L'Hydre de Lerne

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Sam 23 Déc - 12:16

Nurash a écrit:Et pourtant mon Vasanakshaya, comment une Conscience pourrait-elle s'affranchir de toutes les limites d'une forme particulière sans les maitriser toutes ? Je suis bien d'accord que la progression de la Conscience se fait sur des milliers de vies, mais il arrive une incarnation qui fait la synthèse de toutes les précédentes, c'est ça pour moi "accomplir l'Oeuvre qui résume toutes oeuvres" : il y a non-seulement une notion d'universalité horizontale : maitriser les Principes même de toute forme de manifestation, mais également une notion d'universalité verticale : réunir en une seule incarnation ce qu'on a fait partiellement dans toutes les précédentes.

Je suis entièrement d'accord avec toi mon Nurash sur ce point : pour s'affranchir d'une forme, la Conscience doit maitriser toutes les limites de cette forme. Il y a donc bien au moins une incarnation qui fait la synthèse.

Mais ce que je veux dire, c'est que si la Conscience a maîtrisé toutes les limites relatives à sa forme, ce n'est pas par le travail de l'incarnation synthèse mais par le travail des multiples incarnations précédentes.

C'est parce ce que la Conscience a travaillé sur chaque tête de l'Hydre durant ses incarnations, qu'elle pourra lors de l'incarnation synthèse, faire la synthèse justement de ce qu'elle a déjà fait. Elle devra redécouvrir par sa volonté ce qu'elle a déjà fait et le prolonger, mais pas tout refaire de A à Z. Sinon on est en droit de se demander où est l'intérêt d'un tel travail.

Je ne dis pas cependant que la Conscience une fois qu'elle a fait tel travail dans une incarnation ne doit plus le poursuivre. Au contraire, elle doit le continuer. C'est là que la notion d’endurance prend tout son sens d'ailleurs...

Je me trompe peut-être mon Nurash, mais c'est ce qui me semble le plus juste pour mon discernement actuel. Smile

Lug a écrit:
Pour en revenir à cette première tête, lorsqu’elle est coupée, elle restera en contingence d’être tant qu’Excalibur sera sortie de son fourreau, mais malheur à Hercule à la moindre défaillance dans sa pratique, il ne triomphera véritablement de l’épreuve qu’une fois toutes les têtes coupées, sinon, il risque de voir pousser celle de la sexualité dans l’une des autres et inversement.

La Conscience qui a coupé une tête devra faire preuve d'une endurance sans faille en maintenant Excalibur en poigne, c'est-à-dire en maintenant la pratique de la vertu et la pensée juste constante voire en croissance. Le cas contraire, la Conscience verra la tête repousser et son travail anéanti. Mais au moins, elle devrait se souvenir de l'importance de la constance dans a pratique, si elle en fait l'effort.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Sam 23 Déc - 14:09


Vasanakshaya a écrit:

C'est parce ce que la Conscience a travaillé sur chaque tête de l'Hydre durant ses incarnations, qu'elle pourra lors de l'incarnation synthèse, faire la synthèse justement de ce qu'elle a déjà fait. Elle devra redécouvrir par sa volonté ce qu'elle a déjà fait et le prolonger, mais pas tout refaire de A à Z. Sinon on est en droit de se demander où est l'intérêt d'un tel travail.

Ben l'intérêt me semble évident : valider tout les acquis précédents. De sorte que la Conscience comprenne qu'il n'y a qu'un seul sens qui mène à l'évolution sur le chemin... Donc pour moi elle refera tout le chemin de A à Z, elle le fera cependant avec beaucoup plus de talent, de maestria et de compétences, ce qui se manifestera par une plus grande vitesse de validation des étapes à l'échelle d'une vie humaine. Cependant la Conscience devra au préalable faire un travail conséquent sur sa propre identité en comprenant et identifiant d'où elle vient, ou elle est et où elle va.

Pour rappel la précieuse clef que notre Lug nous a partagé :
Lug a écrit:e suis ce que j’ai voulu être. J’ai été tout ce que je ne souhaite plus être, et je serai tout ce que j’ai encore envie d’être.

En potentiel cette petite clef d'apparence anodine permet à la Conscience de se définir et de retrouver relativement rapidement les compétences qu'elle a déjà su maitriser dans le passé et où elle en est dans le fait de se souvenir de ces compétences. Le processus étant fractal et progressif et non pas binaire Wink.
avatar
Nurash

Messages : 880
Points : 942
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Sam 23 Déc - 23:50

Cette petite clé mon Nurash, définit le caractère absolu de la conscience qui est dans l'Éternel moment present 
La Conscience fût, est, et sera simultanément... C'est notre mental diviseur qui croit devoir évoluer...  Ce qui est vrai et faux à la fois.....sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lilbudha le Mer 27 Déc - 2:20

Mon Nurash, il est difficile de considérer qu'en une incarnation la Conscience recommence tout de A à Z. C'est mal s'exprimer que de dire ça. Elle parachève l’œuvre. Ce qui signifie qu'un long travail en amont a été nécessaire. Mis à part des accentuations différentes, vous jouez la même partition toi et notre Vasanashkaya, me semble-t'il.

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 942
Points : 966
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lilbudha le Mer 27 Déc - 2:22

Scorpion a écrit:Cette petite clé mon Nurash, définit le caractère absolu de la conscience qui est dans l'Éternel moment present 
La Conscience fût, est, et sera simultanément... C'est notre mental diviseur qui croit devoir évoluer...  Ce qui est vrai et faux à la fois.....sunny
Du coup, mon Scorpion, qui pratique les vertus, et qui en bénéficie, qui croît en Connaissance ?
Le mental diviseur ou la Conscience ?
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 942
Points : 966
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Mer 27 Déc - 2:58

Le mental voit les choses séparées...tant qu'il n'est pas stabilisé dans la Conscience il vit dans la dualité. 
C 'est l'âme de vie qui en pratiquant les vertus stabilise le mental et par ce fait enleve un à un les voiles de l'ignorance. Et donc croit en connaissance de sa nature divine et éternelle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mer 27 Déc - 9:03

Lilbudha a écrit:Mon Nurash, il est difficile de considérer qu'en une incarnation la Conscience recommence tout de A à Z. C'est mal s'exprimer que de dire ça. Elle parachève l’œuvre. Ce qui signifie qu'un long travail en amont a été nécessaire. Mis à part des accentuations différentes, vous jouez la même partition toi et notre Vasanashkaya, me semble-t'il.

Alors disons que la Conscience en incarnation devra re-parcourir l'ensemble du zodiaque (chemin de A à Z) pour sortir des cycles de réincarnation... Je suis d'accord pour dire que le travail de l'incarnation en cours est infime par rapport à ce qui a été validé dans les vies précédentes et qu'on dit la même chose avec le camarade Vasanakshaya.
avatar
Nurash

Messages : 880
Points : 942
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Mer 27 Déc - 11:15

Nurash a écrit:
Lilbudha a écrit:Mon Nurash, il est difficile de considérer qu'en une incarnation la Conscience recommence tout de A à Z. C'est mal s'exprimer que de dire ça. Elle parachève l’œuvre. Ce qui signifie qu'un long travail en amont a été nécessaire. Mis à part des accentuations différentes, vous jouez la même partition toi et notre Vasanashkaya, me semble-t'il.

Alors disons que la Conscience en incarnation devra re-parcourir l'ensemble du zodiaque (chemin de A à Z) pour sortir des cycles de réincarnation... Je suis d'accord pour dire que le travail de l'incarnation en cours est infime par rapport à ce qui a été validé dans les vies précédentes et qu'on dit la même chose avec le camarade Vasanakshaya.

Oui c'est aussi ce qu'il me semble mon Nurash. Dans tous les cas, on peut dire sans se tromper qu'il nous reste bien du pain sur la planche Smile

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Mer 27 Déc - 23:23

Vasanakshaya a écrit:
Nurash a écrit:
Lilbudha a écrit:Mon Nurash, il est difficile de considérer qu'en une incarnation la Conscience recommence tout de A à Z. C'est mal s'exprimer que de dire ça. Elle parachève l’œuvre. Ce qui signifie qu'un long travail en amont a été nécessaire. Mis à part des accentuations différentes, vous jouez la même partition toi et notre Vasanashkaya, me semble-t'il.

Alors disons que la Conscience en incarnation devra re-parcourir l'ensemble du zodiaque (chemin de A à Z) pour sortir des cycles de réincarnation... Je suis d'accord pour dire que le travail de l'incarnation en cours est infime par rapport à ce qui a été validé dans les vies précédentes et qu'on dit la même chose avec le camarade Vasanakshaya.

Oui c'est aussi ce qu'il me semble mon Nurash. Dans tous les cas, on peut dire sans se tromper qu'il nous reste bien du pain sur la planche Smile
Tant que la conscience espère se réincarner dans une nouvelle enveloppe, elle continuera indéfiniment de tourner sur la grande roue cosmique..n'oublions pas que ce qui est enseigné dans toutes les grandes traditions et notament la grande tradition hermetique, c'est de parvenir à sortir du cycle de réincarnations successives..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lilbudha le Mer 27 Déc - 23:27

Oui mon Scorpion, mais n'allons pas croire qu'on puisse passer de la forme humaine à celle de la Grande Conscience Absolue. Entre cette ligne d'horizon inatteignable et la forme humaine il y a une infinité de formes plus éthérées aux capacités beaucoup plus subtiles que l'enveloppe humaine ne le permet. D'ailleurs, comme le suggère ces mêmes plus grandes traditions que tu cites, on constate que même au sein des anges et des Deva il y a une hiérarchie des Consciences Smile

_________________
Y'a plus qu'à
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 942
Points : 966
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Jeu 28 Déc - 0:23

Lilbudha a écrit:Oui mon Scorpion, mais n'allons pas croire qu'on puisse passer de la forme humaine à celle de la Grande Conscience Absolue. Entre cette ligne d'horizon inatteignable et la forme humaine il y a une infinité de formes plus éthérées aux capacités beaucoup plus subtiles que l'enveloppe humaine ne le permet. D'ailleurs, comme le suggère ces mêmes plus grandes traditions que tu cites, on constate que même au sein des anges et des Deva il y a une hiérarchie des Consciences Smile
Je suis bien d'accord avec toi mon Lilbudha, c'etait juste pour rappeler et ne pas perdre de vue l'essentiel... sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Jeu 28 Déc - 10:07

Lug a écrit:

Donc, pour que la tête tranchée ne repousse pas, il faut maintenir constamment la sexualité sensorielle dans les limites de sa nécessité animalière, et celle de l’émotionnelle dans la stricte application raisonnable de son dessein de forme. La première ne doit pas déborder la deuxième, sinon, comme le dit la reine dans Alice au pays des merveilles, qu’on lui coupe la tête, et il en sera de même pour la deuxième, le tout sous l’extrême vigilance de la Conscience spirituelle (possédant ses pouvoirs herculéens) et de sa rigoureuse pratique de la pensée juste en vertus, l’arme divine que les autres enveloppes ne possèdent pas.

Donc globalement pour faire très schématique, pour pouvoir surmonter cette épreuve de la sexualité, il s'agit de pratiquer le sexe physique lorsque le besoin (et seulement le besoin) s'en fait sentir, de manière simple et saine (en évitant les travers qui viseraient à augmenter la jouissance par la perversité).
Il s'agit également d'aimer son conjoint et de bien faire vivre son couple, sans que cela tourne à l'obsession maladive ou à la dépendance affective.
Finalement ces deux étapes sont là pour créer un substrat harmonieux qui sera propice au Service et à la pratique du Dharma, ce qui est la sexualité spirituelle qui permet de féconder la grande matrice du Verbe lumineux... A condition de savoir le pratiquer...
avatar
Nurash

Messages : 880
Points : 942
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Keuma le Ven 29 Déc - 13:30


Au-dela du strict nécessaire que la conscience devra accorder a l'enveloppe sensorielle.

La quête du bien être physique se traduit par une identification presque totale sinon totale de la conscience au corps physique.

Cette conscience, dans ce cas, consacre l'essentiel de son temps et de son énergie a satisfaire les appétits, envies et besoins primitifs de la machine organique.

Cette conscience est sans cesse à la recherche de tout ce qui pourrait lui procurer le bien être tels que la relaxation physique, les soins du corps, fitness, programme minceur,  régime alimentaire etc...

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
avatar
Keuma

Messages : 85
Points : 85
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Ven 29 Déc - 17:58

Keuma a écrit:
Au-dela du strict nécessaire que la conscience devra accorder a l'enveloppe sensorielle.

La quête du bien être physique se traduit par une identification presque totale sinon totale de la conscience au corps physique.

Cette conscience, dans ce cas, consacre l'essentiel de son temps et de son énergie a satisfaire les appétits, envies et besoins primitifs de la machine organique.

Cette conscience est sans cesse à la recherche de tout ce qui pourrait lui procurer le bien être tels que la relaxation physique, les soins du corps, fitness, programme minceur,  régime alimentaire etc...

Et j'y ajoute la chimérique et peu crédible quête du bonheur, mon Keuma, idéalisme fantasque figurant dans la Constitution américaine, et que nous retrouvons dans nombre de normalités ambiantes tout autour de la planète ...

Faut dire qu'en matière de matérialisme échevelé, les rustiques cow-boys se posent en archétype.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1743
Points : 1818
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Ven 29 Déc - 23:06

Certains vont même jusqu'à écrire et vendre, bien entendu, un mode d'emploi pour le bonheur...le bonheur et le bien être à tout prix. Le bonheur devient un produit de consommation.. On le trouve dans les supermarchés...
Avec de tels gourous de pacotille la deuxième tête de l'Hydre est bien solidement rattachée à son socle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Sam 30 Déc - 11:37

Les trois premières têtes de l'Hydre constituent donc tous ce qui nous attache sur le plan physique. Il s'agit donc de couper les liens afin que la satisfaction des besoins sensoriels soient à leur juste mesure...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Sam 30 Déc - 12:01

Scorpion a écrit:Les trois premières têtes de l'Hydre constituent donc tous ce qui nous attache sur le plan physique. Il s'agit donc de couper les liens afin que la satisfaction des besoins sensoriels soient à leur juste mesure...


Voilà, mon Scorpion, une pensée très juste que celle de la juste mesure.

Il y manque seulement l'indication pour que cette juste mesure soit pratiquée dans le cadre des vertus, et là, il n’est pas possible de s’en remettre au sensoriel ni à l’intellectuel, car l’intelligence s’exerce autant dans le «bien» que dans le «mal», comme l'animalité instinctive.

La seule juste mesure vertueuse n’est donc que celle issue de la Sagesse, et cette Sagesse avec son initiale de majesté, n’est pas autre chose que celle contenue dans les Enseignements de la Sagesse immémoriale, accessible à la seule Conscience focalisée et stabilisée dans son enveloppe spirituelle, et ayant atteint le niveau de développement le plus élevé : celui du service désintéressé au profit de l'utilité commune.

Notre Hercule n’est donc plus tout à fait un homo erectus cavernicolus velu, mais un être humain pleinement engagé dans l’accomplissement de son dessein de forme, puisque pour parvenir à effectuer ses travaux, outre la possession d’Excalibur, il doit aussi l’utiliser selon la plus juste et vertueuse mesure, celle de la Sagesse.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1743
Points : 1818
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Dim 31 Déc - 0:26

Lug a écrit:
Scorpion a écrit:Les trois premières têtes de l'Hydre constituent donc tous ce qui nous attache sur le plan physique. Il s'agit donc de couper les liens afin que la satisfaction des besoins sensoriels soient à leur juste mesure...


Voilà, mon Scorpion, une pensée très juste que celle de la juste mesure.

Il y manque seulement l'indication pour que cette juste mesure soit pratiquée dans le cadre des vertus, et là, il n’est pas possible de s’en remettre au sensoriel ni à l’intellectuel, car l’intelligence s’exerce autant dans le «bien» que dans le «mal», comme l'animalité instinctive.

La seule juste mesure vertueuse n’est donc que celle issue de la Sagesse, et cette Sagesse avec son initiale de majesté, n’est pas autre chose que celle contenue dans les Enseignements de la Sagesse immémoriale, accessible à la seule Conscience focalisée et stabilisée dans son enveloppe spirituelle, et ayant atteint le niveau de développement le plus élevé : celui du service désintéressé au profit de l'utilité commune.

Notre Hercule n’est donc plus tout à fait un homo erectus cavernicolus velu, mais un être humain pleinement engagé dans l’accomplissement de son dessein de forme, puisque pour parvenir à effectuer ses travaux, outre la possession d’Excalibur, il doit aussi l’utiliser selon la plus juste et vertueuse mesure, celle de la Sagesse.
Merci mon Luc pour tes éclaircissements. 
L'intelligence est une faculté qui doit donc être mise au service de la Sagesse. Cela n'est donc véritablement possible que lorsque la conscience est stabilisée et qu'elle a atteint un développement spirituel élevé.
La "possession" d'Excalibur sans ce niveau de développement ne peut produire aucun résultat positif durable...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Dim 31 Déc - 15:03

Lug a écrit:.
.

Pour en revenir à l’épreuve du sexe, un pied devant l’autre est toujours préférable aux bottes de sept lieues, elle se surmonte selon les trois phases propres aux trois enveloppes de la forme humaine.

La première phase sera l’épreuve du sexe physique, celui qui ne dépend pas de la volonté de la Conscience tant elle est gouvernée par les constructeurs subhumains agissant sous les instructions des devas constructeurs, et qui se manifestent sous la puissante force hormonale. Cette attracteur cupide est celui qui assure la reproduction de l’espèce en offrant à ses victimes la contrepartie de la jouissance et des plaisirs des orgasmes de la sexualité organique.

Dans une consommation raisonnable, cette sexualité permet le rapprochement servant la mise en mouvement de l’épopée du couple. Mais très vite il peut devenir l’instrument des vices que sont la convoitise, la domination, l’ambition, l’appétit effréné de la conquête et de la jouissance, l’insatiable soif sensorielle avec ses dérives inéluctables vers la perversité la plus asservissante et la plus cruelle. L’obsession de cette sexualité primitive et sensorielle parvient à occulter rapidement toutes les capacités intellectuelles, comme le démontre la célèbre affaire DSK, au point de faire perdre tout sens moral, dignité, probité et le contrôle de leur intelligence à ceux qui en sont les victimes. Mais cette perversion atteint son sommet lorsqu’elle est utilisée comme pratique, plus ou moins sordide, lors de rituels spirituels... Dans tous les cas, et même si ce vice tente de se travestir en vertu sous l’apparence grotesque de «l’amour», l’épreuve à surmonter est redoutable.

Pour couper la première tête de l'Hydre, il faut réussir l'épreuve du sexe qui passe par trois phases dont la première est relative à l'enveloppe physique : celle du sexe physique.

Excalibur tenue en main, le Roi s'il en manifeste la volonté, devrait être en mesure de réussir cette première phase de cette épreuve.

Un des tranchant d'Excalibur étant la pensée juste, il semble falloir dans un premier temps éprouver cette pensée face au sexe physique. Le sexe physique est une nécessité, il est donc vain de le fuir par la chasteté. La sexualité physique est intimement liée aux cycles hormonaux qui ne sont pas régis par la Conscience incarnée. Vouloir maitriser ces derniers serait aussi ignorant qu'arrogant.

L'autre tranchant d'Excalibur est la vertu. Il faut donc pratiquer la vertu avec endurance face au sexe physique en complément de la pensée juste, qui à elle seule n'est pas suffisante. La vertu doit être l'acte qui découle de la lumière apportée par la pensée juste. Le sexe ne doit pas être fui par la chasteté. Le fuir est un acte inharmonieux vis-à-vis des Lois de la Nature. Tombé sous son joug est l'autre extrême qui n'est pas plus harmonieux.

Ainsi, une fois le sexe physique doit être pratiqué de manière raisonnable et sans détournement.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Keuma le Dim 31 Déc - 18:50

Vasanakshaya a écrit:
Lug a écrit:.
.

Pour en revenir à l’épreuve du sexe, un pied devant l’autre est toujours préférable aux bottes de sept lieues, elle se surmonte selon les trois phases propres aux trois enveloppes de la forme humaine.

La première phase sera l’épreuve du sexe physique, celui qui ne dépend pas de la volonté de la Conscience tant elle est gouvernée par les constructeurs subhumains agissant sous les instructions des devas constructeurs, et qui se manifestent sous la puissante force hormonale. Cette attracteur cupide est celui qui assure la reproduction de l’espèce en offrant à ses victimes la contrepartie de la jouissance et des plaisirs des orgasmes de la sexualité organique.

Dans une consommation raisonnable, cette sexualité permet le rapprochement servant la mise en mouvement de l’épopée du couple. Mais très vite il peut devenir l’instrument des vices que sont la convoitise, la domination, l’ambition, l’appétit effréné de la conquête et de la jouissance, l’insatiable soif sensorielle avec ses dérives inéluctables vers la perversité la plus asservissante et la plus cruelle. L’obsession de cette sexualité primitive et sensorielle parvient à occulter rapidement toutes les capacités intellectuelles, comme le démontre la célèbre affaire DSK, au point de faire perdre tout sens moral, dignité, probité et le contrôle de leur intelligence à ceux qui en sont les victimes. Mais cette perversion atteint son sommet lorsqu’elle est utilisée comme pratique, plus ou moins sordide, lors de rituels spirituels... Dans tous les cas, et même si ce vice tente de se travestir en vertu sous l’apparence grotesque de «l’amour», l’épreuve à surmonter est redoutable.

Pour couper la première tête de l'Hydre, il faut réussir l'épreuve du sexe qui passe par trois phases dont la première est relative à l'enveloppe physique : celle du sexe physique.

Excalibur tenue en main, le Roi s'il en manifeste la volonté, devrait être en mesure de réussir cette première phase de cette épreuve.

Un des tranchant d'Excalibur étant la pensée juste, il semble falloir dans un premier temps éprouver cette pensée face au sexe physique. Le sexe physique est une nécessité, il est donc vain de le fuir par la chasteté. La sexualité physique est intimement liée aux cycles hormonaux qui ne sont pas régis par la Conscience incarnée. Vouloir maitriser ces derniers serait aussi ignorant qu'arrogant.

L'autre tranchant d'Excalibur est la vertu. Il faut donc pratiquer la vertu avec endurance face au sexe physique en complément de la pensée juste, qui à elle seule n'est pas suffisante. La vertu doit être l'acte qui découle de la lumière apportée par la pensée juste. Le sexe ne doit pas être fui par la chasteté. Le fuir est un acte inharmonieux vis-à-vis des Lois de la Nature. Tombé sous son joug est l'autre extrême qui n'est pas plus harmonieux.

Ainsi, une fois le sexe physique doit être pratiqué de manière raisonnable et sans détournement.

Mon Vasanakshaya, concernant l'autre tranchant (pourvu qu'il ne me coupe pas celui-la),  ll sagit plutôt de la pratique DES vertuS Very Happy

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
avatar
Keuma

Messages : 85
Points : 85
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Dim 31 Déc - 18:54

Keuma a écrit:Mon Vasanakshaya, concernant l'autre tranchant (pourvu qu'il ne me coupe pas celui-la),  ll sagit plutôt de la pratique DES vertuS Very Happy

Exactement mon Keuma, merci pour ce rappel salutaire Smile

Les vertus ne fonctionnent pas seules, mais accompagnées de leurs semblables.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Invité le Lun 1 Jan - 22:31

Le travail de l'Hydre consiste d'abord en une lucidité sans concession sur soi même.
Voir ses propres imperfections avec un oeil détaché. Avoir l'humilité de les reconnaître c' est déjà un premier pas pour couper les têtes. 
C'est un travail difficile qui demande endurance et force et persévérance...
Car plusieurs ennemis nous guettent sur le chemin...l'un des plus sournois est la peur.. Elle se manifeste de plusieurs manières, elle peut rendre lâche, elle nous fera inventer des prétextes pour éviter les échecs ou rester dans la complaisance et l'auto suffisance...celui qui reconnait ses peurs, à mon avis, a déjà fait un grand pas....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Mer 3 Jan - 11:50

Lug a écrit:.
.

[justify]La deuxième phase sera l’épreuve de la sexualité intellectuelle et émotionnelle, celle des passions, désirs, agitations, adorations, libidos maquillées en sentiment amoureux et sa cohorte de jalousies, possessions, ambition de domination et d’asservissement et de fantasmes pornographiques. Cette deuxième phase ne se surmonte que par la difficile réalisation de l’épopée du couple, au terme de laquelle «l’amour» de chacun pour l’autre devient totalement fusionnel par le partage commun des sacrifices des préoccupations purement égoïstes.

Cette deuxième phase semble plus subtile que la première et moins portée sur le matériel. Il s'agit là en effet du plan des émotions et de l'intellect, et non plus simplement de l'expression hormonale de l'instinct de reproduction de l'espèce.

Sur le plan de la pensée juste, il convient de dévoiler ce qu'est l'émotion amoureuse, son côté intellectuel et les manifestations sous-jacentes engendrées. Il sera ainsi possible de discerner ce qu'est le sexe sur ce plan afin d'agir par la suite avec vertus. L'amour émotionnel et intellectuel n'a pas grand chose à voir avec l'Amour. Premièrement parce que cet amour est totalement conditionnel tandis que l'Amour est parfaitement inconditionnel (non pas que chacun reçoive la même chose puisque chacun reçoit selon ses mérites, mais dans le sens où chacun reçoit), sans exceptions aucunes. Au-delà de l'animalière expression hormonale, l'amour se caractérise par une impression d'affinités intellectuelles (tel que des points communs partagés, des centres d'intérêts,...) et d'émotions partagées.

Cet amour se retrouve égoïste, car il se porte sur telle ou telle personne, non pas par don de soi, mais par intérêt personnel là ou l'Amour se porte sur tous et avec désintérêt total. L'amour nait de l'exclusion, l'Amour vie dans le don désintéressé, comme le fait le Divin Créateur, en nous soufflant la Vie.

Sur le plan pratique, cet apprentissage semble passer par l'épopée du couple. La Conscience doit par l'épopée du couple apprendre à donner de soi de manière désintéressée. Elle doit apprendre à ne pas se laisser aller à ses myriades de demandes incessantes vis-à-vis de l'autre Conscience. Ainsi, elle donnera à l'autre, conformément à son libre arbitre sans jamais rien de lui imposer et attendre en retour.

C'est ainsi me semble-t-il, dans un premier temps, que s'exprime les vertus de la deuxième phase de cette épreuve qu'est celle du sexe.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mer 3 Jan - 14:09

En complément de ton analyse mon Vasanakshaya, je dirais que le sexe sur le plan intellectuel est généralement représentatif de la psychologie intellectuelle et de son marchandage constant. Je te donne ceci si tu me rends cela. Je t'aime si tu m'aimes etc... la coloration de cet "amour" est particulièrement linéaire et causale, et surtout égo-centrique, l'autre étant un prétexte à se faire du bien (profiter de la satisfaction amoureuse).
C'est donc là la redoutable épreuve de l'épopée du couple, identifier toutes les programmations conditionnelles du langage intellectuelle afin d'en supprimer toutes celles qui sont égoïstes et superflues. Par tous les exemples et l'expérience acquise dans ce cadre, il sera possible par la suite de l'appliquer dans le cadre de la vie quotidienne et de peser ses pensées dans les plus fines balances.

Une conséquence de cette pratique sera la diminution progressive de la possessivité vis à vis de l'autre et donc l'épuration et l'élimination des émotions comme la colère, la jalousie etc...

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 880
Points : 942
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Mer 3 Jan - 14:58

Ce que tu dis mon Nurash, me fait penser à la nécessité qu'a la Conscience de devoir dépasser son égo pour les épreuves de l'Hydre de Lerne. Tant qu'elle reste confinée dans les limites étroites de son égo dont l'intellect est une des manifestations, elle ne peut espérer couper la moindre tête.

C'est là qu'il est bon de s’interroger sur les raisons qui nous poussent à vouloir passer cette épreuve de l'Hydre, ou tout simplement sur es raisons qui poussent la Conscience à vouloir avancer sur le sentier. Est-ce là la manifestation d'un égo qui veut conquérir le monde par le voie de la spiritualité ? Ou s'agit-il plutôt d'une réelle volonté de la Conscience de dépasser sa camisole de vérités relatives pour rayonner d'Amour ?

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 453
Points : 463
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum