Petit bréviaire de la méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit bréviaire de la méditation

Message par Lug le Dim 12 Juin - 11:53

.
.

Méditation mode d’emploi

1 - La première épreuve de l’oeuvrant consiste à parvenir à l’harmonisation vibratoire de son corps physique avec son corps intellectuel, et de son corps intellectuel émotionnel avec son corps spirituel. Contrairement à ce qu’occasionnent les limites de perception du corps physique et intellectuel, le corps spirituel est une réalité aussi tangible que les deux autres et perceptible avec la clairvoyance.

Lorsque l’harmonisation vibratoire est réalisée sur les tonalités de ces trois octaves, la faculté volitive consciente devient celle du corps spirituel dominant les deux autres.

La coordination de ces trois corps sous l’autorité de la faculté volitive consciente, active le vortex de l’Intuition spirituelle. Cette activation met en relation directe cette conscience avec les Consciences des plans supérieurs.

L’ouverture de ce vortex intuitif sera durablement possible tant que l’harmonie vibratoire des trois corps sera maintenue, ainsi que la parfaite stabilité émotionnelle et intellectuelle. La réalisation de cette pratique ne pouvant se faire que par l’intermédiaire de la Méditation comme je l’ai déjà signalé dans un article du Grand Œuvre d’Hermès Trismégiste. Cette Méditation doit s’affranchir des contraintes de l’instinct du corps physique et de la réflexion du corps intellectuel. Cette harmonisation vibratoire est une épreuve, car elle doit d’abord se libérer de la domination du puissant appareil sensoriel du corps physique et de la domination des mécanismes routiniers, culturels, traditionnels, cultuels et sociaux du corps intellectuel.

2 - La Méditation est toujours le préalable à la manifestation de la volonté du Monde Physique dense dans le Monde Astal, et du Monde Astral dans le Monde Mental...

La réflexion ne donne pas accès aux autres Mondes.

3 - La Méditation peut être concrète, véhiculant l'énergie par friction des formes, ou abstraite et ne véhiculant plus cette énergie Lunaire par friction, mais uniquement celle des sans formes, la radiation des énergies Solaires.

4 - Le principe de l'alignement des trois corps, par la Conscience, a pour objet de parvenir au fonctionnement simultané et volontaire, dans ces trois corps de manifestation, des facultés corrélatives qui doivent produire, par résonance, une intensité vibratoire susceptible d'activer l'ouverture intuitive.

5 - L’harmonisation vibratoire est une épreuve que doit parvenir à maîtriser la Conscience car elle doit, pour y parvenir, s’affranchir de l’attraction de l’appareil sensoriel du corps physique, ainsi que de la domination extérieure imposée par les mécanismes traditionnels (familiaux),  culturels (nationaux), cultuels (religieux) et sociaux (politique, économique, médiatique) que concentre le corps intellectuel.

La juste domestication de ces empreintes magnétiques devant permettre à la Conscience de s’affranchir de la part excessive qu'elle leur consacre  et qui dépasse de beaucoup les limites du stricte nécessaire. En libérant ainsi une part conséquente d’énergie vitale, elle peut alors l'utiliser pour nourrir son corps spirituel, et la mettre à la disposition de l'espace (l'état) de sa méditation.

Le premier obstacle à la pratique de la méditation vient d'abord du peu de temps que la Conscience se trouve à pouvoir lui consacrer ; temps qu'elle gaspille souvent inutilement au profits des corps inférieurs et périssables.
6 - Le processus d’alignement entre le physique (l’instinct) et l’intellect (l’émotionnel) ; entre l’intellect et le spirituel (l’intuition) ; entre le spirituel, l’intellect et le physique, demande à être stabilisé, afin que la Conscience ait la parfaite maîtrise du cerveau physique. Cette maîtrise lui permettra d’activer, dans ce cerveau physique, les facultés d’émission et de réception subtiles le transformant ainsi en récepteur et émetteur sur les plans supérieurs. La capacité nouvelle qu’acquiert ainsi la Conscience lui offre la possibilité de bénéficier d’une plus grande précision dans l’assimilation des enseignements qu’elle parvient à percevoir et provenait des groupes et des Hiérarchies supérieures. L’alignement de la Conscience se fait d’abord dans le microcosme, ce n’est qu’après sa stabilisation sensorielle et émotionnelle, qu’elle peut espérer s’aligner sur le macrocosme.

Reste à savoir ce que vous parvenez à comprendre par «alignement» et «stabilisation»...

Il n’est pas possible de pratiquer l’un et l’autre, sans en saisir les implications pratiques.

7 - La première étape de la méditation consiste à faire passer la Conscience de son «moi» inférieur (l’instinct et le sensoriel) à celui du Moi supérieur (l’intellect et l’ego). Le «moi» inférieur correspond au manas inférieur, et le Moi supérieur au Manas supérieur. Cette première étape, qui implique le développement de la qualité de discernement, permettra à l’officiant, par l’élargissement du champ de sa Conscience, de faire en sorte que sa Conscience soit capable de maîtriser l’instinct et le sensoriel par l’intellect et la raison. L’étape suivante devra permettre à la Conscience de si hisser dans son corps spirituel, le Soi inférieur, ce qui passe nécessairement par la pratique de la Foi (sans rapport avec une quelconque religion), afin que l’officiant soit en mesure de maitriser par son Mental,. l’instinct et le sensoriel, ainsi que l’intellect raisonneur et son espace émotionnel, pour en dépasser les limites. Ceci suppose de savoir discerner les différents rapports, liens et environnements des ces deux états de Conscience inférieurs.

Maîtriser ne voulant pas dire occulter ou détruire, mais dominer ces énergies pour les canaliser volontairement, afin de les diriger au-delà de leurs limites respectives...

8 - Aussi longtemps que la Conscience restera focalisée dans le corps physique et/ou intellectuel, elle ne ressentira jamais le besoin d’une médiation spirituelle.

9 - Ce n’est que lorsque la Conscience, après de longues incarnations, ne trouve plus qu’amertume dans la coupe des désirs, émotions et passions, qu’elle se met à rechercher les moyens de sortir d’une état qui ne lui apporte qu’accablement et souffrance. Elle ne trouve d’issue qu’en se tournant vers l’intérieur et dans la quête de la source profonde des choses et d’une vérité salvatrice, nourricière et seule porteuse d’espérance. Cette plongée intérieure ne se fait qu’en sortant de la réflexion causale pour entrer dans la méditation intuitive spirituelle.

10 - Lorsque la Conscience parvient à stabiliser son agitation intérieure, par l’alignement de ses trois corps sur celui qui a la tonalité la plus haute, le corps spirituel, elle accède progressivement (au fur et à mesure de son travail de construction) à son corps éthérique. Ce travail s'effectue uniquement par la méditation spirituelle.

11 - Ce qui caractérise le début du changement de transmutation de la Conscience intellectuelle en spirituelle, correspond à des incarnations durant lesquelles la réflexion profonde et la méditation sérieuse se pratiquent épisodiquement (intervalles rares et durées courtes). Alors succèdent à cela des incarnations essentiellement consacrées à la pratique de la méditation spirituelle (alignement stabilisé des trois corps) procurant une vibration plus élevée et une aspiration à un état supérieur.

12 - La Conscience occupe son corps éthérique lorsque la pratique de la méditation spirituelle devient aussi spontanée et naturelle que peut l’être la pratique de la réflexion pour une Conscience dans son corps intellectuel. La médiation spirituelle est pour le corps éthérique la voie de moindre résistance.

13 - Il n’est pas possible, pour la Conscience, d’accéder à son corps éthérique sans un niveau de Connaissances approprié à cet état. Ceci suppose que la Conscience ait accumulé une certaine quantité de matériaux de psychologie spirituelle, grâce auxquels elle acquerra la faculté de se hisser et surtout de se maintenir dans ce corps éthérique.

14 - Il y a trois forme de méditation possible : Physique (sensorielle), intellectuelle (passionnelle) et spirituelle (intuitive). la Conscience qui ne pratique (souvent inconsciemment) que la médiation physique n’a pas accès aux deux autres. La Conscience qui pratique la méditation intellectuelle a accès à la méditation physique et intellectuelle. La Conscience qui pratique la méditation spirituelle a accès aux deux autres qu’elle doit finir par maîtriser et stabiliser en étant capable de passer volontairement de l’une à l’autre tout en conservant la tonalité vibratoire la plus haute.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1174
Points : 1237
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit bréviaire de la méditation

Message par Lug le Dim 19 Juin - 11:33

Fabre d'Olivet a écrit:

- La Puissance volitive, qui est ébranlée, a trois déterminations dont elle est libre de faire usage : premièrement, elle cède au mouvement, et sa sphère tourne du même côté que la sphère agitée ; secondement, elle y résiste, et tourne du côté opposé ; troisièmement elle demeure en repos. Dans le premier cas, elle se laisse nécessiter par l’instinct, entraîner par l’âme, ou émouvoir par l’esprit, et connive avec le besoin, la passion ou l’inspiration ; dans le second, elle combat, et amortit leur mouvement par le sien ; dans le troisième elle suspend l’acquiescement ou le rejet, et examine ce qu’il lui convient le mieux de faire. Quelle que soit sa détermination, sa volonté efficiente, qui se manifeste librement, trouve des moyens de servir ses diverses appétences de les combattre ou de méditer  sur leurs causes , leurs formes et leurs conséquences. Ces moyens, qui sont dans le rayonnement continuel du centre à la circonférence, et de la circonférence au centre, sont très nombreux. Je vais seulement signaler ici ceux qui s’attachent plus particulièrement aux douze facultés que j’ai déjà nommées.

- L’attention et la perception agissent par individualisation et numération.

- La réflexion et la répétition, par décomposition et analyse.

- La comparaison et le jugement, par analogie et synthèse.

- La rétention et la mémoire, par méthode et catégorie.

- Le discernement et la compréhension, par induction et déduction.

- L’imagination et la création par abstraction et génération.

L’emploi de ces moyens, et de beaucoup d’autres qu’il serait trop long de nommer, s’appelle méditation. La méditation constitue la force de la volonté qui l’emploie.

_________________
Tout est Vrai
avatar
Lug
Admin

Messages : 1174
Points : 1237
Date d'inscription : 06/06/2016
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://fraternite-hermes.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum