La vie par le corps spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie par le corps spirituel

Message par Nurash le Jeu 3 Nov - 10:52

Salut à tous !

Je m'en viens vous servir à nouveau une redite de tout ce qui à déjà été fait mais encore d'un autre point de vue...

Voilà quand j'observe la manière dont je prend mes décisions, je me dis que y'a quand même énormément de choix que je fait d'un point de vue intellectuel, en réaction à tout un tat de stimuli émotionnels et sensoriels mal discipliné. Je me dis d'ailleurs qu'à chaque fois que je me sent paumé au point de ne pas trop savoir dans quelle direction me diriger ( à tout les niveaux, physique, intellectuel ou spirituel), ben c'est que globalement c'est le bordel au niveau de mon corps intellectuel.
Longtemps j'ai réagit en me secouant encore plus énergiquement en prenant une direction au hasard et en tachant de me convaincre que ce que je faisait était bien, cela dit la seule conséquence qu'on peut attendre d'une attitude pareil c'est encore plus de bordel émotionnel.
Je pense pourtant que tout les comportements que j'ai pu avoir sont tous les mauvais fruits d'une pensée unique "Je suis perdu, seul et je ne sais pas quoi faire". Alors je me dis qu'en fait, avec l'intuition et tout les guides bienveillant qui ne manqueront pas d'essayer de me filer un coup de main si je leur demande.
Du coup je vais partir du postulat inverse "je suis accompagné en permanence et je sais intuitivement quoi faire". Bon soit c'est déjà un bon début, il va me falloir de toutes façon des connaissances et de l'expérience pour apprendre à vivre au quotidien cette pensée.

Mes questions c'est
"concrètement, vous, comment vous fixez vos objectifs pour la journée ?"
"quand vous vous rendez compte que le bateau à pris un mauvais cap parce que le capitaine à eût une absence (bon c'est un capitaine en apprentissage, au moins il est courant qu'il est pas parfait ^^) comment faites-vous pour rétablir le bon cap ?"
Pour ma part j'ai une foultitude de choses que je peux potentiellement faire, mais comment choisir les bonnes, celles qui seront le plus en accord avec l'état actuel des cycles planétaires, qui permettront de donner les fruits les meilleurs dans le cadre de ma compétence ?
De mon point de vue un ptit protocole sympa qui peut aider
- niveau instinct j'en suis où (fatigue, soif / faim, influence du besoin sexuel) -> faire en sorte de planifier les choses
- niveau intellectuel, que se passe-t-il (Suis-je en proie à une émotion telle que la colère, la peur, la tristesse ou la frustration et comment puis-je changer mon point de vue pour rétablir la paix. Ai-je la tête dans le guidon à tel point que je suive un projet sans me demander si finalement c'est une bonne ou une mauvaise chose, n'ai-je pas lancé ce projet sous le coup d'une émotion précédement ?)
- niveau spirituel, je tâche de retrouver la paix et je demande un coup de main las-haut en prenant de vérifier qui à répondu et si la réponse me semble cohérente.

Bon globalement je me rend compte que ça correspond à vouloir trouver le bon équilibre entre tamas, rajas et sattvas... Z'en pensez quoi ?


Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Domino le Jeu 3 Nov - 13:08

Qu'est-ce que tu entends concrètement par "l'état actuel des cycles planétaire" mon Nurash?
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Nurash le Jeu 3 Nov - 18:30

Et bien la place de chaque planète du système solaire autour de la Terre mon Domino. Ces planètes étant la représentation macrocosmique des influences astrales que nous recevons dans le microcosme. Cela prend bien évidemment en compte les saisons.

Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Domino le Jeu 3 Nov - 18:35

par concrètement j'entendais la perception de ces influences ainsi que leur reconnaissance ou bien tu te renseignes sur leur position avant de les percevoir?
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Nurash le Jeu 3 Nov - 20:07

Je ne pense pas que le sage s'amuse constamment avec des calculs de position des planètes mon Domino. Je pense qu'il s'agit de perceptions intuitives à catégoriser. J'entends par là que pour quelqu'un qui à le troisième oeil ouvert, il est possible de constater l'influence actuelle des astres qui définit de mon point de vue un rapport espace-temps. Dans le Monde matériel ces influences rendent propice certaines entreprise et d'autres moins en fonction de la personnalité. Il s'agit donc en quelque-sorte de définir la nature de l'énergie que nous recevons par l'entremise des astres. Je me représente ça un peu comme un cocktail qui changerait de couleur et de goût en fonction du moment où on le boit. Donc pour répondre à ta question je pense que la perception de ces influences est possible par l'utilisation du corps spirituel et notamment de la clairvoyance.
On pourrait voir ça comme le fait de se mettre en accord avec les saisons, les anciens fétaient Lugnasad ou Samaïn dans ce but. Je me dis que par la compréhension et l'intégration des paramètres du corps physique et intellectuel qui composent la personnalité, il devient possible de se synchroniser avec les éléments (j'en parlerai sans doute dans mon prochain post sur le sujet de la respiration) de sorte que même si les influences que nous recevons de la Nature changent, on en vienne à un apaisement et à une constance de la manière d'agir, du caractère en somme... Et il me semble que c'est l'effet que je recherche...
Du coup merci pour tes questions mon Domino, je crois que ma pensée viens de faire un tour complet pour retrouver son origine Wink !

Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Domino le Jeu 3 Nov - 20:27

Merci à toi pour cette réponse mon Nurash Smile
avatar
Domino

Messages : 944
Points : 1036
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Keuma le Ven 4 Nov - 10:35

Mon Nurash,
Pour ta question première, je me fixe UN SEUL et grand objectif pour chaque corps.Ensuite , je divise chaque grand objectif en sous-objectifs , que je tache de faire chaque jour. C'est une question d'organisation et de répartie.

Exemple: pour le corps spirituel, mon grand objectif est de réussir ma mort/ rennaissance, alors chaque jour, je consacre du temps à la méditation,  à la lecture méditative de textes hermétiques et tout autres actions qui vont dans cet objectif.

Tu en feras de même pour les autres corps selon tes grands objectifs.

Pour la deuxième, il serait préférable de faire des choix selon tes aspirations les plus profondes, tu es le seul a savoir ce qui t est le plus important. De mon humble avis , parler de "état actuel des cycles planétaires " ou plus précisement " l'influence de ces planètes " dans notre quotidien, est un peu tôt à aborder, pour qui a encore des difficultés pour marcher sur les eaux émotionnelles.

Sache aussi que la pratique de la méditation permet d'avoir beaucoup plus de recul sur les évènements pour en trouver une meilleur issue a certains problèmes.Quand je suis submergé, je me dépèche á résoudre les causes de ce surmenage pour avoir l'esprit léger.

"Celui qui est habité par le feu de la passion a une vision bornée." Lao Tseu
Tu ne peux avoir une vision claire des choses et prendre de bonnes décisions lorsque tu es encore sous l'emprise des émotions.

Bien a toi

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
avatar
Keuma

Messages : 47
Points : 47
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Nurash le Ven 4 Nov - 11:42

Merci pour ta réponse mon Keuma.
De mon point de vue et de la réponse que tu me fais, ton approche me semble encore très intellectuelle... Se fixer des objectifs par rapport à ses désirs me semble plus relatif de la psychologie intellectuelle que spirituelle.

Keuma a écrit:Pour la deuxième, il serait préférable de faire des choix selon tes aspirations les plus profondes, tu es le seul a savoir ce qui t est le plus important. De mon humble avis , parler de "état actuel des cycles planétaires " ou plus précisement " l'influence de ces planètes " dans notre quotidien, est un peu tôt à aborder, pour qui a encore des difficultés pour marcher sur les eaux émotionnelles.

Des études que nous avons faites sur le sujet des désirs, passions et émotions, nous en étions arrivé à la conclusion que les émotions pouvaient être provoqué par la conjonction entre les flux astraux planétaires et la personne dans son microcosme. Par conséquent et de mon point de vue, marcher sur les eaux inclus le fait de maitriser ces influences planétaires. En d'autres termes je pense que les influences planétaires ne représentent qu'une part des influences magnétiques (les eaux) qui tendent à détourner le point focal de la conscience (on peut citer en plus de ces influences planétaires toutes les influences animales du monde physique par exemple).

Keuma a écrit:Tu ne peux avoir une vision claire des choses et prendre de bonnes décisions lorsque tu es encore sous l'emprise des émotions.
Je suis tout à fait d'accord mon Keuma, concrètement, je fais comment donc pour sortir de l'emprise d'émotions, surtout si je n'ai pas conscience de ces dernières ?

Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Lilbudha le Ven 4 Nov - 13:26

Nurash a écrit:
Mes questions c'est
"concrètement, vous, comment vous fixez vos objectifs pour la journée ?"
"quand vous vous rendez compte que le bateau à pris un mauvais cap parce que le capitaine à eût une absence (bon c'est un capitaine en apprentissage, au moins il est courant qu'il est pas parfait ^^) comment faites-vous pour rétablir le bon cap ?"
Pour ma part j'ai une foultitude de choses que je peux potentiellement faire, mais comment choisir les bonnes, celles qui seront le plus en accord avec l'état actuel des cycles planétaires, qui permettront de donner les fruits les meilleurs dans le cadre de ma compétence ?
De mon point de vue un ptit protocole sympa qui peut aider
- niveau instinct j'en suis où (fatigue, soif / faim, influence du besoin sexuel) -> faire en sorte de planifier les choses
- niveau intellectuel, que se passe-t-il (Suis-je en proie à une émotion telle que la colère, la peur, la tristesse ou la frustration et comment puis-je changer mon point de vue pour rétablir la paix. Ai-je la tête dans le guidon à tel point que je suive un projet sans me demander si finalement c'est une bonne ou une mauvaise chose, n'ai-je pas lancé ce projet sous le coup d'une émotion précédement ?)
- niveau spirituel, je tâche de retrouver la paix et je demande un coup de main las-haut en prenant de vérifier qui à répondu et si la réponse me semble cohérente.

Bon globalement je me rend compte que ça correspond à vouloir trouver le bon équilibre entre tamas, rajas et sattvas... Z'en pensez quoi ?
Perso mon Nurash, je ne me fixe pas d'objectifs concrets pour la journée, préoccupation qui me semble d'ailleurs relever aussi de la psychologie intellectuelle. J'essaye autant que possible d'être attentif à la qualité de mes pensées et de bien discerner mes différents états de conscience soit que je subis ma pensée, soit que j'en suis l'artisan. Cette attention me semble essentielle dans notre démarche, couplée à une grande constance, c'est le moteur de transformation de la Conscience. De plus cette forme d'attention, que l'on acquière et développe lors de la pratique de la méditation, permet d'accéder et de s'identifier à certains états de consciences où les émotions ont moins d'emprise sur soi, on goute à cette Divine Indifférence dont sont capables les Deva. On commence d'abord à y gouter à dose homéopathique, avec les petites frustrations du quotidien, pour finir par être vacciné même contre les grandes frustrations de la vie.

Petite parenthèse : je constate que cette dernière étape fait souvent très peur aux profanes qui pensent que l'on est plus humain si une chose dont le potentiel émotionnel est fort n'influence pas ou peu la Conscience qui décide de conserver sa liberté de penser.

Le bon cap, nous le savons, est celui de la pensée juste en vertus, la seule manière de rétablir le cap si nous en avons dévié, est de suivre ce que nous indique cette boussole. Concrètement cela passe par cette attention et le soucis d'être constamment l'artisan de ses états de conscience. Ici, le niveau d'exigence de chacun est mis à l'épreuve. Ce niveau d'exigence dépend de la sincérité et la profondeur de ses aspirations vertueuses. Si tu décides de lever la tête pour être juste un peu au dessus de la masse et t'éviter quelques tristesses et déconvenues qui lui sont imposées, alors ton attention sera en rapport de cette volonté faiblarde et hypocrite et tu t'autoriseras des largesses (manque de rigueur/paresse). Tandis que si tu décides de lever la tête pour voler en compagnie des plus beaux aigles tout en invitant discrètement les plus aptes à te suivre ton attention devra être en rapport de cette noble quête. C'est pourquoi on nous dit et nous répète que la première et la plus difficile épreuve de la Conscience reste celui de l'exercice de son libre arbitre.

En espérant avoir répondu quelques peu à tes raisonnables doutes Wink
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 630
Points : 650
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Keuma le Ven 4 Nov - 13:30

Mon Nurash, tu verras que je n ai pas utiliser le mot " désir " dans mon post, mais plutot " aspiration " ( ce qui est très différent ).

Ensuite, en parlant de " marcher sur les eaux " je fais allusion a la maitrise des désirs , passions et émotions du corps intellectuel  ,avant de pouvoir parler de maîtrise des influences planétaires.

Enfin, tu prendras conscience de ces émotions
au fur et à mesure de l'élargissement de ta conscience , résultat d'une mise en pratique des connaissances reçues sur le sentier du Dharma.

_________________
"Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas par sa vision inattendue." Grillot de Givry
avatar
Keuma

Messages : 47
Points : 47
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Abidjan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Nurash le Ven 4 Nov - 14:18

Lilbudha a écrit:
Perso mon Nurash, je ne me fixe pas d'objectifs concrets pour la journée, préoccupation qui me semble d'ailleurs relever aussi de la psychologie intellectuelle. J'essaye autant que possible d'être attentif à la qualité de mes pensées et de bien discerner mes différents états de conscience soit que je subis ma pensée, soit que j'en suis l'artisan. Cette attention me semble essentielle dans notre démarche, couplée à une grande constance, c'est le moteur de transformation de la Conscience. De plus cette forme d'attention, que l'on acquière et développe lors de la pratique de la méditation, permet d'accéder et de s'identifier à certains états de consciences où les émotions ont moins d'emprise sur soi, on goute à cette Divine Indifférence dont sont capables les Deva. On commence d'abord à y gouter à dose homéopathique, avec les petites frustrations du quotidien, pour finir par être vacciné même contre les grandes frustrations de la vie.

Petite parenthèse : je constate que cette dernière étape fait souvent très peur aux profanes qui pensent que l'on est plus humain si une chose dont le potentiel émotionnel est fort n'influence pas ou peu la Conscience qui décide de conserver sa liberté de penser.

Le bon cap, nous le savons, est celui de la pensée juste en vertus, la seule manière de rétablir le cap si nous en avons dévié, est de suivre ce que nous indique cette boussole. Concrètement cela passe par cette attention et le soucis d'être constamment l'artisan de ses états de conscience. Ici, le niveau d'exigence de chacun est mis à l'épreuve. Ce niveau d'exigence dépend de la sincérité et la profondeur de ses aspirations vertueuses. Si tu décides de lever la tête pour être juste un peu au dessus de la masse et t'éviter quelques tristesses et déconvenues qui lui sont imposées, alors ton attention sera en rapport de cette volonté faiblarde et hypocrite et tu t'autoriseras des largesses (manque de rigueur/paresse). Tandis que si tu décides de lever la tête pour voler en compagnie des plus beaux aigles tout en invitant discrètement les plus aptes à te suivre ton attention devra être en rapport de cette noble quête. C'est pourquoi on nous dit et nous répète que la première et la plus difficile épreuve de la Conscience reste celui de l'exercice de son libre arbitre.

En espérant avoir répondu quelques peu à tes raisonnables doutes Wink
Ca me semble bien vu mon Lilbudha, définir un cadre quelconque relève bien plus du besoin de se rassurer que du fait de vouloir se mettre au service de quelque chose de plus grand... La conscience doit pouvoir rester fluide et perméable aux impact de la Providence.
Je me rend également compte que la structure de la pensée de l'initié doit rester stable, en d'autres termes chaque jour doit comporter son juste lot d'occupations matérielles, intellectuelles et spirituelles.
On en revient toujours à la Foi, c'est à dire croire qu'une telle manière de vivre existe et faire de son mieux pour l'atteindre... Même si ça veut dire qu'on aime pas nécessairement ce qu'on découvre sur soi... Gare à la déprime si on manque de Prudence ou de Tempérance.
Ton message me permet aussi de prendre conscience que si la manière de faire peut être la même, c'est bel et bien l'intention à l'origine de l'action qui permettra la parole et l'action juste... On retombe sur la pensée juste en vertus.
Ah après tout ce temps je continue de sous-estimer la profondeur de notre sapience, comme quoi on est toujours limité par l'image que l'on se fait de soit.
Merci pour ce résumé en tout cas, ce message me permet de cheminer de manière plus apaisée. J'ai à présent la conviction de pouvoir agir de manière spirituelle dans la vie quotidienne, ça fait parti du lot que de s'occuper du physique, en tout cas autant que nécessaire Wink.

Nurash

Messages : 299
Points : 331
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie par le corps spirituel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum