L'Hydre de Lerne

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Ven 16 Fév - 10:41

Sur le plan physique, la Conscience pour vaincre l'ambition doit réaliser que ses possessions matérielles ne sont pas une partie d'elle. Ce ne sont que des outils passagers qu'elle n'emportera pas dans la tombe. Resplendir de bling-bling pour impressionner les voisins ne la mènera nulle part ailleurs que dans la médiocrité la plus rudimentaire. La Conscience doit s'élever au dessus des apparences et ne plus prêter grande attention au regard des autres, en gardant toujours bien à l'esprit que la vraie richesse n'est en aucun cas dans l'apparat matériel.

Sur le plan intellectuel et émotionnel, vouloir être admiré et respecté par sa position sociale semble légitime au premier abord, mais c'est en réalité faire preuve d'ignorance car ça revient à agir dans l’espoir d'obtenir l'approbation des autres. Ceci d'autant plus que ces autres sont bien souvent des ignorants ne voyant pas plus loin que le bout de leur petit nez, les yeux plongés dans leur nombril périssable. De même que la recherche démesurée du pouvoir et du savoir détourne la Conscience de l'Amour et l'entraîne dans un égocentrisme dangereusement destructeur. Ainsi, la Conscience voulant se libérer de cette fallacieuse ambition, ne doit plus prêter attention au regard des autres et suivre son cours, s'acceptant telle qu'elle est et surtout travailler pour l'utilité commune à la place de bosser pour être admirée.

L'ambition sur le plan spirituel est probablement la plus subtile et par là même la plus vicieuse.  Elle est bien camouflée sous un faux prétexte d'évolution spirituelle, voire même, de désir de servir l'utilité commune. Ces fausses intentions sont une façade dissimulant le véritable objectif de la Conscience, à savoir : l'accumulation d'un maximum de Connaissance, le plus rapidement possible, en grillant les étapes. Un peu comme ces concours de bouffe, où celui qui gobe le plus de hot-dogs bios en un temps record sera le grand champion de la connerie. Pour éviter ces désagréables effets de l'indigestion, la Conscience doit rester à sa place, apprendre ce qu'elle a à apprendre sans bruler les étapes. Un pied devant l'autre.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 406
Points : 416
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Ven 16 Fév - 12:46

Bien d'accord avec toi mon Vasanakshaya. 
C'est sur le plan spirituel que l'ambition est la plus sournoise. Un ego " spirituel " reste une illusion. 
Dans le mythe il est bien précise que les têtes de l'Hydre doivent être tranchée. C'est un acte sans concessions possibles et irréversible. On ne peut pas faire de demi mesures. Toute ambition personnelle est une tête qui repousse....

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Kanzi le Ven 16 Fév - 13:34

A ce niveau, la soif (désir) est ardente !
L'ambition est l'expression la plus forte de l'individualité et de la personnalité égotique fortement ancrée dans la matière, avec toutes les conséquences néfastes qui en découlent... Ceci au mépris de la prise en considération et du moindre respect de l'entourage sous toute ses formes, la nature, de son semblable, de la vie tout court.
Preuve en est notre civilisation et le système dans lequel nous fonctionnons. C'est un peu comme si cette tête nous disais : "soit tu marches avec moi et pour moi, soit tu crèves..."




_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1283
Points : 1435
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Sam 17 Fév - 13:49

Lug a écrit:Enfin, pour les trois dernières tu as : l’orgueil/vanité, la séparativité et la cruauté.

Ce dernier ternaire de l'épreuve de l'Hydre de Lerne semble être le plus subtil, peut-être même le plus difficile à vaincre.

La Conscience faisant preuve d’orgueil sur le plan physique, se vantera de la complexion de son corps physique dont elle est fière et avec un certain sentiment de supériorité nauséabond. Son enveloppe la plus grossière est belle, affutée, performante. Il en faut peut pour être heureux !! Si toutefois le véhicule charnel devait être disgracieux par nature, pas de soucis, il est toujours possible de nourrir son orgueil par ses possessions matérielles. Et mieux encore, si on est beau et riche, c'est qu'on doit forcément valoir mieux que les autres.

Sur le plan intellectuel, la Conscience faisant preuve d'orgueil ne pouvant ni se vanter de sa biologie, ni de sa richesse, devra se rabattre sur le savoir. Ô savoir, se dira-t-elle, toi qui vient me réconforter, pauvre de moi qui n'ai été que bien peu pourvu par la nature, tu me gâtes avec la splendeur de mon cerveau. N'est-ce pas là la devise de bon nombre (pas tous, encore heureux) de nos gentils scientifiques, qui à peine capables de remettre en question leur partiel savoir, aveugles face aux incohérences de leur dogme, se croient connaître et tutoyer les Dieux ? Quelle fumerie, à l’instar de leur orgueil... Le savant se prenant pour sage sans mise à l'épreuve n'a pas plus de valeur qu'une loupiote n'est un soleil.

Y a-t-il pire orgueil que le spirituel ? Ce vice parfois si bien caché derrière de faux airs de modestie est probablement l'un des pires. La vanité de la Connaissance acquise qui pousse parfois la Conscience à s'imaginer pitoyablement qu'elle s'est élevée sans l'aide de personne. Oubliant un peu vite qu'elle Vit parce que la Vie lui a été soufflée, elle peut même aller jusqu'à se prendre pour Dieu. Ça pour une connerie, s'en est une de belle.

Pour conclure sur cette première vision de l'orgueil/vanité, je dirais que cette tête entretient la haine, voire la réveille.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 406
Points : 416
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Dim 18 Fév - 2:30

L'orgueilleux n'a pas d'amis mais il s'aime tellement qu'il croit que tout le monde en fait autant.
Il a les mêmes travers que l'ambitieux mais avec la condescendance en plus et la vanité qui l'accompagne lui donne un aspect comique. 
Le drame de l'orgueilleux c'est qu'il est incapable de se remettre en question et de ce fait il ne voit pas qu'il est perdu, tyranisé par son ego surdimensionné. 
La fausse modestie et la fausse bonne conscience sont ses attributs...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Kanzi le Dim 18 Fév - 16:26

L'orgueil est la conséquence d'une ambition (toujours démesurée) qui se cristallise toujours un peu plus dans la personnalité. C'est une faiblesse, la faiblesse de ceux qui se croient fort, au-dessus des autres, qui jugent par comparaison (moi et eux), pensant avoir tout compris. C'est l'amour autocentré.

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1283
Points : 1435
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Lun 19 Fév - 16:04

Dictionnaire Larousse a écrit:

  • Sentiment exagéré de sa propre valeur, estime excessive de soi-même, qui porte à se mettre au-dessus des autres : Être bouffi d'orgueil.
  • Sentiment de dignité, fierté légitime, amour-propre : Cacher sa misère par orgueil.
  • Personne ou chose, sujet de légitime fierté : Il est l'orgueil de la famille.


L'orgueil c'est donc se prévaloir, d'une manière légitime ou non, d'une valeur supérieure. On pourrait parler d'orgueil dès qu'on a Aristocratie puisque aristos signifie en grec "le meilleur". Il s'agit donc d'un groupe de personne qui s'estime meilleur que les autres sur des facteurs généralement endogène. Les manières, l'éducation, les traditions, les possessions, les rituels etc...

Sur le plan physique l'orgueil sera donc de voir en son véhicule ou ses conditions d'incarnation quelque-chose de meilleur que l'état objectif de la choses par elle-même. L'orgueil est donc en soit non pas une notion intellectuelle, mais une notion de valeur, d'importance que l'on attribue en fonction de sa propre système d'appréciation. Généralement la personne s'enorgueillissant de son corps physique considérera que l'état du corps physique est la chose la plus importante au monde et cette personne souhaitera se valoriser en se disant qu'elle possède ce qu'il y a de mieux parmi ce qu'il y a de plus important. Cet orgueil peut également se fixer sur tout un tas de possession à la con, avoir le meilleur téléphone, les meilleurs chaussure, la meilleure voiture etc...

Sur le plan intellectuel il sera à nouveau question de déterminer ce qui est le plus important et de devenir le meilleur dans le domaine choisit. pour les connaissances intellectuelles il s'agira d'être le meilleur en histoire, mathématique, latin, album de spirou etc... Il s'agira d'avoir lu tout les ouvrages d'une personne ou tout les spectacle ou film d'un auteur. Il y a dans ce cas une filiation directe, généralement une ressemblance ou le fait de vouloir s'approprier les caractéristiques de l'auteur afin de se les attribuer. L'orgueil est à mon sens relatif d'une volonté de paraître plutôt que d'une volonté d'être.

Sur le plan spirituel l'orgueil sera celui de chercher le meilleur rituel, la meilleure voie, la meilleure famille etc... L'orgueil est en cela une déformation de la vision dans le sens où elle tend à favoriser un objet de recherche au détriment d'un autre sur des critères purement personnel. La certitude ainsi de posséder LA Vérité sera le fait de vouloir valoriser son point de vue et sa personne afin de pouvoir jouir de cette image (volonté de paraître) de soit.

En synthèse je dirai donc que l'orgueil est à mon sens le fait de survaloriser une préférence personnelle au point de la croire universelle. C'est perdre complètement la notion de relativité de son propre point de vue. L'orgueil et l'humilité sont donc parfaitement incompatible dans la mesure où l'humilité est une vision juste de ses propres capacités là où il y a nécessairement surévaluation avec l'orgueil. Toute formes d'élitisme est donc une forme d'orgueil, "j'appartiens à LA fraternité d'Hermès moi Môôôssieur !".

Conclusion : la participation à ce sujet me fait prendre conscience à quel point il y a en moi ce que je décris. Amusant à quel point le fait de raffiner sa pensée permet de raffiner sa manière d'être. L'alchimiste est donc à la fois l'œuvrant et la matière de l'œuvre... En tout cas plus on monte et plus le poison est subtil et puissant...
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Lun 19 Fév - 17:02

Un mythe qui illustre bien l'orgueil (bien qu'on puisse lui attribuer d'autres significations) est celui d'Icare.
C'est le symbole de la fausse elevation spirituelle (il a des fausses ailes ), il s'enorgueillit  et se sent porté par son ambition, mais il  n'ecoute plus les avertissement de son père. Resultat : la chute dans la mer...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Lun 19 Fév - 19:48

Nurash a écrit:Conclusion : la participation à ce sujet me fait prendre conscience à quel point il y a en moi ce que je décris. Amusant à quel point le fait de raffiner sa pensée permet de raffiner sa manière d'être. L'alchimiste est donc à la fois l'œuvrant et la matière de l'œuvre... En tout cas plus on monte et plus le poison est subtil et puissant...

J'ai bien peur mon Nurash de partager ça avec toi. C'est là qu'on se rend compte des bienfaits de ces travaux qui s'inscrivent dans un travail de transmutation. Enfin, à condition de mettre en pratique. Smile

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 406
Points : 416
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mar 20 Fév - 11:06

L'orgueil, comme l'ambition, la peur, la haine, etc, provient de l'identification de la conscience à tout ce qui relève du paraître. De ceci se créé un ego de forme qui n'est qu'illusion.
La solution serait de mettre fin à toutes tentatives d'identification de la conscience et l'amenerr à se tourner vers sa véritable nature lumineuse...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mar 20 Fév - 11:18

Scorpion a écrit:L'orgueil, comme l'ambition, la peur, la haine, etc, provient de l'identification de la conscience à tout ce qui relève du paraître. De ceci se créé un ego de forme qui n'est qu'illusion.

Je ne pense pas qu'il s'agisse véritablement en soit de l'identification au paraître mais plutôt de l'importance qu'on lui donne mon Scorpion. Comme le mettait en avant le camarade Georgius, prendre soin de son apparence n'est pas nécessairement un mal, tant que ça ne devient pas le centre de tes préoccupation. En société faut être un minimum bien apprêté, propre, et essayer autant que possible à de ne pas ressembler à une poubelle... On va dire que c'est de la politesse de l'apparence.
Si tu coupes toute tentative d'identification de la Conscience, tu te désincarnes à mon sens... Or ce n'est absolument pas ce qu'on veut... Ce qu'on veut c'est avoir un véhicule qui fonctionne bien du point de vue physique, civique, et spirituel.
Ma personnalité est peut-être illusoire et temporaire, mais j'en ai besoin pour vivre et communiquer dans mon incarnation objective et matérielle.

De plus lorsque tu dis
Scorpion a écrit:La solution serait de mettre fin à toutes tentatives d'identification de la conscience et l'amenerr à se tourner vers sa véritable nature lumineuse...
C'est peut-être une bonne idée mais ça ne me dis pas de manière pragmatique ce que je dois faire... Comment fait-on pour se tourner vers sa véritable nature lumineuse et comment fait-on pour savoir que c'est bien vers la lumière qu'on se tourne et pas vers du vice travestit en vertus ?
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mar 20 Fév - 11:34

Pour préciser, je dirais que c'est l'identification et l'importance qu'on lui prête..

La desidentification ne consiste pas à se laisser aller, mon Nurash. Il faut bien sur entretenir son vehicule; "si tu veux aller loin, ménage ta monture", dit le dicton.
.
Il s'agit juste d'une prise de conscience qui se tourne vers l'interieur plutôt que d'être happée par les sollicitations constantes de l'exterieur.

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Kanzi le Mar 20 Fév - 16:35

Nurash a écrit:
De plus lorsque tu dis
Scorpion a écrit:La solution serait de mettre fin à toutes tentatives d'identification de la conscience et l'amenerr à se tourner vers sa véritable nature lumineuse...
C'est peut-être une bonne idée mais ça ne me dis pas de manière pragmatique ce que je dois faire... Comment fait-on pour se tourner vers sa véritable nature lumineuse et comment fait-on pour savoir que c'est bien vers la lumière qu'on se tourne et pas vers du vice travestit en vertus ?

Comment ?

Lug a écrit:.
.

Si tu penses qu’il est possible que tu sois un deva, alors pense de plus en plus comme un deva, et de moins en moins comme un être humain. Remplace progressivement les absurdes réflexions humaines, par des pensées de deva, c’est le seul moyen que tu as pour le redevenir.

La chenille doit inévitablement penser comme un papillon, avant que n’intervienne sa métamorphose.

avatar
Kanzi

Messages : 1283
Points : 1435
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mar 20 Fév - 17:03

Kanzi a écrit:
Nurash a écrit:
De plus lorsque tu dis
Scorpion a écrit:La solution serait de mettre fin à toutes tentatives d'identification de la conscience et l'amenerr à se tourner vers sa véritable nature lumineuse...
C'est peut-être une bonne idée mais ça ne me dis pas de manière pragmatique ce que je dois faire... Comment fait-on pour se tourner vers sa véritable nature lumineuse et comment fait-on pour savoir que c'est bien vers la lumière qu'on se tourne et pas vers du vice travestit en vertus ?

Comment ?

Lug a écrit:.
.

Si tu penses qu’il est possible que tu sois un deva, alors pense de plus en plus comme un deva, et de moins en moins comme un être humain. Remplace progressivement les absurdes réflexions humaines, par des pensées de deva, c’est le seul moyen que tu as pour le redevenir.

La chenille doit inévitablement penser comme un papillon, avant que n’intervienne sa métamorphose.


Ben voilà..tout est dit sunny

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mer 21 Fév - 10:49

La séparativité... j'avoue que celle-là me laisse un peu pantois.

Sur le plan physique cette séparativité consistera en une forme d'égoïsme assez primaire, elle consiste à faire l'impasse complète sur les ressentis et les besoins d'autrui. Cette séparativité aboutit quasiment toujours à la loi du plus fort qui veut que la violence résolve tout manque ou tout désir (même si c'est du Nutella). La source de cette séparativité est une indentification quasi-totale à au corps physique.

Sur le plan intellectuel, la séparativité consiste à voir les autres être humains comme des instruments de sa propre réussite. Si ainsi on est capable de considérer autrui comme ayant une existence ou des motivations propres, la séparativité consiste à employer ses propres facultés intellectuelles à des fins de manipulations. Parmis les travers provoqués par cette séparativité on trouve les fameux pervers-narcissiques, paranoïaques et autres... le plus grand obstacle généré par cette séparativité étant l'impossibilité de se mettre sur le même plan que d'autres pour œuvrer de manière commune dans un groupe. La Conscience tombant dans la séparativité se voudra ainsi Chef, commandant etc. afin de justifier sa position séparé. Sur ce plan la séparativité pourra ainsi se manifester comme complex d'infériorité ou de supériorité.

Sur le plan spirituel, la séparativité peut se voir de manière verticale comme le fait d'être exclu d'une chaine de Conscience. Ainsi celui qui, sur le plan spirituel, fait preuve de séparativité, perd de vue qu'il est lui-même une cellule d'un organisme spirituel plus important. Les consciences qui succombent à cette séparativité finissent généralement gourous ou aigri, car cette notion implique que personne ne les puisse comprendre ou qu'ils sont les seuls en haut de leur tour d'ivoire. La séparativité à également pour fâcheuse conséquence de ne point vouloir croiser le fer avec ses semblable, ce qui retarde considérablement la croissance spirituelle.

Afin de dépasser cette notion de séparativité il convient donc de prendre en compte l'aspect "nécessité" de son corps physique autant que celui d'autrui. Prendre Conscience que personne dans notre société ne peut véritablement vivre seul (ne serait-ce que pour se nourrir ou travailler), et que l'intérêt général est également l'intérêt du particulier qui s'y inclus. Et enfin que nous sommes les maillons d'une chaine de retransmission d'enseignements spirituels et que la mise à l'épreuve de chacun de ces enseignements en respectant les deux premiers points est ce qui permet de constater la qualité des fruits obtenus.
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mer 21 Fév - 11:18

La séparativité consiste à ne pas voir l'unité.

L'intellect à la fâcheuse habitude de classer, d'analyser et de séparer. Ce qui a pour consequence d'opposer les hommes plutôt que de les unir..C'est le rôle du Diable, celui qui divise..Les guerres viennent de la séparativité, d'une vision dualiste du monde. L'autre est toujours un ennemi, alors qu'en vérité l'autre n'est pas different de nous...

La séparativité bloque la comprhension que tout est dans tout et que tout vient de Un..
C'est pourquoi on devrait toujours voir l'unité avant de se perdre dans les details qui la forment...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Mer 21 Fév - 12:29

La séparativé est un vice poussant la Conscience se croire isolée et l'amène vers une vision déformée de la Vérité Une, qui se retrouve éparpillé façon puzzle, comme dirait l'autre. Very Happy

Sur le plan physique, la séparativité mène à s'imaginer à tort que le cailloux n'est pas lié à la plante qui vit relativement indépendamment de l'animal sans se soucier de l'homme, qui fait son petit bonhomme de chemin seul et par lui même. C'est d'ailleurs dans la séparativé qu'une bonne partie de la science matérialiste se tourne pour tenter d'expliquer l'univers, le considérant alors comme une machine au pièces séparées.

Sur le plan intellectuel/émotionnel, la séparativité consiste en la catégorisation des pensées, religions, idées,... comme entités indépendantes et n'ayant pas grand chose de commun avec les autres. La séparativité oublie un peu vite que tout interagit avec tout, un peu à l'image des multiples neurones dont aucun n'est isolé et indépendant des autres. La Conscience prise dans la sépartivité croira alors que ses pensées et émotions ne sont pas influencées par celles de son environnement.

Sur le plan spirituel, la Conscience aura alors un doute quant à l'unicité et peut en venir à séparer les forces spirituelles en force de bien et de mal, croyant qu'un combat s’effectue entre ces deux antagonistes.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 406
Points : 416
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mer 21 Fév - 13:34

L'homme se sent comme une entité séparée de la Source.A partir de ça, il pense que sa Vie, a un commencement et une fin. Certes la vie physique a une durée limitée par le temps mais la Vie a toujours existé et existera toujours. Personne ne peut la detruire.  

En tant qu'êtres humains sur terre nous sommes un avec Elle, et de par ce fait nous sommes un avec le Soleil, avec la Galaxie, avec l'Univers et l'univers est un avec Quelque Chose de plus grand encore..Nous ne pouvons pas être séparé de l'univers..L'illusion de la séparativité fait croire aux hommes qu'ils peuvent tout contrôler et que l'univers leur appartient...L'homme ne voit plus que sa conscience est Un avec la Divine Conscience..

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mer 21 Fév - 14:39

La séparativité résulte de l'ignorance des rapports qu'entretiennent les choses entre-elles. Si effectivement il existe des formes séparées qui seront autant de réceptacles différents à des Consciences dont la Nature est identique mais dont le niveau d'évolution est différent.
La séparativité est donc le fait de maintenir le point focal de la Conscience dans le monde des formes en général. Les formes les plus grossières étant les formes physiques et les plus subtiles les formes mentales. Cette séparativité est donc l'abscence de ce fameux Liens qui nous permet de transmuter le savoir en Connaissance.

On peut en effet être extrêmement érudit et intelligent sans pour autant posséder beaucoup de Connaissances. Cette Connaissance qui pnous permet de faire le liens entre l'essence, la subtance et l'essence, nous permet de percevoir que différentes formes ont une substance commune et tout au final à la même essence.
S'il est facile de percevoir intuitivement que tout est lié, il est beaucoup plus complexe de faire l'expérience des différents types de liens et de leur nature, afin de d'établir une hiérarchie entre les formes compatibles et d'obtenir ainsi un degrés de discernement permettant de déterminer différents degrés de proximité et d'éloignement.

Si tout est effectivement lié, tout ne l'est pas au même degrés, de la même manière que tout est vrai, mais que toutes les vérités ne se valent pas.



_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Mer 21 Fév - 17:57

En résumé, la séparativité nous enchaine au destin (karma), l'Unité nous ouvre à la Providence...

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Jeu 22 Fév - 9:19

Scorpion a écrit:En résumé, la séparativité nous enchaine au destin (karma), l'Unité nous ouvre à la Providence...

Hum... Je pense que ça nécessite quelques précisions mon Scorpion... De mon Point de vue le destin nous contraint à l'unité avec les vices, des intelligences qui nous poussent à agir pour de la satisfaction personnelle. C'est d'ailleurs cet union "forcée" qui va permettre à la Conscience de développer ses qualités individuelles.
Chercher volontairement la Providence, c'est tâcher de faire preuve de vertus, qui elles permettent justement de se soustraire à ces influences.

Si donc il est vrai que la séparativité est un des éléments qui ont pour conséquence l'alourdissement du bagage karmique, ce que tu appelles "l'Unité" avec un U majuscule me semble difficile à concevoir... Car si l'aspect individuel est une bonne chose qui permet de développer la responsabilité, il me semble que la séparativité elle est une illusion, qui consiste à voir une scission dans ce qui est continu.

Au final la question que je me pose c'est "qu'entends-tu par <Unité> ?"
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Jeu 22 Fév - 10:51

La question m'etonne de toi mon Nurash..

Tout vient de Un..le 1 est le plus grand de tous les nombres puisqu'il les contient tous..Il en est la source.
Dans la nature tout se ramène à 1..ton corps par exemple est composé de milliards de cellules qui agissent , cependant ton corps forme un tout qui est unique..l'ensemble des milliards d'êtres humains forment un tout unique que l'on appelle l'homme ou l'humanité.".toutes choses procèdent d'une seule" dixit la table d'emeraude..Tout vient de Un et est contenu dans l'Un

c'est celà l'Unité sunny

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Jeu 22 Fév - 11:10

Okay je comprend mieux, effectivement je pense que l'expérience de l'Unité vue de cette manière est de nature Providentielle... Après je pense aussi que c'est pas de la tarte que d'arriver à faire l'expérience de cette Unité.

Cela me rappelle cet extrait fort mystérieux :
Grillot de Givry a écrit:XX. La réduction de tous les nombres à l'unité doit donc être préalablement opérée avant la possession de l'infini.
Comme si il fallait commencer par les plus grandes déclinaisons qui nous sont plus facilement accessible dans notre complexion pour remonter lentement vers le un. Comme si il fallait commencer par voir par le filtre multiple du 9, puis comprendre le rapport du 9 à l'unité pour enfin acquérir une Connaissance relative de ce puissant courant d'énergie vital.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Scorpion le Jeu 22 Fév - 12:21

nurash a écrit:Après je pense aussi que c'est pas de la tarte que d'arriver à faire l'expérience de cette Unité.

Non c'est pas de la tarte en effet..c'est une boisson d'homme comme dirait l'autre..
La phrase de Grillot de Givry que tu cites explique vraiment bien l'unité..tout est un..et l'infini est un..le un et la multiplicité forment une polarité..la multiplicité est une manifestation de l'unique..

_________________
Tout vient de l'un.

Scorpion

Messages : 380
Points : 410
Date d'inscription : 04/07/2017
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Ven 23 Fév - 9:25

La séparativité peut également se concevoir d'un point de vue vertical. En effet il est possible de "se mentir à soi-même" ce qui résulte en la fin de l'alignement sur la plus haute tonalité vibratoire.

Garder son point focal dans le corps physique c'est nécessairement faire l'impasse sur le corps intellectuel et le savoir-vivre. Garder son point focal de Conscience dans le corps intellectuel, c'est finalement rester centrer sur sa petite personne. Seul le fait de conserver le point focal de la Conscience dans le corps spirituel rend possible la fin de la séparativité.

Afin de ne pas perdre l'alignement, il convient donc d'accepter son corps physique tel qu'il est avec toutes les fonctions biologique qu'il doit remplir. Cette épreuve qui peut paraître simple est déjà juchée d'embûches. En effet les standards culturel qui nous ont été inculqués au cours de notre vie souhaitent nous faire croire qu'il faut être viril et musclé pour les hommes et fine à gros seins pour les femmes. Le fait de vouloir avoir un autre véhicule que le nôtre constitue une première forme de séparativité.

Une autre forme de séparativité consiste à nier certaines pensées ou émotions. L'image qu'on se fait de sa propre personnalité peut ainsi également constituer un obstacle. Refuser le fait d'être en colère parce que c'est pas très gentil ou spirituel va créer une première scission au sein de notre être et nous désaxer. Nier également une pensée de faible intensité vibratoire (aggressivité, racisme, etc...) parce que ces pensées ne sont pas sociale alors qu'elle appartiennent réellement à notre corpus de pensée, voilà également un attitude qui va nourrir la séparativité "interne".

Finalement, dans le corps spirituel, diriger volontairement son esprit en dehors de son corps pour fuir une réalité trop douloureuse ou que l'on est incapable de gérer va constituer une nouvelle forme de séparativité. Cela revient à nier l'incarnation et à fuir ses problèmes plutôt que de les voir comme une opportunité de développer ses compétences et son libre-arbitre.

la séparativité peut ainsi avoir des aspects intérieurs et extérieurs, endogène ou exogène, sur les différents plans dans un complexe maillage d'influences tenues serrés par les certitudes sclérosantes de l'égo ou l'ignorance qui n'est pas nécessairement un facteur égotique. Il est également à noter que tout les vices, visant la jouissance personnelle, porteront immanquablement des caractéristiques propres à renforcer cette séparativité.
avatar
Nurash

Messages : 782
Points : 840
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 32
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum