L'Hydre de Lerne

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Ven 9 Fév - 17:22

modeste a écrit:Coucou mon Vasanakshaya
Effectivement on peut assimiler la loi de répulsion à une forme de rejet,
mais sur les hauts plans, c’est un rejet d’amour, de protection plus précisément…

Par exemple : d’un côté le soleil attire la terre dans son champs d’influence ( loi d’attraction) par amour pour que cette dernière bénéficie de son énergie ;
Mais d’un autre côté, Il la maintient éloignée de Lui (loi de répulsion) non pour la punir mais pour éviter qu’elle ne grille, ce qui est également un geste d’amour qui conduit à sa stabilisation sur une orbite.

Cette loi de répulsion vient en quelque sorte contrebalancer la loi d’attraction pour permettre l’autonomie, l'independence …
La haine est donc bien une déclinaison vicieuse de cette loi de répulsion qui résulte d’une mauvaise utilisation des énergies, et comme tu l’a justement souligné, par ignorance ;
Tout comme la peur est une déclinaison de l’instinct de conservation…

Merci mon modeste, ce que tu dis éclaire bien ma petite loupiote. J'imagine donc que l'on peut assimiler aussi bien la répulsion que l’attraction à l'Amour, qui est donné ni en trop grande quantité, ni en trop petite, mais avec justesse. La répulsion permettant l'autonomie, l'indépendance, j'en déduis qu'elle a son rôle dans le maintien du libre arbitre.

La haine nait donc de l’ignorance dans laquelle la répulsion perd de sa justesse et devient exacerbée et vicieuse.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Dim 11 Fév - 11:20

Pour couper la tête de la haine, je dirais qu'il est important de ne pas se laisser emporter par l'arrogance, mais plutôt qu'il faille faire preuve d'humilité. La Conscience qui hait se croit supérieure à l’objet de sa haine, puisqu'elle se permet de le rejeter, et le plus souvent avec préjugés. C'est une sacrée preuve d'ignorance que de s'imaginer que dans le Tout, quelque chose puisse ne pas avoir sa place. Ressentir de la haine, c'est un peu comme vouloir jouer au Divin Créateur, et forcément en absurdité totale, en donnant le droit à telle chose d'être et à telle chose de ne pas être.

Pour conclure, je pense que le meilleur moyen d'abolir la haine, c'est une bonne dose d'humilité.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Dim 11 Fév - 12:22

Scorpion a écrit:Pour couper la tête de la haine, le mieux est peut être de développer son opposé l'amour. Et le plus simple pour commencer serait déjà de refuser de toutes ses forces tout sentiment de haine. Si je ne peux pas aimer mes ennemis, au moins je refuse de les haïr. Développer un détachement pour l'objet de haine..peu à peu la haine disparaîtra de notre coeur pour laisser la place à l'Amour...cela paraît simple mais c'est une tâche longue et difficile qui donne ensuite un épanouissement de grande ampleur.. sunny

Avant d’en arriver à la maîtrise de cette redoutable énergie qu’est l’Amour, mon Scorpion, ce qui suppose une considérable élévation de la Conscience spirituelle, il vaut mieux commencer par couper le tête de la «Haine» en faisant en sorte que le Penseur, avec discernement et force volonté, refuse de recevoir toutes les pensées véhiculant cette énergie négative et destructrice.

Analogiquement, on pourrait remplacer l’aspect barbare du coupage de tête, comme le fait obsessionnellement la reine dans Alice au pays des merveilles, par l’action de sectionner le cordon d’alimentation de cette saloperie d’énergie polluante et dévastatrice.

Après, mais seulement après être parfaitement assuré de cette fermeture d’alimentation, il sera peut être possible de se pencher sur ce que les humains appellent «l’amour», mais là il y a aussi quelques boites maléfiques que nous réserve notre belle Pandora...


Dernière édition par Lug le Lun 12 Fév - 9:37, édité 1 fois

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1649
Points : 1722
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par modeste le Lun 12 Fév - 9:14

Vasanakshaya a écrit:Pour couper la tête de la haine, je dirais qu'il est important de ne pas se laisser emporter par l'arrogance, mais plutôt qu'il faille faire preuve d'humilité. La Conscience qui hait se croit supérieure à l’objet de sa haine, puisqu'elle se permet de le rejeter, et le plus souvent avec préjugés. C'est une sacrée preuve d'ignorance que de s'imaginer que dans le Tout, quelque chose puisse ne pas avoir sa place. Ressentir de la haine, c'est un peu comme vouloir jouer au Divin Créateur, et forcément en absurdité totale, en donnant le droit à telle chose d'être et à telle chose de ne pas être.

Pour conclure, je pense que le meilleur moyen d'abolir la haine, c'est une bonne dose d'humilité.
Effectivement mon Vasanakshaya,
L’humilité sert à combattre la haine, mais la fraternité, la non séparative aussi…

La haine de l’autre vient, à mon sens, d’un rejet du fait que sa personne, ses paroles
ou ses actions n’entrent tout simplement pas dans notre champ d’appréciation, ce que nous considérons comme bien, ou beau.
Partant de là, pour moi, la manière la plus simple pour échapper à ce fléau est « « simplement » » de s’interdire de juger…et donc de condamner.
Ce qui revient, comme dit notre Lug,
à couper de cordon d'alimentation.
Ce qui n’interdit en rien le fait d’avoir une opinion, si cette dernière est fondée sur une analyse objective et impartiale.
avatar
modeste

Messages : 592
Points : 620
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Lun 12 Fév - 10:47

modeste a écrit:La haine de l’autre vient, à mon sens, d’un rejet du fait que sa personne, ses paroles
ou ses actions n’entrent tout simplement pas dans notre champ d’appréciation, ce que nous considérons comme bien, ou beau.
Partant de là, pour moi, la manière la plus simple pour échapper à ce fléau est « « simplement » » de s’interdire de juger…et donc de condamner.
Ce qui revient, comme dit notre Lug,
à couper de cordon d'alimentation.
Ce qui n’interdit en rien le fait d’avoir une opinion, si cette dernière est fondée sur une analyse objective et impartiale.

Je me dis mon modeste, qu'il est essentiel de juger mais que ça doit être avec justesse, sinon on tombe dans le vice et donc facilement dans la haine. Je pense que le jugement juste est celui du discernement.

Cependant, si nous jugeons quelque chose à sa juste valeur, et qu'il se trouve que cette chose que nous jugeons nous apparaît "mauvaise" (comme par exemple la malbouffe), il ne faut pas pour autant la haïr, mais la voir comme un stade nécessaire, comme une partie du Tout qui fait son travail. Ainsi, tout prend son sens sens, a sa place, et sert d'enseignement. En ce sens la Conscience n'a pas réellement d'ennemis, mais uniquement des enseignants. La haine perd alors son sens, et n'est plus alimentée.

Mais c'est aussi là qu'est la difficulté : trouver la justesse dans le discernement.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Lun 12 Fév - 11:00

Dans le cadre de cette tête que constitue la haine, il me viens une pensée en rapport avec mon expérience dans le domaine des arts-martiaux.
Régulièrement je ne parvenais pas à m'aligner sur l'esprit-courant d'une de nos écoles car je mettais une certaine agressivité, une certaine hargne, dans mes frappes ou mes techniques. Depuis peu, je parviens parfois à la rectitude du geste et à être "inspiré" par un de ces "kamis" (esprit-dieu de la mythologie japonais). L'énergie qui est alors véhiculée est particulièrement intense, puissante, potentiellement destructrice mais absolument pas haineuse ou agressive.
Je me dis donc que le conflit est différent de la haine et que l'aggressivité est une déclinaison animale de la haine, motivé par la peur de l'autre. La haine me semble donc opposition, voir volonté de négation, mais l'opposition n'est pas nécessairement haineuse.
Enfin j'ai l'impression d'avoir entrouvert une porte avec de nombreuses déclinaisons et subtilité qui nous permettrais d'affiner notre compréhension.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 816
Points : 876
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par modeste le Mar 13 Fév - 9:59

Coucou mon Vasanakshaya,
Je pense que notre différant provient uniquement d’une différence d’appréciation du verbe juger.
Pour moi, juger fait d’une part obligatoirement entrer en jeu les notions de bien et de mal,
ne laissant que deux options possibles soit ont acquitte soit on condamne .
Comme nous l’avons tous deux souligné,
il faut une sacrée dose de connaissance pour arriver à discerner ce qui est bien de ce qui est mal dans une situation donnée sans se tromper…

On peut lire à ce sujet dans la V.H.A.E. tome deux partir 2 :
Or seul peut juger celui qui a une Connaissance absolue du sujet dont il juge.

D’autre part cela revient à se placer au-dessus du prévenu, qu’est-ce qui nous en donne le droit ?
Et cet état de fait, se placer au-dessus de quelqu’un, revient purement et simplement à nier son libre arbitre …
Pour régler ce différant il faudrait juste inventer un nouveau verbe qui ne fasse pas intervenir cette notion de bien et de mal.
Suis-je bête il existe,
C’est juste le verbe choisir,
Comme choisir son camp…
avatar
modeste

Messages : 592
Points : 620
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Mar 13 Fév - 12:10

modeste a écrit:Coucou mon Vasanakshaya,
Je pense que notre différant provient uniquement d’une différence d’appréciation du verbe juger.
Pour moi, juger fait d’une part obligatoirement entrer en jeu les notions de bien et de mal,
ne laissant que deux options possibles soit ont acquitte soit on condamne .
Comme nous l’avons tous deux souligné,
il faut une sacrée dose de connaissance pour arriver à discerner ce qui est bien de ce qui est mal dans une situation donnée sans se tromper…

On peut lire à ce sujet dans la V.H.A.E. tome deux partir 2 :
Or seul peut juger celui qui a une Connaissance absolue du sujet dont il juge.

D’autre part cela revient à se placer au-dessus du prévenu, qu’est-ce qui nous en donne le droit ?
Et cet état de fait, se placer au-dessus de quelqu’un, revient purement et simplement à nier son libre arbitre …
Pour régler ce différant il faudrait juste inventer un nouveau verbe qui ne fasse pas intervenir cette notion de bien et de mal.
Suis-je bête il existe,
C’est juste le verbe choisir,
Comme choisir son camp…

Coucou mon modeste, c'est vrai que chacun peut avoir sa propre définition subjective et implicite d'un mot. Ce que j'entends par juger, c'est s'essayer au discernement, et par là même, s'essayer (même si on n'y parvient pas encore, mais au moins, on essaie de progresser) de voir les choses telles qu'elles sont.

Et si j'ai bien compris, tu vois par juger le fait de mettre telle chose dans une case. Dans ce cas, on comprend que mieux vaut ne pas juger car ça devient simpliste et trop catégorique. On s’aperçoit que dans ce dernier cas, comme tu nous l'indiques, que juger devient preuve d'arrogance, et je l'imagine, peut facilement conduire à la haine, en se plaçant injustement au dessus de l'autre.

Du coup il me semble que sur le fond, même si on ne choisit pas les mêmes mots, nos visions sont concordantes. Smile



_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mar 13 Fév - 16:43

Et pourtant mon Scorpion il me semble bien que toute émotion se peut manifester en pensées, paroles et actes.

Les pensées haineuses qui entretiennent cette puissante émotion asservissante seront les pensées de rejets, de dégout, de destruction etc...

Les paroles à l'égard de l'objet de cette haine seront véhémentes, violentes, vexantes, méprisantes et blessantes.

Quand on en vient aux actes, ce seront des actes de dégradation, violence, soumission, humiliation, blessures, torture, vols et viols.

La haine peut à mon sens être explosive et intense ou pernicieuses et lente. Cela ne dépend que de la personnalité de la personne qui exprime cette émotion. La vengeance qu'elle se mange froide ou chaude est toujours à mon sens une forme de haine quand à la personne qui nous à fait souffrir.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 816
Points : 876
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Mar 13 Fév - 17:11

Scorpion a écrit:
nurash a écrit:Je me dis donc que le conflit est différent de la haine et que l'aggressivité est une déclinaison animale de la haine, motivé par la peur de l'autre.

L'agressivité n'a pas de rapport, il me semble, avec la haine. La haine est une emotion froide et raisonnée, l'agressivité est un comportement impulsif et souvent passager(de nature chaude)..bien sur il y a des êtres naturellement agressifs mais celà ne decoule pas de la haine mais plutôt d'une nature impulsive et vive..

Les natures impulsives et vives agissent sans réfléchir de façon spontanée et instinctive.

Ces natures n’agissent pas d’une façon raisonnée, mais en réaction prioritairement aux émotions, mais aussi aux désirs et passions...

La haine est une des plus puissantes et des plus corrosives émotions, provoquant inévitablement de l’agressivité chez les personnes impulsives. Les autres ont heureusement une capacité de pondération relative à leur instinctive violence animalière interne.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1649
Points : 1722
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Mer 14 Fév - 14:41

Sixième tête : l'ambition

L'ambition sur le plan matériel est le fait de souhaiter posséder ce que l'on a pas encore. Il peut s'agir de conditions de vie, d'argent, d'objet etc... Par l'ambition on projette une réalité dans laquelle une convoitise est assouvie et c'est l'espoir du soulagement du manque représenté par cette convoitise qui constitue une motivation.

Sur le plan intellectuel, l'ambition consiste à vouloir obtenir une position hiérarchique honorifique de chef, de commandant, bref, d'influence et de pouvoir. Cette forme d'ambition né généralement d'une frustration, d'une impuissance interne à s'apprécier afin d'obtenir par une voie extérieure, ce qui ne peut s'obtenir par le travail intérieur. Cette ambition peut donc aussi bien s'exercer sur une position que vis à vis du fait de séduire une personne afin d'en obtenir les faveurs ou encore d'être admiré.

Sur le plan spirituel l'ambition est le fait de vouloir profiter de l'influence d'un clan / d'un groupe religieux ou d'un égrégore.  L'ambition consiste dans ce cas à vouloir profiter d'une influence que l'on aura pas été capable de développer soi-même. J'aurais tendance à dire qu'on peut également développer l'ambition de développer certaines facultés spirituelles dans le but d'en obtenir un profit ou une satisfaction.

De ce que j'en comprend, l'ambition est le fait de vouloir vivre une situation hypothétique dans le but d'en tirer une jouissance personnelle. Cette ambition est donc globalement opposée à la rectitude du geste qui elle, au lieu de se focaliser sur le résultat, met l'accent sur la manière la plus juste d'agir. L'ambition est donc globalement une tête à couper de manière complète car elle représente de manière globale l'ensemble des désirs égoïstes qu'une personne peut vouloir manifester.

Dans le cadre de cette trinitête (trinité de tête Cool ), je pense que globalement la Peur représente tout ce qu'on désire ne pas vivre.
La haine correspond à comment nous désirerions que les choses soit pour correspondre à notre point de vue, plutôt que de faire évoluer ce dernier.
L'ambition correspond à la manière dont nous désirons profiter de notre forme d'incarnation compte tenu de la manière dont nous voyons les choses.
avatar
Nurash

Messages : 816
Points : 876
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Jeu 15 Fév - 13:12

La pernicieuse ambition entretient les désirs égoïstes, et par là même la domination de l'ego. On peut comprendre sans trop de difficultés que ce vice entrave l'évolution spirituelle puisqu'elle place l'ego comme central, troquant tout travail désintéressé contre une obtention intéressée de toutes formes de choses.

Sur le plan matériel, l'ambition sera le désir de l'acquisition de toutes sortes de biens, bidules, gadgets plus ou moins inutiles et flattant l'ego. L'égo entouré des matérialités qui lui plaisent, voudra sans cesse augmenter le volume de ces possessions. La Conscience se réduisant à cette ambition matérielle, s'identifie à l'environnement physique et considère ainsi comme primordial qu'il soit ce qu'elle considère comme le mieux. Et souvent, ce mieux se révèle bien absorbe.

Sur le plan intellectuel/émotionnel, l'ambition sera, comme l'indique notre Nurash, le désir d'une place élevée dans la hiérarchie humaine. La Conscience prise par cette ambition souhaite avoir le plus de pouvoir qu'il lui est possible. L'ambition sur ce plan correspond aussi, me semble-t-il à l'acquisition démesurée de savoirs divers et variés. La Conscience se prenant pour un corps intellectuel, ambitionnera de tout savoir. Le hic, c'est que le savoir s'il est nécessaire, est périssable, dommage de ne s'en tenir qu'à lui.

Sur le plan spirituel, l'ambition consiste à vouloir acquérir des Connaissances qui ne sont pas encore à portée. La Conscience, au lieu de s'en tenir à la Sagesse et de ne pas aller au-delà de son rythme, voudra ingurgiter le plus possible de Connaissances et le plus rapidement possible. J'imagine facilement que ça peut être dans l'objectif d’obtenir un certain pouvoir. Cette quête irraisonnée se transforme en une orgie et risque de procurer une sérieuse indigestion avec tous les désagréments que cela engendre.

On l'aura compris, l'ambition est un obstacle, parfois assez subtil, dont la Conscience a tout intérêt de s'en dégager.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Jeu 15 Fév - 15:45

De son coté raisonnable, on peut ambitionner d'être responsable vis à vis de son foyer sur le plan matériel et de gagner sa vie en prenant plaisir à son gagne-pain.

Il me semble également sain de chercher à s'entourer d'amis sincères et d'avoir une compagne / un compagnon qui partage l'envie de progresser sur le chemin de l'évolution et avec qui il sera possible d'entamer l'épopée du couple.

Enfin avoir l'ambition de devenir meilleur et plus vertueux afin de servir le groupe et envisager de devenir un digne serviteur de l'humanité me semble également une bonne chose. Vouloir accomplir le dessein de sa forme alors qu'on en est présentement incapable relève à mon sens d'une forme d'ambition maîtrisée tant qu'on place la rectitude du geste avant le résultat.

_________________
ou la foi est totale ou elle n'est pas.
avatar
Nurash

Messages : 816
Points : 876
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Jeu 15 Fév - 16:57

Nurash a écrit:De son coté raisonnable, on peut ambitionner d'être responsable vis à vis de son foyer sur le plan matériel et de gagner sa vie en prenant plaisir à son gagne-pain.

Il me semble également sain de chercher à s'entourer d'amis sincères et d'avoir une compagne / un compagnon qui partage l'envie de progresser sur le chemin de l'évolution et avec qui il sera possible d'entamer l'épopée du couple.

Enfin avoir l'ambition de devenir meilleur et plus vertueux afin de servir le groupe et envisager de devenir un digne serviteur de l'humanité me semble également une bonne chose. Vouloir accomplir le dessein de sa forme alors qu'on en est présentement incapable relève à mon sens d'une forme d'ambition maîtrisée tant qu'on place la rectitude du geste avant le résultat.

Rappel de la définition académique, mon Nurash :

AMBITION : Recherche ardente de la réussite, du pouvoir, des honneurs, de la fortune. Ambition insatiable.

Ne pas confondre avec un judicieux sens de ses responsabilités individuelles et collectives, ni avec un dessein à accomplir en rapport avec l'exigence de sa moralité, de son éthique et de sa probité.

Si je m'en tiens à la définition académique, l'ambition est un vice aussi dévorant pour celui qui l'héberge, que prédateur pour ceux qui en seront les victimes.

Mais si tu  mises une cacahuète sur ce canasson, je suis prêt à suivre attentivement sa course avec mes jumelles, de la tribune des spectateurs anonymes... Shocked

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1649
Points : 1722
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Lug le Jeu 15 Fév - 17:05

.
.

Est-ce que notre camarade Scorpion, initiateur de ce riche sujet sur lequel certains travaillent assidument, se serait-il gravement blessé durant l’un des rounds de ce combat épique avec l’horrible bestiole ?

Ou pire, aurait-il ébréché gravement son Excalibur au point de ne plus pouvoir participer activement au dépeçage de la monstrueuse créature ? Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1649
Points : 1722
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Vasanakshaya le Jeu 15 Fév - 17:27

Lug a écrit:
AMBITION : Recherche ardente de la réussite, du pouvoir, des honneurs, de la fortune. Ambition insatiable.

Ne pas confondre avec un judicieux sens de ses responsabilités individuelles et collectives, ni avec un dessein à accomplir en rapport avec l'exigence de sa moralité, de son éthique et de sa probité.

Si je m'en tiens à la définition académique, l'ambition est un vice aussi dévorant pour celui qui l'héberge, que prédateur pour ceux qui en seront les victimes.

Ceci rappelle que les têtes de l'Hydre, à l’exception de celle de la sexualité, sont exclusivement vicieuses. Il ne faut donc pas leur chercher de qualités car ces éventuelles qualités ne relèvent pas de l'Hydre.

D'ailleurs, si ces coriaces têtes avaient une quelconque qualité, on pourrait légitimement être porté à croire que ce n'est pas être très bien avisé que de chercher à les couper.

_________________
Sur la verticale: reçois et remercie ; sur l'horizontale, donne, reçois et remercie.
avatar
Vasanakshaya

Messages : 409
Points : 419
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Nurash le Jeu 15 Fév - 20:50

Lug a écrit:
Nurash a écrit:De son coté raisonnable, on peut ambitionner d'être responsable vis à vis de son foyer sur le plan matériel et de gagner sa vie en prenant plaisir à son gagne-pain.

Il me semble également sain de chercher à s'entourer d'amis sincères et d'avoir une compagne / un compagnon qui partage l'envie de progresser sur le chemin de l'évolution et avec qui il sera possible d'entamer l'épopée du couple.

Enfin avoir l'ambition de devenir meilleur et plus vertueux afin de servir le groupe et envisager de devenir un digne serviteur de l'humanité me semble également une bonne chose. Vouloir accomplir le dessein de sa forme alors qu'on en est présentement incapable relève à mon sens d'une forme d'ambition maîtrisée tant qu'on place la rectitude du geste avant le résultat.

Rappel de la définition académique, mon Nurash :

AMBITION : Recherche ardente de la réussite, du pouvoir, des honneurs, de la fortune. Ambition insatiable.

Ne pas confondre avec un judicieux sens de ses responsabilités individuelles et collectives, ni avec un dessein à accomplir en rapport avec l'exigence de sa moralité, de son éthique et de sa probité.

Si je m'en tiens à la définition académique, l'ambition est un vice aussi dévorant pour celui qui l'héberge, que prédateur pour ceux qui en seront les victimes.

Mais si tu  mises une cacahuète sur ce canasson, je suis prêt à suivre attentivement sa course avec mes jumelles, de la tribune des spectateurs anonymes... Shocked

Hum, avec cette définition c'est sur que ça donne moins envie...
J'ai encore du mal à discerner avec précision ce qui relève du trop et du pas assez avec des termes comme désir, ambition, envie, besoin etc...
Effectivement littéralement avec cette définition l'ambition c'est le fait d'en vouloir toujours plus... De ce que je perçois ce qui rend la graine "pourrie" c'est la notion d'alterité et de futur, elle implique de se couper de l'éternel moment présent et donc effectivement elle portera toujours des énergies fossiles. Sans affirmer que cette graine ne contient que du mauvais, car l'ambition est, je pense, ce qui pousse à développer son corps intellectuel à un moment du long voyage de la Conscience, j'ai la conviction qu'on ne peut pas faire d’ambroisie avec... Trop amer ce truc.
avatar
Nurash

Messages : 816
Points : 876
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'Hydre de Lerne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum