L'épopée du couple

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:48

Lug - Mer Mar 23, 2011 9:52 am

D’après vous, quels sont les déterminants qui feront que l’union de deux personnes de sexes opposés (ne compliquons pas l’affaire inutilement pour le moment), aura une chance d’être harmonieuse ou calamiteuse ?

Moi, quand je peux ouvrir une boite de Pandore, suis pas le dernier... :rambo:

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:49

etoilelointaine - Mer Mar 23, 2011 2:54 pm

Heeu....Il me semble qu'il aura une chance d'être calamiteuse lorsque l'un ou l'autre fait la loi dans le foyer .
Mad et Sad

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:50

Setanta - Mer Mar 23, 2011 6:46 pm

Il faudrait connaître le signe Zodiacal du compagnon(ne) et une bonne dose de télépathie entre les deux ou... d'Intuition.

Une chose est sûre, un spirituel avec un matérialiste ça le fait pas du tout ! What a Face

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:51

Setanta - Mer Mar 23, 2011 6:54 pm

Ton intervention mon *L, me fait penser au système synarchique que l'on ne retrouve plus dans les familles. La femme avait le rôle de l'autorité avec le grand-père et le mari avait le rôle du pouvoir. Quel dommage que tout cela soit perdu...Pour le moment ! Wink

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:51

patricia - Mer Mar 23, 2011 7:47 pm

ce que j ai appris au sein de la fraternité a travers certains sujets similaires c est que la recherche du conjoint doit tenir compte de l analogie des contraires,cette quete doit etre intellectuelle et spirituelle et non pas organique et dans ce partage le plus riche(spirituellement) doit faire preuve de tolérance,d abnégation et de don de soi et je pense que a tout cela faut rajouter l humilité et la gratitude de la part des deux conjoints
en pratique tout ce beau melange,ca donne quoi? pour que cette quete soit spirituelle je pense qu elle doit rechercher en l autre ce qu il/elle a de vertueux(des qualités???)...pour ce qui est du don de soi il faut tenir compte de si l autre a envie de recevoir cela.j avoue que je me perd pour ce qui est de la mise en pratique
un couple sera harmonieux si les deux conjoints essayent autant que possible de trouver un point d équilibre malgré leurs divergences en associant a leur volonté d harmonisation l humilité

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:52

kelkune - Mer Mar 23, 2011 8:55 pm

Paradoxal sans aucun doute mais, il me semble que c'est la distance respectable maintenue entre les deux personnes qui fera l'harmonie dans le couple.

Il est bien entendu que, ces deux personnes partagent et leur intimité et leur psychologie, etc., mais, il est plus que nécessaire, pour ne pas dire vital pour le couple, que chacun puisse garder librement, son espace privé. Par privé, j'entends, là où PERSONNE d'autre que soi, n'est admis.
Ils doivent savoir distinguer à quels moments le couple est une unité, par ex: la traversée d'une épreuve heureuse ou malheureuse et les moments ou chaque personne du couple est une unité.

La notion du langage fondamentalement différent entre un celui d'une femme et celui d'un homme est également un élément à prendre en compte.

Voici ce qui de mon humble avis, semble déterminant pour que la relation du couple soit harmonieuse.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:53

Lug
Jeu Mar 24, 2011 9:08 am

Setanta a écrit:Il faudrait connaître le signe Zodiacal du compagnon(ne) et une bonne dose de télépathie entre les deux ou... d'Intuition.

Une chose est sûre, un spirituel avec un matérialiste ça le fait pas du tout !What a face

En quoi le signe zodiacal, peut importe le Z ou z, de l’autre est-il un des éléments déterminants de l’union, mon Setenta ?

Et sur quoi de crédible repose ta certitude, assénée dans toute sa pesanteur, qui voudrait qu’un spirituel ne soit pas compatible avec un ou une matérialiste ?

Il me tarde que tu éclairasses grandissimement ma loupiote, mon Setenta, car en m’aventurant sur ton chemin j’ai soudain une brutale cécité... Cool

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:56

Lug - Jeu Mar 24, 2011 9:17 am
patricia a écrit:

ce que j ai appris au sein de la fraternité a travers certains sujets similaires c est que la recherche du conjoint doit tenir compte de l analogie des contraires,cette quete doit etre intellectuelle et spirituelle et non pas organique et dans ce partage le plus riche(spirituellement) doit faire preuve de tolérance,d abnégation et de don de soi et je pense que a tout cela faut rajouter l humilité et la gratitude de la part des deux conjoints
en pratique tout ce beau melange,ca donne quoi? pour que cette quete soit spirituelle je pense qu elle doit rechercher en l autre ce qu il/elle a de vertueux(des qualités???)...pour ce qui est du don de soi il faut tenir compte de si l autre a envie de recevoir cela.j avoue que je me perd pour ce qui est de la mise en pratique
un couple sera harmonieux si les deux conjoints essayent autant que possible de trouver un point d équilibre malgré leurs divergences en associant a leur volonté d harmonisation l humilité

Pour une première approche, voilà un contenu, bien que schématique, extrêmement prometteur, ma Patricia, et qui ne manquera d’avoir, tout au long des travaux sur ce sujet, des développements contenus en germe dans ton remarquable premier travail...

Mais, que diantre ! pourquoi exclure l’aspect organique de nos travaux d’étude sur l’union du couple ?

Serions-nous comme les Anges, totalement asexués...

Les raisons de cette exclusion me permettra d’y voir un peu plus clair... Viking

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:57

Lug - Jeu Mar 24, 2011 9:29 am



Voudrais-tu dire, ma kelkune, en considérant cette défense du respect du libre arbitre de chacun comme un des déterminants de l’union, qu’elle peut aisément se substituer à une autre pratique habituellement reconnue comme déterminante est qui est la FIDÉLITÉ ?

Comment se caractérise ce que tu appelles si délicieusement l’unité du couple et qui se distinguerait donc des membres qui le composent ?

Sur quoi repose la différenciation du langage que tu estimes devoir être fondamentalement différent ?

Sur les mots ?

La langue ?

Le mode d’expression ?

Ou dois-je en déduire que le langage aurait lui aussi un sexe ?

SI oui, que je me dis en mon for, voilà qui va élargir considérablement et agréablement le champ de la partouse, heu pardon je veux dire de la pratique du verbe...
bounce


Dernière édition par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:59, édité 1 fois

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 16:59

kelkune - Jeu Mar 24, 2011 6:33 pm
Qu'il me soit permis de préciser ici mon Lug, et ce afin de rassurer les éventuels esprits chafouins (mais il n'y en n'a pas ici), un "espace privé", est un espace réservé à la prière, au questionnement, la méditation, la réflexion, voir, au recueillement, pourquoi pas et non un espace pour se livrer à des coups foireux, donc.

Ce qui n'interdit pas de partager ses réflexions les plus profondes et les plus intimes avec le conjoint. Mais on peut ne pas désirer les partager, tout en gardant une harmonie et un équilibre dans le couple.

La fidélité est un élément important, mais elle découle tout à fait naturellement du respect que chaque conjoint se porte l'un envers l'autre, car, et il vaut mieux le savoir, dès que nous cédons à une tentation, la seconde est déjà là (avec son rire de hyène). Et ainsi de suite.

Je ne dis pas que le couple est une unité (pardi, c'est le contraire), mais qu'il est tantôt unité et tantôt, ne l'est pas. C'est la qualité de l'amour qui doit unifier et construire les bases de ce couple.
Pour ce qui est des bases, je suis tout à fait d'accord avec la belle entrée en matière que notre Patricia nous apporte.

Quant au langage, je vais m'offrir un petit "arrêt" sur la question, car, il s'est passé un je ne sais quoi d'indéfinissable, en lisant cette phrase:

Lug
Citation:


Ou dois-je en déduire que le langage aurait lui aussi un sexe ?

A suivre donc ...

PS: J'ai comme qui dirait un travers avec les balises ...

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:01

Setanta - Jeu Mar 24, 2011 6:45 pm

Very Happy Very Happy Very Happy Il n'y a, (pour moi), par pire épreuve que celle de vouloir suivre ce qu'il y a de plus vertueux quand le conjoint, ou la conjointe, baigne dans le vice et prend ce vice pour de la vertu. On a beau accepter que chacun ne puisse exprimer que ce qu'il est, il me parait difficile de ne pas rentrer en conflit à cause des divergences d'opinions.

Pour ce qui est du signe zodiacal, et là nous en revenons au même, si l'un est dans une certaine évolution et l'autre en involution, il me semble qu'il y a un risque de tempête selon la tendance des signes de chacun.

Mais bon, tout compte fait, il semble bien que je me trompette, car il y a des vierge-cancer où tout va bien et d'autre où tout va mal. C'est donc très con tout ça pour rester poli.
geek

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:02

kelkune - Sam Mar 26, 2011 9:32 am

Comme quoi, les remises en question sont quelques fois de l'ordre d'une bonne hygiène de vie et pour poursuivre sur ce qui m'a fait fléchir, non seulement le langage n'a pas sexe, mais il est universel, intemporel et vivant.

S'adapte en fonction de l'état d'évolution des utilisateurs, ce qui explique pourquoi, bocou à leur'aktuL en son à par laid 1 lang'H phone et tic et vide de sens (involution, inconscience).

Néanmoins, il me semble que la qualité du langage et la qualité de son interprétation dépendent du pôle qui prime chez l'interlocuteur et chez l'utilisateur. Il serait donc nécessaire de savoir quel est le corps qui prend les commandes dans notre langage. Interprétons-nous et parlons-nous avec le raisonnement intellectuel (souvent vous Messieurs) ? Avec le corps émotionnel (souvent nous Mesdames)? Où le corps instinctif (les animôssieurs et animesdames)?

Et le corps spirituel alors ? Où se situe-t-il là dedans ? Je pense que c'est celui qui vient harmonise le tout dans un ordre cohérent et équilibré.

Et là, il me semble encore, que nous sommes dans le langage de l'inconscient cher à l'illustre C. G. Jung.

Voici la petite lumière qu'il me semble entre apercevoir, mais je ne serais plus étonnée de ne pas voir la vitre qui m'en sépare et de la reprendre ad infinituuuuum, en pleine figure.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:02

Lug - Sam Mar 26, 2011 6:40 pm

La recherche du «Prince charmant» qui somnole au fond de la mémoire des filles n’est-elle pas le pire ennemi dans la quête de l’union harmonieuse d’un couple ?

l’ «amour» comme principal déterminant de l’union d’un couple, n’est-il pas une grossière illusion derrière laquelle se dissimulent les pires aberrations qui seront les principales sources de conflits à venir ?

La fidélité, comme déterminant, au lieu qu’elle soit une résultante, dans l’harmonie du couple, n’est-elle pas une violation du libre arbitre et une tentative d'asservissement ?

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:03

Kanzi - Mar Mar 29, 2011 8:57 pm

L'épopée épique du couple........

Pour qu'un "couple" ait une chance harmonieuse d'être un couple un jour........, je pense qu'il faut beaucoup de tolérance et de patience autant qu'une certaine distance afin que chacun puisse respirer....il faut aussi je pense une bonne dose d'adaptation....
Pratiquer assidûment et joyeusement l'art de la polarisation et du Kamassoutra accessoirement si nécessaire.... et enfin : s'assurer contre les "catastrophes naturelles" chez assurance Tourix. Et plein d'autres trucs je suppose.......

Je pense pour ma part, que ce "couple" sera une calamité si envisagé sous l'angle du "territoire annexé"

Voilà un petit peu ce que Jean pense.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:04

Phytovia - Mer Mar 30, 2011 10:12 pm
Bonsoir,

Je suis nouvelle parmi vous et j'en profite donc pour vous saluer toutes et tous.

Je dirais que :
Liberté (fidélité en tant que résultante comme le dit si bien Lug et non en tant que déterminant,
Egalité (même droits, même devoirs), non entrave au bonheur de l'autre...)
Fraternité me parait déjà être un bon début et permettre de vivre dans un certain respect l'un de l'autre.

Pour ce qui est de l'harmonie, il me semble que les calamités arrivent rapidement dès lors que s'installe un lutte d'égo.

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:04

[page 2 retrouvée]

Lug - Ven Avr 01, 2011 4:40 pm

Quoi, quoi, quoi, l’écopée du poulpe se résume qu’à ces petits commentaires sans consistance....

Pourtant, pourtant, force est d’admettre que l’aventure humaine d’une incarnation, tant sur le plan physique, intellectuel que spirituel, est nécessairement structurée autour de cette relation du couple, au point que toutes les religions en font un rituel sacré....

Alors, vos déterminants, en dehors des pacotilles pour des bavardages creux et sans perspectives, c’est uniquement pour les grandes occasions (genre naissances et enterrements) ou faut-il vous les extraire de la calebasse comme une mauvaise dent de sagesse ?

Enfin, ce que j‘en dis c’est juste pour souligner que sur la ligne de départ, nos fringants randonneurs de l’extrême s’essoufflent un peu trop rapidement après juste quelques petites enjambées... geek

La route va être longue jusqu’à la Jérusalem céleste, heureusement que j’ai emporté de la lecture dans mon sac à dos...




Setanta - Lun Avr 04, 2011 12:38 am

Bon, à vrai dire, si je dois me réincarner, j'aimerais bien voir le fin mot de l'histoire, juste histoire de pouvoir user de mon libre arbitre et ne pas être victime des mes passions, désirs et émotions.

Du coup, me dis-je, si je suis capable de réfréner mes ardeurs de bête sauvage, je dois être aussi capable de choisir mon compagnon selon des valeurs qui pourront créer l'harmonie du couple.

Il faut quand même avoir un certain troisième oeil, car bon nombre de rencontre se fond sur le mensonge. Si l'on est aveuglé par la beauté du compagnon, tout ce qu'il aimera sera subitement ce que nous aimerons, même si c'est pas le cas.

Tout comme les liens invisibles qui unissent les différents membres de notre petite fraternité, je pense qu'il doit y avoir un lien tout aussi invisible qui unit deux compagnons. L'intuition est souvent trompeuse, du moins ce que l'on prend pour de "l'intuition". Je pense que les mots ne doivent plus avoir beaucoup de valeur lors d'une rencontre aussi magique et que le regard doit amplement suffire à toutes compréhensions. Quels pourraient être les symptômes d'une telle rencontre ?

Les mêmes pensées aux mêmes moment, les mêmes gestes, les mêmes paroles, les mêmes intérêts ?

Si le mariage d'amour est une idiotie, c'est ce que je pense, le mariage forcé doit l'être tout autant. Il faut sans aucun doute faire confiance en la divine providence, puisque nous obtenons toujours selon nos mérites.

Encore un sujet d'une apparente facilité qui torture l'esprit en tous sens!  geek




Lug - Mar Avr 05, 2011 11:08 am

MessageSujet: L'épopée du couple  Posté leMar Avr 05, 2011 11:08 am Répondre en citant
.
.
Essayons de cheminer sommairement sur ce sentier de mise à l’épreuve qu’est cette formidable épopée du couple.

L’union de deux êtres est programmée dans le grand livre des lois de la Nature pour accomplir le dessein de la reproduction de l’espèce.

Cette loi n’est pas laissée uniquement à la raison et l’entendement de chaque individu, son application est aussi confiée sur le plan physique dense aux forces subhumaines qui s’expriment par un système hormonal et glandulaire dont la Conscience du corps sensoriel en subit les lois de causalité.

Lorsque l’accouplement physique ne se limite qu’au stade animal, comme la pratique en est de plus en plus rependue dans la jeunesse, mais pas seulement, difficile de parler de l’épopée du couple... Toutes relations uniquement basées sur ce critère sensoriel est par nature périssables, éphémères, hétérogènes., comme l’est le plan physique dense du Monde physique dense.

L’union des intellects est une approche déjà un peu plus subtile et évolutive, ce qui ne veut pas dire que l’accouplement physique doit être délaissé ou éloigné, mais qu’il n’est plus qu’un des déterminants du couple.

Il fut une époque, pas si lointaine, dans nos régions, ou la sagesse des peuples considérait, fort légitimement, que la jeunesse par essence ignorante et irresponsable ( à cause de cette ignorance et inexpérience), n’avait pas les capacités pour apprécier à sa juste valeur ces déterminants qui permettent d’apprécier ce qui concourt à l’harmonisation d’un couple. Il est à noter que c’est toujours le cas dans de nombreux pays ou les mariages sont arrangés par les familles à un âge presque de la prime enfance des deux futurs partenaires. N’oublions pas que, même dans nos pays dits civilisés et «évolués», une part importante de la population considère toujours le rôle et l’influence familiale comme un déterminant, soit pour des raisons de caste, de pérennisation des patrimoines, de compatibilités religieuses, d’origines ethniques et raciales...

Ces parents sont-ils pour autant plus fondés pour assurer l’harmonisation d’un futur couple ? Il est permis d’en douter lorsque l’on voit que des intérêts égotiques finissent invariablement par polluer le discernement des personnes qui se croient habiliter à en décider. L’exemple le plus symbolique est probablement celui du Prince Charles d’Angleterre avec la célèbre lady D.

Croire que des jeunes hommes et des jeunes femmes, sortant à peine de l’enfance et n’ayant pas la moindre expérience, seront capable de raisonnablement analyser les déterminants de l’un et de l’autre pour parvenir à l’étrange alchimie qu’est l’osmose d’un couple, n’est pas plus une voie de réussite garantie, comme en témoigne les séparations rapides et le développement de la solitude dans nos sociétés occidentales.

Notons que l’intellect raisonneur, comme c’est dans sa nature, finit toujours par se laisser piéger par les tentacules des désirs, émotions et passions, qui finissent toujours par le corseter dans une camisole de certitudes devenant rapidement incompatible avec la camisole de l’autre, ce qui donne ces couples vivant ensemble par routine, intérêts et habitude, mais sans aucune communion d’esprit de coeur et d'âme...

Puis viennent les déterminants du corps spirituel. Difficile d’imaginer que deux tourtereaux soient assez évoluer spirituellement pour maîtriser cet aspect qui implique tant d’évolution de la part de chaque Conscience.

Parmi ces déterminants il y en a un d’une redoutable difficulté et qui est celui qui repose sur le fait que si nous nous réincarnons une multitude de fois, force est de considérer que l’effort d’union entamé lors des incarnations précédentes, doit nécessairement se poursuivre jusqu’à l’accomplissement de son dessein... Ce que certaines religions traduisent, sans en comprendre véritablement le sens par : ce que Dieu a uni, personne ne peut le désunir....

Bon, va falloir déterminer quel peu bien être le dessein spirituel d’un couple...

Comment s’effectue la rencontre de ce couple en état de construction, lors de chaque incarnation ?

Forcément qu’il doit y avoir un processus qui permet à chacun des partenaires de pouvoir identifier intuitivement celle ou celui avec lesquels il y a ouvrage en cours et déjà longue et antérieure affinité.

Contrairement à ce que l’intellect raisonneur tente de trouver, dans sa quête absurde, à savoir l’autre qui est dans un état d’évolution absolument compatible avec son propre état de Conscience - ce qui suppose que cet état ne puisse plus évoluer, et dans le cas contraire, si l’autre n’évolue pas dans la même direction, alors forcément il n’est plus rapidement compatible (syndrome du Prince charmant) - les partenaires d’un couple spirituel devront intégrer le fait qu’il s’agit d’une alchimie spirituelle qui verra la transmutation des deux composants de ce couple pour en faire, à la fin des travaux (mise à l’épreuve), cette pierre philosophale, l’Or des sages, qui n'aura plus grand chose à voir avec ce qu'ils étaient séparément. D'où l'esprit de sacrifice qui doit accompagner celui de l'Amour et de la Connaissance... Mais ceci est encore une autre histoire...

Ceci suppose qu’il n’est pas dans les objectifs des partenaires d’un couple spirituel de chercher celle ou celui qui conviendra à l’état de sa propre nature dans une incarnation donnée, mais celle ou celui avec lequel ils sont en train d’accomplir le dessein du couple.

Ce n’est plus ici la quête du Prince charmant ou de la femme idéale, mais de l’âme soeur avec laquelle nous devons nous retrouver pour poursuivre une oeuvre commune depuis si longtemps entreprise...

Bon, je n’ajoute rien pour l’instant, il me semble que j’ai probablement ouvert de nombreuses portes qui mériteront un coup d’oeil de curiosité de la part de ceux qui prendront Conscience de la nature du chantier en cours et de cette formidable épopée du couple...

Me semble-t-il.Wink




Setanta - Mer Avr 06, 2011 2:40 pm

Cela me paraît encore bien compliqué mon Lug. Il reste certainement à parler du "hasard" des rencontres entre autres. Pour donner un exemple, rien ne vaut le vécu et je vais sacrifier ici un peu de ma vie privée, histoire d'essayer d'y voir plus clair. geek
Je devais avoir 16 ou 17 ans lorsque je suis tombé "amoureux fou" d'une fille et qui hantait mes jours et mes nuits. Je me souviens que le sexe n'avait aucune importance, je ne rêvais que d'être à ses côtés à chaque minute de ma vie. Mais timide à l'extrême et malgré que je sache que nos sentiments étaient partagés, je n'osais jamais lui faire des avances plus concrètes. Puis nous fûmes séparés par des kilomètres puis par la vie qui devait suivre son cour.

Qu'est ce qui me dit que cette fille n'était pas l'âme soeur d'une incarnation précédente et du coup, ais-je rompu, par cette extrême timidité, cette construction du couple ?

Re du coup, les prochaines conquêtes n'étaient elles pas vouées automatiquement à l'échec ?

N'y a t'il, pour chaque Conscience, qu'une seule âme soeur ?

Tout cela me semble assez Cornélien.  bounce Je perçois en fond de tableau le Cantique des cantiques, le retour à l'état d'Adam universel masculin-féminin.... Le Caducée d'Hermès dans l'équilibre des forces.




Lug - Jeu Avr 07, 2011 10:01 am

Mon Setanta, ce n’est plus à toi que j’apprendrai que le hasard n’existe pas...

Si tu avais lu avec l’attention subtile mon précédent post, tu aurais de suite déterminé que ta passion amoureuse de tes 17 ans, relevait essentiellement de l’astral (intellect égotique + hormones du plan physique) et que nous sommes loin de ce qui fait la Conscience dans son corps spirituel....

Crois-tu, qu’en dehors de l’illusion de partager de ce que tu appelles des «sentiments», soit autre chose que ce qui se rapporte à l’éphémère, au périssable à l’hétérogène des plans intellectuel et physique?

Lorsqu’une Conscience d’un corps spirituel parvient à retrouver l’âme soeur, ce qui peut demander plusieurs réincarnations mineures avant que la chose soit rendue possible, rien ne peut s’opposer à leur réunion. NI les distances, ni les obstacles, ni les passions, émotions et désirs. Regarde le cas de Charles et Camila, une incroyable épopée que celle là...

Tu as parfaitement raison de faire référence au sublime Cantique des cantiques de Salomon... La quête de l’épouse pour retrouver son époux, se fait à partir des réincarnations sur le plan physique, et après moult vicissitudes, car il ne se passe rien dans l’état des béatitudes inconscientes...

N’y a-t-il, pour chaque Conscience, qu’une seule âme soeur ?

Si j’en crois le Sépher de Moïse, manifestement Aishah est bien une partie du corps glorieux d’Adam. La séparation des deux (hétérogène) implique leur chute, la sortie du Jardin d’Eden, leur nudité. Leur rédemption passe par leur union qui reconstitue l’Androgyne et la forme glorieuse.

C’est probablement pour cette raison que l’épopée du couple est si importante pour chaque individu, pour chaque famille, chaque nation, chaque religion, même si pour des causes utiles à la rédemption, les petits frères de l’ombre font tout pour embrouiller le processus du retour à la forme glorieuse...


Dernière édition par Petitruc le Sam 11 Juin - 15:20, édité 2 fois

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:05

modeste - Jeu Avr 07, 2011 10:40 pm
Chercherais tu à nous embrouiller , mon Setanta ?
Pour ma par , j'en suis resté à la page 158 du même ouvrage électronique .
L'explication qu'y donne notre Lug me parait bien plus digeste Wink
Mais , bon , puisque tu sembles insister ,
je vais lire la suite ....

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:05

Kanzi - Jeu Avr 07, 2011 11:10 pm
J'ai lu ce passage de Stanislas de Guaïta, c'est vrai qu'il est utile de le lire en entier......

Mais cela m'a amené à me poser une question notamment sur l'homosexualité. Suite à ce qu'explique l'auteur je me demande s'il faut considérer l'homosexualité comme du narcissisme ? Car peut-il y avoir "erreur" dans la nature ? (les semblables se repoussent).

Si la femme est négative dans la sphère sensible elle doit normalement rechercher son complément l'homme, positif dans la sphère sensible.


De plus s'il est admis que les contaires s'attirent et les semblables se repoussent comment peut-on expliquer l'homosexualité ? Doit-on et peut-on la considérer comme "contre-nature ?"

A moins que l'on doive considérer cela comme une exception ?

Quel est votre avis ?

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:06

modeste - Ven Avr 08, 2011 9:59 am
c'est effectivement un sujet complexe , ma Kanzi ,
au point que notre Lug nous avait demander dans l'enoncé même de la question de le mettre de coté au début ....
Bon , si tu y tiens , je te livre mon opinion , un peu simplette peut être ....

Elle est fondée sur deux postulats à moi
le premier , c'est Karma qui choisit le véhicule destiné à l'incarnation d'une conscience .
Pour le second ; je me réfère directement aux écrits de Lug , la V.H A.E tome un page 158 version électronique :
Une conscience est et reste , quoi qu'il arrive androgyne .
Lors d'une incarnation anthropomorphique , elle exacerber l'une ou l'autre de ses polarités ....
Pour moi , il me semble que dans le cas de l'homosexualité la conscience va exacerber comme qui dirait le mauvais coté ....

Bien ou pas bien ? Shocked
j'aurai plutot tendance à dire pas tres bien :S
car cela me semble aller un peu à l'encontre de Karma ...

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:07

Lug - Ven Avr 08, 2011 12:29 pm
Mon avis, ma Kanzi, c'est que cela ne change rien à rien.

D'une part, il te faut prendre en considération que le corps physique n'est pas un principe pour l'occultiste.

D'autre part, dans un couple homo, il y a toujours une polarité masculine et une polarité féminine... ce qu'explique fort bien Stanislas de Gaïta, et les réalités objectives...

Est-ce que la nature commet des erreurs lorsqu'elle donne un corps masculin à un esprit féminin, et inversement, ou devons nous reconsidérer qu'il peut y avoir là les nécessités d'une épreuve rédemptrice d'un patrimoine karmique qui au lieu de rester hétérogène et sectaire dans sa distinction entre mâle et femelle, doit apprendre la nuance et l'analogie des contraires sans laquelle il ne peut y avoir de synthèse ni de retour à l'homogénéité de l'hermaphrodite...

Les femmes et les hommes restent des humains comme les autres, même si, pour les commodités de la mise à l'épreuve du plan physique dense, ils changent régulièrement d'apparence et de costume... Mais ce ne sont que des apparences bien éphémères...Wink

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:08

patricia - Ven Avr 08, 2011 5:52 pm

pour ma part chèr(e)s ainé(e)s j en suis toujours a me demander comment reconnait t on intuitivement cet autre au cours des differentes incarnations et comment savoir quel est le dessein spirituel de ce couple Question Question Question

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:09

Kanzi - Ven Avr 08, 2011 7:46 pm

Oui et je vais y réfléchir encore, bien que cela ne me choque ou ne me gêne en aucune manière personnellement, je respecte la différence, même si elle va à l'encontre des idées communément et couramment admises.
Cette question me touche dans le sens ou j'ai un membre de ma famille qui à choisi d'être ainsi.

Mais initialement, l'esprit masculin de la femme, ne peut "normalement" être attiré par son semblable, un autre esprit masculin c'est à ce niveau là que je le pensais.

Exemple la femme qui est masculine dans le cerveau, éprouvera un sentiment de révulsion envers l'homme qui à son cerveau masculin dans son organe génital........ cette même femme éprouvera de l'attirance pour son homologue au cerveau féminin....


Comme tu le soulignes également et c'est important, le corps physique n'est pas un principe, dans le couple homosexuel il y a effectivement une polarité masculine et féminine.....

Donc me dis-je, il y a peut-être quelquechose à considérer sous l'angle du karma......mais bon je vais mettre un peu de bois pour faire cheminée l'idée.....

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:09

Lug - Dim Avr 10, 2011 10:15 am

Ma Patricia, lorsque tu veux reconnaître quelque chose sur le plan intellectuel tu le raisonnes... Comment, pourquoi, d’où ça vient, à quoi ça sert, en quoi c’est fait, combien ça coute, est-ce que ça se mange, sinon où doit-on le mettre, pourquoi ça ressemble à ça et pas autre chose... Etc...

Su le plan de l’intuition, qui n’est pas comme le Prince charmant absolument parfait au sortir de l’oeuf, ce que tu parviens à percevoir est si puissant qu’il prend statut d’évidence première d’une simplicité indiscutable.


Prenons l’exemple : si tu as une Conscience uniquement développée dans le corps physique, cette intuition sera un instinct très fort produisant une attirance physique. Tout le système hormonal mobilise ses ressources pour établir le jeu de la séduction qui permettra l’union de ces corps...

Si tu as une Conscience uniquement développer dans le corps intellectuel, tu auras l’instinct animalier qui sera croisé avec la séduction intellectuelle, celle des mots, des idées, des promesses, des aspirations, des apparences, des illusions qui te donneront la forte impression qu’en plus de l’attirance physique tu as une série d’affinités, souvent très illusoires, qui semblent parfaitement compatibles avec les tiennes au point de transformer ces perceptions en convictions, certitudes et détermination à agir, fusse contre l’avis de la terre entière, qui elle, ayant conservé le contrôle de son intelligence, sait que cette conviction ne repose que sur les sables mouvants des désirs et des basses émotions.

Si tu as une Conscience développée dans le corps spirituel, tu auras, au moment de la sublime rencontre, non pas une attirance physique, même si elle fait partie de la dotation, ni une affinité intellectuelle qui ne sera pas nécessairement là puisqu’il faudra la construire de façon conjointe, pas même une affinité spirituelle qui elle aussi demandera à s’édifier dans une longue mise à l’épreuve commune, mais une pensée claire, lumineuse, impérieuse qui s’imposera à toi comme une évidence si limpide et si forte qu’il ne te viendra même pas à l’idée d’en contester le bien-fondé et qui te dira tout simplement, car il n’est pas nécessaire que cela soit autrement : C’EST LUI !

Peu importe les différences de culture, de croyance, de fortune. Peu importe les imperfections, le niveau d’évolution, les obstacles, les difficultés. Tout ceci n’est que le travail que vous devrez faire ensemble pour parfaire l’osmose de l’union, qui ne se résumera pas qu’à une cérémonie et une fête bruyante, mais à la fameuse alchimie fusionnelle qui s’obtiendra par la traverser des épreuves d’une vie commune pleine et enrichissante. Cette alchimie fusionnelle ne peut s’effectuer que lorsqu’il y a eu cette impulsion lumineuse préalable de l’intuition spirituelle.

Je peux même te dire, en complément de ce qui précède, qu’au moment ou cette idée s’imposera à toi par un : C’EST LUI, dans le même temps la même idée s’imposera à lui par un : C’EST ELLE !

Mais ça tu ne le découvriras que bien longtemps après...Wink

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:10

Hermaphrodite - Mer Mai 04, 2011 4:32 pm
Ok, ok, ok...

juste une petite question cher ainé... juste une question dont la réponse me permettra de lever le VOILE:

"C'EST ELLE" se manifestera-t-elle toujours dans le signe astrologique complémentaire/opposé à "C'EST LUI" ?

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Petitruc le Mar 7 Juin - 17:10

Lug

Si c’est en involution, ce sera oui ; si c’est en évolution, ce paramètre n’a plus la moindre importance... Very Happy Wink

Petitruc

Messages : 447
Points : 477
Date d'inscription : 07/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée du couple

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum