La pratique de la prière

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La pratique de la prière Empty La pratique de la prière

Message par Taranis le Mer 27 Déc - 11:23

Bonjour à tous !

La prière est un sujet connexe à la pratique de l'alchimie à mon sens. Il me semble que la prière peut se concevoir sous le prisme de la Méditation spirituelle. Grillot de Givry en décrit plusieurs forme dans ses douze méditations sur la Voie de l'Absolu.

De manière essentielle il me semble que l'intérêt fondamental de la prière est le don de soi, l'abandon des préoccupations superficielles au profit de l'intuition spirituelle. C'est au final le fait de créer un espace de vacuité pour pouvoir laisser l'intuition spirituelle s'y manifester afin de nous aider à prendre conscience de nos propres manques. Ce faisant nous pouvons recevoir ces lumières avec gratitude en s'incluant dans un processus plus grand. Nous acceptons de changer et de recevoir de l'aide des Consciences supérieures en nous efforçant de refléter autant que possible les lumières qu'elles nous envoient.

Dans le cadre de l'alchimie la prière permet de recevoir les lumières d'un symbole en shuntant l'intellect raisonneur, au lieu d'hésiter entre de multiples signification possible, la perception essentielle du symbole devient évidente pour la Conscience qui se laisse toucher par cette dernière.

Et vous ? pratiquez-vous la prière et sous quelle forme ? Quel est votre avis sur le sujet ?

PS : il me semble que le sujet à déjà été traité ailleurs mais après un passage en revue de nos différents fora je ne l'ai pas retrouvé. Désolé si je fais un doublon chers modérateurs.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par nevada le Sam 30 Déc - 15:29

La prière doit, à mon sens, se réaliser dans une véritable Volonté de connexion avec la Divine Providence, et peut se concevoir "sous le prisme de la Méditation Spirituelle", quand toutefois cette dernière est totalement désintéressée et dirigée vers Dieu.

Du coup, je ne vois pas, dans la prière, un espace de vacuité nous permettant de prendre conscience de nos propres manques, espace que je réserve à ma seule responsabilité , mais j'y vois une véritable offrande à Dieu, une volonté de restituer l'Amour qu'il nous donne si généreusement.

Personnellement je n'ai pas de moment de prière précis mais je suis continuellement reconnaissante de l'Amour que je reçois et que je m'évertue de restituer autant que possible.

nevada

Messages : 191
Points : 195
Date d'inscription : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Sam 30 Déc - 15:50

Meric pour ton partage ma Nevada, je vois également la prière sous le cadre de la Méditation spirituelle Smile.
nevada a écrit:
Du coup, je ne vois pas, dans la prière, un espace de vacuité nous permettant de prendre conscience de nos propres manques, espace que je réserve à ma seule responsabilité , mais j'y vois une véritable offrande à Dieu, une volonté de restituer l'Amour qu'il nous donne si généreusement.

J'ai l'impression que cette phrase tienne est un peu biaisée ma Nevada... De ce que j'en comprend elle implique que la prière n'est pas un espace de responsabilité. Je vois pour ma part la prière comme un espace de réception des énergies Providentielles permettant par la suite de s'affranchir des limites des énergies du Destin. C'est justement pour moi un espace pendant lequel je vais pouvoir demander l'aide sans laquelle je ne puis progresser et donc devenir responsable. Livré à ma propre analyse des choses je ne peux que penser dans un espace de causalité... comme le disait Grillot de Givry :
Grillot de Givry a écrit:Livré à toi-même, tu t’es caractérisé par le désordre des idées et le désordre des actes.
De plus lorsque tu dis "mais j'y vois une véritable offrande à Dieu, une volonté de restituer l'Amour qu'il nous donne si généreusement. " Il me semble que nous pouvons tout au plus faire preuve de gratitude vis à vis des Consciences spirituelles qui nous aident et si nous pouvons restituer cet Amour, c'est vers un récipiendaire qui peut le recevoir... Peut-être que je me trompe à cause d'un excès d'humilité (humiliation) mais je vois mal quel intérêt autre que la gratitude (réception) et service désintéressé (retransmission) je peux bien présenter pour ces Consciences supérieures qui s'efforcent de suivre le Dharma...
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par nevada le Dim 31 Déc - 9:16

Coucou mon Nurash, en fait, j'avais du mal à voir dans la prière une pratique par laquelle demander de l'aide. Aide que je voyais comme une demande égoïste de celui qui ne veut pas faire l'effort de s'en sortir par lui même.

Mais en y réfléchissant bien, c'est quelque peu vaniteux que de penser pouvoir tout gérer toute seule d'autant plus qu'il m'arrive souvent de solliciter notre Lug et notre fraternité pour avancer sur le Chemin, dans le but de "progresser". Une vision quelque peu biaisée effectivement.

Je ne voyais pas cet espace dont tu parles comme une demande pour "progresser", mais comme une aide sans condition nous enlevant de fait toute responsabilité. Nous pouvons alors voir dans la prière une demande sincère et humble  par le biais de la méditation. La qualité de la prière serait relative à notre Foi, une sorte de contrat de confiance pour celui qui sait à qui s'adresser dans le seul but de suivre le Dharma

Je te remercie de ton partage qui me permet d'affiner ma vision de la prière.

nevada

Messages : 191
Points : 195
Date d'inscription : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par nevada le Dim 31 Déc - 13:31

Pour continuer cette idée de gratitude et de retransmission dont tu parles mon Nurash, et à laquelle j'adhère,  je me dis que si chacune de mes prières est conforme à la plus haute idée que je me fais du Divin Créateur, je m'offre un espace évolutif par le biais duquel je vais pouvoir l'affiner et lui offrir toute la noblesse qu'elle requiert pour être bien plus qu'une pratique. En ce sens je pense qu'elle est concomitante et relative à la Foi. Plus la Foi s'affine et s'affirme, plus la prière est de qualité.

La Prière est ainsi, effectivement,  assimilable à la Méditation Spirituelle et devient le canal par lequel je me mets volontairement en relation avec des entités supérieures pour en saisir toute l'essence bienveillante et la restituer par la reconnaissance de son bien fondé. La prière comme Méditation Spirituelle est alors bien plus qu'une pratique, elle devient un état d'être pour l'officiant qui s'y adonne à chaque instant.

nevada

Messages : 191
Points : 195
Date d'inscription : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Lug le Dim 31 Déc - 14:16

.
.


Et si vous remplaciez le terme de "prière" par celui de "méditation", vous passeriez de l'état que quémandeur, à celui d'interlocuteur digne de correspondre avec les plans supérieurs, et ce, grâce aux mérites de son patient travail d'accession aux connaissances occultes des réalités subjectives abstraites... Arrow

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par nevada le Mar 2 Jan - 9:44

Il y a dans ce terme de quémander, une insolence, une arrogance et une paresse qui ne peut pas nous mettre sur la voie de la Prière comme Méditation, mais seulement nous restreindre dans un espace de causalité au sein duquel nulle communication avec la Divine Providence ne sera possible.

Tant que la prière s'établit dans une dynamique de recevoir sans être capable de donner, nul doute, que le quémandeur sera dans l'incapacité d'établir une communication avec des entités supérieures, puisqu'il restera en l'état de quémandeur, ne sachant véritablement à qui s'adresser.

Il y a donc plusieurs forme de prières, et celle dont tu nous parles, mon Lug, se différencie de la prière qui se qualifie par une réclamation, une sorte de dû de la part de celui qui quémande. La Prière comme Méditation se réalise, Elle, par la reconnaissance de l'Idéal, de la voie de l'Absolu. Elle s'inclue dans la méditation pour celui qui sait contempler.

Lorsque je saurai me tourner humblement vers Lui, ma méditation sera la prière par laquelle j'aurai le privilège de le contempler dans toute sa splendeur, en recevant sa lumière que je m'évertuerai de refléter. C'est pourquoi, la Noblesse de l'Oeuvre requiert la noblesse de l'oeuvrant.  

En remplaçant le terme de prière par celui de méditation cela nous donne une idée précise de l'objet de la méditation...

nevada

Messages : 191
Points : 195
Date d'inscription : 06/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Mar 2 Jan - 10:40

De mon point de vue ce que j'appelais prière en avait surtout la forme plutôt que le fond dans le sens où, les mains jointes en face du cœur, je porte mon attention sur la nature interne de ce que je ressens au centre de cet organe. La stabilisation de ce point focal de conscience (ressentis intérieur) est donc bien plus proche de la méditation que de la prière en soi.

Si la prière est en effet une demande, la méditation est une exploration d'un sujet donné, qui vise à percevoir les rapports analogiques entre différents sujets. Pour pouvoir réaliser quelque-chose, il faut commencer par s'en croire digne. Une fois que l'on à la Foi quand à ce sujet, on peut alors œuvrer pour réaliser ce dont on se croit capable d'être en potentiel.

Réaliser ce que l'on souhaite être en qualité de Conscience, c'est méditer, demander à ce qu'on nous change de l'extérieur, c'est prier.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Lug le Mar 2 Jan - 13:59

Nurash a écrit:... demander à ce qu'on nous change de l'extérieur, c'est prier.

Non, mon Nurash, ce n'est pas prier c'est juste faire preuve de paresse, de manque de discernement, d'absence de volonté et de soumission à autrui, le contraire de la reconquête de son royaume.

Que fais-tu de la règle qui veut que chacun ne reçoive que selon ses mérites et ne récolte que ce qu'il a semé ?

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Mar 2 Jan - 16:05

Lug a écrit:
Nurash a écrit:... demander à ce qu'on nous change de l'extérieur, c'est prier.

Non, mon Nurash, ce n'est pas prier c'est juste faire preuve de paresse, de manque de discernement, d'absence de volonté et de soumission à autrui, le contraire de la reconquête de son royaume.

Que fais-tu de la règle qui veut que chacun ne reçoive que selon ses mérites et ne récolte que ce qu'il a semé ?

Je me dis que chacun récolte ce qu'il a semé en fonction de son propre travail de compréhension et d'intégration des Connaissances. On devient ainsi plus ou moins capable de recevoir un enseignement.
On peut donc se dire très logiquement que ce que j'ai assimilé conditionne ce que je suis capable de comprendre et de recevoir. Ce que je tâche d'assimiler influençant ce que je serai capable de recevoir. Je récolte ainsi ce que je sème.
Or donc je n'ai, à priori, rien à demander à qui que ce soit, plus je me fais transmetteur fidèle et responsable et plus je reçois suivant mes mérites.
Pourtant on nous dis "demande et tu recevras" et "lorsqu'on parviens à penser Juste en vertus, chacune de nos prières reçois immédiate satisfaction". De même que le narrateur du Corpus Hermeticum doit interroger Pymandre pour être instruit.
Je me dis donc que la notion de mérite repose également sur la capacité à savoir ce que l'on veut devenir et à poser les bonnes questions.

le seul moyen que j'ai donc pour le moment de concilier ce paradoxe c'est de me dire que sans rien demander les Consciences spirituelles supérieures s'efforceront de me fournir ce dont j'ai besoin, mais cette vision me rend terriblement dépendant.
Le service désintéressé n'est possible que lorsqu'on a acquis un degrés de responsabilité suffisant et que l'on s'est rendu digne, on ne le choisit pas, on est choisi. Or on est choisit lorsqu'on est tout à fait responsable, ce qui est le contraire de la dépendance.

J'en déduis qu'il faut que je détermine ce que je veux être, et je souhaite évoluer dans la direction de l'évolution et du service désintéressé. Au final j'en viens à me tourner vers l'acquisition de la Connaissance de moi-même, l'initiation, mais là encore je ne pense pas que je devrais demander quoi que ce soit à qui que ce fut... Du coup il y a juste un travail d'épuration à faire en attendant d'être digne de servir je pense. Je me dis également que pour servir il faut savoir utiliser ses facultés supérieures.

La faculté de faire abstraction de soi-même s'acquiert quand on sait qui on est et qu'on est capable de mettre son coté égoïste de coté.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Lug le Mar 2 Jan - 17:10

.
.


Mon Nurach, lorsque tu pratiques volontairement le service désintéressé au profit de l’utilité commune, tu n’as pas à te préoccuper de ce que tu as besoin d’avoir, puisque cela te sera fourni, au fur et à mesure que tu exerceras ton magistère en conformité avec le Dharma. Les instances supérieures veillent, et il y a peu de risque de les prendre en défaut de compétence ou d’inattention, la Foi du pèlerin ne doit pas douter du sérieux des frères de la lumière.

Une pensée juste en vertus, est en soi la quintessence d’une prière, puisque celui qui la fait sienne exprime autant son intention la plus profonde, et les attentes que sa pratique induira par sa haute fréquence vibratoire.

Si la prière est le radotage creux consistant à faire l’aveu de son incapacité à accomplir son propre dessein, pour cause de paresse et d'ignorance, il ne faut pas croire un seul instant qu’elle sera jamais récompensée autrement que par les petits démons du vice qui n’attendent que ça pour s’occuper (s'amuser) de l’incompétent à la foi aveugle, et ayant succombé à la loi du moindre effort.

Chacun reçoit selon ses mérites, et la prière égoïste d'une profane inculte n'a aucune chance d'éveiller l'attention des Devas supérieurs.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Jeu 4 Jan - 14:38

Merci mon Lug pour ton message qui clarifie bien des choses.
De ce que je perçois, ma vision était très déformée par le fait que je m'estime ne pas être capable de trouver mon chemin évolutif moi-même, alors qu'il faut précisément que l'officiant ai sa propre idée de la chose. Cette pensée vicieuse distordait l'ensemble de mon point de vue.
Il faut fonc considérer que lorsqu'on ignore quelque-chose, la Foi qu'on arrivera à le trouver et les efforts qu'on mettra en avant seront in fine suffisants. Cela fonctionne de la même manière pour les facultés de la Conscience.
Si j'ai souhaité commencer ce topic, c'est que je sentais une réelle progression en suivant les instructions de Grillot de Givry "priant dans le silence de mon âme" et cherchant "l'éclair coeligène". Je prend Conscience à présent que si il y a effectivement progression, c'est surtout dans la recherche du contact du Soi supérieur et du développement de l'anthakarana.
Je me rend également compte que cette pratique est supérieure au fait de structurer son corps intellectuel. Je pensais jusqu'à présent que c'était l'aspect structuré du corps mental qui permettait de recevoir le mieux possible l'intuition, mais je pense à présent que le processus de stabilisation du point focal de la Conscience dans le corps spirituel est celui qui permet d'amener les interprétations du corps intellectuel à leur plus grand degrés de pureté et de transparence. La structuration du corps intellectuel n'en demeure pas moins importante, c'est simplement qu'elle doit être alignée sur la tonalité intuitive.
Tout cela pour dire que la pensée juste en Vertus provient forcément du corps spirituel, et l'entrainement à la méditation est cette étape préalable qui permet de rester de plus en plus longtemps dans cette configuration.
La prière qui permet ainsi que le disait Nevada de participer à l'œuvre par la recherche du Bien, celle qui permet la connexion au soleil central, c'est celle qui à pour origine la pensée juste en Vertus. On cesse alors de quémander quoi que ce soit, mais on devient soi-même l'œuvre.
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Le Moinetagnard le Ven 5 Jan - 22:56

Ce matin, après avoir tourné non sans luttes la clef de la prière que ton Verbe à mis sur mes lèvres, et un peu avant de pousser cette porte qui s'ouvre sur le monde, je me plais, Ô mon Dieu à considérer cette journée qui m'appelle. Tu l'as préparée avec toute la délicatesse de ton Amour et je pressens déjà qu'absolument rien ne m'y manquera, pour autant que se renouvelle en mon cœur notre Amitié.

Souvent le vertige me saisit lorsque je tente de contempler le nombre de forces visibles et invisibles qui participent dès l'origine, à ce que chaque seconde de ma vie puisse être l'occasion de ma perfection. Que Ta Divine Providence est grande de nous escorter de tant de bons ministres! Eux qui seuls connaissent les subtils et discrets rouages de cette mécanique céleste qui rend toutes grâces possibles, car tu le sais, sans ta Miséricorde, si la créature que je suis devais compter sur ses seules forces, aujourd hui ne serait pour elle qu'un abîme de ténèbres qui l'éloignerait de Toi.

Être, simplement, à Toi et au monde, avec comme seul désir celui de prendre soin de notre vertueuse relation, elle qui toujours se donne, voilà ce à quoi aspire mon âme aujourd'hui.

Protège moi contre moi-même et garde-moi auprès de Toi, afin que ce Jour soit si beau que Tu le veuilles pour couronner ta Gloire.

Le Moinetagnard
Le Moinetagnard

Messages : 126
Points : 138
Date d'inscription : 17/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Hermaphrodite le Jeu 18 Jan - 13:55

Ces propos de notre Lug nous invite dans le cadre de la méditation à ce que l'on peut qualifier "d'Effort Conscient"

Lug a écrit:.
.


Mon Nurach, lorsque tu pratiques volontairement le service désintéressé au profit de l’utilité commune, tu n’as pas à te préoccuper de ce que tu as besoin d’avoir, puisque cela te sera fourni, au fur et à mesure que tu exerceras ton magistère en conformité avec le Dharma. Les instances supérieures veillent, et il y a peu de risque de les prendre en défaut de compétence ou d’inattention, la Foi du pèlerin ne doit pas douter du sérieux des frères de la lumière.

Une pensée juste en vertus, est en soi la quintessence d’une prière, puisque celui qui la fait sienne exprime autant son intention la plus profonde, et les attentes que sa pratique induira par sa haute fréquence vibratoire.

Si la prière est le radotage creux consistant à faire l’aveu de son incapacité à accomplir son propre dessein, pour cause de paresse et d'ignorance, il ne faut pas croire un seul instant qu’elle sera jamais récompensée autrement que par les petits démons du vice qui n’attendent que ça pour s’occuper (s'amuser) de l’incompétent à la foi aveugle, et ayant succombé à la loi du moindre effort.

Chacun reçoit selon ses mérites, et la prière égoïste d'une profane inculte n'a aucune chance d'éveiller l'attention des Devas supérieurs.

Ces propos de notre Moinetagnard dans le cadre de la Prière invite à ce que l'on peut qualifier "d'Abandon Confiant"

Moinetagnard a écrit:Ce matin, après avoir tourné non sans luttes la clef de la prière que ton Verbe à mis sur mes lèvres, et un peu avant de pousser cette porte qui s'ouvre sur le monde, je me plais, Ô mon Dieu à considérer cette journée qui m'appelle. Tu l'as préparée avec toute la délicatesse de ton Amour et je pressens déjà qu'absolument rien ne m'y manquera, pour autant que se renouvelle en mon cœur notre Amitié.

Souvent le vertige me saisit lorsque je tente de contempler le nombre de forces visibles et invisibles qui participent dès l'origine, à ce que chaque seconde de ma vie puisse être l'occasion de ma perfection. Que Ta Divine Providence est grande de nous escorter de tant de bons ministres! Eux qui seuls connaissent les subtils et discrets rouages de cette mécanique céleste qui rend toutes grâces possibles, car tu le sais, sans ta Miséricorde, si la créature que je suis devais compter sur ses seules forces, aujourd hui ne serait pour elle qu'un abîme de ténèbres qui l'éloignerait de Toi.

Être, simplement, à Toi et au monde, avec comme seul désir celui de prendre soin de notre vertueuse relation, elle qui toujours se donne, voilà ce à quoi aspire mon âme aujourd'hui.

Protège moi contre moi-même et garde-moi auprès de Toi, afin que ce Jour soit si beau que Tu le veuilles pour couronner ta Gloire.

Certains pourraient voir dans ces deux approches une opposition de surface, mais il me semble, que l'un mène inéluctablement vers l'autre et vice versa... qu'en penses-tu mon Nurash?

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Jeu 18 Jan - 15:33

De ce que j'en pense mon Hermaphrodite, notre Moinetagnard nous offre une belle vision de la prière, empreinte de gratitude, d'humilité et d'efforts à fournir pour se mettre au service de la Providence.

Notre Lug nous indique qu'une prière ayant pour vocation de "demander" quoi que ce soit, est l'aveu de sa propre incompétence. Il ajoute que la Pensée juste en vertus est la quintessence d'une prière, ce point mystérieux qui rejoint le Moment Présent, le "ce qui sera fut !".

L'un décrit l'expérience et l'autre le modus opérandi, ces deux interventions me semblent donc très complémentaires et si harmonieuses que je ne vois pas trop ce que je pourrais y ajouter...
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Lug le Jeu 18 Jan - 16:59

.
.

Moinetagnard a écrit:

Protège moi contre moi-même et garde-moi auprès de Toi, afin que ce Jour soit si beau que Tu le veuilles pour couronner ta Gloire.

Il me semble, mon Nurash, qu’il y a dans cette invocation un terrible manque de justesse et un défaut de vertus.

Demander une protection est l’aveu d’une ignorance, notamment celle que Krishna rappelle à Arjuna concernant son état originel de divinité immortelle...

Cette demande est la révélation d’un état de peur, d’une faiblesse spirituelle et d’un abandon de ses propres responsabilités dans le cadre de l’exercice de son libre arbitre.

L’expression craintive :«garde-moi auprès de toi» est particulièrement infantile, et un manque de foi évidente quant à la possibilité  d’une négligence dans le processus d’Harmonie universelle de la part du Divin Créateur.

De là où je me tiens, j’ai du mal à imaginer le Divin Créateur comme assez vaniteux pour avoir besoin que de minuscules consciences, aussi peu évoluées que les poussins sortant de l’oeuf,  soient nécessaires pour couronner sa gloire...

L’incantation ci-dessus est celle d’une soumission craintive et peureuse d’une conscience si peu éveillée qu’elle est encore incapable d’assumer ses responsabilités en rapport avec l’héritage sublime qu’elle a reçu.

Quant à croire que le Divin Créateur puisse intervenir pour épargner l’ignorant, le maladroit, l’inconséquent, le frivole, le faible ou le paresseux de leurs turpitudes en violation des Lois Providentielles, c’est croire d’une part que la Divin Créateur peut commettre des erreurs qu’Il pourrait rectifier en suspendant l’application de ses lois, et d'autre part, cela laisse à penser que ses Lois ne s’imposeraient pas à Lui-même, une stupidité sans nom.

Personnellement je suis convaincu que quelque soit la jérémiade, pardon je veux dire la prière, il n’intervient jamais en faveur de qui que ce soit, ce qui serait une violation de sa Justice divine.

Que chacun reçoive selon ses mérites, et qu’il ne récolte que ce qu’il a été capable de semer, et s'il a fait le con, qu'il ne s'en prenne qu'à lui même... Very Happy

Dura lex, sed lex. La loi est dure, mais c’est la loi.

_________________
Tout est Vrai
Lug
Lug
Admin

Messages : 2085
Points : 2170
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Keuma le Ven 19 Jan - 10:16

Lug a écrit:.
Mon Nurach, lorsque tu pratiques volontairement le service désintéressé au profit de l’utilité commune, tu n’as pas à te préoccuper de ce que tu as besoin d’avoir, puisque cela te sera fourni, au fur et à mesure que tu exerceras ton magistère en conformité avec le Dharma.
C'est vraiment profond ce que tu nous dis la mon Lug, j'avoue avoir lu ce post d'une fesse distraite précédemment , merci mon Herma d'avoir retranscrit ce passage aussi lumineux que subtil, et il tombe a pic, car ces derniers temps, je suis un peu aspiré par des soucis et besoins du quotidien.

ce post me rappelle le passage biblique qui dit :
30 Si donc Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui, et qui demain sera jetée dans le four, ne vous revêtira-t-il pas beaucoup plutôt, ô gens de petite foi?
31 Ne soyez donc point en souci, disant: Que mangerons-nous? que boirons-nous? ou de quoi serons-nous vêtus
32 Car ce sont les païens qui recherchent toutes ces choses; et votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses-là.
33 Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
34 Ne soyez donc point en souci pour le lendemain; car le lendemain aura souci de ce qui le regarde. A chaque jour suffit sa peine.


Ce qu'il y a de vraiment enrichissant dans ce forum, c'est que nous pouvons apprendre des erreurs des autres, connaître les différents points de vue, confronter nos pensées avec celles des autres et beneficier d'une assistance efficace.

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
Keuma
Keuma

Messages : 146
Points : 146
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Hermaphrodite le Ven 19 Jan - 22:06

Keuma a écrit:Ce qu'il y a de vraiment enrichissant dans ce forum, c'est que nous pouvons apprendre des erreurs des autres, connaître les différents points de vue, confronter nos pensées avec celles des autres et beneficier d'une assistance efficace.

C'est ça le service désinteressé au profit de l'utilité commune que nous offre notre Lug en harmonie avec la tonalité vibratoure de notre Manifeste qui dit:

Manifeste de la Fraternité d'Hermès a écrit:2 - Au sein de la Fraternité d’Hermès existe une Hiérarchie occulte secrète et bienveillante qui veille à apporter à chacun des membres qui s’y manifeste, quelque soit son niveau d’évolution, ce qui est le plus immédiatement utile à son évolution, libre à lui de recevoir ce don, de l’assimiler et de le transmuer en Connaissance qu'il voudra éventuellement partager.

Fraternellement

_________________
Juste de Pensée, Juste de Parole, Juste d'Action, et trop de MÂAT n'est plus MÂAT. La Loi
Hermaphrodite
Hermaphrodite

Messages : 593
Points : 615
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Rolande le Mer 7 Aoû - 14:10

En me promenant sur le forum, je viens "tomber" sur ce post.
J'avoue que j'ai du mal à "entendre" (dans tous les sens du terme) ce qui a été écrit.


Une pensée juste en vertus, est en soi la quintessence d’une prière, puisque celui qui la fait sienne exprime autant son intention la plus profonde, et les attentes que sa pratique induira par sa haute fréquence vibratoire.

Si la prière est le radotage creux consistant à faire l’aveu de son incapacité à accomplir son propre dessein, pour cause de paresse et d'ignorance, il ne faut pas croire un seul instant qu’elle sera jamais récompensée autrement que par les petits démons du vice qui n’attendent que ça pour s’occuper (s'amuser) de l’incompétent à la foi aveugle, et ayant succombé à la loi du moindre effort.

Chacun reçoit selon ses mérites, et la prière égoïste d'une profane inculte n'a aucune chance d'éveiller l'attention des Devas supérieurs.


Bien sûr, que la méditation et le travail sur soi-même permettent d'entrer en contact avec des mondes plus subtils, et bien sûr, chacun reçoit selon ses mérites.
Mais je pense qu'aucun homme soit suffisamment qualifié ici bas pour décider de qui est inculte ou profane, à part dans un système complètement dogmatique. Plus nous nous élevons, plus nous faisons preuve de bienveillance envers ceux qui n'ont pas encore entamé ce chemin ou qui n'en sont qu'au début.
Je suis bien d'accord que "chacun récolte ce qu'il a semé" c'est notre lot à tous chaque jour de notre vie. Mais dans les moments de solitude, lors de la "mauvaise récolte", un besoin irrépressible se fait sentir de demander pourquoi? ne pensez-vous pas que la prière du malheureux peut l'éclairer sur sa responsabilité?
Ce que vous qualifiez de radotage, permet bien souvent, par la force et la ferveur des paroles répétées quelquefois comme un mantra (et je ne parles pas que de prières religieuses), d'accéder à ces mondes subtils, et fournit un moment d'intense méditation, au terme duquel quelquefois, la lumière vient, quelque soit sa religion ou son mode de pensée. La ferveur est d'autant plus grande que le malheur est grand (une Loi?)
La prière (ou demande) de l'enfant ou de l'adulte peut être un souhait lié à sa vie futile terrestre, et pourtant, combien sont réalisées?
Le Ciel, la Providence peuvent se pencher avec bienveillance sur le rustre profane plein de défauts, qui de plus ne l'a pas obligatoirement mérité et même quelquefois pas demandé, et le pousser à entamer son chemin. nous en sommes tous une preuve vivante, chacun à son stade chacun avec son histoire, non?
J'ai exprimé un avis, 'une réaction toute personnelle, et je reste bien entendu ouverte à toute opinion différente de la mienne.

Rolande

Messages : 12
Points : 14
Date d'inscription : 01/08/2019
Localisation : Gers

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Taranis le Mer 7 Aoû - 15:04

En fait ma Rolande, de mon point de vue, on peut faire un distinguo entre le profane et l'initié de la même manière qu'on peut faire la différence entre un enfant et un adulte du point de vue objectif. Une Conscience fortement identifié à son égo a peu de libertés, car elle est en permanence agitée par ses passions, ses émotions et ses désirs. Au final une telle Conscience à un degrés de liberté relativement faible compte tenu du fait qu'elle se laisse complètement dominer par des influences extérieures.
La notion d'inculte peut se considérer également de ce point de vue, en effet sans un viatique essentiel, il y a fort à parier que la Conscience peu évoluée n'ai pas le matériel de psychologie spirituelle lui permettant de tirer profit des enseignements contenu dans les épreuves qu'elle vivra. Il ne s'agit donc pas de catégoriser de manière dogmatique les gens en catégories "inculte" ou "profane" mais plutôt comme tu le dit de mettre en lumière le fait qu'elles soient relativement peu évoluées. Dire qu'une personne qui passe le plus clair de son temps devant la télé-réalité et autres passe-temps idiots est juste la constatation que cette personne ne met pas à profit son incarnation pour évoluer... Et si effectivement on peut reconnaître que nous partageons la même nature en Conscience, on peut se souvenir également qu'on ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif.
La "prière du malheureux" dont tu parles à mon sens relève plus de la méditation dans la mesure où la personne va essayer sincèrement de comprendre la cause de ses malheurs afin de commencer un repentir sincère (éviter de réitérer les erreurs du passé). Cette méditation et cette remise en cause est très différentes de la prière qui "quémande" directement la réponse sans faire les efforts nécessaire pour accéder à la compréhension des Lois.
Ainsi radoter (dans le sens de répéter sans cesse) des "pater" ou des "ave maria" (ou n'importe quelle phrase en fait) n'a pas beaucoup de sens, cela dit il n'est pas exclu qu'en s'absorbant dans sa litanie, la Conscience ne fasse pas l'expérience de délires mystiques, de perceptions de lumières ou d'émotions particulièrement fortes qui n'auront pas nécessairement de sens pour elle. Le degrès supérieur de cette pratique consiste à extraire la Quintessence de cette prière, sous la forme d'une pensée juste en Vertus. Il n'y a alors plus de "demande" quelconque, mais simplement l'exploration des arborescences de Principes universels que la Conscience s'efforce d'intégrer à son patrimoine spirituel. Il n'y a dans cette pratique, aucune demande hasardeuse ni compréhension approximative mais juste l'expression d'un effort nécessitant rectitude et mise en pratique régulière. La pratique de la pensée Juste en Vertus recèle cet incroyable pouvoir de transsubstantiation, la capacité d'élever la qualité vibratoire de la Conscience elle-même, et en terme de différence vibratoire avec le radotage creux, l'écart est le même que celui qui peut exister entre  une étoile et une vulgaire lampe-torche... Comment
Ce qu'expérimente une Conscience dans le monde physique est toujours juste au regard des Lois universelles, ces dernières prennent simplement en compte un très grand nombre de paramètres que nous ne percevons qu'à l'aune de nos propres Connaissances...
Taranis
Taranis

Messages : 1114
Points : 1192
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Rolande le Mer 7 Aoû - 20:09

Merci pour ta réaction, mon Taranis...
Je suis bien d'accord avec pour faire le distingo entre le profane et l'initié avec l'excellente image que tu en donnes, l'enfant et l'adulte.
Le problème pour moi c'est de dire que l'initié est plus "méritant" que le profane, avec toutes les raisons que tu as citées.
Je suis d'accord avec toi qu'on ne peux faire boire un âne qui n'a pas soif, encore une excellente image, mais qu'est-ce qui nous permet de juger quelqu'un qui passe son temps devant la TV à regarder des trucs que nous trouvons nuls,au lieu de passer du temps à "s'élever".
Ce genre de jugement est plus sûrement lié à l'égo, à un niveau assez élevé , que le "profane" esclave de ses désirs et passions, pour qui une petite étincelle peut le sortir de sa routine . De mon point de vue, cette personne n'a pas eu le déclic, ne l'a pas entendu, n'a pas voulu peu importe, elle reste enfermée dans sa réalité matérialiste comme dans un cercle vicieux, il y a des gens qui saisissent la petite lumière tard dans leur vie.  Par contre, je ne me permets pas de juger cette personne,, qui plus est  quand on est censé être "au-dessus" , ou chaque action et pensée a plus de conséquences que celles de n'importe quel "profane"...

La notion d'inculte peut se considérer également de ce point de vue, en effet sans un viatique essentiel, il y a fort à parier que la Conscience peu évoluée n'ai pas le matériel de psychologie spirituelle lui permettant de tirer profit des enseignements contenu dans les épreuves qu'elle vivra.

Je pense que cette conception est très élitiste. Des enfants soldats, ne sachant ni lire ni écrire, réalisent (conscientisent ) à partir de 15 ans quelquefois plus tôt leurs actes abominables réalisés le plus souvent sous l'emprise de drogues soit dit en passant. Je pense à la magie de leurs prières toutes simples, avec des mots naïfs, et qui, avec leur "pureté" souillée, ont ému la Providence. Ces enfants passeront le reste de leur vie, qui bien souvent n'est pas aussi longue que la notre, à s'élever dans le repentir ou à mourir de culpabilité.
Tout cela pour dire que je pense que ce n'est pas le matériel de psychologie spirituelle qui est en cause, mais uniquement la force que nous mettons dans la prière. Bien entendu, nous maîtrisons plus de facteurs en passant par un enseignement, je suis bien d'accord.
Radoter des pater ou Ave Maria.... ces prières anciennes portent en elles des magies, ce qui fait que même en les "radotant" sans conviction, la magie peut opérer quelquefois.

Rolande

Messages : 12
Points : 14
Date d'inscription : 01/08/2019
Localisation : Gers

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Vasanakshaya le Mer 7 Aoû - 21:39

Rolande a écrit:Merci pour ta réaction, mon Taranis...
Je suis bien d'accord avec pour faire le distingo entre le profane et l'initié avec l'excellente image que tu en donnes, l'enfant et l'adulte.
Le problème pour moi c'est de dire que l'initié est plus "méritant" que le profane, avec toutes les raisons que tu as citées.
Je suis d'accord avec toi qu'on ne peux faire boire un âne qui n'a pas soif, encore une excellente image, mais qu'est-ce qui nous permet de juger quelqu'un qui passe son temps devant la TV à regarder des trucs que nous trouvons nuls,au lieu de passer du temps à "s'élever".
Ce genre de jugement est plus sûrement lié à l'égo, à un niveau assez élevé , que le "profane" esclave de ses désirs et passions, pour qui une petite étincelle peut le sortir de sa routine . De mon point de vue, cette personne n'a pas eu le déclic, ne l'a pas entendu, n'a pas voulu peu importe, elle reste enfermée dans sa réalité matérialiste comme dans un cercle vicieux, il y a des gens qui saisissent la petite lumière tard dans leur vie.  Par contre, je ne me permets pas de juger cette personne,, qui plus est  quand on est censé être "au-dessus" , ou chaque action et pensée a plus de conséquences que celles de n'importe quel "profane"...

La notion d'inculte peut se considérer également de ce point de vue, en effet sans un viatique essentiel, il y a fort à parier que la Conscience peu évoluée n'ai pas le matériel de psychologie spirituelle lui permettant de tirer profit des enseignements contenu dans les épreuves qu'elle vivra.

Je pense que cette conception est très élitiste. Des enfants soldats, ne sachant ni lire ni écrire, réalisent (conscientisent ) à partir de 15 ans quelquefois plus tôt leurs actes abominables réalisés le plus souvent sous l'emprise de drogues soit dit en passant. Je pense à la magie de leurs prières toutes simples, avec des mots naïfs, et qui, avec leur "pureté" souillée, ont ému la Providence. Ces enfants passeront le reste de leur vie, qui bien souvent n'est pas aussi longue que la notre, à s'élever dans le repentir ou à mourir de culpabilité.
Tout cela pour dire que je pense que ce n'est pas le matériel de psychologie spirituelle qui est en cause, mais uniquement la force que nous mettons dans la prière. Bien entendu, nous maîtrisons plus de facteurs en passant par un enseignement, je suis bien d'accord.
Radoter des pater ou Ave Maria.... ces prières anciennes portent en elles des magies, ce qui fait que même en les "radotant" sans conviction, la magie peut opérer quelquefois.
Bonjour ma Rolande et bienvenue à toi.
Je me permets d'ajouter quelques petites pensées qui me viennent à ta lecture.

J'ai l'impression qu'il y a une confusion issue du terme "juger" qui peut s'entendre de diverses manières, parfois très péjoratives. Juger ne doit pas s'entendre ici comme une condamnation s'abouchant sur une discrimination haineuse. Mais plutôt comme une évaluation éclairée par les lumières d'un discernement subtil, permettant à la Conscience de savoir à qui elle a affaire. Ce jugement n'est en aucun cas haineux, il est au contraire porté par la compassion que doit avoir une Conscience dont la volonté est le service désintéressé. Car pour donner sans nuire (Primun non necere nous disait Hippocrate), il faut être sûr qu'il y ait quelque chose à donner, et que ce don soit adapté au receveur. Le Soleil ne nous brûle pas sous sa lumière, car dans sa grande sagesse, après avoir jugé notre ignorance, il donne avec parcimonie la juste quantité (ni trop ni trop peu) qui nous soit nécessaire en l'état, sans cramer nos faibles ailes. La bonne intention de don, peut se transformer en redoutable calamité autant pour le donneur que pour le receveur, s'il n'est pas fait avec le plus rigoureux des discernements. Rappelons nous que l'enfer est pavé de bonnes intentions... Une Conscience ne peut en aucun cas recevoir plus que ses capacités actuelles, c'est pourquoi donner plus est préjudiciable.

La Justice Divine étant nécessairement perfection, une Conscience se retrouve dans la situation conforme à son patrimoine karmique. Une incarnation peut être très difficile, mais jamais elle n'est injuste, sans jamais faire la moindre exception. Ces enfants soldats, pour qui je peux ressentir une grande compassion, ne font aucunement exception à la règle. Chaque Conscience vit ce qu'elle a à vivre. Ces conditions si difficiles ne sont pas nécessairement réservées à des Consciences peu éveillées. Au contraire, une Conscience fortement avancée mais ayant sombré dans une incarnation de débauche et de mal peut se retrouver dans ce type d'incarnation. Mais dans chaque incarnation, la Conscience est libre de faire des choix et de faire du mieux qu'elle peut, ou non.

La prière sous forme de demande égoïste n'a aucune chance d'attirer l'attention d'êtres supérieurs. Car le semblable attire le semblable et la demande égoïste ne peut qu'attirer des êtres égoïstes. Le mantra est une pensée, qui peut être plus ou moins juste, et plus il sera juste, plus il sera puissant pour modifier le niveau vibratoire d'une Conscience, pouvant la faire monter et la mettre alors en relation avec des êtres véritablement supérieures par une communication télépathique. Ces êtres pourront alors guider la Conscience, sans jamais s’imposer, vers des sommets toujours plus hauts, desquels ses petits soucis actuels seront ridiculement petits. Wink

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 744
Points : 758
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Vasanakshaya le Jeu 8 Aoû - 10:55

Rectification :
Vasanakshaya a écrit:Le mantra est une pensée, qui peut être plus ou moins juste, et plus il sera juste en vertus, plus il sera puissant pour modifier le niveau vibratoire d'une Conscience, pouvant la faire monter et la mettre alors en relation avec des êtres véritablement supérieurs par une communication télépathique.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
Vasanakshaya
Vasanakshaya

Messages : 744
Points : 758
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Rolande le Jeu 8 Aoû - 23:43

Merci pour ces remarques, Vasanakshaya.

Il n'est pas besoin de mettre du péjoratif dans le terme de jugement, ce qui me gène en soi, c'est de d'affirmer que la prière de l"initié a plus de valeur ou plutôt d'efficacité que celle du profane, parce qu'il a travaillé etc, alors que le profane, ce paresseux, ou du moins ce malheureux qui assume sa dette karmique non. C'est faire preuve de bien peu d'humilité. Or il me semble que toute élévation commence par justement par cette qualité primordiale qu'est l’humilité, envers les Lois de la nature, ce qui nous est offert (parce que nous allons le chercher bien sûr), et surtout le reste du monde, dont nos semblables qui en "bavent" dans cette vie, sans que nous ayons l'impression, du haut de notre "élévation", qu'ils aient envie de lever le petit doigt pour s'en sortir, enfermés qu'ils sont dans leurs confortable routine de futilités et de passions.  
Humilité, par ce que n'importe quand, tout peut s’écrouler, et que personne n'est à l'abri, que sais-je, d'un accident de la vie, d'une guerre, enfin, quelque chose qui remette en cause notre petit confort personnel. Et peut-être que durant une période, voire le reste de notre vie, nous pourrions à notre tour être brisés, et peut-être nous mettrions nous à rester dans un cercle d'occupations inutiles, et peut-être certains passeront outre et continueront leur chemin. Chacun expliquera comme il l'entend selon ses convictions, (Karma, Destin...). N'empêche...

Tout ça pour dire que rien n'est acquis, c'est pourquoi je pense qu'il convient de rester humble. Nous ne pouvons "juger" ou "critiquer" autrui parce qu'il ne pas fait la même démarche que nous.

La prière sous forme de demande égoïste n'a aucune chance d'attirer l'attention d'êtres supérieurs. Car le semblable attire le semblable et la demande égoïste ne peut qu'attirer des êtres égoïstes. Le mantra est une pensée, qui peut être plus ou moins juste, et plus il sera juste, plus il sera puissant pour modifier le niveau vibratoire d'une Conscience, pouvant la faire monter et la mettre alors en relation avec des êtres véritablement supérieures par une communication télépathique. Ces êtres pourront alors guider la Conscience, sans jamais s’imposer, vers des sommets toujours plus hauts, desquels ses petits soucis actuels seront ridiculement petits.

Je suis bien d'accord sur le fait qu'on ne peut recevoir qu'en fonction de ses capacités, mais je ne peux me permettre de dire que d'une prière, parce qu'elle relève d'une demande égoïste qui elle atteindra (je pense aux enfants soldats de mon exemple). Chacun de nous, au cours de vie, apprend de ses erreurs. Il y a des choses bien futiles (que je juge aujourd'hui comme telles) qui m"étaient indispensables il y a quelques années. Et subtilement, elles sont passées dans la catégorie inutile, voire égotiques. Le chemin est long et plein de pièges.

Rolande

Messages : 12
Points : 14
Date d'inscription : 01/08/2019
Localisation : Gers

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Lilbudha le Ven 9 Aoû - 8:14

Hello Rolande, et bienvenue parmi nous.

En complément de ce que t'ont déjà dit mes camarades, je me permets d'y ajouter un peu de sauce.

Dans cette quête de vérités qui est la notre il me semble contre-productif de rechercher la perfection ici-bas. D'une part parce que notre vision de la perfection est forcement restreinte à ce que l'on est et d'autre part parce que, crispé sur cette vison, on empêche de vérités plus grandes de venir abreuver de vie ce qui manque à la notre.

Si TOUT ce que tu lis auprès de notre Lug ne te parle pas, il ne tient qu'à toi de séparer le bon grain de l'ivraie, prends ce qui te semble pertinent, questionne ce qui ne te le semble pas comme tu le fais ici et surtout n'hésite pas à tout remettre en question. 

En ce qui concerne tes préoccupations actuelles j'y vois pour ma part un paradoxe vu qu'à l'aune de tes perceptions actuelles, tu détermines/juges/considères que les mots que tu as lu à propos de la prière sous-tendent une pensée qui manque d'humilité. En gros : si juger c'est mal, alors en jugeant ceux qui jugent, on fait ce qu'on dit qu'il ne faut pas faire... Amusant non ?

Sinon pour paraphraser les amis : entre le profane et l'initié, il n'y a que la qualité des pensées qu'ils nourrissent qui diffère. Il y'a beaucoup de profane et peu d'initié, beaucoup d'appelé sur le chemin spirituel, très peu qui s'y engage sincèrement et avec une intensité de plus en plus grande, il y'a beaucoup de musiciens et très peu de virtuose etc, etc... Sachons apprécier ces différences verticales à leur juste valeur car si l'on ambitionne de grimper l’échelle de Jacob encore faut-il voir les barreaux qui permettent d'y grimper Wink

_________________
Y'a plus qu'à
Lilbudha
Lilbudha
Admin

Messages : 1004
Points : 1028
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

La pratique de la prière Empty Re: La pratique de la prière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum