Petit bréviaire de la méditation

Aller en bas

Petit bréviaire de la méditation

Message par Lug le Dim 12 Juin - 11:53

.
.

Méditation mode d’emploi

1 - La première épreuve de l’oeuvrant consiste à parvenir à l’harmonisation vibratoire de son corps physique avec son corps intellectuel, et de son corps intellectuel émotionnel avec son corps spirituel. Contrairement à ce qu’occasionnent les limites de perception du corps physique et intellectuel, le corps spirituel est une réalité aussi tangible que les deux autres et perceptible avec la clairvoyance.

Lorsque l’harmonisation vibratoire est réalisée sur les tonalités de ces trois octaves, la faculté volitive consciente devient celle du corps spirituel dominant les deux autres.

La coordination de ces trois corps sous l’autorité de la faculté volitive consciente, active le vortex de l’Intuition spirituelle. Cette activation met en relation directe cette conscience avec les Consciences des plans supérieurs.

L’ouverture de ce vortex intuitif sera durablement possible tant que l’harmonie vibratoire des trois corps sera maintenue, ainsi que la parfaite stabilité émotionnelle et intellectuelle. La réalisation de cette pratique ne pouvant se faire que par l’intermédiaire de la Méditation comme je l’ai déjà signalé dans un article du Grand Œuvre d’Hermès Trismégiste. Cette Méditation doit s’affranchir des contraintes de l’instinct du corps physique et de la réflexion du corps intellectuel. Cette harmonisation vibratoire est une épreuve, car elle doit d’abord se libérer de la domination du puissant appareil sensoriel du corps physique et de la domination des mécanismes routiniers, culturels, traditionnels, cultuels et sociaux du corps intellectuel.

2 - La Méditation est toujours le préalable à la manifestation de la volonté du Monde Physique dense dans le Monde Astal, et du Monde Astral dans le Monde Mental...

La réflexion ne donne pas accès aux autres Mondes.

3 - La Méditation peut être concrète, véhiculant l'énergie par friction des formes, ou abstraite et ne véhiculant plus cette énergie Lunaire par friction, mais uniquement celle des sans formes, la radiation des énergies Solaires.

4 - Le principe de l'alignement des trois corps, par la Conscience, a pour objet de parvenir au fonctionnement simultané et volontaire, dans ces trois corps de manifestation, des facultés corrélatives qui doivent produire, par résonance, une intensité vibratoire susceptible d'activer l'ouverture intuitive.

5 - L’harmonisation vibratoire est une épreuve que doit parvenir à maîtriser la Conscience car elle doit, pour y parvenir, s’affranchir de l’attraction de l’appareil sensoriel du corps physique, ainsi que de la domination extérieure imposée par les mécanismes traditionnels (familiaux),  culturels (nationaux), cultuels (religieux) et sociaux (politique, économique, médiatique) que concentre le corps intellectuel.

La juste domestication de ces empreintes magnétiques devant permettre à la Conscience de s’affranchir de la part excessive qu'elle leur consacre  et qui dépasse de beaucoup les limites du stricte nécessaire. En libérant ainsi une part conséquente d’énergie vitale, elle peut alors l'utiliser pour nourrir son corps spirituel, et la mettre à la disposition de l'espace (l'état) de sa méditation.

Le premier obstacle à la pratique de la méditation vient d'abord du peu de temps que la Conscience se trouve à pouvoir lui consacrer ; temps qu'elle gaspille souvent inutilement au profits des corps inférieurs et périssables.
6 - Le processus d’alignement entre le physique (l’instinct) et l’intellect (l’émotionnel) ; entre l’intellect et le spirituel (l’intuition) ; entre le spirituel, l’intellect et le physique, demande à être stabilisé, afin que la Conscience ait la parfaite maîtrise du cerveau physique. Cette maîtrise lui permettra d’activer, dans ce cerveau physique, les facultés d’émission et de réception subtiles le transformant ainsi en récepteur et émetteur sur les plans supérieurs. La capacité nouvelle qu’acquiert ainsi la Conscience lui offre la possibilité de bénéficier d’une plus grande précision dans l’assimilation des enseignements qu’elle parvient à percevoir et provenait des groupes et des Hiérarchies supérieures. L’alignement de la Conscience se fait d’abord dans le microcosme, ce n’est qu’après sa stabilisation sensorielle et émotionnelle, qu’elle peut espérer s’aligner sur le macrocosme.

Reste à savoir ce que vous parvenez à comprendre par «alignement» et «stabilisation»...

Il n’est pas possible de pratiquer l’un et l’autre, sans en saisir les implications pratiques.

7 - La première étape de la méditation consiste à faire passer la Conscience de son «moi» inférieur (l’instinct et le sensoriel) à celui du Moi supérieur (l’intellect et l’ego). Le «moi» inférieur correspond au manas inférieur, et le Moi supérieur au Manas supérieur. Cette première étape, qui implique le développement de la qualité de discernement, permettra à l’officiant, par l’élargissement du champ de sa Conscience, de faire en sorte que sa Conscience soit capable de maîtriser l’instinct et le sensoriel par l’intellect et la raison. L’étape suivante devra permettre à la Conscience de si hisser dans son corps spirituel, le Soi inférieur, ce qui passe nécessairement par la pratique de la Foi (sans rapport avec une quelconque religion), afin que l’officiant soit en mesure de maitriser par son Mental,. l’instinct et le sensoriel, ainsi que l’intellect raisonneur et son espace émotionnel, pour en dépasser les limites. Ceci suppose de savoir discerner les différents rapports, liens et environnements des ces deux états de Conscience inférieurs.

Maîtriser ne voulant pas dire occulter ou détruire, mais dominer ces énergies pour les canaliser volontairement, afin de les diriger au-delà de leurs limites respectives...

8 - Aussi longtemps que la Conscience restera focalisée dans le corps physique et/ou intellectuel, elle ne ressentira jamais le besoin d’une médiation spirituelle.

9 - Ce n’est que lorsque la Conscience, après de longues incarnations, ne trouve plus qu’amertume dans la coupe des désirs, émotions et passions, qu’elle se met à rechercher les moyens de sortir d’une état qui ne lui apporte qu’accablement et souffrance. Elle ne trouve d’issue qu’en se tournant vers l’intérieur et dans la quête de la source profonde des choses et d’une vérité salvatrice, nourricière et seule porteuse d’espérance. Cette plongée intérieure ne se fait qu’en sortant de la réflexion causale pour entrer dans la méditation intuitive spirituelle.

10 - Lorsque la Conscience parvient à stabiliser son agitation intérieure, par l’alignement de ses trois corps sur celui qui a la tonalité la plus haute, le corps spirituel, elle accède progressivement (au fur et à mesure de son travail de construction) à son corps éthérique. Ce travail s'effectue uniquement par la méditation spirituelle.

11 - Ce qui caractérise le début du changement de transmutation de la Conscience intellectuelle en spirituelle, correspond à des incarnations durant lesquelles la réflexion profonde et la méditation sérieuse se pratiquent épisodiquement (intervalles rares et durées courtes). Alors succèdent à cela des incarnations essentiellement consacrées à la pratique de la méditation spirituelle (alignement stabilisé des trois corps) procurant une vibration plus élevée et une aspiration à un état supérieur.

12 - La Conscience occupe son corps éthérique lorsque la pratique de la méditation spirituelle devient aussi spontanée et naturelle que peut l’être la pratique de la réflexion pour une Conscience dans son corps intellectuel. La médiation spirituelle est pour le corps éthérique la voie de moindre résistance.

13 - Il n’est pas possible, pour la Conscience, d’accéder à son corps éthérique sans un niveau de Connaissances approprié à cet état. Ceci suppose que la Conscience ait accumulé une certaine quantité de matériaux de psychologie spirituelle, grâce auxquels elle acquerra la faculté de se hisser et surtout de se maintenir dans ce corps éthérique.

14 - Il y a trois forme de méditation possible : Physique (sensorielle), intellectuelle (passionnelle) et spirituelle (intuitive). la Conscience qui ne pratique (souvent inconsciemment) que la médiation physique n’a pas accès aux deux autres. La Conscience qui pratique la méditation intellectuelle a accès à la méditation physique et intellectuelle. La Conscience qui pratique la méditation spirituelle a accès aux deux autres qu’elle doit finir par maîtriser et stabiliser en étant capable de passer volontairement de l’une à l’autre tout en conservant la tonalité vibratoire la plus haute.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1747
Points : 1822
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Lug le Dim 19 Juin - 11:33

Fabre d'Olivet a écrit:

- La Puissance volitive, qui est ébranlée, a trois déterminations dont elle est libre de faire usage : premièrement, elle cède au mouvement, et sa sphère tourne du même côté que la sphère agitée ; secondement, elle y résiste, et tourne du côté opposé ; troisièmement elle demeure en repos. Dans le premier cas, elle se laisse nécessiter par l’instinct, entraîner par l’âme, ou émouvoir par l’esprit, et connive avec le besoin, la passion ou l’inspiration ; dans le second, elle combat, et amortit leur mouvement par le sien ; dans le troisième elle suspend l’acquiescement ou le rejet, et examine ce qu’il lui convient le mieux de faire. Quelle que soit sa détermination, sa volonté efficiente, qui se manifeste librement, trouve des moyens de servir ses diverses appétences de les combattre ou de méditer  sur leurs causes , leurs formes et leurs conséquences. Ces moyens, qui sont dans le rayonnement continuel du centre à la circonférence, et de la circonférence au centre, sont très nombreux. Je vais seulement signaler ici ceux qui s’attachent plus particulièrement aux douze facultés que j’ai déjà nommées.

- L’attention et la perception agissent par individualisation et numération.

- La réflexion et la répétition, par décomposition et analyse.

- La comparaison et le jugement, par analogie et synthèse.

- La rétention et la mémoire, par méthode et catégorie.

- Le discernement et la compréhension, par induction et déduction.

- L’imagination et la création par abstraction et génération.

L’emploi de ces moyens, et de beaucoup d’autres qu’il serait trop long de nommer, s’appelle méditation. La méditation constitue la force de la volonté qui l’emploie.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1747
Points : 1822
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Nurash le Jeu 23 Nov - 21:03

Lug a écrit:
Reste à savoir ce que vous parvenez à comprendre par «alignement» et «stabilisation»...

De mon point de vue : l'alignement permet de trouver l'état de conscience par lequel le corps spirituel s'exprime en englobant le corps physique et intellectuel. La résultante de cet alignement dans la vie quotidienne est une perception aigüe des corps physiques et intellectuels, mais sous l'égide de l'esprit. La paix "tranche" alors par contraste là où auparavant il y avait un ballotement incessant. Dans cet état d'esprit, conscient de sa Nature Dévique, la Conscience perçoit son potentiel infini tout en étant consciente de ses limites actuelles.

L'alignement n'est cependant pas définitif, et si la grande clarté des perceptions d'une Conscience alignée sur son corps spirituel peut être frappant d'intensité, de liberté et de potentiel, cet état et les perception associées s'évanouissent ne laissant pratiquement aucun souvenir comme au sortir d'un rêve si la Conscience ne parvient pas à se stabiliser dans cet état. La stabilisation consiste donc dans la capacité à maintenir cet état quelles que soit les circonstances. C'est pour moi la capacité à percevoir toutes les perceptions comme étant des fonctions d'énergies spirituelles et mentales. La Connaissance des multiples déclinaisons de ces énergies est ce qui permet la diversité des situations dans lesquelles la Conscience se stabilise, là où la volonté et l'endurance permettent de maintenir le point focal en place.

De mon expérience, cela se réalise dans la bienveillance et dans la paix, toute forme d'opposition faisant chuter l'alignement du corps spirituel à l'intellectuel. La sensation peut être semblable à celle de se trouver dans l'oeil du cyclone : les choses en périphéries sont en mouvement bien que la Conscience demeure immobile... Cet alignement est aussi puissant qu'il est fragile et délicat à maintenir en place. Le moindre pas en trop, en dehors du centre résulte immédiatement dans le fait de succomber au mouvement extérieur et d'être emporté par les puissants courants d'énergies tourbillonnants.
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Introduction à mon partage sur la méditation

Message par Eléa le Mar 13 Fév - 18:54

Introduction à mon partage sur la méditation

Cher tous,

Après plusieurs lectures à la fois de ce sujet et de Dharma es-tu là ? depuis plusieurs jours, je m'interroge non pas sur "vais-je ou pas partager sur ce sujet" puisque je vais le faire... mais "comment partager".

1- Déjà, définir la nature du partage : la trame et le contenu de la feuille de route sur la méditation, écrite à 4 mains entre Lug et Tamas étant tellement précise et complète, je n'ai absolument aucune prétention de vous apporter quoi que ce soit à ce niveau-là. En plus, je ne suis pas experte sur ce sujet. Ma participation se bornera donc à un partage d'expérience pur et simple, n'ayant même pas vocation d'exemple.

2- Ensuite, les limites du partage : par avance ne m'en veuillez pas si parfois je n'entrerai pas plus dans certains détails, tant il me semble que la méditation est une expérience personnelle. Le fait de partager plus avant certaines choses n'aurait parfois aucun intérêt pour vous et d'autres fois risquerait même de créer une distorsion dans la pratique que déjà vous avez de la méditation ou que vous en aurez un jour. Parfois aussi, je m'efforcerai de relever le défi, mais faire renter dans des mots des trucs qui les dépasse ces mots... ça sera peut-être coton ...

3- Enfin, les précautions du partage : pour la méditation, je n'ai trouvé aucune méthode "globale" qui me satisfasse. Aussi, j'ai fait mon propre montage de différentes briques qui conviennent à ma complexion  Cool. Ce partage n'a donc certainement pas pour vocation de vous dérouler THE ULTIMATE step by step qu'il vous faut suivre. Si vous aussi cherchez une méthode sans avoir trouvé et si mon exemple vous inspire ne serait-ce que dans l'idée de faire votre propre montage qui vous convienne à vous, alors ce sera déjà énorme. Toujours dans la partie "précautions" et au sujet de mon montage, je ne souhaite froisser personne quant aux briques que j'utilise et au quand et comment je les utilise. Pour être plus précise et donner un exemple : Vipassana... connaissant plusieurs personnes qui pratiquent la méditation Vipassana, QUE celle-là et ne jurent QUE par elle, de voir que ce que l'on considère, et même ce que l'on vit pleinement comme un Art de vivre soit fractionné et utilisé uniquement en petit bout... je comprends que ça puisse choquer. Mais là n'est pas mon intention (choquer). Si vous suivez une technique de méditation et qu'elle vous convient parfaitement comme méthode de A à Z... ben super, et y'a vraiment aucune raison d'en changer ! Moi je n'ai simplement pas eu cette chance : trouver une méthode globale qui me convienne. C'est pourquoi j'ai monté la mienne, empruntant entre autres à Vipassana.

Conclusion de l'intro : cette intro est à peu près terminée. Pour la clore, petit mot sur le contenu à venir : je vais poster en plusieurs fois, et évoquerai de façon transverse entre autres "alignement", "stabilisation" mais aussi de façon ponctuelle d'autres trucs aussi variés que les accidents de méditation que j'ai pu expérimenter et comment j'y ai remédié, les super grosses difficultés que j'ai pu rencontrer, les ratés que j'expérimente encore de temps à autres aujourd'hui et comment je les relativise, les effets de la méditation dans la vie "profane", des anecdotes etc...

Je ne vous donne pas d'échéance de post, je ne souhaite pas m'auto mettre la pression sur des délais, mais sur (autant que possible) la qualité et l'intérêt de ce que je vais partager.

Bien à vous

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Eléa le Dim 25 Fév - 15:53

Comme promis, voici ce qui n'est rien d'autre que mon retour d'expérience au sujet de la méditation. Sans prétention de maîtriser ce sujet.
Et pour être parfaitement claire, ma participation est plus de l'ordre du rétro-ingénieuring qu'autre chose. J'ai pratiqué largement plus que je n'ai lu à ce sujet.

Si j'ai pu connaître quelques progrès dans ma pratique, c'est d'ailleurs uniquement en passant d'une méditation "désinvolte" et occasionnelle à une pratique 2 fois par jour (matin et soir) tous les jours, avec session du soir sans aucune limite de temps (contrairement au matin, pour des raisons professionnelles).

Ce que je croyais au début, c'est que méditer, ça consistait à "sauter" d'un niveau à un autre. J'ai cru pas mal de temps "sauter" d'un niveau à un autre, mais ni je ne sautais vraiment, ni je n'habitais vraiment ces niveaux. Ce n'est plus du tout comme ça que je vois les choses (et je changerais peut-être ma façon des les voir encore à l'avenir). Je dirais aujourd'hui que méditer, c'est un peu comme déplier une l'antenne radio d'une voiture, morceau par morceau sur 3 éléments, ou encore, comme déployer une pyramide, depuis sa base jusqu'à sa forme complète, sur 3 niveaux (c'est ce que jexpérimente pour le moment).

Enfin, et pour éclairer la suite, pour moi, passer d'un plan à l'autre, c'est pas juste "imaginer qu'on le fait", c'est vraiment et réellement en même temps changer d'état, changer de plan d'existence, changer de niveau de conscience, changer de dimension vibratoire.

Reste à savoir ce que vous parvenez à comprendre par «alignement» et «stabilisation»...
Je ne sais pas si mon retour correspond à tes questions mon Lug, tu me diras.

Partie 1 : "du Physique à l'Astral"

D'après ce que j'en expérimente, l'alignement se fait par une colonne vertébrale parfaitement droite, jusqu'en haut, cou dégagé, tête légère, et sans aucune tension. Si déjà cette position n'est pas parfaite, je ne passe que difficilement l'étage suivant (et si j'y parvient, je n'y suis pas stable), et c'est sûr, je ne passe jamais à l'étage d'encore après.

Pour moi, tout commence par un "ancrage" au sol (je n'ai plus à faire l'exercice maintenant, il suffit que je pense au mot "enracinement" pour qu'il opère instantanément, mais j'ai travaillé, à de nombreuses reprises, pour y arriver, à imaginer que mes pieds sont des racines qui s'enfoncent jusqu'au centre de la Terre). Cet "enracinement" me permet non seulement d'être plus stable et de me déployer" plus facilement (et ça n'a pas toujours été le cas, au début c'était l'inverse, cet enracinement me plombait au sol) mais il me permet aussi de "revenir" plus facilement.

Je détends ensuite chaque membre, muscule, organe en commençant pas les pieds et remontant jusqu'à la tête grâce à l'attention et la respiration (c'est pour cette partie que Vipassana m'a apporté des choses).

Au final, le premier déploiement de l'antenne du Physique à l'Astral se fait en "s'étendant depuis mon corps physique" à la fois ancré au sol, parfaitement détendu, sans aucun point de tension, mais en même temps quasi solide comme du marbre, avec un alignement assuré via la colonne vertébrale. Le souffle de la respiration qui a permi de calmer pensées et corps permet aussi de le dynamiser et, aidé de la concentration, de le faire monter en vibration. Et ce "déploiement" (là je commence à galérer avec la façon de décrire les choses) se fait pour moi porté par une vibration sonore créant un "vortex" qui remonte le long de la colonne et passe par la tête... vers l'Astral.

Toujours selon mon epérience, le passage se fait de plus en plus rapidement avec la pratique, mais il n'est pas instantané. De toutes façons, je ne cherche pas la performance, je m'en fous. J'essaie juste d'accorder à chaque instant de la méditation toute mon attention, celle de tout mon être et de toute ma conscience à chaque seconde que j'y passe et quel que soit le plan que j'expérimente. Je n'essaie pas de viser un but comme faire plus vite par exemple. Mon but c'est juste de faire l'intégralité du "mouvement" de déploiement en étant le plus pleinement consciente ici et maintenant, complètement dédiée à ce que je fais et à chacun des niveaux que j'expérimente.

Pour ce qui est de cette transition, c'est pas "juste un saut et hop on y est". C'est une opération réelle de transition, comme un calage de niveau vibratoire. D'ailleurs, à la réflexion, je pense que j'ai commencé à pouvoir faire réellement cette transition vers le niveau Astral (et pas juste imaginer que je la faisais) quand j'ai commencé par d'abord vraiment expérimenter l'habitation réelle du niveau physique, habiter réellement mon corps d'abord. Toujours au niveau de cette transition, au début, je me "hissais" au niveau Astral avec toute la lourdeur du niveau physique, maintenant il me semble que c'est l'inverse... je suis déjà "dé-densifiée" et presque déjà calée sur le niveau de vibration Astral en étant en début de méditation au niveau physique.

Pour terminer, et d'après mon expérience, être absolument parfaitement stable sur le plan Physique et ensuite seulement monter d'un cran, permet, quand on est au niveau de l'Astral (et qu'on est aussi calé et stable là), même si des choses extérieures adviennent sur le plan Physique et donc sont captées par l'un des 5 sens du corps (bon, je ne parle pas d'une explosion nucléaire non plus, mais j'ai pu le constater à la fois sur du son et sur de la lumière), de ne pas chuter et de décider de tenir compte ou non de l'information, pour choisir tout à fait librement si on redescend, si on reste là ou si on continue de monter.

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Nurash le Mar 27 Fév - 11:10

Merci pour ton partage ma Soÿ. Je partage ton gout pour le retro-ingenieuring :p !

Je suis tout à fait d'accord pour l'alignement de la colonne vertébrale et le fait d'apprendre à réduire les tensions physiques. L'ancrage me semble relatif à l'absence de tensions dans le corps physique. Cette absence de tension est également ce qui permet de ne "bloquer" aucune émotion, c'est à dire que pour accéder à l'astral il faut je pense avoir finit de purger un certain nombre d'émotion (je suis encore là dans mon travail perso)

Je te rejoint encore sur le rythme de 2 fois par jours, ca me semble le meilleur rythme pour que les effets se cumulent (davantage on sature, moins on doit "redétricotter" pas mal pour avoir à nouveau accès au même niveau de Conscience...)

de ce que j'expérimente de mon coté, la respiration aide beaucoup effectivement, particulièrement l'aspect "pause" qui permet l'assimilation pour une personne qui comme moi a tendance à être beaucoup trop dans l'intellect rationnel et a faire des crises de boulimie, ça permet de vraiment "intégrer" d'une certainne manière. J'ai également remarqué qu'il faut "suivre" au maximum l'envie d'inspir / expir qui est dictée par le corps (Aspect que tu as du récupérer dans la pratique du Vipassana)

Au bout d'un moment j'expérimente une forme de "vide planant" mais je "perd mon être" dans des réflexions et du subconscient assez vite... Je pense que l'épuration n'est pas encore suffisante pour ma part, beaucoup d'émotions sur lesquelles je me ment encore ou que je n'accepte pas.

En tout cas merci pour le partage, ça redonne courage aussi dans le fait que c'est possible.

Petite note supplémentaire qui pourrait bien aider les gens très "volonté ascétique". De mon expérience méditer sans plaisir et sans envie est une grosse perte de temps. Il faut vraiment que ce soit un moment de "libération" un travail joyeux, une ascèse qui permet de déposer le superflux et d'alléger son fardeau. Sans cette joie d'aller vers la simplicité et la légèreté, je pense sincèrement que rien ne peut être accompli, mais ça n'est que mon expérience Wink I love you .
avatar
Nurash

Messages : 886
Points : 948
Date d'inscription : 09/06/2016
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Invité le Mar 27 Fév - 14:06

L'ancrage pour moi c'est lorsque le corps fait le lien entre le ciel et la terre sans tension, sans effort et en conscience..

La méditation est tout de même quelque chose qui ne devrait pas être enseigné à tout venant..On ne devrait pas pratiquer la méditation si on a des problèmes psychologiques qui nous posent des problèmes dans la vie quotidienne..
De même un esprit agité ne retirera jamais rien d'autre que de l'agitation s'il se met à la meditation..je sais que cela n'est pas forcement bon à entendre tellement certains s'acharnent à grands coups de marketing à vanter les bienfaits de la meditation. Certains vont même jusqu'à se faire mettre des electrodes pour prouver que ça marche, comme si il y avait à prouver quoi que ce soit..

Dans la pratique traditionelle du yoga en Inde la meditation est le 7eme niveau sur 8..c'est à dire qu'il faut des années de pratique de postures et de respirations avant d'aborder la meditation..mais chez nous on veut des resultats rapides, alors on brûle les etapes et on se met à pratiquer des stages souvent couteux, intensifs qui ont pour resultat un bienfait très passager...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Eléa le Mar 27 Fév - 14:30

Scorpion a écrit:L'ancrage pour moi c'est lorsque le corps fait le lien entre le ciel et la terre sans tension, sans effort et en conscience..
Je n'ai fait que commencer ma réponse mon Scorpion.
«ancrage», «alignement» et «stabilisation»
de là où je me tiens, s'étendent bien au-delà des "sessions de méditation", tant, j'y viendrai plus tard, la méditation à force de pratique ne se limite plus à ces "sessions".


Laisse-moi finir mon retro-ingenieuring  lol!

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Kanzi le Mar 27 Fév - 22:14

La méditation est "clarification". C'est une posture de l'esprit. A chacun sa technique, elle peut se faire aussi à travers une marche dans la nature c'est tip top...on dépose tout ce qui encombre, on vide son pot de chambre afin de pouvoir recevoir de nouvelles énergies plus salvatrice. Ses effets peuvent être immédiats ou bien ayant des répercussions à plus ou moins long terme.
Bien sur, ce que je décris là, n'est qu'un angle de vue et une mince partie vu sous ma petite lorgnette.

_________________
Tout est Juste
avatar
Kanzi

Messages : 1326
Points : 1478
Date d'inscription : 06/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Eléa le Dim 4 Mar - 14:16

Scorpion a écrit:L'ancrage pour moi c'est lorsque le corps fait le lien entre le ciel et la terre sans tension, sans effort et en conscience..

La méditation est tout de même quelque chose qui ne devrait pas être enseigné à tout venant..On ne devrait pas pratiquer la méditation si on a des problèmes psychologiques qui nous posent des problèmes dans la vie quotidienne..
De même un esprit agité ne retirera jamais rien d'autre que de l'agitation s'il se met à la meditation..je sais que cela n'est pas forcement bon à entendre tellement certains s'acharnent à grands coups de marketing à vanter les bienfaits de la meditation. Certains vont même jusqu'à se faire mettre des electrodes pour prouver que ça marche, comme si il y avait à prouver quoi que ce soit..

Dans la pratique traditionelle du yoga en Inde la meditation est le 7eme niveau sur 8..c'est à dire qu'il faut des années de pratique de postures et de respirations avant d'aborder la meditation..mais chez nous on veut des resultats rapides, alors on brûle les etapes et on se met à pratiquer des stages souvent couteux, intensifs qui ont pour resultat un bienfait très passager...
Je prépare en ce moment la suite de ma participation au sujet de la méditation.

Mais en attendant mon prochain post... d'après mon expérience :

il est extrêmement important d'expérimenter réellement les 3 différents niveaux + 1 de la méditation, méditation qui consiste à habiter réellement en conscience les différents niveaux d'existence de notre être, nous permettant d'utiliser leurs "outils" associés pour nous "nourrir" de leurs plans associés "recevoir les lumières" de ces plans et nous permettre ensuite arrivé à un certain niveau, de "participer réellement à des actions altruistes", et enfin en "revenir" sans "redescendre", tout ça en étant réellement arrivé au niveau vibratoire associé et en plus sur la bonne polarité

niveau vibratoire sur la bonne polarité qu'on atteint "réellement" que par l'acquisition de Connaissance (et pas de savoir) et la mise en pratique des Vertus... d'abord hors méditation, qui alimente la méditation, qui elle-même alimente ensuite le hors méditation.

Autrement dit et en résumé, il est extrêmement important d'atteindre le niveau "réel" qui permet de réaliser le geste, pour ensuite non seulement réaliser "réellement" le geste le plus juste, mais en plus, le réaliser avec "réellement" l'intention la plus juste, que ce soit en ou hors méditation... séparation entre ces 2 temps et expérimentations (hors / en) qui là aussi disparaît dans le temps et avec la pratique. Mais j'y reviendrai.

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Invité le Lun 5 Mar - 15:19

Je pratique aussi pour nettoyer mon univers mental et virer toutes les pensées et tentations ridicules qui reviennent titiller mon esprit au réveil ou en début d'après-midi.

En général, je ferme les tentures, mets des boules quies dans mes oreilles, et croise les jambes et les mains avant de fermer les yeux.

Puis je développe à mon aise une réflexion, succincte mais profonde, sur une problématique morale que j'ai trouvée dans un article de presse, et j'essaie d'en tirer une leçon de sagesse, que je vais stocker dans ma mémoire à long terme.

Si je fais ça tous les jours pendant des décennies, j'aurai stocké en moi des milliers de leçons et d'expériences de vie.

Je pense - et ce n'est que mon avis - que ma petite technique permet de développer lentement mais sûrement Prudence et Justice durant une incarnation entière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Eléa le Lun 5 Mar - 19:25

Méditer, c'est un voyage à l'intérieur même de son propre bus. Ce qui permet d'abord de faire par l'expérience la différence entre le véhicule et le conducteur, ensuite de prendre les commandes du bus depuis la cabine de pilotage en débrayant l'auto-pilote pour enfin partir à la découverte de paysages fantastiques... et tellement plus encore.

Vasanakshaya a écrit:C'est aussi dépasser son enveloppe intellectuelle pour percevoir des réalités qui n'appartiennent pas au domaine de la simple réflexion, comme je crois qu'on a trop souvent tendance à faire.

C'est justement ce qu'on fait quand on voyage à l'intérieur de son bus pour finir par accéder à la cabine de pilotage : faire glisser la Conscience sur le fils de nos différentes dimensions d'être, étage par étage habiter pleinement chaque niveau, pour l'optimiser, l'harmoniser et y débrancher l'auto-pilote.

Ci-dessous, mon retour d'expérience sur la méditation. Comme je le disais, c'est du rétro-ingénieuring. Ayant plutôt peu lu à ce sujet, j'ai essayé d'aller piocher ici sur les forums les bons mots pour éviter qu'on s'y perdre, et en plus, et en ce faisant, j'ai comblé les trous, parce qu'il y a des choses auxquelles je n'ai pas particulièrement été confrontée (pulsions à dominer par exemple) ou d'autres encore que je n'aurais potentiellement pas pensé à préciser parce que je ne les expérimente plus (les débordements d'émotion par exemple).

Pour éviter la lourdeur, je n'ai pas mis à chaque début de phrase "d'après ce que j'en expérimente", "il me semble que" etc... mais faut le lire avec.

Enfin, et pour rappel, pour moi la méditation ne consiste pas à sauter d'un niveau à un autre, mais à déployer et habiter réellement toute la dimension de notre être.

Enfin, de mon côté, je ne prétends pas maîtriser le sujet, et si j'ai décidé de vous livrer l'intégralité du déploiement tel que je l'expérimente, c'est pas pour ramener ma science que ... je n'ai pas, mais, c'est parce que j'ai pu voir que le sujet était difficile à pratiquer et explorer dans le topic Dharma es-tu là. Aussi, ce post (ma réponse) nous donne une base complète du côté expérimental, avec "perspective" pour échanger, même s'il y manque probablement des choses, même si d'autres choses auraient pu être dites autrement etc. 
Donc si vous voyez des trucs à compléter ou à peaufiner grâce à votre propre expérience, où même des choses que vous expérimentez radicalement différemment,... ou mon Lug, si t'as des SCUDS en stock... vous gênez pas. 

C'est finalement un peu plus théorique que ce que j'avais prévu au départ, mais c'est avec plaisir que je répondrai à vos demandes, questions et remarques sur des aspects plus pratiques, même si, une fois de plus, mon expérimentation ne concerne que moi et n'a même pas pour vocation à se présenter comme l'ultime exemple à suivre.

Ce que j'aimerais surtout partager avec vous c'est la magie de l'aventure... 


Dimension d'être : Physique - niveau vibratoire de densité Terre
Si la dimension de notre être matériel est sous haute tension : froid, chaud, faim, soif + sollicitations externes via nos 5 sens + tensions / envies via différents instincts etc..., c'est juste impossible d'utiliser pleinement l'intellect. 

Faut donc d'abord neutraliser le bruit à cet étage, débrancher le mode auto-pilote, pour arrêter la perte d'énergie à ce niveau et libérer de l'espace d'attention sans lequel il serait impossible d'habiter pleinement le niveau suivant :

  • arrêter toutes les sollicitations externes des 5 sens (pas de bruit, pas de lumière etc...)
  • répondre aux besoins physiologiques
  • se mettre dans des conditions de température et aussi de "do not disturb" idéales
  • et dominer ses instincts et pulsions (l'idéal étant d'avoir passé le stade de la domination... les ayant déjà transformé en leurs aspirations plus subtiles)

Faut aussi revivifier cette dimension d'être via le souffle (la respiration) et l'harmoniser en détendant chaque muscle et organe pour parvenir à un ensemble sans tension.
Ce qui permet alors seulement de canaliser correctement l'énergie et l'attention sur le niveau suivant... et permet donc de faire glisser sans tension et sans retour involontaire, avec les pleins pouvoirs, la Conscience sur la dimension de l'Astral.


Dimension d'être : Intellectuel, Emotionnel - niveau vibratoire de densité Eau
Si la dimension de notre être émotionnel / intellectuel est sous haute tension : chakras pas ouverts ou bloqués ou qui ne tournent pas bien / avec peu d'énergie, surcharge émotionnelle et tensions internes et en plus, intellect qui turbine à fond la caisse, c'est juste impossible d'utiliser pleinement l'intuition.

Faut donc d'abord neutraliser le bruit à cet étage, débrancher le mode auto-pilote, pour arrêter la perte d'énergie à ce niveau et libérer de l'espace d'attention sans lequel il serait impossible d'habiter pleinement le niveau suivant :

  • mettre le mécanisme intellectuel à distance pour, ne l'alimentant plus, qu'il tourne de plus en plus au ralenti et finisse par être calme (expérience et pratique basée sur Vipassana), l'idéal étant d'avoir au préalable vraiment compris et "descendu" les limites de l'intellect...  expérience et pratique ici sur FH
  • laisser remonter toutes les émotions sans barrière, les regarder elles aussi comme des objets extérieurs pour les laisser soit éclater soit se vider, s'éteindre et disparaître (expérience et pratique basée sur Vipassana) (l'idéal étant d'avoir passé le stade de la remontée des émotions... en ayant purgé les dites émotions le plus possible... expérience et pratique ici sur FH) 

Faut aussi revivifier cette dimension d'être en remontant nos charkras.
Faut l'harmoniser via la circulation globale d'énergie sur cette dimension (expérience et pratique basée sur des exercices d'harmonisation proposées par l'énergiologie, via 3 huits différents au niveau de la tête et d'un grand huit sur tout le corps)
et en faisant ça, perso, j'en profite avant de continuer à glisser dans la dimension suivante de mon voyage intérieur, pour stimuler, plus que les autres, 3 points d'énergie qui sont d'après mon expérience super importants pour que le passage "à" et l'habitation "de" l'étape suivante soient vraiment optimisés :

  • haut du plexus solaire qui permet la respiration d'énergie subtile
  • chakra du 3è œil  (correspondant à la glande pituitaire dans le cerveau physique)
  • chakra couronne du haut de la tête (correspondant à la glande pinéale dans le cerveau physique)

Ce qui permet alors seulement de canaliser correctement l'énergie et l'attention sur le niveau suivant... et permet donc de faire glisser sans tension et sans retour involontaire, avec les pleins pouvoirs, la Conscience sur la dimension du Mental.

Dimension d'être : Spirituel / microcosme - niveau vibratoire de densité Air - début de la Méditation (M majuscule)
Si la dimension de notre être mental est sous haute tension : volonté et attention centrées sur le résultat plutôt que sur le chemin, mental crispé plutôt que détendu, propension à créer des formes plutôt qu'à les laisser se dessiner sans aucune intervention, c'est juste impossible d'utiliser pleinement l'intuition de ce niveau. "Savoir recevoir" en est la clef !!!

Savoir recevoir... déjà et avant tout... il faut avoir conscience de ce qu'on est en trait de faire, et du niveau auquel on le fait... ce qui nécessite IMPÉRATIVEMENT d'aborder l'exercice avec le plus profond respect, la plus réelle humilité, en ayant en tête non pas notre pseudo grandeur, mais au contraire, notre infinie petitesse... un moucheron qui se prend pour un éléphant et en a toutes les manières n'est jamais le bienvenu dans un magasin de porcelaine !!! Et quand on se rend à un rendez-vous avec le Sacré... plus que jamais, y'a intérêt à être propre extérieurement, intérieurement, et à éviter de la ramener... 


Faut donc d'abord neutraliser le bruit à cet étage, débrancher le mode auto-pilote, pour arrêter la perte d'énergie à ce niveau et libérer de l'espace d'attention sans lequel il serait impossible d'utiliser pleinement ce niveau :

  • être capable de se concentrer uniquement sur une question, une demande ou idée la plus spirituellement haute possible, la plus formellement épurée possible, la plus dénuée possible d'intention ou arrière pensée qui ne serait pas noble
  • être capable d'inclure dans cette question, cette demande ou cette idée le moins de direction "de solution" (d'où la nécessité d'épurer au préalable son bagage intellectuel et émotionnel)
  • être capable de "lâcher" cette question, demande ou idée et d'attendre solution ou réponse, avec le moins de crispation possible, en se mettant uniquement en mode réception et le plus possible en ne présageant ni du contenu ni de la forme à venir, ni de l'éventuel "sens" par lequel passera la réponse, ni du temps où on la recevra (d'où la nécessaire compréhension de notre petitesse, la nécessaire humilité à respecter) ... ce qui inclut, hors méditation aussi, l'attention aux signes et aux petits cailloux

Si on est par exemple dans le cadre d'une Connaissance qu'on souhaite approfondir, se mettre dans cet état de réceptivité, permet éventuellement de commencer à laisser librement prendre forme la réponse / la solution ... de façon aussi subtile, légère et délicate qu'on regarde se former puis évoluer une volute de fumée, sachant que selon la demande, question ou idée, dans certains cas, cette création de forme peut prendre de nombreux jours... ET qu'il suffit d'un dixième de seconde à la machine intellectuelle, si elle se remet en route et interfère, pour polluer voire broyer et bousiller tout le travail. 

Mais avec la pratique, il est de plus en plus facile de bien séparer les 2 outils, les 2 dimensions d'être associées, et de maintenir l'intellect à distance.


Revenir sans redescendre
Faire tout ce voyage intérieur permet plusieurs choses... et ce n'est pas de la théorie, pour peu que vous fassiez vraiment l'exercice, vous verrez ô combien c'est de la pratique :

  • expérimenter de manière frappante que les différents niveaux vibratoires de nos différents corps ne sont qu'un véhicule et rien d'autre
  • expérimenter de manière frappante que la Conscience qui peut glisser d'un bout à l'autre du véhicule devrait en être le chauffeur... auquel jusque là, on ne s'était pas identifié, et qui jusque là ne conduisait rien du tout et laissait tout le bastringue en mode auto-pilote
  • expérimenter de manière frappante que quand on laisse faire le bus (et c'est ce qu'on fait aussi longtemps qu'on n'a pas fermement repris les commandes) il va à peu près là où il veut, et en plus, pas du tout de manière optimisée... l'auto-pilote des niveaux du physique et de l'intellectuel de l'émotion et de l'égo sur-dimensionné c'est systématiquement un voyage vers le pire...
  • expérimenter de manière frappante que la Conscience a tout pouvoir de débrancher l'auto-pilote à tous les niveaux et répartir comme elle le souhaite, non seulement le temps, l'énergie et l'attention qu'elle consacre à chaque niveau, mais en plus, de limiter chacun des niveaux à sa fonction optimisée réelle... genre... (au hasard) l'intellect reste coucouche panier et il ne repart pas en mode production de trucs échevelés à vitesse frénétique... il doit être capable de laisser subtilement redescendre la volute de fumée sans la coincer dans ses mécanismes et uniquement pour la laisser se densifier à ce niveau, permettant entre autres de partager la pensée en l'écrivant ici sur ces forums par exemple... mais en l'altérant et la déformant le moins possible... je ne vous cache pas que cette opération a été et c'est encore pour moi le challenge de nombreuses années de pratique... 


Et quand on fait ça, on s'identifie de moins en moins à ses différents corps et de plus en plus à sa CONSCIENCE, on sort de plus en plus de méditation en se maintenant au plus haut niveau vibratoire, et on drive enfin de plus en plus VRAIMENT l'intégralité du bus, avec de moins en moins de perte d'énergie, avec une utilisation du véhicule de plus en plus optimisée, jusqu'au niveau physique, en habitant un peu plus chaque jour le plus haut niveau vibratoire. Diriger ENFIN le bastringue, et ce, depuis la cabine de pilotage et en arrêtant de se prendre pour le bus, c'est autre chose que vivre emprisonné dans un corps de terre, et ce que je dis là c'est tout sauf de la théorie...

Ceci étant, il ne faut pas croire que faire ce déploiement soit rapide ou facile. Il nécessite au moins de longues années, années pendant lesquelles l'acquisition des quelques pouillèmes de "plus loin" qu'on parvient à obtenir avec beaucoup de travail et de patience n'est possible que grâce à la régularité, la fréquence, la densité de chaque session ET du niveau réel d'acquisition de Connaissance et de manifestation de Vertus du hors méditation. Croire que les 2 sont séparés est une erreur. Jusqu'à ce que l'utilisation de l'intuition devienne plus naturelle, dans le meilleur des cas, la méditation ne permet QUE de pousser un microscopique cran plus loin le niveau atteint et maintenu hors méditation (heureusement d'ailleurs, sinon pratiquer en méditation le niveau d'après sans en avoir le niveau réel risquerait nous faire juste exploser en vol).

La bonne nouvelle, c'est que ce nécessaire alignement hors / en session de méditation, permet aussi quand on est hors session de méditation de mettre l'intellect au repos exactement comme on le fait en session, et d'activer l'intuition aussi naturellement qu'on peut "tendre l'oreille" pour détecter un bruit au loin. Le plus difficile étant alors de maintenir un "cordon sanitaire" pour ne pas broyer les volutes de fumée ou ne pas passer à côté de panneaux subtil ou de petits cailloux... parce que le bruit, l'agitation, les sollicitations extérieurs, on est en plein dedans et que par ailleurs, le Cosmique qui nous fait déjà l'immense honneur et cadeau de nous répondre, n'a pas trop tendance à Se répéter... D'où la nécessité absolue de pouvoir vivre le plus grand et le plus permanent calme intérieur possible et un ancrage dans la Conscience d'être ici et maintenant aussi HORS session.

Exactement à la mesure de la porosité entre chemin initiatique et vie profane, qui à force de s'installer, transforme la vie profane en perpétuel chemin initiatique, la différence "d'état" entre le en et le hors méditation finit aussi par disparaître petit à petit, permettant l'utilisation de l'intuition de façon naturelle et de moins en moins brouillée ou broyée par les autres niveaux.

==========
Donc et enfin et pour répondre mon Lug, et la magie de toute l'opération pourrait se résumer à ça, il me semble que : 

  • alignement et stabilisation à l'horizontale, c'est habiter consciemment chaque niveau de notre être et être capable d'en redevenir le pilote, afin qu'il ne consomme que l'énergie dont il a vraiment besoin, en ne prenant que la place qui lui est nécessaire et n'occupant que la fonction objective optimale qui devra dorénavant être et rester la sienne
  • alignement et stabilisation à la verticale, c'est être capable de glisser du bas jusqu'en haut de notre être entièrement déployé (alignement). C'est aussi être capable de driver par la Conscience l'intégralité de notre être, Conscience qui reprend jour après jour entièrement les commandes, sur l'intégralité des plans, tout en se maintenant au plus haut niveau vibratoire (stabilisation), ce qui permet entre autres d'entrer en Méditation quand on le souhaite et hors sessions
  • alignement et stabilisation sur la verticale et sur l'horizontale, c'est l'ouverture à l'expérimentation du multidimensionnel en s'appuyant sur le point. M'identifier le plus pleinement possible à ma Conscience ouvre aussi passage et porte vers la découverte du macrocosme. Mais je ne préfère pas m'étendre sur ce niveau pour plusieurs raisons : je l'ai découvert depuis peu, je m'applique juste pour le moment à déjà parvenir à y accéder en vivant moins fort le changement de densité et de niveau vibratoire (qui consiste à passer l'horizon des événements), je n'habite pas encore vraiment ce niveau, je ne viens que d'y naître et d'après le peu que j'en expérimente, je pense qu'il est préférable que cette expérience reste personnelle.

_________________
En libérant ceux qui nous entourent, nous nous libérons nous-mêmes
Transsubstantiation
avatar
Eléa

Messages : 712
Points : 728
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum