acquisition de la Connaissance correspondante. Puis, ayant acquis cette Connaissance, la Conscience pourra la mettre à l'épreuve dans le cadre d'un développement harmonieux avec son environnement (collaboration entre Consciences).

A travers la Mémoire de ces expériences, nous pouvons réellement affirmer que toute vie est sacrée.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Jeu 31 Mai - 0:30

Merci à vous mes Nurash et Vasanashkaya de continuer ces travaux. Vos réponses sont inspirantes et je tiens à saluer tout particulièrement ta dernière intervention mon Nurash, qui semble couler de source. sunny

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 895
Points : 919
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Invité le Sam 2 Juin - 13:07

Toute vie est sacrée... Tout est vivant.
Le développement d'une forme de vie se fait toujours au détriment d'autres formes...lorsque je me nourris je tue d'autres êtres vivants.. J'intègre en moi ces formes de vies en pleine conscience.. C'est la le caractère sacré de l'acte de se nourrir. Si nous habitons dans la maison ou nous vivons c'est qu'il a fallu hélas détruire les formes de vies qui étaient la avant nous...être conscient de ça c'est donner un caractère sacré à tous ce que l'on fait...être conscient que tout est l'expression du Divin Créateur... Inutile donc de prêcher le végétarisme ou le végétalisme et autres trucs à la mode puisque même si je ne mange que des carottes , ben je suis bien forcé de les tuer pour les manger...
Affirmer que toute vie est sacrée est une évidence pour celui qui est sur la voie...mais  il y a des mauvaises compréhension fondées sur des superstitions qui limitent les actions..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Nurash le Lun 4 Juin - 14:48

Disons que la Vie n'est pas limitée aux formes, mais détruire une forme c'est en libérer la Vie. Si cela est fait dans une optique saine du stricte nécessaire, alors on respecte la Vie et sa vie. Si l'optique est jouissive, on ne fait qu'être l'esclave de ses désir et on respecte sa vie en méprisant toutes les autres formes qui n'ont qui plus est, aucune forme d'intérêt, aucune présence, dans nos pensées.

La Vie est sacrée parce qu'elle est changement, la stagnation de la Conscience est toujours une forme de régression puisque la forme elle continue nécessairement de bouger lors de son voyage dans le temps. Cela me fait penser à cette phrase de Grillot de Givry :

VIII. La réaction du mouvement sur l’immobilité mobilité et de l’immobilité sur le mouvement se manifeste en toutes les choses perceptibles.

Ainsi la notion d'écosystème est essentielle à comprendre dans cette notion de caractère sacré de la Vie. Si une espèce prolifère au détriment des autres, il convient de s'interroger sur ce qui provoque ce déséquilibre. J'aurais tendance à penser que nos conditionnements, notre manière de vivre et de penser se répercute sur l'inconscient collectif de la planète. Ainsi par exemple il y a peu de temps je voyais une vidéo parlant de l'invasion d'un vers asiatique qui tue les lombrics. Cela m'a rappelé que plusieurs chinois très riche ont racheté des terres (par exemple le château de Gevrey Chambertin) et que la chine est une puissance montante en terme de puissance économique. Quel rapport avec les vers de terre ?

De mon point de vue l'économie est le "terrain de chasse" des hommes, c'est ainsi que les patrons, entrepreneurs etc... S'affrontent dans l'optique de "se tailler la part du lion". Si cela est vrai du point de vue individuel, je pense que ça l'est encore davantage au niveau international. Ainsi La Chine qui faisait partie des "pays en voie de développement" est aujourd'hui une puissance qui produit pas mal de déchets et qui aurait même tendance à devenir "aggressive" et parfois peut respecteuse. Ainsi si une puissance humaine se développe de manière peut harmonieuse, il est probable que ce développement sera relatif de l'expression d'un Neter particulier (L'être humain étant là pour s'élever au dessus du Principe même d'animalité). Si ce Neter particulier s'exprime davantage dans la pensée humaine, alors il y a fort à parier que l'énergie provoquée par ces pensée se répercutera sur l'ensemble de la flore et de la faune de la planète.

De ce point de vue je me dis d'ailleurs que la réduction de la biodiversité est très semblable à ce qui se passe actuellement quand à l'ouverture d'esprit. On assiste à une véritable uniformisation de la pensée et je pense qu'indirectement cela joue sur les écosystèmes. Cette uniformisation de pensée se retrouve également dans l'agriculture puisque le système actuelle à tendance à se calquer sur le système américain qui favorise la monoculture de grande exploitations, ce qui est plus rentable d'un point de vue financier (le terrain de chasse de l'être humain) mais qui est complètement antinaturel. La monoculture (agraire ou américaine) est juste une aberration qui reflète les étroites limites de la pensée rationnelle moderne.

Mon but n'est pas de dire que nous, puissants humains contrôlons tout, ce n'est pas du tout un mode de pensée linéaire mais fractale. Plus de biodiversité traduit et présence une plus grande diversité de points de vue et vice-versa. L'être humain est cependant responsable à l'échelle personnelle et nationale : si aucun peuple ne se lève pour faire cesser les délires ou les volonté de domination américaine ou chinoise, alors l'équilibre des choses ne sera plus respecté par manque de vertu. Si actuellement nous sommes les esclaves d'une politique de colonisation américaine via l'Europe et le soft-power, il ne tient qu'à nous en tant qu'individu de réfléchir et de cultiver un point de vue particulier de ses racines et de notre héritage qu'il nous faudra défendre si nous voulons pouvoir rétablir un équilibre dans le flux de la vie...

Qui aurait cru qu'un simple axiome de Mâat aurait pu avoir de telles déclinaisons géo-politiques ? En tout cas merci à Scorpion qui nous a permis d'ouvrir de manière considérable la portée de ce sujet Wink.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 844
Points : 906
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 5 Juin - 10:54

Mon Nurash, je pense qu'il y a eu des époques où l'esprit humain était probablement tout aussi obtus qu'aujourd'hui, mais qu'il n'avait tout simplement pas encore la technologie nécessaire pour nuire autant qu'il le fait aujourd'hui à l'environnement. D'ailleurs, sans vouloir être trop terre à terre, le ver dont tu parles a dû voyager d'une manière ou d'une autre, probablement par avion ou par bateau container, des moyens de transport qui, à l'époque, était loin d'être aussi performant et surtout nombreux qu'aujourd'hui, comme tu le sais (de même pour les frelons asiatique) Smile

Comme toi, je vois effectivement des corrélations entre l'esprit des peuples et l'état de leur environnement plus ou moins direct. À l'image de ces Maîtres Bouddhistes Zen qui affirme pouvoir sentir l'esprit de leurs élèves lorsqu'ils regardaient la manière dont ils rangeait leur chaussures à l'entrée du Dojo. Ou encore, de la manière dont on peut deviner certaines choses en observant l'appartement ou la maison de quelqu'un, ainsi que la manière avec laquelle il se comporte avec ses amis, sa ou son compagnon, qui sont une partie de son environnement, etc... On peut déduire un grand nombre d'informations.

Tout ça pour dire que sur le plan physique dense du monde physique dense, ce sont les actions humaines qui déterminent et modèlent son environnement, et ces actions sont effectivement la conséquences des causes qui se trouvent dans les pensées que l'homme entretient. Il est possible aussi d'entretenir des pensées, mais de ne pas passer à l'action, donc dans le cas qui nous concerne, pas de détérioration de l'environnement.

Concernant les propos de notre Scorpion, il faut se demander à quel niveau de Conscience est parvenue l'être que j'intègre dans mon propre processus d'évolution. Il y'a fort à parier que la carotte, de par son caractère éphémère et la structure même de son corps physique, ressentira moins la douleur que le lapin que l'on tue pour se nourrir et qui, lui, avait en plus une espérance de vie plus longue. C'est en ça que le choix végétarien peut faire sens, m'est avis.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 895
Points : 919
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mar 5 Juin - 13:00

Lilbudha a écrit:Concernant les propos de notre Scorpion, il faut se demander à quel niveau de Conscience est parvenue l'être que j'intègre dans mon propre processus d'évolution. Il y'a fort à parier que la carotte, de par son caractère éphémère et la structure même de son corps physique, ressentira moins la douleur que le lapin que l'on tue pour se nourrir et qui, lui, avait en plus une espérance de vie plus longue. C'est en ça que le choix végétarien peut faire sens, m'est avis.

Pour ma part, étant donné qu'un corps physique vie en se nourrissant d'autres, tuer pour manger est un acte naturel, nécessaire et dans l'ordre des choses. En revanche, en tant qu'être humains, il me semble que nous ayons la possibilité de le faire de manière juste en vertus, en nuisant le moins possible.

C'est ainsi qu'il me semble que, pour ceux qui ne sont pas dans des conditions de famines, manger en excès et manger en tuant des êtres qui n'auraient pas été nécessaires de tuer est un vice. Ainsi, dans nos sociétés où nous ne manquons pas de nourriture (nourriture physique, parce que spirituelle c'est une autre histoire  Very Happy ), il me semble juste de se demander à quoi bon tuer des vies animales pour se nourrir, quand cet acte est loin d'être nécessaire ?

La nourriture végétale est incontournable en revanche. Cependant, la manger en excès fait de cette nécessité un vice. Le trop étant aussi nuisible que le trop peu.

Je rejouerais donc que se nourrir de ce qui n'est pas nécessaire, ou se nourrir de ce qui est nécessaire mais en excès, n'est pas respecter ce Principe de la Loi de Maât. Ceci car par cet acte, est mis fin à des incarnations pour des raisons de plaisir sensoriel.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Invité le Mar 5 Juin - 13:15

Les principes de la loi de Maat indiquent qu'il faut chercher l'équilibre en tout.
Le végétarisme ou la nourriture uniquement carnée est un déséquilibre.
Il y a une prise de conscience à avoir dans l'acte de se nourrir...qui peut affirmer qu'une carotte ne souffre pas si on la coupe ? ..les arbres souffrent quand on les coupe. Certains chamans peuvent même entendre leur cri...il y a une conscience végétale et même si elle est moins évoluée que la conscience animale, elle est douée d'une certaine sensibi!lité...à mon sens, mais ce n'est que mon avis, le végétarisme est une fausse bonne conscience....
Certains végétariens sont militants et très agressifs et intolerants. Je trouve cela très dérangeant...il n'y a aucun mal à manger de la viande..les hommes l'ont toujours fait.. Ce qui est mal c'est la façon dont sont traités les animaux...l'industrialisation mène à la négation de vie et l'animal n'est plus qu'un objet de consommation.. C'est cela qu'il faut dénoncer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Lilbudha le Mar 5 Juin - 13:30

Il y a autre chose à prendre en compte mes Scorpion et Vasanakshaya, en ce qui concerne les fruits ou encore tous les légumes contenant des graines. Le dessin karmique de ces légumes et fruits est justement d'être mangé afin que les graines qu'ils contiennent soient disséminées par les selles de ceux qui les mangent. C'est une stratégie de dissémination qu'a mis en place certains végétaux au sein du règne végétal afin d'assurer la pérennité de leur espèce, on ne peut pas en dire de même pour les animaux en ce qui concerne leur dessin karmique.

L'arbre peut souffrir, la pomme probablement moins, mais qu'on ne s'illusionne pas sur la capacité de souffrance d'un être qui, de par son degré d'évolution a acquis la capacité d'avoir tout un réseau de nerfs le connectant à son environnement de façon bien plus poussée que certains végétaux et lui permettant d'agir sur ce dernier.

À mon sens, si les sages (Pythagore, Confucius, Boudda etc...) ont régulièrement recommandé le végétarisme, c'est loin d'être par fausse bonne Conscience, mais au contraire, plus probablement un jugement éclairé.

Ensuite chacun fait comme il le sent, en son âme et Conscience. À titre perso, je ne suis pas intolérant et m'accorde de la viande de temps à autre. Mais je n'irais pas jusqu'à dire que le choix végétarien n'est pas un choix judicieux pour celui qui est sur la voie, au contraire, m'est avis.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 895
Points : 919
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Vasanakshaya le Mar 5 Juin - 14:04

Lilbudha a écrit:Il y a autre chose à prendre en compte mes Scorpion et Vasanakshaya, en ce qui concerne les fruits ou encore tous les légumes contenant des graines. Le dessin karmique de ces légumes et fruits est justement d'être mangé afin que les graines qu'ils contiennent soient disséminées par les selles de ceux qui les mangent. C'est une stratégie de dissémination qu'a mis en place certains végétaux au sein du règne végétal afin d'assurer la pérennité de leur espèce, on ne peut pas en dire de même pour les animaux en ce qui concerne leur dessin karmique.

L'arbre peut souffrir, la pomme probablement moins, mais qu'on ne s'illusionne pas sur la capacité de souffrance d'un être qui, de par son degré d'évolution a acquis la capacité d'avoir tout un réseau de nerfs le connectant à son environnement de façon bien plus poussée que certains végétaux et lui permettant d'agir sur ce dernier.

À mon sens, si les sages (Pythagore, Confucius, Boudda etc...) ont régulièrement recommandé le végétarisme, c'est loin d'être par fausse bonne Conscience, mais au contraire, plus probablement un jugement éclairé.

Ensuite chacun fait comme il le sent, en son âme et Conscience. À titre perso, je ne suis pas intolérant et m'accorde de la viande de temps à autre. Mais je n'irais pas jusqu'à dire que le choix végétarien n'est pas un choix judicieux pour celui qui est sur la voie, au contraire, m'est avis.

Oui c'est ce que je pense aussi mon Lilbudha. Le fruit/légume est fait pour être mangé, c'est d'ailleurs pourquoi il est si riche en vitamines, sucre,... Cette stratégie végétale a pour finalité, comme tu nous le rappelles très justement, de disséminer les graines. D'autres espèces végétales utilisent le vent, d'autres encore l'eau. C'est pourquoi il paraît judicieux d'affirmer que cette consommation est dans le cadre de l'innocuité.

Le manque de justesse selon mon avis, c'est de se nourrir en dépassant cette innocuité lorsque la chose n'est pas nécessaire. Par exemple, celui qui est en manque de nourriture, comme c'est si souvent le cas dans les pays dits du tiers monde, est légitime de tuer la poule pour se nourrir de sa chair, car il en a besoin. Mais celui qui vie en abondance de nourriture, peut laisser la vie à la poule et simplement se contenter de ses œufs. Tuer la poule, quand on n'en a pas besoin, ne m'apparaît à mon humble avis pas légitime. Pour ma part, je ne suis pas végétarien dans le sens où je ne refuse pas de la viande quand on m'en propose, l'animal étant tué, autant respecter sa mort. En revanche, je n'en prends pas par moi-même car selon moi, je n'en ai pas besoin.

Scorpion a écrit:Les principes de la loi de Maat indiquent qu'il faut chercher l'équilibre en tout.
Le végétarisme ou la nourriture uniquement carnée est un déséquilibre.
Il y a une prise de conscience à avoir dans l'acte de se nourrir...qui peut affirmer qu'une carotte ne souffre pas si on la coupe ? ..les arbres souffrent quand on les coupe. Certains chamans peuvent même entendre leur cri...il y a une conscience végétale et même si elle est moins évoluée que la conscience animale, elle est douée d'une certaine sensibi!lité...à mon sens, mais ce n'est que mon avis, le végétarisme est une fausse bonne conscience....
Certains végétariens sont militants et très agressifs et intolerants. Je trouve cela très dérangeant...il n'y a aucun mal à manger de la viande..les hommes l'ont toujours fait.. Ce qui est mal c'est la façon dont sont traités les animaux...l'industrialisation mène à la négation de vie et l'animal n'est plus qu'un objet de consommation.. C'est cela qu'il faut dénoncer.

Je suis bien d'accord avec toi mon Scorpion pour dire que la vie végétale est vie avant tout, et qu'elle a donc ses souffrances et ses sensibilités. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il me semble que manger avec excès (tuer plus de végétal que nécessaire) est un acte également non légitime. L'élevage animal a toujours été une nécessité (nourriture et autres produits), comme tu le souligne, le problème vient de la manière donc les animaux sont traités. Il est clair que l'industrie n'affirme pas que toute vie est sacrée.

Je serais donc tenté de dire que la consommation animale ou végétale est légitime quand elle n'est pas pas dans l'excès, de manière à réduire la souffrance au plus. Smile



_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 434
Points : 444
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Principes de la Loi de Maât

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum