Le service désintéressé vu par un poète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le service désintéressé vu par un poète

Message par Lug le Mar 16 Mai - 10:07

.
.

Georges Brassens a écrit:

Le petit cheval dans le mauvais temps,
Qu'il avait donc du courage !
C'était un petit cheval blanc,
Tous derrière tous derrière,
C'était un petit cheval blanc,
Tous derrière lui devant.

Il n'y avait jamais de beau temps
Dans ce pauvre paysage,
Il n'y avait jamais de printemps,
Ni derrière, ni derrière.
Il n'y avait jamais de printemps,
Ni derrière, ni devant.

Mais toujours il était content,
Menant les gars du village,
A travers la pluie noire des champs,
Tous derrière tous derrière,
A travers la pluie noire des champs,
Tous derrière lui devant.

Sa voiture allait poursuivant
Sa belle petite queue sauvage.
C'est alors qu'il était content,
Tous derrière tous derrière,
C'est alors qu'il était content,
Tous derrière lui devant.

Mais un jour, dans le mauvais temps,
Un jour qu'il était si sage,
Il est mort par un éclair blanc,
Tous derrière tous derrière,
Il est mort par un éclair blanc,
Tous derrière lui devant.

Il est mort sans voir le beau temps,
Qu'il avait donc du courage !
Il est mort sans voir le printemps
Ni derrière, ni derrière.
Il est mort sans voir le beau temps,
Ni derrière, ni devant.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Kanzi le Mar 16 Mai - 13:04

Merci sunny

Ah oui mon Lug, avant que j'oublie dit la passoire, ce cheval s'appelait-il Stewball ? What a Face

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Lug le Mar 16 Mai - 16:06

Kanzi a écrit:Merci sunny

Ah oui mon Lug, avant que j'oublie dit la passoire, ce cheval s'appelait-il Stewball ? What a Face

Ou Lug, va savoir ma Kanzi.... clown

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Kanzi le Dim 21 Mai - 12:28

Le service désintéressé me fait penser à cette phrase de Léon Blum : "Mais est-ce que la noblesse de l'homme n'est pas d'espérer, de travailler à une œuvre qu'il ne contemplera pas achevé et dont il ne profitera pas lui-même ?"

Kanzi

Messages : 870
Points : 1008
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Lug le Lun 22 Mai - 15:52

Kanzi a écrit:Le service désintéressé me fait penser à cette phrase de Léon Blum : "Mais est-ce que la noblesse de l'homme n'est pas d'espérer, de travailler à une œuvre qu'il ne contemplera pas achevé et dont il ne profitera pas lui-même ?"

Tu remarqueras, ma Kanzi, que le Léon il n'en était encore qu'à se poser la question...

Il est mort avant de voir la calamiteuse fin des institutions de la IVème République qu'il avait mis sur les rails lorsqu'il était Président du gouvernement provisoire.

Comme quoi, il est parfois préférable de ne pas voir ce que devient une oeuvre que l'on laisse inachevée...
Very Happy

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Lug le Mer 11 Oct - 11:58

.
.

Un certain nombre d’individus, sur cette planète, aime tellement les oiseaux qu’ils les mettent en cage ou en volière, ce qui revient au même. C’est là, à n’en pas douter, l’expression la plus crasse de la convoitise, de la cupidité, de l’avidité et de la rapacité.

Que ce soit des oiseaux ou des semblables, ceux qui emprisonnent ou asservissent, sont tout aussi prisonniers et asservis par leurs victimes. Le gardien d’une prison vit avec les prisonniers qui s’y trouvent et partage obligatoirement leur souffrance.

Dans mon jardin j’ai le plaisir quotidien d’avoir une bande de joyeux oiseaux, vivant en toute liberté, et du matin jusqu’au soir ils me font le cadeau de leur présence et de leurs chants. Ils sont de plus en plus nombreux à venir dans mes haies, et sur mon vénérable tilleul, qui d'ailleurs me semble ravi de leur compagnie, et au pied duquel j’ai installé une mangeoire, journellement approvisionnée, ainsi que des bacs à eau fraiche et propre dans lesquels ils viennent s’abreuver et m’offrir le délicieux spectacle de leurs toilettes.

Le soir venant, après un dernier repas qu’ils prennent tous en même temps, et avant que le soleil se couche, ils se mettent à faire un concert de chants juste avant d'aller dormir.

Je me demande si ces petits bavards ne se racontent pas mutuellement leur journée, histoire de se tenir au courant.

Régulièrement mes joyeux compagnons partagent leurs nourritures avec quelques écureuils, ce qui rajoute au spectacle que je partage sans m’en lasser avec ma doulce compagne.

Quel indicible plaisir que de vivre en compagnie d’êtres libres et s’ébattant joyeusement. Parfois j’ai l’impression qu’ils sont chez eux, et qu’ils nous font la grâce de nous recevoir en contrepartie de la modeste contribution de quelques graines, boules de graisse et d’un peu d’eau, ce qui n‘est vraiment par cher payé.

La leçon que je tire quotidiennement de cette heureuse fréquentation est que le respect de la liberté des autres concourt à notre propre liberté et joie de vivre.

Mais je suis un impénitent rêveur.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1260
Points : 1325
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Danil* le Jeu 12 Oct - 17:37

Lug a écrit:.
.

Un certain nombre d’individus, sur cette planète, aime tellement les oiseaux qu’ils les mettent en cage ou en volière, ce qui revient au même. C’est là, à n’en pas douter, l’expression la plus crasse de la convoitise, de la cupidité, de l’avidité et de la rapacité.

Que ce soit des oiseaux ou des semblables, ceux qui emprisonnent ou asservissent, sont tout aussi prisonniers et asservis par leurs victimes. Le gardien d’une prison vit avec les prisonniers qui s’y trouvent et partage obligatoirement leur souffrance.

Dans mon jardin j’ai le plaisir quotidien d’avoir une bande de joyeux oiseaux, vivant en toute liberté, et du matin jusqu’au soir ils me font le cadeau de leur présence et de leurs chants. Ils sont de plus en plus nombreux à venir dans mes haies, et sur mon vénérable tilleul, qui d'ailleurs me semble ravi de leur compagnie, et au pied duquel j’ai installé une mangeoire, journellement approvisionnée, ainsi que des bacs à eau fraiche et propre dans lesquels ils viennent s’abreuver et m’offrir le délicieux spectacle de leurs toilettes.

Le soir venant, après un dernier repas qu’ils prennent tous en même temps, et avant que le soleil se couche, ils se mettent à faire un concert de chants juste avant d'aller dormir.

Je me demande si ces petits bavards ne se racontent pas mutuellement leur journée, histoire de se tenir au courant.

Régulièrement mes joyeux compagnons partagent leurs nourritures avec quelques écureuils, ce qui rajoute au spectacle que je partage sans m’en lasser avec ma doulce compagne.

Quel indicible plaisir que de vivre en compagnie d’êtres libres et s’ébattant joyeusement. Parfois j’ai l’impression qu’ils sont chez eux, et qu’ils nous font la grâce de nous recevoir en contrepartie de la modeste contribution de quelques graines, boules de graisse et d’un peu d’eau, ce qui n‘est vraiment par cher payé.

La leçon que je tire quotidiennement de cette heureuse fréquentation est que le respect de la liberté des autres concourt à notre propre liberté et joie de vivre.

Mais je suis un impénitent rêveur.

Waaoouhh!
Merci mon Lug , c’est une magnifique restitution aussi subtile qu’enchanteresse et dont l’indicible beauté tient autant à cette justesse de verbe qu’à cette générosité de regard !
BisouX drunken
Danil*

_________________
...interragir sans point fixe ni levier , en anneau de pensée , offre à la joie comme une danse d"amour...
avatar
Danil*

Messages : 29
Points : 27
Date d'inscription : 28/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le service désintéressé vu par un poète

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum