L'épopée du couple

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:46

Lug - Ven Mai 10, 2013 12:15 pm

Pour ta première question, je dirai, mon Hermaphrodite, que les âmes complémentaires sont celles dont une a expérimenté des énergies du zodiaque que l’autre n’a pas encore expérimentée, et lycées de Versailles...

Pour la deuxième question, je dirai qu’il s’agit de deux âmes qui sont sensiblement au même niveau d’évolution et dont la tonalité vibratoire est en harmonie d’alignement sur l’arc ascendant du Dharma, ce qui implique Connaissance des énergies, des forces, de la Hiérarchie, des Guides, Maîtres et Dévas spirituels propre à ce degré d’évolution.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:46

Hermaphrodite - Ven Mai 10, 2013 12:59 pm

Mon Lug,

Je souhaiterias savoir s'il te plait:

- Pour ta première réponse: comment fait-on pour le déterminer, puisque La Conscience sur le plan Hominal a une durée d'incarnation de 70 à 90 ans en moyenne, et que si nous prenons en considération les informations occultes sur l'humanité, la Conscience Humaine s'est manifesté sur ce plan entre 18.5 et 21 millions d'années. Ce qui laisse supposé que les Consciences en manifestation actuellement sur notre planète ont déjà traversées tous les signes du zodiaques dans chacune de leur incarnation, mais à des niveaux certes différents.

- Pour ta deuxième réponse: Cela suppose-t-il que des âmes-soeurs appartiennent forcément au même rayon psychologique, puisque pour chaque rayon nous avons un Maître et une cohorte de Dévas.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:46

Lug - Ven Mai 10, 2013 6:02 pm

Ce n’est pas parce que les Consciences humanoïdes ont traversé plusieurs fois le zodiaque dans son intégralité qu’elles ont toutes reçu, assimilées et maîtrisées les énergies complexes de chacun des signes et leurs interactions et combinaisons multiples entre tous les signes...

Ce serait oublier un peu vite le libre arbitre mon Hermaphrodite...

Pour maîtriser l’énergie d’un seul de ces signes, ce qui suppose d’abord de ne plus être en situation de le subir, il faut des centaines, peut être des milliers de réincarnations. La finalité restant quand même de parvenir, dans une seule incarnation, à maîtriser tous les signes selon chacun des décans, leurs régents planétaires dans chacun de ces décans, tant en exaltation, exil ou chute ; les trois croix, les quatre éléments et les énergies cosmiques que chacun des intervenants exprime à sa manière et suivant sa coloration...

Mais il y a aussi les trois Gunas, mon Hermaphrodite, dans le terrible Tamas que la Conscience doit parvenir à surmonter, si elle le veut, ce qui là encore peut demander moult incarnations avant que le petit doigt parvienne à bouger sous la seule volonté de la Conscience. Alors avant d’en arriver aux neurones il faudra prendre son mal en patience...

Pour ta deuxième observation, il n’est pas nécessaire que des âmes soeurs soient forcément jumelles... Une âme peut parfaitement être sous l’influence de la Volonté tout en exprimant l’Amour-Sagesse, ce sera alors la Volonté colorée par l’Amour-Sagesse, alors qu’une autre sera l’Amour-Sagesse teintée de Volonté.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:47

Hermaphrodite - Ven Mai 10, 2013 6:28 pm

Mon Lug,

Je te remercie pour tes indications, qui me permettent d'élargir considérablement mon champ de Conscience.

Cependant autant j'ai saisie avec aisance le premier point, autant le second point me semble encore plus abscons qu'au départ où je posais ma question.

J'ai toujours pensé que des âmes-sœurs étaient jumelles...
Pourquoi l'ai-je pensé?

La VHAE nous enseigne que le double de Aish est Aisha tout comme le double de Kain est Habel.

Alors si maintenant tu me dis que des âmes-sœurs ne sont pas nécessairement jumelles, je t'avoue que là tu viens d'enfoncer un os dans mon entendement. Car je ne sais vraiment plus comment concevoir ce ménage à 4 (au minimum) c'est à dire:

- deux âmes jumelles (1ère paire) qui ont chacune une âme-sœurs qui soit issu d'une autre paire d'âmes jumelles (2ème paire).

Sans compter le fait que, qui dit âme jumelles, dit aussi qu'elles sont sœurs, autrement elles ne seraient pas jumelles... me trompe-je???

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:47

Lug - Ven Mai 10, 2013 6:41 pm

Franchement, mon Hermaphrodite, je ne vois pas du tout où se trouve la difficulté...

Sur le plan physique, des membres d’une même famille peuvent parfaitement être frères ou soeurs, sans pour autant être jumeaux ou jumelles...

Pourquoi ce qui serait possible en bas ne le serait pas en haut ?

Aish et Aisha ne sont pas des âmes soeurs, mais l’époux et l’épouse.

Kain et Habel sont frères et descendants des époux susnommés..

Il serait peut être souhaitable, au lieu de faire je ne sais qu’elle mixture dans ton chaudron de sorcière, que tu nous indiques l’objet de ta recherche sur ce sujet, que j’ai de plus en plus de mal à saisir, tant elle me parait intellectuellement alambiquée...

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:48

Hemaphrodite - Ven Mai 10, 2013 7:08 pm

A ce stade je ne fais plus aucune recherche personnelle sur le sujet mon Lug, j'essais juste de faire avancer mon entendement dans ce mécanisme occulte, afin d'augmenter ma connaissance d'icelui.

Et je te remercie des efforts que tu fais pour ajouter de l'huile mais aussi de la lumière à ma lanterne, donc je ne t'en demanderais pas plus pour aujourd'hui.

Merci pour tes éclairages sur les âmes jumelles j'avais complètement oublié le principe de correspondance et sa loi d'analogie. study

Merci encore bounce

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:49

Tamas - Ven Juil 12, 2013 7:41 pm

Est-ce que le mariage avec une meuf, c’est pas aujourd’hui qu’une affaire de sexe ?

Les nanas elles cherchent rarement un intello du spirituel, mais le truc aussi idiot que le «prince charmant», celui qui n’existe même plus dans les pires navets de Disney World.

C’est pour ça qu’elle cherche ce qu’elles ne trouveront pas, pareil pour les mecs.

33èeme message, je crois reconnaître, en fond sonore de l’actuelle humanité, l’air de la bêtise

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:49

Fleur de Lotus - Sam Juil 13, 2013 11:40 pm

il y a des pseudo débutant en intello du spirituel qui essayent de sortir de cette vision erronée du couple et c'est sans doute la raison d'être du présent topic. pourrais tu donner des éléments qui selon toi permettraient de sortir de cette quête absurde du prince charmant.

sunny flower

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:50

Tamas - Dim Juil 14, 2013 10:56 am

Jolie Fleur de Lotus, pendant que tu cherches le «prince charmant», beau, fort et sexuellement canon, tu laisses simplement tes organes physiques (sexuels) et tes énergies hormonales prendre le contrôle de tes facultés et de ta volonté. Ca ce termine toujours par la mort.

Si dans le «prince charmant», tu cherches le serviteur à ta petite personne, dévoué, aimant, affectionné et perpétuel générateur de chaleur, d’ardeur, d’émoi et d’exaltation, alors tu es l’otage de tes émotions et désirs très cupides, qui sont les expressions de l’énergie sexuelle physique se manifestant sous forme d’ego. Ca se termine toujours par le meurtre physique ou intellectuel.

Le «prince charmant» si c’est pour se faire sauter, c’est pas un principe, comme il est dit si souvent ici, juste une fonction animale. Si c’est pour jouer au jeu stupide des passions qu’on jure éternelles, et qui finissent rapidos par être tromperies, mensonges, indifférence et mépris, c’est qu’une grosse couillonnade.

Il me semble que le couple, s’il sait, avec pondération et équilibre, satisfaire aux exigences des deux aspects inférieurs sans plus, doit consacrer l’essentiel de son énergie et de son temps à tout ce qui concourt à l’aspect fusionnel de leurs consciences. Un peu comme deux arômes délicats et suaves qui en s'associant donneraient un parfum sublime

C’est d’autant plus difficile qu’il est impossible d’accoupler une carpe avec un lapin (une qui aurait des préoccupations sexuelles avec l’un qui aurait des préoccupations émotionnelles) pas plus qu’il serait pensable d’accoupler une colombe avec un escargot (une qui aurait des préoccupations spirituelles avec l’un qui n’aurait que des préoccupations physiques et émotionnelles)

Le mieux c’est de chercher à accoupler la carpe avec la carpe, le lapin avec la lapine, la colombe avec son mec.

38ème message, la connerie que ne devrait jamais faire un prince charmant est celle qui consiste à réveiller la belle au bois dormant, car après elle parle.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:51

Fleur de Lotus - Dim Juil 14, 2013 11:18 pm

merci pour ta réponse! bounce bounce
Tamas a écrit:C’est d’autant plus difficile qu’il est impossible d’accoupler une carpe avec un lapin (une qui aurait des préoccupations sexuelles avec l’un qui aurait des préoccupations émotionnelles) pas plus qu’il serait pensable d’accoupler une colombe avec un escargot (une qui aurait des préoccupations spirituelles avec l’un qui n’aurait que des préoccupations physiques et émotionnelles)
MessageSujet: L'épopée du couple Posté leDim Juil 14, 2013 11:18 pm Répondre en citant
merci pour ta réponse! Bounce Bounce
Citation:
C’est d’autant plus difficile qu’il est impossible d’accoupler une carpe avec un lapin (une qui aurait des préoccupations sexuelles avec l’un qui aurait des préoccupations émotionnelles) pas plus qu’il serait pensable d’accoupler une colombe avec un escargot (une qui aurait des préoccupations spirituelles avec l’un qui n’aurait que des préoccupations physiques et émotionnelles)

pensent tu qu'il est plus aisé d'accoupler une colombe qui a des préoccupations spirituelles version hermétisme avec une colombe qui a des préoccupations spirituelle version adepte de la nouvelle église réveillé ?
faut dire que ça ne coure pas les rues les intellos du spirituel
sunny

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:51

Tamas - Lun Juil 15, 2013 5:01 pm

Jolie Fleur de Lotus, tu gamberges comme si tu faisais le couple à toi toute seule. C'est bien là un travers de meuf.

Bien sûr qu’il est possible d’unir deux colombes de paroisses différentes, faut juste que les deux fassent le sacrifice de s’offrir mutuellement l’une à l’autre pour qu’elles finissent par ne plus être ce à quoi elles croient, mais par devenir ce vers quoi elles aspirent aller, ensemble !

Faut quand même faire gaffe, car y a beaucoup de salopios de perdreaux qui tentent de se faire passer pour des colombes.

Beaucoup de Cathédrales gothiques sont édifiées sur des anciennes Églises romanes, qui elles-mêmes étaient édifiées sur des Temples antiques. La Foi, comme la Vie, évolue, sinon elle meurt.

La seule chose qui rend l’aventure du couple impossible c’est la fossilisation de chacun des partenaires sur des convictions dogmatiques, qui peuvent se caractérisées d’abord par des perversions sexuelles, puis intellectuelles et spirituelles, mais c’est de toute façon la même chose. La solitude à deux.

Dans un marathon, plus t’approches de la ligne d’arriver, moins il y a de coureurs sur le bitume, le peloton est toujours loin derrière.

46ème message, ma montre me raconte des conneries, elle voudrait me faire croire que le temps fait tic-tac... Tic-tac.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:52

Hermaphrodite - Mar Juil 16, 2013 5:58 pm

Fleur de Lotus a écrit:pensent tu qu'il est plus aisé d'accoupler une colombe qui a des préoccupations spirituelles version hermétisme avec une colombe qui a des préoccupations spirituelle version adepte de la nouvelle église réveillé ?faut dire que ça ne coure pas les rues les intellos du spirituel
sunny

Very Happy Very Happy Very Happy

Tu sais que je t'aime toi...

I love you I love you I love you

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:53

Tamas - Ven Aoû 02, 2013 10:16 am

En fait, les trois grandes difficultés qui bouchent le passage permettant au couple d’accomplir son épopée sont : le sexe, la passion et la cupidité.

Pas étonnant aujourd’hui de constater que le «couple» se résume en parties de cul, en pornographie médiatique, en divorces et pensions alimentaires, un vrai bad trip de merde.

Un couple banane c’est rien que deux creuvards qui assouvissent leurs fringales différentes, avec l’intention de pécho chez l’autre ce qu’il kiff grave, sans se faire chourave la moindre miette de sa propre came.

La descente aux enfers des bouffons tricards de l’amour.

65ème message, j'ai mon incompréhension qui se trouve dans la barque de l'ignorance, et celle-ci dérive au gré des vents des coïncidences sur l'océan du hasard, mais elle sait que son illusoire sérénité cessera lorsque je devrai répondre à la question : pourquoi ?

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:54

Setanta - Ven Aoû 02, 2013 3:02 pm

Tamas a écrit:En fait, les trois grandes difficultés qui bouchent le passage permettant au couple d’accomplir son épopée sont : le sexe, la passion et la cupidité.
Tout cela me semble juste puisque le sexe appartient à l'instinct animal inconscient. Ensuite la passion dévorante, qui par sa domination, rend aveugle sur la réalité du partenaire, pourtant observable par d'autre conservant leur faculté de discernement. Et enfin la cupidité qui cherche à prendre au dépend de l'autre, l'inverse du mot Amour.

Autant de barrières qui empêchent la moindre approche de la Conscience vers son époux. Que j'me dis.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:56

Hermaphrodite - Mar Nov 26, 2013 9:18 am

Juste un petit lien qui m'a semblé assez riche pour pourvoir le partager ici, pour les jeunes qui se cherchent encore...

Bonne lecture!

(lien vers: "LE COUPLE, LES SEPT BASES DE L'HARMONIE CONJUGALE par YVON DALLAIRE
Extraits de son livre Qui sont ces couples heureux, p. 221 à 265" )

Fraternellement

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:56

Tamas - Mar Nov 26, 2013 12:10 pm

J’ai rarement lu quelque chose d’aussi con spirituellement, sur le couple et l’harmonie conjugale.

Je défie n’importe qui d’essayer de mettre en pratique cette soupe de lieux communs, de poncifs éculés, de fadaises d’une incroyable platitude, de clichés d’une normalité ambiante surannée et de stéréotypes, plus ou moins réchauffés, que l’on retrouve dans les magazines féminins ciblés sur les ménagères de moins de cinquante balais.

Dis donc, l’Herma, est-ce que tu vas pas finir par nous sortir des vieux romans photos des années 1940, pour faire avancer ce sujet ?

186ème message. Lorsqu'une conscience parvient à assimiler une pensée juste en vertus, elle accroît ses capacités à en percevoir de nouvelles.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:57

Hermaphrodite - Mar Nov 26, 2013 7:24 pm

Loooolllll...

Toi alors quand tu t'y mets tu es tout simplement grave...

Mon Tamas, le niveau de maitrise qui est le tien résulte d'une somme de connaissance qui n'est pas forcément l'apanage de tous (en tout cas pas le mien).

Puisque nous baignons dans un univers de vérité relative, tout au long de notre parcours spirituel, nous rencontrons des enseignements qui révèlent une plus ou moins grande lumière, en fonction de leur valeur intrinsèque, mais aussi en fonction de ce que nous pouvons en tirer, après méditation et mise en pratique.

La progression des travaux sur l'épopée du couple s'est estompée (comme plusieurs autres rubriques d'ailleurs) parce que faute d'un certain niveau de connaissance nous sommes incapable d'aller plus loin (en tout cas je parle pour moi), ce qui veut dire qu'il faut prendre le temps de ruminer toute cette bouffe afin de pouvoir l'assimiler correctement... et s’il est aisé de le dire, il est extrêmement difficile de le faire.

Les informations que tu trouves être de la soupe à ton niveau, ne me semblent pas être aussi pauvres à mon niveau... et comme nous ne sommes pas sur la même marche de l'échelle il va s'en dire que ce qui de là où tu te tiens est bas, de là où je me tiens c'est tout simplement haut.

Personnellement je n'ai pas trouvé ces informations inutiles ou pauvres, cependant je n'ai pas la capacité, ni l'intention de classer au niveau de travaux spirituel des plus inspirés.

Si je n'arrive plus à avoir de réponse dans une rubrique de la FH (faute de capacité a allez plus loin que mes forces de l'heure me le permettent) est-ce un tort que de les chercher ailleurs??? Et si il me semble que ce que j'ai trouvé est assez riche n'est-il pas normal que je le soumette à l'appréciation de mes Frères et Sœurs (ne va surtout pas dire que j’insinue pas là que c'est ce que ton post voulait dire)?

Pour conclure là-dessus, je suis à un niveau d'avancement où j'ai besoin de repère pour baliser mon chemin dans tout ce que je fais et dans tout ce que je vis (par exemple tu ne crois tout de même pas que depuis que nos forums les plus subtils ont été fermés je suis resté le cul sur la chaise en espérant qu'ils réouvrent un de ces quatre), mes recherches dans la FH répondent à un besoin de connaissance que je ne parviens pas toujours à traduire, les erreurs que je commets sur le chemin résulte de mon niveau d'ignorance, et de mon absence de maitrise, et bien que la volonté y soit (même si tu crois le contraire) la capacité me fait bien souvent défaut (mais c'est dans l'ordre des choses...).

Soit merci pour ton post, il m'aura au moins permis de savoir que ce sur quoi je suis tombé (le site) n'est pas le nec plus ultra en la matière.

Fraternellement

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:58

Tamas - Mer Nov 27, 2013 4:19 pm

Arrête de chouiner, l’Herma, c’est quand même pas de ma faute, ni de ceux des autres membres de notre Fraternité, si tu n’arrives pas à te tenir en équilibre sur tes deux pattes de derrière. Il n’y a pas si longtemps ta vanité m’opposait une arrogance autrement plus flamboyante.

Chacun cherche la nourriture qui convient à la rusticité de son estomac ou aux délicatesses de son palais. Loin de moi l’idée d’en faire le reproche à qui que ce soit.

Mais, car il y a un mais, si l’homme ne devient que ce qu’il pense, il le devient encore plus surement en fonction de ce qu’il bouffe.

Je me souviens d’un reportage qui avait été fait sur l’élevage de porcs en Chine. Les éleveurs chinois se vantaient de nourrir leurs élevages notamment avec des excréments, ce à quoi le reporter concluait sur le rapport de cause à effet que cela avait sur la qualité de la viande.

Effectivement, l’Herma, je te confirme que je ne crois pas un instant que tu sois rester, pour reprendre ta jolie formule, «le cul entre deux chaises», depuis la fermeture des forums les plus subtils - décision du Lug que perso j’approuve, tant il me semblait que cela revenait à nourrir des ânes avec des roses, alors que des ronces suffisent -, mais j’ai comme l’impression que depuis tu n’as surtout plus de chaises à te mettre sous le fondement.

Je ne sais pas où t’attires tes aspirations intellectuelles, mais faudrait quand même pas que tu finisses par faire les poubelles du sensoriel. Enfin, ce que j’en dis, c’est juste une observation que je me fais en mon for.

Je relève au passage ton manque de discernement, lorsque tu crois déceler de la richesse, là où il n’y en a peut être pas tant que ça, alors que nos forums en ont tellement, que tu reconnais être dans l’incapacité d’en assimiler l’essentiel, si toutefois tu en assimiles.

Un manque aussi de courage, que dis-je ! Plutôt une certaine paresse à pratiquer le vulgaire renvoi à des lectures, sans autre commentaire qu’une vague appréciation fumeuse et peu crédible. Voilà qui démontre, une fois de plus, que si tu reçois, tu ne fais aucun effort d’assimiler, que ce soit difficile, comme sur nos forums, ou merdique comme sur le lien que tu nous indiques.

Enfin, et c’est mon opinion perso, si j’en crois la teneur de ton message, uniquement orienté sur tes préoccupations égotiques, dont l’emploi répété du «Je» en caractérise la fâcheuse tendance, tu es toujours dans le «Je prends», sans te préoccuper de cette noble servitude qui résulte du service désintéressé, et qui lui se caractérise par une préoccupation constante d’offrir, non pas la richesse des autres, mais ses propres richesses en partage.

Mais là, c’est un peu comme l’or, si tu n’as pas de fortune péronnelle, faut aller le chercher dans la mine ou avec ta batée, dans le Pactole, ce qui revient à dire, en un mot, comme en cent, qu’il faut d’abord mouiller sa chemise.

Ce n’est pas en croisant le fer avec des pousses mégots que tu deviendras une fine lame. Tout ce que tu peux espérer de mieux c’est de devenir un sabreur de mégots.

Mais chacun est libre de choisir ce qui correspond à ses penchants naturels, surtout lorsque l'on a pas la volonté de les combattre.

187ème message. La volonté de service désintéressé doit constamment subir l'épreuve de la mise en pratique par l'intelligence active supérieure. Ce n'est que lorsque la conscience parvient à passer victorieusement cet examen qu'elle est perçue, sur les plans supérieurs, comme membre du groupe des serviteurs.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 13:58

Hermaphrodite - Mer Nov 27, 2013 4:42 pm

C'est bon mon Tamas...

Ce n’est pas la peine de te mettre dans cet état, je me baladais et je suis tombé sur un truc, et il m'a semblé riche... question discernement j'ai jamais prétendu que j'en avais au point d'entrer en lice pour défendre le lien que tu qualifies de fadaise.

Et enfin, je suis désolé si tu as trouvé ma réponse arrogante, ce n'était pas mon intention, tu peux en être certain.

Voilà quoi... c'est bizarre quand c'est moi qui fait une bêtise ici c'est tout l'univers qui me tombe dessus, quand c'est les autres ça passe souvent incognito (ne va surtout pas me demander de citer un exemple... je ne le ferais pas)... mais bon c'est aussi ça le chemin de probation.

C'est bon mon Tamas, la leçon est entrée, je suis peut-être dur d'oreille mais ça finit toujours par entrer.

Cela dit ça te dirai qu'on décortique un peu certains paragraphe afin d'y voir plus clair parce que je t'avoue qu'il y en pour lesquels je ne comprends pas ton rejet.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:00

Tamas - Mer Nov 27, 2013 5:47 pm

Hermaphrodite a écrit:Cela dit ça te dirai qu'on décortique un peu certains paragraphe afin d'y voir plus clair parce que je t'avoue qu'il y en pour lesquels je ne comprends pas ton rejet.

Tes capacités sont déjà suffisamment limitées par les contraintes de ta forme de manifestation, l’Herma, pour que tu puisses te permettre de perdre du temps avec le dérisoire.

Reste donc plutôt concentrer sur l’essentiel.

D’autant que tu as, comme à ton habitude, lu mon dernier message avec ta désinvolture coutumière.

Ce n’est pas grave... pour moi.

188ème message. C'est par le silence et le calme intérieur, provenant de la connaissance, que la conscience est la plus disposée à servir. Ce silence et ce calme intérieur sont rapidement troublés par l'agitation émotionnelle.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:00

Hermaphrodite - Mer Nov 27, 2013 7:20 pm

Tu as raison mon Tamas...

Vaudrait mieux que je reste focaliser sur l'essentiel, c'est un rappel à l'ordre non négligeable... merci pour cela.

Pour ton dernier message n'ai crante je l'ai lu et je crois qu'il y a trois choses fondamentale que que tu aurais souhaité que je retienne une bonne fois pour toute.

- Que je fasse attention à la qualité de mes repas (spirituel, intellectuel, et physique) car ils déterminent ma qualité de vie.

- Que je fasse le ménage de tout ce qui relève des aspects sensoriels et instinctifs dans mon bagage spirituel (en développant la Force et la volonté de combattre mes penchants naturels), car ceux-ci perturbent mon alignement, et troublent ma perception (discernement) des réalités subjectives abstraites.

- Et enfin que je passe progressivement à l'étape d'assimilation mais surtout de rayonnement progressif des vérités reçues. Car ce qui n'est pas donné est perdu, et ne peut pas prétendre au titre de Fils de Dieu, celui qui n'est pas capable de faire rayonner la beauté, l'harmonie, la force active, la justice, la sagesse et l'Amour.

Voilà ce que j'ai pu extraire de ton post mon Tamas... mais toi, mieux que moi, tu sais qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

Merci pour ton aide...

Fraternellement

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:04

Lilbudha - Jeu Fév 27, 2014 11:02 am

Bonjour. Pour en revenir à ce très intéressant topic et à la question initial que je recopie.

Lug a écrit:D’après vous, quels sont les déterminants qui feront que l’union de deux personnes de sexes opposés (ne compliquons pas l’affaire inutilement pour le moment), aura une chance d’être harmonieuse ou calamiteuse ?
l me semble qu'ici la volonté de notre Lug était, entre autre, que l'on sache se saisir d'un Principe et que l'on sache le décliner. Étant loin d'être un expert, je vais m'y essayer diligemment afin de pouvoir affiner auprès de la forge des contradictions loyal, mon discernement.

J'ai cru lire que la tâche du couple est du même ordre que la fusion entre la Foi et la Raison.

Si déjà il est très difficile pour la Raison seule de reconnaître l'utilité et la nécessité de la Foi et encore plus difficile de l'ériger en tant que Principe et de la faire passer avant la Raison. Je présuppose que la Véritable Union Spirituel est tout aussi difficile pour celui ou celle qui n'est pas sur la Voie. Les différentes relations pour celui ci resteront sur le plan intellectuel, mais chaque incarnation faite en évolution consolidera un état embryonnaire d'une Volonté spirituel de fusion avec un principe opposé afin de savoir marier les contraires.

Ce que je tente maladroitement d'exprimer est que, même pour la personne qui n'a pas développé ou plutôt peu, son corps spirituel. Les avancées, les expériences dont il aura su extraire des connaissances le mettront en relation avec ce principe universelle de l'Union des contraires.

Derrière ce mécanisme présuppose une véritable Volonté de bien, d'épanouissement et d'enrichissement tout autant que de partage pour celui qui sait observer comment la Nature procède.

Ces diverses volontés me semble être donc les premiers déterminants qui feront que l'union d'un couple sera harmonieux. Je rajouterai que ces volontés devront être commune.

Il faudra à nos deux tourtereaux partager la même volonté d'Évolution tout en sachant que c'est dans la mise en épreuve de cette volonté qu'ils sauront et apprendront comment sans cesse alimenter et renouveler le Feu sacré de leur union. Il serait donc parfaitement illusoire de penser que parce qu'une union est sur le plan spirituel elle sera sans anicroche aucun, sans divergence d'opinions, de pensées, sans incompréhension intellectuel.

Dans ce type de couple la Foi individuel ne suffit pas, elle ne fait qu'enfanter la Foi commune qui, elle, facilitera et fera croître la solidité, l'évidence et la continuité du couple dans le temps et à travers les épreuves.

Pendant que j'écrivais j'ai vu bien des arborescences mais un pas devant l'autre. La lecture du topic fut fort intéressante et je pense qu'il le serait tout autant de poursuivre ce topic dans le cadre de la rigueur et de la rectitude du geste que nous apprenons à travers notre Pratique.

Bien à vous.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:05

Tamas - Jeu Fév 27, 2014 12:23 pm

Voilà un recadrage sur la rigueur de bon aloi, le Lilbudha, et auquel je ne peux que souscrire, tant le sujet est potentiellement riche et sophistiqué.

Ta vision des nombreuses arborescences possibles est tout aussi pertinente, et ces arborescences doivent s’épanouir les unes après les autres pour nous révéler la splendeur de cette ramification de l’Arbre de la Connaissance.

Ainsi, il convient de ne pas négliger le sens de la montée de la sève (Kundalini ?), pour ne pas se perdre en route dans la production de surgeons plus ou moins parasites qui viendraient affaiblir l’ensemble des ramifications.

L’épopée du couple est la confrontation, dans le dessein de parvenir à une certaine harmonie (synthèse) de polarités différentes et d’intensités vibratoires qui devront s’accorder pour parvenir à entrer en résonance.

Croire que cela est possible dès la première rencontre, c’est comme vouloir donner un concert de musique classique sans avoir longuement répété l’oeuvre à interpréter.

Avant que d’espérer l’union spirituelle, il faut d’abord parvenir à l’union physique, puis à l’union intellectuelle.

Les primates encore au stade du cavernicole velu, lorsqu’ils parviennent, plus ou moins, à l’union physique (sexualité animale), se contente d’en rester là, avec les conséquences inéluctables d’une régression et d’une dislocation du couple, car la chair en plus d’être faible est périssable.

Si l’harmonisation physique peut être difficile et compliquée, tant les préoccupations et sensibilités masculines diffèrent de celles féminines, elle est encore plus complexe lorsque l’on passe sur le plan intellectuel et astral.

Et sans cette harmonisation sexuelle physique et intellectuelle, il ne peut pas y avoir d’harmonisation et de synthèse sur le plan de la sexualité spirituelle.

C’est dire si le travail sur ce sujet est vaste est complexe.

282ème message. Tant qu’un individu ne prend pas sérieusement en main le développement de ses corps physiques et intellectuels, ces derniers restent à l’état végétatif. Tant qu’une conscience ne prend pas en main son développement spirituel, elle obtient le même résultat.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:06

Setanta - Jeu Fév 27, 2014 12:49 pm

Peut être que cela pourra compléter un peu ce que dit notre Tamas...
Tamas a écrit:J'ai cru lire que la tâche du couple est du même ordre que la fusion entre la Foi et la Raison.

Si déjà il est très difficile pour la Raison seule de reconnaître l'utilité et la nécessité de la Foi et encore plus difficile de l'ériger en tant que Principe et de la faire passer avant la Raison.

Si je ne m'abuse mon Lilbudha, nous sommes ici dans la Principe de l'Amour-Sagesse et qui, in fine, révèle ce qui est de l'ordre du « complémentaire », comme le sont la Foi et la Raison. Ces deux principes sont donc concomitants et nécessaires à l'évolution spirituelle de la Conscience.

Pour que la Loi de correspondance puisse fonctionner, il ne faut pas que le couple soit limité à une complémentarité uniquement horizontale et là, je ne parle pas que de la « chambre à coucher »Wink, mais bien d'une complémentarité physique et intellectuelle qui serait probablement satisfaisante dans la majorité des couples, mais insuffisante en ce qui concerne une évolution spirituelle. Mais ce n'est que mon point de vue.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mer 8 Juin - 14:06

Lilbudha - Jeu Fév 27, 2014 6:39 pm

Je partage tout à fait ton point de vue mon Setanta. Je ne pensais pas avoir affirmé autre chose, mais puisque tu l'as pris dans un sens différent c'est sûrement que j'ai dû manquer de rigueur quelque part.

Lorsque j'évoquais le mariage de la Foi et de la Raison je parlais de la difficulté pour le couple qu'il y avait à reconnaître, affirmer et sceller la complémentarité dont tu parles.

Il en est ainsi pour l'officiant d'ailleurs. S'ajoute à cela la difficulté qu'il y a à discerner la Véritable Foi de la raison Véritable.
Sur le plan des amants je dirais que cela revient à la difficulté de reconnaître l'autre pour ce qu'il est et non par le prisme déformant de l'intellect qui revient à voir l'autre d'après soi.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum