Six cent soixante six

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Six cent soixante six

Message par enerlibr le Ven 8 Juil - 23:49

Revoici donc le fauteur de troubles, 666, le nombre de la bête aux multiples noms.
Ce nombre fait gloser à l'infini : apocalypse de Jean, etc... jusqu'aux théories du complot, aux illuminati ...
Ce n'est donc pas mon propos, nous avons dépassé ce stade. Simplement rappeler que sans Lucifer
nous ne serions pas là à en parler puisque notre conscience en serait restée au niveau de celle des singes.
Lucifer ou Nahash est dans un schisme avant la lettre, et curieusement c'est dans "Le schisme d'Irshou"
que se trouve l'expression "arithmétique qualitative".
La comparaison est audacieuse et je suis un peu gèné d'insister sur ce qui reste du domaine de l'involution,
c.à.d. toujours le niveau moyen de conscience de l'humanité actuelle, quoiqu'on sente des velléités de secouer ce joug.
Donc à propos de cette capture d'écran, je pose la question bêbête : Voyez-vous ce que je vois ?

Dans le schisme d'Irshou se trouve aussi l'expression "morphologie qualitative", ce qui m'amène  citer le champ morphique,
très étudié actuellement et qui a probablement un rapport avec l'étonnant comportement des nombres
qui semblent avoir été "pensés" de toute éternité. Mais Dieu ne pense pas, n'est-ce pas ?
... Ce qui me rappele la joyeuse empoignade que j'ai eue avec Lug en prétendant que Dieu n'est pas soumis à ses lois.  Smile
A quelle loi sont soumis les nombres ? Les mathématiciens sont des simples d'esprit, il ne savent pas pourquoi  ça marche.
Les ravagés de l'exégèse biblique seraient capables de se lancer dans des spéculations hasardeuses
à propos de ce que je présente. Ces élucubrations ne m'intéressent pas, et vous non plus j'imagine.
La question est simplement de savoir quel est ce mécanisme défiant la raison, à l'instar de la synchronicité chère à Jung.
Le temps est la clé, et je ne m'attend pas à une élucidation définitive.
Je répète ce que je disais très gauchement :

Les lettres de 666 : six cent soixante six = 253 (a=1, b=2, etc ...)
Un nombre père (ex.: 666) + un nombre fils (ex.: 253) donne un nouveau nombre père,
et ainsi de suite.
La nature, Dieu ou le réel use de tous les stragèmes pour nous faire signe.
Quant à la subtile explication ésotérique, le sens cachant comme dirait Lug, c'est une autre histoire.
253 + 171 + 242 = 666
Comment des nombres qui ne se connaissent ni d'Eve ni d'Adam peuvent-ils, en s'additionnant,
retrouver celui qui leur a donné naissance ? Quelle est cette alchimie bizarroïde, qui ou quoi l'a pensée ?
Il faut dire que le 11 a la même connotation négative car il est un des nombres maçonniques.
Il faut bien admettre que les nombres parlent français. J'ai essayé en anglais :
It doesn't work and I absolutly do not know why, pas plus que je ne  sais pourquoi oui en français.

Si vous n'y entraver que dalle, essayez de ne pas zapper, ça doit être possible.
... Et encore, je vous fais grâce de mes autres trouvailles, comme 222 qui donne ... 222 !

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Nurash le Sam 9 Juil - 11:32

Salutation mon Enerlib.

Bon pour commencer sur le fait que Dieu (ou lui-les-Dieux) ne pense pas il me semble que c'est tout le contraire... Qui est à l'origine de ce qui nous sert de réalité à l'heure actuelle ? Si Dieu ne pense pas alors il est entier et sa création n'existe pas...

Pour répondre à ta première question, nope, je ne vois pas ce que tu vois. Je comprend à présent la logique dans laquelle tu travailles avec tes nombres "père" et "fils" mais ainsi que tu le remarque toi-même, cela ne fonctionne qu'en français dans ta logique... A mon sens du coup tu perds déjà beaucoup en universalité dans ta tentative de compréhension (sans parler du fait qu'il existe plein de table de guématrie qui seront en désaccord avec ta numérotation a=1, b=2 etc...)

Le concept de champ morphique appliqué aux nombres sacrés me plait bien... Je pense qu'en étudiant le sujet on finirait par trouver des choses intéressantes en base 3.

Pour le Principe de ta réflexion, je pense que tu fais des calculs et qu'ensuite tu tentes de leur donner du sens. A travailler comme ça tu as toutes les chances de te perdre dans des conjectures de plus en plus obscures. Si tu cherches à comprendre la signification de 666 il y a des voies qui sont autrement plus simples et sophistiquées à la fois. En commençant par t’imprégner de la signification de la lame 6 du Tarot, l'amoureux tu auras déjà une première idée de pourquoi on le considère comme un nombre "néfaste". En procédant à la réduction théosophique tu auras la compréhension de la manière dont ce nombre s'exprime. 6+6+6 = 18 La lune.

Pour ce qui est du 11 je suis curieux de savoir ce qui t'amène à dire que c'est un nombre "maçonnique" de mon point de vue c'est la lame de la Force, vertu cardinale...

Voila pour ce que j'en pense pour le moment Smile

Nurash

Messages : 261
Points : 287
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Sam 9 Juil - 14:35

Mon enerlibr, je te confirme que je capte que dalle, niente ! walou ! Mais je tiens tout d'abord à saluer ta recherche !
Je me heurte d'entrée au 666 = 253 et ceci même en essayant de donner un nombre à chaque lettre...je n'arrive pas à faire le lien avec ta méthode. Est-ce un secret ou comment l'as-tu trouvé ? Alors tu m'excuseras d'avance de ce qui pourrait te paraître inconsistant voire insignifiant dans mes questions mais je suis vraiment nulle ou zéro en la matière (lollll) ou si tu préfères à 99 %, heureusement il reste le 1 pour cent, comme seule unité d'espoir, c'est dire son étendu, sa profondeur et la hauteur en laquelle j'aspire !

Pour ce qui est de la suite arithmétique dont la raison est 999 (3 six debout) visuellement je remarque une parfaite symétrie, comme si le nombre engendre son parfait miroir, son reflet par croisement inversé, par le lien mystérieux que tu tentes d'appréhender. Que ce soit par une double déclinaison à la verticale ou la suite de nombre à l'horizontale, mais peut-être là n'est pas le but recherché, mais c'est ce que je remarque.

Il n'y a qu'à voir pour la table de neuf :

 1 x 9 =  9
 2 x 9 = 18
 3 x 9 = 27
 4 x 9 = 36
 5 x 9 = 45
-----------------X
 6 x 9 = 54
 7 x 9 = 63
 8 x 9 = 72
 9 x 9 = 81
10 x 9 = 90

Je fais grâce du 0 x 9 = 1 (hum... Laughing  mais merci pour l'info, simple donc à ma portée...et de plus cohérente car nous ne serions pas à faire des calculs et avancer des hypothèses si dans le zéro il n'y avait pas un point central) donc si l'on tient compte de la subtilité de ce calcul ne correspondant pas au conventions des mathématiciens, penses-tu que je pourrais faire une réclamation en vue de rectifier les notes de mes anciens bulletins scolaires, et pourquoi pas.... réclamer la somme réelle de mes actuels bulletins de salaires ? Soyons pragmatiques et pourquoi pas joindre l'utile à l'agréable !  Very Happy

Voila donc pour le moment.

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Sam 9 Juil - 16:48

Nurash a écrit:Salutation mon Enerlib.

Bon pour commencer sur le fait que Dieu (ou lui-les-Dieux) ne pense pas il me semble que c'est tout le contraire... Qui est à l'origine de ce qui nous sert de réalité à l'heure actuelle ? Si Dieu ne pense pas alors il est entier et sa création n'existe pas...

mon Nurash, c'est les dieux qui sont comme Lui, sans Lui les dieux ne sont pas... Very Happy

Je pense qu'à une question comme celle-ci, ta réponse aurait mérite à être affinée... Wink

Si "Dieu" pense...pense t'il pour nous ? S'il pense pour nous, lorsque je pense ce n'est donc pas moi qui pense ? Et quel est ce moi qui croit qu'il pense par lui-même ? Y a t'il une partie de moi-même que j'ignore ? Et si je l'ignore quel est donc cette autre partie ?

Si Dieu en tant que Puissance Absolue, créateur de toutes choses Pense, puis-je affirmer que je suis une pensée différenciée de Dieu qui -tout comme à son image- à la capacité de penser à son tour par soi-même ? Et donc si le Créateur pense, et que j'affirme que je suis une pensée différenciée, c'est qu'il à pensé avant moi....et si je continue de penser c'est qu'il pense encore...ou plutôt si je peux penser c'est qu'Il pense "Ce-qui-sera, fut !" bon ok "c'est quoi ce raffut ?" pourrait-on dire.

Si tout est Vrai, alors tout est Un...

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Nurash le Sam 9 Juil - 18:02

Effectivement ma réponse est loin d'être clair, je vais l'affiner...

De mon point de vue, si Dieu pense, il ne pense pas en terme rationnel et logique, il pense Principes et c'est à travers la vivification (le 1) des potentiels (le zéro) que notre réalité peu en venir à l'existence.

Le "je" qui pense à priori en autonomie est effectivement donc une déclinaison, une forme particulière de la Conscience générale. Si tout est dans le tout, je suis une part fractale de conscience qui n'a pas encore fait l'expérience (intégré, vivifié) certains potentiels. Ainsi plus j'avance et plus je me remet en question plus je reflète une part "large" du tout. Je met large entre guillemet car il s'agit surtout de refléter l'harmonie des Principes que je citais tout à l'heure. Plus je pense, je parle, j'agis de manière universelle et harmonieuse, plus je fais miens ces attributs.

Or, j'ai le libre arbitre (ou je pense l'avoir vu le nombre d'influences subconscientes que je subit), et si effectivement je suis contenu en potentiel ainsi que toutes les formes humanoïdes dans les Principe d'être, je dispose d'une totale liberté de chemin et de temps, ce qui me différencie des autres consciences, c'est le patrimoine karmique qui est le miens. Dieu donc ne pense pas pour nous, c'est nous qui devons faire l'effort de le recevoir et de le comprendre si toutefois nous le voulons. Alors oui du coup j'ai une forme séparée, et je vais avoir en tant que conscience la responsabilité de guider la forme de mon "je" vers son épanouissement tout comme les formes de consciences qui me sont Hiérarchiquement supérieures s’efforcent de le faire.

Du coup oui, il y a une partie de moi-même que j'ignore et pour cause ! Si j'en avais conscience je tâcherai de la diriger de mon mieux vers l'harmonie. Je ne peux que constater mes échecs et faire en sorte de prendre conscience de ce que j'ignore pour pouvoir ensuite l'apprendre.

Tout ça pour dire qu'à mon avis Dieu pense éternel moment présent que moi je pense "ce que j'ai tappé sera posté" :p ! Quand j'arrive à penser au Présent je pense Principe, mais difficile pour un si petitou de penser comme un si Grantou.

Nurash

Messages : 261
Points : 287
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par enerlibr le Dim 10 Juil - 0:46

Ma Kanzi,  c'est tout juste si je ne compte pas sur mes doigts et comme moi tu dois avoir des neurones cassés
dans la bosse des maths. Very Happy  
Bon allez : "six" = s=19 + i = 9 + x = 24 = 52
Tu continues avec "cent", "soixante" et "six", et tu trouves 253
Le réel est dans les yeux qui le voient donc ne rien capter à ce système est subjectivement logique
quoique objectivement non rationnel. Pardon mais à côté des principes il y a les faits qui, comme disent les anglais,
valent mieux que les lords maires. Cette addition qui donne 666 n'est ni banale ni triviale, elle signifie quelque chose.
Mon Nurash, tout ce qui émane de nos boyaux supérieurs est au risque de cet anthropmorphisme réducteur
caractéristique de notre espèce.
Déjà les mots n'ont que le sens qu'on leur donne, définir Dieu est illusoire,
ensuite "penser" ne devrait être relatif qu'à l'activité neuronale de la créature qui "différencie", comme dirait Jung
dans "Les sept sermons aux morts". (Avez-vous ce texte ?)
Si la créature ne peut concecoir un Dieu sans pensée
(au singulier, sinon ce serait admettre qu'il revient sur une pensée précédente, qui ne serait donc pas parfaite),
alors cette même créature ne peut plus se hisser à la hauteur de Dieu en le pensant, en pensant sa pensée,
il ne peut plus que la réfléchir.
"Réflexion" est le terme adéquat, le symbolisme du miroir est très parlant, nous ne faisons que réfléchir la lumière divine.
Si tu me dis que Dieu "pense", je souris, il y a quelque chose qui cloche. Est-ce que l'esprit qui émane de Dieu pense ?
Est-ce que Dieu, à l'instar de Descartes dira : "Je pense donc je suis" ?
Enoch fait dire à Dieu :
" Pourtant, si le Soleil a trouvé la paix dans sa course, Moi, parce que Je créais toute chose
 et parce que J'ai conçu l'idée de placer des fondations et de créer des créatures visibles,
Je ne trouve jamais la paix."
Dieu est-il dans une perpétuelle cogitation de sorte que sa magnifique création n'aille pas à vau l'eau ?
Nous avons l'exemple des abeilles, elles ne pensent évidemment pas,
pourtant elles sont capables de s'adapter à un changement radical de leurs conditions de vie.
A côté de l'épigénétique, il doit y a voir une sorte d'épi-divin, un lieu d'où Dieu émane sans cesse,
un néant riche de tous les possibles, un non-lieu siège d'une protopensée impensable.
Einstein disait que Dieu ne joue pas aux dés.
Bien sûr que si  il joue aux dés mais il est tellement génial que ses dés sont pipés,
de sorte que ce qui ne peut pas ne pas être, ne soit pas. Il ne s'agit donc pas d'une pensée qui penserait ce qui doit être,
ce type de comportement est seulement celui d'un ingénieur devant sa table à dessin.
Le dessein de Dieu contient tous les dessins, et la théorie des ensembles dit que le tout est plus grand que la somme de ses parties.
Et puis, ton argumentation concernant mon système me laisse perplexe.
Nous n'allons tout de même pas réouvrir la querelle des universaux auquels on oppose les particuliers.
Qu'il y ait d'autre gématries n'invalide pas la mienne, où vas-tu chercher ça ?
Si on suit cette logique, aucune gématrie ne serait plus valable qu'une autre donc aucune ne serait recevable.
Je ne comprends pas non plus ton objection concernant la langue.
Il faudrait sans doute que ça fonctionne aussi en sanskrit en même temps qu'en esperanto.
Ne le prends pas mal mais ce que tu me dis sur ce point s'appelle botter en touche,  ( dissonance cognitive).
Le tarot a été longtemps mon livre de chevet, ce n'est pas parce que j'aborde une autre question que je l'ignore.
Je constate que personne ne veut / peut faire l'effort de me dire pourquoi 253 * 171 +242 = 666
Mais je reconnais que ma question est aussi dérangeante que celle qui consiste à savoir
pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien.
Quant au 11, il est bien maçonnique, avec, le 13 et le 33, le dernier degré.
Il n'y a qu'à penser à tous les évènements marquants qui ont eu lieu un 11, notamment.
Ce n'est pas le lieu pour développer ça, je pourrais en parler sur des pages.
Bien sûr tout ce que j'énonce, je le fais avec la plus grande modestie. L'art  de la dialectique est d'entendre tous les plaidoyers.
Est plausible ce qui est digne d'être plaidé, sans effet de manche.

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Dim 10 Juil - 9:50

enerlibr a écrit:Ma Kanzi,  c'est tout juste si je ne compte pas sur mes doigts et comme moi tu dois avoir des neurones cassés
dans la bosse des maths. Very Happy  
Bon allez : "six" = s=19 + i = 9 + x = 24 = 52
Tu continues avec "cent", "soixante" et "six", et tu trouves 253
Le réel est dans les yeux qui le voient donc ne rien capter à ce système est subjectivement logique
quoique objectivement non rationnel. Pardon mais à côté des principes il y a les faits qui, comme disent les anglais,
valent mieux que les lords maires. Cette addition qui donne 666 n'est ni banale ni triviale, elle signifie quelque chose.
Mon Nurash, tout ce qui émane de nos boyaux supérieurs est au risque de cet anthropmorphisme réducteur
caractéristique de notre espèce.
Déjà les mots n'ont que le sens qu'on leur donne, définir Dieu est illusoire,
ensuite "penser" ne devrait être relatif qu'à l'activité neuronale de la créature qui "différencie", comme dirait Jung
dans "Les sept sermons aux morts"
. (Avez-vous ce texte ?).

Merci pour l'explication, je ne partais pas de la même table. Il n'y a qu'à compter les lettres jusqu'à 26 donc cela est et sera le plus facile... des neurones cassés c'est sur, d'autres qui ne se sont jamais connectés aussi. Pour Jung et "Les sept sermons aux morts", nous n'avons pas le texte sur les sites et personnellement je ne l'ai pas lu. Je suppose que si tu en parles c'est qu'il y aurait un réel intérêt à le lire ? Ce qui pourrait nous permettre de relier les faits aux principes par la prise de connaissance de leur fonctionnement (les lois).
Je suis déjà demandé pourquoi 666 faisait tant parler de lui...je n'ai pas de signification à ce jour...a travailler donc.


Dernière édition par Kanzi le Dim 10 Juil - 9:55, édité 1 fois

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Dim 10 Juil - 9:53

A propos mon enerlibr, as-tu lu le "Livre rouge" de Jung ?

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par enerlibr le Dim 10 Juil - 12:36

Kanzi a écrit:A propos mon enerlibr, as-tu lu le "Livre rouge" de Jung ?
Ah ben non ma Kanzi, pas encore, je verrai ça quand le temps s'arrêtera :-)
Les septs sermons aux morts, c'est là
A propos de gématrie, il y avait un logiciel sur l'internet mais maintenant c'est "page not found"
Il y a aussi ce logiciel qui ne marche pas chez moi car je suis sous Linux.
A propos de ta table, tu dois être atteinte d'une Hermèsite aiguë :  Very Happy

Tables d'émeraude, Tablette IX : « Il y a plusieurs mystères qui sont cachés dans l'essence de la matière.

 Il y a neuf dimensions qui s'entrecroisent tout comme il y a neuf cycles dans l'espace.
Neuf sont les diffusions de la conscience et neuf les mondes contenus dans les mondes.
Et neuf sont les seigneurs des cycles qui proviennent d'en haut et d'en bas.
 L'espace est rempli d'espaces cachés parce que l'espace est divisé par le temps.
Recherche la clé de l'espace-temps et tu pourras ouvrir la barrière.
 Bien que notre savoir soit caché, il existe pour toujours. »

Remarque que neuf apparaît 5 fois !  5, nombre de l'homme La conscience vit partout à travers l'espace-temps.
Il est curieux de voir que les gens qui font de la gématrie, table de neuf, la plus utilisée,
n'ont pour la plupart jamais entendu parler d' Hermès.



Bon dimanche


Dernière édition par enerlibr le Dim 10 Juil - 13:13, édité 4 fois

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Dim 10 Juil - 12:43

Merci beaucoup mon enerlibr ! Very Happy Je te souhaite un tout aussi bon dimanche flower

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Lilbudha le Mar 12 Juil - 18:30

Mon enerlibr, si je comprends bien, ta guématrie permet d'établir un lien avec ce que tu appelles le champ morphique en plus que de valider d'une manière quasi scientifique la pertinence de l'addition théosophique.

Je me demandais si tu y voyais d'autres perspectives qui pourrait enrichir spirituellement s'entend celui ou celle qui tenterait d'utiliser ta guématrie ?

Là comme ça, j'ai l'impression que ce mécanisme nous fait toucher du doigt les limites de la forme concrète que sont les nombres et les lettres, avec leurs formes abstraites. Quant à le comprendre, cela me semble aussi ambitieux que de comprendre le Divin Créateur, mais j'imagine qu'on est tous un peu là pour ça, à proportion de ce dont on est capable de voir.
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par enerlibr le Mar 12 Juil - 23:47

Ta définition du phénomène me semble très valable; mon  Lilbudha, d'ailleurs moi-même je reste dans le flou ... artistique,
il s'agit de logique floue, illustrée notamment par ce que je nomme "le syndrome du voyageur de commerce".
Il n'y a aucune astuce, programme ou algorithme capable de dire à notre voyageur
quel est le chemin le plus court pour joindre plusieurs points dispersés aléatoirement sur le territoire.
Tu trouveras cette digression bizarre, mais c'est selon mon humble avis le mode d'action de la création divine,
qui ne peut pas être planifiée comme un projet architectural où tout est prévu jusqu'au moindre détail.
Ceci me semble aussi valable pour les nombres. La fin justifie les moyens, la fin est ordre tandis que les moyens
sont dans le chaos du monde en gestation.
Dieu est "obligé" de sauter par-dessus le chaos en le voyant ré-ordonné, sempiternelle loi du moindre effort.
"Le chaos est facteur d'un ordre nouveau", disait Prigogine : La thermodynamique rejoint l'ésotérisme.
666 est un bel exemple de chaos engendré par le diable qui étymologiquement traverse la course de l'homme vers Dieu.
Concernant la gématrie, on peut considérer les nombres comme ordre, mais leur expression via le langage
nous plonge dans la complexité d'une genèse chaotique aux multiples interactions.
La question n'est pas  de savoir pourquoi 253 + 171 + 242 = 666 mais  de savoir
pourquoi ces nombres s'écrivent ainsi plutôt qu'autrement, accessoirement : pourquoi en français ?
La France doit être fille d'autre chose que de cette maudite Eglise.
On a compris que la génétique n'explique pas tout  de l'homme physique, on parle d'épigénétique.
Concernant la gématrie on pourrait parler d'épinumérique que j'imagine partie du Tao.
Tu pourrais avoir envie de voir cette page de mon site, celle qui contient le moins d'âneries.
Le code est devenu mauvais, je ne sais pas pourquoi et vais corriger.
Je me doute que la plupart des nombres ne te parleront en aucune manière, pourtant tout est interconnecté,
ça n'a pratiquement pas de fin.
En tout cas je te remercie de ne pas considérer ceci comme une rêverie de doux dingue Embarassed

Mon Nurash doutait que le 11 soit maçonnique. Les Francs-maçons ne font ni une ni deux,
ils sautent directement au trois, 11 x 3 = 33
Le troisième oeil, à la connotation féminine de pure réceptivité, devient chez eux la corne de la licorne,
sorte d'antenne émettrice de leurs fantasmes.
Ils ne sont pas seuls à se croire autorisés à maîtriser le monde que le Vatican domine mais ce qui suit ne tient pas du hasard :

11 sept.1941 : Pose de la 1ère pierre du Pentagone.
11 sept. 1990 : Discours de Bush, annonce du NOM. (11 ans avant le 11 sept 2001)
11 sept. 2001 : No comment
11 sept. 1973 : Coup d'état au Chili, (CIA)
11 mars 2004 : Attentat de Madrid, 911 jours après le 11 sept. 2001
(6 mois entre mars et septembre)

Le cas du Portugal :
11 janvier 1890 : Ultimatum britanique au gouvernement portugais : retrait des colonies Angola et Mozambique.
11 sept.1911 : Reconnaissance de la république du Portugal par le Royaume Uni.
11 mars 1975 : Tentative de coup d'état militaire avancée par la droite, repoussée.
Le détestable Barroso est portugais.

11 mars 2011 : Catastrophe de Fukushima

Problèmes de timing et/ou technique (technologie scalaire) :
12 janvier 2010 : Séisme Haïti
12 août 2015 : Catastrophe Chine

Je suis certain d'en oublier.

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Lug le Mer 13 Juil - 10:34

.
.

Mon enerlibr, la question que je me pose, à la lecture de tes primesautières digressions cabalistiques, est de savoir à quoi peuvent servir des explications qui rendent encore plus obscur le sujet qu’elles ambitionnent d’éclairer ?

La logique floue par temps de brouillard et par une nuit sans lune, c’est peut-être amusant lors d’une partie de colin-maillard, mais pour aider les malvoyants je ne suis pas certain que ce soit le plus approprié pour leur rendre le service désintéressé salvateur et bienveillant...

C’est juste une opinion, car si «Dieu» n’est jamais que la plus haute idée que chacun sera capable de s’en faire, la tienne me semble décrire un «dieu» qui n’est pas très maître de son sujet au point de ne plus savoir ni qui il est, ni où il va, ni s’il avance ou recul, ni même s’il existe ou pas...

Ne serait-ce pas un «dieu» rock-en-roll ?

En tout cas voilà un sujet qui a le mérite de mettre à l’épreuve la Faculté de discernement subtil.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1170
Points : 1231
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par enerlibr le Mer 13 Juil - 17:26

... Mais à rien mon Lug, rien ne sert à rien. A quoi sert Dieu ?... et son alter ego le diable ?
A quoi servent tous ces textes que l'on s'engrange dans le ciboulot, puisqu'à la mort
nous n'en gardons qu'une empreinte affadie ?
Dieu est humour, et ce que nous faisons ici, n'est rien d'autre que se chatouiller pour se faire rire.
Celui qui n'a jamais ri mourra idiot. Je rappelle la différence entre le savoir et la connaissance
qui est ce qui reste quand on a tout oublié, de même que le vide est ce qui reste quand on a tout enlevé.
Donc si tu trouve que ce que je raconte ne consiste qu'en mots creux, tu pourrais reconsidérer la richesse qu'ils recèlent.
Il faut noter cependant que la langue française possède cette caractéristique magique
de dire une chose et son contraire dans un seul mot puisque "rien" = "la chose". Nous avons un problème avec la négation.
Je ne décris pas Dieu qui dans mon esprit n'est même pas un êêêtre : ce terme est beaucoup trop humain pour être honnête.
Je n'aborde qu'une fraction des phénomènes issus de lui. Dieu est cela, et "cela tu es" dit une Upanishad.
Je me doutais bien mon Lug que tu n'allais pas rester sans réagir : cause toujours, tu m'intéresses Very Happy
Merci  de rester comme tu es. Changer d'avis comme de chemise n'est pas vivable, et ton avis m'est très précieux.

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Lug le Mer 13 Juil - 18:21

enerlibr a écrit:... Mais à rien mon Lug, rien ne sert à rien. A quoi sert Dieu ?... et son alter ego le diable ?
A quoi servent tous ces textes que l'on s'engrange dans le ciboulot, puisqu'à la mort
nous n'en gardons qu'une empreinte affadie ?
Dieu est humour, et ce que nous faisons ici, n'est rien d'autre que se chatouiller pour se faire rire.
Celui qui n'a jamais ri mourra idiot. Je rappelle la différence entre le savoir et la connaissance
qui est ce qui reste quand on a tout oublié, de même que le vide est ce qui reste quand on a tout enlevé.
Donc si tu trouve que ce que je raconte ne consiste qu'en mots creux, tu pourrais reconsidérer la richesse qu'ils recèlent.
Il faut noter cependant que la langue française possède cette caractéristique magique
de dire une chose et son contraire dans un seul mot puisque "rien" = "la chose". Nous avons un problème avec la négation.
Je ne décris pas Dieu qui dans mon esprit n'est même pas un êêêtre : ce terme est beaucoup trop humain pour être honnête.
Je n'aborde qu'une fraction des phénomènes issus de lui. Dieu est cela, et "cela tu es" dit une Upanishad.
Je me doutais bien mon Lug que tu n'allais pas rester sans réagir : cause toujours, tu m'intéresses Very Happy
Merci  de rester comme tu es. Changer d'avis comme de chemise n'est pas vivable, et ton avis m'est très précieux.

Si tes prestations ne servent à rien, qu'à te faire marrer, mon enerlibr, ce que je comprends et respecte, veille au moins à poster tes messages dans le forum "Humour et poésie", cela évitera aux autres membres de croire que tu es sérieux...

il est si difficile de maintenir ces lieux dans l'esprit de sa tonalité conforme au manifeste de la Fraternité d'Hermès, que j'espère que tu comprendras qu'une certaine autodiscipline est de bon aloi, par avance merci camarade.


Dernière édition par Lug le Jeu 14 Juil - 10:18, édité 1 fois

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1170
Points : 1231
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Lilbudha le Mer 13 Juil - 18:52

Mon enerlibr, c'est pas super vaniteux de la part de la créature que de penser que son Créateur ne sert à rien, il aura au moins servi à lui donner la possibilité d'être il me semble, non ?

Surtout, lorsque ce même Divin Créateur continue, patiemment et avec diligence à repondre à la moindre de tes sollicitations sans même avoir besoin de sortir de son ineffable ipséité.

La question, à mon sens, est plutot de savoir à quoi pourrions-nous bien servir, nous ? Et à ce sujet le Lug, et tous les Anciens sage avant lui, nous indique que servir les autres, à l'image de notre Divin Père, serait un bon début de réponse... Wink
avatar
Lilbudha
Admin

Messages : 587
Points : 609
Date d'inscription : 09/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par enerlibr le Mer 13 Juil - 22:16

C'était une boutade mon Lilbudha, penser le créateur à la mode des utilitaristes et autres matérialistes
est probablement le niveau de conscience le plus bas que seuls les satanistes dépassent.
Il reste que la question shakespearienne : être ou ne pas être, est une sacrée foutue bonne question.

enerlibr

Messages : 104
Points : 112
Date d'inscription : 14/06/2016
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Kanzi le Sam 16 Juil - 23:10

enerlibr a écrit:C'était une boutade mon Lilbudha, penser le créateur à la mode des utilitaristes et autres matérialistes
est probablement le niveau de conscience le plus bas que seuls les satanistes dépassent.
Il reste que la question shakespearienne : être ou ne pas être, est une sacrée foutue bonne question.

Etre ou ne pas être, n'est-ce pas avant tout une question d'état d'être Question (ne pas confondre avec l'état gère...allez ... c'est samedi un peu d'humour n'a jamais tué personne)

Kanzi

Messages : 869
Points : 1007
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : En exil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Six cent soixante six

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum