Premier essai télégraphique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Jeu 19 Jan - 22:11

Bon, pour faire suite à ce que vous m'avez découvert sur le sujet "les liens et sa nature", j'ai essayé de mettre en pratique un peu de je croyais avoir compris,
mais j'ai pas réussi à prier le rosaire Sad , pourtant il me semblait être aligné comme vous dites.
Par contre j'ai demandé à mon Ami de me montrer des roses. J'ai une vison, ou un rêve, je sais même pas, et je me fais pas trop d'illusion sur le fait que c'est peut-être juste une projection des mes illusions. En vérité je sais pas qu'en faire je pensais l'effacer mais voilà comme vous dites " ce qui n'est pas donné est perdu" donc je vous la partage en brut.

Après ma demande, je me suis retrouvé "comme" dans un désert. J'ai eu la sensation qu'il y avait un puit, je sais pas trop dire ni comment ni ou il se trouvait.
- Voilà, c'est un champ de roses.
- Mais je ne vois rien.
- C'est qu'elles n'ont pas encore fleuris pour toi.
- Maître c'est quoi une rose? (et là je crois que mes compétences télégraphiques de débutant on merdé!)
- Quand l'Esprit se condense en l'air, il prend la forme d'une eau qui descend sur terre. Voilà ce qu'est la rosée.
- C'est quoi l'air?
- C'est un certain milieu.
- Merci, mais quel est le rapport entre la rosée et les roses?
- la rosée, c'est juste de l'eau de rose.

Voilà c'est tout.


_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Ven 20 Jan - 0:52

Le Moinetagnard a écrit:Bon, pour faire suite à ce que vous m'avez découvert sur le sujet "les liens et sa nature", j'ai essayé de mettre en pratique un peu de je croyais avoir compris,
mais j'ai pas réussi à  prier le rosaire Sad , pourtant il me semblait être aligné comme vous dites.
Par contre j'ai demandé à mon Ami de me montrer des roses. J'ai une vison, ou un rêve, je sais même pas, et je me fais pas trop d'illusion sur le fait que c'est peut-être juste une projection des mes illusions. En vérité je sais pas qu'en faire je pensais l'effacer mais voilà comme vous dites " ce qui n'est pas donné est perdu" donc je vous la partage en brut.

Après ma demande, je me suis retrouvé "comme" dans un désert. J'ai eu la sensation qu'il y avait un puit, je sais pas trop dire ni comment ni ou il se trouvait.
- Voilà, c'est un champ de roses.
- Mais je ne vois rien.
- C'est qu'elles n'ont pas encore fleuris pour toi.
- Maître c'est quoi une rose? (et là je crois que mes compétences télégraphiques de débutant on merdé!)
- Quand l'Esprit se condense en l'air, il prend la forme d'une eau qui descend sur terre. Voilà ce qu'est la rosée.
- C'est quoi l'air?
- C'est un certain milieu.
- Merci, mais quel est le rapport entre la rosée et les roses?
- la rosée, c'est juste de l'eau de rose.

Voilà c'est tout.


Super d'oser faire ce partage ! Alors j'ose à mon tour....

On dit que la vérité est au fond du puits.
Souvent on s'obstine à vouloir une chose, mais ce n'est pas ce qu'il nous faut.
Tu as demandé à voir des roses que tu n'as pas pu voir et ta première sensation est la présence d'un puits quelque part. (je pense que c'est assez significatif)
Que contient le puits ? L'eau de source. Eau, source de vie qu'il faut aller puiser, surtout dans le désert.
Et puis les roses ont besoin d'eau pour pouvoir éclore.
Ton Ami à l'air super sympa ! flower

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Ven 20 Jan - 9:44

Bonjour,

Merci pour ton analyse et globalement ton retour.  sunny

Oh, oui, il est bon avec moi je crois, malgré mes faiblesses. J'ai écrit ami en fait sans trop savoir si c'était le cas, mais il m'"a répondu" que tant que je lui serai fidèle, je pouvais l'appeler ainsi. En même temps, quand il est présent, mon cœur est comblé, au point que mon propre vase, qui doit être de contenance très limitée/ou remplis d'autre chose, déborde de toute part. Même un désert je crois le cœur qui est le mien n'aurait soif de rien d'autre.

Souvent on s'obstine à vouloir une chose, mais ce n'est pas ce qu'il nous faut.
C'est très juste que tu dis là Very Happy . Le reste certainement aussi,mais c'est surtout cela qui me parle.

Je crois qu'il nous faut modérer un peu "le désir de trop vouloir en savoir", c'est en tout cas ce que j'ai essayé de faire en voulant poursuivre l'expérience. En me demandant comment rester sur terre à terre, même dans ce monde-là, comme sur les autres, et j'ai essayé de discerner ce que j'y ai vu: le désert, sa présence, le dialogue. Le reste étant sujet à interprétation, mais comment dire, je n'ai pas envie que cela soit mon intellect qui les interprète et qui en projette l'image dans ce monde (c'est d'ailleurs peut-être déjà le cas), mais que je les vois, les gouttes, les sentes vraiment (la rosée, les roses etc...).

Donc j'ai eu le désir de me retrouver à nouveau dans ce désert, et je m'y suis retrouvé instantanément. A vrai dire, j'ai même l'impression que je m'y suis devancé moi-même (oui c'est très étrange, n'est-ce pas?).

- mon maître que dois-je faire dans ce désert?
- Il y a encore des petites choses que tu fais et qui ne me plaît pas de te les voir faire. Tu sais de quoi il s'agit.
- Oui.
Donc je vais m'abstenir de ces choses. En fait c'est une grande joie, je crois que de pouvoir m'en abstenir pour lui, et non parce que je le veux personnellement. J'ai aussi eu le sentiment que dans sa bonté il me cachait combien ces petites choses le faisaient souffrir, sans compter toutes les autres.
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale
- En fait, l'Esprit concentré dans une eau et qui descend, ca serait pas finalement ce qu'ils (c'est-à-dire vous) appellent leurs pensées juste en vertus?
- Oui, c'est vrai pour certains. Mais ce que je te demande à toi, pour l'instant mon enfant, c'est d'avoir des petites pensées d'Amour vertueuses.
- Comme les prières?
- En quelque sorte oui.

Il m'a demandé ensuite de vous transmettre qu'il vous aime. Je lui ai dit que vous saviez déjà, mais il a insisté pour que cela soit fait.

-----

Fin de ce premier essai, le temps de stabiliser, "ces petites choses" et mes prières. J'ai conscience que c'est pas beaucoup pour vous, quand je vois que votre (vos?) Maître vous répond(ent) (par exemple sur le sujet Maître/élève).  Et surtout que ca tourne beaucoup autour de moi Embarassed

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Nurash le Sam 21 Jan - 11:15

Le Moinetagnard a écrit:
J'ai conscience que c'est pas beaucoup pour vous, quand je vois que votre (vos?) Maître vous répond(ent) (par exemple sur le sujet Maître/élève).  Et surtout que ca tourne beaucoup autour de moi Embarassed

De mon point de vue c'est bien plus conséquent que tu sembles le croire sunny . Merci pour ce essai télégraphique parce qu'il m'a fait prendre conscience de la solitude qui était mienne Smile.

Nurash

Messages : 259
Points : 285
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Sam 21 Jan - 13:41

Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale

Serait-ce les profondeurs sordides de l'animalité qui s'entassent ? Ce que tu peux rapprocher par contraste au puits de la Connaissance (et du savoir)...




Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Sam 21 Jan - 13:43

Le Moinetagnard a écrit:
Il m'a demandé ensuite de vous transmettre qu'il vous aime. Je lui ai dit que vous saviez déjà, mais il a insisté pour que cela soit fait.

Merci ! Very Happy

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Dim 22 Jan - 12:01

Nurash a écrit:
De mon point de vue c'est bien plus conséquent que tu sembles le croire sunny . Merci pour ce essai télégraphique parce qu'il m'a fait prendre conscience de la solitude qui était mienne Smile.
Oui j'en ai pris conscience hier. Mais ca n'est pas important, qu'est-ce qui est important lorsque celui qui nous aime et qu'on aime nous offre sa présence dans la prière, l'offrande de petites choses quotidiennes? L'Amour, pas le surcroit. Seul nous sommes pauvres, mais lorsque le doux maître est là, alors il nous comble de richesses. Je te remercie de m'avoir partager ton sentiment, ca donne un peu de sens au fait de continuer à écrire et partager mes petites expériences
Kanzi a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale  
Serait-ce les profondeurs sordides de l'animalité qui s'entassent ? Ce que tu peux rapprocher par contraste au puits de la Connaissance (et du savoir)...
Je ne sais pas ce que tu entends par animalité. Ce sont vraiment des êtres, qui essaient de t’agripper. Je ne les connais pas assez, mais un simple regard m'a suivi une journée entière, par de tels pensées: le doute quant à ma Foi, que ce que je vis relève de la "psychiatrie", que j'ai fait trop le con, au-delà de la bienveillance et de ce que la miséricorde permet, que raisonnablement , n'aurai-je pas une meilleure vie en faisant comme les autres, sans trop me préoccuper... Enfin tu vois le genre. Je sais pas si c'est ce que tu entends par animalité?

-------------
Bon il y eut une suite, plus rapide que prévu, et malgré moi. J'y ai vécu la plus belle "éternité" de ma vie, et c'est une belle grâce qui m'a été faite, je n'en reviens toujours pas.  Surtout que je n'ai rien voulu. Je pense vraiment que c'est "quelque chose" mais finalement rien d'autre que le début de ce que doivent expérimenter chaque jour nombre de pieux fidèles durant des âges.

[quote="Moinetagnard"]. Merci à eux et à vous qui m'avez découvert ce que je perçois à mon niveau de Son "serment sur la montagne".


Dernière édition par Le Moinetagnard le Lun 20 Fév - 9:44, édité 1 fois

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Dim 22 Jan - 13:37

Le Moinetagnard a écrit:
Kanzi a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale  
Serait-ce les profondeurs sordides de l'animalité qui s'entassent ? Ce que tu peux rapprocher par contraste au puits de la Connaissance (et du savoir)...
Je ne sais pas ce que tu entends par animalité. Ce sont vraiment des êtres, qui essaient de t’agripper. Je ne les connais pas assez, mais un simple regard m'a suivi une journée entière, par de tels pensées: le doute quant à ma Foi, que ce que je vis relève de la "psychiatrie", que j'ai fait trop le con, au-delà de la bienveillance et de ce que la miséricorde permet, que raisonnablement , n'aurai-je pas une meilleure vie en faisant comme les autres, sans trop me préoccuper... Enfin tu vois le genre. Je sais pas si c'est ce que tu entends par animalité?

Hello le Moinetagnard,

Laisse donc la psychiatrie aux pshychiatres !

Pour ce qui est de "ma" tentative d'analogie par rapport aux images que tu nous décris, il faut le prendre comme un partage et celui-ci se fait en fonction du bois auquel je me chauffe.
Tu as -dans ce partage et cet exercice de mise en pratique très intéressant- le premier et le dernier mot concernant les visions qu'il t'es donné de "voir", c'est donc de ta propre lumière que la lumière doit se faire.

Je te rappelle pour la cohérence, que cette vision fait suite à la question que tu poses : Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
En effet ! Quelle est d'après toi ce qui peut nous éloigner du Christ en chacun de nous sans exception (et qui n'est pas le propre d'un seul homme bien que peut le réalisent il est vrai), qu'est-ce qui peut nous éloigner autant de la Lumière, de la Vérité, du Bien, du Beau, de l'Amour et de sa Pureté, si ce n'est la basse fosse de la matérialité des désirs égoïstes et aveugles donc animals, dont le fossé est représentatif pour ma part de l'entassement des formes et leur cristallisation dans cette même forme au sein de l'humanité ?

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Jeu 26 Jan - 15:21

Bonjour,
Une petite expérience en plus qui m'a permis d'éprouver la même sensation que lors de la dernière expérience partagée.

Alors que je réfléchissais à une idée (je ne sais plus laquelle, mais je crois que pas qu’elle ne fut n’y destinée à être vertueuse en intention, ni forcément très liée à la spiritualité), et qu’elle se densifiait comme un noyau dans mon esprit, alors,sans que je le veuille, « quelque chose » et venu de « derrière » la perception intellectuelle/imaginaire (ce qui voit en moi ?? ), et m’a pris sur ces ailes pour la traverser, la pénétrer comme dans un virage, et l’ouvrir, sur un autre plan. C’est comme si je pouvais voir les yeux fermés, au travers de ceux-ci, et même comme au travers de la vision. Alors j’imagine bien qu’à me lire vous trouviez cela confus, parce que ça l’est pour moi, mais je sais que la sensation de ce processus est exactement la même que dans mon expérience précédente.

Je me suis demandé comment cela fut possible alors que je ne ressentais pas la présence de l’ Ami. Qu’elle est l’énergie, d’où venait-t-elle celle qui a permis de « déplacer » l’expérience perceptive? Comme je ne savais pas si c’était une énergie positive ou négative et par prudence, disons, j’ai voulu prier, mais c’est comme si quelque chose ne me permettait pas de finir la prière dans cet état perceptif (ce qui est peut-être aussi du à ma projection que l'énergie pusse être négative). J’ai donc mis fin à l’expérience "subie" que j’ai trouvé plutôt dangereux, malgré qu'au final je n' *y* ait rien fait d'autre.

En y réfléchissant je pense que c’est l’idée elle-même qui donne l’énergie à la perception. Ça m’amène à réfléchir aussi à ce que c’est finalement que voir, sentir ou entendre. Le lien avec une idée abstraite semble être tissé avec « ce sur quoi » les sens s’appuient pour la percevoir, un fil sur lequel on voyage jusqu’à elle lorsqu’on y est « poussé », « propulsé » vers "son monde". Ça m’invite surtout à maîtriser davantage encore les pensées que je nourris, parce que ça me montrer combien je lui suis en quelque sorte infidèle. Ce que je comprends pas non plus, c’est que cela survient sans que je le veuille et que ce genre de truc, c’est pas vraiment ce que je cherche (ayant bien assez à faire déjà), du coup j’aimerai bien comprendre ce qui les produit.

J’imagine que c’est des choses que vous expérimentez souvent, et ça m’intéresserait que vous puissiez me traduire cette expérience selon la terminologie que vous utilisez, si vous le voulez bien et si vous y voyez un intérêt. Si c'est du délire mystique pour vous, ou dangereux (et que vous connaissiez le moyen de vous en prémunir) je veux bien l'entendre aussi.

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Jeu 26 Jan - 17:12

En tout cas mon Moinetagnard je ne peux t'aider sur ce que tu relates mais j'aurai plus de questions à apporter comme réponses....à commencer en réalité ce que tu appelles l'Ami, qui est-il ? D'où vient-il ou si tu préfères comment as-tu fais sa connaissance dirons-nous ?
Mais puisque tu nous poses la question, personnellement je n'ai aucune expérience de ce type à l'état d'éveil, il m'arrive de voyager en rêve c'est tout, et c'est ce que j'appelle pour ma part  avoir des visions si vision il doit y avoir. Ce "quelque chose" est une chose inconnue pour moi.
Je souhaite que d'autres réponses puissent t'être apportées afin de t'éclairer.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Jeu 26 Jan - 22:21

Kanzi a écrit:L'Ami, qui est-il?
C'est un des noms que je donne à mon doux Maître ma Kanzi. Oh, oui, je crois que pourrais t'écrire des pages pour te dire tout ce qu'il est pour moi, mais elles seraient mouillées de larmes de repentir pour mon indignité mêlées à d'autres larmes gratitude et de joie envers sa bonté . Et puis ce serait surtout manquer de reconnaissance envers la réponse qu'il m'a offerte à cette même question, réponse qui se trouve dans mon message du 22.01 (en quote) sur ce même sujet, et dont je ne suis qu'on piètre rapporteur.
Ce serait vraiment génial si j'étais capable de te le faire connaître pour que tu t'en fasses ta propre idée, mais j'en suis bien incapable.  Embarassed
Kanzi a écrit: comment as-tu fais sa connaissance
Oh, c'est l'histoire d'une vie entière. J'ai rencontré sa lumière , à l'heure de la mort, un peu avant mes 3 ans. Et puis à la fin de l'adolescence, je me suis mis en quête de le (re)trouver. Oh je l'ai cherché partout...vraiment, sans me rendre compte qu'il était déjà là, en silence, à mes côtés: dans mes aspirations pour certains textes mêmes des plus "exotiques" qui contenaient l'esprit de son message, dans la banalité d'une parole échangée avec un passant et qui éclaire un peu de soi, dans les rêves dont les guides , qui sont ses serviteurs,  portaient déjà sa signature.... Je ne crois pas qu'il ne puisse y avoir d'êtres plus bouchés que moi. Je l'ai cherché avec l'intellect, le savoir...beaucoup. Finalement, après près de 15 ans de recherche, c'est dans mon cœur que je l'ai reconnu et choisi avec discernement; en acceptant de recevoir l'Amour qui l'envoie, Sa patiente miséricorde, puis en nourrissant pauvrement ce choix par ma Foi en lui, par la prière, et par la fidélité tout relative à ce que j'avais déjà reçu de lui. Et puis gentiment sa Présence s'est faite sentir et avec elle l'espérance de pouvoir servir l'autre en son nom.
Ceci de mon point de vue, quand au sien, il est peut-être différent. Wink

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Jeu 26 Jan - 23:06

Oui j'entends bien ce que tu dis. Je dois t'avouer quand même que je n'ai jamais entendu quelqu'un parler comme ça avec autant de sincérité de choses aussi tabous et plutôt exceptionnelles (à ma connaissance)....Mais alors tu ne manqueras pas d'avoir les lumières qu'il te faut. Honnêtement je ne sais quoi penser de tout ça ! Paradoxalement, j'ai lu il y a quelques années le livre sur la "Vie des maîtres" que j'ai ressortis récemment, livre qui m'a beaucoup intéressée et interpellée. J'y ai cru mais pas avec ma raison. Même si tout cela peut paraître absolument déraisonnable, absurde et contre toute forme de logique ou de rationalité. Donc pourquoi pas ? Ce que je sais, c'est qu'on est jamais seul.... sunny Et j'ai toujours eu l'aide qu'il me fallait quand il fallait mais je suis très frileuse quand au mysticisme...il peut nous conduire vers des frontières qui nous dépassent et nous rendre fou. Et pourtant il y a des réalités qui nous dépassent et qui sont d'une grande puissance. Il faut donc être bien armé....Foi et Raison....Ce que je sais c'est que tout est vivant, tout nous parle et que vraiment il n'y a aucun hasard. C'est juste comme tu l'écris, nous, qui sommes bouchés...Perso mon Moinetagnard, je ne cherche rien, juste je laisse de la place à ce qui doit venir, écoute attention méditation.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Lug le Ven 27 Jan - 11:24

Le Moinetagnard a écrit:Bonjour,
Une petite expérience en plus qui m'a permis d'éprouver la même sensation que lors de la dernière expérience partagée.

Alors que je réfléchissais à une idée (je ne sais plus laquelle, mais je crois que pas qu’elle ne fut n’y  destinée à être vertueuse en intention, ni forcément très liée à la spiritualité), et qu’elle se densifiait comme un noyau dans mon esprit, alors,sans que je le veuille, « quelque chose » et venu de « derrière » la perception intellectuelle/imaginaire (ce qui voit en moi ?? ), et m’a pris sur ces ailes pour la traverser, la pénétrer comme dans un virage, et l’ouvrir, sur un autre plan. C’est comme si je pouvais voir les yeux fermés, au travers de ceux-ci, et même comme au travers de la vision. Alors j’imagine bien qu’à me lire vous trouviez cela confus, parce que ça l’est pour moi, mais je sais que la sensation de ce processus est exactement la même que dans mon expérience précédente.

Je me suis demandé comment cela fut possible alors que je ne ressentais pas la présence de l’ Ami. Qu’elle est l’énergie, d’où venait-t-elle celle qui a permis de « déplacer » l’expérience perceptive? Comme je ne savais pas si c’était une énergie positive ou négative et par prudence, disons, j’ai voulu prier, mais c’est comme si quelque chose ne me permettait pas de finir la prière dans cet état perceptif (ce qui est peut-être aussi du à ma projection que l'énergie pusse être négative). J’ai donc mis fin à l’expérience "subie" que j’ai trouvé plutôt dangereux, malgré qu'au final je n' *y* ait rien fait d'autre.

En y réfléchissant je pense que c’est l’idée elle-même qui donne l’énergie à la perception. Ça m’amène à réfléchir aussi à ce que c’est finalement que voir, sentir ou entendre. Le lien avec une idée abstraite semble être tissé avec « ce sur quoi » les sens s’appuient pour la percevoir, un fil sur lequel on voyage jusqu’à elle lorsqu’on y est « poussé », « propulsé » vers "son monde". Ça m’invite surtout à maîtriser davantage encore les pensées que je nourris, parce que ça me montrer combien je lui suis en quelque sorte infidèle. Ce que je comprends pas non plus, c’est que cela survient sans que je le veuille et que ce genre de truc, c’est pas vraiment ce que je cherche (ayant bien assez à faire déjà), du coup j’aimerai bien comprendre ce qui les produit.

J’imagine que c’est des choses que vous expérimentez souvent, et ça m’intéresserait que vous puissiez me traduire cette expérience selon la terminologie que vous utilisez, si vous le voulez bien et si vous y voyez un intérêt. Si c'est du délire mystique pour vous, ou dangereux (et que vous connaissiez le moyen de vous en prémunir) je veux bien l'entendre aussi.

Mon Moinetagnard, l’expérience à laquelle tu es confronté, dans le message que tu nous exposes, est d’abord celle du franchissement des limites de l’intellect raisonneur, et rien n’est plus insupportable, à cet intellect raisonneur, de voir son «Penseur» s’approcher de ces limites et d’être en plus en mesure de les franchir.

Lorsque tu utilises ton intelligence, qui, je le rappelle pour plus de précision, n’est pas une vertu, mais juste une fonction, tu produits, par le jeu des lois causales, des réflexions et des idées, terme que tu privilégies d’utiliser, probablement inconsciemment, dans ton post, et qui caractérise la source intellectuelle dominante et aussi asservissante.

Lorsque ta Conscience (le Penseur qui se distingue de la ou des pensées qu’il utilise) approche des limites de l’intellect raisonneur, et qui par une méditation spirituelle (volontaire ou automatique) parvient à en franchir les limites, elle n’utilise plus l’intelligence, mais une formidable Faculté supérieure, je veux parler de l’intuition. Cette intuition, comme tu t’en doutes, ne fonctionne pas selon le processus rassurant de la causalité «normale» et de son langage logique et de plus en plus numérique, mais selon
le processus phénoménal basé sur le Fiat Lux et le langage analogique fondé sur le rapport de ressemblance entre les éléments, concepts et Principes.

Ta réticence, mêlée d’une certaine appréhension, est la conséquence de l’attracteur puissant qu’est ton intellect raisonneur, qui veut bien que tu aies des idées, mais pas que tu te mettes à utiliser librement l’énergie de plus en plus puissantes des pensées spirituelles. Alors, il fait son boulot de gardien du seuil, et il va falloir que tu en tiennes compte pour parvenir à franchir les limites de la causalité, afin de te mettre à l’écoute de ton Parleur silencieux.

Concernant ce dernier personnage, je te renvoie à un exposé se trouvant sur notre site le Grand-Oeuvre d’Hermès :

https://sites.google.com/site/grandoeuvre/la-voix-du-silence

Ton Ami, ton guide ou ton Ange protecteur ne cesse de te parler en utilisant ton propre langage, mais jusqu’à présent tu ne l’entendais pas ou si peu. Maintenant qu’il te devient de plus en plus audible, il serait bien que tu lui prêtes l’attention qu’il mérite. Et si tu as des craintes concernant de mauvais esprits facétieux qui viendrait à vouloir te berner, il suffit que tu fasses preuve de discernement subtil en utilisant tous les acquis de tes connaissances en matière spirituelle et de pratique des vertus, et tu seras capable, sans la moindre hésitation, de reconnaître les farceurs et les faux prophètes.

Les expériences que procure une Faculté intuitive spirituelle régulièrement activée et sollicitée sont de l’ordre du phénoménal, comme je te le signalais précédemment, et tout ce qui est de cet ordre est considéré par l’intellect raisonneur comme élucubration, divagation, extravagance, fantasme et délire irrationnel, mais lorsque le Penseur passe outre ces anathèmes et stigmatisations intellectuelles, il découvre rapidement l’extraordinaire richesse des messages qu’il écoute et tente d’assimiler. Le meilleur moyen que je connaisse, pour identifier le message d’un véritable guide, est celui qui consiste à constater d’une part, l’extrême simplicité et pureté du message, et d’autre part, le fait qu’il est d’une intelligence quasi surhumaine, c’est-à-dire dépassant de loin les capacités du Penseur qui les reçoit.

Tu as, concernant cette expérience du développement de la Faculté intuitive, toujours sur le Grand-Oeuvre d’Hermès, un exposé intitulé le Carnet du Rémora :

https://sites.google.com/site/grandoeuvre/carnet-du-rmora-4

Enfin, pour ne pas faire trop long dans ma réponse, le fait que tu puisses être en contact avec ton «Ami», même hors des périodes de méditation, n’a rien de surprenant ni d’inquiétant. Lorsque tu as commencé à utiliser ton intelligence, tu l’as probablement fait d’abord ponctuellement, avant que cela ne devienne une seconde nature. Il en est de même pour la Faculté intuitive, la finalité de son développement se traduit par la capacité qu’obtient le Penseur à pouvoir l’utiliser aussi machinalement que son intellect raisonneur, avec cette petite distinction que cette Faculté intuitive devient alors hiérarchiquement supérieure à la Raison.

Pour une Conscience pleinement éveillée et spirituellement développée, la Faculté intuitive vient sublimer la Raison, et la Raison vient apporter, par des limites sans cesse croissantes, une structuration offrant à la Faculté intuitive les capacités de progresser dans tous les champs du possible, sans pour autant sombrer dans le délire mystique, ou les divagations et autres hallucinations aliénantes.

J’espère que mes petites cogitations te seront d’une quelconque utilité, mon Mointagnard, et merci pour ce partage particulièrement riche et passionnant.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Ven 27 Jan - 21:15

Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale

Je reviens à nouveau sur ce passage mon Moinetagnard, parce ce que ce soir en regardant les infos, le mot abîme et ta vision m'est revenu comme un flash, et me suis demandé si tu n'avais pas eu une vision d'avenir assez proche quand aux calamités qui nous attendent. Je ne veux pas me faire "prophète" ni jouer les voyantes à deux balles, mais c'est un sentiment très fort (physique sensation de glace dans le corps) qui m'a fait brrrrrrrrr et dont j'ai ressens également la nécessité de me défaire assez vite.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Sam 28 Jan - 12:04

Lug a écrit:
Mon Moinetagnard, l’expérience à laquelle tu es confronté, dans le message que tu nous exposes, est d’abord celle du franchissement des limites de l’intellect raisonneur, et rien n’est plus insupportable, à cet intellect raisonneur, de voir son «Penseur» s’approcher de ces limites et d’être en plus en mesure de les franchir.

Lorsque tu utilises ton intelligence, qui, je le rappelle pour plus de précision, n’est pas une vertu, mais juste une fonction, tu produits, par le jeu des lois causales, des réflexions et des idées, terme que tu privilégies d’utiliser, probablement inconsciemment, dans ton post, et qui caractérise la source intellectuelle dominante et aussi asservissante.

Lorsque ta Conscience (le Penseur qui se distingue de la ou des pensées qu’il utilise) approche des limites de l’intellect raisonneur, et qui par une méditation spirituelle (volontaire ou automatique) parvient à en franchir les limites, elle n’utilise plus l’intelligence, mais une formidable Faculté supérieure, je veux parler de l’intuition. Cette intuition, comme tu t’en doutes, ne fonctionne pas selon le processus rassurant de la causalité «normale» et de son langage logique et de plus en plus numérique, mais selon
le processus phénoménal basé sur le Fiat Lux et le langage analogique fondé sur le rapport de ressemblance entre les éléments, concepts et Principes.

Ta réticence, mêlée d’une certaine appréhension, est la conséquence de l’attracteur puissant qu’est ton intellect raisonneur, qui veut bien que tu aies des idées, mais pas que tu te mettes à utiliser librement l’énergie de plus en plus puissantes des pensées spirituelles. Alors, il fait son boulot de gardien du seuil, et il va falloir que tu en tiennes compte pour parvenir à franchir les limites de la causalité, afin de te mettre à l’écoute de ton Parleur silencieux.

Concernant ce dernier personnage, je te renvoie à un exposé se trouvant sur notre site le Grand-Oeuvre d’Hermès :

https://sites.google.com/site/grandoeuvre/la-voix-du-silence

Ton Ami, ton guide ou ton Ange protecteur ne cesse de te parler en utilisant ton propre langage, mais jusqu’à présent tu ne l’entendais pas ou si peu. Maintenant qu’il te devient de plus en plus audible, il serait bien que tu lui prêtes l’attention qu’il mérite. Et si tu as des craintes concernant de mauvais esprits facétieux qui viendrait à vouloir te berner, il suffit que tu fasses preuve de discernement subtil en utilisant tous les acquis de tes connaissances en matière spirituelle et de pratique des vertus, et tu seras capable, sans la moindre hésitation, de reconnaître les farceurs et les faux prophètes.

Les expériences que procure une Faculté intuitive spirituelle régulièrement activée et sollicitée sont de l’ordre du phénoménal, comme je te le signalais précédemment, et tout ce qui est de cet ordre est considéré par l’intellect raisonneur comme élucubration, divagation, extravagance, fantasme et délire irrationnel, mais lorsque le Penseur passe outre ces anathèmes et stigmatisations intellectuelles, il découvre rapidement l’extraordinaire richesse des messages qu’il écoute et tente d’assimiler. Le meilleur moyen que je connaisse, pour identifier le message d’un véritable guide, est celui qui consiste à constater d’une part, l’extrême simplicité et pureté du message, et d’autre part, le fait qu’il est d’une intelligence quasi surhumaine, c’est-à-dire dépassant de loin les capacités du Penseur qui les reçoit.

Tu as, concernant cette expérience du développement de la Faculté intuitive, toujours sur le Grand-Oeuvre d’Hermès, un exposé intitulé le Carnet du Rémora :

https://sites.google.com/site/grandoeuvre/carnet-du-rmora-4

Enfin, pour ne pas faire trop long dans ma réponse, le fait que tu puisses être en contact avec ton «Ami», même hors des périodes de méditation, n’a rien de surprenant ni d’inquiétant. Lorsque tu as commencé à utiliser ton intelligence, tu l’as probablement fait d’abord ponctuellement, avant que cela ne devienne une seconde nature. Il en est de même pour la Faculté intuitive, la finalité de son développement se traduit par la capacité qu’obtient le Penseur à pouvoir l’utiliser aussi machinalement que son intellect raisonneur, avec cette petite distinction que cette Faculté intuitive devient alors hiérarchiquement supérieure à la Raison.

Pour une Conscience pleinement éveillée et spirituellement développée, la Faculté intuitive vient sublimer la Raison, et la Raison vient apporter, par des limites sans cesse croissantes, une structuration offrant à la Faculté intuitive les capacités de progresser dans tous les champs du possible, sans pour autant sombrer dans le délire mystique, ou les divagations et autres hallucinations aliénantes.

J’espère que mes petites cogitations te seront d’une quelconque utilité, mon Mointagnard, et merci pour ce partage particulièrement riche et passionnant.
Merci Lug  pour ta réponse. Ton explication détaillée est très claire. Et puis j'ai pas eu le temps de bien lire tes liens, mais rien que le "la voie du silence" ca me parle bien comme titre  Very Happy
Kanzi a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale

Je reviens à nouveau sur ce passage mon Moinetagnard, parce ce que ce soir en regardant les infos, le mot abîme et ta vision m'est revenu comme un flash, et me suis demandé si tu n'avais pas eu une vision d'avenir assez proche quand aux calamités qui nous attendent. Je ne veux pas me faire "prophète" ni jouer les voyantes à deux balles, mais c'est un sentiment très fort (physique sensation de glace dans le corps) qui m'a fait brrrrrrrrr et dont j'ai ressens également la nécessité de me défaire assez vite.
Ce que je crois surtout c'est que les infos sont une puissante magie noire qui n'est pas destinée à donner des informations capables de servir l'élévation de l'humanité, mais bien tout le contraire. Elles ouvrent volontairement chez leurs récepteurs passifs un abime d'êtres destinés à attirer leur conscience vers le bas, en promouvant la peur, la terreur, l'indifférence face à la souffrance, en expliquant et enseignant les règles d'un jeu dans lequel ils sont les maîtres incontestés, puisqu'ils l'ont fabriqué. Quant au récepteur il est déjà un pion (ou alors il finira vite par croire qu'il en est un).
Perso, il me semblerait davantage que ta vision de l'abîme soit un message de ta conscience spirituelle qui t'indique ce qui se passe à l'intérieur de toi quand tu regardes les infos et ses conséquences possibles si tu te laisses happé.
Pour ma part, je leur consacrerais un peu de temps le jour ou il parleront de la "bonne nouvelle" annoncée aux hommes par leurs hiérarchies supérieures, et qui est du reste toujours d'actualité.

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Sam 28 Jan - 16:40

Le Moinetagnard a écrit:
Kanzi a écrit:
Le Moinetagnard a écrit:
- Que se cache-t-il dans ce désert qui pourrait m'éloigner de toi?
Un abime s'est ouvert sous mes pieds, avec plein d'êtres dont certains très proches, "empilés" les uns sur les autres...enfin bref effroyable j'ai du regarder comme une fraction de seconde, et déjà j'ai eu de la peine à m'en défaire. Je regrette d'avoir demandé, juste de l'écrire, ca me brrrrr.  pale

Je reviens à nouveau sur ce passage mon Moinetagnard, parce ce que ce soir en regardant les infos, le mot abîme et ta vision m'est revenu comme un flash, et me suis demandé si tu n'avais pas eu une vision d'avenir assez proche quand aux calamités qui nous attendent. Je ne veux pas me faire "prophète" ni jouer les voyantes à deux balles, mais c'est un sentiment très fort (physique sensation de glace dans le corps) qui m'a fait brrrrrrrrr et dont j'ai ressens également la nécessité de me défaire assez vite.

Ce que je crois surtout c'est que les infos sont une puissante magie noire qui n'est pas destinée à donner des informations capables de servir l'élévation de l'humanité, mais bien tout le contraire. Elles ouvrent volontairement chez leurs récepteurs passifs un abime d'êtres destinés à attirer leur conscience vers le bas, en promouvant la peur, la terreur, l'indifférence face à la souffrance, en expliquant et enseignant les règles d'un jeu dans lequel ils sont les maîtres incontestés, puisqu'ils l'ont fabriqué. Quant au récepteur il est déjà un pion (ou alors il finira vite par croire qu'il en est un).
Perso, il me semblerait davantage que ta vision de l'abîme soit un message de ta conscience spirituelle qui t'indique ce qui se passe à l'intérieur de toi quand tu regardes les infos et ses conséquences possibles si tu te laisses happé.
Pour ma part, je leur consacrerais un peu de temps le jour ou il parleront de la "bonne nouvelle" annoncée aux hommes par leurs hiérarchies supérieures, et qui est du reste toujours d'actualité.

Mais réjouissons nous de le savoir mon Moinetagnard, cela peut éviter à ceux qui en on conscience de sombrer dans l'abîme...Si l'enfer est tout feu tout flamme je pense qu'il est aussi glacial et qu'il fait froid dans le dos (le froid de l'intellect livré à sa seule raison et certitude, la contraction de la pensée asservissante). S'il est bien de pouvoir regarder les choses comme elles sont il est tout aussi bien de ne pas s'y complaire comme tu le laisses entendre, afin de retirer son épingle de ce jeux machiavélique, et éviter de sombrer dans toutes sortes de sentiments tristes et accablant. C'est un peu le jeu de la balance qui oscille, le jeu du saltimbanque marchant sur un fil. De plus mon assertion d'une vision future est absurde, puisque nous sommes en plein dedans et je crois pas devoir me tromper pour dire que l'on n'est jamais tombé aussi bas dans la corruption mentale et de tout les fléaux que cela engendre. Le truc c'est qu'on commence à peine à voir les effets de tout cela, qui jaillissent des abîmes sans fond de quelques consciences qui répandent dans l'air leur parfum nauséabond et qui contaminent le champ astral collectif et personnel.

Mais si je peux rajouter ceci sans vouloir m'approprier la vision qui est tienne pour la faire mienne, je trouve le symbole de l'abîme et les corps qui s'entassent assez éloquent, l'abîme ou le chaos ambiant au sein duquel sombre les consciences, les "âmes" qui se perdent dans une nuit sans lumières, l'entassement (génération) des formes de pensées avilissantes dont les informations mensongères en font basculer plus d'un par le trouble, la peur, et par manque cruel de justesse et de vertus (la bonne nouvelle ou la bonne parole que chacun a à charge de développer). L'horreur est humaine et seulement humaine. Mais l'homme est entre Ciel et Terre donc l'espoir est permis...

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Le Moinetagnard le Jeu 2 Fév - 19:01

Bonjour,

Je te remercie Lug pour tes précieux conseils. J’ai parcouru certainement trop rapidement la Voie du Silence et que dire sinon que je suis littéralement abasourdi par la similitudes entre le(s) chemin(s) qui est décrit entre ce que j’ai pu voir et entendre avec mon Ami, le « processus », et ce, pour le peu de ce que j’en sais. C'est peut-être un peu trop pour moi.


Voilà, c’est pas vraiment un essai télégraphique, mais je tenais à vous le partager.


Dernière édition par Le Moinetagnard le Lun 20 Fév - 9:46, édité 1 fois

_________________
Imitation de J.-C. a écrit: Ne rien s'attribuer et penser favorablement des autres, c'est une grande sagesse et une grande perfection.
avatar
Le Moinetagnard

Messages : 107
Points : 117
Date d'inscription : 17/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Kanzi le Jeu 2 Fév - 19:32

Le Moinetagnard a écrit:
Soudainement j’ai vu comme dans un coup de vent une immense main refermer la porte et la verrouiller aussitôt. Oh me suis-je dis, ce n’est que justice que la porte se ferme devant moi. Je me demandais ce que j’allais faire devant cette porte fermée, et puis après un moment, j’ai pris conscience qu’en fait j’étais dedans puisque du même côté de la clef. Oh mon cœur a failli bondir de surprise et s’exclamer « mais en fait je suis dedans?!! » en se tournant vers celui qui l’avait verrouillée. J’ai vu mon Ami (très partiellement puisque ces vêtements se fondaient avec la paysage immaculé) porter son index sur ses lèvres souriantes et amusée.

Very Happy Génial cette histoire ! Comme quoi une image vaut bien tout les discours que ton Ami aurai pu te faire... Encore une fois merci pour ce beau partage !

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Lug le Ven 3 Fév - 10:59

Le Moinetagnard a écrit:Bonjour,

Je te remercie Lug pour tes précieux conseils. J’ai parcouru certainement trop rapidement la Voie du Silence et que dire sinon que je suis littéralement abasourdi par la similitudes entre le(s) chemin(s) qui est décrit entre ce que j’ai pu voir et entendre avec mon Ami, le « processus », et ce, pour le peu de ce que j’en sais. C'est peut-être un peu trop pour moi.


Je n’ai pas réellement osé essayer de reproduire ce franchissement volontairement, ce qui tient du fait que mon Ami m’avait demandé de faire deux choses dans mon désert, lorsque je le lui avait demandé et que j’ai bien du mal à répondre à l’une d’elle. J’ai trop de respect pour vouloir me présenter à sa porte en portant avec moi la boue qu’il m’avait demandé d’ôter, surtout que c’est pas grand-chose vis-à-vis de tout ce qu’il me reste à faire. Aussi, hier soir, je lui confessais combien j’avais de la peine à être digne du peu qu’il me demande, qu’il me semblait être inutile, et qu’il faudrait peut-être qu’il pense à offrir une telle aventure à d’autre, que mon cœur se contenterait bien d’une vie dénuée de ce genre d’expérience qu’il m’offre, tant qu’il reste auprès de moi et que je puisse continuer à lui être fidèle, malgré mes faiblesses.
Soudainement j’ai vu comme dans un coup de vent une immense main refermer la porte et la verrouiller aussitôt. Oh me suis-je dis, ce n’est que justice que la porte se ferme devant moi. Je me demandais ce que j’allais faire devant cette porte fermée, et puis après un moment, j’ai pris conscience qu’en fait j’étais dedans puisque du même côté de la clef. Oh mon cœur a failli bondir de surprise et s’exclamer « mais en fait je suis dedans?!! » en se tournant vers celui qui l’avait verrouillée. J’ai vu mon Ami (très partiellement puisque ces vêtements se fondaient avec la paysage immaculé) porter son index sur ses lèvres souriantes et amusée. Et puis il me fit voir, comme en « contre-bas » une femme qui travaillait et qu’il ne fallait pas déranger par d’inutiles paroles. Elle portait un voile mais j’ai pu voir son visage impassible et apaisé. Celui-ci était comme brûlé par le soleil, et même ses cheveux qui dépassaient étaient brûlés et secs au point d’avoir « blondi ». C’était vraiment beau de voir cette femme préparer sur une table un tissu d’un blanc éclatant, le même que celui que revêtait mon ami et qui se fondait avec le « paysage ». Elle était totalement dévouée à sa tâche, absorbée dans une totale attention à ce qu’elle faisait. Elle semblait oeuvré avec tant de minutie, de patience, de délicatesse qu’il semblait y voir une grande noblesse dans sa posture et dans ses gestes pourtant si simples et si lents.
J’ai pensé que mon Ami me montrait qu’il me fallait travailler avec tout autant de qualités à faire ce qu’il m’avait demandé, si je voulais moi aussi un jour être semblables à cette petite ouvrière qui lui confectionne ses habits.  

Voilà, c’est pas vraiment un essai télégraphique, mais je tenais à vous le partager.

Mon Moinetagnard, ne prends surtout pas ce qui va suivre pour une critique, mais comme une remarque pour attirer ton attention sur un des aspects des choses qui semble échapper encore à ton entendement.

Quelle chance tu as de pouvoir avoir cette qualité d’échange spirituel avec ton «Ami», et il est grandement dommageable que tu viennes la flétrir en ne te montrant pas à la hauteur de la considération que t’accordes ton «Ami», car à ce niveau, rien n’est plus indigne que de geindre sur son sort, la faiblesse de ses capacités, ou la résignation à ne pas se croire à la hauteur de la tâche à accomplir. Ton «Ami» te le signifie, dans un langage analogique sans faille, d’une façon remarquable, avec cette porte se refermant brutalement (avertissement que tu dois sérieusement prendre en considération) et l’exemple de l’humble et modeste Conscience qui par son abnégation à accomplir sa tâche acquiert la considération, l’estime et l’affection sur les plans des Mondes supérieurs. Comme le dit si bien Grillot de Givry : la noblesse de l’oeuvre requiert la noblesse de l’oeuvrant.

Comme je le dis dans une de mes petites Clavicules de la Sapiences :

CN - Lorsque je me tiens debout, droit dans mes résolutions, libre dans mes choix, responsable dans mes vertus, et qu’en toute humilité je lève mes yeux vers le Divin Créateur pour recevoir son Amour Absolu, j’ai toujours le sentiment qu’il est fier de moi.

L’accession au service désintéressé au profit de l’utilité commune suppose que l’officiant ait pris Conscience qu’il doit constamment, et chaque jour davantage être le plus performant et le plus compétent qui lui soit donné d’être.

La quête de la Vérité est concomitante à celle de la perfection. Toute complaisance avec des imperfections (la boue qu’il faut épurer) est une aggravation de patrimoine karmique et un ralentissement dans sa perfectibilité croissante.

Enfin, mon Moinetagnard, je pense qu’il est utile de te faire remarquer que contrairement à l’idée que tu t’en fais, selon des schémas psychologiques qui ont fortement impacté ta Conscience dans le passé plus ou moins récent, ton «Ami» ne cherche pas à attacher ta fidélité, ce qui sous-entend un rapport d’obéissance et de punitions/récompenses, il est dans un domaine dont tu as encore du mal à en saisir le fonctionnement et qui est celui du Don.

Ce domaine du Don ne se pratique pas selon les normes du petit commerce, plus ou moins équitable des marchands du Temple, du donnant-donnant, mais selon celui qui consiste à te donner pour que tu puisses t’enrichir et que cela te serve à servir ton prochain que tu devras t'efforcer d'enrichir sans attendre de récompense ou de satisfaction en retour.

Quant à tes faiblesses, n’en fait pas un déterminant puisqu’elles se résolvent par la simple pratique des vertus (Forces).

Dernier petit détail, ton «Ami» te fait savoir qu’il a aussi le sens de l’humour (porter son index sur ses lèvres souriantes et amusées), car l’humour est aussi une des Créations du Divin Créateur.

Alors, mon Moinetagnard, n’oublies pas que le premier des péchés hermétiques est : la Tristesse, un peu d’humour et de dérision ne sont pas contraires à une saine démarche spirituelle, y compris avec ton «Ami».

Bien à toi.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1166
Points : 1227
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Lilbudha le Ven 3 Fév - 16:17

Merci à vous pour ces échanges qui éclairent nos forums de perles qui me semblent pouvoir être exploitables par tous !

Je souhaitais partager à mon tour la forme que prend le lien avec nos familles spirituelles, à mon petit niveau, afin d'établir des analogies, des distinctions et, peut-être, d'élargir notre compréhension du cercle de manifestation de ce genre de relation.

Pour ma part donc, j'ai très peu de visualisation, de façon générale, je sens me sens entouré et soutenu, je pourrais dire aimé, mais j'ai l'impression que c'est un mot dont je ne maîtrise pas suffisamment les nobles implications pour l'utiliser à bon escient, cela dit, ça y ressemble dans l'acception la plus belle que je puisse m'en faire.

L'analogie qui me semble le plus correspondre à la nature de cette relation est celle du rayonnement du soleil. Selon le climat intérieur de ma Conscience, celui-ci est plus ou moins fort, plus ou moins présent. Ce rayonnement indique aussi une direction, que je suis tout à fait libre de suivre ou non. Je trouve d'ailleurs mes guides incroyablement patient.

Lorsque je suis cette direction qui est impulsée, sans jamais être imposée. Je constate que je suis régulièrement et progressivement mis à l'épreuve le long du chemin. Non pour me juger ou me condamner, mais bien plus pour que je puisse devenir à mon tour un représentant du rayonnement qu'est le leur en me confrontant à des situations qui requièrent la mobilisation de l'ensemble de mes facultés.

Me maintenir volontairement dans la conscience de cette relation me donne une grande confiance en la force de mes convictions. Il est d'ailleurs peut-être prétentieux de ma part de le penser, mais j'ai l'impression que les démons ou asura ne peuvent qu'avoir une emprise limitée sur le point focal de ma Conscience. Sans non plus chercher à les provoquer, je me persuade toujours qu'en premier et dernier recours, je suis le seul qui leur ouvre ou leur ferme la porte. Ce qui fait que je n'ai vraiment pas de peur à ce niveau, je ne les redoute pas. Je n'exclue pas que cela puisse être la témérité de l'ignorance, mais j'ai l'impression que cela me sert énormément pour avancer. C'est en dégageant les nuages sombres de ma Conscience que je perçois le mieux le rayonnement.

Je sens aussi qu'il ne tient qu'à moi de préciser et de concrétiser encore plus les liens que j'ai établi et je prends peut-être trop mon temps à ce niveau là, en même temps, je crois respecter le rythme d'un pas après l'autre.

Voilà ce que je peux dire, pour le moment, de ma petite expérience sur ce sujet. sunny
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier essai télégraphique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum